[PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par Celeborn le Ven 15 Sep 2017 - 22:09

Je mets rarement mes interventions média ici (c'est toujours un peu bizarre de le faire, je trouve), mais j'ai trouvé ce débat vraiment intéressant (et suffisamment long pour que chacun s'exprime bien), donc je me permets de vous le proposer.

On y parle des premières mesures du ministre, des programmes, de la grammaire, et bien entendu du prédicat Razz.

Les échanges ont lieu entre une représentante du SE-UNSA, un représentant de la PEEP, une député LREM et moi-même (du SNALC, donc).

Le lien : https://www.publicsenat.fr/emission/senat-360/le-nouveau-rendez-vous-de-l-information-senatoriale-76877

C'est à partir de 55:45 !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par amethyste le Ven 15 Sep 2017 - 22:13

Celeborn a écrit:Je mets rarement mes interventions média ici (c'est toujours un peu bizarre de le faire, je trouve), mais j'ai trouvé ce débat vraiment intéressant (et suffisamment long pour que chacun s'exprime bien), donc je me permets de vous le proposer.
Non, non, c'est très bien, on ne peut pas tout voir et trouver les liens ici nous permet de nous tenir informés. Merci !

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein
                   
avatar
amethyste
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par Beniamino Massimo le Ven 15 Sep 2017 - 22:22

Je n'ai pas encore eu le temps de regarder le débat, mais le lancement me laisse songeur : on lit « Suppression du prédicat (sensé remplacé le complément d'objet direct) ». Triple waouh, sur la forme comme sur le fond.

Oui oui, sur Public Sénat. cafe

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par amethyste le Ven 15 Sep 2017 - 22:52

Je viens de regarder, j'ai trouvé certaines interventions de la députée très pertinentes (ne pas se contenter d'enseigner ce qui est "utile", l'importance de maîtriser les fondamentaux et ne pas le négliger à cause des nouvelles compétences...), par contre, comment dire ? le SE-UNSA a toujours des positions qui me chiffonnent (c'est poli, non ? Razz ) : l'étude de la grammaire, c'est passéiste, ça consiste en un empilement de leçons sans aucun sens pour les élèves, enseignons déjà ce qui est utile, le reste, c'est en option, etc.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein
                   
avatar
amethyste
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par William Foster le Ven 15 Sep 2017 - 22:58

Sur certains points, je suis d'accord avec l'Unsa : il faut virer ce qui est inutile.
A commencer par :
l'Unsa.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par Roumégueur Ier le Sam 16 Sep 2017 - 8:33

Bon, il faut aussi parler de ceci : https://twitter.com/didierjodin/status/908821182132170752
Un débat qui a pu en laisser quelques uns pantois par moment...
avatar
Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par Honchamp le Sam 16 Sep 2017 - 20:30

Merci. 23 mn de débat sur l'école, cela devient rare.

Le fait est que la députée est intéressante. Notamment quand elle remet en cause la notion d'utilité immédiate.

Celeborn semble boire du petit lait quand les 2 dames discutent de l'utilité d'apprendre un poème de Victor Hugo.

Bref, re-merci pour le lien, et pour l'argumentation.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Honchamp
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par archeboc le Dim 17 Sep 2017 - 0:44


La dernière année du cycle 2, c'est le CE1 comme l'affirme la représentante de l'UNSA (1:05:10), ou bien c'est le CE2 ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par Elyas le Dim 17 Sep 2017 - 1:05

Cycle 1 = école maternelle.
Cycle 2 = CP, CE1 et CE2.
Cycle 3 = CM1, CM2 et 6e.
Cycle 4 = 5e, 4e et 3e.
avatar
Elyas
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PublicSénat] Débat premières mesures, programmes, grammaire

Message par pseudo-intello le Dim 17 Sep 2017 - 2:13

J'avais bien pigé, Celeborn, que tu étais au SNALC, mais je ne savais pas que tu étais si haut placé (ni que tu étais le monsieur qui avais parlé si brillamment, de concert avec Brighelli, sur C-news en mars dernier).

Bravo pour ton intervention. Le seul bémol, c'est de dire que "pour l'instant on est plutôt contents" et que les récentes annonces pédagogiques de Blanquer sont plébiscitées par l'ensemble des enseignants (ce qui est vrai), sans rappeler qu'attention, tu parles du point de vue pédagogique seulement, et que sur pas mal d'autres plans qui ne sont pas l''objet de cette émission, il y a quand même des choses qu ne vont pas du tout.

Après, pour le reste, je le redis, grand bravo, et n'étant syndiquée ni au SNALC ni à l'UNSA, y'a pas à tortiller, je suis mille fois plus proche des idées défendues par le SNALC que celles défendues par l'UNSA (d'ailleurs, dans mon bahut, on est syndiqués dans pas mal de syndicats, mais on est toujours tous d'accord pour se gausser du SGEN et de l'UNSA - que d'ailleurs on a de plus en plus de mal à qualifier de syndicats).

Dernière chose, concernant la dame de l'UNSA : je ne supporte plus d'entendre les poncifs sur la grammaire qui ne sert à rien et dont les élèves ne soient pas l'intérêt.
Depuis que je suis prof, j'ai essayé de faire des séquences pas connes, et un peu aménagées (avec parfois des leçons de grammaire hors-séquence), mais de procéder quand même globalement par séquences-supposées-donner-du-sens, mais les élèves n'ont jamais vu l'intérêt de séquence, ni le lien, et sont tout perdus. En revanche, quand on fait une bonne vieille leçon de grammaire, les élèves saisissent le concept, qui est simple et clair : apprendre à écrire correctement. C'est amusant, d'ailleurs, car en pratique, ils se fichent d'écrire sans faute (les miens, en tout cas), car comme ils font tous des fautes, ils considèrent que faire des fautes, c'est normal), mais ils ont quand même intégré que c'est normal d'apprendre - ou d'essayer à apprendre - à écrire sans faute correctement, à l'école. Partant de là, à défaut de la trouver absolument nécessaire, ils comprennent au moins la finalité de ma séance, ce qui leur permet de la trouver au minimum suffisamment utile pour faire les exos en s'appliquant (alors que par séquence, en "tout est lié et tout prend sens-", c'est tellement obscur pour eux qu'ils ne s'investissent pas).

pseudo-intello
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum