Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Lun 25 Sep 2017 - 19:14
@archeboc a écrit:
Dans le langage militaire, on appelle cela "en ordre serré", "en position debriefing", et "en bordel couvrez".


@gauvain31 a écrit:L'EN fait ce qu'à fait l'église il y a des décennies : contrôler l'intériorité des enseignants.  On ne va pas faire curé quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.

Est-ce que c'est un petit peu faux, ou bien l'est-ce totalement ? J'hésite.

L'église catholique romaine professe et pratique la protection du for interne, protection dont le secret de la confession n'est que le premier étage.
http://www.saintjosephduweb.com/For-interne-for-externe-LA-notion-la-plus-detestee-des-gourous_a437.html


C'est mon for intérieur qui parle à l'extérieur . Tu as ton opinion et j'ai la mienne
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Elyas le Lun 25 Sep 2017 - 19:15
@pseudo-intello a écrit:Je ne maîtrisais pas le lexique de placement de table, mais grâce à toi, je connais "en archipel" et "en autobus".

Quand j'étais stagiaire, j'avais une heure / semaine dans une salle de langues, où effectivement, les élèves se faisaient face (deux U, l'un dans l'autre), et c'était le méga-bronx, je détestais ça.

J'ai beaucoup moins (voire plus du tout) de bavardages depuis que je suis en U par rapport à l'organisation en rang d'oignons. Quand je passe en îlots vers janvier, c'est pareil, très peu de bavardages. Comme quoi, ce n'est pas la disposition qui est le problème mais le feeling du professeur et sa pratique qui est en concordance avec la disposition ou non.
avatar
roxanne
Devin

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par roxanne le Lun 25 Sep 2017 - 19:16
Un collègue nous a raconté comment a fille fraîchement agrégée de langues s'est vue obligée par l'epse de commencer l'année par un cours où les élèves par groupes se racontaient leurs vacances. Elle commence juste à s'en remettre et encore parce que son père la conseille. Je trouve scandaleux de mettre en difficulté les jeunes profs comme ça.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Lun 25 Sep 2017 - 19:16
@Honchamp a écrit:
@MesonMixing a écrit:En physique on a les paillasses vissées au sol. Disposition classique forcée alors que je voudrais tellement innover et mettre ma salle en îlots.
Ah ben non, je veux pas en fait. En sciences on doit donc être le Satan de l'EN. Dommage abi abi

Les collègues de techno ont obtenu le bouleversement de leur salle, car il paraît que les programmes l'exigent.

Quand je pense qu'il n'y a pas moyen de bouger mon tableau pour éviter de le placer perpendiculairement aux fenêtres ...

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Lun 25 Sep 2017 - 19:16
@roxanne a écrit:Un collègue nous a raconté comment a fille fraîchement agrégée de langues s'est vue obligée par l'epse de commencer l'année par un cours où les élèves par groupes se racontaient leurs vacances. Elle commence juste à s'en remettre  et encore parce que son père la conseille. Je trouve scandaleux de mettre en difficulté les jeunes profs comme ça.

Comment ça, "obligée" ? ô_0

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
roxanne
Devin

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par roxanne le Lun 25 Sep 2017 - 19:18
Ils devaient tous commencer leur premier cours comme ça et en faire un compte-rendu après.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Lun 25 Sep 2017 - 19:19
Première leçon de l'ESPE : pipeauter les compte-rendus Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Philomène87 le Lun 25 Sep 2017 - 19:26
Mais c'est naze !
En tant qu'élève, j'aurais détesté...
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Lun 25 Sep 2017 - 19:27
@Philomène87 a écrit:Mais c'est naaaaaze !
En tant qu'élève, j'aurais détesté...

Oui, mélézélev d'aujourd'hui, cépalémemkavan Rolling Eyes

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Philomène87 le Lun 25 Sep 2017 - 19:28
Se raconter ses vacances en plus. Début septembre. Quel sujet original.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Lun 25 Sep 2017 - 19:30
Ouais, bon, ça fait causer, j'imagine que c'est ça le but.

D'ici qu'on nous somme de faire pareil en histoire-géo, remarque, hein Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Philomène87 le Lun 25 Sep 2017 - 19:31
Ne leur donne pas des idées comme ça, ils en ont pas besoin Very Happy
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par mafalda16 le Lun 25 Sep 2017 - 19:44
Bah quoi ? Ça vous ferez faire un peu de géo pour placer les lieux de vacances sur une carte. J'vois pas le problème. Allez, hophophop !
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par lectiole le Lun 25 Sep 2017 - 19:47
Si ma fille aînée avait dû raconter ses vacances à la rentrée, elle aurait expliqué aux autres enfants de son groupe que cette année, on n'est pas parti parce que sa petite soeur a une maladie orpheline.


_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
MesonMixing
Habitué du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par MesonMixing le Lun 25 Sep 2017 - 19:47
@Honchamp a écrit:
@MesonMixing a écrit:En physique on a les paillasses vissées au sol. Disposition classique forcée alors que je voudrais tellement innover et mettre ma salle en îlots.
Ah ben non, je veux pas en fait. En sciences on doit donc être le Satan de l'EN. Dommage abi abi

Les collègues de techno ont obtenu le bouleversement de leur salle, car il paraît que les programmes l'exigent.
Ils ont succombé et ont mis en place des îlots eux aussi?
avatar
slynop
Niveau 10

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par slynop le Lun 25 Sep 2017 - 19:56
Voilà ce que c'est que de lire trop vite, j'avais lu : C'est moi qui suis trop frigide... avant de comprendre que cela n'avait rien à voir avec les bavardages.
avatar
Tessa103
Niveau 5

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Tessa103 le Mar 26 Sep 2017 - 0:19
Ah, pour ma part, je déteste le bavardage. Quand les élèves font un travail individuel ou que l'on échange ensemble, tolérance zéro. Quand ils travaillent à deux ou en groupe, c'est différent. J'essaie de prévoir des temps où ils peuvent le faire mais travailler nécessite une ambiance sereine et calme. J'aménage aussi des temps de "travail libre" pour les 6e où ils choisissent parmi plusieurs activités (écriture, lecture...) mais ils le font seuls; simplement ils ont l'impression de faire ce qu'ils préfèrent. Cela dure 20 minutes environ, une fois par semaine si on a bien avancé le reste du temps.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Malaga le Mar 26 Sep 2017 - 6:39
@Elyas a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Je ne maîtrisais pas le lexique de placement de table, mais grâce à toi, je connais "en archipel" et "en autobus".

Quand j'étais stagiaire, j'avais une heure / semaine dans une salle de langues, où effectivement, les élèves se faisaient face (deux U, l'un dans l'autre), et c'était le méga-bronx, je détestais ça.

J'ai beaucoup moins (voire plus du tout) de bavardages depuis que je suis en U par rapport à l'organisation en rang d'oignons. Quand je passe en îlots vers janvier, c'est pareil, très peu de bavardages. Comme quoi, ce n'est pas la disposition qui est le problème mais le feeling du professeur et sa pratique qui est en concordance avec la disposition ou non.

Je vois bien pourquoi des collègues décident de bosser avec les élèves placés en îlots (favoriser les travaux de groupe, les échanges entre élèves...) ; en revanche, en HG, je ne vois pas tellement l'avantage d'une classe disposée en U par rapport à une disposition classique.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Naoo
Fidèle du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Naoo le Mar 26 Sep 2017 - 7:42
Le U est intéressant en langues pour une question de volume sonore (je pense aux petits incapables de parler fort, aux timides, et aux élèves qui parlent au tableau/au prof quoi qu'il arrive, même s'ils sont dans une salle normale avec 6 rangées). Souvent c'est plus compact, et encore une fois, en langues, ça a ses avantages.
J'ai une salle en longueur configurée normalement, et je vois la différence, j'ai constamment un tiers/quart de la classe qui dort/arrête de suivre, suivant où je me place dans la salle (ils sont 30, ça n'aide pas).
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Elyas le Mar 26 Sep 2017 - 7:50
@Malaga a écrit:
@Elyas a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Je ne maîtrisais pas le lexique de placement de table, mais grâce à toi, je connais "en archipel" et "en autobus".

Quand j'étais stagiaire, j'avais une heure / semaine dans une salle de langues, où effectivement, les élèves se faisaient face (deux U, l'un dans l'autre), et c'était le méga-bronx, je détestais ça.

J'ai beaucoup moins (voire plus du tout) de bavardages depuis que je suis en U par rapport à l'organisation en rang d'oignons. Quand je passe en îlots vers janvier, c'est pareil, très peu de bavardages. Comme quoi, ce n'est pas la disposition qui est le problème mais le feeling du professeur et sa pratique qui est en concordance avec la disposition ou non.

Je vois bien pourquoi des collègues décident de bosser avec les élèves placés en îlots (favoriser les travaux de groupe, les échanges entre élèves...) ; en revanche, en HG, je ne vois pas tellement l'avantage d'une classe disposée en U par rapport à une disposition classique.

Quand je fais du magistral, je suis au centre de la salle. On circule beaucoup mieux quand on donne du travail et on peut vérifier/aider sans gêner un élève quand ceux-ci, en rang d'oignons sont sur les côtés de la salle, la mienne étant petite. En plus, pour moi, on y gagne en sentiment d'espace et non d'exigüité et les bavardages chutent.

Elle n'est pas supérieure à la disposition en rangs d'oignons, c'est juste un autre choix qui est aussi efficace.
archeboc
Esprit éclairé

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par archeboc le Mar 26 Sep 2017 - 10:16
Il y a un gros problème, invisible, contre toute les positions autre que l'autobus : en U ou en îlot, il y a une forte proportion d'élèves qui se trouvent obligés de se tordre pour faire face au tableau.

Ils sont jeunes, donc ils encaissent, mais on construit du trouble musculo-squelettique pour les futurs quadra.

Ensuite, vous me direz que de toute façon, faire des études est, par nature, mauvais pour le dos et pour la vue. Certes.

Et puis cela doit être difficile de répondre à un IPR que la position qu'il est en train de vous vanter, c'est de la maltraitance sur mineurs.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Elyas le Mar 26 Sep 2017 - 10:22
@archeboc a écrit:Il y a un gros problème, invisible, contre toute les positions autre que l'autobus : en U ou en îlot, il y a une forte proportion d'élèves qui se trouvent obligés de se tordre pour faire face au tableau.

Ils sont jeunes, donc ils encaissent, mais on construit du trouble musculo-squelettique pour les futurs quadra.

Ensuite, vous me direz que de toute façon, faire des études est, par nature, mauvais pour le dos et pour la vue. Certes.

Et puis cela doit être difficile de répondre à un IPR que la position qu'il est en train de vous vanter, c'est de la maltraitance sur mineurs.

Les gens sur le côté des rangs d'oignons ont le même souci. Ensuite, c'est penser qu'on a qu'un seul tableau dans la salle ou que le tableau est utilisé massivement. Les pratiques sont très diversifiées. On doit toujours se méfier des considérations intuitives.

EDIT : je viens de réfléchir. En U, il n'y a pas besoin de se tordre le cou pour voir le tableau si on a bien pensé le U (pour ma part, c'est un double-U pendant trois mois avant de changer de dispositif de salle). Je trouve ta remarque étrange pour le coup.
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Delia le Mar 26 Sep 2017 - 10:30
En U, tout le monde voit le tableau sans être gêné par le voisin de devant. Ceux qui sont sur les côtés pivotent leur chaise ou pivotent sur leurs muscles fessiers (bel epheuméisme, pas vrai ?).

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Iphigénie le Mar 26 Sep 2017 - 10:34
Décidément on n'est pas souvent d'accord. Je déteste les classes en U où tout le monde se paye un torticolis...Et les doubles U presque obligatoire en lycée donnent au concept les inconvénients des deux systèmes... Sans compter l'énervement quand on change sans cesse de classe et su'on passe le temps à devoir remettre les tables dans un ordre compatible...
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Elyas le Mar 26 Sep 2017 - 10:43
@Iphigénie a écrit:Décidément on n'est pas souvent d'accord. Je déteste les classes en U où tout le monde se paye un torticolis...Et les doubles U presque obligatoire en lycée donnent au concept les inconvénients des deux systèmes... Sans compter l'énervement quand on change sans cesse de classe et su'on passe le temps à devoir remettre les tables dans un ordre compatible...

Mais c'est en partie faux et on pourrait faire les mêmes reproches aux rangs d'oignons.

Maintenant, les différentes façons de positionner sa classe dépendent du type de pédagogie qu'on met en classe. Si on fait du magistro-centré ou du cours dialogué avec profusion de documents sur le tableau et traces écrites à recopier sur son cahier, le U ou les îlots ne sont pas la meilleure disposition, c'est le rang d'oignons. Si on travaille avec beaucoup de rédaction autonomes ou de travaux d'oraux entre élèves, ce sont les îlots ou le U.

Évidemment, si on ne traite le sujet qu'avec en esprit sa propre pratique, on est mal barré pour se comprendre.

C'est parfois dingue ce type de débat. Chaque disposition a ses propres intérêts et limites. Selon l'usage, on choisira ce qui convient le mieux. Le problème est que des gens mettent en place des dispositions pour mettre en place une mise en œuvre pédagogique qui ne correspond pas à cette disposition. Cela engendre donc tous les problèmes que vous recensez sur ce fil qui ne sont pas dus à la disposition mais à ce qu'on fait de cette disposition.

J'ai ainsi vu une leçon faite en cours dialogué avec îlots. La première question a été la suivante : pourquoi faire ce cours en îlots ? La collègue a été désarçonnée par ma question. Ailleurs, j'ai vu un rang d'oignons pour du travail de groupe. Même type de question : pourquoi faire du travail de groupe en rangs d'oignons ?
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Delia le Mar 26 Sep 2017 - 10:44
@Iphigénie a écrit:Décidément on n'est pas souvent d'accord. Je déteste les classes en U où tout le monde se paye un torticolis...Et les doubles U presque obligatoire en lycée donnent au concept les inconvénients des deux systèmes... Sans compter l'énervement quand on change sans cesse de classe et su'on passe le temps à devoir remettre les tables dans un ordre compatible...
Je parlai du collège. Au lycée, il y a trop d'élèves, et le double U combine les inconvénients de la disposition en U et de la disposition en autobus.

Je m'étonne du quand : ce n'est donc pas la loi générale de changer de salle quand on change de division ? En quarante ans je n'ai jamais connu autre chose. Déplacer les tables quand on entre, les remettre en place quand on sort, c'est la rançon pour avoir la disposition souhaitée. Seulement, comme les élèves ne sont pas des déménageurs, les CDE font les gros yeux. Donc... Rideau.

PS, après lecture du message d'Elyas.
Si j'avais pu lire Elyas avant de poster, je me serais censurée. Il a bien cerné la question, rien à jeter, rien à ajouter.


Dernière édition par Delia le Mar 26 Sep 2017 - 10:48, édité 2 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum