[Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Delia le Ven 15 Sep 2017 - 17:49

@archeboc a écrit:
L'objectif était clairement le contraire de la reproduction :
- l'école primaire devait apprendre à des paysans et des ouvriers des choses que leurs parents ne savaient pas
- l'école primaire devait extraire de ces milieux sociaux les meilleurs élèves, pour produire l'élite de la nation.
- quant au lycée qui n'a pas été réformé, au minimum le ministère a régulièrement fait pression sur les proviseurs pour qu'ils garantissent l'organisation des examens de passage dans la classe supérieure, et que les mauvais élèves, même issus de la bourgeoisie, soient renvoyés dans leur famille.

Donc je trouve cette vision de Jules Ferry simplement grotesque.  
l'école primaire devait extraire de ces milieux sociaux les meilleurs élèves, pour produire l'élite de la nation.


C'est très exactement ce que moi j'appelle la reproduction  : l'élite de la nation se reproduit par la naissance ou l'adoption. Par le tri dans les lycées, par l'écrémage des meilleurs esprits paysans ou ouvriers, pour que l'élite soit vraiment la crème de la crème.
Bref, tu confirmes ce que je dis point par point, nous avons exactement la même vision.

Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par archeboc le Ven 15 Sep 2017 - 17:57

@Euthyphron a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
J'imagine que personne n'est assez fou non plus pour s'opposer à la promotion sociale des plus doués parmi les défavorisés.
Mais si justement, puisque tel est le cas! Tel est le résultat des politiques éducatives depuis vingt ans, et j'ai du mal à croire qu'il n'y ait pas de rapport entre l'effet et l'intention.
Bon, on peut chicaner sur "opposer". Remplace par "contrarier" ou "empêcher". Mais cela ne change rien sur le fond.

Vous prétendez prouver que l'intention est mauvaise sur la seule preuve que le résultat est mauvais. Les dirigeants ne veulent pas d'une bonne éducation pour tous, puisque depuis vingt ans les politiques éducatives sont un désastre. Cela ouvre des perspectives étonnantes : nous sommes désormais en mesure de prouver que Napoléon avait l'intention d'être battu à Waterloo, et Louis XVI d'être guillotiné.

Nous avons quand même, à côté des résultats désastreux, un autre fait dont nous devons rendre compte : des responsables politiques qui prétendent régulièrement qu'ils vont rétablir l'égalité. Si vous pensez que leurs intentions ne sont pas celles qu'ils affichent, on appelle cela un complot. Dans votre système, ces gens-là font ce qu'ils souhaitent, qui est le contraire de ce qu'ils disent. Pour vous, ce sont d'habiles menteurs. Aux yeux de la plupart d'entre nous, ils sont sincères, mais inaptes.

J'approuve PY lorsqu'il dit qu'entre les deux points de vue, il y a la même distance qu'entre darwinisme et créationnisme.


@Euthyphron a écrit:Je ne sais pas mais bon, prenons un exemple tout bête : il y a des endroits en France où on manque de médecins par exemple, médecin est un métier valorisant, et qui implique des études longues et sélectives, donc pourquoi ne pas insister auprès des milieux défavorisés pour leur suggérer cette orientation? Non, on préfère leur dire de faire un bac pro.
On ne préfère pas leur refuser médecine parce qu'ils sont pauvres, mais principalement parce qu'ils n'ont, au vu des aptitudes qu'ils ont manifestées jusqu'ici, aucune chance de réussir la première année de médecine. Accessoirement, on se dit aussi parfois qu'on n'aurait pas envie de leur confier notre santé (mais on se dit parfois la même chose de brillants carabins).

@Euthyphron a écrit:C'est-à-dire non pas quelque chose d'infamant ou de mauvais en soi, mais enfin quelque chose qu'aucun riche n'accepte pour ses enfants.
Alors là, je fais pression sur mes lardons pour qu'ils se renseignent sérieusement sur les bacs pros qui leur sont accessibles.

Après tout, ce sont les dernières filières sélectives.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par archeboc le Ven 15 Sep 2017 - 18:01

@Delia a écrit:
C'est très exactement ce que moi j'appelle la reproduction  : l'élite de la nation se reproduit par la naissance ou l'adoption. Par le tri dans les lycées, par l'écrémage des meilleurs esprits paysans ou ouvriers, pour que l'élite soit vraiment la crème de la crème.
Bref, tu confirmes ce que je dis point par point, nous avons exactement la même vision.

Que l'élite soit la crème de la crème, oui, mais une élite instituée, formée, produite par l'école, et non pas une élite reproduite. Ou alors toute élite est le fruit d'une reproduction, et à ce moment le concept de reproduction meurt de vouloir tout contenir.



_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par maikreeeesse le Ven 15 Sep 2017 - 18:16

@celinesud a écrit:Ma fille est en cp.
Depuis la rentrée, sa classe a appris le a et le i. La méthode semble à départ global. Elle est revenue un soir avec des devoirs : il fallait lire les jours de la semaine. Ils étaient écrits dans l'ordre. Ma fille m'a regardé au lieu de regarder son livre et m'a récité les jours l'air de dire "c'est quoi ces devoirs".
Hier, elle avait une phrase à lire. Même chose. Elle m'a regardé droit dans les yeux et a récité  "il était une fois les trois petits cochons". Bref ...
La mienne sait déjà lire. Tant mieux pour elle. Les autres finiront sûrement par y arriver, puisque la maîtresse enseigne de la même manière depuis des années, mais ces petits de 6 ans ne méritent-ils pas mieux. Je pense que tous sont capables en 2 semaines d'apprendre plus que le i et le a.
En maths, ils colorient (coloriage magique où il faut mettre toutes les cases où il y a deux ronds de la même couleur ...). Il va falloir que je prenne les choses en moins ...



Non, mais bon sang, vous pensez que l'on ne fait que la fiche du A ou du I parce que vos enfants vous ramènent cela à la maison ? Vous ne pensez pas qu'il y a une tonne de choses à mettre en place avant de faire X fiches de sons ? Ne serait-ce que de rester en place, se tenir correctement se repérer dans un fichier ou dans un cahier, respecter les règles de classe, de cour... Enfin vous savez sûrement mieux que les PE ce qu'il faut faire en début de CP cafe .
Tiens, je vais préparer leur 4e poésie et leur 10e fiche, des fois que des parents pensent que je ne fous rien...
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par celinesud le Ven 15 Sep 2017 - 18:22

Je parlais d'un cas particulier, pas d'une généralité. Et je suis admirative du travail des PE. Désolée.
D'ailleurs si ma fille sait déjà lire, c'est en grande partie grâce à sa PE de grande section.

celinesud
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Euthyphron le Ven 15 Sep 2017 - 18:34

@archeboc a écrit:
Vous prétendez prouver que l'intention est mauvaise sur la seule preuve que le résultat est mauvais.
Quand l'effet est prévisible et que l'action est répétée, on peut penser que l'effet n'est pas indésirable du point de vue de l'agent. Quand plusieurs agents concourent à la chose, on peut suspecter une intention en effet. Mais nul besoin d'en faire un complot. L'inégalité a été assumée, cela ne signifie pas que tout a été fait dans cet unique but. Mais en effet nos politiques sont parfois des menteurs. L'autre hypothèse serait l'incompétence, mais je n'y crois plus, ou du moins elle ne suffit pas ici à expliquer la persistance dans l'erreur.
@archeboc a écrit:J'approuve PY lorsqu'il dit qu'entre les deux points de vue, il y a la même distance qu'entre darwinisme et créationnisme.
Chacun dit ce qu'il veut mais enfin il n'y a aucun rapport.
@Euthyphron a écrit:Je ne sais pas mais bon, prenons un exemple tout bête : il y a des endroits en France où on manque de médecins par exemple, médecin est un métier valorisant, et qui implique des études longues et sélectives, donc pourquoi ne pas insister auprès des milieux défavorisés pour leur suggérer cette orientation? Non, on préfère leur dire de faire un bac pro.
@archeboc a écrit:On ne préfère pas leur refuser médecine parce qu'ils sont pauvres, mais principalement parce qu'ils n'ont, au vu des aptitudes qu'ils ont manifestées jusqu'ici, aucune chance de réussir la première année de médecine. Accessoirement, on se dit aussi parfois qu'on n'aurait pas envie de leur confier notre santé (mais on se dit parfois la même chose de brillants carabins).
Ce "au vu des aptitudes qu'ils ont manifestées jusqu'ici" est formidable! Donc, les enfants pas encore nés ont déjà manifesté qu'ils n'étaient pas capables d'être médecins! Crétins de pauvres!

@Euthyphron a écrit:C'est-à-dire non pas quelque chose d'infamant ou de mauvais en soi, mais enfin quelque chose qu'aucun riche n'accepte pour ses enfants.
@archeboc a écrit:Alors là, je fais pression sur mes lardons pour qu'ils se renseignent sérieusement sur les bacs pros qui leur sont accessibles.
Et donc? que s'ensuit-il de là?
avatar
Euthyphron
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Delia le Ven 15 Sep 2017 - 18:35

@archeboc a écrit:
@Delia a écrit:
C'est très exactement ce que moi j'appelle la reproduction  : l'élite de la nation se reproduit par la naissance ou l'adoption. Par le tri dans les lycées, par l'écrémage des meilleurs esprits paysans ou ouvriers, pour que l'élite soit vraiment la crème de la crème.
Bref, tu confirmes ce que je dis point par point, nous avons exactement la même vision.

Que l'élite soit la crème de la crème, oui, mais une élite instituée, formée, produite par l'école, et non pas une élite reproduite. Ou alors toute élite est le fruit d'une reproduction, et à ce moment le concept de reproduction meurt de vouloir tout contenir.


Et qui organise l'école en vue de la production de cette élite ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par maikreeeesse le Ven 15 Sep 2017 - 18:45

@celinesud a écrit:Je parlais d'un cas particulier, pas d'une généralité. Et je suis admirative du travail des PE. Désolée.
D'ailleurs si ma fille sait déjà lire, c'est en grande partie grâce à sa PE de grande section.

En même temps, cela doit être un problème plus général: tenez vous bien, mon fils en seconde dans LE lycée de la ville est encore à la factorisation et au développement en mathématiques au bout de 2 semaines et en histoire il fait un exposé sur Athéna/Minerve...Il mérite quand même mieux. Si cela se trouve, il fait encore les présentations en langue. Heureusement que mon mari et moi on va y remédier vite fait !
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Malaga le Ven 15 Sep 2017 - 19:52

J'avoue que je comprends maikreeeesse. Nous sommes simplement le 15 septembre et le fait de lire que certains parents ne font déjà plus confiance à l'enseignante de leur enfant me semble bien dommage. Si la maîtresse commence simplement par la fiche des A et des I mais qu'à la fin de l'année, tous les élèves maîtrisent la lecture, n'est ce pas l'essentiel ?

D'autant plus que la maîtresse a sans doute 25 autres enfants à gérer (dans le meilleur des cas) avec des niveaux bien différents (en lecture mais aussi en capacité à gérer son matériel, à rester assis sur une chaise toute une matinée etc.).

Je dois dire que si j'entendais un parent d'élève d'une de mes classes de 6e se plaindre aussi tôt dans l'année scolaire (parce que l'on revoit les chiffres romains, les continents et océans, le principe même d'une frise chrono, ce qui semblera évident à des enfants de profs mais qui ne l'est pas, malheureusement pour d'autres enfants), je l'aurais mauvaise.
avatar
Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par virgere le Ven 15 Sep 2017 - 21:14

Je comprends aussi maikreeeesse, d'autant que j'ai enseigné une dizaine d'années en CP. J'irais même jusqu'à dire qu'une fiche de son (a ou i), c'est bien : au moins, c'est du syllabique qui commence.
Mais je comprends aussi les inquiétudes des autres collègues du fil, surtout pour lire de temps à autre un autre forum, spécialisé dans le 1er degré, où les enseignants parlent encore de méthode du type "rue des contes" (pas syllabique du tout) et fustigent les anciennes méthodes et les syllabiques (parce que les phrases ne sont pas intéressantes) et les propos du ministre (parce que l'école aujourd'hui c'est mieux qu'avant : on ne s'y ennuie plus, ou moins).
Bien sûr, certains collègues du secondaire adôôôôrent la réforme, les EPI etc (ou sans aller jusque là : mon collègue ne fait quasi pas de grammaire : il aime pas ça et a des lacunes, y'en a pas au brevet et ça sert à rien - dixit). Mais le pédagogisme a beaucoup sévi dans le primaire, et depuis plus longtemps. Les dégâts y sont donc plus profonds.
Pour finir, il est particulièrement difficile - et plus les enfants sont jeunes plus c'est difficile - d'enseigner correctement et avec des exigences marquées dans des classes surchargées. Avec des enfants qui n'ont rien à faire là et retournent la classe, sans CPE ou vie scolaire ou administration pour soulager l'enseignant et les autres élèves.

Bref, c'est décousu tout ça. Mais si je suis plutôt satisfaite des propos du ministre, ils ne sont que vœux pieux tant que l'on trouvera des classes maternelles surchargées (des PS à 32... 32 !) (les autres classes non plus ne devraient pas être surchargées, mais en maternelle, quelle violence pour les enfants ! Quel départ pour la scolarité ?), que les RASED ne seront pas remis en place, et l'inclusion des handicapés accompagnée (et les enseignants formés et secondés).

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)
avatar
virgere
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par slylan le Ven 15 Sep 2017 - 21:34

@ycombe a écrit:
@archeboc a écrit:"Je ne suis pas spécialiste de la méthode de singapour" pour une spécialiste de didactique des mathématiques, c'est ballot.

Évacuer la méthode de Singapour en tentant d'expliquer son succès par un « la numération en Asie du Sud-Est, c'est quand même plus simple, par exemple les chinois disent huit-dix pour dire quatre-vingt » me semble tout de même un bon exemple de mauvaise foi. À Singapour, la scolarité se fait en anglais, raison pour laquelle ces manuels sont utilisés tels quels dans certaines écoles américaines. Et la méthode a été utilisée dans certaines écoles des USA, du Canada, d'Israël et du Royaumes-Unis, pays de l'Asie du sud-est comme chacun sait.

Pour rappel la méthode de Singapour présente quelques particularités à mon avis très peu compatible avec les didacticiens français des mathématiques: c'est une pédagogie explicite basée sur l'étude d'exemples résolus et les problèmes arithmétiques y sont modélisés avec une méthode unique (bar model), enseignée progressivement dès le CP.
Ce que je trouve hallucinant, c'est qu'elle n'est pas au courant de ce qui se fait au niveau international dans son domaine de recherche. A part son nombril, rien ne l'intéresse dans son domaine ?

slylan
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par celinesud le Ven 15 Sep 2017 - 21:44

@virgere a écrit:Je comprends aussi maikreeeesse, d'autant que j'ai enseigné une dizaine d'années en CP. J'irais même jusqu'à dire qu'une fiche de son (a ou i), c'est bien : au moins, c'est du syllabique qui commence.
Mais je comprends aussi les inquiétudes des autres collègues du fil, surtout pour lire de temps à autre un autre forum, spécialisé dans le 1er degré, où les enseignants parlent encore de méthode du type "rue des contes" (pas syllabique du tout) et fustigent les anciennes méthodes et les syllabiques (parce que les phrases ne sont pas intéressantes) et les propos du ministre (parce que l'école aujourd'hui c'est mieux qu'avant : on ne s'y ennuie plus, ou moins).
Bien sûr, certains collègues du secondaire adôôôôrent la réforme, les EPI etc (ou sans aller jusque là : mon collègue ne fait quasi pas de grammaire : il aime pas ça et a des lacunes, y'en a pas au brevet et ça sert à rien - dixit). Mais le pédagogisme a beaucoup sévi dans le primaire, et depuis plus longtemps. Les dégâts y sont donc plus profonds.
Pour finir, il est particulièrement difficile - et plus les enfants sont jeunes plus c'est difficile - d'enseigner correctement et avec des exigences marquées dans des classes surchargées. Avec des enfants qui n'ont rien à faire là et retournent la classe, sans CPE ou vie scolaire ou administration pour soulager l'enseignant et les autres élèves.

Bref, c'est décousu tout ça. Mais si je suis plutôt satisfaite des propos du ministre, ils ne sont que vœux pieux tant que l'on trouvera des classes maternelles surchargées (des PS à 32... 32 !) (les autres classes non plus ne devraient pas être surchargées, mais en maternelle, quelle violence pour les enfants ! Quel départ pour la scolarité ?), que les RASED ne seront pas remis en place, et l'inclusion des handicapés accompagnée (et les enseignants formés et secondés).

C'est la méthode utilisée dans la classe de ma fille.

celinesud
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Elyas le Sam 16 Sep 2017 - 1:10

J'ai appris ce soir que la maîtresse de mon fils utilisait Ribambelle, la frise numérique et ne parle que de son projet de classe d'eau Là, c'est la catastrophe, j'ai tout en un

Vivement le Ce1...
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par ycombe le Sam 16 Sep 2017 - 1:27

@Elyas a écrit:J'ai appris ce soir que la maîtresse de mon fils utilisait Ribambelle, la frise numérique et ne parle que de son projet de classe d'eau Là, c'est la catastrophe, j'ai tout en un

Vivement le Ce1...
Le projet de classe d'eau? Apprendre aux enfants à tirer la chasse en utilisant le "bon" bouton ?

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par PauvreYorick le Sam 16 Sep 2017 - 2:01

@Euthyphron a écrit:
@archeboc a écrit:J'approuve PY lorsqu'il dit qu'entre les deux points de vue, il y a la même distance qu'entre darwinisme et créationnisme.
Chacun dit ce qu'il veut mais enfin il n'y a aucun rapport.
Au contraire, c'est bien plus qu'un simple rapport : l'analogie est très précise. Dans les deux cas, constatant un phénomène, on l'attribue à une intelligente planificatrice et suffisamment puissante pour que sa volonté soit précisément suivie d'effet, faute soit de trouver une autre explication, soit de comprendre que l'autre explication (disponible) est adéquate. Et dans les deux cas la "réponse" sur laquelle on s'est de la sorte rabattu n'en est pas vraiment une.

Je ne veux pas abuser de la patience de ceux qui disent (sincèrement ?...) ne pas comprendre les propos tenus plus haut et leur rapport étroit au sujet du fil (via la question tant de fois évoquée du rapport entre l'exigence scolaire et les inégalités sociales), mais enfin il est bon que la critique des politiques publiques (par bien des aspects légitime) ne se discrédite pas elle-même d'emblée en chargeant le premier moulin en vue.

Sur ces questions il ne s'agit pas de savoir si une poignée de dirigeants sont ou bien méchants (menteurs) ou bien bêtes (incompétents). Si c'était vraiment la question il suffirait d'élire des gentils (des sincères) ou des malins (des compétents) ; et de toute façon nous ne parlons pas d'une poignée de dirigeants mais d'une part significative des collègues et de l'ensemble de la population, parts qui ne sont pas davantage constituées de simples d'esprit qu'elles ne sont constituées d'égoïstes attachés à écraser non pas même les concurrents directs de leur progéniture mais carrément 80% de la population. Penser que tout s'explique soit par la mauvaiseté, soit par l'incompétence, soit par un mélange des deux, c'est sans doute se simplifier la vie, mais ce n'est ni vrai ni utile. Dans un régiment on s'attend à ce que les ordres soient suivis de façon exacte ; encore sont-ils généralement assez simples pour l'être. Dans une institution aussi énorme que l'E.N., et où les courroies sont si nombreuses, les responsabilités si diluées, et où les résultats dépendent non seulement des agents mais également des "usagers", il faudrait vraiment être naïf pour penser que la pureté des intentions ou la perfection de l'épure suffisent, même jointes, à obtenir ce que souhaite le planificateur : entre la rue de Grenelle et le collège de secteur, les injonctions subissent de telles transformations et de telles adaptations qu'elles peuvent devenir méconnaissables, ou éventuellement, pour certaines, passer simplement sous le tapis. On voit tous les jours, d'ailleurs, que même en partageant dans l'ensemble les mêmes objectifs et une part non négligeable de leurs diagnostics, deux promoteurs de politiques éducatives peuvent diverger radicalement dans leurs préconisations, parce qu'ils n'ont pas la même appréciation des raisons exactes de l'échec des politiques précédentes.

Après, bon, je comprends que ça simplifie la discussion de faire artificiellement des "camps": les bonnes intentions contre les mauvaises, les élitistes contre les égalitaristes, les compétents contre les incompétents, etc. Mais cette simplification me semble naïve : notre politique éducative est pleine d'échecs et d'erreurs, mais si les raisons de ces échecs, si ces erreurs, étaient d'une nature évidente, il y a belle lurette que le pays se serait rendu à ladite évidence, et on ne verrait jamais de débat enflammé sur ces questions, or on ne voit que ça même chez les praticiens ; je ne peux en conscience ajouter foi, ici, à un raisonnement dont la conséquence est que le présent forum ne peut pas exister Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par virgere le Sam 16 Sep 2017 - 8:47

Effectivement, Ribambelle... Je ne savais même pas que certaines écoles la pratiquaient encore... Mais pour ton fils qui sait déjà lire, compter, il va passer une chouette année, Elyas.
Pour les autres qui ont tout à apprendre, c'est moins chouette...
Célinesud, à toi de vérifier qu'il y a bien une progression phonétique et systématique à côté, mais après tout, ça peut marcher. Juste que la méthode en elle-même n'est pas très phonétique... (mais il y a pire... hein, Elyas...)

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)
avatar
virgere
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par celinesud le Sam 16 Sep 2017 - 9:18

En maths, elle utilise le fichier "vivre les maths". Je déteste cette approche.
Je précise pour que personne ne se sente attaqué : critiquer les choix de cette maîtresse, ce n'est pas s'en prendre à l'ensemble des PE. Et il y a évidemment plein de profs du 2d degré susceptibles d'être critiqués ...
Je remarque juste qu'il y a des habitudes ancrées chez certains PE et que ceux qui en pâtissent le plus, ce ne sont pas les gamins suivis à la maison ...

celinesud
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 9:50

Les structures qui conduisent les acteurs à générer inconsciemment du malheur humain, alors qu'ils croient travailler au bien commun, c'est mon thème de sociologie/histoire préféré. Ça renverse complètement la perspective naïve gentils/méchants qu'on voit souvent en politique de toutes parts. Tout le monde croit bien faire, et souvent tout le monde fait du mal à autrui, puis se félicite de grand bien qu'ils lui ont fait. Smile J'adore.
On retrouve souvent ce phénomène, notamment en économie et en finances publiques. En fait les cyniques méchants sont assez rares (même si ils existent : Cf. le patron de Bigard qui est un déchet humain).


Dernière édition par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 9:52, édité 3 fois
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par maikreeeesse le Sam 16 Sep 2017 - 9:50

Je ne réponds pas précisément à toi ni sur la méthode ni sur la PE de ton fils mais plus généralement à ceux qui s'affolent ici pour 2 fiches, un projet eau ou une poésie le 15 septembre...Mais comme ce n'est ni la première, ni la dernière fois on va revenir au sujet initial.
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par supersoso le Sam 16 Sep 2017 - 9:52

@maikreeeesse a écrit:
@celinesud a écrit:Ma fille est en cp.
Depuis la rentrée, sa classe a appris le a et le i. La méthode semble à départ global. Elle est revenue un soir avec des devoirs : il fallait lire les jours de la semaine. Ils étaient écrits dans l'ordre. Ma fille m'a regardé au lieu de regarder son livre et m'a récité les jours l'air de dire "c'est quoi ces devoirs".
Hier, elle avait une phrase à lire. Même chose. Elle m'a regardé droit dans les yeux et a récité  "il était une fois les trois petits cochons". Bref ...
La mienne sait déjà lire. Tant mieux pour elle. Les autres finiront sûrement par y arriver, puisque la maîtresse enseigne de la même manière depuis des années, mais ces petits de 6 ans ne méritent-ils pas mieux. Je pense que tous sont capables en 2 semaines d'apprendre plus que le i et le a.
En maths, ils colorient (coloriage magique où il faut mettre toutes les cases où il y a deux ronds de la même couleur ...). Il va falloir que je prenne les choses en moins ...



Non, mais bon sang, vous pensez que l'on ne fait que la fiche du A ou du I parce que vos enfants vous ramènent cela à la maison ?  Vous ne pensez pas qu'il y a une tonne de choses à mettre en place avant de faire X fiches de sons ? Ne serait-ce que de rester en place, se tenir correctement se repérer dans un fichier ou dans un cahier, respecter les règles de classe, de cour... Enfin vous savez sûrement mieux que les PE ce qu'il faut faire en début de CP cafe .
Tiens, je vais préparer leur 4e poésie et leur 10e fiche, des fois que des parents pensent que je ne fous rien...

Ah et que dire de moi ! En ce1-ce2, je ne leur ai fait ramener qu'une fiche de son/orthographe et quelques mots à apprendre, un chapitre d'un texte de lecture et on a appris qu'une demi-poésie en 15 jours ! Et rien en grammaire/conjugaison et mathématiques ! Ne parlons pas sciences et autres joyeusetés ! C'est sûr qu'ils ne font rien de la journée !
(et pourtant j'ai les enfants de 2 collègues qui ne semblent pas inquiets pour le moment - voire plutôt contents de ce que je fais - et ma collègue d'Ulis trouve que j'attaque fort et vite cette année !) Bref, vu de l'intérieur, deux fiches de sons à des petits CP en début d'année, rien de bien inquiétant ! Quant aux coloriages de début d'année, il faut se rendre compte qu'apprendre à utiliser un fichier est souvent très compliqué (ouvrir à la bonne page, prendre le matériel adéquat, etc....) pour les enfants et qu'il faut forcément commencer par des consignes très simples.
avatar
supersoso
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Cath le Sam 16 Sep 2017 - 10:01

@Elyas a écrit:J'ai appris ce soir que la maîtresse de mon fils utilisait Ribambelle, la frise numérique et ne parle que de son projet de classe d'eau Là, c'est la catastrophe, j'ai tout en un

Vivement le Ce1...

C'est ainsi qu'Enfant 1 a appris à lire...et est malgré cela et très vite devenue une excellent lectrice qui fait de brillantes études... Tout n'est pas perdu ! Wink

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par supersoso le Sam 16 Sep 2017 - 10:04

Pour donner une idée aux collègues du secondaire, pour des ce1 en début d'année, je compte au moins 30 minutes pour écrire des devoirs. Je pense que beaucoup n'imaginent même pas le temps qu'il faut pour leur apprendre à utiliser un cahier de texte (se repérer dans le cahier, puis dans la page, identifier sur quelle ligne on écrit, et enfin écrire plusieurs phrases). Ma collègue de CP met actuellement presque le même temps pour leur faire coller la feuille des devoirs. Tout prend du temps en début d'année et le temps qu'on perd maintenant à expliquer sera gagné pour la suite de l'année. La première période est une période où on met en place le fonctionnement de la classe : le travail est donc un peu ralenti mais si on prend ce temps, c'est justement parce que ça permet de travailler correctement avec les enfants après.
avatar
supersoso
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par laMiss le Sam 16 Sep 2017 - 10:14

@supersoso a écrit:Pour donner une idée aux collègues du secondaire, pour des ce1 en début d'année, je compte au moins 30 minutes pour écrire des devoirs. Je pense que beaucoup n'imaginent même pas le temps qu'il faut pour leur apprendre à utiliser un cahier de texte (se repérer dans le cahier, puis dans la page, identifier sur quelle ligne on écrit, et enfin écrire plusieurs phrases).

Vi. J'ai appris seulement l'an dernier au détour d'une conversation que coller une feuille en CP par exemple c'était vraiment très long, bien plus que je ne l'imaginais : trouver la colle, faire tomber la colle, ramasser la colle, ouvrir le bâton de colle, le dévisser un peu trop, beaucoup trop, s'en mettre plein les doigts, mettre la feuille dans le bon sens comme tout le monde, ah non mince elle est collée à l'envers... Very Happy

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Kimberlite le Sam 16 Sep 2017 - 15:46

@Malaga a écrit:J'avoue que je comprends maikreeeesse. Nous sommes simplement le 15 septembre et le fait de lire que certains parents ne font déjà plus confiance à l'enseignante de leur enfant me semble bien dommage.
Bonjour,
Je comprends très bien votre ressenti par rapport à cette méfiance, mais il faut comprendre aussi les parents-enseignants: nous voyons chaque année arriver en 6ème des cohortes d'élèves dont le comportement, les "performances" en lecture et écriture sont pour le moins étonnants. Il y a de quoi avoir la trouille pour ses propres rejetons: cette année, j'en ai un qui écrit (pas trop mal mais hyper lentement) en utilisant les deux mains en même temps! J'en ai des masses qui ne savent pas rester concentrés, qui lisent en accrochant à chaque syllabe, qui ont une orthographe mouvante, qui tiennent leur crayon comme un pieu, dont une élève qui m'a expliqué que sa maman faisait de la rééducation en écriture, mais n'avait pour l'instant pas réussi à lui faire corriger sa propre façon d'écrire! Lors d'une réunion école-collège ciblée sur le français on a fait remonter ce problème de tenue de stylo: apparemment les inspecteurs de primaire viennent enfin de se rendre compte du problème et vont insister pour que la prise en main de "l'outil scripteur" soit prise en compte... Autre truc étonnant: énormément d'élèves ne sont pas capables d'écrire une phrase qu'ils savent pourtant dire à l'oral (une sorte de blocage, comme si le cerveau n'arrivait plus à faire le transfert "pensée-> écriture" ).
J'ai réalisé l'an dernier que la majorité de mes 6èmes ne savent pas multiplier par 10! Et aussi que beaucoup ne connaissent même pas l'ordre des saisons (et nous on nous demande de leur apprendre l'origine des saisons à cause de l'inclinaison de l'axe de la Terre... bon courage!).

Je sais bien que les conditions de travail de nos collègues de primaire sont loin d'être idylliques, qu'ils ont des classes surchargées, des élèves agités, etc... et que ça n'est pas facile pour eux. Mais quand on pense à ses enfants, on a vraiment envie de leur faire éviter le naufrage auquel on assiste actuellement.
Si l'on m'avait dit avant que j'enseigne certaines choses que j'ai découvertes ensuite sur ne niveau scolaire des élèves, je ne l'aurais pas cru (ok on a une population assez défavorisée, mais quand même, je ne peux croire que tout vienne de là).

K

_________________
Spoiler:
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 16:22

@Elyas a écrit:
@Zagara a écrit:Pourquoi tu mets pauvre entre guillemets ? Vivre avec 1000 euros par mois est une réalité sociale qui n'appelle pas de guillemets. Il existe des pauvre et il existe des riches.

Je me suis déjà fait traité d'idiot sur ce forum en ne mettant pas de guillemets à ce mot. A un moment, je ne sais plus comment il faut dire les choses sur ce forum Wink

Je m'en souviens, et il y avait eu quand même un certain nombre de voix, dont la mienne, pour te défendre et traiter d'idiots les idiots qui n'avaient pas conscience de cette réalité sociale. Typiquement, les mêmes qui affirment mordicus que les pauvres ne sont pas si pauvres puisqu'ils se paient, tous et chaque mois, des écrans plats Adidas et des i-phones Nike.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Europe 1] J-M. Blanquer annonce des changements dans les enseignements

Message par pseudo-intello le Sam 16 Sep 2017 - 16:51

KinetteKinette a écrit:
@Malaga a écrit:J'avoue que je comprends maikreeeesse. Nous sommes simplement le 15 septembre et le fait de lire que certains parents ne font déjà plus confiance à l'enseignante de leur enfant me semble bien dommage.
Bonjour,
Je comprends très bien votre ressenti par rapport à cette méfiance, mais il faut comprendre aussi les parents-enseignants: nous voyons chaque année arriver en 6ème des cohortes d'élèves dont le comportement, les "performances" en lecture et écriture sont pour le moins étonnants. Il y a de quoi avoir la trouille pour ses propres rejetons: cette année, j'en ai un qui écrit (pas trop mal mais hyper lentement) en utilisant les deux mains en même temps! J'en ai des masses qui ne savent pas rester concentrés, qui lisent en accrochant à chaque syllabe, qui ont une orthographe mouvante, qui tiennent leur crayon comme un pieu, dont une élève qui m'a expliqué que sa maman faisait de la rééducation en écriture, mais n'avait pour l'instant pas réussi à lui faire corriger sa propre façon d'écrire! Lors d'une réunion école-collège ciblée sur le français on a fait remonter ce problème de tenue de stylo: apparemment les inspecteurs de primaire viennent enfin de se rendre compte du problème et vont insister pour que la prise en main de "l'outil scripteur" soit prise en compte... Autre truc étonnant: énormément d'élèves ne sont pas capables d'écrire une phrase qu'ils savent pourtant dire à l'oral (une sorte de blocage, comme si le cerveau n'arrivait plus à faire le transfert "pensée-> écriture" ).
J'ai réalisé l'an dernier que la majorité de mes 6èmes ne savent pas multiplier par 10! Et aussi que beaucoup ne connaissent même pas l'ordre des saisons (et nous on nous demande de leur apprendre l'origine des saisons à cause de l'inclinaison de l'axe de la Terre... bon courage!).

Je sais bien que les conditions de travail de nos collègues de primaire sont loin d'être idylliques, qu'ils ont des classes surchargées, des élèves agités, etc... et que ça n'est pas facile pour eux. Mais quand on pense à ses enfants, on a vraiment envie de leur faire éviter le naufrage auquel on assiste actuellement.
Si l'on m'avait dit avant que j'enseigne certaines choses que j'ai découvertes ensuite sur ne niveau scolaire des élèves, je ne l'aurais pas cru (ok on a une population assez défavorisée, mais quand même, je ne peux croire que tout vienne de là).

K

Ce n'est d'ailleurs pas une critique envers le PE, mais plutôt une critique envers vos programmes, vos instructions, la manière dont l'ESPE essaie de les pourrir d'idéologies débiles... en outre, nous savons que vos rapports à l'inspection sont plus compliqués que les nôtre, et profitons des liaisons école-collège en présence de votre inspecteur (de notre secteur) pour lui balancer à la tronche tout ce que vous ne pouvez pas vous permettre de lui dire, sauf en le payant potentiellement bien cher par la suite.

Qu'il y ait quelques allumés par chez vous comme par chez nous, c'est un fait, notamment parce que l'ESPE formate tant qu'il peut, mais globalement, si la plupart des enfants de mes copains lisent à la fin de leur CP ou avant même d'entrer au CP mieux que nombre de nos collégiens, c'est qu'il y a quelque chose de pourri dans les programmes et les IO du premier degré, comme d'ailleurs dans ceux du second degré.

Ce qui nous renvoie d'ailleurs au fil : Blanquer dit de choses pleines de sens (tout en continuant à nous taper dessus sur le porte-monnaie, le conditions de travail, la santé mentale et la "confiance" en nous), encore faut-il qu'il parvienne à imposer tout ça malgré la résistance des pédagogoles divers qui gangrènent différentes instances et son bougrement bien placés au ministère.

Sur un autre fil, des membres ont évoqué la technique de la lettre au président. C'est irréaliste, évidemment, mais moi, je lui proposerai bien un deal, à monsieur le ministre : il revient sur ses cochonneries (CSG et carence, pour commencer, et si vraiment il ne peut nous augmenter, qu'il nous augmente au moins le salaire horaire en nous déchargeant des usines à gaz de LSU et compétences, ce sera déjà un très bon début), et nous, en retour, on l'aide à prendre en sandwich tous les nuisibles qui se baladent dans la hiérarchie entre lui (qui et tout en haut) et nous (qui sommes tout en bas). Mais, comme je le disant, c'est irréaliste, en tout cas pour l'instant. Very Happy

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum