Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par PauvreYorick le Mar 26 Sep 2017 - 19:06

La brasse coulée doit aller aussi Razz

PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par JPhMM le Mar 26 Sep 2017 - 19:07

D'où l'expression "se noyer dans un verre d'eau".

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Zagara le Mar 26 Sep 2017 - 19:07

Quel vocabulaire scientifique incroyablement précis : plusieurs formes de nages peuvent correspondre à cette définition.
Échec dans l'échec.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Docteur OX le Mar 26 Sep 2017 - 19:08

avatar
Docteur OX
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par JPhMM le Mar 26 Sep 2017 - 19:10

Zagara a écrit:Quel vocabulaire scientifique incroyablement précis : plusieurs formes de nages peuvent correspondre à cette définition.
Échec dans l'échec.
Tout comme "calcul instrumenté" m'autorise conséquemment à leur faire utiliser un boulier

PS : on dit "Epic Fail". Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Jenny le Mar 26 Sep 2017 - 19:13

Ce sont des vraies citations ou le gorafi ? Celle de la dictée est extraordinaire. affraid
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par JPhMM le Mar 26 Sep 2017 - 19:14


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Jenny le Mar 26 Sep 2017 - 19:18

Il s'agit donc de dicter une consigne, ce n'est pas tout à fait la même chose (c'est certes dérisoire mais moins absurde). Merci pour le lien !
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par klaus2 le Mar 26 Sep 2017 - 19:36

Dire : "le navire de l'Education Nationale affronte une tempête, c'est une métaphore ; dire : "on supprime les bilangues parce que c'est discriminant", c'est une connerie.

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen
Die zu uns kommen, still, mit sanftem Flügelschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen,
Auf die Wunde legen, die jedem schmerzen mag
.(Eichendorff)
avatar
klaus2
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par KrilinXV3 le Mar 26 Sep 2017 - 19:42

J'ai écouté Lussault ce matin. Je suis totalement indifférent à son destin.

Par contre, même en me plaçant du point de vue de la "chapelle" dominante sur ce réseau, j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme (même relatif) que suscite Blanquer. On est vraiment dans du rien et dans l'effet d'annonce. Moi je suis nihiliste donc je m'en fous, mais les gars, vous allez vous retrouver exactement comme à l'époque où Sarkozy + Châtel faisaient des déclarations très orientées "école tradi" pour la presse et le moral des troupes pendant que Boissinot ou Blanquer à la DGESCO mettaient en place la réforme du Lycée.

Sinon, j'ai écouté l'émission et c'était navrant. La prof de Français de Lycée qui arrive avec ses gros sabots et son discours agressif/inaudible. Léa jecépaki qui dit à Lussault: "Vous avez supprimé les classes bi-langues" et lui qui est obligé de rappeler que le CSP n'a pas conçu la réforme du collège, qu'il ne faut pas le confondre avec la ministre ou la DGESCO. Un gars qui appelle pour se plaindre de l'absence de sélection au mérite dans le logiciel APB. Le niveau du débat, c'est 0 ou HS. Seule intervention que j'ai aimée: Lussault qui rappelle que les programmes sont dispo et qu'il suffit de les lire.

Bref, je vais retourner m'enfermer dans ma salle avec mes élèves et oublier qu'il y a un monde dehors. Ici rien n'a changé. La CDE a démarré la plénière de prérentrée en disant: "Les EPI sont vivants, bien vivants et toujours obligatoires au collège Machin". Et nous on continue à ne pas les faire si on en a pas envie. Ah si, vrai changement: on a plus d'AVS-M pour le dispositif ULIS et on en aura pas.

Alors Blanquer ou Najat, Robine ou truc, Machin ou Lussault, personnellement je m'en tape.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par doubledecker le Mar 26 Sep 2017 - 19:52

Oh, JPhMM est revenu🙆, pardon, je sors.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Hugo78 le Mar 26 Sep 2017 - 20:06

Bon débarras ! Il appartient désormais au passé tout comme ses idoles pédagomachin chouette ! Qui va s'en plaindre ?

Hugo78
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par ben2510 le Mar 26 Sep 2017 - 20:08

Entre le départ de Lussault et le retour de JPhMM, il y a un événement significatif et réjouissant, et il ne concerne pas un géographe.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Rendash le Mar 26 Sep 2017 - 20:09

JPhMM a écrit:
Guermantes729 a écrit:
Anaxagore a écrit:La précision était importante, de peur que certains apprennent à nager sur un tabouret.


Il parle d'expérience.




J'ai l'impression de lire du Charmeux pale

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Franck059 le Mar 26 Sep 2017 - 20:11

Sa démission est insuffisante.
J'attends toujours le retour des disciplines en lieu et place des domaines
J'attends aussi une réécriture des programmes annuelle et non par cycles.
avatar
Franck059
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Rendash le Mar 26 Sep 2017 - 20:13

Elyas a écrit:
Zagara a écrit:Ben je n'ai toujours pas compris ce qu'était l'équilibre par immersion machin truc. Et pourtant je sais nager et lire.
C'est la planche non ? scratch On disait comment avant ? Parce qu'il me semble que "faire la planche" est bien assez précis pour tout le monde, que tous les maîtres nageurs savent ce que c'est et comment l'enseigner, et que tout le monde l'a apprise sous ce nom.
Mais c'est vrai que c'est plus fun de remplacer les termes fondamentaux par un verbiage opaque. Ça fait très scientifique, tout ça. C'est l'effet gourou, quoi ; il manque juste l'équation mathématique représentant l'objectif physique final de l'élève.

Comme je l'ai dit, ils ne pouvaient pas mettre le terme piscine (par exemple, certains lacs sont ouverts aux scolaires pour la natation). Après, ils ont certainement abusé sur la prudence sémantique en s'éclatant dans le verbiage. Il y a d'autres exemples plus pertinents pour se moquer. Après, n'oublions pas qu'en EPS, il y a une course au vocabulaire "scientisé" (je ne crois pas que le mot existe d'où les guillemets).


Il me semble, encore une fois, que voir des collègues se réjouir du départ des personnes qui ont poussé pour mettre en place une réforme mal ficelée, et qui a laissé sur le carreau des milliers de collègues, le tout avec un mépris total, n'est pas totalement inattendu.


KrilinXV3 a écrit:j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme (même relatif) que suscite Blanquer. On est vraiment dans du rien et dans l'effet d'annonce.

+1, naturellement. J'ai eu maintes occasions de dire tout le mal que je pensais de Blanquer et de son idéologie à lui. Cela étant, se réjouir que Lussault soit enfin dehors ne signifie pas approuver Blanquer.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Hugo78 le Mar 26 Sep 2017 - 20:20

Elyas a écrit:Franchement, vous lisez-vous ? Vous suintez la haine et l'envie de démolir. On ne crée jamais rien de sain avec de tels sentiments.

Ensuite, il est fort probable que vous vous fassiez à nouveau cocufier.

L'envie de démolir ? C'est ce que Lussault a fait avec l'école de la République !

Hugo78
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par William Foster le Mar 26 Sep 2017 - 20:23

Hugo78 a écrit:
Elyas a écrit:Franchement, vous lisez-vous ? Vous suintez la haine et l'envie de démolir. On ne crée jamais rien de sain avec de tels sentiments.

Ensuite, il est fort probable que vous vous fassiez à nouveau cocufier.

L'envie de démolir ? C'est ce que Lussault a fait avec l'école de la République !
Pas tout seul non plus... Ne le prenons pas pour un bouc hémisph emmiss Ne lui reprochons pas tout !

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Hugo78 le Mar 26 Sep 2017 - 20:25

William Foster a écrit:
Hugo78 a écrit:
Elyas a écrit:Franchement, vous lisez-vous ? Vous suintez la haine et l'envie de démolir. On ne crée jamais rien de sain avec de tels sentiments.

Ensuite, il est fort probable que vous vous fassiez à nouveau cocufier.

L'envie de démolir ? C'est ce que Lussault a fait avec l'école de la République !
Pas tout seul non plus... Ne le prenons pas pour un bouc hémisph emmiss Ne lui reprochons pas tout !

C'est certain, cela fait des années que ça dure, sous la droite comme sous la gauche !

Hugo78
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Elyas le Mar 26 Sep 2017 - 20:28

Rendash a écrit:
Elyas a écrit:
Zagara a écrit:Ben je n'ai toujours pas compris ce qu'était l'équilibre par immersion machin truc. Et pourtant je sais nager et lire.
C'est la planche non ? scratch On disait comment avant ? Parce qu'il me semble que "faire la planche" est bien assez précis pour tout le monde, que tous les maîtres nageurs savent ce que c'est et comment l'enseigner, et que tout le monde l'a apprise sous ce nom.
Mais c'est vrai que c'est plus fun de remplacer les termes fondamentaux par un verbiage opaque. Ça fait très scientifique, tout ça. C'est l'effet gourou, quoi ; il manque juste l'équation mathématique représentant l'objectif physique final de l'élève.

Comme je l'ai dit, ils ne pouvaient pas mettre le terme piscine (par exemple, certains lacs sont ouverts aux scolaires pour la natation). Après, ils ont certainement abusé sur la prudence sémantique en s'éclatant dans le verbiage. Il y a d'autres exemples plus pertinents pour se moquer. Après, n'oublions pas qu'en EPS, il y a une course au vocabulaire "scientisé" (je ne crois pas que le mot existe d'où les guillemets).


Il me semble, encore une fois, que voir des collègues se réjouir du départ des personnes qui ont poussé pour mettre en place une réforme mal ficelée, et qui a laissé sur le carreau des milliers de collègues, le tout avec un mépris total, n'est pas totalement inattendu.

Techniquement, il n'est pas comptable de la réforme structurelle du collège, c'est la DGESCO et le Ministère. Lui, il n'a que les programmes, en réalité. Je suis étonné que tu fasses l'amalgame.
avatar
Elyas
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par gauvain31 le Mar 26 Sep 2017 - 20:30

ben2510 a écrit:Entre le départ de Lussault et le retour de JPhMM, il y a un événement significatif et réjouissant, et il ne concerne pas un géographe.

+1000

Spoiler:
Heureux de te revoir JP Very Happy Very Happy , tu m'as manqué
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par JPhMM le Mar 26 Sep 2017 - 20:32

Salut doubledecker, ben et gauvain sunny

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Rendash le Mar 26 Sep 2017 - 20:36

Elyas a écrit:
Rendash a écrit:
Elyas a écrit:
Zagara a écrit:Ben je n'ai toujours pas compris ce qu'était l'équilibre par immersion machin truc. Et pourtant je sais nager et lire.
C'est la planche non ? scratch On disait comment avant ? Parce qu'il me semble que "faire la planche" est bien assez précis pour tout le monde, que tous les maîtres nageurs savent ce que c'est et comment l'enseigner, et que tout le monde l'a apprise sous ce nom.
Mais c'est vrai que c'est plus fun de remplacer les termes fondamentaux par un verbiage opaque. Ça fait très scientifique, tout ça. C'est l'effet gourou, quoi ; il manque juste l'équation mathématique représentant l'objectif physique final de l'élève.

Comme je l'ai dit, ils ne pouvaient pas mettre le terme piscine (par exemple, certains lacs sont ouverts aux scolaires pour la natation). Après, ils ont certainement abusé sur la prudence sémantique en s'éclatant dans le verbiage. Il y a d'autres exemples plus pertinents pour se moquer. Après, n'oublions pas qu'en EPS, il y a une course au vocabulaire "scientisé" (je ne crois pas que le mot existe d'où les guillemets).


Il me semble, encore une fois, que voir des collègues se réjouir du départ des personnes qui ont poussé pour mettre en place une réforme mal ficelée, et qui a laissé sur le carreau des milliers de collègues, le tout avec un mépris total, n'est pas totalement inattendu.

Techniquement, il n'est pas comptable de la réforme structurelle du collège, c'est la DGESCO et le Ministère. Lui, il n'a que les programmes, en réalité. Je suis étonné que tu fasses l'amalgame.

"Techniquement" ? c'est une plaisanterie que je tarderais à comprendre, peut-être ? Il en est comptable dans la mesure où il n'a cessé de marteler à quel point cette réforme était géniale, quoiqu'incomprise à cause du corporatisme de ces gens étroits d'esprits attachés à leur petit confort, et qui n'avaient rien compris. Il est évident qu'un Lussault ne peut pas se cacher derrière un "c'est pas moi célézotre", ce qu'il n'a d'ailleurs jamais fait.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par hypermnestre le Mar 26 Sep 2017 - 20:41

KrilinXV3 a écrit:J'ai écouté Lussault ce matin. Je suis totalement indifférent à son destin.

Par contre, même en me plaçant du point de vue de la "chapelle" dominante sur ce réseau, j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme (même relatif) que suscite Blanquer. On est vraiment dans du rien et dans l'effet d'annonce. Moi je suis nihiliste donc je m'en fous, mais les gars, vous allez vous retrouver exactement comme à l'époque où Sarkozy + Châtel faisaient des déclarations très orientées "école tradi" pour la presse et le moral des troupes pendant que Boissinot ou Blanquer à la DGESCO mettaient en place la réforme du Lycée.

Sinon, j'ai écouté l'émission et c'était navrant. La prof de Français de Lycée qui arrive avec ses gros sabots et son discours agressif/inaudible. Léa jecépaki qui dit à Lussault: "Vous avez supprimé les classes bi-langues" et lui qui est obligé de rappeler que le CSP n'a pas conçu la réforme du collège, qu'il ne faut pas le confondre avec la ministre ou la DGESCO. Un gars qui appelle pour se plaindre de l'absence de sélection au mérite dans le logiciel APB. Le niveau du débat, c'est 0 ou HS. Seule intervention que j'ai aimée: Lussault qui rappelle que les programmes sont dispo et qu'il suffit de les lire.

Bref, je vais retourner m'enfermer dans ma salle avec mes élèves et oublier qu'il y a un monde dehors. Ici rien n'a changé. La CDE a démarré la plénière de prérentrée en disant: "Les EPI sont vivants, bien vivants et toujours obligatoires au collège Machin". Et nous on continue à ne pas les faire si on en a pas envie. Ah si, vrai changement: on a plus d'AVS-M pour le dispositif ULIS et on en aura pas.

Alors Blanquer ou Najat, Robine ou truc, Machin ou Lussault, personnellement je m'en tape.
+ 1 pour le passage concernant Blanquer. Que ce soit "moins pire" qu'avec NVB, très bien, mais cela suffit-il pour se réjouir aveuglément à ce point ?
Où avez-vous entendu parler de moyens supplémentaires ? D'une revalorisation du métier ? De vraies mesures pour le recrutement ? Bref, de ce dont on a besoin ?
Combien de fois s'est-on réjoui pour des annonces... qui n'ont été que des annonces, sans rien derrière ? Ils seraient bien bêtes d'arrêter d'ailleurs, on se laisse prendre à chaque fois !
Bref, soulagée du départ de certains sinistres ; mais quant à se réjouir, l'enthousiasme est peut-être excessif (ou du moins prématuré).
avatar
hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par LemmyK le Mar 26 Sep 2017 - 21:01

Franck059 a écrit:Sa démission est insuffisante.
J'attends toujours le retour des disciplines en lieu et place des domaines
J'attends aussi une réécriture des programmes annuelle et non par cycles.
1.Tout à fait d'accord avec ces 3 remarques.
2.On peut se réjouir du départ de Lussault sans être un fan de l'autonomie prônée par Blanquer.
avatar
LemmyK
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Démission de Michel Lussault, président du Conseil Supérieur des Programmes

Message par Elyas le Mar 26 Sep 2017 - 21:07

Rendash a écrit:
Elyas a écrit:
Rendash a écrit:
Elyas a écrit:

Comme je l'ai dit, ils ne pouvaient pas mettre le terme piscine (par exemple, certains lacs sont ouverts aux scolaires pour la natation). Après, ils ont certainement abusé sur la prudence sémantique en s'éclatant dans le verbiage. Il y a d'autres exemples plus pertinents pour se moquer. Après, n'oublions pas qu'en EPS, il y a une course au vocabulaire "scientisé" (je ne crois pas que le mot existe d'où les guillemets).


Il me semble, encore une fois, que voir des collègues se réjouir du départ des personnes qui ont poussé pour mettre en place une réforme mal ficelée, et qui a laissé sur le carreau des milliers de collègues, le tout avec un mépris total, n'est pas totalement inattendu.

Techniquement, il n'est pas comptable de la réforme structurelle du collège, c'est la DGESCO et le Ministère. Lui, il n'a que les programmes, en réalité. Je suis étonné que tu fasses l'amalgame.

"Techniquement" ? c'est une plaisanterie que je tarderais à comprendre, peut-être ? Il en est comptable dans la mesure où il n'a cessé de marteler à quel point cette réforme était géniale, quoiqu'incomprise à cause du corporatisme de ces gens étroits d'esprits attachés à leur petit confort, et qui n'avaient rien compris. Il est évident qu'un Lussault ne peut pas se cacher derrière un "c'est pas moi célézotre", ce qu'il n'a d'ailleurs jamais fait.

Il peut avoir été pour la réforme du collège (ce en quoi je le comprends sur le point de l'AP) mais il n'est comptable que des programmes. On ne peut pas lui reprocher tout. En revanche, sur twitter, certaines personnes pensant comme toi ont été très/trop loin dans l'attaque ad hominem. Ce n'est jamais bon, ce genre de dérapage.
avatar
Elyas
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum