Adæquatio intellectūs cum rē

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Oct 2017 - 11:07

Zagara a écrit:Sauf pour les mathématiques qui n'ont pour objet qu'elles-mêmes.
L'appropriation des maths comme outil par la physique est le fait des physiciens.
Donc on a d'une part les mathématiques "pures" qui n'ont pour objet qu'elles-mêmes.
Et d'autre part les mathématiques "appliquées" qui sont utilisées comme un outil par diverses sciences, lesquelles ont pour objet la description du réel.
L'un des intérêts de l'article de Putnam dont j'ai indiqué la référence est d'inviter à penser différemment l'objet des mathématiques.

Après, précision nécessaire: il y a pas mal de monde qui dirait qu'entre l'époque de cet article et l'époque de Reason, Truth and History, il y a une forte évolution, voire en partie une palinodie, chez Putnam. (À mon avis pas tant que ça, mais là ça commence à être du débat de "spécialistes".)

P.S. (EDIT) : on trouve une traduction française de cet article (je suis bête, j'aurais dû vérifier avant) dans le 1er tome de Philosophie des mathématiques chez Vrin, dans la collection «textes clés» (tome paru en 2013).


Dernière édition par PauvreYorick le Jeu 12 Oct 2017 - 12:49, édité 1 fois

PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par Anaxagore le Jeu 12 Oct 2017 - 11:11

Les objets mathématiques ne viennent pas de nulle part.

Husserl en parle d'une manière très intéressante.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par Anaxagore le Jeu 12 Oct 2017 - 11:42

Et puis cette distinction mathématiques pures/mathématiques appliquées, c'est bon pour des disputes de labos pour des crédits, les mathématiques s'en fichent. Wink

Imaginons quelqu'un qui travaillerait sur l'action propre d'un groupe de Lie sur une variété. Mathématiques pures? Systèmes dynamiques? Mathématique physique? On est toujours le puriste des uns et le vulgaire utilitariste des autres.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par Mezziaz le Jeu 12 Oct 2017 - 13:00

Il est vrai que beaucoup de distinctions s’effacent dans la pratique. Claude Bernard remettait en question la pertinence de celle qui sépare induction et déduction.

@PauvreYorick : On me dit souvent que Putnam a la réputation d'avoir constamment remanié sa position (jusqu'a sa mort l'an dernier). Pour ma part, je ne suis pas assez familier avec lui pour discuter de cette évolution, mais cela rend l'étude de ses travaux plus intéressante encore (et sans doute aussi : plus difficile).

Je suis tout de même très heureux de le voir cette année a l'agrégation. Quel dommage qu'il ait fallu attendre qu'il décède. J'espère secrètement qu'il n'en ira pas de même pour Kripke, par exemple.

En ce qui me concerne, je suis assez triste de ne présenter l'agrégation que l'an prochain, étant donné que Leibniz et les stoïciens sont mes deux sujets fétiches. Dorénavant, il est garanti que je ne tomberais jamais dessus !
avatar
Mezziaz
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par Anaxagore le Jeu 12 Oct 2017 - 13:41

Aaaaah j'avais pigé pour Leibniz mais j'avais oublié que Putnam était au programme de l'agrégation cette année.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adæquatio intellectūs cum rē

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Oct 2017 - 14:02

Mezziaz a écrit: @PauvreYorick : On me dit souvent que Putnam a la réputation d'avoir constamment remanié sa position (jusqu'a sa mort l'an dernier).
Remanié, ça, c'est hors de doute. Mais vis-à-vis de cet article (j'ai édité mon post ci-dessus pour signaler sa traduction française), certains iraient jusqu'à dire qu'il n'est pas compatible avec le réalisme interne de RTH. J'en doute.

Pour Kripke, j'ai un peu peur que tes craintes ne se vérifient. Je ne serais pas du tout surpris de voir Naming and Necessity à la même place dans le programme, dès l'année qui suivra sa mort. Pour tout te dire, je m'y prépare déjà Razz

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum