Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par Luigi_B le Lun 25 Sep 2017 - 17:52

Article de Christophe Cailleaux et Amélie Hart-Hutasse sur "Mediapart" : "L'éducation comme marché : un cas d'école"

Extrait :

Pour nous y attirer sans doute, les organisateurs résument leurs intentions dans un pitch rassemblant tous les éléments de langage des marchands du numérique : l’Éducation nationale propose « un enseignement qui a vécu », elle est poussiéreuse et rébarbative comme ses tableaux noirs, reproductrice (voire créatrice) d’inégalités, incapable de répondre aux défis du XXIe siècle. « Place aux nouveaux formats », place à Google et aux start-ups qui vont sauver les enfants de ce marasme, leur apporter une éducation moderne, ludique ! Place à ces bienfaiteurs, se proposant de construire enfin « l’éducation pour tous » (sic) ! Sous le vernis d’une politesse de pure forme, on retrouve la violence, le mépris et l’imposture portés par le slogan polémique du MEDEF.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par archeboc le Lun 25 Sep 2017 - 18:24


Et après la gifle de droite, les enseignants se prennent une mandale de gauche :
http://www.bondyblog.fr/201709201500/franck-lepage-leducation-populaire-cest-le-contraire-de-leducation-nationale/

Le Bondy Blog : Au-delà de ces problématiques paradoxales dans l’école, vous évoquez un “marché européen de l’éducation”. Pouvez-vous en dire plus à ce sujet ? Le nouveau ministre Jean-Louis Blanquer va t-il en ce sens ?

Franck Lepage : Les profs ne se rendent pas compte qu’on n’aura peut-être plus besoin d’eux un jour, des logiciels feront le même travail. Lors des examens que l’on fait passer aux élèves de CM2 pour le passage en 6e, le prof envoie les résultats par informatique et, trois semaines plus tard, il reçoit un papier composé de plusieurs schémas en couleur et dans lesquels les établissements du secteur sont classés entre les élèves, les classes et les établissements scolaires. C’est littéralement fabriquer un marché éducatif. Les parents décideront de placer leur enfant en fonction de ces classements, ce qui favorise les stratégies familiales et individuelles et renforce ainsi un peu plus les inégalités.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par pseudo-intello le Lun 25 Sep 2017 - 20:39

J'ai envie de dire : grand bien leur fasse. Qu'on laisse le choix aux familles de procéder avec un AI ou une vraie classe.
1- cela n'arrivera pas, et
2- si cela arrivait, la société française se mettrait à nous aimer vachement plus, tout à coup, , parce que vomir les profs et en être fier, c'est une chose, mais à mon avis, le temps de dire "chiche, instruis ton gosse avec l'AI", il y aurait des retours de veste.
3- Après tout, vu la cirse de recrutement, il faut bien dégraisser les effectifs d'élèves, non ?
4- on pourrait facilement se permettre d'exclure les vilains qui trouvent que nos cours ne valent pas un pet de lapin et s'amusent au point qu'ils s'amusent à le détruire consciencieusement, et à les renvoyer à l'AI, puisque les vrais cours, manifestement, ça ne leur convient pas.

Allez, (Français), encore un effort !

pseudo-intello
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par virgere le Lun 25 Sep 2017 - 20:49

Ouaip'
Que le MEDEF aussi éduque ses propres enfants ainsi, et que les autres parents aient le choix. Puis on verra.

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)
avatar
virgere
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par pseudo-intello le Lun 25 Sep 2017 - 21:19

Ca ne pourrait pas être imposé (trop voyant, trop clivant), ça ne pourait qu'être proposé, et à part éventuellement trois hurluberlus de free world des starteupes où les énergies se libèrent tellement mieux quand on leur ôte toute contrainte, je ne vois pas qui serait assez givré pour choisir la voie de l'AI. .

pseudo-intello
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par Anaxagore le Lun 25 Sep 2017 - 21:20

La connerie naturelle est un marché bien plus vaste à mon humble avis, et pas spécialement à l'école, manifestement.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intelligence artificielle à l'école : "un marché potentiel de 2,5 M d’élèves"

Message par Zagara le Lun 25 Sep 2017 - 22:26

Anaxagore a écrit:La connerie naturelle est un marché bien plus vaste à mon humble avis, et pas spécialement à l'école, manifestement.
Marché déjà saturé par Hanouna et TF1. Neutral Il ne reste que le marché, moins porteur, de l'intelligence naturelle ; mais c'est un peu niche.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum