Sécurité en acrosport

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sécurité en acrosport

Message par archeboc le Jeu 5 Oct 2017 - 23:35

Dans le collège de mes globules, l'accrosport est particulièrement pratiqué. Il y a eu deux accidents l'an dernier, deux autres depuis le début de l'année. Je ne connais pas encore la gravité de chaque accident, mais il y a je crois une fracture et une entorse.

Beaucoup de parents sont inquiets, plusieurs parlent d'obtenir une dispense pour leurs enfants.

Avez-vous des infos au sujet de l'accidentologie scolaire en accrosport, rapportée aux autres pratiques sportives ?


Dernière édition par Derborence le Dim 8 Oct 2017 - 20:57, édité 1 fois (Raison : coquille dans le titre)

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Verdurette le Ven 6 Oct 2017 - 7:12

Mes filles ayant toutes des problèmes héréditaires de genou, le médecin m'avait mise en garde à propos de l’acrosport en me disant que les "porteurs" risquaient de se blesser le dos et les genoux. Ceux du haut, évidemment risquent la chute ... Je ne comprends pas pourquoi on fait des trucs aussi tordus , alors qu'on pourrait faire tout simplement de la gymnastique au sol, on a des gamins qui arrivent au bac sans jamais avoir appris à faire une simple "roue".
L'autre mode (coûteuse en plus ) c'est l'escalade. Ou on file des mauvaises notes à ceux qui ont peur, ou le vertige (j'en aurais fait partie).

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Ven 6 Oct 2017 - 8:41

Je ne me mêle jamais des autres matières mais là...  

Quel est l'intérêt de cette activité inutilement dangereuse ?

Quant à l'escalade, c'est très bien, mais pour les volontaires, parce que forcer qq'un qui a le vertige à faire de l'escalade, je trouve cela très peu constructif.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Ruthven le Ven 6 Oct 2017 - 8:55

Chocolat a écrit:

Quel est l'intérêt de cette activité inutilement dangereuse ?

L'activité est collective et non agonistique ; cela permet de travailler des compétences différentes d'une discipline individuelle comme la gym au sol ou collective d'affrontement (comme le foot).

Pour ce que j'ai vu en Terminale, c'est toujours un gros succès ; les élèves qui choisissent le menu avec accro-sport le choisissent la plupart du temps pour cette activité et en parlent en dehors des cours d'EPS (il y a moins d'enthousiasme généralement pour le pentabond Very Happy )
avatar
Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par kioupsPBT le Ven 6 Oct 2017 - 9:04

Il y a plusieurs blessés où j'étais l'an dernier en EPS mais pas en acrosport.

kioupsPBT
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Ven 6 Oct 2017 - 21:00

Bonsoir à tous,
J'essaie d'apporter des éléments de réponse dans l'ordre :
- une "dispense" (parentale) pour un enfant , seul l'enseignant peut décider si l'enfant peut ou non faire l'activité, puisque le professeur d'EPS doit adapter l'activité en fonction diu problème rencontré par l'enfant.
Si on parle d'inaptitude, demander une inaptitude pour convenance personnelle et non pour une raison de santé réelle, cela ferait bondir pas mal d'associations qui luttent pour que les enfants handicapés physiques (notamment) soient intégrés aux cours d'EPS... et c'est totalement illégal... Si le professeur EPS détecte un tel certificat de complaisance, il demande au médecin scolaire une contre-visite avec tous les documents ou examens relatifs à l'état de santé de l'enfant, et peut alors demander des explications plus poussées au médecin qui a établi le dit certificat.
-Accidentologie : il existe effectivement une étude, mais elle date me semble-t-il, il faut que je la retrouve.
On n'y pense pas mais ce sont les sport-co qui sont à l'origine plus d'accident en milieu scolaire... même si les gens "psychotent" sur l'escalade (mon enfant va chuter), la natation (mon enfant va se noyer). On ne compte plus le nombre d'entorse de chevilles, de genoux, de doigts,de poignets en basket ou en foot par exemple... et de traumatismes crâniens ou d'entorses cervicales en gym...
- problèmes héréditaires articulation du genou : maladie d'osgood ? autre ? effectivement, avec une bonne information donnée par le médecin de famille auprès du prof EPS (via le médecin scolaire si nécessaire), un élève peut pratiquer cette activité d'une autre manière. Encore faut-il que les médecins connaissent effectivement les tenants et aboutissants des activités dont ils "dispensent" les élèves...
- Activité "tordue", je passe sur ce type de jugement à l'emporte-pièce... l'acrosport est une activité au Bac si elle est programmée dans l'établissement (et elle prend de plus en plus le pas sur la gymnastique sportive du fait du matériel important et coûteux que cette dernière engendre...). L'acrosport ce n'est pas seulement faire des "pyramides", mais c'est aussi la construction d' éléments de liaisons (dont les roulades, les roues, les sauts etc...) et des renversements. Les élèves l'abordent en même temps que les figures elles-mêmes, et les comportements de pratique en sécurité...
-escalade "mode" : pourquoi pas se remettre à l'espalier, c'était tellement mieux "avant". L'escalade s'adapte aux appréhensions individuelles. La hauteur d'évolution aussi. tentez l'escalade avec un(e) encadrant(e) qualifié(e) une fois, vous allez comprendre. Juste pour ne pas en rester à vos propres phobies (que vous allez transmettre à vos enfants)
-escalade" inutilement dangereuse" : En quoi ? sans doute une des activités les plus contrôlées, surtout depuis cette année... je vous laisse trouver le texte tout récent sur la sécurité des APPN. Ah oui, c'est la hauteur qui fait peur...en cas d'accident. On va sans doute tomber de 10 mètres de haut... la réalité est que souvent les blessures se font à moins d'un mètre du sol... une réception mal contrôlée sur le dernier appui. Mais on en parle pas dans les journaux... ce n'est pas assez vendeur...
-escalade "peu "constructif" : pourquoi ? parce que ce n'est pas utile dans la vie de tous les jours ? on apprend rien de rien quand on fait de l'escalade ? aucunes compétences en vue ?..pfouuu...
Par contre, s'il y avait une activité "weeling en scooter", on pourrait en discuter vu ce que j'observe à la sortie des collèges et des lycées... Les parents mettant dans les mains de leurs enfants un truc vachement plus dangereux qu'une prise d'escalade... sans aucune espèce de surveillance qui plus est.
-blessés : à partir du moment où on fait une activité physique, il y a un risque de blessure. Il y en a qui se vautrent dans les escaliers...
le tout est de savoir apprendre à gérer le risque, à l'apprécier, afin de construire une pratique sécuritaire dont les élèves sont partie prenante. Une blessure qui survient parce qu'un élève n'a pas suivi les consignes, ça arrive et pas qu'un peu.
A l'enseignant bien évidemment de placer les élèves dans les conditions optimales de pratique sécuritaire. La formation ayant ici un rôle primordial. Mais le risque zéro n'existe pas. Tout le monde en convient.

Donc, avant de porter un jugement sur la dangerosité de telle ou telle pratique sportive et de courir ventre à terre chez le médecin pour "mettre à l'abri" vos mignons, soyez déjà au clair sur ce qu'il s'est REELLEMENT passé dans ce cours. Cela évitera de créer des réactions phobiques chez vos enfants (y compris en natation...), et ceux ci pourront alors se concentrer sur les conditions d'une pratique sécuritaire; et non sur le risque en tant que danger imparable. Et par la même occasion, cela évitera dans un second temps une autre dérive mentale : la suspicion... l'enseignant est sans doute un assassin en puissance... (bonus).

Un élève qui se fait une entorse en basket et un élève qui se fait une entorse en escalade... c'est vrai, c'est flippant... l'escalade.
Parce que normalement, on peut pas se blesser... en escalade... un peu comme en ski... ou en danse.
ou quand l'émotion l'emporte sur la raison.

Bon courage pour la suite.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Petit résumé

Message par So Vox le Ven 6 Oct 2017 - 21:16

Tiens, tant que j'y suis.
Depuis le début de l'année :
- Triple bond : 1 entorse de la cheville à la réception d'un saut en triple bond (sur son dernier saut l'élève se réceptionne sur un pied au lieu de deux dans le sable alors que les autres réceptions de ses sauts correspondaient à la consigne "réception souple à deux pieds regroupés". )
- Foot : 1 entorse du poignet : l'élève marche sur le ballon de foot et chute au sol...
- Basket : 1 ballon de basket sur le front, 1 petite entorse du doigt sur une réception de passe.
- Lancer de vortex : 1 entorse du doigt sur une réception de vortex ( 2 gamins s'envoient un vortex...)
- rugby : rien
- volley-ball : rien (même pas une petite entorse du doigt...)
- badminton : rien
- Boxe française : rien
- Tennis de table : rien
- demi-fond : rien

On a pas encore commencé l'acrosport, la planche à voile et le cirque... faut que je m'inquiète ou pas ??
Allez, je touche du bois et je fais surtout gaffe à mes conditions de pratique et à la sécurité... comme d'habitude.
On est en octobre 2017 et le risque zéro n'existe toujours pas.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Ven 6 Oct 2017 - 21:43

Chocolat a écrit:J
Quant à l'escalade, c'est très bien, mais pour les volontaires, parce que forcer qq'un qui a le vertige à faire de l'escalade, je trouve cela très peu constructif.

Je suis encadrant et j'enseigne l'escalade : au début, 99% des débutants ont peur du vide, c'est une réaction normale et saine (qui n'a rien à voir avec des vertiges qui sont une pathologie liée, par exemple à l'oreille interne).

Par ailleurs il y a une multitude d'évaluations qui ne sont pas seulement liées, et de loin pas, à la capacité à monter tout en haut d'un mur. On prend en compte également la progression, la maitrise technique d'assurage (même celle de faire de bons noeuds au sol), etc. C'est aussi un sport d'équipe, de construction de confiance en soi et en l'autre, etc.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Ven 6 Oct 2017 - 22:07

Effectivement.
Il faut en outre arriver à passer du risque subjectif que peut percevoir un débutant au risque objectif qui va guider les pratiques de l'expert.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Sam 7 Oct 2017 - 6:51

Merci pour les explications mais je maintiens ma position initiale : ces deux activités comportent une prise de risque supérieure aux autres.

Ceci étant dit, je n'ai pas pour habitude de "courir ventre à terre pour mettre à l'abri" : jamais de dispense d'eps pour mon fiston qui s'adapte aux activités proposées avec plus ou moins de conviction en fonction de l'intérêt trouvé.

Je prendrai le temps de me renseigner au sujet de l'acrosport auprès d'un médecin du sport, justement.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 7:24

Chocolat a écrit:Merci pour les explications mais je maintiens ma position initiale : ces deux activités comportent une prise de risque supérieure aux autres.


As-tu déjà pratiqué l'escalade en salle ? J'ai l'impression que tu n'y connais rien et ta position est gratuite. Je t'invite quand tu veux et t'offre une initiation pour te prouver que tu te trompes.

L'escalade en salle (parce qu'on parle bien de ça en cours de sport, pas d'une sortie en falaise où les risques objectifs sont bien réels), encadrée par un professionnel, ne comporte pas plus de risque qu'une autre discipline sportive, voire moins. L'assurage se fait avec des systèmes autobloquants, ce qui signifie que même si l'assureur au sol fait un malaise le grimpeur ne tombera pas. Par ailleurs, en plus de cela, pour apprendre l'assurage, les élèves mettent en place un double assurage, lui-même supervisé par l'encadrant. Justement parce qu'on évolue en hauteur (et même ça, ce n'est pas systématique, on peut évaluer une traversée à 20 cm du sol, l'escalade en bloc est une discipline olympique et certains blocs ne dépassent pas les deux mètres) les conditions de sécurité sont multipliées.

Je n'ai jamais vu d'accident en salle, pourtant j'y passe plus ou moins 10h par semaine depuis de nombreuses années. En revanche, combien de joueurs de foot sortis sur civière ? Combien de malaises sur des sports d'endurance ? Les risques ne sont-ils pas bien plus présents dans les sports aquatiques ?


Dernière édition par stench le Sam 7 Oct 2017 - 7:40, édité 1 fois

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Fires of Pompeii le Sam 7 Oct 2017 - 7:38

Par ailleurs, je souffre de vertige, et j'ai toujours pu faire l'escalade sans problème : on ne voit que le mur, pas le vide (sauf si vraiment on a envie de regarder, mais c'est inconfortable de toute façon, donc l'instinct fait qu'on regarde le mur, on a les yeux fixés sur le repérage des prises). Jamais de chute, et je faisais partie des "nuls en EPS" ; on nous apprend à assurer correctement un camarade, c'est hyper sécurisé. Rien à dire.

J'ai fait l'acrosport aussi, en collège et lycée, et avec mon poids plume j'étais toujours la voltigeuse du groupe. Jamais une blessure. Il suffit de faire attention, d'apprendre à réceptionner correctement une chute (et les chutes sont rares).

Honnêtement, le rugby était plus risqué : pas de tapis pour amortir, pas le temps de bien travailler les positions dans lesquelles on est, la technique du plaquage... Alors qu'en acrosport l'évolution en groupe et la construction de nos figures nous rendent précautionneux.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Sam 7 Oct 2017 - 7:56

stench a écrit:
Chocolat a écrit:Merci pour les explications mais je maintiens ma position initiale : ces deux activités comportent une prise de risque supérieure aux autres.


As-tu déjà pratiqué l'escalade en salle ? J'ai l'impression que tu n'y connais rien et ta position est gratuite. Je t'invite quand tu veux et t'offre une initiation pour te prouver que tu te trompes.

L'escalade en salle (parce qu'on parle bien de ça en cours de sport, pas d'une sortie en falaise où les risques objectifs sont bien réels), encadrée par un professionnel, ne comporte pas plus de risque qu'une autre discipline sportive, voire moins. L'assurage se fait avec des systèmes autobloquants, ce qui signifie que même si l'assureur au sol fait un malaise le grimpeur ne tombera pas. Par ailleurs, en plus de cela, pour apprendre l'assurage, les élèves mettent en place un double assurage, lui-même supervisé par l'encadrant. Justement parce qu'on évolue en hauteur (et même ça, ce n'est pas systématique, on peut évaluer une traversée à 20 cm du sol, l'escalade en bloc est une discipline olympique et certains blocs ne dépassent pas les deux mètres) les conditions de sécurité sont multipliées.

Je n'ai jamais vu d'accident en salle, pourtant j'y passe plus ou moins 10h par semaine depuis de nombreuses années. En revanche, combien de joueurs de foot sortis sur civière ? Combien de malaises sur des sports d'endurance ? Les risques ne sont-ils pas bien plus présents dans les sports aquatiques ?

Oui, j'ai pratiqué, en salle et en extérieur.
Mais on ne parle pas de moi, ici. On parle du rapport risque/intérêt au sujet d'une activité obligatoire en collège.
Dans ce contexte, la comparaison avec la natation me paraît inappropriée dans la mesure où il s'agit, pour le savoir nager, d'une compétence indispensable et à 100% bénéfique.

Puis j'avais l'impresion d'avoir bien dissocié acrosport et escalade dans mes réponses mais je veux bien redire que pour l'escalade, ce qui me dérange principalement c'est l'acharnement à l'imposer coûte que coûte à des gamins qui ont le vertige.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 8:04

Chocolat a écrit:
stench a écrit:
Chocolat a écrit:Merci pour les explications mais je maintiens ma position initiale : ces deux activités comportent une prise de risque supérieure aux autres.


As-tu déjà pratiqué l'escalade en salle ? J'ai l'impression que tu n'y connais rien et ta position est gratuite. Je t'invite quand tu veux et t'offre une initiation pour te prouver que tu te trompes.

L'escalade en salle (parce qu'on parle bien de ça en cours de sport, pas d'une sortie en falaise où les risques objectifs sont bien réels), encadrée par un professionnel, ne comporte pas plus de risque qu'une autre discipline sportive, voire moins. L'assurage se fait avec des systèmes autobloquants, ce qui signifie que même si l'assureur au sol fait un malaise le grimpeur ne tombera pas. Par ailleurs, en plus de cela, pour apprendre l'assurage, les élèves mettent en place un double assurage, lui-même supervisé par l'encadrant. Justement parce qu'on évolue en hauteur (et même ça, ce n'est pas systématique, on peut évaluer une traversée à 20 cm du sol, l'escalade en bloc est une discipline olympique et certains blocs ne dépassent pas les deux mètres) les conditions de sécurité sont multipliées.

Je n'ai jamais vu d'accident en salle, pourtant j'y passe plus ou moins 10h par semaine depuis de nombreuses années. En revanche, combien de joueurs de foot sortis sur civière ? Combien de malaises sur des sports d'endurance ? Les risques ne sont-ils pas bien plus présents dans les sports aquatiques ?


Mais on ne parle pas de moi, ici. On parle du rapport risque/intérêt au sujet d'une activité obligatoire en collège.


Bon, puisque je pense qu'il n'y a pas de risque, ou pas plus que pour n'importe quelle activité sportive, le rapport est clair. Pour le reste, c'est un sport peu traumatisant (pas de chocs, pas d'impacts, d'autant que le débutant et l'élève qui a peur ne grimpera qu'en moulinette ce qui signifie que même la chute n'est pas possible), qui met en jeu tout le corps, qui fait travailler la souplesse, l'équilibre, les efforts explosifs comme la résistance donc les différentes filières énergétique, bref une activité physique complète, qui de plus permet de travailler la confiance en soi et en l'autre, le dépassement mental. Je comprends, pour toutes ces raisons, pourquoi ce sport se développe rapidement en cours d'EPS : le rapport risque / intérêt est très très intéressant.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Sam 7 Oct 2017 - 8:06

kioupsPBT a écrit:Il y a plusieurs blessés où j'étais l'an dernier en EPS mais pas en acrosport.

Je ne parle pas uniquement de blessure apparente immédiate mais de problèmes au niveau du dos et des genoux dans une période de forte croissance.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 8:11

Chocolat a écrit:
kioupsPBT a écrit:Il y a plusieurs blessés où j'étais l'an dernier en EPS mais pas en acrosport.

Je ne parle pas uniquement de blessure apparente immédiate mais de problèmes au niveau du dos et des genoux dans une période de forte croissance.

Mais c'est le cas de quasiment tous les sports alors, s'ils sont mal encadrés ! Je pense que tu devrais faire davantage confiance aux professionnels qui sont formés pour ça, pour gérer un échauffement, pour adapter les pratiques à l'âge et aux capacités de chacun, etc.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Sam 7 Oct 2017 - 8:23

stench a écrit:
Chocolat a écrit:
kioupsPBT a écrit:Il y a plusieurs blessés où j'étais l'an dernier en EPS mais pas en acrosport.

Je ne parle pas uniquement de blessure apparente immédiate mais de problèmes au niveau du dos et des genoux dans une période de forte croissance.

Mais c'est le cas de quasiment tous les sports alors, s'ils sont mal encadrés ! Je pense que tu devrais faire davantage confiance aux professionnels qui sont formés pour ça, pour gérer un échauffement, pour adapter les pratiques à l'âge et aux capacités de chacun, etc.

Sans doute, mais soyons réalistes deux minutes : la gestion de 27 gamins en acrosport n'a rien à voir avec la gestion de ces mêmes 27 gamins en basket, en tennis de table, en volley ou en hand.

Par ailleurs, n'importe quel médecin généraliste te dira que pendant les périodes de forte croissance, il est préférable de ne porter, le plus souvent possible, que son propre poids...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 8:30

Bon, pour terminer, un rapport de la MAIF sur les accidents en EPS. On peut longtemps discuter de leur valeur, c'est un indice. Après, j'ai bien compris que je ne te convaincrai pas, je donne ces chiffres comme ça :

> à l'école primaire
15 % des accidents ont lieu au cours d'activité d'EPS (sports collectifs, gymnastique et natation). Concernant les disciplines pratiquées :

les accidents en gymnastique restent majoritaires en maternelle
les accidents survenus en course sont les plus fréquents en élémentaire
les accidents de natation (2/3 en bassin) sont majoritaires en CP et CE1

> au collège

C'est au cours des activités EPS (sports collectifs comme hand-ball, basket ; gymnastique ; athlétisme) que surviennent la majorité des accidents (56,5 %). La plupart ont lieu au sein même du gymnase. Ces accidents sont majoritaires chez les filles.

> au lycée (Éducation nationale)

L'EPS demeure l'activité au cours de laquelle survient le plus d'accidents pour tous les niveaux (75 %). La proportion d'accidents en sport augmente avec les niveaux. Les activités les plus représentées restent le volley, le basket et le hand-ball. Ces accidents sont majoritaires chez les filles.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 8:31

Chocolat a écrit:

Par ailleurs, n'importe quel médecin généraliste te dira que pendant les périodes de forte croissance, il est préférable de ne porter, le plus souvent possible, que son propre poids...

Et en escalade, tu portes quoi d'autre ?

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Vddw le Sam 7 Oct 2017 - 8:32

Tu as raison ! Il est bien plus facile de gérer 27 élèves en acro qu'en sport-co... ce genre de prise de position sans aucune expérience ou connaissance me laisse songeur ...
Personne ne te fera changer d'avis ... et avant de poser les questions au médecin du sport demande lui a quand remonte sa dernière visite dans un cours d'EPS ...

Vddw
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Chocolat le Sam 7 Oct 2017 - 8:41

stench a écrit:
Chocolat a écrit:

Par ailleurs, n'importe quel médecin généraliste te dira que pendant les périodes de forte croissance, il est préférable de ne porter, le plus souvent possible, que son propre poids...

Et en escalade, tu portes quoi d'autre ?

Je parlais de l'acrosport.

Stench, je n'ai aucun problème avec l'escalade (en extérieur, pour ma part, mais ça, c'est un autre débat) je trouve cela grisant voire addictif, mais je ne suis pas d'accord qu'on l'impose en tant qu'activité scolaire évaluée à des mômes qui ont le vertige et encore moins à des enseignants qui n'ont pas été formés pour l'encadrer correctement. Cela provoque des blocages qu'il est difficile de faire sauter par la suite.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par stench le Sam 7 Oct 2017 - 8:47

Chocolat a écrit:
stench a écrit:
Chocolat a écrit:

Par ailleurs, n'importe quel médecin généraliste te dira que pendant les périodes de forte croissance, il est préférable de ne porter, le plus souvent possible, que son propre poids...

Et en escalade, tu portes quoi d'autre ?

Je parlais de l'acrosport.

Stench, je n'ai aucun problème avec l'escalade (en extérieur, pour ma part, mais ça, c'est un autre débat) je trouve cela grisant voire addictif, mais je ne suis pas d'accord qu'on l'impose en tant qu'activité scolaire évaluée à des mômes qui ont le vertige et encore moins à des enseignants qui n'ont pas été formés pour l'encadrer correctement. Cela provoque des blocages qu'il est difficile de faire sauter par la suite.

Je t'ai déjà répondu quant au vertige, on tourne en rond. Dommage et tant pis.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Vddw le Sam 7 Oct 2017 - 8:48

Et puis que sais tu de la formation des professeurs d'EPS en escalade ?

Vddw
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par lisette83 le Sam 7 Oct 2017 - 8:48

L'acrosport a toujours été une hantise pour mes enfants et leurs camarades qui pourtant sont sportifs !
Evidemment ceux qui le choisissent au bac doivent l'apprécier.

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par lisette83 le Sam 7 Oct 2017 - 8:49

Il me semblait qu'on parlait d'acrosport pas d'escalade...

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum