[france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par William Foster le Mar 12 Sep 2017 - 18:18

@pailleauquebec a écrit:
@Elyas a écrit:Après, il y a aussi des solutions dans les évaluations notées mais comme j'ai développé une pédagogie particulière, les ceintures sont le système le plus adapté à ce que je pratique. Je ne me suis pas intéressé à des solutions dans ce sens avec les évaluations reposant sur une notation chiffrée. Cependant, je suis certain que ça existe (sans doute en proposant des variantes de fin de contrôle aboutissant à des variations de notes en fonction de la difficulté choisie).

En effet je m'oriente vers cette solution, surtout (pour commencer) en 3e, où les besoins divergent fortement en maths.

Deux sujets avec, deux exos communs et 2 exos différents.
Tu peux choisir ta difficulté en fonction de tes objectifs et de ton niveau (voie pro, voie générale). Le sujet facile étant capé à 16/20.
Expérimenté l'an dernier. Plus de boulot pour préparer le sujet, mais moins d'élèves qui s'ennuient pendant le contrôle (soit parce que ce serait trop facile, soit parce que ce serait trop dur). Les questions plus dures servant de question subsidiaires pour départager éventuellement un vulgaire 19 d'un joli 19,5.
Les élèves de 5èmes se sont montrés plus réceptifs/motivés que les 3èmes.
Et puis ça fait plaisir de pouvoir montrer et demander à ceux qui veulent aller au lycée ce qu'ils sont censés savoir faire.

William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par Celeborn le Mar 12 Sep 2017 - 18:34

Je mettais régulièrement une « question bonus » dans mes contrôles, bien velue : ça plaisait beaucoup à certains, et ça ne coûtait rien aux autres.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par William Foster le Mar 12 Sep 2017 - 18:52

@Celeborn a écrit:Je mettais régulièrement une « question bonus » dans mes contrôles, bien velue : ça plaisait beaucoup à certains, et ça ne coûtait rien aux autres.
Bah ça c'est un classique qui ne mange pas de pain, mais ça a tendance je trouve à ségrégationner les fayots qui y répondent et les rebelles qui font exprès de ne pas donner la réponse qu'ils connaissaient pourtant (qui douterait de leur parole ?).

En nuançant le barème pour chaque exercice, les susdits rebelles tentent quelques questions ardues sans que ça ne se voit trop... Et les "bons" qui se croûtent sur un truc plus difficile font davantage gaffe la fois d'après (imho)...

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par tangente le Mar 12 Sep 2017 - 20:55

Mais ça ne pose pas problème de dire à un élève : toi tu es moyen, tu fais ces exercices mais tu ne pourras avoir que 16/20 (par exemple) au maximum ?

tangente
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par William Foster le Mar 12 Sep 2017 - 21:41

Je ne sais pas comment va faire Paille, mais perso je ne dis pas aux élèves toi tu fais ça et toi tu fais ça... Tous les élèves ont sur leur sujet toutes les questions, et c'est eux en leur âme et conscience qui choisissent auxquelles ils répondent. Une facile qui rapporte peu s'ils ont peur, une plus dure s'ils sont joueurs Smile

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par gnafron2004 le Mar 12 Sep 2017 - 21:54

@tangente a écrit:Mais ça ne pose pas problème de dire à un élève : toi tu es moyen, tu fais ces exercices mais tu ne pourras avoir que 16/20 (par exemple) au maximum ?

Je le faisais au lycée et les élèves trouvaient ça logique. Il était plus facile d'avoir la moyenne avec le sujet facile en travaillant sérieusement, même avec quelques lacunes, mais impossible d'avoir une note aussi excellente que les meilleurs.
avatar
gnafron2004
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par archeboc le Mar 12 Sep 2017 - 22:26

@William Foster a écrit:Je ne sais pas comment va faire Paille, mais perso je ne dis pas aux élèves toi tu fais ça et toi tu fais ça... Tous les élèves ont sur leur sujet toutes les questions, et c'est eux en leur âme et conscience qui choisissent auxquelles ils répondent. Une facile qui rapporte peu s'ils ont peur, une plus dure s'ils sont joueurs Smile

Cela me rappelle le double classement du concours Kangourou (à ce sujet, cette année, c'est le 15 mars) : soit tu joues le classement "vitesse", pour lequel tu cherches à faire le maximum d'exercice, et tu as alors des points pour tous les exercices que tu réussis, soit tu joues le classement sécurité, et tu avances pas-à-pas, car ne compteront que les exercices jusqu'à ton premier échec : tout ce que tu réussis au delà de ton premier échec, c'est perdu.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par pseudo-intello le Mar 12 Sep 2017 - 22:37

@gnafron2004 a écrit:
@tangente a écrit:Mais ça ne pose pas problème de dire à un élève : toi tu es moyen, tu fais ces exercices mais tu ne pourras avoir que 16/20 (par exemple) au maximum ?

Je le faisais au lycée et les élèves trouvaient ça logique. Il était plus facile d'avoir la moyenne avec le sujet facile en travaillant sérieusement, même avec quelques lacunes, mais impossible d'avoir une note aussi excellente que les meilleurs.
Mes profs d'EPS faisaient ça, en gym, il y a 20 ans.

QUand ils ont expliqué le principe, en tant qu'élève, j'ai trouvé ça super, de pouvoir  prendre un objectif à a mesure et d'essayer de l'atteindre, mais finalement, j'ai été super déçue, après avoir galéré et quasiment tout réussi à l'éval, de me retrouver avec un pauv' 10 ou 11.

Je n'avais pas oublié le principe, et savait que la super note, il ne fallait pas y compter, mais dans la tête d'un ado, quand tu réussis le deal, au prix d'efforts considérables (j'étais pas vraiment douée), tout ça pour une note moyenne, c'est un peu décourageant.
Enfin, ce n'est que ma propre expérience.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par pailleauquebec le Jeu 14 Sep 2017 - 12:19

@tangente a écrit:Mais ça ne pose pas problème de dire à un élève : toi tu es moyen, tu fais ces exercices mais tu ne pourras avoir que 16/20 (par exemple) au maximum ?

Je pense faire deux tas de sujets les élèves choisissent celui qu'ils veulent.

Je cherche à remotiver ceux qui veulent aller vers la voie pro et qui sont souvent largués.
J'ai eu aussi pas mal de problèmes avec les bons élèves qui me prenaient de haut l'an dernier, car c'était trop facile pour eux.
Bref, c'était insoluble.

Du coup un sujet de difficulté moyenne ne me convient plus et je vais tester ce double sujet :
- préparation à la voie pro, capé à une note maxi (à définir).
- préparation au lycée.

Sachant qu'ils peuvent choisir le sujet qu'ils veulent indépendamment de leur orientation, mais qu'il est quand même préférable de choisir celui qui y correspond. Au fur et à mesure que l'orientation se décante je veillerai à ce que ça corresponde.

Le risque étant que par la loi du moindre effort et appat du gain trop d'élèves partent vers le sujet facile, auquel cas je remonterai un peu la difficulté du sujet voie pro.
L'équilibre est à trouver.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par Elyas le Jeu 14 Sep 2017 - 12:43

Je connaissais cette technique de différenciation pédagogique pour l'évaluation par notation chiffrée. Elle me troublait personnellement. Ne voulant pas l'utiliser, j'ai cherché autre chose (et j'ai préféré l'évaluation par ceinture pour mobiliser les élèves tant faibles que très forts).
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par William Foster le Jeu 14 Sep 2017 - 15:16

C'est une technique qui se prête peut-être plus à certaines matières qu'à d'autres.
En maths il est facile de complexifier une question, il suffit de prendre une question de base (genre calcul de longueur avec Thalès) puis de changer les nombres entiers par un nombre à virgule (de partie décimale non-nulle), ou par des fractions bien senties, ou une bonne fraction de racines carrées de nombres à virgule diable
Au final, les bons auront eu l'impression de faire un truc de champions, les moins bons seront contents de ne pas avoir faits de calculs trop compliqués, et tous auront fait un calcul de longueur avec Thalès (objectif initial) Very Happy

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [france culture] Les élèves ont-ils besoin d'être notés ?

Message par e-Wanderer le Sam 16 Sep 2017 - 8:29

@William Foster a écrit:
@pailleauquebec a écrit:
En effet je m'oriente vers cette solution, surtout (pour commencer) en 3e, où les besoins divergent fortement en maths.

Deux sujets avec, deux exos communs et 2 exos différents.
Tu peux choisir ta difficulté en fonction de tes objectifs et de ton niveau (voie pro, voie générale). Le sujet facile étant capé à 16/20.
Expérimenté l'an dernier. Plus de boulot pour préparer le sujet, mais moins d'élèves qui s'ennuient pendant le contrôle (soit parce que ce serait trop facile, soit parce que ce serait trop dur). Les questions plus dures servant de question subsidiaires pour départager éventuellement un vulgaire 19 d'un joli 19,5.
Les élèves de 5èmes se sont montrés plus réceptifs/motivés que les 3èmes.
Et puis ça fait plaisir de pouvoir montrer et demander à ceux qui veulent aller au lycée ce qu'ils sont censés savoir faire.
Les mathématiques, c'est un peu comme les compétitions de plongeon. abi
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum