Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Serez-vous en grève le 10 octobre?

257 - 61%
104 - 25%
59 - 14%
 
Total des votes: 420
Lefteris
Empereur

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Lefteris le Sam 16 Sep 2017 - 11:46
@laMiss a écrit:

1) Laquelle ? (Il y en a tellement).
2) Les revenus d'une retraite sont-ils plus "sûrs" (stables, prévisibles; enfin disons "moins incertains") que ceux d'une pension ?
L'idéologie, c'est de monter les catégories les unes contre les autres, en l'occurrence le privé contre les fonctionnaires, en faisant semblant de comparer des choses n'ayant rien à voir. Et bien entendu de pointer des "privilèges", qui n'existent pas dans les faits, mais comme tout le monde y croit, il est plus facile de dépouiller tranquillement la catégorie ciblée comme privilégiée, voire à terme de la faire disparaître, puisque le modèle marchand est considéré comme l'alpha et l'omega de l'organisation sociale.
Quant aux revenus, ils ne sont pas plus assurés dans un cas comme dans l'autre, des tas de paramètres peuvent venir changer la donne : prélèvements, gels, inflation brutale etc.


Dernière édition par Lefteris le Sam 16 Sep 2017 - 11:49, édité 1 fois
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par laMiss le Sam 16 Sep 2017 - 11:48
D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)

_________________
Bonne route !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Lefteris le Sam 16 Sep 2017 - 11:51
@laMiss a écrit:D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Isis39 le Sam 16 Sep 2017 - 11:51
@Zagara a écrit:Sauf que si on se mobilise pas, on affaiblira encore plus les syndicats (qui ont besoin d'une base engagée pour exister), alors qu'on a besoin qu'ils soient forts pour pouvoir nous défendre. La force d'un syndicat se mesure à sa capacité à mobiliser et à son nombre d'adhérents. C'est doté de cette légitimité qu'il peut ensuite négocier.
A un moment chougner n'apporte rien. Se bouger peut peut-être apporter quelque chose, même à long terme, ne serait-ce que par la relégitimation des syndicats. Face à une opportunité de choisir, mon choix est vite fait.

+1.
Si les % de grévistes sont bas le 10, les syndicats n'auront plus aucune légitimité.
Même si je pense que les grèves d'une journée ne servent à rien, il me semble qu'il faut quand envoyer un message fort avec un taux record.
Pourtant je n'ai que deux heures de cours le mardi. Mais tant pis, je ferai grève.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Celadon le Sam 16 Sep 2017 - 11:58
@Lefteris a écrit:
@laMiss a écrit:D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.
Je n'ai jamais entendu, même chez les invités des talkshows les plus décidés à défendre la FP et les retraités, exprimer clairement cette différence donc cette arnaque programmée. Lefteris, à l'assaut des plateaux télé stp !!!
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Chocolat le Sam 16 Sep 2017 - 11:58
@Zagara a écrit:Tu fais ce que tu veux mais perso je sais à quoi ressemble un État sans syndicat, et je sais que c'est toujours pire pour les employés qu'un État avec syndicats, même faibles.
Il faut voir au loin.

À force de brandir le pire pour se contenter du médiocre, on baigne de plus en plus dans une inefficacité qui nous ridiculise.
Ras le bol de cette "stratégie" casse-gueule !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Paleoprof
Niveau 10

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Paleoprof le Sam 16 Sep 2017 - 12:08
OUI!

Moi, petit mouton bien sage, toujours très bien notée par mes supérieurs hiérarchiques du temps où je travaillais en industrie, toujours disponible pour mes chefs et mes collègues... bref, moi la larbine de service pour qui dire "non" nécessite depuis des années de me faire violence,

j'irai dans la rue le 10 octobre pour la première fois de ma vie.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 12:14
@Chocolat a écrit:
@Zagara a écrit:Tu fais ce que tu veux mais perso je sais à quoi ressemble un État sans syndicat, et je sais que c'est toujours pire pour les employés qu'un État avec syndicats, même faibles.
Il faut voir au loin.

À force de brandir le pire pour se contenter du médiocre, on baigne de plus en plus dans une inefficacité qui nous ridiculise.
Ras le bol de cette "stratégie" casse-gueule !
A force de chougner sans jamais bouger ses fesses on baigne de plus en plus dans le pire. Ras le bol de cette "stratégie" casse-gueule.

Les syndicats n'existent que parce que leur base existe, et si les syndicats n'existaient plus, nous serions dans une situation effectivement pire ;  le reste est note de bas de page.


Dernière édition par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 12:16, édité 2 fois
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par laMiss le Sam 16 Sep 2017 - 12:15
@Celadon a écrit:
@Lefteris a écrit:
@laMiss a écrit:D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.
Je n'ai jamais entendu, même chez les invités des talkshows les plus décidés à défendre la FP et les retraités, exprimer clairement cette différence donc cette arnaque programmée. Lefteris, à l'assaut des plateaux télé stp !!!

Certes, mais nos pensions elles sont bien payées par l'Etat donc c'est un peu comme si on cotisait aussi.
Spoiler:
Oui je suis larguée là ! Very Happy

_________________
Bonne route !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Lefteris le Sam 16 Sep 2017 - 12:15
@Celadon a écrit:
@Lefteris a écrit:
@laMiss a écrit:D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.
Je n'ai jamais entendu, même chez les invités des talkshows les plus décidés à défendre la FP et les retraités, exprimer clairement cette différence donc cette arnaque programmée. Lefteris, à l'assaut des plateaux télé stp !!!
Tu parles. Des gens qui connaissent ça bien mieux que moi, qui s'expriment dans des revues syndicales, dans des articles de presse à bien plus faible diffusion que les grands médias, ne sont pas invités, et si par hasard ils le sont, ne sont pas écoutés.Personne ne veut l'entendre, donc on ne l'entend pas. Et ce n'st pas porteur médiatiquement, il vaut mieux faire le "buzz" avec de bons gros conflits, des apostrophes sur un plateau, des shows d'"experts".
Alors tu penses bien comme on attend après moi...Il vaut mieux le rappeler à droite à gauche, que ça circule, que les fonctionnaires eux-mêmes, au moins, ne soient pas dupes.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Lefteris le Sam 16 Sep 2017 - 12:18
@laMiss a écrit:
@Celadon a écrit:
@Lefteris a écrit:
@laMiss a écrit:D'accord ! Mais je voulais dire "quelle mesure" ? pour le 1)
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.
Je n'ai jamais entendu, même chez les invités des talkshows les plus décidés à défendre la FP et les retraités, exprimer clairement cette différence donc cette arnaque programmée. Lefteris, à l'assaut des plateaux télé stp !!!

Certes, mais nos pensions elles sont bien payées par l'Etat donc c'est un peu comme si on cotisait aussi.
Spoiler:
Oui je suis larguée là !  Very Happy
Oui, vu comme ça, mais en fait c'est une variable d'ajustement dans les comptes de l'Etat, ça tourne en quelque sorte en circuit fermé, ça ne correspond pas à des sommes versées à des caisses précises.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Chocolat le Sam 16 Sep 2017 - 12:22
@Zagara a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Zagara a écrit:Tu fais ce que tu veux mais perso je sais à quoi ressemble un État sans syndicat, et je sais que c'est toujours pire pour les employés qu'un État avec syndicats, même faibles.
Il faut voir au loin.

À force de brandir le pire pour se contenter du médiocre, on baigne de plus en plus dans une inefficacité qui nous ridiculise.
Ras le bol de cette "stratégie" casse-gueule !
A force de chougner sans jamais bouger ses fesses on baigne de plus en plus dans le pire. Ras le bol de cette "stratégie" casse-gueule.

Les syndicats n'existent que parce que leur base existe, et si les syndicats n'existaient plus, nous serions dans une situation effectivement pire ;  le reste est note de bas de page.

J'ai bougé mes fesses bien assez pendant que d'autres se cherchaient des excuses pour garder la tête dans le sable, le salaire intact et la paix hiérarchique. Alors bon...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Celadon le Sam 16 Sep 2017 - 12:28
Je n'ai pas mon mot à dire sans doute, n'étant pas sur place donc ne pouvant y participer. Mais j'en ai fait des grèves inutiles, ce pourquoi je suis opposée dorénavant à la grève comme moyen de revendication qui enrichit l'Etat à notre détriment.
Cependant là, c'est le moment ou JAMAIS de descendre dans la rue.
Il est incontournable de mobiliser dans les établissements, puisque les syndicats sont enfin d'accord. Ce ne sera peut-être pas un énième coup d'épée dans l'eau.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 12:34
"J'ai eu une indigestion, aussi je suis désormais opposée au fait de manger comme moyen de survie."

Effectivement, une grève unitaire, c'est pas tous les jours qu'on en voit une.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Celadon le Sam 16 Sep 2017 - 12:36
@Zagara a écrit:"J'ai eu une indigestion, aussi je suis désormais opposée au fait de manger comme moyen de survie."

Effectivement, une grève unitaire, c'est pas tous les jours qu'on en voit une.
J'espère que ce n'est pas en réponse à mon post !!! Rolling Eyes :shock:
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Zagara le Sam 16 Sep 2017 - 12:38
Non. Razz
Une analogie que je trouvais rigolote face à l'argument "ça n'a servi à rien donc ça ne servirait jamais à rien".
Quant à l'argument "d'autres ne font pas grève alors pourquoi m'embêter à le faire ?" je ne le comprends juste pas, mais je dois être d'esprit pas assez complexe, pour le saisir.
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Une passante le Sam 16 Sep 2017 - 12:40
Certains ont probablement oublié (ou n'ont jamais su ?) que sans syndicats, il n'y aurait pas de congés payés (pour ne prendre qu'un exemple).
Je ne sais pas comment cela s'est fait, mais très insidieusement, les syndicats sont devenus une sorte d'ennemi pour beaucoup de gens, qui ont oublié qu'un syndicat existe pour défendre les acquis sociaux, pour les développer (même si depuis longtemps, c'est surtout la défense qui prime).
C'est vraiment dommage, parce qu'on peut ne pas être d'accord avec certaines idées syndicales, mais il faut quand même garder à l'esprit que sans eux, nos conditions de travail déjà fortement dégradées, seraient encore bien pires !
Et je ne suis pas certaine que se dire "on a déjà fait grève, cela n'a rien changé" soit tout à fait exact, si ces grèves n'avaient pas eu lieu, il n'y aurait eu aucun garde-fou pour que nos situations soient encore bien pires.
Je le vois bien sur le plan local, les gens râlent dans leur coin, mais ce sont les syndicats qui montent au créneau et permettent de changer des choses. Un collègue ne représente que lui, un syndicaliste a le soutien de tout un appareil permettant un cadre légal et de poids.
Bref, en grève mardi 10, et, j'espère qu'une grande majorité de collègues cessera soit de se regarder le nombril, soit d'adopter une attitude défaitiste ("et le combat cessa, faute de combattants"...). L'union fait la force, il ne faut jamais l'oublier...

(et accessoirement, c'est très curieux de voir les logos Snes/Unsa côte à côte Smile !)
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par VicomteDeValmont le Sam 16 Sep 2017 - 13:00
@Tiberius a écrit:Quelle sont les positions du Snes et du Snalc sur cet appel à la grève?

Pour le SNES, il est bien dans l'appel (ce sont les appels des fédérations).




La FSU regroupe un grand nombre de syndicats:

Éducation nationale, recherche

le SNASUB, Syndicat national de l'administration scolaire et universitaire et des bibliothèques.
le SNCS, Syndicat national des chercheurs scientifiques.
le SNEP, Syndicat national de l'éducation physique et sportive.
le SNES, Syndicat national des enseignements de second degré.
le SNESup, Syndicat national de l'enseignement supérieur.
le SNETAP, Syndicat national de l'enseignement technique agricole public.
le SNICS, Syndicat national des infirmier(e)s et conseiller(e)s de santé.
le SNPI, Syndicat national des personnels d'inspection (de l'Éducation nationale).
le SNUEP, Syndicat national unitaire de l'enseignement professionnel.
le SNUipp, Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC.
le SNUPDEN, Syndicat national unitaire des personnels de direction de l'Éducation nationale.
Voir aussi ci-dessous le SNUTER, Syndicat national unitaire de la territoriale, qui regroupe notamment des personnels de service travaillant dans l'enseignement primaire et secondaire.

Jeunesse, sports et cohésion sociale
EPA, le Syndicat unitaire de l’éducation populaire, de l'action sociale, socioculturelle et sportive.

Culture
le SNAC, le Syndicat national des affaires culturelles.

Justice
le SNEPAP, Syndicat national de l'ensemble des personnels de l'administration pénitentiaire.
le SNPES-PJJ, Syndicat national des personnels de l'éducation et du social - protection judiciaire de la jeunesse.

Écologie, développement durable, transports et logement
le SNE, Syndicat national de l'environnement.
le SNUITAM, Syndicat national unitaire interministériel des territoires, de l’agriculture et de la mer (issu de la fusion en 2012 du SUP-Equip', du SNAMER et de SYGMA).
Agriculture
le SNETAP, Syndicat national de l'enseignement technique agricole public.
le SNUITAM, Syndicat national unitaire interministériel des territoires, de l’agriculture et de la mer (issu de la fusion en 2012 du SUP-Equip', du SNAMER et de SYGMA).

Plusieurs fonctions publiques (FPE, FPT, FPH) ou syndicats mixtes
le SNUAS-FP, Syndicat national unitaire des assistants sociaux de la fonction publique (syndicat originellement limité au ministère de l'Éducation nationale et qui a étendu son champ d'intervention aux trois fonctions publiques : État, hospitalière, territoriale).
le SNUP-CDC, Syndicat national unitaire des personnels du groupe de la Caisse des dépôts et consignations, qui rassemble les personnels de l’Établissement public et du groupe CDC que leur statut soit public ou privé,
le SNUTEFI, Syndicat national unitaire – Travail emploi formation insertion, qui comprend :
- le SNU-Pôle Emploi, Syndicat national unitaire de Pôle Emploi,
- le SNU-TEF, Syndicat national unitaire Travail emploi formation4,
- le SNU-Insertion.
le SNUTER, Syndicat national unitaire de la territoriale (issu de la fusion en 2015 du SNUCLIAS et du SNUACTE, Syndicat national unitaire des agents des collectivités territoriales et de l'État, nom adopté en 2013 par l'UNATOS).

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
archeboc
Sage

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par archeboc le Sam 16 Sep 2017 - 13:13
@Zagara a écrit:Oui.
Parce que pour une fois qu'il y a une grève unitaire, il faut encourager ces syndicats frileux et peureux comme des cochons d'inde. Il y a même la CFTC, c'est beau. La reconstruction des structures intermédiaires passe aussi par un soutien de leur base ; si on ne les aide pas en se bougeant, elles ne se reconstruiront jamais. Et quoi qu'on dise, les syndicats restent un des maillons nécessaires pour que les luttes sociales existent. Ils constituent le système immunitaire des employés. Du coup, il faut les soutenir quand ils arrivent à se mettre tous d'accord, c'est bien.

Il y avait un papier dans Libé cette semaine sur l'utilité économique des syndicats, avec même des arguments bons à convaincre un lecteur Figaro.

Je n'arrive plus à remettre la main sur cet article.

pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par pseudo-intello le Sam 16 Sep 2017 - 13:15
Effectivement.

Et pour sortir à peine de quatre ans très compliqués financièrement (coincidence de paramètres unique dans une vie), je peux tout à fait me rendre compte du sacrifice financier que représentent les grèves pour une aprtie d'entre nous, mais si nous avons une sécu (que nosu laissons saborder parce que nous ne sommes plus assez vindicatifs), des congés payés, de retraites, un SMIC etc, c'est parce que d’autres grèves ont été menées, par des gens qui avaient bien plus à perdre que nous.
Effectivement, je suis bien placée pour savoir que ne pas vraiment partir en vacances pendant 5 ans, éviter les petites dépenses inutiles genre aller boire un pot, être enquiquinée quand les collègues proposent un restaurant (ou quand on déjeune au restaurant en plein milieu de journée syndicale), de reporter des soins dentaires trop onéreux, ou d'espacer les RDV ou maximum.
Mais bon. On rentre chez nous le soir, le chauffage tourne en hiver, on prend une douche, chaude de surcroît, on a son assiette pleine (même pour ceux qui y mettent de moins souvent de la viande pour des raisons budgétaires), il y a des jouets dans la chambres des gosses et on a une connexion Internet pour aller causer sur néoprofs (et une écrasante majorité d'adultes, dont je ne fais pas partie parce que je n'en ai pas envie, possède un smartphone dont le prix liasse songeur).
Alors on se rappelle la différence enter le montant d'une journée de grève et rien que ce qu'on va perdre l'an prochain entre la hausse de la CSG et le gel du point d'indice (à mettre en rapport avec l'inflation), et on réfléchit un peu sur le long terme.

Quant aux syndicats, il est vrai qu'il existe un véritable travail de sape dans la presse et le discours politique pour les discréditer, et que mine de rien ça fonctionne, mais je pense que d'expérience, on peut avoir compris que quand les journalistes (dont le patron est généralement un milliardaire qui n'a aucun intérêt à voir s'améliorer la vie des travailleurs et des citoyens en général) et la classe politique est d'accord pour tirer sur quelque chose, c'est tout de même plus que suspect.

Il est vrai, aussi, que de plus en plus, on entend (depuis Sarkozy, en fait) : faites grève si vous voulez, ça ne sert à rien, tout le monde s'en fout et moi le premier... pour information, dans mon collège où le nombre de grévistes est toujours supérieur à la moyenne nationale, les grèves du printemps 2016 n'ont pas été tirées des fiches de paies (grève de correction du brevet incluse !), ce qui signifie qu'à un échelon ( rectorat, ministère ?), il y a eu des ordres pour ne pas compter tout le monde, donc diminuer artificiellement les statistiques... si vraiment ça n'embêtait personne en haut lieu, qu'on fasse grève, les gens du ministère n'auraient jamais dédaignée cette petite économie, eux qui sont si prompts à tout ratiboiser pour renflouer les caisses. Wink
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Celadon le Sam 16 Sep 2017 - 13:21
@archeboc a écrit:
@Zagara a écrit:Oui.
Parce que pour une fois qu'il y a une grève unitaire, il faut encourager ces syndicats frileux et peureux comme des cochons d'inde. Il y a même la CFTC, c'est beau. La reconstruction des structures intermédiaires passe aussi par un soutien de leur base ; si on ne les aide pas en se bougeant, elles ne se reconstruiront jamais. Et quoi qu'on dise, les syndicats restent un des maillons nécessaires pour que les luttes sociales existent. Ils constituent le système immunitaire des employés. Du coup, il faut les soutenir quand ils arrivent à se mettre tous d'accord, c'est bien.

Il y avait un papier dans Libé cette semaine sur l'utilité économique des syndicats, avec même des arguments bons à convaincre un lecteur Figaro.

Je n'arrive plus à remettre la main sur cet article.

C'est celui-ci ?
http://www.liberation.fr/debats/2017/09/11/l-entreprise-sans-syndicats-n-est-pas-pure-et-parfaite-au-contraire_1595603
avatar
henriette
Médiateur

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par henriette le Sam 16 Sep 2017 - 13:25
@gnafron2004 a écrit:Ah, on peut pas changer son vote? J'ai dormi depuis hier soir, moi... maintenant je sais ce que je vais faire!
J'ai modifié cela. Very Happy

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
celitian
Érudit

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par celitian le Sam 16 Sep 2017 - 13:38
Rien vu sur le site du SNALC ?
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Daphné le Sam 16 Sep 2017 - 13:42
@Lefteris a écrit:
@laMiss a écrit:
@Celadon a écrit:
@Lefteris a écrit:
AH ! Eh bien l'augmentation des prélèvements pour les faire concorder avec celui de ceux qui cotisent à des caisses. C'est simplement un moyen de faire baisser les traitements, en déguisant ça de l'argument fallacieux d'égalité, puisque nous ne cotisons à aucune caisse.
Je n'ai jamais entendu, même chez les invités des talkshows les plus décidés à défendre la FP et les retraités, exprimer clairement cette différence donc cette arnaque programmée. Lefteris, à l'assaut des plateaux télé stp !!!

Certes, mais nos pensions elles sont bien payées par l'Etat donc c'est un peu comme si on cotisait aussi.
Spoiler:
Oui je suis larguée là !  Very Happy
Oui, vu comme ça, mais en fait c'est une variable d'ajustement dans les comptes de l'Etat, ça tourne en quelque sorte en circuit fermé, ça ne correspond pas à des sommes versées à des caisses précises.

Je suis un peu innocente mais je pensais que tout le monde savait ça. Enfin du moins les gens un peu pas trop idiots quand même Very Happy
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Daphné le Sam 16 Sep 2017 - 13:45
@Une passante a écrit:Certains ont probablement oublié (ou n'ont jamais su ?) que sans syndicats, il n'y aurait pas de congés payés (pour ne prendre qu'un exemple).
Je ne sais pas comment cela s'est fait, mais très insidieusement, les syndicats sont devenus une sorte d'ennemi pour beaucoup de gens, qui ont oublié qu'un syndicat existe pour défendre les acquis sociaux, pour les développer (même si depuis longtemps, c'est surtout la défense qui prime).
C'est vraiment dommage, parce qu'on peut ne pas être d'accord avec certaines idées syndicales, mais il faut quand même garder à l'esprit que sans eux, nos conditions de travail déjà fortement dégradées, seraient encore bien pires !
Et je ne suis pas certaine que se dire "on a déjà fait grève, cela n'a rien changé" soit tout à fait exact, si ces grèves n'avaient pas eu lieu, il n'y aurait eu aucun garde-fou pour que nos situations soient encore bien pires.
Je le vois bien sur le plan local, les gens râlent dans leur coin, mais ce sont les syndicats qui montent au créneau et permettent de changer des choses. Un collègue ne représente que lui, un syndicaliste a le soutien de tout un appareil permettant un cadre légal et de poids.
Bref, en grève mardi 10, et, j'espère qu'une grande majorité de collègues cessera soit de se regarder le nombril, soit d'adopter une attitude défaitiste ("et le combat cessa, faute de combattants"...). L'union fait la force, il ne faut jamais l'oublier...

(et accessoirement, c'est très curieux de voir les logos Snes/Unsa côte à côte   Smile !)

Ah quand même, je me demandais combien de temps il allait falloir attendre pour entendre des propos un peu sensés sur les syndicats.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Daphné le Sam 16 Sep 2017 - 13:49
@celitian a écrit:Rien vu sur le site du SNALC ?
A ma connaissance le SNALC se réunit en Commission Administrative cette semaine...mais Celeborn pourra certainement nous en dire plus d'ici quelques jours.
Contenu sponsorisé

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum