Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JaneB
Fidèle du forum

Re: Démission et reconversion

par JaneB le Mar 5 Déc 2017 - 21:42
@Cléopâtre a écrit:
@oldschool77 a écrit:Mais j'ai aussi révisé mes attentes vis-à-vis du boulot : plus question de chercher à se sentir utile et épanoui, par contre il me faut un environnement respectueux de chacun et des horaires de travail définis.

En tous cas je ne vois pas comment j'aurais pu concilier des démarches, entretiens, révisions, avec l'activité harassante du professeur de langue vivante. Il faut se donner un objectif clair, du temps et y mettre son énergie malgré les incertitudes.

Oui, je ne m'illusionne pas.  

C'est tout à fait ça. J'ai l'impression d'avoir été mal comprise ici. Ma décision est déjà prise, mon projet est clair, et je ne manque pas de motivation. Mais pour moi, cette profession épuisante, voilà pourquoi j'ai du mal à gérer les deux. Sans doute que le stress et le fait d'aller au travail avec des pieds de plomb chaque matin n'aide pas.

Peut être que je suis tout simplement nulle aussi Rolling Eyes  Je sais que d'autres trouvent que c'est "plutôt cool" (je cite...) ou encore que nous sommes bien payés "pour ce que nous faisons" (je cite toujours).

Dans tous les cas, il me faut une solution pour prendre de la distance l'année prochaine. Et les demandes se font tôt.

Merci oldschool77 pour tes précisions!

Je te comprends tout à fait. Je vis la même chose que toi. Ce métier demande une énergie folle, je trouve.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Démission et reconversion

par Lefteris le Mar 5 Déc 2017 - 22:14
@Cléopâtre a écrit:
Haha Smile , c'est vrai, c'est sans doute tout le monde! Précision: j'ai intégré l'idée que je dois partir. J'ai mis du temps à l'intégrer (deux, trois ans) mais c'est fait.
Mais oui, ôte-toi de l'esprit l'idée romantique et chateaubrianesque que tu souffres plus Very Happy .  Tu ne peux pas savoir ce qu'éprouvent plein de gens qui ne disent mot. Maintenant, lance toi, mais enlève le frein...

Oui, je cherche à ne pas avoir le cerveau parasité. La peur de rater un concours est bien là mais elle ne me paralyse pas et je pense qu'on ne perd jamais son temps quand on apprend de nouvelles choses.
Evidemment, personne n'aime rater un concours, mais les concours administratifs sont justement très différents de l'agreg, ntamment en lettres  où il faut pratiquement tout recommencer. Les savoirs sont cumulatifs (note de synthèse, questions juridiques) , et ce que tu as fait n'est pas perdu pour le concours suivant, voire un autre concours ayant des caractéristiques proches. Ceux qui ont réussi te le diront.

Mais je vois ici que d'autres ont réussi à mettre de la distance avec toutes les tâches que nous avons alors je dois pouvoir le faire aussi! Peu de prép, peu d'éval', peu de "prises de tête inutiles" et le reste du temps en bibli. J'imprime.
Non seulement ça ne nuit pas, mais ça apporte quelque chose. Entre une heure à faire un tableau de progression de une heure à s'imprégner tranquillement d'une relecture d'un texte, d'une nou velle lecture,  d'une préface savante, , qu'est-ce qui est le plus utile à l'exercice de ton art ? (Question rhétorique).

Ici, on trouve des exemples de reconversion et de gens qui ont préparé autre chose. Avec succès.
Moi, mais pas dans le bons sens. Je  connaissais pas Néo...  humhum Et objectivement ma situation est une des meilleures possibles. Mais je contemple avec effroi le naufrage autour de moi.

fleurs[/quote]

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Cléopâtre
Niveau 2

Re: Démission et reconversion

par Cléopâtre le Mer 6 Déc 2017 - 17:26
@Lefteris a écrit: Maintenant, lance toi, mais enlève le frein...

Chef oui chef!

Moi, mais pas dans le bons sens. Je connaissais pas Néo...   humhum . Et objectivement ma situation est une des meilleures possibles. Mais je contemple avec effroi le naufrage autour de moi.

Non... Toi, mais dans l'autre sens! C'était le bon sens pour toi puisque ta situation te plaît   trefle  
Il y en a qui sont bien dans ce métier et ce n'est pas moi qui chercherais à les en dégoûter juste parce que je m'y sens mal moi-même! Au contraire!
avatar
CatherineDeneuve
Niveau 5

Re: Démission et reconversion

par CatherineDeneuve le Mer 6 Déc 2017 - 17:43
Mais je vois ici que d'autres ont réussi à mettre de la distance avec toutes les tâches que nous avons alors je dois pouvoir le faire aussi! Peu de prép, peu d'éval', peu de "prises de tête inutiles" et le reste du temps en bibli. J'imprime.
Non seulement ça ne nuit pas, mais ça apporte quelque chose. Entre une heure à faire un tableau de progression de une heure à s'imprégner tranquillement d'une relecture d'un texte, d'une nouvelle lecture, d'une préface savante, qu'est-ce qui est le plus utile à l'exercice de ton art ? (Question rhétorique).

Cet état d'esprit est tout à fait le mien ! Mais maintenant j'ai appris à ne plus le dire à haute voix (avant je le disais à qui voulait l'entendre car j'assumais mon je-m'en-foutisme) car si on ne passe pas sa vie à faire des tableaux de prep', à cocher des petites croix pour les compétences, à planifier sa progression, à monter 6 ou 7 projets, on passe pour un "mauvais prof".
Perso, je fais tout ce que les bons profs consciencieux n'ont pas le temps de faire : je lis des romans, je lis la presse, je vais au musée, je pars à l'étranger à chaque fois qu'on a des congés, je regarde des films d'auteur, je couds, je peins, je tricote, j'écris et je passe très peu de temps dans mes prep' Et franchement, je ne trouve pas que mes cours soient plus nuls que les autres.

Alors, voilà, je prône le laisser-aller Razz Mais est-ce peut-être plus simple dans ma matière (arts) qui n'est pas fondamentale et dont la responsabilité pèse moins ?


Dernière édition par CatherineDeneuve le Mer 6 Déc 2017 - 17:45, édité 1 fois
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Démission et reconversion

par Lefteris le Mer 6 Déc 2017 - 17:45
@Cléopâtre a écrit:
@Lefteris a écrit: Maintenant, lance toi, mais enlève le frein...

Chef oui chef!

Moi, mais pas dans le bons sens. Je connaissais pas Néo...   humhum . Et objectivement ma situation est une des meilleures possibles. Mais je contemple avec effroi le naufrage autour de moi.

Non... Toi, mais dans l'autre sens! C'était le bon sens pour toi puisque ta situation te plaît   trefle  
Il y en a qui sont bien dans ce métier et ce n'est pas moi qui chercherais à les en dégoûter juste parce que je m'y sens mal moi-même! Au contraire!
Pas tant que ça, j'ai passé le premier concours à ma portée pour fuir une certaine situation, mais je n'ai pas réussi à repartir en sens inverse humhum . Disons que ce n'est pas parce que je suis "bien" dans le métier, mais son inintérêt est pour moi compensé par la proximité domiciliaire, le fait d'être quasiment en bout d'échelle indiciaire  etc. Mais je vois la situation de beaucoup autour de moi (qui n'ont pas ces compensations),  la dégradation fulgurante , ce qui se prépare , et franchement je ne me vois pas conseiller ce métier. En plus je cherche  toujours moi-même un détachement, même si les chances sont infimes, ce serait donc malhonnête de ma part.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Cléopâtre
Niveau 2

Re: Démission et reconversion

par Cléopâtre le Mer 6 Déc 2017 - 18:32
@CatherineDeneuve a écrit: Alors, voilà, je prône le laisser-aller Razz Mais est-ce peut-être plus simple dans ma matière (arts) qui n'est pas fondamentale et dont la responsabilité pèse moins ?

L'état d'esprit de quelqu'un qui a le sens des priorités et qui sait se ménager en prévision des années à venir! Wink
Et oui, il vaut mieux se taire, c'est bien connu!

@Lefteris a écrit: Pas tant que ça, j'ai passé le premier concours à ma portée pour fuir une certaine situation, mais je n'ai pas réussi à repartir en sens inverse humhum . Disons que ce n'est pas parce que je suis "bien" dans le métier, mais son inintérêt est pour moi compensé par la proximité domiciliaire, le fait d'être quasiment en bout d'échelle indiciaire  etc. Mais je vois la situation de beaucoup autour de moi (qui n'ont pas ces compensations),  la dégradation fulgurante , ce qui se prépare , et franchement je ne me vois pas conseiller ce métier. En plus je cherche  toujours moi-même un détachement, même si les chances sont infimes, ce serait donc malhonnête de ma part.

Tu as voulu retrouver ton ancien poste mais tu n'as pas pu? Heureusement que tu t'y retrouves en effet. Et tu recherches un détachement où si ce n'est pas trop indiscret?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Démission et reconversion

par Lefteris le Mer 6 Déc 2017 - 18:39
@Cléopâtre a écrit:

@Lefteris a écrit: Pas tant que ça, j'ai passé le premier concours à ma portée pour fuir une certaine situation, mais je n'ai pas réussi à repartir en sens inverse humhum . Disons que ce n'est pas parce que je suis "bien" dans le métier, mais son inintérêt est pour moi compensé par la proximité domiciliaire, le fait d'être quasiment en bout d'échelle indiciaire  etc. Mais je vois la situation de beaucoup autour de moi (qui n'ont pas ces compensations),  la dégradation fulgurante , ce qui se prépare , et franchement je ne me vois pas conseiller ce métier. En plus je cherche  toujours moi-même un détachement, même si les chances sont infimes, ce serait donc malhonnête de ma part.

Tu as voulu retrouver ton ancien poste mais tu n'as pas pu? Heureusement que tu t'y retrouves en effet. Et tu recherches un détachement où si ce n'est pas trop indiscret?
Une première fois quand j'étais encore stagiaire, mais la situation n'a pas pu s'arranger, donc j'ai pris mon poste. Il y a quelque temps par détachement, mais refusé. Je cherche soit dans un autre ministère, pour la formation d'adultes, ou alors ayant un rapport avec mon ancien métier (mais là je ne dis pas, ce serait comme si je donnais ma carte d'identité Very Happy ). Mais les difficultés sont innombrables : les détachements se font de grille indicaire équivalente (donc ça limite), il y a l'âge qui avance, beaucoup de postes sont pris dans les faits au moment de leur parution, etc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Cléopâtre
Niveau 2

Re: Démission et reconversion

par Cléopâtre le Mer 6 Déc 2017 - 19:04
@Lefteris a écrit:
Une première fois quand j'étais encore stagiaire, mais  la situation n'a pas pu s'arranger, donc j'ai pris mon poste. Il y a quelque temps par détachement, mais refusé. Je cherche soit dans un autre ministère, pour la formation d'adultes, ou alors ayant un  rapport avec mon ancien métier (mais là je ne dis pas, ce serait comme si je donnais ma carte d'identité Very Happy ). Mais les difficultés sont innombrables : les détachements se font de grille indicaire équivalente (donc ça limite), il y a l'âge qui avance, beaucoup de postes sont pris dans les faits au moment de leur parution, etc.

Haha, oui, je comprends tout à fait!

Et il est vrai qu'il faut ouvrir l’œil! Il y a enseignement et enseignement! Tout le monde n'est pas en collège... Il y a des endroits moins "fous" Wink (le problème étant qu'ils sont vite repérés et accaparés^^)!

En tout cas, merci encore pour tes paroles encourageantes!



avatar
Lizbeth
Niveau 1

Re: Démission et reconversion

par Lizbeth le Dim 21 Jan 2018 - 15:39
Bonjour à toutes et à tous,

Je reviens vers vous avec des nouvelles, j'espère que mon témoignage servira à montrer qu'il y a bien une vie en dehors de l'Education Nationale, et que ce n'est pas parce qu'on nous habitue à une remise en question incessante qui nous pousse petit à petit vers le bas (c'était mon ressenti en tout cas) qu'on n'est pas capable de réussir en dehors de ce système.
Après mon burn out, j'ai décidé de postuler dans le privé, sans y croire vraiment je vous avoue. J'ai toujours été une très bonne élève, plutôt impliquée, plutôt sûre de moi, pourtant depuis mon entrée à l'EN il y a 5 ans je n'ai fait que perdre confiance en moi. Eh bien, au bout de 3 entretiens je me suis vue proposer un CDI dans une boîte qui a l'air vraiment chouette à côté de chez moi (fini les 2h30 de trajets par jour)!!! Je passe de l'enseignement des langues au commerce international (où j'aurai l'occasion de pratiquer les langues étrangères bien plus qu'en cours), avec un contrat de 35 heures par semaine, mes soirées, mes weekends, et plein de nouvelles choses à apprendre! Je suis tellement enthousiaste, ça fait un bien fou de tomber sur des gens qui vous disent clairement "on a envie de vous former pour vous faire progresser". Quand je repense à quel point j'ai dû me débrouiller toute seule pendant mon année de stage, avec une tutrice tout simplement horrible qui prenait du plaisir à me voir échouer, je me demande bien pourquoi je n'ai pas eu le courage de franchir le pas plus tôt. Du coup j'ai envoyé ma lettre de démission au Rectorat, et je ne regrette pas du tout ma décision.
Voilà, après il s'agit de mon expérience, une parmi d'autres, je tenais tout simplement à la partager avec vous, en espérant que ça puisse servir à quelqu'un!
avatar
musa
Fidèle du forum

Re: Démission et reconversion

par musa le Dim 21 Jan 2018 - 15:47
Merci Lizbeth, ton témoignage ne me servira pas directement (je suis vieille et je ne pratique pas les langues étrangères Neutral ), mais il fait plaisir à lire! aai
avatar
Ihaveadream
Niveau 5

Re: Démission et reconversion

par Ihaveadream le Lun 22 Jan 2018 - 17:52
Super témoignage Lizbeth, merci !!
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Démission et reconversion

par VicomteDeValmont le Lun 22 Jan 2018 - 19:36
@Lizbeth a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

Je reviens vers vous avec des nouvelles, j'espère que mon témoignage servira à montrer qu'il y a bien une vie en dehors de l'Education Nationale, et que ce n'est pas parce qu'on nous habitue à une remise en question incessante qui nous pousse petit à petit vers le bas (c'était mon ressenti en tout cas) qu'on n'est pas capable de réussir en dehors de ce système.
Après mon burn out, j'ai décidé de postuler dans le privé, sans y croire vraiment je vous avoue. J'ai toujours été une très bonne élève, plutôt impliquée, plutôt sûre de moi, pourtant depuis mon entrée à l'EN il y a 5 ans je n'ai fait que perdre confiance en moi. Eh bien, au bout de 3 entretiens je me suis vue proposer un CDI dans une boîte qui a l'air vraiment chouette à côté de chez moi (fini les 2h30 de trajets par jour)!!! Je passe de l'enseignement des langues au commerce international (où j'aurai l'occasion de pratiquer les langues étrangères bien plus qu'en cours), avec un contrat de 35 heures par semaine, mes soirées, mes weekends, et plein de nouvelles choses à apprendre! Je suis tellement enthousiaste, ça fait un bien fou de tomber sur des gens qui vous disent clairement "on a envie de vous former pour vous faire progresser". Quand je repense à quel point j'ai dû me débrouiller toute seule pendant mon année de stage, avec une tutrice tout simplement horrible qui prenait du plaisir à me voir échouer, je me demande bien pourquoi je n'ai pas eu le courage de franchir le pas plus tôt. Du coup j'ai envoyé ma lettre de démission au Rectorat, et je ne regrette pas du tout ma décision.
Voilà, après il s'agit de mon expérience, une parmi d'autres, je tenais tout simplement à la partager avec vous, en espérant que ça puisse servir à quelqu'un!

Du point de vue salaire ça va donner quoi si ce n'est pas indiscret?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Lizbeth
Niveau 1

Re: Démission et reconversion

par Lizbeth le Lun 22 Jan 2018 - 20:04
Avec le treizième mois, et sans compter les primes, je vais toucher comme dans l'EN (j'étais en début de carrière par contre, certifiée à l'échelon 5). D'après ce que j'ai compris, c'est aussi parce que je n'ai pas de véritable expérience / formation dans le commerce, autrement le salaire aurait pu être un peu plus élevé au départ.
User19866
Expert spécialisé

Re: Démission et reconversion

par User19866 le Lun 22 Jan 2018 - 21:05
Et est-ce que tu pourrais nous donner l'intitulé de ton poste, sans donner de détails qui te rendrait facilement identifiable ? Je pense à des titres comme "assistante marketing", "assistante commerciale", "chargée de projets", par exemple. (Je suis peut-être complètement à côté de la plaque, pardon si c'est le cas ! Embarassed ) C'est super en tout cas ; c'est une nouvelle vie qui commence ! Very Happy
avatar
Lizbeth
Niveau 1

Re: Démission et reconversion

par Lizbeth le Lun 22 Jan 2018 - 22:53
Pas du tout! L'intitulé c'est "assistant commercial bilingue" Smile
làoùfinitlaterre
Niveau 7

Re: Démission et reconversion

par làoùfinitlaterre le Mar 23 Jan 2018 - 17:20
Vraiment rès heureux pour toi, Lizbteh . Tous mes voeux pour cette nouvelle carrière !
avatar
ritta68
Niveau 7

Re: Démission et reconversion

par ritta68 le Mar 23 Jan 2018 - 18:16
Tous mes vœux..de nouvelle vie.
Tiens nous au courant de ta nouvelle vie cheers
avatar
Alabama
Habitué du forum

Re: Démission et reconversion

par Alabama le Mar 23 Jan 2018 - 18:41
Quelle belle nouvelle ! Je te souhaite plein de bonheur dans ce nouveau job ! (et comme je t'envie !!)
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Démission et reconversion

par Rabelais le Mer 24 Jan 2018 - 8:25
Je suis de loin : félicitations !!
Ça fait plaisir à lire !

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Démission et reconversion

par Pseudo le Mer 24 Jan 2018 - 8:29
Bravo ! Tous mes vœux de réussite dans ton nouveau job !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Démission et reconversion

par Lefteris le Mer 24 Jan 2018 - 15:34
Bravo, bonne chance.
Preuve supplémentaire qu'il ne faut pas trop attendre : quand on est jeune, on a un avenir et des gens peuvent miser sur vous on peut encore trouver l'équivalent salarial, si l'on perd on a le temps de remonter, parfois on peut se permettre de déménager.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Démission et reconversion

par Caspar le Mer 24 Jan 2018 - 17:19
Oui, je crois qu'après quarante ans ce genre de reconversion doit devenir vraiment difficile (une entreprise embaucherait-elle un quadra- ou quinquagénaire débutant dans ce genre de travail ? J'en doute...).
koub
Niveau 3

Re: Démission et reconversion

par koub le Lun 12 Fév 2018 - 23:16
Quand vous parlez de concours tout en continuant à enseigner, parlez-vous de concours externes uniquement ? Je ne suis pas très bien renseigné mais je suppose qu'un concours interne n'est possible que dans son propre ministère...
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Démission et reconversion

par VicomteDeValmont le Lun 12 Fév 2018 - 23:18
Les concours internes de la fonction publique sont ouverts à tous les fonctionnaires après une certaine ancienneté.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
koub
Niveau 3

Re: Démission et reconversion

par koub le Lun 12 Fév 2018 - 23:35
Merci...Wink
Mais passer un nouveau concours (fonction publique d'Etat) ne vous condamne-t-il pas (encore) à une mutation bien lointaine ?
avatar
littleJulie
Niveau 10

Re: Démission et reconversion

par littleJulie le Mar 13 Fév 2018 - 7:11
@koub a écrit:Merci...Wink
Mais passer un nouveau concours (fonction publique d'Etat) ne vous condamne-t-il pas (encore) à une mutation bien lointaine ?
Pas forcément, tout dépend du concours et du reclassement dans le nouveau corps.
Ex prof à l'échelon 8, j'ai passé le concours de contrôleur des finances (catégorie B) : reclassée échelon 13, je pouvais sans problème rgagner ma région d'origine à l'issue de la formation.
J'ai enchaîné avec le concours d'inspecteur (catégorie A) : bien que reclassée à l'échelon 8, le retour est moins assuré et je mise beaucoup sur le rapprochement de conjoint.

Ça fait partie des paramètres à étudier quand on choisit de s'inscrire à un concours de la fonction publique. Un petit tour sur les sites des syndicats donne un aperçu du mouvement.
Contenu sponsorisé

Re: Démission et reconversion

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum