Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par lit et rature le Sam 30 Sep 2017 - 11:15

Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

J'ai donné à mes secondes à lire Tartuffe , la pièce de Molière et tous , sans exception me disent de rien comprendre .



lit et rature
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Delia le Sam 30 Sep 2017 - 11:29

Je commençais par le visionnage d'une capture de mise en scène. Après tout, les pièces sont faites pour être jouées. Ensuite, nous pouvions lire et décortiquer les passages clé.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Vatrouchka le Sam 30 Sep 2017 - 11:48

Je choisis une bonne mise en scène où les comédiens déclament très bien l'alexandrin pour que les élèves comprennent qu'on ne peut pas le lire n'importe comment et qu'une bonne lecture aide à accéder au sens. On lit beaucoup en classe, à voix haute et je vais donner cette année des questions de lecture sur des passages moins importants qu'on ne lira pas ensemble.
En fonctionnant ainsi, j'ai passé beaucoup de temps sur la tragédie mais il me semble que c'était bénéfique et les élèves ont été soulagés de voir qu'on étudiait des œuvres plus faciles à lire après ! :p
avatar
Vatrouchka
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par V.Marchais le Sam 30 Sep 2017 - 11:51

Plusieurs pistes.
Souvent, le vocabulaire fait obstacle, mais en même temps, dans le théâtre classique, ce vocabulaire inconnu est assez limité : ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent. Les lister, et les faire apprendre, utiliser, intégrer AVANT de commencer le travail sur la pièce.
Ne pas oublier que le théâtre est fait pour être vu. Comme Delia, autant que possible, j'essaie que le premier contact soit une captation, qui permet de saisir l'intrigue générale. Le travail de lecture sera réservé à l'analyse précise de certaines scènes.
Commencer les premières séances par des rappels sur le vers, et le simple fait, pas si évident pour les élèves, que ce n'est pas une phrase, et que pour comprendre le texte, il faut comprendre chaque phrase, et donc appréhender les vers par groupes.
Convoquer la grammaire : on repère le verbe conjugué, on cherche le sujet, les compléments qui permettent, avec le verbe, d'exprimer l'action... C'est une petite gymnastique, dans laquelle on devient plus agile avec l'habitude.
Faire réciter pour s'habituer à cette syntaxe.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Aurevilly le Sam 30 Sep 2017 - 16:48

Totalement d'accord (comme d'habitude) avec V. Marchais. J'ajoute que je leur explique aussi que plus on lit plus cela devient accessible, il faut persévérer. De plus, je leur dis que parfois que dans une tirade, l'auteur peut dire trois fois la même chose de façon légèrement différente pour permettre au spectateur de bien comprendre. Les élèves doivent garder en tête que le texte est fait pour être entendu. Il faut en tenir compte pour sa lecture. La "lecture" d'une pièce en vers ne correspond pas à la lecture d'un roman, je crois qu'il faut qu'ils le comprennent. Pour illustrer cette idée, je commence par projeter les premiers vers que j'agrémente de surlignages. Et je les lis moi-même.
avatar
Aurevilly
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par archeboc le Sam 30 Sep 2017 - 18:41

V.Marchais a écrit:Plusieurs pistes.
Souvent, le vocabulaire fait obstacle, mais en même temps, dans le théâtre classique, ce vocabulaire inconnu est assez limité : ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent. Les lister, et les faire apprendre, utiliser, intégrer AVANT de commencer le travail sur la pièce.
Ne pas oublier que le théâtre est fait pour être vu. Comme Delia, autant que possible, j'essaie que le premier contact soit une captation, qui permet de saisir l'intrigue générale. Le travail de lecture sera réservé à l'analyse précise de certaines scènes.
Commencer les premières séances par des rappels sur le vers, et le simple fait, pas si évident pour les élèves, que ce n'est pas une phrase, et que pour comprendre le texte, il faut comprendre chaque phrase, et donc appréhender les vers par groupes.
Convoquer la grammaire : on repère le verbe conjugué, on cherche le sujet, les compléments qui permettent, avec le verbe, d'exprimer l'action... C'est une petite gymnastique, dans laquelle on devient plus agile avec l'habitude.
Faire réciter pour s'habituer à cette syntaxe.

Pour faire entrer mes globules dans Racine, en commençant pas Athalie, je leur ai donné deux clefs :
- la première, que le vocabulaire peut paraître semblable au nôtre, mais qu'il a subi des dérives de sens qui peuvent les tromper. A eux de se dépatouiller.
- la seconde, que le complément de nom est souvent aspiré vers l'avant, parfois devant son référent, mais parfois plus loin ("et de votre David traité tous les neveux").

Avec cela, ils ont lu Athalie et Esther en 4e.

Et naturellement, apprentissage par coeur de longues tirades. Pour former l'oreille, c'est complémentaire de l'audition : comme le rythme est mnémotechnique, il y a renforcement réciproque de la métrique de l'alexandrin et du contenu appris par coeur.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Aurevilly le Sam 30 Sep 2017 - 18:54

archeboc a écrit:Et naturellement, apprentissage par coeur de longues tirades. Pour former l'oreille, c'est complémentaire de l'audition : comme le rythme est mnémotechnique, il y a renforcement réciproque de la métrique de l'alexandrin et du contenu appris par coeur.
Hélas,hélas, j'ai eu l'amère surprise de constater souvent qu'ils sont capables d'apprendre par cœur sans rien comprendre.
avatar
Aurevilly
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par dita le Sam 30 Sep 2017 - 18:56

Le théâtre au XVIIè siècle avec 2, 3 voire 4 élèves non francophones par classe, youpi.
avatar
dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Aurevilly le Sam 30 Sep 2017 - 19:17

Aucun rapport avec le sujet (pardon) mais si un modérateur passe par là, pourrait-il me dire pourquoi le nombre de message qui s'affiche sous mon avatar est toujours le même depuis 3 ans au moins! Merci !
avatar
Aurevilly
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par dita le Sam 30 Sep 2017 - 22:42

Aurevilly a écrit:Aucun rapport avec le sujet (pardon) mais si un modérateur passe par là, pourrait-il me dire pourquoi le nombre de message qui s'affiche sous mon avatar est toujours le même depuis 3 ans au moins! Merci !

Voilà, c'est un peu comme cela avec les non francophones. Merci, Aurevilly, d'illustrer mon propos.
avatar
dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Écusette de Noireuil le Dim 1 Oct 2017 - 10:05

J'ajouterai à toutes les excellentes choses qui ont été dites précédemment dont je pratique certaines-et dont d'autres m'intéressent beaucoup et que je pense pratiquer cette année- qu'une des difficultés vient souvent des multiples appellations des personnages qui sont fréquemment désignés par des périphrases: les déchiffrer avec les élèves facilite l'accès au sens.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Aurevilly le Dim 1 Oct 2017 - 10:40

dita a écrit:
Aurevilly a écrit:Aucun rapport avec le sujet (pardon) mais si un modérateur passe par là, pourrait-il me dire pourquoi le nombre de message qui s'affiche sous mon avatar est toujours le même depuis 3 ans au moins! Merci !

Voilà, c'est un peu comme cela avec les non francophones. Merci, Aurevilly, d'illustrer mon propos.
Very Happy
avatar
Aurevilly
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

Message par Eliza-Jane le Jeu 12 Oct 2017 - 16:34

lit et rature a écrit:Comment vous y prenez-vous pour faire lire à vos élèves du théâtre en vers ?

J'ai donné à mes secondes à lire Tartuffe , la pièce de Molière et tous , sans exception me disent de rien comprendre .


Je ne leur donne jamais ce type de théâtre à lire seuls d'entrée de jeu. Je lis avec eux au moins un acte entier, que nous décortiquons réplique par réplique ; il y en a toujours quelques-uns qui comprennent un peu, et l'émulation aidant d'autres se prennent au jeu. De toute façon, soit on renonce, soit on y va en force, au culot, en négligeant les "j'y comprends rien"... Travailler la structure et le sens global des scènes plutôt que le détail, focaliser l'attention sur les mots-clés et les intonations (à mettre en relief à l'oral, donc)... Une fois qu'on a un peu avancé dans l'histoire seulement, on peut sauter des scènes et leur demander de les lire seuls. Je reviens toujours sur la structure : à quoi a servi cette scène ? qu'est-ce qui a progressé ? qu'est-ce qu'on attend pour la suite ?
Ce programme de 2de est tout sauf facile, mais il est hors de question de renoncer à Molière (pour moi).

_________________
Fais ce que dois, advienne que pourra.
avatar
Eliza-Jane
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum