Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Brhysse
Niveau 2

Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 14:23
Bonjour à tous.

C'est ici en tant que parent et non prof que je sollicite vos avis.
Je vais tenter de faire court.

Ma fille vient d'effectuer sa rentrée dans une classe à double niveau CP/CE1.

Mon problème est que sachant lire couramment elle a été d'office placée dans le groupe des CE1, or je ne suis pas du tout partisan des apprentissages accélérés.
Je veux dire que je voudrais qu'elle suive une scolarité au rythme normal avec ses copines et en aucun cas qu'on la pousse d'office dans le niveau supérieur.

Pourquoi ?

Malgré mes recherches, je n'ai trouvé aucune étude qui prouve que le saut de classe est bénéfique à long terme pour les élèves en avance.
De surcroit, je n'ai pas non plus trouvé d'étude qui prouve que les enfants "en avance" qui sont maintenus dans un cursus "standard" auraient plus de problèmes de résultats scolaires.

J'entends bien les remarques à propos d'un risque d'ennui pour ces élèves. Mais est-ce vraiment vérifié ? Par des faits ? Ou est-ce juste une remarque de "bon sens" non réellement prouvée ?

Enfin, comment faire comprendre à la nouvelle instit de ma fille mon point de vue sans la braquer ?
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Saut de classe forcé ?

par pseudo-intello le Mar 5 Sep 2017 - 15:10
Bonjour,

Je comprends que tu sois dubitative, car tu fais face à une vraie question.
Je n'ai pas sauté de classe moi-même, et la question ne s’est pas posée, car même si je savais lire couramment depuis le début de la grande section, je n'étais pas spécialement en avance sur l'écriture et le reste. Et je pense que j'avais ma place dans mon niveau.

En revanche, pour ma sœur (et récemment, pour des enfants d'amis), la question s'est posée. Mes parents n'ont pas fait sauter de classe à ma sœur, et 25 ans plus tard, je me rends compte qu'il y aurait fallu : en ayant passé son enfance à être systématiquement la première, systématiquement au-dessus des autres et sans aucun échec, je vois que ça la poursuit dans sa vie d'adulte : tant qu'elle n'a pas travaillé excessivement, elle pense qu'elle n'en a pas assez fait, ne se fait pas de cadeaux, doit toujorus être parfaite, et cela dépasse le cadre du boulot (et elle a du mal à gérer l'échec ou l'imperfection, enfin elle a toujours eu du mal, mais comme elle a échappé à ces situations petite, elle n'a pas appris à s'y confronter assez tôt dans ça vie, je pense). Je vois aussi une petite fille de ma connaissance devenir hautaine, à force de faire partie d'un groupe sur lequel elle a systématiquement une avance trop nette. Forcément : à 5 ou 6 ans, comment un enfant pourrait-il avoir le recul nécessaire pour dépasser son expérience personnelle (petite, ma sœur devenait volontiers hautaine aussi, ne comprenant pas que les autres enfants puissent avoir légitimement plus de mal qu'elle à comprendre et faire les exercices, donc ceux qui étaient moins bon à l'école, ben c'était leur faute, ils ne travaillaient pas assez). Il est en avance, toujours premier, comprend mieux et plus vite, sait mieux, parvient mieux à faire tous les exercices, etc, je ne pense pas que ce soit vraiment bon pour des êtres en construction.

Après, je ne t'ai donné que des exemples personnels, fait limite de la psychologie de comptoir. Je ne peux pas t'influencer, car je n'en sais pas assez long sur ta fille ni son école, mais voilà, je pense, les pistes à suivre :
- ta fille est-elle seulement en avance sur la lecture ou sur tout le reste ?  (motricité fine, "maths", maturité, etc).
- par rapport au caractère de ta fille, quels sont les écueils les plus gros ? Risque-t-elle davantage de prendre la grosse tête à force d'être le plus gros poisson de son bocal, ou d'être perturbée le stress de ne pas être à la hauteur si elle se trouve parfois en difficulté dans le groupe CE1 ?
- quel est le niveau du reste du groupe de CP ? Si le reste du groupe est d'un bon niveau, peut-être effectivement que ta fille peut y trouver sa place. Si le niveau est faible, il est légitime que l'instit (avec ton accord !) essaie de ne pas gâcher le potentiel de ta fille. De même; si ta fille traverse tout le primaire en s'en sortant impeccablement sans faire le moindre effort, il est possible qu'elle ait du mal à se mettre au travail par la suite.
- est-il possible d'effectuer un glissement progressif du CP vers le CE1 au fil de l'année, ou chaque élève est-il assigné à un groupe et basta ?
- un saut de classe aurait-il des répercussions néfastes pour la fratrie (cas typique : un grand frère plus vieux d'une année civile qui le prendrait légitimement très, très mal) ?
User17706
Enchanteur

Re: Saut de classe forcé ?

par User17706 le Mar 5 Sep 2017 - 15:21
J'ai été exactement dans la même situation (sachant déjà lire, et étant dans une classe CP-CE1, je suis passé du CPau CE1 sans changer de salle ni d'institutrice). Je ne peux pas non plus donner d'étude, seulement le témoignage de quelqu'un qui ne le regrette pas du tout.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par DesolationRow le Mar 5 Sep 2017 - 15:23
@Brhysse a écrit:Bonjour à tous.

C'est ici en tant que parent et non prof que je sollicite vos avis.
Je vais tenter de faire court.

Ma fille vient d'effectuer sa rentrée dans une classe à double niveau CP/CE1.

Mon problème est que sachant lire couramment elle a été d'office placée dans le groupe des CE1, or je ne suis pas du tout partisan des apprentissages accélérés.
Je veux dire que je voudrais qu'elle suive une scolarité au rythme normal avec ses copines et en aucun cas qu'on la pousse d'office dans le niveau supérieur.

Pourquoi ?

Malgré mes recherches, je n'ai trouvé aucune étude qui prouve que le saut de classe est bénéfique à long terme pour les élèves en avance.
De surcroit, je n'ai pas non plus trouvé d'étude qui prouve que les enfants "en avance" qui sont maintenus dans un cursus "standard" auraient plus de problèmes de résultats scolaires.

J'entends bien les remarques à propos d'un risque d'ennui pour ces élèves. Mais est-ce vraiment vérifié ? Par des faits ? Ou est-ce juste une remarque de "bon sens" non réellement prouvée ?

Enfin, comment faire comprendre à la nouvelle instit de ma fille mon point de vue sans la braquer ?

J'ignore si cela peut être "vérifié" ; toujours est-il que l'on m'a fait sauter une deuxième classe quand j'avais huit ans, alors que je n'en avais aucune envie, et ai même vivement protesté tant je redoutais d'être séparé de mes camarades. Ce saut de classe m'a toutefois permis de cesser de crever d'ennui, et  d'être enfin confronté à de vraies difficultés, au lieu de vivoter tranquillement dans la classe où je me trouvais - et cela a été un soulagement considérable. Je pense que ce saut de classe m'a été infiniment bénéfique (bon, ça m'a aussi causé un certain nombre de difficultés, mais on survit).
avatar
gluche
Niveau 6

Re: Saut de classe forcé ?

par gluche le Mar 5 Sep 2017 - 15:25
Bonjour,

Le mieux serait, je crois, de prendre rdv avec l'instit pour discuter de la situation. Il n'est pas rare que certains enfants lecteurs dès l'entrée au CP sautent une classe, mais ce n'est pas systématique. Et en tout cas, ce n'est pas déjà décidé.

Tu dis vouloir que ta fille aie une scolarité "normale", mais lire couramment avant l'entrée au CP n'est pas exactement la norme, peut-être est-ce aussi à prendre en compte, non? Je suppose que l'enseignante a le souci que ta fille progresse, d'où le fait de l'avoir mise avec des lecteurs de CE1, ce ne sera peut-être pas systématique pour tous les apprentissages.
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 15:25
Merci "pseudo-intello" pour ta réponse.

C'est vrai que c'est difficile d'avoir un avis tranché et objectif sur la question. Surtout quand on a autour de soi des exemples divers. Ce qui est également mon cas, à commencer par moi-même qui ai sauté le CE1.

Ce que je cherche (et pour l'instant ne trouve pas) ce sont des "faits". Je sais ça fait un peu terre à terre comme état d'esprit mais je crois que c'est un sujet qui mérite un maximum de sérieux.

Je n'ai pas encore parlé à l'instit, je n'ai pas envie de lui sauter dessus dès la rentrée mais en même temps je dois essayer d'en parler rapidement.

Je ne sais pas si elle est en avance sur tout. Tout ce que je voudrais c'est éviter d'être mis devant le fait accompli d'un saut de classe "non concerté".

Je me sens pris au piège dans la mesure où si elle suit le programme de lecture du CE1, automatiquement on va me présenter le passage au CE2 comme un fait évident. Or il me semble qu'avant de décider d'un saut de classe, il faudrait déjà essayer le cursus normal.

Qu'on la laisse tranquille et qu'on ajuste si vraiment on observe des problèmes non ?

Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 15:30
@gluche a écrit:Bonjour,

Le mieux serait, je crois, de prendre rdv avec l'instit pour discuter de la situation. Il n'est pas rare que certains enfants lecteurs dès l'entrée au CP sautent une classe, mais ce n'est pas systématique. Et en tout cas, ce n'est pas déjà décidé.

Tu dis vouloir que ta fille aie une scolarité "normale", mais lire couramment avant l'entrée au CP n'est pas exactement la norme, peut-être est-ce aussi à prendre en compte, non? Je suppose que l'enseignante a le souci que ta fille progresse, d'où le fait de l'avoir mise avec des lecteurs de CE1, ce ne sera peut-être pas systématique pour tous les apprentissages.

Oui bien sûr je vais essayer d'en discuter rapidement.
Et je ne doute pas un instant de la bienveillance de son instit.

Seulement je me pose encore cette question : est-ce si grave qu'un enfant s'ennuie un peu ? Ou ne progresse pas trop à un moment de sa scolarité ? Est-ce que cela ne peut pas lui donner envie de s'investir davantage dans d'autres activités hors de l'école ?
Encore une fois, a-t-on sérieusement planché sur le sujet ?
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par DesolationRow le Mar 5 Sep 2017 - 15:31
Cela dépend de l'intensité de l'ennui, à l'évidence. S'ennuyer un peu, ce n'est pas très grave et c'est même excellent pour la santé mentale Razz ; mourir d'ennui, non, ce n'est pas terrible.
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 15:35
@DesolationRow a écrit:Cela dépend de l'intensité de l'ennui, à l'évidence. S'ennuyer un peu, ce n'est pas très grave et c'est même excellent pour la santé mentale Razz ; mourir d'ennui, non, ce n'est pas terrible.

Certes Wink
C'est juste étonnant d'anticiper cet ennui à ce point.
avatar
gluche
Niveau 6

Re: Saut de classe forcé ?

par gluche le Mar 5 Sep 2017 - 15:40
Du point de vue du parent peut-être, de mon point de vue d'enseignant, c'est différent. J'ai, tout naturellement, envie que mes élèves ne s'ennuient pas, progressent, bref, j'ai pour ambition de ne pas les "laisser tranquilles"...
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par Zagara le Mar 5 Sep 2017 - 15:43
Tiens j'ai eu la même chose : mon année de CM1 était dans une double classe CM1-CM2, et on m'a fait suivre les cours des CM2, puis "sauter" cette classe de facto validée.

Ça n'a pas été néfaste, mon mauvais caractère date d'après ces années-là. pingouin
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par DesolationRow le Mar 5 Sep 2017 - 15:44
@Zagara a écrit:Tiens j'ai eu la même chose : mon CM1-CM2 était dans une double classe, et on m'a fait suivre les cours des CM2 alors que j'étais en CM1.

Ça n'a pas été néfaste, mon mauvais caractère date d'après ces années-là. pingouin

Oui, mais si ça se trouve tes opinions politiques remontent à ce moment fondateur, on ne peut pas savoir.
avatar
Naoo
Fidèle du forum

Re: Saut de classe forcé ?

par Naoo le Mar 5 Sep 2017 - 15:44
Qu'en pense ta fille ?

J'étais dans le cas inverse, étant gamine : en CP dans une classe mixte, l'instit était persuadée que j'étais bête car je répondais toujours à côté - j'écoutais le cours des CE1 et m'ennuyais ferme (je lisais couramment en grande section). Ma mère a dû batailler ferme pour qu'un psychologue scolaire vienne, atteste que je savais lire et appuie la demande de "saut de classe".

L'intérêt de la situation, c'est que ta fille ne changera ni d'institutrice, ni de salle/amis.

Et pour la suite : j'ai eu du mal à m'intégrer en 6e, mais ça s'est résolu assez vite. Et pour les avantages : j'ai cubé ma Khâgne sans avoir l'impression de "perdre une année", vu que j'avais un an d'avance. J'ai vu ça comme un joker.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par Dimka le Mar 5 Sep 2017 - 15:45
Salut,
Pourquoi ne pas faire confiance à la prof ? C'est elle la professionnelle, c'est elle qui gère sa classe, c'est elle qui connait l'enfant d'un point de vue scolaire. Chais pas s'il y a des études qui prouvent que patati, patata, et à mon avis, des mauvaises expériences, on en trouve chez ceux qui ont sauté une classe comme ceux qui qui ne l'ont pas fait. En plus ça doit vachement dépendre des individus (élève, prof, etc.), de leur caractère. Par contre, braquer l'enfant en ayant de la défiance (même non exprimée) à l'égard du prof, ça doit compliquer.

Et ça n'empêche pas de faire part de tes inquiétudes à la prof (pas sur le ton de "je vais vous expliquer votre job, sortir des études "scientifiques" et le témoignage de tata Paulette", mais juste "je suis inquiet et je veux comprendre ce que vous avez en tête pour qu'on aille dans la même direction").

Enfin… Je sais pas, mais dès qu'un parent ose donner un avis sur un prof du secondaire ou émettre des réserves sur sa façon de faire, c'est le scandale et une insupportable remise en question du professionnalisme, par contre en primaire, ça a l'air limite normal. Pourquoi une telle différence de perception ?

_________________
Spoiler:
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 16:00
@Dimka a écrit:Salut,
Pourquoi ne pas faire confiance à la prof ? C'est elle la professionnelle, c'est elle qui gère sa classe, c'est elle qui connait l'enfant d'un point de vue scolaire. Chais pas s'il y a des études qui prouvent que patati, patata, et à mon avis, des mauvaises expériences, on en trouve chez ceux qui ont sauté une classe comme ceux qui qui ne l'ont pas fait. En plus ça doit vachement dépendre des individus (élève, prof, etc.), de leur caractère. Par contre, braquer l'enfant en ayant de la défiance (même non exprimée) à l'égard du prof, ça doit compliquer.

Et ça n'empêche pas de faire part de tes inquiétudes à la prof (pas sur le ton de "je vais vous expliquer votre job, sortir des études "scientifiques" et le témoignage de tata Paulette", mais juste "je suis inquiet et je veux comprendre ce que vous avez en tête pour qu'on aille dans la même direction").

Enfin… Je sais pas, mais dès qu'un parent ose donner un avis sur un prof du secondaire ou émettre des réserves sur sa façon de faire, c'est le scandale et une insupportable remise en question du professionnalisme, par contre en primaire, ça a l'air limite normal. Pourquoi une telle différence de perception ?

Bonjour et merci pour la réponse.

Évidemment que je ne souhaite braquer personne. Évidemment j'ai le plus grand respect pour son job et je ne compte pas lui expliquer ce qu'elle doit faire. Ai-je donné cette impression ?

Par contre je trouve légitime de participer à ce choix en tant que parent. L'instit prend une décision qui implique toute sa scolarité en ce qui concerne le saut de classe. Et pour ma part pour donner mon avis dans cette décision, j'estime que ce n'est pas exagéré de vouloir se documenter et comprendre ce que ça implique.

D'autant que mon père a sauté le CE1, j'ai sauté le CE1, mon neveu a sauté le CE2, mon meilleur ami a sauté le CE1 également. Si je devais conclure quelque chose de ces seuls 4 cas (ce qui ne serait pas très rigoureux), je dirais que le saut de classe n'a pas été un succès. Mais je ne souhaite pas faire de conclusion hâtive mais qu'on m'explique avec des arguments fiables et vérifiés que sauter une classe est bénéfique pour l'enfant à long terme.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par Zagara le Mar 5 Sep 2017 - 16:11
@Brhysse a écrit:des arguments fiables et vérifiés que sauter une classe est bénéfique pour l'enfant à long terme.
Ça n'existe pas les arguments mécaniques en sciences humaines, et encore moins en éducation. Tout dépend de la situation empirique, du coup personne ne pourra te répondre puisqu'on ne connait ni ton enfant, ni sa situation concrète.

J'ai envie de dire que c'est à toi de prendre une décision reposant sur l'expérience, l'intuition et des avis qui ne seront, par définition, ni fiables, ni vérifiés, mais seront plutôt des amalgames de croyances et d'impressions. Ce qui n'est pas un gros mot. L'humain n'est pas fait de science glacée et prédictible.
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 16:23
@Zagara a écrit:
@Brhysse a écrit:des arguments fiables et vérifiés que sauter une classe est bénéfique pour l'enfant à long terme.
Ça n'existe pas les arguments mécaniques en sciences humaines, et encore moins en éducation. Tout dépend de la situation empirique, du coup personne ne pourra te répondre puisqu'on ne connait ni ton enfant, ni sa situation concrète.

J'ai envie de dire que c'est à toi de prendre une décision reposant sur l'expérience, l'intuition et des avis qui ne seront, par définition, ni fiables, ni vérifiés, mais seront plutôt des amalgames de croyances et d'impressions. Ce qui n'est pas un gros mot. L'humain n'est pas fait de science glacée et prédictible.

Merci pour ta réponse.

C'est terrible parce que j'ai l'impression de passer pour un affreux cartésien qui ne raisonnerait qu'avec des 0 et des 1.
Or, j'essaie de comprendre et d'aller au-delà des remarques générales qu'on entend toujours.
Parmi les instits qui ont fait sauter des classes de bonne foi à leurs élèves, qui sait ce que sont devenus ces élèves au delà de l'école élémentaire ?

Un des seuls rapports (incomplet) que j'ai pu trouver sur le suivi de ces élèves montre que seuls 40% d'entre eux parvenus au Lycée sont toujours en réussite scolaire. Est-ce que ça ne pose pas question ?
:
Le nom de ce rapport (je n'ai pas encore le droit en tant que nouveau membre de poster directement des liens) : ÉTUDE DE L’ADAPTATION SCOLAIRE DES ÉLÈVES AYANT UN AN D’AVANCE (OU PLUS) DANS LEUR SCOLARITÉ
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Saut de classe forcé ?

par Zagara le Mar 5 Sep 2017 - 16:32
Mouais, c'est un mémoire étudiant fait sur un groupe de 84 élèves sans entretiens personnels : https://documentation.ehesp.fr/memoires/2004/men/gagnepain.pdf
Si ça suffisait pour créer une Preuve Scientifique, on pourrait tous ici se reconvertir en producteurs de vérités dans plein de domaines.
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 16:40
@Zagara a écrit:Mouais, c'est un mémoire étudiant fait sur un groupe de 84 élèves :
Si ça suffisait pour créer une Preuve Scientifique, on pourrait tous ici se reconvertir en producteurs de vérités dans plein de domaines.

C'est tout à fait vrai, c'est pourquoi je cherche quelque chose d'un peu plus sérieux.

Au final le choix se fera au feeling bien sûr. Je regrette seulement qu'on ne puisse pas avoir des observations simples sur le suivi de ces élèves.
Je sais pas moi, des bilans, des retours d'expériences, ça doit bien exister. abi

Encore une fois j'ai l'impression parfois que l'argument du risuqe de l'ennui pour les élèves en avance est répété un peu comme un mantra.

Pour ma part j'ai sauté une classe et je me suis ennuyé toute ma scolarité
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Saut de classe forcé ?

par pseudo-intello le Mar 5 Sep 2017 - 16:58
Je pense qu'entre nos expériences d'il y a trente ans et 2017, il ne faut pas oublier la baisse du niveau global : un enfant qui n'est pas lobotomisé par les écrans dès son plus jeune âge, et qui sait être concentré, curieux, a un vocabulaire varié, etc, a le même niveau que son homologue d'il y a trente ans, mais le décalage sera d'autant plus grand, de ce fait, avec la capacité de concentration, le lexique et le reste du "gros du troupeau" (ce que je déplore (après, je dis ça, mais je vis dans une région défavorisée, ce qui accentue le phénomènei).
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 17:07
@pseudo-intello a écrit:Je pense qu'entre nos expériences d'il y a trente ans et 2017, il ne faut pas oublier la baisse du niveau global : un enfant qui n'est pas lobotomisé par les écrans dès son plus jeune âge, et qui sait être concentré, curieux, a un vocabulaire varié, etc, a le même niveau que son homologue d'il y a trente ans, mais le décalage sera d'autant plus grand, de ce fait, avec la capacité de concentration, le lexique et le reste du "gros du troupeau" (ce que je déplore (après, je dis ça, mais je vis dans une région défavorisée, ce qui accentue le phénomènei).

Oui. Avoir de l'avance en lecture ou dans d'autres domaines ne me parait pas être exceptionnel. Je veux dire que les enfants évoluent à des rythmes différents et ça finit par se tasser à un moment ou un autre.

Et puis pourquoi priver les enfants d'un petit avantage momentané par rapport à leur classe d'âge ? On me dit : à cause de l'ennui.... mouais, les enfants décrocheurs s'ennuient aussi non ? Quels sont les instits qui ont eu des enfants en avance qui s'ennuyaient et ont raté leur scolarité à cause de ça ?

Je peux tout comprendre mais je ne peux pas accepter le "elle risque de s'ennuyer" comme une vérité toute faite qu'on ne peut pas discuter.

Et du coup je demande simplement aux instits qui seraient présents si ils ont des arguments pour m'aider dans ma réflexion.
Brhysse
Niveau 2

Re: Saut de classe forcé ?

par Brhysse le Mar 5 Sep 2017 - 17:11
@Naoo a écrit:Qu'en pense ta fille ?

J'étais dans le cas inverse, étant gamine : en CP dans une classe mixte, l'instit était persuadée que j'étais bête car je répondais toujours à côté - j'écoutais le cours des CE1 et m'ennuyais ferme (je lisais couramment en grande section). Ma mère a dû batailler ferme pour qu'un psychologue scolaire vienne, atteste que je savais lire et appuie la demande de "saut de classe".

L'intérêt de la situation, c'est que ta fille ne changera ni d'institutrice, ni de salle/amis.

Et pour la suite : j'ai eu du mal à m'intégrer en 6e, mais ça s'est résolu assez vite. Et pour les avantages : j'ai cubé ma Khâgne sans avoir l'impression de "perdre une année", vu que j'avais un an d'avance. J'ai vu ça comme un joker.

Je vais bien sûr discuter avec ma fille au fur et à mesure pour essayer de suivre son ressenti.

Ce que je n'ai pas précisé pour éviter les remarques (légitimes) c'est que j'ai moi-même sauté une classe (CE1) et que je l'ai assez mal vécu. Pour plein de raisons. La seule chose que je peux en tirer c'est que ce n'est pas une décision anodine. Or j'ai eu la sensation d'être lâché dans la nature sans qu'à aucun moment il y ait eu un suivi, une remise en question de la pertinence de mon saut de classe ...

Est-ce que mon relatif échec scolaire a été "comptabilisé" ? Certainement pas. C'est à dire que même au niveau national ou académique, on n'a l'air de se poser la question de l'efficacité des sauts de classe. Ça se fait un peu au feeling quoi ...
avatar
tango
Expert spécialisé

Re: Saut de classe forcé ?

par tango le Mar 5 Sep 2017 - 17:14
@Brhysse a écrit:Bonjour à tous.

C'est ici en tant que parent et non prof que je sollicite vos avis.
Je vais tenter de faire court.

Ma fille vient d'effectuer sa rentrée dans une classe à double niveau CP/CE1.

Mon problème est que sachant lire couramment elle a été d'office placée dans le groupe des CE1, or je ne suis pas du tout partisan des apprentissages accélérés.
Je veux dire que je voudrais qu'elle suive une scolarité au rythme normal avec ses copines et en aucun cas qu'on la pousse d'office dans le niveau supérieur.

Pourquoi ?

Malgré mes recherches, je n'ai trouvé aucune étude qui prouve que le saut de classe est bénéfique à long terme pour les élèves en avance.
De surcroit, je n'ai pas non plus trouvé d'étude qui prouve que les enfants "en avance" qui sont maintenus dans un cursus "standard" auraient plus de problèmes de résultats scolaires.

J'entends bien les remarques à propos d'un risque d'ennui pour ces élèves. Mais est-ce vraiment vérifié ? Par des faits ? Ou est-ce juste une remarque de "bon sens" non réellement prouvée ?

Enfin, comment faire comprendre à la nouvelle instit de ma fille mon point de vue sans la braquer ?
En ce qui me concerne, si je n'avais pas eu la possibilité de "sauter une classe", je me serais encore plus ennuyée que ce ne fut le cas. De plus en CE1 plusieurs éléments du CP sont retravaillés, rien de perdu.
C'est mon ressenti personnel.
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Saut de classe forcé ?

par Ajupouet le Mar 5 Sep 2017 - 17:38
Ton problème, je pense, est que tu ne trouveras aucune étude scientifique pour te guider. Même s'il en existait de sérieuses, savoir que le saut est bénéfique dans 72,8% des cas ne dira rien pour ta fille. Pour elle ce sera 0% bénéfice, ou 100%.
Seul le bien être de ta fille doit entrer en ligne de compte.
Indices : son plaisir à aller en classe le matin, et son sourire à la maison le soir et le week-end. De toute façon, à moins que ta puce ne sache déjà écrire en cursif aussi vite et bien qu'un CE1, elle fera aussi du CP...

Pour mon aînée il aurait été impensable de la laisser avec sa classe d'âge.
Pour ma seconde, même profil pourtant, pas de saut de classe, et elle est heureuse.

Mon conseil : écoute ta fille avant tout, et fais confiance à la maîtresse.





_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Saut de classe forcé ?

par Jenny le Mar 5 Sep 2017 - 17:54
Peut être que l'ennui de ta fille est déjà visible, à voir avec la maîtresse.

Heureusement que j'ai sauté une classe, après avoir fait un CP/CE1. J'ai fait un début de CP classique, mais apparemment c'était ingérable (je voulais tout le temps donner les réponses, je m'ennuyais terriblement...). En CP/CE1, mes parents m'ont raconté que le directeur leur avait dit que je faisais les devoirs des deux niveaux et qu'ensuite, il fallait me trouver autre chose à faire sinon je m'ennuyais... A voir si ta fille apprend quand même des choses en CP ou si elle est déjà très à l'aise en CE1.
Le double niveau permettra à la maitresse de voir si le saut de classe est souhaitable.
Contenu sponsorisé

Re: Saut de classe forcé ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum