Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isis39
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Isis39 le Sam 14 Oct 2017 - 14:53
@Taek a écrit:Sinon l'utilisation du smartphone pour faire l'appel..?

(En supposant dans un monde idéal que chacun ait un smartphone qui soit suffisamment récent pour ouvrir une page internet et qu'aucun râleur ne voudra pas utiliser sa 4G pour ça...)

1. Il faudrait que l'EN nous achète un smartphone et nous paie un forfait.
2. Dans certains coins, avoir de la 3G relève de la mission impossible
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Exercice attentat sans prévenir

par pogonophile le Sam 14 Oct 2017 - 14:53
En cas d'incident grave tu ne peux pas compter sur le réseau - et si le serveur est local, il a de bonnes chances de cramer ou de s'éteindre.
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Isis39 le Sam 14 Oct 2017 - 14:54
@pogonophile a écrit:En pratique c'est difficile à tenir, on a vite fait d'oublier, de négliger, etc
Non que les enseignants aient plus de facilité à se tenir à jour des listes papier.

Pour les absents du jour, d'expérience, ça ne marche pas à tous les coups en condition d'exercice, je n'ose imaginer en cas de vrai incident.

C'est bête cette histoire d'appel mais air de rien c'est un sacré casse tête.

La vie scolaire a les absents du jour. L'important c'est ceux qui manqueraient après l'évacuation.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Exercice attentat sans prévenir

par pogonophile le Sam 14 Oct 2017 - 14:56
C'est l'enseignant qui est avec ses élèves qui est responsable individuellement au niveau juridique... Et ça me semble hasardeux de compter sur un tiers, d'un point de vue pratique.


Dernière édition par pogonophile le Sam 14 Oct 2017 - 14:57, édité 1 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Exercice attentat sans prévenir

par JPhMM le Sam 14 Oct 2017 - 14:57
Il faut avoir une liste de tous les élèves de chaque classe avec soi.
Ayant toujours cours dans la même salle, je les laisse dans le bureau.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Isis39 le Sam 14 Oct 2017 - 14:58
@pogonophile a écrit:C'est l'enseignant qui est avec ses élèves qui est responsable individuellement au niveau juridique... Et ça me semble hasardeux de compter sur un tiers.

Tu as une méthode infaillible, toi ?
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Isis39 le Sam 14 Oct 2017 - 14:59
@JPhMM a écrit:Il faut avoir une liste de tous les élèves de chaque classe avec soi.
Ayant toujours cours dans la même salle, je les laisse dans le bureau.

Je pensais vraiment que la pratique de mon collège était celle de tous els établissements. Dans chaque salle il y a toutes les listes.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Exercice attentat sans prévenir

par pogonophile le Sam 14 Oct 2017 - 15:00
Toujours pas trouvé de méthode infaillible, c'est pour ça que j'associe les enseignants à la réflexion. Ils ne trouveront probablement pas de solution idéale mais pourront mieux dire ce qu'ils peuvent tenir, et ce qui est trop ambitieux.
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Exercice attentat sans prévenir

par mathmax le Sam 14 Oct 2017 - 15:03
@Elyas a écrit:
@mathmax a écrit:Dans un premier temps, comme le souligne Dimka il s'agit surtout de savoir combien de personnes sont encore dans telle partie du bâtiment afin que les pompiers interviennent efficacement. Je commence toujours par compter les élèves avant de faire l'appel proprement dit. Si une  d'évacuation est nécessaire les toutes premières minutes je peux au moins savoir si personne n'est perdu.-


Tu parles en professeur qui a un petit nombre de classes. Les collègues qui ont 8-9 voire 18-20 classes (en musique et en arts plastiques), c'est un brin plus compliqué. De plus, avec la panique, tu peux te tromper dans le nombre d'élève que la classe contient.
Enfin, savoir qui est absent permet de sauver des vies. Les élèves sous PAI pour des allergies, des asthmes ou des pathologies mortelles (j'en ai juste 2 cette année), les secours ont besoin de le savoir.
Si tu n'as pas le cahier de texte et qu'un gamin meurt parce que tu n'as pas pu être efficace, ton chef va en prison et toi tu te prends un conseil de discipline et un procès.

Je crois que si j'avais 18 ou 19 classes je risquerais beaucoup plus de me tromper sur le nom des absents que sur leur nombre ! Je ne dis pas qu'il ne faille pas très rapidement identifier les disparus, mais dans un premier temps dire aux pompiers qu'une personne est restée à tel endroit peut permettre de lui sauver la vie. Les élèves allergiques ou asthmatiques ne sont pas sont pas signalés à tous les enseignants, je pense vraiment que si quelqu'un est coincé dans un incendie le p!us urgent est de lui envoyer les pompiers.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Exercice attentat sans prévenir

par JPhMM le Sam 14 Oct 2017 - 15:07
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:Il faut avoir une liste de tous les élèves de chaque classe avec soi.
Ayant toujours cours dans la même salle, je les laisse dans le bureau.

Je pensais vraiment que la pratique de mon collège était celle de tous els établissements. Dans chaque salle il y a toutes les listes.
Je demanderai que ce soit le cas.
Merci pour l'idée. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Exercice attentat sans prévenir

par mathmax le Sam 14 Oct 2017 - 15:15
@pogonophile a écrit:Toujours pas trouvé de méthode infaillible, c'est pour ça que j'associe les enseignants à la réflexion. Ils ne trouveront probablement pas de solution idéale mais pourront mieux dire ce qu'ils peuvent tenir, et ce qui est trop ambitieux.

En lycée du moins je pense qu'il est important de sensibiliser les élèves en leur demandant d'être attentif à la présence dans la cour de leurs voisins de classe. Dans une. classe il peut y avoir plus ou moins de personnes que sur le papier : absents, intervenants, élèves à l'infirmerie, membre de la vie scolaire...Les listes, cahiers ou autres documents administratifs ne peuvent se substituer à la vigilance individuelle et au bon sens (de ceux qui ont gardé leur sang-froid, et on ne peut pas prévoir qui le gardera, à moins d'entraînement spécifique en conditions réelles ).

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Isis39 le Sam 14 Oct 2017 - 15:15
@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:Il faut avoir une liste de tous les élèves de chaque classe avec soi.
Ayant toujours cours dans la même salle, je les laisse dans le bureau.

Je pensais vraiment que la pratique de mon collège était celle de tous els établissements. Dans chaque salle il y a toutes les listes.
Je demanderai que ce soit le cas.
Merci pour l'idée. Very Happy

Il y a un "étui" en plastique rigide avec un porte-vues contenant les consignes et les listes sur la porte de la salle.
Une bonne idée de mon chef, donc.
avatar
Toumim
Niveau 5

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Toumim le Sam 14 Oct 2017 - 20:27
@mathmax a écrit:L'important n'est pas la liste des élèves de la classe mais la liste, ou le nombre j'insiste, des personnes présentes au moment de l'évacuation. Si un élève est absent depuis le matin ce n'est pas la peine de le chercher dans un bâtiment en feu. En revanche si une personne supplémentaire se trouvait avec une classe pour une raison X ou Y il faut la prendre en compte lorsqu'on compte les présents après évacuation.

On nous a cité l'exemple de la présence d'une AVS, l'inclusion d'un élève ULIS, un IPR...

@Isis39 a écrit: Il y a un "étui" en plastique rigide avec un porte-vues contenant les consignes et les listes sur la porte de la salle.
Une bonne idée de mon chef, donc.

Idem chez nous
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Caspar le Sam 14 Oct 2017 - 20:37
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:Il faut avoir une liste de tous les élèves de chaque classe avec soi.
Ayant toujours cours dans la même salle, je les laisse dans le bureau.

Je pensais vraiment que la pratique de mon collège était celle de tous els établissements. Dans chaque salle il y a toutes les listes.

Pas forcément possible dans un gros établissement comme le mien ( seize classes de seconde, sans compter le LP).
archeboc
Sage

Re: Exercice attentat sans prévenir

par archeboc le Sam 14 Oct 2017 - 22:21

@pogonophile a écrit:Toujours pas trouvé de méthode infaillible, c'est pour ça que j'associe les enseignants à la réflexion. Ils ne trouveront probablement pas de solution idéale mais pourront mieux dire ce qu'ils peuvent tenir, et ce qui est trop ambitieux.

Ce n'est pas leur métier. Si vous avez un doute, et surtout si c'est un doute public (vous en avec parlé aux enseignants et sur cette liste) il faut en faire part aussi aux pompiers, avec un courrier officiel.

Dans notre école, la procédure ne passe pas par le contrôle des effectifs, mais par le contrôle des locaux. Deux personnes sont désignés par étage pour vérifier toutes les salles. Si les deux personnes sont présentes, la première guide l'évacuation. On espère qu'il y en aura toujours au moins un de présent, et celui-là fouille méthodiquement toutes les salles, toilettes comprises, pour vérifier qu'il ne s'y trouve pas quelqu'un d'inconscient.

La procédure est plus ou moins décrite ici :
http://www.sciencespo.fr/newsletter/actu_medias/3535/FicheconsigneRoledesguidesetserre-files.pdf

Comme dit plus haut, ce qui intéresse les pompiers, ce n'est pas de savoir si vous avez une classe complète, c'est de savoir s'il reste quelqu'un dans le bâtiment et où. L'avantage de la méthode du contrôle des locaux, c'est qu'elle offre une descriptions plus précise de la situation aux pompiers. En particulier elle permet d'orienter les secours vers les étages non-vérifiés. Et puis surtout elle n'a pas à se soucier des cas particuliers.

Par exemple, dans votre établissement, comment contrôler les effectifs des élèves qui sont en perm, et de ceux qui sont au CDI ?


Ce à quoi tout le monde devrait être formé, surtout les enseignants, c'est l'utilisation des ustensiles : tout le monde devrait avoir déclenché une alerte incendie, tout le monde devrait avoir dégoupillé un extincteur, et attaqué un feu avec. Même si on connaît la précaution principale (ne jamais percuter un extincteur avec la tête ou le corps au dessus), c'est en pratiquant qu'on l'imprime durablement.

Le plus farce, c'est le prof vacataire qui est resté bloqué par une porte sécurisée, sans voir le déclencheur d'ouverture d'urgence un mètre à droite, et son mode d'emploi un mètre à gauche. Il avait trente élèves bloqués avec lui dans le couloir.
avatar
Jacq
Doyen

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Jacq le Sam 14 Oct 2017 - 23:49
@archeboc a écrit:
[...]

Dans notre école, la procédure ne passe pas par le contrôle des effectifs, mais par le contrôle des locaux. Deux personnes sont désignés par étage pour vérifier toutes les salles. Si les deux personnes sont présentes, la première guide l'évacuation. On espère qu'il y en aura toujours au moins un de présent, et celui-là fouille méthodiquement toutes les salles, toilettes comprises, pour vérifier qu'il ne s'y trouve pas quelqu'un d'inconscient.
[...]


Nous faisons régulièrement les habituels exercices habituels d'évacuation et nous avons fait des exercices de confinement, plus exceptionnels. Lorsque les exercices ne sont pas annoncés clairement, heure et jour, on nous indique malgré tout qu'un exercice sera fait entre tel et tel jour. Cela nous permet tout de même de ne paniquer totalement. En 15 ans je n'ai eu aucun exercice non annoncé. Cela évite la panique inutile. A l'inverse nous avons eu une réelle évacuation, on prévue, que nous avons pris tout d'abord pour un exercice non annoncé. Ce n'est que lorsque nous avons vu la partie inférieure de l'établissement (qui évacue en un lieu particulier) rejoindre l'autre partie de l'établissement, que nous avons compris que ce n'était pas un exercice.

Pour l'évacuation ou le confinement, chez nous, la sonnerie n'est pas la même.

En cas de confinement nous fermons tout et, connectés dans chaque salle, nous recevons les consignes via pronote (confinement de tout l'établissement, fermer les fenêtres, telle partie de l'établissement évacue...).
Question que je me suis posée pour le confinement. Si deux élèves qui sont partis aux WC (la victime de l'envie urgente et l'accompagnateur), l'alerte donnée, nous nous confinons. Que doivent faire les deux élèves ? Se confiner eux-aussi dans les WC ou rejoindre leur salle qu'ils vont trouver fermée ? Les élèves savent que nous devons nous confiner dans nos salles, mais que doivent faire les élèves qui seraient dans les WC ?
Je n'ai pas eu de réponse à cette question.

Pour l'appel aucun problème me concernant, même sans liste. Mais je n'ai que trois classes en moyenne, je ne suis pas dans le cas de figure des enseignants ayant peu d'heures avec chaque classe et donc ayant un grand nombre d'élèves et de classe. Après nous pouvons nous reposer sur les élèves qui voient très bien qui manque à l'appel. Mais nous restons dans la théorie à ce sujet et pas dans le chaos que pourrait provoquer une véritable alerte de confinement-évacuation (j'indique les deux car une partie d'un établissement peut être évacuée pendant que le reste de l'établissement peut être confiné).
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Maissa le Ven 15 Déc 2017 - 13:24
@Tamerlan a écrit:Je remonte ce topic car je suis tombé sur une circulaire du printemps (13 avril 2017) qui fait le point là-dessus:

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=115583

"2.4.4 La préparation et la réalisation des exercices

Les exercices sont l'occasion de valider, de corriger ou de préciser les orientations générales inscrites au PPMS « attentat-intrusion », qu'il convient que chacun apprenne progressivement à maîtriser pour être à même de les adapter aux circonstances (cf. fiche jointe).

Un exercice au moins est réalisé chaque année, au titre du PPMS « attentat-intrusion », sur la base des scénarios élaborés sous la responsabilité du recteur. L'exercice doit se dérouler sans effet de surprise et sans mise en scène exagérément réaliste. L'utilisation d'arme factice est proscrite. L'ensemble des membres de la communauté éducative est prévenu en amont,..."


Justement, nous venons d'apprendre aujourd'hui qu'un exercice "attentat-intrusion" aura lieu mardi. Nous n'avons pas l'heure. Mais ce qui est plus ennuyeux c'est qu'aucune information n'a été donnée aux élèves (du type : le collège organisera un exercice "attentat-intrusion", voici ce que vous devez faire), comme cela se fait pour les exercices d'évacuation.
Résultat, mardi, certains vont paniquer, d'autres vont faire les imbéciles (hurler, vouloir sortir de la salle...). Pour moi, "sans effet de surprise" signifie que les adultes connaissent l'heure et que les élèves ont été préparés à l'exercice (par le professeur principal).  

Comment cela se passe-t-il dans vos établissements ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Exercice attentat sans prévenir

par RogerMartin le Ven 15 Déc 2017 - 13:36
Petit témoignage. Lors d'un exercice l'an dernier, alors que j'avais demandé à mon groupe de TD de venir avec moi et de rester groupé pour faire le point une fois dehors, deux sottes ont jugé bon de partir comme des stupides dans l'escalier central (saturé). J'ai répété aux autres de me suivre, nous sommes sortis par un escalier extérieur et étions en bas (probablement) bien avant elles. Elles ont commencé à dire "j'ai peur, j'ai peur" dans la salle, et ont filé de leur côté en profitant de la confusion dans le couloir.
Je ne suis pas responsable d'elles, elles sont adultes, mais j'ai tout de même trouvé la situation sidérante. Ces imbéciles ont paniqué, alors même que je leur expliquais que c'était un exercice (eh oui, chaque année un mardi du premier semestre entre dix et onze...). Je me demande ce qu'elles trouveront à faire comme ânerie lors d'une vraie alerte.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lalivrophile
Niveau 6

Re: Exercice attentat sans prévenir

par lalivrophile le Dim 17 Déc 2017 - 14:23
@Maissa a écrit:
Comment cela se passe-t-il dans vos établissements ?

Au collège, nous avons eu droit à un exercice de confinement récemment. Surprise totale, seule l'administration était au courant. Pour moi, c'est tombé en pleine évaluation avec une classe. Et rien pour savoir si c'est un exercice ou pas... Je sais qu'il y a eu de la panique chez certains élèves et adultes.
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Beniamino Massimo le Dim 17 Déc 2017 - 15:40
Avez-vous fait remonter l'information d'une manière ou d'une autre ? C'est contraire aux textes et irresponsable, quand on sait les conséquences que cela peut avoir. Insupportable...

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Seifer le Dim 17 Déc 2017 - 15:48
Ah, moi c'est demain.

Je pense boycotter ce machin.

On risque quoi ? Etant absolument contre ce type d'exercice.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Exercice attentat sans prévenir

par pogonophile le Dim 17 Déc 2017 - 19:10
C'est un peu selon la personnalité du CdE, mais on peut considérer qu'il s'agit d'une faute grave : si de très nombreux sujets sont discutables, quand on aborde les questions de sécurité et d'exercices obligatoires, les avis même les mieux argumentés sont irrecevables...


Dernière édition par pogonophile le Dim 17 Déc 2017 - 19:31, édité 1 fois
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Philomène87 le Dim 17 Déc 2017 - 19:15
Dans un lycée près de chez moi un professeur a dit qu' "[il n'avait] pas de temps à perdre avec ces conneries" (sic), et il a fait cours.
Je n'ai pas d'avis sur la question, car ce type d'exercice est en effet discutable.
Je ne sais pas s'il a été sanctionné.
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Beniamino Massimo le Dim 17 Déc 2017 - 19:28
@Seifer a écrit:Ah, moi c'est demain.

Je pense boycotter ce machin.

On risque quoi ? Etant absolument contre ce type d'exercice.
Je trouve honteux (et je pèse mes mots) les exercices attentat faits sans prévenir ou avec une mise en scène anxiogène, mais un « boycott » d'un entraînement pour lequel vous avez été avertis me paraît assez puérile. Quoi qu'on en pense, inutile de se donner des airs de demi-rebelle. On fait l'exercice, en grommelant s'il le faut, et on passe à autre chose. Si on raisonne ainsi pour tout ce contre quoi on est, bon...

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Exercice attentat sans prévenir

par pogonophile le Dim 17 Déc 2017 - 19:34
@Philomène87 a écrit:Dans un lycée près de chez moi un professeur a dit qu' "[il n'avait] pas de temps à perdre avec ces conneries" (sic), et il a fait cours.
Je n'ai pas d'avis sur la question, car ce type d'exercice est en effet discutable.
Je ne sais pas s'il a été sanctionné.

C'en est peut-être resté là, ça dépend de l'énergie qu'y aura mis le CdE... s'il s'en est rendu compte, ou y a attaché une grande importance - c'est pourquoi je dis que ça dépend.
Mais le qualificatif de faute grave peut être retenu, et Seifer aurait tort de se baser uniquement sur l'exemple que tu cites pour se dire que c'est plié.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Philomène87 le Dim 17 Déc 2017 - 19:35
Oui.
Perso je ne risquerais pas non plus.
Contenu sponsorisé

Re: Exercice attentat sans prévenir

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum