Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serez-vous en grève le 10 octobre?

61% 61% 
[ 257 ]
25% 25% 
[ 104 ]
14% 14% 
[ 59 ]
 
Total des votes : 420

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Sam 16 Sep 2017 - 23:26

@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.

fleurs fleurs fleurs

Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Gerardm le Sam 16 Sep 2017 - 23:49

Bah moi au point ou j'en suis je suis plus à 60 balles près allons y je vais à la manif !!! Rien que pour râller et le faire savoir !


Combien de collègues j'ai vu en salle des profs me dire : A chaque fois que j'ai fais grève ça a servi à rien !

Un ancien me disait, si tu as 1 heure de cours ce jour là tu fais pas grève c'est pas rentable , si tu as 6 heures tu fais grève c'est rentable, normal dès que ça touche le portefeuille ça nous touche !


Dernière édition par Gerardm le Dim 17 Sep 2017 - 0:07, édité 1 fois
avatar
Gerardm
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par missaudrey le Sam 16 Sep 2017 - 23:58

Le 10/10 bien sûr, tout comme je l'ai été le 12/09 et le serai le 21/09.
avatar
missaudrey
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par pseudo-intello le Dim 17 Sep 2017 - 0:02

Même si je en cautionne pas le précepte de "l'ancien" de Gérardm, c'est humain.

Le 12/9 et le 10/10, gréviste, même si pour deux heures, ça fait un peu suer (ceci dit, se recoucher après avoir emmené mes grand à l'école, c'est cool).

Si la grève du 21 se confirme, je la fais aussi, et en jubilant : j'ai la moitié de mon service hebdomadaire ce jour-là (temps partiel), alors une semaine de sept heures, je me dis que ça va être bon ! abi

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Seifer le Dim 17 Sep 2017 - 0:22

@henriette a écrit:De la même façon que tous ceux qui ont voté Macron pour ne pas avoir Le Pen sont à présent mis dans le même sac que ceux ayant voulu Macron (les seuls considérés comme contre étant les électeurs de MLP et les abstentionnistes), tous ceux qui ne seront pas en grève le 10/10 seront présentés par les médias et le gouvernement comme pas opposés donc d'accord avec la politique de Macron. Tout le reste, c'est pudeur de jeune fille, désolée de le dire ainsi.
A vous de voir, donc.
Pour ma part, de même que je me suis abstenue au 2e tour et des présidentielles et des législatives car le candidat de mon choix n'y était pas et que j'avais le choix entre la peste frontiste et le choléra libéral, de même je ferai cette grève, non persuadée qu'elle aura un résultat immédiat, mais pour dire haut et fort que je ne suis pas d'accord, et que je ne suis pas la seule.

Tout pareil. alatienne

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.
avatar
Seifer
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Invité le Dim 17 Sep 2017 - 0:30

Non

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par VicomteDeValmont le Dim 17 Sep 2017 - 3:54

@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.

Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Chocolat le Dim 17 Sep 2017 - 6:51

Je suppose que le SNALC prend le temps de réfléchir avant d'agir. Comme d'habitude, quoi, ce qui est parfaitement respectable !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Will.T le Dim 17 Sep 2017 - 7:50

@VicomteDeValmont a écrit:
Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

Ce sont les fédérations qui appellent à la grève.
Ce n'est pas le snes ou le snuipp mais la fsu - la cfdt et pas le sgen...

Faut donc regarder la fédération à laquelle le snalc est affilié.

Après, est-il besoin d'attendre que ton syndicat appelle à la grève pour te décider à y aller ou pas ?
avatar
Will.T
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Chocolat le Dim 17 Sep 2017 - 8:03

@Will.T a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

Ce sont les fédérations qui appellent à la grève.
Ce n'est pas le snes ou le snuipp mais la fsu - la cfdt et pas le sgen...

Faut donc regarder la fédération à laquelle le snalc est affilié.

Après, est-il besoin d'attendre que ton syndicat appelle à la grève pour te décider à y aller ou pas ?

J'ai très envie de dire quelque chose au sujet des fédérations mais je vais éviter de me gâcher le dimanche en m'énervant inutilement.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Will.T le Dim 17 Sep 2017 - 8:12

@Chocolat a écrit:
@Will.T a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

Ce sont les fédérations qui appellent à la grève.
Ce n'est pas le snes ou le snuipp mais la fsu - la cfdt et pas le sgen...

Faut donc regarder la fédération à laquelle le snalc est affilié.

Après, est-il besoin d'attendre que ton syndicat appelle à la grève pour te décider à y aller ou pas ?

J'ai très envie de dire quelque chose au sujet des fédérations mais je vais éviter de me gâcher le dimanche en m'énervant inutilement.
Prend une verveine Razz
avatar
Will.T
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Chocolat le Dim 17 Sep 2017 - 8:17

@Will.T a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Will.T a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

Ce sont les fédérations qui appellent à la grève.
Ce n'est pas le snes ou le snuipp mais la fsu - la cfdt et pas le sgen...

Faut donc regarder la fédération à laquelle le snalc est affilié.

Après, est-il besoin d'attendre que ton syndicat appelle à la grève pour te décider à y aller ou pas ?

J'ai très envie de dire quelque chose au sujet des fédérations mais je vais éviter de me gâcher le dimanche en m'énervant inutilement.
Prend une verveine Razz

Laughing
Ce sera plutôt un double expresso, j'ai des cours à préparer ! Wink

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Daphné le Dim 17 Sep 2017 - 10:06

@Rendash a écrit:
@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.

fleurs fleurs fleurs

Bien dit !
Mais juste comme ça, on ne met plus un bout de papier dans une boite pour voter aux élections pro depuis deux scrutins maintenant, on a juste un clic de souris à faire après avoir rentré ses identifiants. Wink On a 8 jours pour le faire, c'est simple, pratique, on peut le faire de chez soi ou dans son établissement.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Daphné le Dim 17 Sep 2017 - 10:16

@VicomteDeValmont a écrit:Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon.

Comme on l'a dit avec Céleborn - peut-être sur un autre fil - le SNALC se réunit en CA cette semaine et va en décider.
C'est pour le 10/10, on a un tout petit peu le temps quand même.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rendash le Dim 17 Sep 2017 - 10:31

@VicomteDeValmont a écrit:
@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:Pas créer, mais agir. Ça, c'est à la portée du premier pékin venu. Tu veux une action syndicale solide et efficace dans ton établissement, pour remplacer celle des personnes que tu dénonces ? Je t'en prie, y'a qu'à. Ensuite, si ça ne te suffit pas, prends des responsabilités, fais-toi élire, gravis les échelons, et rapproche-toi des centres de décision.

C'est sûr que tant que le SNES reste majoritaire parce qu'il est majoritaire, ou que les gens votent SGEN & UNSA parce qu'ils ont des goodies sympa et ne daignent pas prendre dix secondes pour se renseigner un peu sur les mandats qu'ils confient ainsi à ces syndicats, on aura des mauvaises surprises dans ce genre. Ce qui nous tombe sur le nez est de notre faute, il faudrait quand même le rappeler.

Quand on voit que les élections professionnelles mobilisent à tout casser un tiers des collègues, et qu'ensuite ça vient pleurnicher sur l'action syndicale, il y a de quoi avoir envie de mettre des baffes. Si les gens se secouaient un peu les puces et daignaient ne serait-ce que prendre trois minutes pour glisser un foutu bout de papier dans une foutue boîte, on en baverait déjà un tout petit peu moins. Mais c'est plus simple de pleurnicher et de ne pas se bouger, pour pouvoir pleurnicher plus fort ensuite : tous ceux qui ne votent pas, et qui laissent ainsi les syndicarpettes prendre peu à peu le pouvoir, n'ont, effectivement, qu'à se taire et à se faire tout petits. Voilà pour l'action syndicale.

Voilà, mon chourenne a tout dit.

Cela dit que fait le SNALC? Pour l'heure il n'appelle même pas à la grève. Mais je suppose qu'il va rapidement venir se raccrocher au bataillon

Quel rapport avec le SNALC ? heu Ce que j'écris est évidemment aussi valable pour le SNALC, ou tout autre syndicat. Je parle de l'action syndicale en général, c'est écrit noir sur blanc.
Quant à l'action du SNALC, il a été, avec FO, le syndicat actif contre la réforme du collège et le PPCR, donc le taxer à mots couverts de suivisme, c'est mignon tout plein mais à côté de la plaque. J'ai assez tapé sur le SNALC pour avoir tardé à réagir aux âneries casaliennes de sa section versaillaise pour lui reconnaître de bon gré d'être actif sur d'autres fronts.
Et il n'y a pas besoin que le SNALC donne une consigne pour se bouger individuellement, disais-je donc dans le post que tu cites. Heureusement que je n'ai pas attendu que le SNES se remue au niveau national contre la réforme, hein Laughing C'est le sens, précisément, de ce que j'ai écrit à Graisse-Boulons : au niveau local, ça dépend uniquement de nous. Le SNES sur Lyon abat un boulot formidable, grâce à des gens comme Jandaud et Teste, entre autres, ou Tang' dans son acad', qui se défoncent constamment pour leurs collègues, les stagiaires en particulier. Mais Rollet est une chiffe molle.
On prend ses responsabilités individuellement, et on se remue. En changeant de syndicat si le mandat ou les actions du sien ne plaisent pas, notamment


@Daphné a écrit:Bien dit !
Mais juste comme ça, on ne met plus un bout de papier dans une boite pour voter aux élections pro depuis deux scrutins maintenant, on a juste un clic de souris à faire après avoir rentré ses identifiants. Wink On a 8 jours pour le faire, c'est simple, pratique, on peut le faire de chez soi ou dans son établissement.

Voui, je sais, Daphné, c'était pour la formule Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Celadon le Dim 17 Sep 2017 - 10:41

https://www.youtube.com/watch?v=-4xOya_Yfnk
Où en sommes-nous aujourd'hui ? Emmanuel Todd.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Rabelais le Dim 17 Sep 2017 - 10:53

Oui, évidemment !
( Bon, ça fait suer que ça tombe encore un mardi et de perdre une journée de salaire pour deux heures de cours mais faut ce qu'il faut).
Mais Je n'ai pas vu d'appel pour le 21 ?

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Rabelais
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Daphné le Dim 17 Sep 2017 - 10:55

@Rendash a écrit:
@Daphné a écrit:Bien dit !
Mais juste comme ça, on ne met plus un bout de papier dans une boite pour voter aux élections pro depuis deux scrutins maintenant, on a juste un clic de souris à faire après avoir rentré ses identifiants. Wink On a 8 jours pour le faire, c'est simple, pratique, on peut le faire de chez soi ou dans son établissement.

Voui, je sais, Daphné, c'était pour la formule Razz

Je sais que tu sais, c'était juste pour dire hein Wink
Et montrer à ceux qui ne prennent pas la peine de voter pour ensuite râler que c'est facile en fait...qu'on ne me dise pas qu'on n'a pas le temps
Après s'ils refusent de voter c'est un choix et ça les regarde mais ensuite il faut assumer : ne pas voter, à quelque scrutin que ce soit, c'est laisser les autres choisir pour soi.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Duguesclin le Dim 17 Sep 2017 - 11:06

J'espère qu'on sera très nombreux à la faire cette grève du 10 octobre et surtout nombreux à aller aux manifs...

Duguesclin
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Lefteris le Dim 17 Sep 2017 - 11:18

@Daphné a écrit:En tant que fonctionnaire on peut quand même être un peu informé de ce qui nous concerne. C'était comme ça quand j'ai commencé, on savait ce qui nous attendait.
Mais c'est vrai que maintenant je vois des jeunes entrer dans le métier et être surpris de devoir participer au mouvement inter voire ne pas être nommé au collège à côté de chez eux  
On voit bien pire : des collègues qui ne savent pas lire une fiche de paie, qui ne connaissent par leur catégorie administrative, qui ne savent pas qu'ils ont un dossier consultable (qui leur appartient d'ailleurs et dont l'administration n'est que gestionnaire), qui parfois même  doutent d'être fonctionnaires "comme les autres", etc.. A la limite, c'est presque excusable, l'histoire des pensions, avec le matraquage permanent des médias. Quand j'ai débuté dans la FP, surtout à l'époque où j'étais sous contrat militaire,  je ne savais pas grand chose non plus, ça ne me traversait même pas l'esprit. C'est peu à peu, en recevant des relevés, en regardant ma fiche de paie, en discutant, que j'ai eu des notions, puis évidemment en faisant du syndicalisme.

@Graisse-Boulons a écrit:
Je vous rappelle en effet que au total, les personnes de divers statuts mais étant payées au final par l'état représente grosso-modo un quart des salariés. ref : https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statistiques/rapports_annuels/2016/DGAFP_Essentiel_2016_WEB.pdf  (page 3). Penser que 20% à 25% des actifs vont pourvoir obtenir autre chose qu'une poignée de nèfles alors même que l'on promet des réductions d'impôts c'est...comment dire ?....
Par contre, j'attire l'attention de chacun sur des faits actuels bien connus :
- On se bouscule pour rentrer dans les diverses fonctions publiques, mais on peine à recruter des profs...il doit bien y avoir une "différence"...non ?
- On connait les chiffres de l'absentéisme dans certaines branches et l'on sait aussi que ceux des enseignants sont plutôt inférieurs à ceux des salariés du privés. Pourtant, votre suppression du jour de carence, vous l'aurez quand même...ça ne fait pas réfléchir à une "désolidarisation", ça ?
- On sait que les fonctionnaires touchent en moyenne 20% à 30% de plus, en primes, sur leurs salaires....en moyenne....ce n'est pas moi qui rédige les rapports avec la mention "Hors enseignants" à chaque fois qu'il est fait état des niveaux de rémunérations. ref : en bas de la page 50 du même document.
.
Ce que tu dis sur le décrochage des enseignants est factuel et vrai (je suis un des premiers à le répéter ici-même, et à le prouver puisque j'étais dans un autre ministère) mais tes conclusions vont dans le mauvais sens. Si les enseignants décrochaient en plus statutairement de la FP, ça serait la porte ouverte à une grille indiciaire encore plus défavorable, à la contractualisation.

Il y a dans la lutte  deux axes : la défense du service public d'une part, de son principe,  et donc d'une base commune statutaire. Les revendications catégorielles d'autre part. Les syndicats sont constitués en branches, et il leur appartient de porter des revendications dans le cadre de statuts plus larges, qui sont des points de référence. Si des corps comme les enseignants sont si faibles malgré leur nombre, c'est justement parce qu'ils s'isolent des autres, préfèrent l'autonomie à l'indépendance en s'affiliant à des confédés, et parce que les personnels se désintéressent , en fait, de tout ça. On ne vote pas aux élections pro, on ne se syndique que pour la mutation  sans regarder les orientations, etc. Une de mes plus grosses surprises en devenant enseignant a été de constater l'immaturité politique (au sens large) qui règne globalement dans cette profession alors que je m'attendais exactement au contraire.
Dans le cas du PPCR, il est vrai que certains coprs sont mieux servis (encore qu'il y a des contreparties, des blocages plus durs à certains points de la carrière), mais la faute à qui ? L'Etat a fait semblant d'y  faire participer les enseignants, mais  l'objectif principal était de soumettre la profession au moyen du nouveau système d'évaluation.Et si la tête du syndicat majoritaire a signé, contre sa base, c'est parce que précisément la base n'est pas assez forte et mobilisée et qu'une direction peut se permettre d'imposer ses vues.  

Ce que tu proposes va  exactement dans le sens de la dislocation des revendications, de  l'atomisation même des salariés que tentent tous les gouvernements ultra-libéraux à commencer par celui-ci. La preuve : une des mesures phares de Macron est de déconnecter la valeur du point d'indice dans les trois FP.  Ensuite, d'individualiser toutes les carrières, sur une base quasi contractuelle (et un jour entièrement contractuelle).
Mettre le salarié en position de négociation individuelle permanente, et en concurrence avec tout le monde.
Tu connais le proverbe : "Quand le patron et l'ouvrier se serrent la main, c'est l"ouvrier qui a mal".

Il vaut donc mieux asseoir la base la plus large possible, et que chaque branche soit combative. Si dans l'E.N les gens refusent de porter comme revendication le blocage des examens, des rentrées, opérations qui permettraient d'être entendus , la faut en revient en grande partie aux personnels.
J'ai entendu une syndicaliste se vanter qu'elle n'avait jamais faut une grève pour ses conditions salariales, mais pour l'intérêt des élèves et les moyens.
Comme si  avoir un corps  de sous-payés, qui peine à recruter, où  il faut baisser le niveau des concours, où tout le monde est démotivé, était dans l'intérêt des nenfants.

Le problème vient de là, d'une branche défaillante, pas de l'unité syndicale avec les autres fonctionnaires, bien au contraire,  et plus largement avec les autres salariés, car l'attaque est frontale et d'envergure. Malgré les discours destinés à entretenir les divisions.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Daphné le Dim 17 Sep 2017 - 11:38

@Lefteris a écrit:
@Daphné a écrit:En tant que fonctionnaire on peut quand même être un peu informé de ce qui nous concerne. C'était comme ça quand j'ai commencé, on savait ce qui nous attendait.
Mais c'est vrai que maintenant je vois des jeunes entrer dans le métier et être surpris de devoir participer au mouvement inter voire ne pas être nommé au collège à côté de chez eux  
On voit bien pire : des collègues qui ne savent pas lire une fiche de paie, qui ne connaissent par leur catégorie administrative, qui ne savent pas qu'ils ont un dossier consultable (qui leur appartient d'ailleurs et dont l'administration n'est que gestionnaire), qui parfois même  doutent d'être fonctionnaires "comme les autres", etc.. A la limite, c'est presque excusable, l'histoire des pensions, avec le matraquage permanent des médias. Quand j'ai débuté dans la FP, surtout à l'époque où j'étais sous contrat militaire,  je ne savais pas grand chose non plus, ça ne me traversait même pas l'esprit. C'est peu à peu, en recevant des relevés, en regardant ma fiche de paie, en discutant, que j'ai eu des notions, puis évidemment en faisant du syndicalisme.

Oh je sais Very Happy Je ne voulais jute pas être trop brutale...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Sphinx le Dim 17 Sep 2017 - 12:08

J'avoue que ça fait un peu beaucoup de journées de salaire à perdre et que ça fait un peu suer quand on voit que ce sont toujours les mêmes qui font grève (aka moi et des collègues qui se comptent sur les doigts d'une main dans mon établissement) et les autres qui attendent que ça se passe. Donc je ne ferai pas celle du 21. Mais j'ai fait celle du 12 et je ferai celle du 10/10. Et on organise une heure syndicale dans mon collège dans quelques jours pour essayer d'informer un peu les collègues.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Whypee le Dim 17 Sep 2017 - 12:19

@Sphinx a écrit:J'avoue que ça fait un peu beaucoup de journées de salaire à perdre et que ça fait un peu suer quand on voit que ce sont toujours les mêmes qui font grève (aka moi et des collègues qui se comptent sur les doigts d'une main dans mon établissement) et les autres qui attendent que ça se passe. Donc je ne ferai pas celle du 21. Mais j'ai fait celle du 12 et je ferai celle du 10/10. Et on organise une heure syndicale dans mon collège dans quelques jours pour essayer d'informer un peu les collègues.
Dans mon établissement, de 140 collègues, on aurait pu me compter sur le doigt d'un doigt. Mais l'administration ne s'en est même pas rendu compte !
Du coup je suis en train de faire une banderole avec tout ce qui devrait bouger même un mouton : CSG, PC, PPCR, gel du PI, journée de carence, pas de RTT, transfert prime/point avantageux que pour la retraite, etc... (je prends tous ce que j'ai pu oublier).

D'ailleurs si le 10/10 je suis encore seul, je passe définitivement en mode "tout pour ma gueule et rien à ficher du reste du Monde".


Dernière édition par Whypee le Dim 17 Sep 2017 - 12:22, édité 1 fois

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Thalia de G le Dim 17 Sep 2017 - 12:21

@Sphinx a écrit:J'avoue que ça fait un peu beaucoup de journées de salaire à perdre et que ça fait un peu suer quand on voit que ce sont toujours les mêmes qui font grève (aka moi et des collègues qui se comptent sur les doigts d'une main dans mon établissement) et les autres qui attendent que ça se passe. Donc je ne ferai pas celle du 21. Mais j'ai fait celle du 12 et je ferai celle du 10/10. Et on organise une heure syndicale dans mon collège dans quelques jours pour essayer d'informer un peu les collègues.
Je pense comme toi qu'il faut savoir cibler les grèves, en fonction de leur impact possible, mais aussi de son intérêt catégoriel et il n'y a pas de honte à l'écrire.

Et pour moi dire « Je ne fais pas grève parce que je n'ai que deux heures de cours ce jour-là », sauf à être coincé financièrement, ça ne tient pas. J'ai fait les grèves de 2003, tous les mardis, je n'avais que 2 heures de cours. D'ailleurs, à mon humble avis, ce fut une erreur que de les placer ce jour-là de la semaine. Mais c'est du passé.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Celadon le Dim 17 Sep 2017 - 12:21

"tout pour ma gueule et rien à ficher du reste du Monde".
Tu pourrais préciser le "tout", Whypee ? Very Happy
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Whypee le Dim 17 Sep 2017 - 12:32

@Celadon a écrit:
"tout pour ma gueule et rien à ficher du reste du Monde".
Tu pourrais préciser le "tout", Whypee ? Very Happy
J'ai toujours été dans l'esprit collectif. J'ai milité, malheureusement j'ai été déçu par la politique interne des syndicats, partis, et autres acteurs soi disant du domaine social. Alors maintenant je vais peut-être penser à ma petite personne et militer pour môa et rien que môa. Flute ! Zut ! Bref m'adapter à cette belle époque...

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum