Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serez-vous en grève le 10 octobre?

61% 61% 
[ 257 ]
25% 25% 
[ 104 ]
14% 14% 
[ 59 ]
 
Total des votes : 420

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Madame_Prof le Mer 11 Oct 2017 - 13:14

@Sphinx a écrit:Ils avaient voulu se mettre avec le SNES, donc on était plutôt vers l'arrière (l'UNSA nous a doublés au départ ) J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de monde, on a mis du temps à quitter République.

On a dû se croiser abi

Madame_Prof
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Whypee le Mer 11 Oct 2017 - 13:32

@Ramanujan974 a écrit:
@Whypee a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Il faut être clair : on ne s'en sortira pas.
On doit être le seul métier avec autant de "modéré" dans ses rangs : entre ceux qui ne voient que le "biendezenfan" et ceux qui croient dur comme fer aux réformes, c'est foutu.

Toute action est rendue caduque par ces gens là.
Sinon, on pourrait agir sans faire grève et donc perdre de l'argent :
- refus des HS
- refus d'être PP ou coordonateur
- aucun prof au CA, CVL, conseil pédagogique et autre instance.
- aucune préparation à la maison, puisque, pour l'opinion publique, nous ne sommes que des exécutants : le cours consiste en la recopie du manuel, puis on fait les exos dans l'ordre.
Les profs de français feront comme les élèves, ils liront les résumés des oeuvres.
- un devoir par trimestre, QCM, qui sera la moyenne.
- évidemment, aucune sortie, voyage, ou actions diverses.
- pour chaque réunion à laquelle nous sommes conviés, demande par écrit au CDE le texte officiel qui nous oblige à y assister.
- en conseil de classe, on ne dit rien. Si on nous pose une question, répondre "c'est écrit sur le bulletin".

Toutes ces mesures seraient clairement énoncées fin juin, avant la rentrée suivante.

Mais, voilà, cela n'arrivera jamais...
Tous ce qui est en gras je l'ai déjà pratiqué avec plus ou moins de collègues à mes cotés. Mais cela gêne en quoi ?

Ca ne gêne personne parce qu'il y a quelqu'un pour faire ce que toi tu refuses de faire !
Même pas, il a manqué un collègue pendant 2 ans. Nous avons refusé de prendre les heures. Les élèves ont donc eu entre 3 et 4 heures hebdomadaires de cours en moins. Les parents se sont manifestés, réponse du Rectorat : "On ne trouve personne et les professeurs refusent de faire des HSA." !!!  Bouh, les méchants professeurs.

En tout cas dans mon établissement la grève d'hier n'a gêné personne, c'est déjà ça.

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Sphinx le Mer 11 Oct 2017 - 14:03

@Madame_Prof a écrit:
@Sphinx a écrit:Ils avaient voulu se mettre avec le SNES, donc on était plutôt vers l'arrière (l'UNSA nous a doublés au départ ) J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de monde, on a mis du temps à quitter République.

On a dû se croiser abi

Je me doutais qu'il devait y avoir des Neos dans le coin !

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par VicomteDeValmont le Mer 11 Oct 2017 - 14:34

A quand un brunch parisien entre néos?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par pseudo-intello le Mer 11 Oct 2017 - 14:47

@Ramanujan974 a écrit:
- refus des HS
Ceux qui rechignent à perdre UNE fois 80euros ne vont pas lâcher 4 HSA.
Du reste, si vraiment personne ne prenait les heures, ben elles seraient supprimées : plus de groupes, plus de dédoublement, point.

@Ramanujan974 a écrit:- refus d'être PP ou coordonateur
PP, on peut te l'imposer s'il n'y a pas de volontaires.
Coordo, il n'y en a pas chez nous en lettres, enfin pas tout le temps, et ça ne gêne personne.

- aucun prof au CA, CVL, conseil pédagogique et autre instance.

Merveilleux. On laisse la direction e les parents décider de la DHG tout seuls.
VU dans mon collège : une année, pas assez de profs sur la liste. Ben quand à deux conseils de discipline coup sur coup tu n'obtiens pas l'exclusion de l'élève à une vois près, tu remplis ta liste l'année suivante.

Bref, s'il n'y a pas de prof au CA, tout le monde est bien content, et ça finit par te coûter plus cher qu'une journée de grève, pour une efficacité nulle.

- aucune préparation à la maison, puisque, pour l'opinion publique, nous ne sommes que des exécutants : le cours consiste en la recopie du manuel, puis on fait les exos dans l'ordre.
Mouais. Après, quelle crédibilité pour revendiquer, pisque de toutes manières, on en fait rien ?
Sans compter que va tenir ta classe si tu n'as pas un cours prêt.
Après, tant que je peux réutiliser mes cours parce qu'ils sont bien, je les réutilise.

- un devoir par trimestre, QCM, qui sera la moyenne.
Et nous priverait des derniers alliés qui nous restent : les parents - et les élèves - qui reconnaissent la qualité de notre boulot.
Ceci dit, sur l'idée globale, je te rejoins : pas de zèle, surtout que ça ne sert à rien.
Les autres s'en foutent. Donc en moyen de protestation on a vu mieux.

- évidemment, aucune sortie, voyage, ou actions diverses.
Sur le principe, je te rejoins.
Mais va dire ça au prof de latin qui, s'il n'organise pas au moins une animation (pas une sortie, mais un gars qui vient au collège), perd son option et son poste faute de candidats.
En plus, qui ça va gêner ? Pas le chef, qui aura des responsabilités en moins.
Pas le recteur, qui s'en fout.
Et ça ne "fera pas perdre de cours aux élèves", au moins ! Alors que quand tu les sors, parfois, y'a un fainéant de prof qui se retrouve une heure en liberté faute de classe et qui est payé quand même !

- pour chaque réunion à laquelle nous sommes conviés, demande par écrit au CDE le texte officiel qui nous oblige à y assister.
NO le fait déjà.
Sauf quand c'est important (un projet d'étab fait sans aucun prof, je te raconte pas. Là encore, tu y perds plus de plumes qu'en faisant grève).

- en conseil de classe, on ne dit rien. Si on nous pose une question, répondre "c'est écrit sur le bulletin".
Ça peut emm(auto-censure) le prof principal, à la rigueur le CDE, agacer le parent qui est là (et qui est souvent du côté des sympas) mais qui d'autre ?
CA ne remonte ni au rectorat, ni à l'inspection, et encore moins au ministère et dans l'opinion publique.
Toutes ces mesures seraient clairement énoncées fin juin, avant la rentrée suivante.

En clair, tu donnes certes quelques pistes pour s'économiser et augmenter son propre salaire horaire, ce qui est évidemment à faire, mais rien d'utile pour protester, rien de visible hors du collège, voire pire : des bâtons pour se faire taper dessus.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Ramanujan974 le Mer 11 Oct 2017 - 15:15

@pseudo-intello a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
- refus des HS
Ceux qui rechignent à perdre UNE fois 80euros ne vont pas lâcher 4 HSA.

Je ne suis pas si sûr. Ce sont 2 choses distinctes. C'est l'impression d'utilité qui compte.
Et pour cela, il faut le nombre.

@pseudo-intello a écrit:
Du reste, si vraiment personne ne prenait les heures, ben elles seraient supprimées : plus de groupes, plus de dédoublement, point.
Il y a des heures dédoublées obligatoires (TP en sciences). Il n'y en a pas tant que ça "de confort".
En tout cas, je pense qu'il y a plus d'HSA que heures dédoublées, même en supprimant tout ce qu'on peut, ça ne suffit pas.

@pseudo-intello a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:- refus d'être PP ou coordonateur
PP, on peut te l'imposer s'il n'y a pas de volontaires.

Faux : http://www.snpden.net/direction/pdf243/d243-cellule-juridique.pdf

@pseudo-intello a écrit:
Coordo, il n'y en a pas chez nous en lettres, enfin pas tout le temps, et ça ne gêne personne.
@pseudo-intello a écrit:
- aucun prof au CA, CVL, conseil pédagogique et autre instance.

Merveilleux. On laisse la direction e les parents décider de la DHG tout seuls.
VU dans mon collège : une année, pas assez de profs sur la liste. Ben quand à deux conseils de discipline coup sur coup tu n'obtiens pas l'exclusion de l'élève à une vois près, tu remplis ta liste l'année suivante.

Bref, s'il n'y a pas de prof au CA, tout le monde est bien content, et ça finit par te coûter plus cher qu'une journée de grève, pour une efficacité nulle.



Tout ça me semble anecdotique...

@pseudo-intello a écrit:


- aucune préparation à la maison, puisque, pour l'opinion publique, nous ne sommes que des exécutants : le cours consiste en la recopie du manuel, puis on fait les exos dans l'ordre.
Mouais. Après, quelle crédibilité pour revendiquer, pisque de toutes manières, on en fait rien ?
Sans compter que va tenir ta classe si tu n'as pas un cours prêt.
Après, tant que je peux réutiliser mes cours parce qu'ils sont bien, je les réutilise.

Quelle crédibilité ?!

Ramanujan974
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Iphigénie le Mer 11 Oct 2017 - 15:23

En fait, le problème des enseignants c'est qu'ils pensent trop: 
du coup ils trouvent des limites, des nuances, des obstacles, des désavantages, des problèmes, des désagréments,  à toute tentative de rebellion quelle qu'elle soit.
Du coup, ils se plaignent, et ils se plaignent de ne pas pouvoir se plaindre.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par JPhMM le Mer 11 Oct 2017 - 15:27

@Iphigénie a écrit:En fait, le problème des enseignants c'est qu'ils pensent trop
Le problème des enseignants c'est qu'ils ne bloquent aucun dépôt pétrolier.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Iphigénie le Mer 11 Oct 2017 - 15:28

@JPhMM a écrit:
@Iphigénie a écrit:En fait, le problème des enseignants c'est qu'ils pensent trop
Le problème des enseignants c'est qu'ils ne bloquent aucun dépôt pétrolier.
On n'a pas de pétrole mais on a tout plein d'idées en somme. Le problème c'est qu'elles sont toutes différentes Very Happy
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par LadyC le Mer 11 Oct 2017 - 15:32

Je ne sais pas. Je dirais que le problème des enseignants, c'est qu'ils (et je m'y inclus) ne se sentent absolument pas appuyés par la confiance de ceux pour qui, finalement, ils travaillent : les élèves et les parents. Du coup, ils sont bloqués, dans leur envie de muscler le bac la manifestation de l'hiver de leurs mécontentements, par le souci de ne pas malmener le peu d'estime de l'opinion publique, seul levier (et encore) pouvant faire reculer un gouvernement - sans parler de leur culpabilité devant les dégâts à court terme d'un désengagement, même si ceux-ci pèsent peu face aux dégâts à long terme (moins visibles de tous) des réformes en cours.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par JPhMM le Mer 11 Oct 2017 - 15:40

@Iphigénie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Iphigénie a écrit:En fait, le problème des enseignants c'est qu'ils pensent trop
Le problème des enseignants c'est qu'ils ne bloquent aucun dépôt pétrolier.
On n'a pas de pétrole mais on a tout plein d'idées en somme. Le problème c'est qu'elles sont toutes différentes Very Happy
Soyons réalistes. Depuis les fameuses manifestations contre la réforme de la retraite de l'automne 2010, les gouvernements s'en tamponnent le coquillard des grèves et des manifestations. Et quand il s'agit de fonctionnaires, au contraire, ils adorent : cela fait des économies et conforte dans son opinion la partie de l'électorat la plus hostile aux fonctionnaires. La France est devenu un pays où qui ne bloque les routes ou les dépôts n'obtient rien d'autre que des ricanements méprisants.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par celitian le Mer 11 Oct 2017 - 15:46

@LadyC a écrit:Je ne sais pas. Je dirais que le problème des enseignants, c'est qu'ils (et je m'y inclus) ne se sentent absolument pas appuyés par la confiance de ceux pour qui, finalement, ils travaillent : les élèves et les parents. Du coup, ils sont bloqués, dans leur envie de muscler le bac la manifestation de l'hiver de leurs mécontentements, par le souci de ne pas malmener le peu d'estime de l'opinion publique, seul levier (et encore) pouvant faire reculer un gouvernement - sans parler de leur culpabilité devant les dégâts à court terme d'un désengagement, même si ceux-ci pèsent peu face aux dégâts à long terme (moins visibles de tous) des réformes en cours.

Je te trouve très optimiste sur nos collègues, le truc c'est que le forum n'est pas forcément représentatif de l’Éducation Nationale, moi j'ai surtout des collègues à l'image de la société actuelle, ils sont très individualistes, peu voire pas du tout politisés et qui ne s'intéressent pas aux réformes diverses (je suis très étonnée de voir encore des collègues découvrir le PPCR et ce qui va avec).
C'est l'exemple d'un lycée mais lorsque l'on voit le peu de monde à la grève, j'ai bien peur que cela soit assez fréquent.
avatar
celitian
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Kimberlite le Mer 11 Oct 2017 - 15:46

@Ramanujan974 a écrit:Il y a des heures dédoublées obligatoires (TP en sciences). Il n'y en a pas tant que ça "de confort".
En tout cas, je pense qu'il y a plus d'HSA que heures dédoublées, même en supprimant tout ce qu'on peut, ça ne suffit pas.
Si seulement c'était vrai...
En collège aucun niveau n'a de travail en groupe obligatoire... on avait des demi-groupes sur deux niveaux et demi quand je suis arrivée (6eme, 5ème et un système "batard" en 3eme avec des regroupements entre classes), puis on a perdu les 6eme... on a failli perdre 5eme et 3eme (et ça reste en suspens pour les années prochaines)... ah, les joies de TP à 28 élèves
Heureusement qu'on a gagné des élèves et qu'en 6eme on a récupéré des heures (nos collègues de sciences physiques n'intervenant pas car en sous-effectif...), car sinon c'était service partagé. Conclusion: à plus ou moins long terme, ça tombera bien sur l'un d'entre nous (a priori le plus récemment arrivé, mais j'ai un sale pressentiment, car apparemment ce n'est pas une obligation pour le CE).

K

_________________
Spoiler:
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par titus06 le Mer 11 Oct 2017 - 15:53

@JPhMM a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Iphigénie a écrit:En fait, le problème des enseignants c'est qu'ils pensent trop
Le problème des enseignants c'est qu'ils ne bloquent aucun dépôt pétrolier.
On n'a pas de pétrole mais on a tout plein d'idées en somme. Le problème c'est qu'elles sont toutes différentes Very Happy
Soyons réalistes. Depuis les fameuses manifestations contre la réforme de la retraite de l'automne 2010, les gouvernements s'en tamponnent le coquillard des grèves et des manifestations. Et quand il s'agit de fonctionnaires, au contraire, ils adorent : cela fait des économies et conforte dans son opinion la partie de l'électorat la plus hostile aux fonctionnaires. La France est devenu un pays où qui ne bloque les routes ou les dépôts n'obtient rien d'autre que des ricanements méprisants.

Oui, enfin il y a des exceptions comme les "bonnets rouges" bretons en 2013. Mais bon, avec le Drian au gouvernement, ils avaient un appui non négligeable...
avatar
titus06
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Isis39 le Mer 11 Oct 2017 - 15:58

@celitian a écrit:
@LadyC a écrit:Je ne sais pas. Je dirais que le problème des enseignants, c'est qu'ils (et je m'y inclus) ne se sentent absolument pas appuyés par la confiance de ceux pour qui, finalement, ils travaillent : les élèves et les parents. Du coup, ils sont bloqués, dans leur envie de muscler le bac la manifestation de l'hiver de leurs mécontentements, par le souci de ne pas malmener le peu d'estime de l'opinion publique, seul levier (et encore) pouvant faire reculer un gouvernement - sans parler de leur culpabilité devant les dégâts à court terme d'un désengagement, même si ceux-ci pèsent peu face aux dégâts à long terme (moins visibles de tous) des réformes en cours.

Je te trouve très optimiste sur nos collègues, le truc c'est que le forum n'est pas forcément représentatif de l’Éducation Nationale, moi j'ai surtout des collègues à l'image de la société actuelle, ils sont très individualistes, peu voire pas du tout politisés et qui ne s'intéressent pas aux réformes diverses (je suis très étonnée de voir encore des collègues découvrir le PPCR et ce qui va avec).
C'est l'exemple d'un lycée mais lorsque l'on voit le peu de monde à la grève, j'ai bien peur que cela soit assez fréquent.

Oui, il y en a de plus en plus.
Ici on est quelques vieux "syndicalistes" à faire grève...
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par JPhMM le Mer 11 Oct 2017 - 16:02

@titus06 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@JPhMM a écrit:
Le problème des enseignants c'est qu'ils ne bloquent aucun dépôt pétrolier.
On n'a pas de pétrole mais on a tout plein d'idées en somme. Le problème c'est qu'elles sont toutes différentes Very Happy
Soyons réalistes. Depuis les fameuses manifestations contre la réforme de la retraite de l'automne 2010, les gouvernements s'en tamponnent le coquillard des grèves et des manifestations. Et quand il s'agit de fonctionnaires, au contraire, ils adorent : cela fait des économies et conforte dans son opinion la partie de l'électorat la plus hostile aux fonctionnaires. La France est devenu un pays où qui ne bloque les routes ou les dépôts n'obtient rien d'autre que des ricanements méprisants.

Oui, enfin il y a des exceptions comme les "bonnets rouges" bretons en 2013. Mais bon, avec le Drian au gouvernement, ils avaient un appui non négligeable...
Ils ont bloqué aussi. Et cassé.

Les gouvernements français ne comprennent plus que les rapports de force violents. C'est triste. Et très dangereux.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par celitian le Mer 11 Oct 2017 - 16:08

@Isis39 a écrit:
@celitian a écrit:
@LadyC a écrit:Je ne sais pas. Je dirais que le problème des enseignants, c'est qu'ils (et je m'y inclus) ne se sentent absolument pas appuyés par la confiance de ceux pour qui, finalement, ils travaillent : les élèves et les parents. Du coup, ils sont bloqués, dans leur envie de muscler le bac la manifestation de l'hiver de leurs mécontentements, par le souci de ne pas malmener le peu d'estime de l'opinion publique, seul levier (et encore) pouvant faire reculer un gouvernement - sans parler de leur culpabilité devant les dégâts à court terme d'un désengagement, même si ceux-ci pèsent peu face aux dégâts à long terme (moins visibles de tous) des réformes en cours.

Je te trouve très optimiste sur nos collègues, le truc c'est que le forum n'est pas forcément représentatif de l’Éducation Nationale, moi j'ai surtout des collègues à l'image de la société actuelle, ils sont très individualistes, peu voire pas du tout politisés et qui ne s'intéressent pas aux réformes diverses (je suis très étonnée de voir encore des collègues découvrir le PPCR et ce qui va avec).
C'est l'exemple d'un lycée mais lorsque l'on voit le peu de monde à la grève, j'ai bien peur que cela soit assez fréquent.

Oui, il y en a de plus en plus.
Ici on est quelques vieux "syndicalistes" à faire grève...
Je crois que l'on a à peu près le même âge (la 40ne, pour moi bien avancée Very Happy ), c'est vrai que j'ai commencé ma carrière avec les grèves de 1995, j'avais pris de bonnes habitudes.

-------

http://www.neoprofs.org/viewtopic.forum?t=114273
avatar
celitian
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève intersyndicale du 10 octobre : contre la casse de la fonction publique

Message par Sphinx le Mar 17 Oct 2017 - 18:30

Quelqu'un a-t-il entendu parler d'une grève jeudi 19 ? Quelqu'un a noté ça sur le tableau de la salle des profs de chez moi, mais je n'ai reçu aucun appel scratch

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum