[Le Monde] Le film "Une idée folle"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Elyas le Dim 10 Sep 2017, 10:47

Le Monde diffuse jusqu'à ce soir minuit le film "Une idée folle" :

http://www.lemonde.fr/education/article/2017/08/30/le-film-une-idee-folle-diffuse-sur-le-site-du-monde_5178437_1473685.html

Il y a aussi un entretien avec la réalisatrice du film :

http://www.lemonde.fr/campus/article/2017/09/08/il-faut-encourager-les-enseignants-a-utiliser-leur-liberte-pedagogique_5183102_4401467.html

Le Monde a écrit:
Quelle école pour le XXIe siècle ? Tel était le thème d’un tchat avec Judith Grumbach, réalisatrice du documentaire « Une idée folle », vendredi 8 septembre. Son film est diffusé gratuitement sur le site du Monde jusqu’au dimanche soir 10 septembre.
Dans le cadre du Monde Festival, un débat sur le thème « Peut-on apprendre à être créatif ? » aura lieu dimanche 24 septembre, de 11 h 30 à 13 heures, à l’Opéra Bastille.
Qui êtes-vous, Judith Grumbach ?
Je suis documentariste, passionnée d’éducation. Depuis deux ans j’ai eu la chance de visiter de nombreux établissements scolaires et de rencontrer un grand nombre d’enseignants qui m’ont donné envie d’aider à faire entendre leurs voix. En revanche je ne me considère pas comme spécialiste de l’éducation et ne suis donc pas légitime pour répondre à toutes les questions relatives au système éducatif et à son fonctionnement.


A noter que le film a été financé par Ashoka (https://www.ashoka.org/fr).


Spoiler:

J'ai un avis très réservé sur ce film mais j'aurais aimé avoir l'avis d'autres personnes.

avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 10:53

Bonjour Elyas,

Je n'ai pas encore vu le film, je n'ai donc aucun avis sur celui-ci pour l'instant, mais j'ai vu passer hier sur twitter une vidéo de Maria Noland à ce propos et je sais que cette personne a déjà donné par le passé des éclairages intéressants sur d'autres sujets.


N'ayant pas vu le film, je n'ai pas compris grand chose au début de la vidéo sur laquelle j'ai cliqué par curiosité. J'ai donc arrêté de la regarder car cela n'avait pas trop de sens. Je la mets ici pour ceux qui ont déjà vu le film et souhaitent débattre, en attendant de le voir moi-même.

Edit : pour les pressés, vous pouvez avancer à 5'30.
En gros, elle dit que ce qui est dit est joli, mais qu'il faut faire attention car l'Etat va se désengager et que les entreprises privées risquent d'arriver.


Dernière édition par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 14:01, édité 1 fois

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 12:11

Encore une réaction :
https://blogs.mediapart.fr/christophe-cailleaux/blog/100917/qui-eu-cette-idee-folle-un-jour-de-vendre-lecole
Le journal "Le Monde" a décidé ce week-end de diffuser sur son site le documentaire "Une idée folle" de J. Grumbach et d’en faire une importante publicité. Ce film nous apparaît comme la pièce maîtresse de la communication autour du projet tout à la fois financier, idéologique et politique d'Ashoka, une organisation jusqu'alors bien discrète.

Décidément, faut qu'on le regarde ce film. On va visiblement beaucoup en parler dans les prochaines semaines.

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Elyas le Dim 10 Sep 2017, 12:17

Tu peux le voir gratuitement sur le lien que j'ai mis plus haut mais ce n'est que jusqu'à ce soir minuit.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 12:18

D'accord. Je regarde ça. Merci ! Smile

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Olympias le Dim 10 Sep 2017, 12:52

Le but est clair. C'est la marchandisation de l'école publique qui est visée.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 12:54

(Je suis en train de regarder. Sur certains points, il y a quelques bonnes idées, quelques bonnes intentions disons. Après, à 30 ou en ZEP dure bon courage ! Je ferai un com plus long à la fin.)

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Pierre-Henri le Dim 10 Sep 2017, 13:04

@Olympias a écrit:Le but est clair. C'est la marchandisation de l'école publique qui est visée.

Meuh non. La fondation Gates, American Express, Capgemini, Danone, Disney, Ebay, Facebook, la fondation Bettencourt, Forbes, Google, HSBC, JP Morgan, Rothschild et autres généreux donateurs du machin sont de purs philanthropes qui agissent sans arrière-pensée aucune. Ceux qui soupçonnent un quelconque intéressement économique de la part de ces grandes entreprises sont de méchants réactionnaires qui n'aiment pas les enfants.


Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Lombalgia le Dim 10 Sep 2017, 13:16

Insupportable. Ne tombez pas dans le panneau : ces images toutes gentilles, tellement près de votre quotidien (version embelli), cette esthétique, ce micro près des gens, ce montage et ce discours pseudo-empathique, pseudo-philanthropique, pseudo-humaniste, même que vous aimeriez bien ressembler aux gens tout gentils tout tranquilles tout heureux, tout émerveillés et cool qui sont dedans, c'est de la moderne propagande : plus c'est enrobé, plus ça imite le naturel, moins vous imaginez qu'on puisse vous manipuler.

C'est du Hollywood chewm-gum.

Ne tombez pas dans le panneau.

Olympias vous a donné la clé.

Judit Grumbach, son nom ne vous dit rien ? C'est une fille de, une bobo ultra-nantie, une à l'abri, qui de la fracture qui est en train de scinder notre civilisation est assurée qu'elle et ses descendants sortiront indemnes. Demandez-vous pour qui elle roule.


P.S. Et le Monde, demandez-vous ce que c'est...

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 13:23

J'ai vu le film. J'aime bien et il y a beaucoup de choses que moi-même j'essaie d'appliquer avec mes élèves (autonomie, empathie, découverte...).
Mais je n'ai absolument rien compris à l'interview de Maria Noland. D'une part à cause de son accent (j'aurais préféré qu'elle parle dans sa langue d'origine, et qu'on ait un sous-titrage, ça aurait été moins pénible à écouter). D'autre part à cause de son discours lui-même: je ne comprends pas pourquoi elle pense que ce film sert "la capitalisation". Et pourquoi elle pense que ces pédagogies font que l'on s'endette. Je ne comprends rien (et si quelqu'un ici comprend, je veux bien qu'on m'explique...).
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par zeprof le Dim 10 Sep 2017, 13:26

je vais regarder ça... je reviens plus tard.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
zeprof
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 13:27

Zut, Lombalgia, Olympias... Visiblement vous avez le même avis que Maria Noland, mais pour le coup je voudrais vraiment que vous m'expliquez parce que ça m'intéresse. Moi, toutes ces images "gentilles", ce garçon en train de caresser la poule justement et que Maria Noland dénonce, ça m'intéresse. Ce discours empathique, humain etc... me touche et j'ai tendance à me casser la tête pour faire évoluer ma pédagogie. Mais en même temps, je m'interroge beaucoup et je vois aussi de plus en plus de discours disant qu'on se fait "manipuler". Lombalgia, toi-même tu dis "ne tombez pas dans le panneau". Mais pourquoi? Le panneau de quoi?
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Pierre-Henri le Dim 10 Sep 2017, 13:29

@Salsepareille a écrit: je ne comprends pas pourquoi elle pense que ce film sert "la capitalisation". Et pourquoi elle pense que ces pédagogies font que l'on s'endette. Je ne comprends rien (et si quelqu'un ici comprend, je veux bien qu'on m'explique...).

Regardez la liste des principales entreprises qui financent ce projet, que j'ai donnée plus haut. Vous croyez réellement que Microsoft, Google, Facebook et Disney agissent gratuitement, pour le bien de tous, sans espérer un solide retour sur investissement ?

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 13:34

Mais dans le film, (j'avoue, je n'ai regardé que de longs extraits, je n'aurai le temps de le regarder en entier que ce soir seulement), les interviewés ne revendiquent aucune méthode bien précise, aucune école spécifique. Ils encouragent seulement à s'interroger sur les valeurs qu'on veut transmettre, ou compétences etc, à piocher des idées un peu partout et à agir à notre propre sauce, sans copier telle ou telle école. Donc je ne comprends même pas qu'on parle de "projet financé par telle entreprise". J'ai l'impression d'être très bête ou très naïve.
Pierre-Henri, quand tu parles du "projet", tu parles du financement du film lui-même? Ca me semble évident qu'un film soit financé par des entreprises. Mais ensuite?
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 13:38

Retour après visionnage :

Sur le fait de développer la confiance en soi, de valoriser les réussites, d’apprendre à se connaitre, de développer la créativité, sur l'importance de la motivation pour apprendre : d'accord. Comment ne pas l’être ?
Sur le fait de ne pas avoir d’élèves « meilleurs » que les autres parce que sinon les autres sont découragés et que la vie en entreprise c’est la coopération : oui enfin ce n’est pas que cela, alors bon courage pour la suite…
Et les classes uniques sont présentées comme une chance.


Dernière édition par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 13:40, édité 1 fois

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 13:39

En fait, pour reprendre les mots de Lombalgia: oui, dans ce film, ils semblent tous émerveillés, tous contents, tous heureux, tous cools, et tout le monde apprend (élèves comme enseignants...) dans la joie et bonne humeur, et il y a un discours archi-humaniste, empathique etc etc.
Mais je vous avoue que moi, ça me tente bien, que je lis de plus en plus de choses à ce sujet, et je me dis: "pourquoi pas?".
Mais comme je me dis aussi que c'est presque trop "facile", trop beau, je m'intéresse aussi à toutes les réactions qui vont à l'encontre de ce type de film, ou reportage. On nous promet du rêve; des enseignants appliquent déjà ce rêve dans leur propre classe, ça semble marcher. Pourquoi serait-ce insupportable?
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Lombalgia le Dim 10 Sep 2017, 13:43

Salsepareille, t'intéresses-tu un petit peu à l'économie et à la politique ? Je ne parle pas de suivre la soupe sur internet ou la télé, mais comprendre au moins ce qui se trame juste derrière, et qui est ce dont on devrait nous parler. Les intérêts et enjeux des actes de ceux qui mènent vraiment le monde.

Tu peux déjà lire ça si tu le souhaites.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_le_commerce_des_services

Et ça aussi :
http://www.syti.net/AGCS.html
Et les autres pages de ce même site. C'est un vieux site, bien avant la crise, qui reste juste, forçant à peine le trait. 

Ca fait très mal de comprendre, on n'y croit pas, ça prend du temps, et moi aussi je préfère regarder un petit garçon qui caresse une poule. Mais bien que profs ou parce que profs et parents nous avons le devoir d'affronter les réalités de ce monde.


Je voulais dire aussi : tu es prof de lettres. Tu inities donc tes élèves à la sémiologie de l'image et du langage de manière générale. Tu apprends à tes élèves à décoder les pièges du discours des publicitaires dans les pubs s'adressant aux enfants. Hé bien en quelque sorte Judith Grumbach et consorts (tous ses gentils financeurs) font là de la pub super perverse pour leur cause orientée vers les adultes-gogos que nous sommes. Bien sûr ça se passe à un autre niveau de décodage que celui s'adressant aux collégiens. Mais le principe est le même : séduire, émouvoir, interpeller pour tromper.


Dernière édition par Lombalgia le Dim 10 Sep 2017, 14:05, édité 3 fois

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par laMiss le Dim 10 Sep 2017, 13:45

Sur le contenu du film :
Les intentions sont louables et je pense qu'ils partent de principe que l'on apprend mieux quand on a plaisir à apprendre. D'accord.
Un bémol tout de même : dans la vie, on est aussi amené à faire des choses qu'on n'a pas envie de faire. Accepter la contrainte, cela s'apprend aussi...

Elyas, quelles sont tes réserves ?

Sur l'origine du film :
Méfiance, en effet.

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 14:01

Lombalgia: j'ai lu, surtout ton deuxième lien.
Mais les pédagogies montrées dans le film peuvent s'appliquer dans le domaine public. Il n'est pas question dans le film de dévaloriser l'enseignement public et d'inciter à courir vers le privé. Par contre, il y est question d'adapter notre manière d'enseigner, oui... Et ça ne passe pas forcément par le privé.
Du coup je réfléchis à ma propre pédagogie: à aucun moment je ne suis passée par une entreprise, je ne me suis payé aucune formation avec mes propres deniers, je ne suis pas tentée par le fait de contourner certaines difficultés en allant dans le privé. J'ai besoin parfois de matériel que je prends à droite à gauche: invendus, associations, récup... Et oui, il y a des contraintes pour les élèves (le respect du programme). Ceci dit ma pédagogie reste encore très traditionnelle... mais le peu que j'essaie de changer ne dépend d'aucune entreprise.
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Lombalgia le Dim 10 Sep 2017, 14:09

Ou la laaa ça va être compliqué. Ca ne se passe pas au niveau où tu prends les choses.

 Salsepareille je salue ton ouverture d'esprit et tes questions, c'est déjà énorme !!!  Mais l'entreprise d'explication est difficile et de toute façon je ne vais pas avoir le temps !!! Et IL EST TROP TARD. En général on ne comprend pas comme ça en une fois.

Reste quand même en alerte, tu finiras par saisir.

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Salsepareille le Dim 10 Sep 2017, 14:34

Hum... humhum ça ne m'aide pas beaucoup. Mais je comprends la question du temps (qui cache peut-être la conviction que ma naïveté profonde est... décourageante).
Mais un jour avec plus de temps je trouverais ça vraiment intéressant d'en débattre ici.
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Vatrouchka le Dim 10 Sep 2017, 15:21

Je trouve que le lien posté par laMiss explique assez bien les problèmes posés par ce documentaire.
avatar
Vatrouchka
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Elyas le Dim 10 Sep 2017, 15:33

@laMiss a écrit:Sur le contenu du film :
Les intentions sont louables et je pense qu'ils partent de principe que l'on apprend mieux quand on a plaisir à apprendre. D'accord.
Un bémol tout de même : dans la vie, on est aussi amené à faire des choses qu'on n'a pas envie de faire. Accepter la contrainte, cela s'apprend aussi...

Elyas, quelles sont tes réserves ?

Sur l'origine du film :
Méfiance, en effet.

Je partage les critiques de mon collègue Cailleaux (on se connaît par Twitter) sur Ashoka. Il a une expression qui me semble être la base du film : "un feel good movie".

Le film respire le bien-être, la joie, la sérénité et le bonheur.

Cependant, rien n'est contextualisé. Il n'y a rien à voir entre l'école Emile Zola (une école publique) et la Maison des Enfants. Les noms des pédagogies pratiquées ne sont jamais cités (ah bah ouais, on y voit des gens pratiquant du Freinet, de l'approche par compétence et de l'interdisciplinarité, de la pédagogie du mouvement du Colibri, de la pédagogie Steiner-Waldorf (qui essaient de faire oublier le mot Steiner dans leurs origines...). IL n'y a que la pédagogie Montessori qui est visible (on peut lire le nom Montessori sur le nom d'une école). Or, toutes ces pédagogies n'ont rien à voir les unes avec les autres sauf que le montage du film semble dire le contraire.

Ensuite, on annonce que tout cela est de l'innovation. Désolé, mais tout cela a quasiment plus d'un siècle.

Ensuite, il y a beaucoup de maternelles privées (avec le petit garçon touchant de 5 ans, on essaie de nous refaire le coup du gamin d'Être et avoir à tous les coups, je suis quasi certain que c'est une inférence volontaire), du primaire public et un collège. Les non-professeurs (les trois experts) et les membres du privé ont plus d'images et de temps d'expression montrés que ceux du public. Implicitement, on sous-entend que les gens du privé font mieux que le public.

A aucun moment, on ne voit les élèves travailler sur du contenu scientifique sauf lors des plans de travail (et encore, je sais que c'est un plan de travail car je pratique cela) de l'école Emile Zola et de l'autre école publique avec le collègue aux cheveux blancs si je ne me trompe pas. Ah si, on a deux gamins avec un ordinateur qui travaille sur l'Assemblée nationale (je ne sais pas de quelle école ils sont).

Avec la prédominance des écoles du privé, on voit des structures avec peu d'élèves et des encadrants calmes et sereins. Il faut tout de même se rappeler que ces structures privées ont des coûts importants pour les parents qui sont des classes CSP+. On est donc face à des enfants stimulés dans leurs familles. Facile de travailler avec ce public. De plus, ils mettent en avant les pédagogies de la découverte et de l'investigation mais dans une approche constructiviste tendance Dewey ainsi que les pédagogies de projet. Or, ces pédagogies sont des pédagogies dites invisibles. Et c'est bien l'un des soucis actuels : les enfants des classes populaires ne décryptent pas les enjeux et les implicites des pédagogies invisibles ce qui les conduit droit dans le mur.

Cependant, c'est mélangé avec des pédagogies coopératives plus solides mais pratiquées dans le public (école Emile Zola et une deuxième dont je n'ai pas retenu le nom, c'est le collègue aux cheveux blancs) pour faire passer la pilule et, implicitement, tout faire mélanger en faveur du privé.

Enfin, à nul moment les mots connaissances, disciplines et autres ne sont manipulés.

Je suis très mal à l'aise face à ce reportage car je suis moi-même un praticien des pédagogies coopératives et que je mène une expérimentation (la bonne blague, on ne fait que recréer une structure fondée sur la pédagogie coopérative et l'enseignement mutuel, des trucs vieux d'un siècle ou deux). Or, le message du film ne met pas en avant les enfants des classes populaires (sauf les deux cas qui pratiquent la pédagogie Freinet).

Rien n'est contextualisé, on mélange les pédagogies et les structures privées et publiques, créant implicitement par le montage une idée que le public ne fait pas grand chose (enfin, c'est ce que j'ai ressenti), et on oublie le travail disciplinaire. Alors, il y en a vu vivre-ensemble et des bons sentiments. Mais bon... techniquement, je reprends l'expression de Cailleaux, c'est juste un film "feel good" et c'est troublant en raison de son usage, de son origine et de son montage.

Maintenant, ce film va créer un autre souci : les gens qui pratiquent d'autres pédagogies et qui font ça dans leur coin sans enquiquiner personne vont être mal vus ou vont être la cible de manipulation pour mettre en avant d'autres modèles.

Ensuite, voir qu'un collègue du public mis en avant dans le film met dans son profil twitter son lien avec Ashoka, ça me trouble. Va-t-on me demander demain si je suis lié à Ashoka parce que je mène avec des collègues une pédagogie différente avec une équipe dans plusieurs classes ?

Si au moins, on contextualisait et qu'on donnait les noms des pédagogies montrées, décrivant leurs dispositifs et outils particuliers, ce serait bien. Mais là, non. Feel good and f*ck public school !
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Celadon le Dim 10 Sep 2017, 18:08

Pas encore vu le film; je poste un lien pour ceux qui l'ont vu :
https://blogs.mediapart.fr/christophe-cailleaux/blog/100917/qui-eu-cette-idee-folle-un-jour-de-vendre-lecole
Ashoka a en effet une « vision de l’éducation ». Elle souhaite « que l’expérience éducative, dans et en dehors de l’école, permette à chaque enfant qui grandit de devenir un citoyen autonome, créatif et responsable, conscient des défis sociétaux, ayant confiance en sa capacité à transformer positivement le monde dans lequel il vit et en mesure de s’épanouir dans un monde complexe, qui se transforme de plus en plus vite. » Le discours est impeccablement humaniste et difficilement critiquable, à moins de passer pour un esprit chagrin et rétrograde. Le film de J. Grumbach est en l’exacte mise en récit : enfants souriants dans la douce lumière de classes où il fait bon vivre, enseignant.e.s bienveillant.e.s et si dévoué.e.s à leur métier qu’ils ne souhaitent ni vacances ni retraite, parents d’élèves impliqués et enthousiastes. Comme l’écrit Le Monde, dans un article lui aussi publicitaire, c’est « un feel good movie ».

Le propos est habile et rend de fait toute critique fort périlleuse. Tâchons donc d’être clairs : il ne s’agit pour nous ni de dénoncer frontalement les pédagogies et expérimentations présentées dans le film[7], ni de critiquer des collègues manifestement sincères et investi.e.s, et encore moins de prétendre que l’éducation doive se faire dans un cadre fermé et malveillant…

Un discours creux et pourtant prétentieux

Soyons francs cependant, le discours d’Ashoka sonne souvent creux. Anglicismes gratuits (changemakers, fellows,…), formules magiques répétées comme des mantras ou plutôt comme des slogans (« bienveillance et exigence », « bâtir une école de la confiance », « construire l’école du XXIe siècle »), considérations vagues (« on est dans un monde qui change extrêmement vite et dans lequel il y a plein de défis individuels et globaux »), affirmations péremptoires et non-sourcées (« la plupart des jeunes qui sortent de l’école aujourd’hui vont faire un métier qui n’existe pas à l’heure où on se parle »), absurdes (« en faisant coopérer les enfants, nous lutterons contre le réchauffement climatique »), voire inquiétantes (« l’école doit s’adapter à la folie du monde »)[8]. La liste est interminable de ce qui s’apparente plus à des éléments de langage communicationnels qu’à ceux d’une véritable pensée.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Le film "Une idée folle"

Message par Delia le Dim 10 Sep 2017, 18:56

Judith Grumbach ? C'est la fille de Jean-Pierre Grumbach, alias Melville ou une pur homonymie ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum