Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mafalda16
Modérateur

Re: J'hallucine (boulot)

par mafalda16 le Ven 8 Sep 2017 - 23:04
avatar
egomet
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par egomet le Sam 9 Sep 2017 - 3:23
@Celeborn a écrit:
@Wahlou a écrit:
@Wahlou a écrit:Alors que je demandais à une élève de m'expliquer pourquoi elle parle pendant mon cours, elle me répond droit dans les yeux "et vous, pourquoi vous enseignez pendant que je parle" :shock: :shock: :shock: :shock:

La princesse, acte 2.

Alors que j'avais commencé mon cours depuis 5 bonnes minutes, mademoiselle daigne enfin se rendre en cours (en retard, donc), je précise qu'elle était pourtant devant ma salle depuis le début de la sonnerie, mais visiblement trop occupée à discuter avec ses copines pour l'entendre.

Lorsque je lui signifie son retard, elle pérore d'une voix tonitruante "sans blague !", tout en levant ses yeux au ciel. 2e jour de cours avec elle,  2e exclusion.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle remonte en cours avec un petit mot du CPE. Je découvre donc avec stupéfaction qu'un retard doublé d'une insolence n'est pas un motif suffisant pour exclure un élève de cours. Evidemment, elle avait arboré sont petit sourire narquois quand elle m'a tendu le mot.

Je me sens acculé à cette classe, au bout d'une semaine de reprise

Il faut aller voir le CPE et échanger avec lui sur la situation. Poliment. Du moins s'il comprend.
Et ce n'est pas au CPE de décider si tel motif est suffisant ou non pour exclure de cours : rappelons qu'il n'est pas un supérieur hiérarchique.
Et même s'il l'était, ça ne changerait rien. Il n'est pas dans la classe pour évaluer la situation. Un bon leader laisse la décision à celui qui est le mieux placé pour la prendre et n'intervient que lorsque c'est nécessaire: principe de subsidiarité. Un concept un petit peu éloigné de la culture de l'EN.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
sifi
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par sifi le Sam 9 Sep 2017 - 7:04
J'ai une collègue en mi-temps thérapeutique. Il fallait donc un complément de service de 9h.
A la rentrée, personne (la collègue est quand même à temps partiel depuis avril... ils étaient un peu au courant).

Hier, enfin, il y a une toute petite jeunette (23/24 ans, l'air d'avoir le même âge que ses élèves). On l'a nommée mardi pour commencer vendredi. C'est la première fois de sa vie qu'elle enseigne. Contractuelle, donc aucun tutorat, aucune aide. Elle avait l'air d'en vouloir, une bonne attitude, ouverte et décidée... mais... on met qqn devant les élèves comme ça, sans suivi ni formation, alors que les stagiaires EN se tapent des mémoires de master, des comptes-rendus à n'en plus finir, le tutorat, les inspections?

Le but est donc juste de mettre qqn devant les élèves, peu importe s'il ne sait rien faire. Et de compter sur la solidarité entre collègues, parce qu'on ne va pas la laisser se dépatouiller toute seule, quand même! Si ce n'est qu'on ne sera pas rémunérés pour ce rôle de tutorat.

Quand je pense que cette année j'ai demandé à ne PAS être tutrice parce que je prépare l'agreg... Rolling Eyes
avatar
roxanne
Devin

Re: J'hallucine (boulot)

par roxanne le Sam 9 Sep 2017 - 7:31
Oui, enfin, ça existe depuis toujours. C'est comme ça que j'ai commencé, et bien d'autres avant et après moi. Si elle est motivée, elle apprendra. Je ne dis pas que c'est bien mais c'est aussi une façon d'apprendre le métier.
avatar
skindiver
Érudit

Re: J'hallucine (boulot)

par skindiver le Sam 9 Sep 2017 - 8:25
@sifi a écrit:J'ai une collègue en mi-temps thérapeutique. Il fallait donc un complément de service de 9h.
A la rentrée, personne (la collègue est quand même à temps partiel depuis avril... ils étaient un peu au courant).

Hier, enfin, il y a une toute petite jeunette (23/24 ans, l'air d'avoir le même âge que ses élèves). On l'a nommée mardi pour commencer vendredi. C'est la première fois de sa vie qu'elle enseigne. Contractuelle, donc aucun tutorat, aucune aide. Elle avait l'air d'en vouloir, une bonne attitude, ouverte et décidée... mais... on met qqn devant les élèves comme ça, sans suivi ni formation, alors que les stagiaires EN se tapent des mémoires de master, des comptes-rendus à n'en plus finir, le tutorat, les inspections?

Le but est donc juste de mettre qqn devant les élèves, peu importe s'il ne sait rien faire. Et de compter sur la solidarité entre collègues, parce qu'on ne va pas la laisser se dépatouiller toute seule, quand même! Si ce n'est qu'on ne sera pas rémunérés pour ce rôle de tutorat.

Quand je pense que cette année j'ai demandé à ne PAS être tutrice parce que je prépare l'agreg... Rolling Eyes

La plupart des contractuels commencent avec 18h de cours.
Pour un premier contrat avoir un mi-temps c'est plutôt confortable. Heureusement qu'elle n'a pas en plus de travaux à rendre sachant qu'elle n'a même pas de formation.
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par Paul Dedalus le Sam 9 Sep 2017 - 8:26
D'accord avec Roxanne. C'est le cas de plusieurs de mes amies qui n'ont pas eu le concours, elles en veulent et s'en sortent bien en tant que contractuelles.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
lisette83
Expert

Re: J'hallucine (boulot)

par lisette83 le Sam 9 Sep 2017 - 8:27
De toute façon, elle n'aurait pas eu de tuteur.
Un grand nombre de collègues ont commencé ainsi, ce n'est pas très confortable, mais cela n'a pas non plus une énorme incidence sur la suite contrairement à l'année de stage.
On peut glaner des conseils sans la pression de tous les regards braqués sur vous (ESPE/ inspection...)
Je ne dis pas que c'est bien mais ça a de "bons "côtés.
avatar
Cisil
Niveau 9

Re: J'hallucine (boulot)

par Cisil le Sam 9 Sep 2017 - 8:37
Ça n'est pas nouveau, j'ai commencé comme ça, j'ai été maître auxiliaire (ancien nom des contractuels ) pendant trois ans avant de passer le Capes, et pour mon premier poste, j'avais une 4è, une 3è, une seconde, une première et une terminale... Sans formation, sans tuteur, et mieux : j'étais là pour enseigner l'espagnol alors que je venais de LEA...
L'année suivante, encore plus fort, puisque j'étais sur un poste de Pegc lettres/espagnol, avec 14h de français dont une classe de 3è !

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns." Jacques Brel.
avatar
Bussy
Niveau 10

Re: J'hallucine (boulot)

par Bussy le Sam 9 Sep 2017 - 9:07
J'ai commencé comme ça aussi, sans aucune formation, sortant d'une année de doctorat + prépa agrégation :
- une moitié d'année en lycée : 2nd + 1re + BTS.
- une moitié d'année en collège : 6e + 5e + 4e + 3e.
J'ai passé le CAPES externe en candidate libre en même temps. Et je l'ai eu, bien classée.

J'ai plus appris cette année-là sur mon métier que l'année suivante (stagiaire temps plein + IUFM en 2010) : réalité d'une classe côté professeur ; organisation ; aperçu de presque tous les niveaux en français ; horreur des "séquences" ; bon chef vs mauvais chef... Tout n'a pas été facile tous les jours (les 3e...) mais j'ai pu aborder mon année de stage assez sereinement par la suite.


avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par Eleven le Sam 9 Sep 2017 - 9:15
@skindiver a écrit:
@sifi a écrit:J'ai une collègue en mi-temps thérapeutique. Il fallait donc un complément de service de 9h.
A la rentrée, personne (la collègue est quand même à temps partiel depuis avril... ils étaient un peu au courant).

Hier, enfin, il y a une toute petite jeunette (23/24 ans, l'air d'avoir le même âge que ses élèves). On l'a nommée mardi pour commencer vendredi. C'est la première fois de sa vie qu'elle enseigne. Contractuelle, donc aucun tutorat, aucune aide. Elle avait l'air d'en vouloir, une bonne attitude, ouverte et décidée... mais... on met qqn devant les élèves comme ça, sans suivi ni formation, alors que les stagiaires EN se tapent des mémoires de master, des comptes-rendus à n'en plus finir, le tutorat, les inspections?

Le but est donc juste de mettre qqn devant les élèves, peu importe s'il ne sait rien faire. Et de compter sur la solidarité entre collègues, parce qu'on ne va pas la laisser se dépatouiller toute seule, quand même! Si ce n'est qu'on ne sera pas rémunérés pour ce rôle de tutorat.

Quand je pense que cette année j'ai demandé à ne PAS être tutrice parce que je prépare l'agreg... Rolling Eyes

La plupart des contractuels commencent avec 18h de cours.
Pour un premier contrat avoir un mi-temps c'est plutôt confortable. Heureusement qu'elle n'a pas en plus de travaux à rendre sachant qu'elle n'a même pas de formation.

Sifi : J'étais dans la même situation que la contractuelle que tu décris il y a deux ans. Il ne faut pas généraliser, j'ai été prise avec le MASTER MEEF et j'ai rendu tous les mémoires, les exposés ou autres, j'ai tenté le CAPES. Donc la "formation" ESPE certains contractuels ont pu en "bénéficier".
Il faudrait sûrement que tu te renseignes pour savoir si cette contractuelle est vraiment sans formation avant de l'écrire ici. De plus, certains contractuels ne demandent rien au niveau des cours et se débrouillent seuls afin de ne pas déranger les collègues. Tu n'auras donc sûrement pas à être sa tutrice.
Enfin, certains contractuels bénéficient d'un tutorat si l'inspection le demande et c'est bien sûr rémunéré pour les collègues titulaires.

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
avatar
CatherineDeneuve
Niveau 5

Re: J'hallucine (boulot)

par CatherineDeneuve le Sam 9 Sep 2017 - 9:51
J'hallucine car j'ai présenté un peu ma matière aux élèves et les règles qui s'y rattachent (en arts pla, on n'est jamais trop prudents). Et c'est terrible mais la plupart des élèves ne comprennent rien à certains mots : le verbe "contester", l'expression "bout-en-train", le mot "dû" dans la phrase "la bonne note n'est pas un dû", etc...

A chaque fois par exemple que je prépare un polycopié que je leur donne, je m'aperçois que les mots que j'utilise sont toujours trop compliqués pour eux.

Ça vous fait ça à vous aussi ?
Cath
Esprit sacré

Re: J'hallucine (boulot)

par Cath le Sam 9 Sep 2017 - 9:53
@Wahlou a écrit:
@Wahlou a écrit:Alors que je demandais à une élève de m'expliquer pourquoi elle parle pendant mon cours, elle me répond droit dans les yeux "et vous, pourquoi vous enseignez pendant que je parle" :shock: :shock: :shock: :shock:

La princesse, acte 2.

Alors que j'avais commencé mon cours depuis 5 bonnes minutes, mademoiselle daigne enfin se rendre en cours (en retard, donc), je précise qu'elle était pourtant devant ma salle depuis le début de la sonnerie, mais visiblement trop occupée à discuter avec ses copines pour l'entendre.

Lorsque je lui signifie son retard, elle pérore d'une voix tonitruante "sans blague !", tout en levant ses yeux au ciel. 2e jour de cours avec elle,  2e exclusion.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle remonte en cours avec un petit mot du CPE. Je découvre donc avec stupéfaction qu'un retard doublé d'une insolence n'est pas un motif suffisant pour exclure un élève de cours. Evidemment, elle avait arboré sont petit sourire narquois quand elle m'a tendu le mot.

Je me sens acculé à cette classe, au bout d'une semaine de reprise

Rien du tout, il ne fallait pas la reprendre, le cpe n'est pas ton chef.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par William Foster le Sam 9 Sep 2017 - 10:39
@CatherineDeneuve a écrit:J'hallucine car j'ai présenté un peu ma matière aux élèves et les règles qui s'y rattachent (en arts pla, on n'est jamais trop prudents). Et c'est terrible mais la plupart des élèves ne comprennent rien à certains mots : le verbe "contester", l'expression "bout-en-train", le mot "dû" dans la phrase "la bonne note n'est pas un dû", etc...

A chaque fois par exemple que je prépare un polycopié que je leur donne, je m'aperçois que les mots que j'utilise sont toujours trop compliqués pour eux.

Ça vous fait ça à vous aussi ?
Non, moi je comprends les mots que tu emploies Very Happy

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: J'hallucine (boulot)

par Rendash le Sam 9 Sep 2017 - 10:45
@William Foster a écrit:
@CatherineDeneuve a écrit:J'hallucine car j'ai présenté un peu ma matière aux élèves et les règles qui s'y rattachent (en arts pla, on n'est jamais trop prudents). Et c'est terrible mais la plupart des élèves ne comprennent rien à certains mots : le verbe "contester", l'expression "bout-en-train", le mot "dû" dans la phrase "la bonne note n'est pas un dû", etc...

A chaque fois par exemple que je prépare un polycopié que je leur donne, je m'aperçois que les mots que j'utilise sont toujours trop compliqués pour eux.

Ça vous fait ça à vous aussi ?
Non, moi je comprends les mots que tu emploies Very Happy

Même "bout"-en-train ? Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Himpy
Fidèle du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par Himpy le Sam 9 Sep 2017 - 10:52
@CatherineDeneuve a écrit:J'hallucine car j'ai présenté un peu ma matière aux élèves et les règles qui s'y rattachent (en arts pla, on n'est jamais trop prudents). Et c'est terrible mais la plupart des élèves ne comprennent rien à certains mots : le verbe "contester", l'expression "bout-en-train", le mot "dû" dans la phrase "la bonne note n'est pas un dû", etc...

A chaque fois par exemple que je prépare un polycopié que je leur donne, je m'aperçois que les mots que j'utilise sont toujours trop compliqués pour eux.

Ça vous fait ça à vous aussi ?

Oui c'est arrivée à une copine quand on était en stage 😁.
C'est pour ça que je ne perds pas de temps avec les règles ou autres, elle sont les mêmes qu'ailleurs (on ne se lève pas sans autorisation, on a son matériel, on chuchote pour demander quelque chose à son voisin, on lève la main pour prendre la parole...) et sinon, la règle fondamentale c'est : c'est moi qui décide, mais ça je ne leur dis pas, ils auront bien le temps de s'en rendre compte ! 🤣
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: J'hallucine (boulot)

par Wahlou le Sam 9 Sep 2017 - 11:05
Merci les néos pour vos conseils Embarassed

@mafalda16 a écrit:
@Wahlou a écrit:
@Wahlou a écrit:Alors que je demandais à une élève de m'expliquer pourquoi elle parle pendant mon cours, elle me répond droit dans les yeux "et vous, pourquoi vous enseignez pendant que je parle" :shock: :shock: :shock: :shock:

La princesse, acte 2.

Alors que j'avais commencé mon cours depuis 5 bonnes minutes, mademoiselle daigne enfin se rendre en cours (en retard, donc), je précise qu'elle était pourtant devant ma salle depuis le début de la sonnerie, mais visiblement trop occupée à discuter avec ses copines pour l'entendre.

Lorsque je lui signifie son retard, elle pérore d'une voix tonitruante "sans blague !", tout en levant ses yeux au ciel. 2e jour de cours avec elle,  2e exclusion.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle remonte en cours avec un petit mot du CPE. Je découvre donc avec stupéfaction qu'un retard doublé d'une insolence n'est pas un motif suffisant pour exclure un élève de cours. Evidemment, elle avait arboré sont petit sourire narquois quand elle m'a tendu le mot.

Je me sens acculé à cette classe, au bout d'une semaine de reprise

Il faut la (ré)remettre dehors. Ou bien faire monter le CPE et lui dire "Soit elle est exclue soit je vous laisse faire cours aux élèves à ma place."
Je sais que ça a l'air plus facile à dire qu'à faire, mais en général on ne le fait qu'une fois. Courage, chevalier

Tu as totalement raison ! J'y ai songé, mais je n'avais pas envie qu'on me la remonte une deuxième fois, cela occasionnerait une gêne en cours, puis ça montrerait les dysfonctionnements entre les profs et l'administration (quoique ce soit déjà fait Rolling Eyes), ai-je été trop débonnaire d'avoir voulu calmer le jeu ?

En tout cas, ce qui est sûr c'est que je regrette de l'avoir acceptée en cours, j'en toucherais deux mots au proviseur lundi, puis je retiens l'idée d'Oudemia, l'appel des parents peut être dissuasif !

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: J'hallucine (boulot)

par Dimka le Sam 9 Sep 2017 - 11:12
Est-ce que ça ne serait pas possible de se moquer un peu en explicitant son jeu face aux autres (du genre "je sais que vous n'assumez pas votre bon niveau scolaire et que vous la jouez rebelle pour ne pas apparaître comme une intello aux yeux des autres, mais il serait temps de grandir, on n'est plus au collège"), voire en l'opposant aux autres ("vous avez des facilités mais votre comportement perturbe le cours et nuit à ceux qui en ont besoin") ?

_________________
Spoiler:
mytilus
Niveau 4

Re: J'hallucine (boulot)

par mytilus le Sam 9 Sep 2017 - 11:35
@CatherineDeneuve a écrit:J'hallucine car j'ai présenté un peu ma matière aux élèves et les règles qui s'y rattachent (en arts pla, on n'est jamais trop prudents). Et c'est terrible mais la plupart des élèves ne comprennent rien à certains mots : le verbe "contester", l'expression "bout-en-train", le mot "dû" dans la phrase "la bonne note n'est pas un dû", etc...

A chaque fois par exemple que je prépare un polycopié que je leur donne, je m'aperçois que les mots que j'utilise sont toujours trop compliqués pour eux.

Ça vous fait ça à vous aussi ?

Diantre ! Je suis indubitablement souvent tombé en expectative devant les lacunes lexicales abyssales de nos apprenants.

Porter le plus grand soin au choix du vocabulaire employé est une nécessité dans la rédaction des consignes. Et même en usant du vocabulaire le plus simple, les mauvaises surprises ne sont pas exclues.
Nonobstant ces lacunes, il nous appartient aussi, avec parcimonie, de leur faire découvrir la richesse du lexique et de les ouvrir à une culture que l'on souhaite commune. Si nous ne le faisons pas, je ne sais guère qui pourra le faire à notre place.
En dehors du cadre scolaire, et de la littérature, le vocabulaire rencontré devient malheureusement de plus en plus pauvre. Il suffit de voir le haro médiatique contre celui qui ose user d'expressions un peu datées.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: J'hallucine (boulot)

par Celeborn le Sam 9 Sep 2017 - 12:25
@Wahlou a écrit:
Tu as totalement raison ! J'y ai songé, mais je n'avais pas envie qu'on me la remonte une deuxième fois, cela occasionnerait une gêne en cours, puis ça montrerait les dysfonctionnements entre les profs et l'administration (quoique ce soit déjà fait Rolling Eyes), ai-je été trop débonnaire d'avoir voulu calmer le jeu ?

Tu n'as pas calmé le jeu : tu as perdu un rapport de force. Alors ça se rattrape, mais il faut voir à gagner le prochain, sinon ça risque de devenir très vite ingérable.

Quant à « montrer les dysfonctionnements entre les profs et l'administration » (la vie scolaire, là, en fait : un CPE n'est pas dans l'administration), comme tu l'analyses très bien toi-même : c'est déjà fait. Alors autant montrer que toi, tu ne te laisses pas faire.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par Philomène87 le Sam 9 Sep 2017 - 12:39
Je me demande quel est l'objectif de certains CPE d'agir ainsi.
Le nôtre, c'est clairement parce qu'il a un déficit d'autorité vis-à-vis des élèves, donc il tente de copiner avec eux et de dénigrer les profs.
Serait-ce pareil dans ton bahut ?
avatar
nitescence
Érudit

Re: J'hallucine (boulot)

par nitescence le Sam 9 Sep 2017 - 13:16
@Celeborn a écrit:
@Wahlou a écrit:
Tu as totalement raison ! J'y ai songé, mais je n'avais pas envie qu'on me la remonte une deuxième fois, cela occasionnerait une gêne en cours, puis ça montrerait les dysfonctionnements entre les profs et l'administration (quoique ce soit déjà fait Rolling Eyes), ai-je été trop débonnaire d'avoir voulu calmer le jeu ?

Tu n'as pas calmé le jeu : tu as perdu un rapport de force. Alors ça se rattrape, mais il faut voir à gagner le prochain, sinon ça risque de devenir très vite ingérable.

Quant à « montrer les dysfonctionnements entre les profs et l'administration » (la vie scolaire, là, en fait : un CPE n'est pas dans l'administration), comme tu l'analyses très bien toi-même : c'est déjà fait. Alors autant montrer que toi, tu ne te laisses pas faire.

Comme toujours, la parole de celeborn est d'or. Imagine ce qui se serait passé si tu avais refusé de la reprendre : tu aurais marqué ton autorité, elle aurait perdu son assurance et tu aurais gagné le respect des élèves...
Je te conseille de passer voir la CPE en urgence et de la prévenir de ne plus jamais te refaire ce coup car tu refuseras tout élève retourné. Et pour mettre les points sur les I, lui rappeler que le CPE n'est pas le supérieur des enseignants : ce n'est pas lui qui décide qui mérite d'être accepté en cours. D'ailleurs, l'insolence doit être sanctionnée, indépendamment du fait d'être acceptée en cours : je m'étonnerai naïvement qu'il n'ait pas encore traité ce point.
Il ne faut pas inverser les rôles : celui qui est en tort, c'est l'élève, pas toi !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
hyperbole
Niveau 5

Re: J'hallucine (boulot)

par hyperbole le Sam 9 Sep 2017 - 13:19
Profs, CEP, chefs, surveillants, il y a des c*ns partout, aucun métier n'y échappe, et oui, certains médiocres ont besoin de dénigrer les autres pour se sentir moins médiocres, mais faut pas penser que c'est plus fréquent chez les CPE que chez les profs, en 20 ans d'enseignement et une quinzaine d'établissements (surtout pendant mes 5 premières années de TZR), j'ai vraiment vu de tout

Il me semble effectivement très important d'aller voir le CPE et de lui dire sans agressivité mais fermement que la prochaine fois qu'il n'est pas d'accord avec une de tes exclusions, il te le dit APRES.
Je sais me remettre en question, mais un CPE ne bousille pas mon autorité devant les élèves et si ça se reproduit, j'arrête de faire cours (je l'ai déjà fait, justement lorsque j'étais TZR) et fais noter dans le carnet de tous les élèves de la classe à l'intention des parents que je n'ai pas fait cours de maths telle heure. Je n'avais même pas mis de motif, mais les élèves avaient très bien su dire ce qu'il s'était passé : un élève exclu qui m'étais revenu et qu'on m'imposait de garder en cours. Je n'ai jamais eu vent par l'administration de quoi que ce soit, mais je pense que ça s'est su, en tous cas en réunion parents profs plusieurs parents m'avaient manifesté leur soutien sur cette histoire (rares sont les parents qui apprécient que la classe de leur enfant soit gênée par des élèves en toute impunité ! Twisted Evil ), la CPE était juste venue me dire que j'aurais dû régler ça en interne (comme quoi des parents ont dû se plaindre Twisted Evil ) et a essayé de m'expliquer qu'en faisant noter ça dans le carnet j'aurais pu avoir des plaintes et des problèmes, qu'elle me donnait là un conseil d'amie (mais bien sûr...  a priori elle en a eu davantage que moi qui n'ai eu aucun retour officiel ), j'avais alors rappelé que ce n'était pas mon choix de refuser de régler ça entre nous puisque c'était elle qui avait fait ramener l'élève en cours... Nos rapport sont devenus encore plus froids, pire en fait, je reconnais qu'en poste fixe j'aurais pas aimé griller ainsi mes relations avec le ou la CPE, mais je me savais de passage, ça aide... Bref, elle m'a plus jamais em...quiquinée  Twisted Evil


Dernière édition par hyperbole le Sam 9 Sep 2017 - 13:20, édité 1 fois

_________________
Karine, maths, collège
avatar
Puck
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par Puck le Sam 9 Sep 2017 - 13:19
J'ai une collègue qui a une excellente parade. En cas de problème, elle envoie directement un mail aux parents, sur le champ, pendant le cours, via le logiciel (on a une bouse : notes école directe) et prévient ou non l'élève, selon son humeur. 
Elle a une paix royale. 
Spoiler:
Maintenant, certains dès qu'ils la voient écrire à l'ordi - cdt ou autre - lui demandent en se tortillant si elle est en train d'écrire a des parents. Razz  

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: J'hallucine (boulot)

par Wahlou le Sam 9 Sep 2017 - 13:22
@Philomène87 a écrit:Je me demande quel est l'objectif de certains CPE d'agir ainsi.
Le nôtre, c'est clairement parce qu'il a un déficit d'autorité vis-à-vis des élèves, donc il tente de copiner avec eux et de dénigrer les profs.
Serait-ce pareil dans ton bahut ?

Peut-être, je ne la connais pas vraiment (faut dire que je m'arrange pour éviter les CPE au maximum), mais j'avoue que je m'interroge sur ses intentions C'est tout de même curieux, une telle démarche. Que cherche-t-elle à prouver ?

@Celeborn Après relecture du RI, il est stipulé qu'une exclusion de cours ne peut être prononcée que si l'élève en question présente un danger pour la sécurité des autres (bon ça c'est en théorie). Parce-qu'en pratique tout le monde effectue une exclusion de cours quand l'élève gêne le cours.

Peut-elle se servir de ce passage pour me contredire, si jamais je décidais d'en référer au proviseur ?

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
avatar
ipomee
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par ipomee le Sam 9 Sep 2017 - 13:24
On peut aussi penser qu'il s'agit d'un manque de bienveillance inhabituel de ta part.
avatar
nitescence
Érudit

Re: J'hallucine (boulot)

par nitescence le Sam 9 Sep 2017 - 13:26
@Wahlou a écrit:
@Philomène87 a écrit:Je me demande quel est l'objectif de certains CPE d'agir ainsi.
Le nôtre, c'est clairement parce qu'il a un déficit d'autorité vis-à-vis des élèves, donc il tente de copiner avec eux et de dénigrer les profs.
Serait-ce pareil dans ton bahut ?

Peut-être, je ne la connais pas vraiment (faut dire que je m'arrange pour éviter les CPE au maximum), mais j'avoue que je m'interroge sur ses intentions C'est tout de même curieux, une telle démarche. Que cherche-t-elle à prouver ?

@Celeborn Après relecture du RI, il est stipulé qu'une exclusion de cours ne peut être prononcée que si l'élève en question présente un danger pour la sécurité des autres (bon ça c'est en théorie). Parce-qu'en pratique tout le monde effectue une exclusion de cours quand l'élève gêne le cours.

Peut-elle se servir de ce passage pour me contredire, si jamais je décidais d'en référer au proviseur ?

Tu raisonnes à l'envers : le problème n'est pas ton exclusion, mais le retour de l'élève. Même si ton exclusion était injustifiée, elle n'avait pas à procéder comme ça.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum