Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Page 5 sur 43 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serez-vous en grève le 10 octobre?

61% 61% 
[ 257 ]
25% 25% 
[ 104 ]
14% 14% 
[ 59 ]
 
Total des votes : 420

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Whypee le Sam 16 Sep 2017 - 20:10

VicomteDeValmont a écrit:Pour ceux qui hésitent (ou qui auraient voté Macron), rappelons qu'il en train de s'asseoir sur une de ses promesses formulée dans la lettre qu'il avait adressée aux enseignants pendant la présidentielle:



Pour l'heure, la hausse de la CSG serait tout juste compensée. Donc pas de gain de pouvoir d'achat.
La compensation serait dégressive au fur et à mesure de l'avancement d'échelons.
Il n'y aurait pas de compensation pour les nouveaux entrants dans la fonction publique.

Ce serait peut être le moment et le message à envoyer en nombre par voie postale (idée d'un Néo (?)), non ?

Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Patience et raison le Sam 16 Sep 2017 - 20:28

Pas gréviste, mais j'ai une excuse: mon congé maternité aura débuté.
Mais à la manif' si mon état de santé le permet!

Patience et raison
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par pseudo-intello le Sam 16 Sep 2017 - 20:28

henriette a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:Pour ceux qui hésitent (ou qui auraient voté Macron), rappelons qu'il en train de s'asseoir sur une de ses promesses formulée dans la lettre qu'il avait adressée aux enseignants pendant la présidentielle:



Pour l'heure, la hausse de la CSG serait tout juste compensée. Donc pas de gain de pouvoir d'achat.
La compensation serait dégressive au fur et à mesure de l'avancement d'échelons.
Il n'y aurait pas de compensation pour les nouveaux entrants dans la fonction publique.
Merci pour ce rappel !
Quand on pense qu'il justifie toutes ses mesures délétères par "Mais c'était annoncé dans mon projet, les gens ont voté pour en toute connaissance de cause"...
C'est pas sa faute, il a été surpris de retrouver l'économie français en plus mauvais état qu'il ne le pensait parce que François Hollande a fait n’importe quoi et a minimisé l'ampleur du désastre (et comme il n'a jamais participé au gouvernement Hollande, surtout pas à moins de de deux ans de son élection, il ne pouvait pas s'y attendre et a été très, très surpris).

Bref, c'est à cause de François Hollande que Macron ne peut pas tenir ses jolies promesses. Rolling Eyes

pseudo-intello
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par laMiss le Sam 16 Sep 2017 - 20:50

Zagara a écrit:Si c'est le seul argument, c'est courte vue.

Le problème, c'est que tout le monde ne peut pas faire toutes les journées d'action (financièrement j'entends). Cela amène un certain nombre d'entre nous à choisir la bonne grève. Du coup, le blocage de longue durée est compromis dès le départ.
Neutral

_________________
aai Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ! aai

laMiss
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Graisse-Boulons le Sam 16 Sep 2017 - 21:02

VicomteDeValmont a écrit:Déjà 3 NON, je serais intéressé de lire quelques arguments.
Non. Pour deux raisons partiellement liées :
- La première est l'inefficacité de ces grèves d'un jour qui ne dérangent personne;
- La seconde : je ne fais aucune grève "fonction publique" car je souhaite être considéré comme un enseignant et non comme un "fonctionnaire". Il faut savoir comprendre qui a un intérêt dans cette approche et qui n'en à aucun. Voir pire : qui en pâtit.
Je vous rappelle en effet que au total, les personnes de divers statuts mais étant payées au final par l'état représente grosso-modo un quart des salariés. ref : https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statistiques/rapports_annuels/2016/DGAFP_Essentiel_2016_WEB.pdf (page 3). Penser que 20% à 25% des actifs vont pourvoir obtenir autre chose qu'une poignée de nèfles alors même que l'on promet des réductions d'impôts c'est...comment dire ?....
Par contre, j'attire l'attention de chacun sur des faits actuels bien connus :
- On se bouscule pour rentrer dans les diverses fonctions publiques, mais on peine à recruter des profs...il doit bien y avoir une "différence"...non ?
- On connait les chiffres de l'absentéisme dans certaines branches et l'on sait aussi que ceux des enseignants sont plutôt inférieurs à ceux des salariés du privés. Pourtant, votre suppression du jour de carence, vous l'aurez quand même...ça ne fait pas réfléchir à une "désolidarisation", ça ?
- On sait que les fonctionnaires touchent en moyenne 20% à 30% de plus, en primes, sur leurs salaires....en moyenne....ce n'est pas moi qui rédige les rapports avec la mention "Hors enseignants" à chaque fois qu'il est fait état des niveaux de rémunérations. ref : en bas de la page 50 du même document.
Il existe donc une bien meilleure stratégie : notre nombre est tout a fait raisonnable et de nature à permettre une amélioration salariale réelle qui permettrait de relancer un recrutement qui fonctionne "normalement"....et ne vous inquiétez pas trop pour les autres qui négocient localement des primes de panier, des primes de noël pour les enfants, des places de ciné ets...Ne soyez pas non plus trop soucieux de Maurice qui attend le "concours" "interne" pour passer de catB à catA qui va lui être ouvert à lui tout seul lorsque Raymond va partir : une pratique tellement répandue qu'elle porte un nom : "placer un moustachu"...alors voilà : NON.

Graisse-Boulons
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par henriette le Sam 16 Sep 2017 - 21:21

De la même façon que tous ceux qui ont voté Macron pour ne pas avoir Le Pen sont à présent mis dans le même sac que ceux ayant voulu Macron (les seuls considérés comme contre étant les électeurs de MLP et les abstentionnistes), tous ceux qui ne seront pas en grève le 10/10 seront présentés par les médias et le gouvernement comme pas opposés donc d'accord avec la politique de Macron. Tout le reste, c'est pudeur de jeune fille, désolée de le dire ainsi.
A vous de voir, donc.
Pour ma part, de même que je me suis abstenue au 2e tour et des présidentielles et des législatives car le candidat de mon choix n'y était pas et que j'avais le choix entre la peste frontiste et le choléra libéral, de même je ferai cette grève, non persuadée qu'elle aura un résultat immédiat, mais pour dire haut et fort que je ne suis pas d'accord, et que je ne suis pas la seule.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 21:23

William Foster a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:Déjà 3 NON, je serais intéressé de lire quelques arguments.
Suis encore indécis mais je penche pour un non.
Ne pas faire grève me paraît honteux devant ce qu'on prend dans la tête.
Faire grève me paraît de plus en plus inefficace. L'impression de ramer en plus pour trop de collègues qui ne cherchent pas même à savoir ce qui leur arrive.

Las. Neutral

Pareil. Se retrouver seul gréviste de son établissement, ça rend légèrement grognon.
Mais je ferai celle-là aussi.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Gryphe le Sam 16 Sep 2017 - 21:36

Graisse-Boulons a écrit:
je ne fais aucune grève "fonction publique" car je souhaite être considéré comme un enseignant et non comme un "fonctionnaire".
Je comprends ton argument mais ne vois pas les choses de cette manière. Si les fonctionnaires ne défendent pas la fonction publique (les écoles, les hôpitaux, la police, etc.), qui le fera ? A titre personnel, je souhaite qu'il y ait des services publics forts dans mon pays, pour ne pas que ce soit la loi du plus fort qui s'applique, justement.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 21:37

Et puis, ce n'est pas comme si d'autres pans de la fonction publique avaient morflé de la même façon avant nous, nous éclairant ainsi sur ce qui nous attend, non plus.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Graisse-Boulons le Sam 16 Sep 2017 - 22:00

Rendash a écrit:Et puis, ce n'est pas comme si d'autres pans de la fonction publique avaient morflé de la même façon avant nous, nous éclairant ainsi sur ce qui nous attend, non plus.
En effet, mais nous devons faire preuve de discernement plutôt que de corporatisme élargi à toute la FP. Cela nous a et nous pénalise encore fortement au niveau de l'image et au niveau des rémunérations...Suis-je indifférent aux suicides au sein de France-télécom ? Bien sûr que non : les personnes ont payé très cher (éventuellement de leurs vies) la "décontraction" de leurs aînés. Mes parents avaient un voisin qui restait chez lui presque toute la semaine avec pour seule contrainte de répondre au téléphone lorsqu'on lui demandait un dépannage. Il avait donc, en permanence, une voiture de fonction dont personne ne contrôlait les kilomètres et pour laquelle il devait quand même se rendre de temps en temps au travail pour...faire le plein...Son jardin était magnifique, sa maison très soignée...et s'il était trop pris pour répondre tout de suite aux appels et bien...on en appelait un autre car ils étaient plusieurs par zone. Ce n'est qu'un exemple et je suis d'accord pour dire que les changements qui ont suivi on étés d'une brutalité sans nom appliqués à des gens qui le plus souvent n'avaient même pas connu l'ancien "fonctionnement" ou qui occupaient des postes déjà difficiles. Seulement on ne peut pas tout nier de ce que les gens ont connu car alors, automatiquement, nous choisissons notre camp et peu importe l'implication et le travail que nous fournissons : nous seront détestés. Et être détesté c'est ne pas avoir le soutient (l'indifférence suffirait d'ailleurs) de la population et donc ne pas être considérés par les décideurs qui ne recherchent que la popularité pour raisons électorales.

Graisse-Boulons
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 22:04

Sauf que cette solidarité, que tu nommes corporatisme, si elle existait, permettrait à la FP d'avoir le plus gros poids politique possible. C'est bien parce que chacun ne se préoccupe que de son nombril et de son petit pré carré que les multiples attaques sur la fonction publique ont été possibles et efficaces, avec les résultats dévastateurs que l'on connait, non seulement pour les agents, mais pour les territoires et les populations. Au cas ricatural que tu cites - et je te crois sur parole - je peux opposer ce que j'ai vu en milieu hospitalier pendant neuf ans, avec des personnels au bord du désespoir et du burn-out, et des patients qui trinquaient. Pourquoi ? parce qu'on ne titularise pas, on préfère faire appel à des tétrachiées de contractuels, mal payés, jetables, et qui enquillent les CDD pendant des lustres. Mais tout le monde s'en fout : ces feignasses de fonctionnaires coûtent trop cher, et puis, bon, les aide-soignants sont des glandeurs qui passent leur vie en pause caf'clope, tout le monde sait ça Rolling Eyes

On l'a constaté dans un cercle plus restreint, le nôtre : quand les collègues du premier degré ont morflé, personne (ou peu s'enf aut) ne s'en est ému dans le secondaire et le sup'. puis ç'a été le toujours des collègues de prépa, dans l'indifférence quasi générale, voire sous les applaudissements d'une partie des collègues du secondaire. Puis la réforme du collège. Etc.
On divise, on sépare, et on s'occupe de  chaque petit tas, l'un après l'autre. "J'vais leur niquer l'Horace", pourrions-nous presque entendre beugler Sarkozy et consorts.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Babarette le Sam 16 Sep 2017 - 22:12

Gryphe a écrit:
Graisse-Boulons a écrit:
je ne fais aucune grève "fonction publique" car je souhaite être considéré comme un enseignant et non comme un "fonctionnaire".
Je comprends ton argument mais ne vois pas les choses de cette manière. Si les fonctionnaires ne défendent pas la fonction publique (les écoles, les hôpitaux, la police, etc.), qui le fera ? A titre personnel, je souhaite qu'il y ait des services publics forts dans mon pays, pour ne pas que ce soit la loi du plus fort qui s'applique, justement.

Un enseignant est un fonctionnaire, il n'y a pas de honte à l'être. C'est justement là qu'est le problème, quand chaque corps de fonctionnaire décide de se désolidariser des autres.
"Ah mais moi, je suis de la fonction publique d'état, pas la territoriale, tous des incompétents pistonnés en territoriale"
"Ah mais moi, je suis bibliothécaire, pas administratif, tous des feignasses dans l'administration"
"Ah mais moi, je suis professeur, pas un fonctionnaire comme les autres".

A force de vouloir se désolidariser, on se fait avoir (je reste polie), parce que les réformes finissent toujours par nous atteindre, et comme chacun se regarde le nombril, personne n'agit pour les autres.
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par pop le Sam 16 Sep 2017 - 22:13

Je pense aussi, qu'il vaut mieux se réserver pour un gros mouvement en juin pendant les examens. Ils sont contents quand on ne va pas travailler Sad

pop
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 22:13

Cela dit, c'est vrai que, bon, l'administration, hein ...

abi

*patapé*

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par trompettemarine le Sam 16 Sep 2017 - 22:21

En revanche, à quand la fin des tracts avec "agents.es" ou "public.que", etc. ?
Cela gêne la lecture du tract (pas toujours bien écrit) et cela le rend même ridicule.
Tout le monde comprend que chez les agents, chez les fonctionnaires, il y a des femmes et des hommes.
Cela m'agace au plus haut point. Presque tous les tracts syndicaux sont ainsi formulés et cela les rend illisibles. Cela les décrédibilise même et leur fait perdre en efficacité (je ne les lis plus jusqu'au bout et les jette).

Bon, passé cet accès de colère grammaticale, je ferai grève.

J'espère aussi que s'il y a une manifestation, on n'y entendra pas de chansons festives... mais vraiment de la colère.


Dernière édition par trompettemarine le Sam 16 Sep 2017 - 22:24, édité 3 fois
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par LouisedeL le Sam 16 Sep 2017 - 22:21

Je vais voter "oui", mais j'espère que mon syndicat (le Snalc) appellera également à la grève.

pop a écrit:Je pense aussi, qu'il vaut mieux se réserver pour un gros mouvement en juin pendant les examens. Ils sont contents quand on ne va pas travailler Sad

Juste lol. J'ai fait les grèves contre la mise en place de la réforme du collège y compris le jour des corrections du brevet. Je devais être la seule du département, si ce n'est de l'académie, en fait, ce jour-là.
avatar
LouisedeL
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Graisse-Boulons le Sam 16 Sep 2017 - 22:25

Rendash a écrit:Sauf que cette solidarité, que tu nommes corporatisme, si elle existait, permettrait à la FP d'avoir le plus gros poids politique possible. C'est bien parce que chacun ne se préoccupe que de son nombril et de son petit pré carré que les multiples attaques sur la fonction publique ont été possibles et efficaces, avec les résultats dévastateurs que l'on connait, non seulement pour les agents, mais pour les territoires et les populations. Au cas ricatural que tu cites - et je te crois sur parole - je peux opposer ce que j'ai vu en milieu hospitalier pendant neuf ans, avec des personnels au bord du désespoir et du burn-out, et des patients qui trinquaient. Pourquoi ? parce qu'on ne titularise pas, on préfère faire appel à des tétrachiées de contractuels, mal payés, jetables, et qui enquillent les CDD pendant des lustres. Mais tout le monde s'en fout : ces feignasses de fonctionnaires coûtent trop cher, et puis, bon, les aide-soignants sont des glandeurs qui passent leur vie en pause caf'clope, tout le monde sait ça Rolling Eyes

On l'a constaté dans un cercle plus restreint, le nôtre : quand les collègues du premier degré ont morflé, personne (ou peu s'enf aut) ne s'en est ému dans le secondaire et le sup'. puis ç'a été le toujours des collègues de prépa, dans l'indifférence quasi générale, voire sous les applaudissements d'une partie des collègues du secondaire. Puis la réforme du collège. Etc.
On divise, on sépare, et on s'occupe de  chaque petit tas, l'un après l'autre. "J'vais leur niquer l'Horace", pourrions-nous presque entendre beugler Sarkozy et consorts.

Il y a pire : les collègues de STI2D ont "pris bien cher", avant ceux du premier degré, sans réaction particulière du second degré avec lequel il partagent les salles des profs et se serrent la paluche tous les matins. Il existe, par contre, dans ces mêmes salles des profs, de supers syndicalistes toujours prompts à défendre la "Fonction publique", comme il est de bon ton de le faire...
Ma description n'est pas caricaturale : c'est du vécu. Et d'un autre côté, j'ai une amie proche qui est infirmière et ma grand mère était aide-soignante c'est pourquoi nous pourrons tomber d'accord sur le fait qu'il n'y a rien de commun entre le monde de la santé et d'autres fonctions publiques. Les infirmières n'ont donc STRICTEMENT aucun intérêt à promouvoir une image de similitude avec d'autres...heureusement pour elles, les gens sont en général au courant de leur travail et les apprécient, ce qui n'est pas notre cas.

Graisse-Boulons
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 22:29

Oui, j'aurais pu citer les collègues de STI2D, ou les collègues de LP, éternels oubliés dans ce genre de combat (et de discussion). Pour le reste, je ne vois pas bien en quoi le fractionnement (la désolidarisation) que tu prônes permettra de régler ces problèmes. Une FP unie et solidaire, c'est grosso merdo cinq millions de tête, soit le plus gros corps électoral du pays. De quoi faire reculer plus d'un zouave.
Quant aux "super syndicalistes", ma foi, c'est simple : fais mieux. Les syndicats, au niveau local s'entend, ne sont que la somme des actions de leurs militants. S'ils sont inefficaces, c'est ta faute (et la mienne, et celle du voisin, etc. ), donc ne venons pas nous en plaindre.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Night Owl le Sam 16 Sep 2017 - 22:30

Seule gréviste mardi mais tant pis. Gréviste 'par principe' parce que m..
Et parce qu'on ne saura jamais combien manifestent mais qu'on sait combien font grève.
avatar
Night Owl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Babarette le Sam 16 Sep 2017 - 22:31

Ah, oui, j'aurais dû ajouter
"Ah mais moi, je suis PE, alors la réforme du collège"
"Ah mais moi, je suis enseignant dans le supérieur, alors la réforme du collège, je m'en plaindrai quand je verrai arriver des étudiants au niveau déplorable"
"Ah mais moi, je suis enseignant en collège, alors la réforme des rythmes scolaires"

La solidarité, c'est un gros mot? Et, en réfléchissant, chacun est impacté, ce n'est même pas de la solidarité, c'est de l'instinct de conservation.

Rendash:
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par trompettemarine le Sam 16 Sep 2017 - 22:37

Rendash a écrit:
William Foster a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:Déjà 3 NON, je serais intéressé de lire quelques arguments.
Suis encore indécis mais je penche pour un non.
Ne pas faire grève me paraît honteux devant ce qu'on prend dans la tête.
Faire grève me paraît de plus en plus inefficace. L'impression de ramer en plus pour trop de collègues qui ne cherchent pas même à savoir ce qui leur arrive.

Las. Neutral

Pareil. Se retrouver seul gréviste de son établissement, ça rend légèrement grognon.
Mais je ferai celle-là aussi.

Grogne fort ! Very Happy
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Graisse-Boulons le Sam 16 Sep 2017 - 23:11

"Quant aux "super syndicalistes", ma foi, c'est simple : fais mieux"
Je ne suis pas compétent pour créer un syndicat. Alors je devrais surement me taire ? On ne peut pas faire mieux que les autres car les courants de pensées viennent d'en haut, là ou tout se rejoint en un seul corps "syndicat de fonctionnaires". Par ce canal, effectivement, on peu assurer le "socle commun" (pour détourner une expression bien connue), mais pas les "aménagements" que d'autres obtiennent de leurs côtés. Et force est de constater que côté "socle", plus rien ne bouge depuis de nombreuses années car cela représente trop de monde...d'ailleurs, malgré des syndicats "de fonctionnaires", le PPCR n'est pas le même pour tous...par exemple, pour ce qui est des infirmières, je viens de regarder : elles (ils) devraient disposer de 100 Euros à 200 Euros de plus mensuels
https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/infirmiere-dans-la-fonction-publique/fph-salaires-infirmiers-revus-hausse.html
J'en suis bien content, c'est sans nul doute mérité, je le dis comme je le pense. J'attend notre tour mais j'ai bien peur d'avoir compris qu'il s'agirait plutôt de 20/25 Euros, curieux quand même, pour un "combat commun"...enfin, si les syndicats ont signé, ça doit être bon pour la globalité des fonctionnaires hein? et puis y'avait qu'à y'aller au lieu de critiquer...c'est juste qu'il ne faudrait pas que ce phénomène, déjà récurent, se poursuive...mais bon, je manque de solidarité, certainement.

Graisse-Boulons
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Une passante le Sam 16 Sep 2017 - 23:12

trompettemarine a écrit:En revanche, à quand la fin des tracts avec "agents.es" ou "public.que", etc. ?
Cela gêne la lecture du tract (pas toujours bien écrit) et cela le rend même ridicule.
Tout le monde comprend que chez les agents, chez les fonctionnaires, il y a des femmes et des hommes.
Cela m'agace au plus haut point. Presque tous les tracts syndicaux sont ainsi formulés et cela les rend illisibles. Cela les décrédibilise même et leur fait perdre en efficacité (je ne les lis plus jusqu'au bout et les jette).

Bon, passé cet accès de colère grammaticale, je ferai grève.

J'espère aussi que s'il y a une manifestation, on n'y entendra pas de chansons festives... mais vraiment de la colère.

le verbe "impacter" aussi m'exaspère...
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 23:21

Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Olympias le Sam 16 Sep 2017 - 23:23

Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 23:26

Olympias a écrit:
Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.

fleurs fleurs fleurs

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 43 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum