Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Vénérable

Re: Elections de délégués

par Jacq le Dim 15 Oct 2017 - 22:36
@archeboc a écrit: [...]
Trop timide pour se présenter, i.e.l.le a été choisi.e par quelques camarades, qui lui ont fait sa campagne. I.E.l.le a accepté, et a fait un.e excellent.e délégué.e.
[...]

Super
archeboc
Sage

Re: Elections de délégués

par archeboc le Dim 15 Oct 2017 - 23:21
@Dimka a écrit:et au passage, dire à un élève "tu ne peux pas te présenter aux élections car tu n'es pas respectueux des règles et c'est comme l'inégibilité dans les élections locales et nationales", c'est lui mentir, c'est jouer de sa crédulité, tant sur le fonctionnement des lois sur l'inégibilité (il y a un processus bien plus encadré et bien moins autoritaire pour en arriver là) que sur le fonctionnement des élections de délégués (on ne lui donne pas accès aux informations concernant le fonctionnement de l'élection dont il est question et qui ne comprend pas, a priori, ce principe d'inégibilité, on utilise sa parole d'autorité pour lui faire croire quelque chose de légalement faux: c'est un mensonge).

Ce qui n'est pas interdit est autorisé. Si tu penses que l'enseignant se met en tort en refusant une candidature, sors nous ton texte de loi ou ta jurisprudence. A défaut, ne tiens pas pour acquis que l'enseignant est ligoté dans sa classe par ce que la loi ne dit pas. Si l'enseignant estime qu'il ne serait pas pédagogique qu'un élève soit délégué, pourquoi aller là contre ?


@Jacq a écrit:
@archeboc a écrit: [...]
Trop timide pour se présenter, i.e.l.le a été choisi.e par quelques camarades, qui lui ont fait sa campagne. I.E.l.le a accepté, et a fait un.e excellent.e délégué.e.
[...]

Super

Derrière l'exercice de style, l'histoire est vraie.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Elections de délégués

par pogonophile le Dim 15 Oct 2017 - 23:32
Parfaitement d'accord avec Dimka, et pour le coup on est pas loin de la faute professionnelle.

L'élection des délégués est l'affaire de la classe, pas de l'équipe pédagogique. Personne n'a donc à faire pression, encore moins à mentir, pour influencer le résultat.

Oui parce que attention scoop : on n'a pas le droit de mentir.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Elections de délégués

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 23:34
@pogonophile a écrit:
Oui parce que attention scoop : on n'a pas le droit de mentir.

Le ministère est au courant ? Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Elections de délégués

par pogonophile le Dim 15 Oct 2017 - 23:37
@Rendash a écrit:
@pogonophile a écrit:
Oui parce que attention scoop : on n'a pas le droit de mentir.

Le ministère est au courant ? Razz

Oh tu peux lui faire confiance pour trouver quelques pirouettes pour justifier un truc pas tout à fait vrai mais pas tout à fait faux non plus Laughing

Mais quand on représente l'Etat dans sa classe et qu'on ment ouvertement sur le code de l'éducation, il n'y a aucune pirouette, c'est binaire.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Elections de délégués

par ProvençalLeGaulois le Lun 16 Oct 2017 - 0:05
@archeboc a écrit:
@Dimka a écrit:et au passage, dire à un élève "tu ne peux pas te présenter aux élections car tu n'es pas respectueux des règles et c'est comme l'inégibilité dans les élections locales et nationales", c'est lui mentir, c'est jouer de sa crédulité, tant sur le fonctionnement des lois sur l'inégibilité (il y a un processus bien plus encadré et bien moins autoritaire pour en arriver là) que sur le fonctionnement des élections de délégués (on ne lui donne pas accès aux informations concernant le fonctionnement de l'élection dont il est question et qui ne comprend pas, a priori, ce principe d'inégibilité, on utilise sa parole d'autorité pour lui faire croire quelque chose de légalement faux: c'est un mensonge).

Ce qui n'est pas interdit est autorisé. Si tu penses que l'enseignant se met en tort en refusant une candidature, sors nous ton texte de loi ou ta jurisprudence. A défaut, ne tiens pas pour acquis que l'enseignant est ligoté dans sa classe par ce que la loi ne dit pas. Si l'enseignant estime qu'il ne serait pas pédagogique qu'un élève soit délégué, pourquoi aller là contre ?


Tenez, voilà les textes :

Article R421-28
Modifié par Décret n°2016-1228 du 16 septembre 2016 - art. 3
L'élection des représentants des élèves se fait à deux degrés. Deux délégués d'élèves sont élus au scrutin uninominal à deux tours dans chaque classe ou, dans le cas d'une organisation différente, dans les groupes définis à cet effet par le ministre chargé de l'éducation. Le nom de chaque candidat est accompagné de celui de son suppléant. Tous les élèves sont électeurs et éligibles.
et
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/29/MENE0401597C.htm
En particulier :
Les candidatures sont individuelles. Elles font l’objet d’un affichage ou d’une inscription au tableau dans la salle où se déroule le scrutin. Un élève qui n’a pas présenté sa candidature peut néanmoins être élu si les voix de ses camarades se sont portées sur lui en nombre suffisant et s’il accepte son élection.

Tout élève peut donc être élu même s'il ne s'est pas porté candidat, et le professeur aura l'air bien malin si la majorité des élèves votent quand même pour un élève contre lequel il a imposé un "veto" qu'aucun texte ne lui octroie et que les élèves font remonter l'information.

Que font les délégués à part assister aux conseils de classe et faire une pseudo-synthèse aux camarades de classe ? Rien ou presque. Que risque-t-on à avoir un élève pénible ou un boulet élu délégué ? Rien ou presque, le gamin soit n'assistera pas au conseil soit n'en rapportera que des bribes, la belle affaire, avec un peu de jugeote, les élèves choisiront mieux l'année suivante... ou pas.

J'aimerais bien savoir d'où vient cette manie généralisée de choisir les textes officiels et les lois qu'on applique ou pas.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Elections de délégués

par pseudo-intello le Lun 16 Oct 2017 - 0:19
@ProvençalLeGaulois a écrit:Que font les délégués à part assister aux conseils de classe et faire une pseudo-synthèse aux camarades de classe ? Rien ou presque. Que risque-t-on à avoir un élève pénible ou un boulet élu délégué ? Rien ou presque, le gamin soit n'assistera pas au conseil soit n'en rapportera que des bribes, la belle affaire, avec un peu de jugeote, les élèves choisiront mieux l'année suivante... ou pas..

C'est là que le bât blesse.

La seule anéne que j'ai faite en lycée, les élèves avaient choisi un élève populaire, cool et grande gueule en tant que délégué. Rien d'étonnant.
Cet élève était en clash régulier ave la pp de la classe, car elle était stricte, avait de la bouteille et ne voulait pas du tout la jouer cool avec les élèves, ce qui lui valait d'être détestée par les glandeurs arrogants tels que le délégué (qui n'aimait pas du tout être remis à sa place).

Le délégué a donc assisté au conseil de classe et en a fait un compte rendu extrêmement mensonger à ses camarades, en faisant passer la prof pour une grosse s...... . Les camarades ne se sont pas imaginé un instant qu'il mentait, mais se sont mis à carrément détester la collègue et le lui faire sentir de plus en plus, jusqu'aà ce qu'à un moment, les mignons, indignés, critiquent la prof et ses prétendus propos devant moi, et que je ne les détrompe... j'ai fait aprt de l'affaire aux CPE et demandé s'il était possible de destituer le délégué qui utilisait son "pouvoir" à des fins de vengeance personnelle, au détriment de l'enseignant, des cours, et des relations entre le professeru et le reste de la classe. Rien n'a été fait, et le d'élève a été conforté dans on mauvais esprit autant que flatté dans son ego. furieux
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Elections de délégués

par Rendash le Lun 16 Oct 2017 - 0:22
@pseudo-intello a écrit:
Le délégué a donc assisté au conseil de classe et en a fait un compte rendu extrêmement mensonger à ses camarades, en faisant passer la prof pour une grosse s...... . Les camarades ne se sont pas imaginé un instant qu'il mentait,

Et l'autre délégué, alors ?

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Elections de délégués

par pseudo-intello le Lun 16 Oct 2017 - 0:39
Une fille timide. Trop timide, en tout cas, pour risquer de contrecarrer les plans du chef de bande cool et des risques que ça implique en terme de groupe et de rejet.

(je ne sais pas exactement, mais j'imagine qu'elle a dû rester évasive et se mouiller le moins possible)
archeboc
Sage

Re: Elections de délégués

par archeboc le Lun 16 Oct 2017 - 0:44
Le législateur, dans son imprévoyante folie, a fait du poste de délégué la charge publique la plus protégée de France derrière Président de la République.
avatar
oloc
Niveau 7

Re: Elections de délégués

par oloc le Lun 16 Oct 2017 - 0:54
@archeboc a écrit:

Ce qui n'est pas interdit est autorisé.


Cela est vrai pour une personne privée. Comme représentant de l'Etat, ou d'une autre administration, il faut considérer que tout ce qui n'est pas autorisé par une norme supérieure  (Constitution, loi, décret...) n'a pas lieu d'être. C'est aussi cela, l'Etat de droit.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Elections de délégués

par Dimka le Lun 16 Oct 2017 - 1:00
Archeboc : pourquoi ? Rien n'indique qu'il est interdit de le coller, de lui mettre les notes qu'il mérite, de le faire passer en conseil de discipline, etc. etc. Par contre, je ne pige pas pourquoi en faire à ce point une affaire personnelle ou une remise en cause de son autorité, de sa stature, de son honneur, si un élève qu'on ne piffe pas est élu. Les élèves élisent deux délégués, c'est leur affaire, leur problème, les délégués y gagnent le droit de se fader des réunions, et basta. Après ça, le prof peut continuer à professer, évaluer, sanctionner comme avant.

Quant au délégué menteur et fouteur de boxon, il ne peut pas être destitué, mais il reste un élève comme un autre, qui peit être sanctionné, ou se faire souffler dans les bronches.

_________________
Spoiler:
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Elections de délégués

par pseudo-intello le Lun 16 Oct 2017 - 1:22
Ca n'a rien à voir avec le fait de piffer ou pas un élève.

Mais le fait est que rien n'est prévu. Dans l'absolu, on pourrait imaginer (puisque plein de monde aime tant jouer à faire des élections de délégués "comme des vraies" avec urne, isoloir et cie, quand personnellement, j'aimerais rester dans ma salle et prendre dix minutes pour faire ça comme quand j'étais élève, bouts de papier, ramassage dans la corbeille à papier, dépouillement vite fait et hop, voilà) un règlement préalable définissant le cadre de l'inégibilité : faits de violence, etc.

Sinon, effectivement, vous avez bien raisn de rappeler qu'outre le conseil, le délégué n'a aucun rôle. Ou à la rigueur si, d'éventuelles communications de la classe à des profs (demande de déplacement de cours, etc). Et c'est là que les élèves ne sont pas malins quand ils élisent les kékés, parce que quand un élève me demande un truc sur un ton arrogant ou en minaudant, je dis non, et puis c'est tout. Tant pis si ça lèse l'ensemble de la classe : il fallait voter avec son cerveau.
De même, quand j'exclus un élève ou que je le fais accomapgner à l'infirmerie, je choisis l'élève accompagnateur que je veux. Quand le délégué est bien choisi, je le prends, par commodité ; quand il est mal choisi, je désigne un autre élève, en qui j'ai confiance. Et à l'immanquable indignation "mais, jsuis délégué !", je rappelle que "tu es le délégué des élèves, pas le délégué des professeurs. Je ne suis donc absolument pas tenue de te choisir plutôt qu'un autre".


Dernière édition par pseudo-intello le Lun 16 Oct 2017 - 11:44, édité 1 fois
nightowl
Niveau 7

Re: Elections de délégués

par nightowl le Lun 16 Oct 2017 - 1:56
Faites comme moi :
2 paires de candidats dont une paire, comment dire... sans commentaire
Une élève qui demande si on peut voter blanc.
Bilan intermédiaire : La moitié ou presque des bulletins blancs et les deux pénibles avec deux voix. Plus quelques élèves nommés dans le tas.
L'une d'entre elles (sans doute en voyant mon air implorant) accepte d'être candidate au second tour avec une autre en suppléante (une seule voix au premier)
Bilan final : Elles sont élues devant tout le monde.

Comme disait Tocqueville : "(...) on dira aux gens pour qui voter"
archeboc
Sage

Re: Elections de délégués

par archeboc le Lun 16 Oct 2017 - 7:00

@Dimka a écrit:Archeboc : pourquoi ? Rien n'indique qu'il est interdit de le coller, de lui mettre les notes qu'il mérite, de le faire passer en conseil de discipline, etc. etc. Par contre, je ne pige pas pourquoi en faire à ce point une affaire personnelle ou une remise en cause de son autorité, de sa stature, de son honneur, si un élève qu'on ne piffe pas est élu. Les élèves élisent deux délégués, c'est leur affaire, leur problème, les délégués y gagnent le droit de se fader des réunions, et basta. Après ça, le prof peut continuer à professer, évaluer, sanctionner comme avant.

Quant au délégué menteur et fouteur de boxon, il ne peut pas être destitué, mais il reste un élève comme un autre, qui peit être sanctionné, ou se faire souffler dans les bronches.

L'exemple donné plus haut montre que le mensonge et le sabotage sont difficiles à détecter et à réprimer, et que c'est bien l'autorité de l'enseignant, et par voie de conséquence, ses conditions de travail qui sont impactés par le mauvais délégué. Dire que le délégué n'a pas de pouvoir, c'est faire une lecture très procédurale du fonctionnement de la classe.

Dans un fil voisin, un CDE a indiqué le changement de classe parmi les mesures pouvant être prise pour un élève ayant eu un comportement très déplacé. A ses réponses, il semble que le changement de classe ne soit pas une mesure prévue par les textes : mais il y a des textes qui lui donne le devoir d'assurer l'ordre républicain dans le collège, et de prendre les mesures proportionnées à ce but. De même, empêcher un élève saboteur d'être délégué me semble conforme à votre mission éducative, et un moyen proportionné à cet objectif.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Elections de délégués

par Dimka le Lun 16 Oct 2017 - 7:59
J'y connais que dalle en changement de classe. Si la loi ne prévoit rien, c'est pas tout à fait la même chose que si elle prévoit que tous les élèves sont éligibles. Je sais pas à quoi tu joues : si la question est de savoir si c'est légal d'empêcher un élève de se présenter, y a pas à essayer de tordre les choses pour dire Ue oui mais nan mais euh et pis d'abord chuis le prof. Nan, c'est juste contraire aux textes. Peut-être que les textes sont mal foutus, pas justes, pas cool, et qu'on peut de toute façon en avoir rien à cirer puisque ça n'aura aucune conséquence de mystifier les élèves, okay, autant que tu veux : mais pour le reste, tu viens juste donner dans ce forum des affirmations juridiques fausses. Le collègue qui te suivra de bonne foi, qui se prendra un élève un peu au fait de ses droits et qui se fera clasher par un CDE respectueux du droit, avec annulation des élections non-conformes, il aura gagné quoi ? Le respect de ses élèves, peut-être ?

_________________
Spoiler:
archeboc
Sage

Re: Elections de délégués

par archeboc le Lun 16 Oct 2017 - 11:25
@Dimka a écrit: tu viens juste donner dans ce forum des affirmations juridiques fausses. Le collègue qui te suivra de bonne foi, qui se prendra un élève un peu au fait de ses droits et qui se fera clasher par un CDE respectueux du droit, avec annulation des élections non-conformes, il aura gagné quoi ? Le respect de ses élèves, peut-être ?

J'ai été franchement prudent dans mes affirmations ("Ensuite, il faudrait voir" , "Je doute qu'un juge", etc.), te demandant principalement de sourcer les tiennes ("Si tu penses que ... sors nous ton texte de loi") ce que tu as fait, de manière précise, et je te remercie.

avatar
Jacq
Vénérable

Re: Elections de délégués

par Jacq le Lun 16 Oct 2017 - 17:10
Les élèves sont libres de leur vote et donc d'élire n'importe quelle quiche.
Après si un problème se pose réellement pour un élève à qui l'on voudrait interdire préventivement de se présenter, il faut en référer au CDE ou CPE et voir la pratique de l'établissement.

J'ai déjà eu un CDE qui a retiré son mandat à un élève particulièrement pénible durant l'année scolaire. Les autres élèves de la classe, qui l'avaient pour une partie élu, n'ont rien dit car eux-mêmes en avaient assez de l'attitude de cet élève. Mais la décision est venue du chef d'établissement (avec l'accord de l'équipe). C'est son autorité qui a destitué l'élève, pas celle des prof ou du prof principal.


Dernière édition par Jacq le Lun 16 Oct 2017 - 22:11, édité 2 fois
archeboc
Sage

Re: Elections de délégués

par archeboc le Lun 16 Oct 2017 - 22:07

Dimka, selon vous ce CDE a-t-il outrepassé ses droits ? Qu'est-ce qui autorise ici un CDE à faire ce qu'un enseignant pourrait faire aussi bien, et préventivement avant l'élection ?
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Elections de délégués

par pogonophile le Lun 16 Oct 2017 - 22:20
Les seuls cas où un délégué peut être empêché de représenter sa classe (ou les élèves concernant les élus au CA) sont :
- un conseil de discipline lorsque lui-même est dans une procédure disciplinaire
- un conseil de discipline après avoir connu une exclusion temporaire

L'autorité d'un CdE n'est pas suffisante pour destituer un délégué de classe, puisqu'en droit ça n'existe pas.

On peut le déplorer mais il faut garder à l'esprit qu'on parle d'un système français, où le suffrage reste porteur d'une quasi-mystique de l'onction de la vox populi. Cela explique que les mandats en cours des élus ne soient pratiquement jamais interrompus, et que l'inéligibilité soit très rare.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Elections de délégués

par RogerMartin le Mar 17 Oct 2017 - 0:42
Les textes interdisent de déchoir de sa qualité de délégué un élève passant en conseil de discipline, voire exclu temporairement du collège. Donc oui, le CDE de Jacq qui décide de démettre un délégué va sciemment contre la loi.

Ce qui m'étonne, c'est, vu le peu d'importance du rôle du délégué en ces temps de cahiers de textes électroniques, qu'il se soit senti obligé de le faire. Je pense qu'il y aurait eu bien intérêt à faire subir au groupe classe toutes les conséquences possibles de leur vote, en insistant bien sur le fait qu'on ne peut pas démettre un délégué. Ils auraient alors un peu mieux compris ce que cela veut dire de voter.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Elections de délégués

par Jacq le Mar 17 Oct 2017 - 17:50
Peut-être, il l'a fait.
Bon, cette affaire s'est terminée en plus par la démission de l'élève...

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
Jean-Marc VERDREL
Niveau 2

Re: Elections de délégués

par Jean-Marc VERDREL le Mar 17 Oct 2017 - 19:46
Bonjour à tous,

Voici une petite vidéo que nous avons réalisé avec les élèves du Club Vidéo du collège sur les élections des délégués de classe.
Bonne visualisation.

avatar
elys
Niveau 3

Elections délégués

par elys le Mer 10 Oct 2018 - 12:10
Bonjour,
Comment assurez-vous l'élection des délégués ?
Demandez-vous à vos élèves d'inscrire sur le bulletin les noms de deux binômes (titulaire + suppléant) ou bien simplement deux noms (pas de distinction entre suppléants et titulaires pour chaque tour) ?
La seconde possibilité me semblait la plus rapide, les délégués élus titulaires sont ceux ayant le plus de voix à l'issue des 2 tours… et les suppléants en fonction du nombre de suffrages restants.
Comment procédez-vous ?
Merci de m'éclairer…

avatar
ernya
Niveau 9

Re: Elections de délégués

par ernya le Mer 10 Oct 2018 - 12:12
Chez moi, ce sont des binômes qui se présentent.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Elections de délégués

par Thalia de G le Mer 10 Oct 2018 - 12:20
Service public a écrit:Déroulement de l'élection
Les élections se déroulent à bulletin secret au scrutin uninominal à 2 tours.

Chaque électeur vote pour un candidat et son suppléant.

Les candidats sont présentés à la classe avant le vote. Cependant, un élève n'ayant pas présenté sa candidature peut être élu s'il a reçu un nombre suffisant de voix et s'il accepte son mandat de délégué.

Au 1er tour, si un candidat obtient la majorité absolue des suffrages, il est déclaré élu et devient délégué. Un 2d tour est alors organisé afin d'élire le 2nd délégué.

Si aucun des candidats n'obtient la majorité absolue, il est procède à un 2nd tour où la majorité relative suffit. Les 2 candidats qui obtiennent le plus de voix sont déclarés élus et deviennent délégués.

En cas d'égalité du nombre de voix, le plus jeune des candidats est déclaré élu.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1370

Il faut donc que les élèves se présentent en doublettes.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Contenu sponsorisé

Re: Elections de délégués

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum