Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
isabe
Niveau 8

Elèves à occuper

par isabe le Dim 8 Oct 2017 - 17:38
Nous avons cette année des élèves de 6e très très compliqués. Complètement inadaptés au système scolaire classique.
Un truc incroyable, pourtant nous sommes en REP et nous avons déjà eu des classes difficiles.
Bref, dans une de mes 6e, deux élèves sont incapables de rester calmes. Ils ne sont pas agressifs, violents ou insolents. Ils ne savent juste pas ce qu'ils font là. Ils ne comprennent évidemment pas ce que l'on attend d'eux, s'ennuient et du coup, poussent des cris, se lèvent, n'ont pas d'affaires, poussent des petites voitures imaginaires sur la table en faisant VROOOOM, VROOOOOM, imitent la poule...
:shock:

Le reste de la classe soupire, n'en peut plus, je m'arrête, mais que faire ou que dire ? Ils sont étonnés quand je leur demande d'arrêter.
Le chef me dit de les mettre sur mes vidéos de classe inversée pour qu'ils travaillent seuls    

Ceci dit, je me demande si je ne peux pas leur faire faire autre chose. Découper des images, coller des chiffres... Bref, les occuper et les laisser tranquilles avec les cours.
Vous avez une idée ou une expérience à partager ?
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Elèves à occuper

par Rabelais le Dim 8 Oct 2017 - 18:51
Ce que tu relates est terrible.D'où viennent-ils? Ont-ils un suivi psy ?
Il faudrait voir les parents, ce n'est pas possible de ne rien faire.
En attendant, je ne sais pas, un test de niveau et ensuite, des activites autonomes de ce niveau là ?

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Elèves à occuper

par JPhMM le Dim 8 Oct 2017 - 18:54
S'ils sont insultants ou violents, les virer de la classe, bien sûr.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
neocdt
Habitué du forum

Re: Elèves à occuper

par neocdt le Dim 8 Oct 2017 - 18:57
@JPhMM a écrit:S'ils sont insultants ou violents, les virer de la classe, bien sûr.
Visiblement ils ne le sont pas...
isabe
Niveau 8

Re: Elèves à occuper

par isabe le Dim 8 Oct 2017 - 18:59
Non, ils ne le sont pas.
Refus des parents de la SEGPA pour certains. C'est très déroutant.
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Elèves à occuper

par Cleroli le Dim 8 Oct 2017 - 19:06
Pas d'expérience personnelle mais une de mes amies, PE, m'a un jour (il y a 2 ans environ) raconté que certains de ses élèves, incapables de rester assis et de travailler, passaient leur temps à jouer avec des jouets imaginaires, à se cacher sous leur table ou encore imitaient le cri de certains animaux. Je n'en revenais pas ..... Sa "solution", non satisfaisante et elle s'en désolait, était de les occuper en leur permettant de faire des dessins ou de jouer à certains jeux de société pour leur faire acquérir, par ce biais, quelques "bases".
Elle en avait parlé à son IEN et il n'avait pas su quoi lui répondre, à part "différenciez au maximum" sans lui donner un réel début de solution.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Elèves à occuper

par Daphné le Dim 8 Oct 2017 - 19:47
C'est malheureux mais ce sont des élèves qui ne sont pas à leur place dans une classe de collège, on leur propose une solution plus adaptée que les parents refusent, tant pis pour eux et surtout pour le gamin, mais nous on ne peut pas gérer ça dans une classe de trente !
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Elèves à occuper

par Malaga le Dim 8 Oct 2017 - 20:02
J'ai un élève qui est un peu dans ce profil-là mais en beaucoup plus soft. Il a clairement un problème d'hyperactivité, est incapable de rester assis sur sa chaise, ne cesse de se retourner, de parler, d'intervenir à tort et à travers, de jouer avec sa règle, sa paire de ciseaux... Bref, je passe mes cours à avoir un oeil sur lui et un oeil sur le reste de la classe. J'en parlais avec une collègue qui l'avait l'an dernier et elle m'a passée un espèce de petit dés spécial enfant hyperactif, ce qui lui occupe les mains et le rend visiblement plus calme. Je n'ai pas encore essayé mais sait-on jamais...


_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Elèves à occuper

par Rabelais le Dim 8 Oct 2017 - 20:16
Mais qu'est-ce que ça coûterait bon sang de les placer dans la même classe moins surchargée et de leur offrir un enseignement moins formalisé et plus différencié ? Rien. Y a vraiment une volonté de ne pas avancer sur ce sujet.
Oubliez ce que je viens de dire:
- les parents ( qui ont déjà refusé les prises en charge ) ne voudront pas, ça stigmatiserait le petit. Qu'il progresse n'est apparemment pas une priorité.
- ah oui, il y a déjà des structures pour ça, des segpa et ds ULis aussi et des ppre.
- eh puis c'est tellement plus drôle ( parce que j'ai les mêmes en 4e et le problème ne s'est pas résolu comme par magie ) de laisser le professeur gérer ces enfants et le reste de la classe sans cesse dispersée par leurs interventions.
Comme ça, vous voyez, c'est plus simple, personne ne peut apprendre, ça réduit les inégalités,

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Elèves à occuper

par doubledecker le Dim 8 Oct 2017 - 22:34
@Rabelais a écrit:Mais qu'est-ce que ça coûterait bon sang de les placer dans la même classe moins surchargée et de leur offrir un enseignement moins formalisé et plus différencié ? Rien. Y a vraiment une volonté de ne pas avancer sur ce sujet.
Oubliez ce que je viens de dire:
- les parents ( qui ont déjà refusé les prises en charge ) ne voudront pas, ça stigmatiserait le petit. Qu'il progresse n'est apparemment pas une priorité.
- ah oui, il y a déjà des structures pour ça, des segpa et ds ULis aussi et des ppre.
- eh puis c'est tellement plus drôle ( parce que j'ai les mêmes en 4e et le problème ne s'est pas résolu comme par magie ) de laisser le professeur gérer ces enfants et le reste de la classe sans cesse dispersée par leurs interventions.
Comme ça, vous voyez, c'est plus simple, personne ne peut apprendre, ça réduit les inégalités,

Parfois les parents refusent parce que la segpa est très éloignée et le temps de trajet fort long. Ils refusent aussi parce qu'ils ne connaissent pas la structure ou bien parce qu'ils ont du mal à accepter d'avoir un enfant différent de ce qu'ils avaient imaginé. Et c'est difficile de leur en vouloir.

@malaga, faut que je trouve ça pour mes gamins de segpa, ça peut être intéressantpour les aider à focaliser leur attention.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Elèves à occuper

par Kimberlite le Dim 8 Oct 2017 - 22:43
Il faudrait pouvoir filmer les enfants en classe pour que les parents réalisent (voire, s'il y a possibilité que les parents observent sans être vus, que les parents puissent assister à un petit moment de cours et voir le décalage entre leur rejeton et des enfants "normaux"). Parfois il y a une réelle difficulté à voir la réalité en face (c'est difficile pour des parents).

Evidemment un bilan psy ne serait pas de trop.
A noter que, même si ça n'est pas la panacée, le traitement pour certains hyperactifs a quand même vraiment des effets positifs (si c'est de l'hyperactivité): j'ai vu deux cas qui ne s'en sortaient pas si mal... mais évidemment il faut un bon suivi et le soutien des parents (qui d'ailleurs ont beaucoup de mérite).

K

_________________
Spoiler:
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Elèves à occuper

par doubledecker le Dim 8 Oct 2017 - 22:46
KinetteKinette a écrit:Il faudrait pouvoir filmer les enfants en classe pour que les parents réalisent (voire, s'il y a possibilité que les parents observent sans être vus, que les parents puissent assister à un petit moment de cours et voir le décalage entre leur rejeton et des enfants "normaux"). Parfois il y a une réelle difficulté à voir la réalité en face (c'est difficile pour des parents).

Evidemment un bilan psy ne serait pas de trop.
A noter que, même si ça n'est pas la panacée, le traitement pour certains hyperactifs a quand même vraiment des effets positifs (si c'est de l'hyperactivité): j'ai vu deux cas qui ne s'en sortaient pas si mal... mais évidemment il faut un bon suivi et le soutien des parents (qui d'ailleurs ont beaucoup de mérite).

K

Il faut surtout montrer ce qui se passe dans une classe de l'enseignement adapté ou spécialisé, prendre le temps de recevoir les parents, parler orientation et insertion professionnelle. Ça prend du temps mais c'est payant.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: Elèves à occuper

par Kan-gourou le Dim 8 Oct 2017 - 22:53
On m'a dit que les mandalas aidaient les enfants à se canaliser quand ils sont coloriés de l'extérieur vers l'intérieur. Je n'ai jamais vérifié, mais je sais que le dessin est une bonne aide pour la concentration (ou le calme, du moins).

Désolée de ne pas pouvoir t'aider davantage ! Bon courage !

_________________
Travaux en cours...
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: Elèves à occuper

par Wahlou le Dim 8 Oct 2017 - 22:58
Rien qu'en lisant le titre, ça en dit long sur ce qu'est devenu notre métier, que c'est triste...

Sinon j'ai cru comprendre qu'il y avait "un reste de classe qui soupirait", que font les parents de ce reste de classe ? Il y'a peut-être quelque chose à creuser de ce côté là, essayer de les faire intervenir pour faire bouger le CDE (parce-que bon, même s'ils sont mignons tout plein à défaut d'être des enfants normaux, n'empêche qu'ils perturbent le cours et rien que ça, ça mériterait une exclusion de telle sorte à permettre au reste de suivre normalement)

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
archeboc
Sage

Re: Elèves à occuper

par archeboc le Lun 9 Oct 2017 - 0:36
@neocdt a écrit:
@JPhMM a écrit:S'ils sont insultants ou violents, les virer de la classe, bien sûr.
Visiblement ils ne le sont pas...

S'ils empêchent de faire cours, les envoyer à la vie scolaire.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Elèves à occuper

par Verdurette le Lun 9 Oct 2017 - 4:46
Cela doit faire au moins cinq ou six ans que ces élèves ont, mutatis mutandis, le même comportement,  qu'on alerte leurs parents.
Sans doute trois ou quatre ans qu'on propose RASED, ULIS, consultation, thérapie,  à des parents qui refusent tout.
Et cerise sur le gâteau, certains gamins qui auraient été maintenus il y a encore quelques années ne l'ont pas été puisque le maintien n'existe plus.
Bienvenue au camp du bonheur.  

@doubledecker a écrit:Il faut surtout montrer ce qui se passe dans une classe de l'enseignement adapté ou spécialisé, prendre le temps de recevoir les parents, parler orientation et insertion professionnelle. Ça prend du temps mais c'est payant.

Pour cela, encore faudrait-il que les parents soient à l'écoute. Qu'ils viennent, aussi, dans certains cas. Et aussi qu'ils comprennent que le déni est le pire choix qu'ils puissent faire pour leur enfant, que "faire comme si tout allait bien" ne suffit pas pour que tout aille bien.



@Cleroli a écrit:Elle en avait parlé à son IEN et il n'avait pas su quoi lui répondre, à part "différenciez au maximum" sans lui donner un réel début de solution.
Ah, les IEN qui ont toujours réponse à tout pour vous prouver que vous ne savez pas y faire, mais jamais de solution concrète ...Quand différencier consiste à enseigner les déclinaisons à un groupe pendant que l'autre fait du coloriage, c'est un peu ... excessif, non ?

@Wahlou a écrit:Sinon j'ai cru comprendre qu'il y avait "un reste de classe qui soupirait", que font les parents de ce reste de classe ? Il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté là, essayer de les faire intervenir pour faire bouger le CDE

Là encore, pour certains, cela fait cinq ans qu'ils soupirent, demandent parfois des changements de classe ou d'école (en vain),  écrivent à l'IEN (sans avoir de réponse si ce n'est qu'on ne peut rien faire) ... Et l'exclusion permanente n'est pas non plus une solution.

On me dit dans l'oreillette que le collège unique, en soi, n'était pas une bonne idée, mais ce n'est pas politiquement correct. Si j'ajoute que les parents ne devraient plus être les seuls décisionnaires face aux professionnels de l'enseignement, là, je risque le camp de rééducation.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Elèves à occuper

par Daphné le Lun 9 Oct 2017 - 10:06
@Verdurette a écrit:
Cela doit faire au moins cinq ou six ans que ces élèves ont, mutatis mutandis, le même comportement,  qu'on alerte leurs parents.
Sans doute trois ou quatre ans qu'on propose RASED, ULIS, consultation, thérapie,  à des parents qui refusent tout.
Et cerise sur le gâteau, certains gamins qui auraient été maintenus il y a encore quelques années ne l'ont pas été puisque le maintien n'existe plus.
Bienvenue au camp du bonheur.  

@doubledecker a écrit:Il faut surtout montrer ce qui se passe dans une classe de l'enseignement adapté ou spécialisé, prendre le temps de recevoir les parents, parler orientation et insertion professionnelle. Ça prend du temps mais c'est payant.

Pour cela, encore faudrait-il que les parents soient à l'écoute. Qu'ils viennent, aussi, dans certains cas. Et aussi qu'ils comprennent que le déni est le pire choix qu'ils puissent faire pour leur enfant, que "faire comme si tout allait bien" ne suffit pas pour que tout aille bien.



@Cleroli a écrit:Elle en avait parlé à son IEN et il n'avait pas su quoi lui répondre, à part "différenciez au maximum" sans lui donner un réel début de solution.
Ah, les IEN qui ont toujours réponse à tout pour vous prouver que vous ne savez pas y faire, mais jamais de solution concrète ...Quand différencier consiste à enseigner les déclinaisons à un groupe pendant que l'autre fait du coloriage, c'est un peu ... excessif, non ?

@Wahlou a écrit:Sinon j'ai cru comprendre qu'il y avait "un reste de classe qui soupirait", que font les parents de ce reste de classe ? Il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté là, essayer de les faire intervenir pour faire bouger le CDE

Là encore, pour certains, cela fait cinq ans qu'ils soupirent, demandent parfois des changements de classe ou d'école (en vain),  écrivent à l'IEN (sans avoir de réponse si ce n'est qu'on ne peut rien faire) ... Et l'exclusion permanente n'est pas non plus une solution.

On me dit dans l'oreillette que le collège unique, en soi, n'était pas une bonne idée, mais ce n'est pas politiquement correct. Si j'ajoute que les parents ne devraient plus être les seuls décisionnaires face aux professionnels de l'enseignement, là, je risque le camp de rééducation.
Et c'est comme cela que depuis 40 ans, l'EN est devenu l'enfer que l'on connaît, pour certains élèves et leurs professeurs, finalement inadapté à beaucoup...
Contenu sponsorisé

Re: Elèves à occuper

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum