Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Chocolat
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Chocolat le Dim 24 Sep 2017 - 14:48
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Rendash a écrit:

Oui, mais non, parce qu'une telle harmonisation n'irait certainement pas dans le sens des vieux réac' psychorigides dans notre genre qui aiment que les élèves puissent bosser dans le silence. Rappelons quand même que dans pas mal de formations, on entend qu'une classe silencieuse est une classe brimée, avant d'enchaîner sur l'apologie du "bruit pédagogique" qui serait nécessairement signe de travail des élèves. Alors, une harmonisation, non, merci.

Les élèves savent très bien s'adapter à leurs professeurs, une fois le temps d'adaptation nécessaire passé. Ils peuvent bien tenter de jouer sur l'air de "mais avec Monsieur UnTel c'est comme ça" ; une fois dûment reçus ils pigent. Et puis, UnTel arrivera très bien à imposer ses règles face à une classe mais galérera face à une autre, et inversement pour TrucMuche. Va donc harmoniser ça Razz

On ose généraliser ce genre d'opposition en "formation" sans que personne ne réagisse ?!
Alors là...




Il est difficile aux stagiaires de réagir à ce genre de propos, on ne peut pas leur reprocher l'efficacité du chantage à la titularisation =/ Déjà qu'on les somme de porter la bonne parole à leurs dinosaures de collègues ... Et puis, c'est abondamment relayé par nos chers spécialistes de Truiteur, dont certains, issus du premier degré et totalement déchargés depuis des éons, assènent et martèlent la bonne parole pédagogique.

Attention aux généralisations, c'est ce que disent certains formateurs dans certaines ESPE. Ce n'est pas le discours de toute la formation.

Et pourquoi ces personnes continuent-elles à "former", en décrédibilisant les formateurs compétents ainsi que l'ensemble de la profession, par la même occasion ?

De plus en plus de collègues refusent d'accepter d'être tuteurs dans un tel contexte...
avatar
ylm
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par ylm le Dim 24 Sep 2017 - 16:02
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Rendash a écrit:

Oui, mais non, parce qu'une telle harmonisation n'irait certainement pas dans le sens des vieux réac' psychorigides dans notre genre qui aiment que les élèves puissent bosser dans le silence. Rappelons quand même que dans pas mal de formations, on entend qu'une classe silencieuse est une classe brimée, avant d'enchaîner sur l'apologie du "bruit pédagogique" qui serait nécessairement signe de travail des élèves. Alors, une harmonisation, non, merci.

Les élèves savent très bien s'adapter à leurs professeurs, une fois le temps d'adaptation nécessaire passé. Ils peuvent bien tenter de jouer sur l'air de "mais avec Monsieur UnTel c'est comme ça" ; une fois dûment reçus ils pigent. Et puis, UnTel arrivera très bien à imposer ses règles face à une classe mais galérera face à une autre, et inversement pour TrucMuche. Va donc harmoniser ça Razz

On ose généraliser ce genre d'opposition en "formation" sans que personne ne réagisse ?!
Alors là...




Il est difficile aux stagiaires de réagir à ce genre de propos, on ne peut pas leur reprocher l'efficacité du chantage à la titularisation =/ Déjà qu'on les somme de porter la bonne parole à leurs dinosaures de collègues ... Et puis, c'est abondamment relayé par nos chers spécialistes de Truiteur, dont certains, issus du premier degré et totalement déchargés depuis des éons, assènent et martèlent la bonne parole pédagogique.

Attention aux généralisations, c'est ce que disent certains formateurs dans certaines ESPE. Ce n'est pas le discours de toute la formation.
Et dans certaines ESPE cette volonté de formater plus que de former le stagiaire est même fièrement mise en avant:



Que certains enseignants (il y en a 4 de nommés ici, dont une d'histoire-géo et donc d'EMC, c'est assez hallucinant) participent à ça, ça me hérisse (pour rester poli).
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Dim 24 Sep 2017 - 16:10
En plus, c'est écrit avec les pieds.

Modéré


Dernière édition par Derborence le Dim 24 Sep 2017 - 18:44, édité 2 fois (Raison : anonymat)

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Dim 24 Sep 2017 - 16:17
Hmmmm le "style motivationnel" des enseignants (même mon correcteur d'orthographe ne sait pas ce que c'est !)

Ce qui me dérange dans l'intitulé du projet, c'est le "préjugé" de l'enseignant qui ne sait pas évoluer, qui a des "croyances" et ne veut pas se remettre en question.

C'est effectivement très pédant; il s'agit de déconstruire la pédagogie de l'enfance pour reconstruire intellectuellement une nouvelle façon d'enseigner dont on ne connaît pas les conséquences. Bref il s'agit de couper les générations d'élèves entre elles. Effrayant en effet

Par contre, quid du style motivationnel des formateurs ? Je serai pour que les stagiaires détournent ce module afin d' évaluer la pédagogie des enseignants d'ESPE.
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Dim 24 Sep 2017 - 16:18
Il y a aussi un collègue de SVT ..... Sad
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Chocolat le Dim 24 Sep 2017 - 16:19
@ylm a écrit:
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Chocolat a écrit:

On ose généraliser ce genre d'opposition en "formation" sans que personne ne réagisse ?!
Alors là...




Il est difficile aux stagiaires de réagir à ce genre de propos, on ne peut pas leur reprocher l'efficacité du chantage à la titularisation =/ Déjà qu'on les somme de porter la bonne parole à leurs dinosaures de collègues ... Et puis, c'est abondamment relayé par nos chers spécialistes de Truiteur, dont certains, issus du premier degré et totalement déchargés depuis des éons, assènent et martèlent la bonne parole pédagogique.

Attention aux généralisations, c'est ce que disent certains formateurs dans certaines ESPE. Ce n'est pas le discours de toute la formation.
Et dans certaines ESPE cette volonté de formater plus que de former le stagiaire est même fièrement mise en avant:



Que certains enseignants (il y en a 4 de nommés ici, dont une d'histoire-géo et donc d'EMC, c'est assez hallucinant) participent à ça, ça me hérisse (pour rester poli).

affraid Suspect

Dites-moi que c'est un fake, s'il vous plaît !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Dim 24 Sep 2017 - 16:24
Ha, non, Chocolat, c'est du 100% pur sucre. Là, c'est écrit, mais ça ne fait que corréler les nombreux témoignages de stagiaires sur le sujet.
Modéré
C'est le même son de cloche dans les ESPE de Lyon (pour le premier et le second degré), et de Grenoble (au moins pour le premier degré), par exemple.

J'aurais trouvé franchement gonflé de prétendre apprendre son boulot à ma tutrice et ses vingt-cinq ans de boîte, tiens Rolling Eyes


Dernière édition par Derborence le Dim 24 Sep 2017 - 18:45, édité 2 fois (Raison : anonymat)

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Dim 24 Sep 2017 - 16:24
Pourquoi penses-tu à un fake? j'ai regardé le pedigree des formateurs: ils vivent dans un entre-soi qui ne permet pas de brasser réellement les idées. Le jargon est là pour donner un aspect scientiste (et non scientifique) et donc sérieux dont on ne peut contester les principes fondateurs. L'entrée dans le cercle des privilégiés suppose une adhésion idéologique totale. L'EN fait ce qu'à fait l'église il y a des décennies : contrôler l'intériorité des enseignants. On ne va pas faire curé quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Dim 24 Sep 2017 - 16:27
@gauvain31 a écrit:Pourquoi penses-tu à un fake?  j'ai regardé le pedigree des formateurs: ils vivent dans un entre-soi qui ne permet pas de brasser réellement les idées. Le jargon est là pour donner un aspect scientiste (et non scientifique) et donc sérieux dont on ne peut contester les principes fondateurs. L'entrée dans le cercle des privilégiés suppose une adhésion idéologique totale. L'EN fait ce qu'à fait l'église il y a des décennies : contrôler l'intériorité des enseignants.  On ne va pas faire curé quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.


On notera au passage que les mêmes, à peu de choses près, se retrouvent au CSE ensuite Laughing


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Dim 24 Sep 2017 - 16:32
Oui Rendash et je regarde comment l'un de ces formateurs se présente dans mes copains d'avant sur le métier qu'il fait : il est "prof de SVT" . On voit la considération qu'il a pour cette profession qu'il exerce.

On est dans une congrégation avec ses mythes, ses idoles, ses façons de penser, ce qu'on peut dire, ce qu'on ne peut pas dire..... C'est l'aliénation la plus totale.
avatar
ylm
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par ylm le Dim 24 Sep 2017 - 16:33
@Chocolat a écrit:Dites-moi que c'est un fake, s'il vous plaît !
http://espe.univ-rouen.fr/style-motivationnel-des-enseignants-et-engagement-des-eleves-538359.kjsp
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Chocolat le Dim 24 Sep 2017 - 16:41
@Rendash a écrit:Ha, non, Chocolat, c'est du 100% pur sucre. Là, c'est écrit, mais ça ne fait que corréler les nombreux témoignages de stagiaires sur le sujet. C'est le même son de cloche dans les ESPE de Lyon (pour le premier et le second degré), et de Grenoble (au moins pour le premier degré), par exemple.

J'aurais trouvé franchement gonflé de prétendre apprendre son boulot à ma tutrice et ses vingt-cinq ans de boîte, tiens Rolling Eyes

J'avais dit à mon IPR il y a quelques années qu'il était hors de question que j'accepte d'être tutrice avant un grand ménage à des postes clés de l'EN.

Je constate que depuis, les choses n'ont fait qu'empirer... Rolling Eyes

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Rendash le Dim 24 Sep 2017 - 16:43
D'un autre côté, heureusement qu'il y a encore des tuteurs solides qui ne prennent pas la tête à leurs stagiaires avec ce genre de conneries, et les aident à démarrer dans de bonnes conditions...

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Derborence
Modérateur

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Derborence le Dim 24 Sep 2017 - 16:47
Topic verrouillé en attendant une décision de la modération.

Topic déverrouillé

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
avatar
Honchamp
Expert

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Honchamp le Dim 24 Sep 2017 - 21:36
Anecdote : le stagiaire qui a commencé l'année avec une disposition des tables en archipel vient de repasser "en autobus", étant débordé très fort par au moins une de ses classes, qui profite de la disposition pour faire le cirque.
Il a donc demandé à enseigner en priorité dans les salles où exercent les dinosaures, afin de ne pas avoir à brasser à chaque fois les tables de la salle où il devait être à priori.

Entre nous, j'ai pensé dès le début que ce n'était pas une bonne idée de se mettre en archipel quand on est stagiaire, tant qu'on n'est pas assuré de son rayonnement auprès des gamins.
Mais il a débuté rempli de méthode actionnelle et de coopérer/mutualiser.

J'espère pour lui qu'il va réussir à redresser la barre.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
ylm
Neoprof expérimenté

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par ylm le Dim 24 Sep 2017 - 21:42
@Honchamp a écrit:Entre nous, j'ai pensé dès le début que ce n'était pas une bonne idée de se mettre en archipel quand on est stagiaire, tant qu'on n'est pas assuré de son rayonnement auprès des gamins.
Mais il a débuté rempli de méthode actionnelle et de coopérer/mutualiser.

J'espère pour lui qu'il va réussir à redresser la barre.
Pour un stagiaire débutant je ne pense pas que ça soit le rayonnement auprès des élèves le souci avec une disposition en îlots mais plutôt la maîtrise de l'espace de la classe, dans le placement et les déplacements, la surveillance du coin opposé à celui où l'on est, tout ça n'est déjà pas simple au début avec une disposition classique, et est encore plus complexe avec une disposition en îlots.
pseudo-intello
Niveau 10

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par pseudo-intello le Dim 24 Sep 2017 - 22:08
Je ne maîtrisais pas le lexique de placement de table, mais grâce à toi, je connais "en archipel" et "en autobus".

Quand j'étais stagiaire, j'avais une heure / semaine dans une salle de langues, où effectivement, les élèves se faisaient face (deux U, l'un dans l'autre), et c'était le méga-bronx, je détestais ça.
avatar
historien14
Niveau 9

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par historien14 le Dim 24 Sep 2017 - 23:34
@Honchamp a écrit:Anecdote : le stagiaire qui a commencé l'année avec une disposition des tables en archipel vient de repasser "en autobus", étant débordé très fort par au moins une de ses classes, qui profite de la disposition pour faire le cirque.
Il a donc demandé à enseigner en priorité dans les salles où exercent les dinosaures, afin de ne pas avoir à brasser à chaque fois les tables de la salle où il devait être à priori.

Entre nous, j'ai pensé dès le début que ce n'était pas une bonne idée de se mettre en archipel quand on est stagiaire, tant qu'on n'est pas assuré de son rayonnement auprès des gamins.
Mais il a débuté rempli de méthode actionnelle et de coopérer/mutualiser.

J'espère pour lui qu'il va réussir à redresser la barre.

Anecdote : quand j'étais stagiaire, il y a trois ans désormais, j'ai commencé l'année en îlots ou archipels, au choix. J'ai terminé l'année de la même manière sans être débordé une seule seconde.

Parfois les dispositions de salle ont bon dos quand on parle de bavardages...

_________________
2017-2018 : T3- Poste fixe (6e, 4e, 3e)
2016-2017 : T2 - TZR en AFA (3 classes de 4e, 2 classes de 3e)
2015-2016 : T1 - TZR en AFA (2 classes de 6e, 3 classes de 4e)
2014-2015 : Professeur stagiaire (1 classe de 6e, 3 classes de 5e et deux classes de 4e)
2013-2014 : Contractuel admissible (1 classe de 6e et une classe de 5e)
pseudo-intello
Niveau 10

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par pseudo-intello le Dim 24 Sep 2017 - 23:43
J'ai parfois des ilôts (ça me permet de diminuer les changements de salle) et le reste du temps, des rangs normaux (autobus, donc ?) et la différence est clairement perceptible.
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Kirth le Lun 25 Sep 2017 - 15:28
@ylm a écrit:
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Chocolat a écrit:

On ose généraliser ce genre d'opposition en "formation" sans que personne ne réagisse ?!
Alors là...




Il est difficile aux stagiaires de réagir à ce genre de propos, on ne peut pas leur reprocher l'efficacité du chantage à la titularisation =/ Déjà qu'on les somme de porter la bonne parole à leurs dinosaures de collègues ... Et puis, c'est abondamment relayé par nos chers spécialistes de Truiteur, dont certains, issus du premier degré et totalement déchargés depuis des éons, assènent et martèlent la bonne parole pédagogique.

Attention aux généralisations, c'est ce que disent certains formateurs dans certaines ESPE. Ce n'est pas le discours de toute la formation.
Et dans certaines ESPE cette volonté de formater plus que de former le stagiaire est même fièrement mise en avant:



Que certains enseignants (il y en a 4 de nommés ici, dont une d'histoire-géo et donc d'EMC, c'est assez hallucinant) participent à ça, ça me hérisse (pour rester poli).

Je fais partie des 45 stagiaires concernés. Personnellement cela ne m'a pas formaté, j'ai pu sortir quelques outils sympathiques qui peuvent débloquer des situations. Mais lu comme ça, c'est effrayant, je reconnais.

Edit : Et je précise que la formatrice avec qui nous travaillions restais très réaliste sur le sujet, en ne présentant pas ça comme une vérité absolue mais une manière de varier les pratiques ou débloquer certaines approches avec des sujets plus compliqués.


Dernière édition par Kirth le Lun 25 Sep 2017 - 15:53, édité 1 fois
avatar
Honchamp
Expert

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Honchamp le Lun 25 Sep 2017 - 15:46
Je tiens cette novlangue d'une ancienne collègue avec qui je suis restée en contact. Elle est formatrice en anglais dans une ESPE de l'ouest, tout en étant en poste à mi-temps.

C'est elle qui m'a appris : "en autobus". Je ne sais pas si c'est très positif comme vocable !  On peut dire aussi "disposition classique".

"Ilots", on en a parlé dans les formations "réforme" et il y a des collègues qui ont mis leur salle comme ça au collège.
"Archipel", c'est moi qui l'utilise par ironie (cela me fait penser à quelque chose quelque part entre l'archipel des Bermudes, célèbre pour son triangle, et l'archipel des îles Société en Polynésie... ).

Et la 3ème forme, selon ma copine, est "en U".

Elle compare avec les étudiants de l'ESPE l'avantage des 3 formes en classe de langue. En langue, le U sort gagnant, selon elle, car il permet des interactions et de la conversation.
Elle déconseille les îlots aux stagiaires, même si, en effet, certains stagiaires peuvent très bien s'en tirer.

Avec mes élèves, je fais tout bêtement de temps en temps du travail par groupe. Alors, on resserre les tables, on bouge les chaises.... (Non, non, on ne fait pas tourner les serviettes...  Smile )

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Delia le Lun 25 Sep 2017 - 16:24
Je travaillais systématiquement en fer à cheval, au collège : je vois tous les élèves, les élèves se voient tous, la parole peut circuler.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
MesonMixing
Habitué du forum

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par MesonMixing le Lun 25 Sep 2017 - 16:56
En physique on a les paillasses vissées au sol. Disposition classique forcée alors que je voudrais tellement innover et mettre ma salle en îlots.
Ah ben non, je veux pas en fait. En sciences on doit donc être le Satan de l'EN. Dommage abi abi
archeboc
Esprit éclairé

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par archeboc le Lun 25 Sep 2017 - 17:27

Dans le langage militaire, on appelle cela "en ordre serré", "en position debriefing", et "en bordel couvrez".


@gauvain31 a écrit:L'EN fait ce qu'à fait l'église il y a des décennies : contrôler l'intériorité des enseignants.  On ne va pas faire curé quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.

Est-ce que c'est un petit peu faux, ou bien l'est-ce totalement ? J'hésite.

L'église catholique romaine professe et pratique la protection du for interne, protection dont le secret de la confession n'est que le premier étage.
http://www.saintjosephduweb.com/For-interne-for-externe-LA-notion-la-plus-detestee-des-gourous_a437.html


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Honchamp
Expert

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par Honchamp le Lun 25 Sep 2017 - 19:07
@MesonMixing a écrit:En physique on a les paillasses vissées au sol. Disposition classique forcée alors que je voudrais tellement innover et mettre ma salle en îlots.
Ah ben non, je veux pas en fait. En sciences on doit donc être le Satan de l'EN. Dommage abi abi

Les collègues de techno ont obtenu le bouleversement de leur salle, car il paraît que les programmes l'exigent.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: C'est moi qui suis trop rigide ou alors de plus en plus de collègues tolèrent les bavardages en classe...

par gauvain31 le Lun 25 Sep 2017 - 19:14
@archeboc a écrit:
Dans le langage militaire, on appelle cela "en ordre serré", "en position debriefing", et "en bordel couvrez".


@gauvain31 a écrit:L'EN fait ce qu'à fait l'église il y a des décennies : contrôler l'intériorité des enseignants.  On ne va pas faire curé quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.

Est-ce que c'est un petit peu faux, ou bien l'est-ce totalement ? J'hésite.

L'église catholique romaine professe et pratique la protection du for interne, protection dont le secret de la confession n'est que le premier étage.
http://www.saintjosephduweb.com/For-interne-for-externe-LA-notion-la-plus-detestee-des-gourous_a437.html


C'est mon for intérieur qui parle à l'extérieur . Tu as ton opinion et j'ai la mienne
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum