Sécurité en acrosport

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 18:05

Chocolat a écrit:
kioupsPBT a écrit:Il y a plusieurs blessés où j'étais l'an dernier en EPS mais pas en acrosport.

Je ne parle pas uniquement de blessure apparente immédiate mais de problèmes au niveau du dos et des genoux dans une période de forte croissance.

Bonjour,

il y a plus de risque à porter un cartable sur le dos (l'éternel poids du cartable) tous les jours durant sa scolarité que de faire 2h d'acrosport sur un trimestre voire deux...

Et ceci dit, le triple bond est plus traumatisant que l'acrosport sur cette période de croissance. Idem pour le demi-fond.

Oui, il y a un poids supplémentaire pour le porteur, mais en cas de souci (maladie d'osgood, de sever, scoliose, lordose etc... on peut tout à fait demander à l'élève de se positionner dans le rôle de voltigeur... en considérant qu'il ne risque pas de chuter de 10 mètres...
Faire confiance aux professeurs EPS me semble important.

So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 18:21

Chocolat a écrit:Le sport en général, oui, bien sûr.
Certains sports à 27...

Ce n'est pas parce que vous pensez qu'encadrer 27 élèves en escalade (ou en acrosport) est inimaginable que dans la réalité ce n'est pas faisable et réalisé de manière compétente et professionnelle par l'encadrant.
La gestion des groupes est une notion de base en EPS.
Les profs d'EPS se déplacent même avec des classes à 30 dans la rue et gèrent ensuite des ateliers de travail sur place, là où il faut le plus souvent 1 ou 2 profs d'autres disciplines pour encadrer une sortie pédagogique dans un musée...
Attention, ce n'est en aucun cas un reproche. Juste un constat.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 18:35

Chocolat a écrit:Je ne me mêle jamais des autres matières mais là...  

Quel est l'intérêt de cette activité inutilement dangereuse ?

Quant à l'escalade, c'est très bien, mais pour les volontaires, parce que forcer qq'un qui a le vertige à faire de l'escalade, je trouve cela très peu constructif.

Je ne reviendrai pas sur le "risque ressenti" par les non pratiquants ou les débutants, mais cela a déjà été dit, une personne qui a le vertige peut tout à fait faire de l'escalade.
Mon fils et mon mari souffrent du vertige, et pourtant ils pratiquent y compris en falaise. Dingue non ?

Sérieusement, tentez l'expérience un de ces jours. Avec des encadrants formés s'entend. Pas forcément d'intérêt à y trouver, sauf peut-être à vaincre ses propres peurs et même prendre du plaisir....
Bref, se dépasser.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par frimoussette77 le Sam 7 Oct 2017 - 18:36

So Vox a écrit:
Chocolat a écrit:Le sport en général, oui, bien sûr.
Certains sports à 27...

Ce n'est pas parce que vous pensez qu'encadrer 27 élèves en escalade (ou en acrosport) est inimaginable que dans la réalité ce n'est pas faisable et réalisé de manière compétente et professionnelle par l'encadrant.
La gestion des groupes est une notion de base en EPS.
Les profs d'EPS se déplacent même avec des classes à 30 dans la rue et gèrent ensuite des ateliers de travail sur place, là où il faut le plus souvent 1 ou 2 profs d'autres disciplines pour encadrer une sortie pédagogique dans un musée...
Attention, ce n'est en aucun cas un reproche. Juste un constat.
Oui, enfin je croise régulièrement des classes avec leur prof d'EPS. Je peux te dire que le prof ne voit absolument pas les élèves qui sont les derniers et que plusieurs fois j'ai vu des élèves sur la route au lieu d'être sur le trottoir...
Ceci dit ce sont les élèves qui n'écoutent pas les consignes, le prof d'EPS fait ce qu'il peut ....
avatar
frimoussette77
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 18:47

Du coup, un encadrant qui encadre une file d'élèves en se positionnant à l'avant de la file... positionnement à revoir...
Tout comme les collègues qui, en sortie scolaire, se positionnent à l'arrière de la file mais qui papotent dans se soucier de ce qui se passe devant...
La formation des élèves sur les bons comportements à avoir AVANT de se déplacer est aussi une nécessité. Un élève qui se déplace sur la route sait parfaitement qu'il transgresse un interdit me semble-t-il. Ils ont tout à fait la notion de ce qui est bien ou mal.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par frimoussette77 le Sam 7 Oct 2017 - 18:52

So Vox a écrit:Du coup, un encadrant qui encadre une file d'élèves en se positionnant à l'avant de la file... positionnement à revoir...
Tout comme les collègues qui, en sortie scolaire, se positionnent à l'arrière de la file mais qui papotent dans se soucier de ce qui se passe devant...
La formation des élèves sur les bons comportements à avoir AVANT de se déplacer est aussi une nécessité. Un élève qui se déplace sur la route sait parfaitement qu'il transgresse un interdit me semble-t-il. Ils ont tout à fait la notion de ce qui est bien ou mal.
Tous les automobilistes qui ont le permis aussi connaissent les règles, ce qui n'empêche pas quelques-uns de les transgresser.
avatar
frimoussette77
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 21:34

archeboc a écrit:Dans le collège de mes globules, l'accrosport est particulièrement pratiqué. Il y a eu deux accidents l'an dernier, deux autres depuis le début de l'année. Je ne connais pas encore la gravité de chaque accident, mais il y a je crois une fracture et une entorse.

Beaucoup de parents sont inquiets, plusieurs parlent d'obtenir une dispense pour leurs enfants.

Sinon, qui, parmi les parents qui pensent demander une dispense de complaisance, a demandé une entrevue à l'enseignant concerné (ou éventuellement au chef d'établissement...) pour tenter d'en savoir plus sur sa pratique ? ou juste pour lui faire part de leur inquiétude ? C'est quand même bien (et surtout courageux) de poser les questions aux personnes concernées non ? Au moins le professeur peut répondre directement.

A défaut, j'espère donc que maintenant que vous avez certaines données et réponses en main, vous allez les rassurer... Leur dire qu'il y a plus de risque d'accident en sport collectifs qu'en acrosport... et rappeler aux parents de bien dire à leurs enfants qu'il faut écouter les consignes de sécurité données par le professeur EPS dans chaque activité, et surtout les appliquer en toutes circonstances, même quand un copain ou une copine décide de les transgresser... de bien vérifier qu'on travaille au milieu des tapis, pas au bord... qu'on ne court pas autour des groupes qui sont en train de monter une "pyramide"... qu'on ne saute pas pour descendre d'une figure, qu'on monte sans brutalité sur les angles naturels formés par deux segments, et non au milieu du dos ou de la cuisse... qu'on n'entrecroise pas les doigts lors d'une prise main-main... que l'échauffement est important pour éviter les blessures, que la tapis ne doivent comporter aucun intervalle entre-eux... qu' un élève plus lourd corporellement ne monte pas sur un élève plus léger... qu'on ne bouscule pas un porteur même pour rigoler... que lorsque l'on doit assurer le montage ou démontage d'une figure, on ne reste pas vautré sur le tapis ou debout les mains dans les poches...etc ... bref on apprend la sécurité et on s'y tient, et on la rappelle à ses camarades de groupe de travail.

D'autre part, les parents des 2 élèves qui se sont blessés durant le cours cette année notamment, ont normalement accès au rapport d'accident qu'établit le professeur EPS à la suite d'un accident. Ils fournissent un certificat médical indiquant la nature et la localisation des blessures, le professeur EPS indique comment l'accident s'est déroulé (nature de l'exercice, rapport avec les programmes, les consignes données, son placement durant l'exercice sur un plan etc...) et les témoins élèves témoignent aussi par écrit. Il y a donc une trace écrite pour chaque accident, même pour une entorse du doigt...

Enfin, acrosport avec un seul "c".

Bonne soirée

avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 21:36

Et encore, les automobilistes sont des adultes (enfin, à ce qu'il parait...), on imagine bien les transgressions possibles lorsqu'il s'agit d'adolescents...
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par pseudo-intello le Sam 7 Oct 2017 - 21:38

archeboc a écrit:Dans le collège de mes globules, l'accrosport est particulièrement pratiqué. Il y a eu deux accidents l'an dernier, deux autres depuis le début de l'année. Je ne connais pas encore la gravité de chaque accident, mais il y a je crois une fracture et une entorse.

Beaucoup de parents sont inquiets, plusieurs parlent d'obtenir une dispense pour leurs enfants.

Peu d'accidents chez nous, et pas en acrosport.

Peut-être que vous avez hérité du prof de sport de la BD "les profs" ?

pseudo-intello
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 21:43

où celui du petit Spirou (M. Mégot ?)
ou alors c'est le prof qui a hérité des élèves de la BD "profs" : un Boulard ?? Wink
nan, j'ai pas dit boulet...
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Verdurette le Sam 7 Oct 2017 - 21:43

Il y a les élèves qui écoutent les consignes, en EPS ou dans d'autres matières, et ceux qui font les c... et le prof d'EPS, pas plus que les autres, ne peut être derrière chacun.

Evidemment dans ce cas de figure, il est statistiquement plus dangereux  d'être en acrosport qu'assis sur une chaise.. encore que la forte propension de certains à se balancer puisse les conduire au fauteuil roulant à vie.

J'ai fait établir par mon médecin une liste de ce que ma fille peut faire ou pas, en fonction de la pathologie de ses pieds et de ses genoux. Elle a une genouillère , elle sait qu'elle doit s'arrêter en cas de douleur, et elle n'en abuse pas car elle aime bien le sport ... et je fais confiance au prof d'EPS pour en tenir compte au mieux.

L'aînée se luxait ou subluxait régulièrement le genou, or elle adore le sport ... mais il a bien fallu qu'elle adapte sa pratique. Donc tous les parents ne font pas faire des certificats de complaisance pour choisir le menu de monchérimoncoeur.

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par So Vox le Sam 7 Oct 2017 - 21:52

Verdurette a écrit:Il y a les élèves qui écoutent les consignes, en EPS ou dans d'autres matières, et ceux qui font les c... et le prof d'EPS, pas plus que les autres, ne peut être derrière chacun.

Evidemment dans ce cas de figure, il est statistiquement plus dangereux  d'être en acrosport qu'assis sur une chaise.. encore que la forte propension de certains à se balancer peut les conduire au fauteuil roulant à vie.

J'ai fait établir par mon médecin une liste de ce que ma fille peut faire ou pas, en fonction de la pathologie de son genou. Elle a une genouillère , elle sait qu'elle doit s'arrêter en cas de douleur, et elle n'en abuse pas car elle aime bien le sport ... et je fais confiance au prof d'EPS pour en tenir compte au mieux.

L'aînée se luxait ou subluxait régulièrement le genou, or elle adore le sport ... mais il a bien fallu qu'elle adapte sa pratique. Donc tous les parents ne font pas faire des certificats de complaisance pour choisir le menu de monchérimoncoeur.


Tout à fait.
Parfois, il faut demander à l'élève de ne pas trop en faire compte tenu de sa pathologie...
Et non, effectivement, tous les parents ne font pas certificat de complaisance. Y compris ceux dont les enfants ont des pathologies importantes. (cancer, polio, asthme d'effort, etc...). C'est courageux de leur part je trouve.
Parfois, ce sont les professeurs EPS qui ont peur... quand on m'a informé qu'une élève amblyope pouvait devenir aveugle suite à une roulade mal contrôlée...ou suite à une simple chute...mais les parents voulaient que leur enfant vive normalement... et bien, on en discute, on adapte toutes les situations et on y inclut les inter-actions avec les autres élèves... non sans une certaine appréhension...
Merci aux parents qui nous font confiance, et surtout à ceux qui nous communiquent avec nous.
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par archeboc le Mar 10 Oct 2017 - 10:19

Je voudrais remercier tous ceux qui ont répondu à ma question. Il faudrait que je clique sur le bouton merci de chaque message !


*** Sur les relations entre parents et enseignants dans le collège de mes globules

So Vox a écrit:Sinon, qui, parmi les parents qui pensent demander une dispense de complaisance, a demandé une entrevue à l'enseignant concerné (ou éventuellement au chef d'établissement...) pour tenter d'en savoir plus sur sa pratique ? ou juste pour lui faire part de leur inquiétude ?

Et bien justement, c'est une partie du problème : il aurait fallu contacter directement le coordo EPS, ou toute l'équipe. Mais les représentants des parents ont tendance à passer directement par le CDE. Pour l'acrosport, ils ont fait cette démarche au printemps dernier. A la réunion parent-enseignant, il y a dix jours, l'enseignant d'EPS annonce le programme de l'année, avec un beau morceau d'acrosport dedans, juste après avoir annoncé qu'il était stagiaire. Un parent s'étonne de cet acrosport, un deuxième rappelle la démarche faite en juin auprès de la direction, et c'est au tour du stagiaire de s'étonner, que personne ne lui avait rien dit, et ce n'était pas lui qui avait fait le programme, il prenait celui que l'équipe lui avait défini.

Voilà où en est la situation : les parents n'ont pas fait de grabuge, mais grommellent. L'acrosport commence plus tard. La FCPE va peut-être monter au front sans réfléchir, mais pas l'autre association de parents, qui se renseigne avant de se faire une idée, et qui, renseignement pris, demandera à rencontrer les enseignants. J'espère que je vous ai rassuré.

Moi, je ne le suis pas totalement.


*** Sur les inquiétudes des parents

D'autre part, les parents des 2 élèves qui se sont blessés durant le cours cette année notamment, ont normalement accès au rapport d'accident qu'établit le professeur EPS à la suite d'un accident.

Le problème, ce ne sont pas les deux élèves qui se sont blessés l'an dernier, ni ceux qui se sont blessés cette année, mais ceux qui se blesseront à l'avenir.

A défaut, j'espère donc que maintenant que vous avez certaines données et réponses en main, vous allez les rassurer... Leur dire qu'il y a plus de risque d'accident en sport collectifs qu'en acrosport...

Je n'ai pas ces données. Les données fournies sur ce forum sont pour l'instant trop agrégées pour fournir une tendance claire quant au danger que représente l'acrosport. Nous avons des parents qui reviennent de l'hôpital, où ils ont entendu les praticiens dire "oui, acrosport, on en voit de plus en plus, c'est une boucherie", et autres "pour de l'acrosport, il s'en tire plutôt bien", et ils le répètent aux autres parents. On voit les figures, et on imagine assez facilement son gamin cassé en deux au niveau de la colonne vertébrale.
C'est de l'imagination, nous n'avons pas de retour statistique sur l'accidentologie de cette pratique comparée aux autres sports à fort taux de casse (gym, foot, rugby). Il faudrait descendre à un niveau de détail assez fin : ce qui fait peur au parent, c'est l'atteinte à la colonne vertébrale, principalement.


*** Sur le danger spécifique de l'acrosport, estimé a priori

et rappeler aux parents de bien dire à leurs enfants qu'il faut écouter les consignes de sécurité données par le professeur EPS dans chaque activité, et surtout les appliquer en toutes circonstances, même quand un copain ou une copine décide de les transgresser...

L'un des problèmes de l'acrosport, c'est que tout le monde est responsable de la sécurité de tout le monde, ce qui fait que personne n'est responsable de rien. Reprenons les exemples donnés ici : si, pour avoir méprisé le trottoir, un gamin passe sous les roues d'une voiture, il est personnellement responsable de son accident. On pourrait plus utilement rapprocher l'acrosport de l'escalade, dans les deux cas, la sécurité de l'élève dépend du comportement d'autres élèves. Cependant, en escalade, celui qui tient la corde est responsable en titre de la sécurité, il n'est responsable que de cela, et de plus, cette responsabilité est matérialisé par une position et un accessoire spécifique. En acrosport, sont responsables de la sécurité ceux qui sont aussi en train de faire la performance, et ils en sont responsables collectivement : autant de sources d'insécurité, et peut-être d'accidents.

En particulier, tenir son gainage n'est pas à la portée de tous les élèves, ne pas le tenir peut légitimement arriver, et on ne peut pas le considérer comme une désobéissance. Mais en même temps, c'est difficile à détecter par l'enseignant. Un autre élève peut alors prendre un appui fautif, et l'élève qui n'est pas en faute peut se retrouver en chaise roulante. Le collège de mes globules n'est pas REP+, mais il a sa juste proportion de boulets, sur qui on ne peut vraiment, vraiment pas faire confiance pour l'observation d'une consigne vieille de plus de trois minutes.


*** Sur les certificats de dispense, qu'ils soient de complaisance ou pas

Si les deux tiers d'une classe débarquent avec des certificats mentionnant : "du fait de son faible poids Jessifer ne peut pas assurer un rôle de porteur", "l'absence de tonus musculaire affaiblit le gainage de Killian-Eudes, rendant dangereuse la pratique de l'acrosport dans une position de porteur", ou "la scoliose latente de Jean-Kevin proscrit toute activité sportive sous charge lourde", comment allez-vous organiser votre activité ? Allez-vous passer outre, prendre le risque d'un accident, et que les parents se retournent contre vous ?

Évidemment, si, comme je l'ai lu sur ce forum, "Aucun élève n'est forcé à exécuter une figure difficile", ce que je comprends comme : tous les élèves peuvent refuser d'être porteur, il n'y a même plus besoin de passer chez le médecin.

Le jeune stagiaire a vigoureusement dit lors de la réunion qu'avoir une dispense de natation ne dispense pas d'aller à la piscine : on reste sur le bord du bassin, ni qu'une dispense de course à pied ne dispense de venir sur la piste : on assure le chronomètre, voire l'animation de l'échauffement. Dans un cas comme dans l'autre, les apprentissages perdent toutefois une part de leur composante physique, mais cela ne touche qu'une minorité d'élèves. Dans une psychose de l'accident, les parents feront passer le mot d'ordre (surtout si on peut refuser d'être porteur sans certificat médical) et le résultat risque d'être massif.

Si on fait de l'acrosport sans acrobatie, on se rapproche de la vieille gym au sol, et les parents seront d'un coup plus calme.


*** De l'intérêt pédagogique de l'acrosport

Dernier point qui n'a pas été abordé ici : dans les discussions que j'ai eu avec quelques enseignants de sport d'autres collèges, j'ai entendu une forte mise en cause de l'intérêt pédagogique de l'acrosport. Grosso modo,
- c'est un sport qui permet de valoriser généreusement chez un élève en surpoids un appui tendu renversé, monté et tenu à gauche et à droit par deux camarades,
- c'est un sport qui permet de mettre dans le barème une composante "note de travail en groupe", qui oscille entre la note de gueule et l'école des fans.
en clair, on fait de la gonflette sur la notation.
Dans une académie de province, un IPR a très fortement déconseillé l'acrosport.

Mais finalement, l'enseignant fait de l'acrosport parce qu'il y est quasi obligé : il n'y a pas tant que cela de sports qui permettent de répondre au champ "s'exprimer devant les autres par une prestation artistique et/ou acrobatique". C'est moins marqué que la course d'orientation qui est dans beaucoup de collèges la seule activité accessible pour le champ "APPN", mais pour le champ "prestation artistique ou acrobatique", si on veut varier les pratiques, une fois sortie de la gym et de la danse, quelles sont les alternatives à l'acrosport ?
En Allemagne, j'ai entendu dire que les élèves pratiquaient beaucoup la danse de salon. Avez-vous entendu parler d'une telle pratique en France ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Ajupouet le Mar 10 Oct 2017 - 18:38

Ici, mes globules ont un syndrome génétique qui entraine luxations, ecchymoses et fragilité de la peau, sans compter une allergie au froid et au latex en prime.
Au vu du certificat médical "compliqué", l'enseignant n'a pas pris le moindre risque : dispense totale.
Résultat, nous passons devant le médecin scolaire qui va faire une dispense adaptée selon les activités... Ma fille fait tout de même du sport, en compétition, même !

Je trouve donc les professeurs de mes globules plutôt très sérieux et attentifs à la sécurité.
C'est normal, ils sont adultes et responsables, ils ne cherchent en aucun cas les ennuis, ni à blesser les élèves.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par skindiver le Mar 10 Oct 2017 - 19:01

J'ai lu quelques messages qui m'ont fait un peu halluciner...
C'est surprenant de parler avec autant d'aplomb de choses que l'on ignore complètement.

L'acrosport, l'escalade et l'aviron (sur le grand canal du chateau de versailles en prime) sont mes meilleurs souvenirs d'EPS.
Concernant l'acrosport, je crois que beaucoup de personnes s'imaginent que les gamins font des pyramides qui font des dizaines de mètres de haut comme dans les films. Ce n'était clairement pas ce que nous faisions...
Pour l'escalade, certaines personne ayant le vertige (un vertige réel et non une simple appréhension) peuvent avoir des difficultés à le faire, tout comme la personne qui serait phobique de l'eau, mais c'est quand même bien rare, et rien n'empêche de faire de l'escalade à 30 cm du sol.

La seule fois ou je me suis fait mal en sport c'était en tombant des barres parallèles....

On ne peut pas vivre avec cette appréhension de se faire mal en permanence...
avatar
skindiver
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Mattlec le Mar 10 Oct 2017 - 19:19

Pour ce que ça vaut... Le seul accident dont j'ai mémoire (visuelle ou auditive) en acrosport, c'était celui d'un élève qui, au mépris des consignes et du programme, s'était violemment ramassé après avoir effectué une cabriole du haut de la pyramide pour faire son intéressant.

Spoiler:
C'était moi.

_________________
"La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place. Il restait que burgonde ou anglais. Aaaaanglais ! Mais c’est encore moins répandu."
avatar
Mattlec
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sécurité en acrosport

Message par Lowpow29 le Mer 11 Oct 2017 - 11:34

Mattlec a écrit:Pour ce que ça vaut... Le seul accident dont j'ai mémoire (visuelle ou auditive) en acrosport, c'était celui d'un élève qui, au mépris des consignes et du programme, s'était violemment ramassé après avoir effectué une cabriole du haut de la pyramide pour faire son intéressant.

Spoiler:
C'était moi.

Hahaha désolée mais j'ai bien rigolé Very Happy

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lowpow29
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum