Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ma'am
Érudit

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Ma'am le Sam 14 Oct 2017 - 16:30
Bah les autres stagiaires avaient l'air de tout comprendre, eux. Ils levaient les yeux au ciel quand je posais les questions qui fâchent aux formateurs.

Bon, pour être totalement honnête, la méthode ne connaît pas non plus 100 % d'échec. Il y a quand même des enfants qui apprennent à lire comme ça, je pense.

Néanmoins, je suis certaine d'une chose, c'est que les enseignants de mes enfants n'ont pas du tout conscience du nombre de parents qui utilisent une méthode parallèle en douce à la maison. L'année dernière, j'avais des horaires qui me permettaient d'être assez souvent à la sortie de l'école et j'ai vu les mamans se refiler discrètement des Léo et Léa et autres Boscher sur le parvis de l'école.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Zagara le Sam 14 Oct 2017 - 16:30
Première phrase de CP au passé composé et pas au présent...? Avec 7 mots et 2 propositions ? C'est pas genre... inadapté à un élève qui débarque de maternelle ?
J'y connais rien, mais ça n'a pas plus de sens de commencer par quelque chose de simple comme, je sais pas : "mon ami est là" ?


Dernière édition par Zagara le Sam 14 Oct 2017 - 16:32, édité 1 fois
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Elyas le Sam 14 Oct 2017 - 16:32
Ah les fiches son. Commentaire de mon fils hier : "On a travaillé sur une nouvelle lettre." Je réponds "Ah ?" Il poursuit : "Oui mais je la connaissais déjà. M, papa !"

Là on travaille les tr/br/cr/dr et les oi/ou/on/an. Il veut lire ses cartes pokémon (je vous ai dit que ce jeu est génial pour mobiliser l'apprentissage d'un enfant, bah si je ne l'ai pas fait, je vous le dis). J'ai un peu plus confiance en moi pour lui apprendre les sons compliqués. Pour les maths, j'ai travaillé les 4 opérations que de 1 à 10 et ça fonctionne bien. Mais sa maîtresse de MS avait déjà posé les bases (les parents se plaignaient d'elle car elle criait beaucoup, quand j'ai vu que mon fils savait additionner et soustraire avec ses doigts, je n'ai plus écouté du tout les critiques sur ses cris). C'est sur l'écriture que je vais devoir faire les choses en douceur. Mais il aime les stylos plumes et il tient correctement son stylo (il a un Lamy ABC et un Pilot Kakuno).

Bref, je fais comme je peux mais je sens que mon fils ne fournit pas beaucoup d'efforts en classe et qu'on va (encore) nous le reprocher (comme l'an dernier).

En plus, tous les bons élèves (dont mon fils) ont été mis au fond de la classe. Là, je n'ai rien compris au truc pour le coup. Mon fils l'a subi comme une punition.

Ce que je crains est que mon fils prenne l'habitude de ne pas se donner à fond en classe parce que c'est trop facile et que tout est normé pour les élèves en difficulté (c'était déjà le cas avec la GS l'an dernier, la maîtresse m'a agacé en disant que l'APC serait pour tous les élèves afin de ne pas stigmatiser les plus faibles et que cela serait calé sur ce dont ont besoin les plus faibles... ma femme m'a senti me crisper très légèrement, me dire ça à moi ).
avatar
Ma'am
Érudit

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Ma'am le Sam 14 Oct 2017 - 16:34
@Zagara a écrit:Première phrase de CP au passé composé et pas au présent...? Avec 7 mots et 2 propositions ? C'est pas genre... inadapté à un élève qui débarque de maternelle ?

Mais puisqu'on te dit qu'ils sont intelligents ! Ils ont déjà beaucoup travaillé sur la littérature de jeunesse en maternelle.
Attention Zagara, tu files un mauvais coton, tu es une dangereuse provocatrice ! (comme moi...)
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par RogerMartin le Sam 14 Oct 2017 - 16:35
Et quand on imagine la pression que mettent les inspecteurs pour forcer (car il n'y a pas d'autre mot) les enseignants à utiliser cette de méthode semi globale... Je ne sais pas comment ils peuvent dormir la nuit. Parce que moi j'ai vu la chose en tant que parent, j'ai à peine réussi à sauver mon gosse et une poignée d'autres (surtout en disant aux parents de leur apprendre à lire eux-même le plus tôt possible). Mais je confirme que quand on traite le problème en fin de CE1, ce n'est pas d'une seule séance de graphothérapeute dont on a besoin, et qu'il vaut mieux avoir les reins et les nerfs solides...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Zagara le Sam 14 Oct 2017 - 16:36
La progressivité des enseignements est vraiment considérée comme une connerie par les formateurs de premier degré ? O_o
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Padre P. Lucas le Sam 14 Oct 2017 - 16:37
@V.Marchais a écrit:Ce n'est pas toi qui es limitée, c'est la bêtise humaine qui est illimitée.
Tu ne peux pas comprendre comment marche un truc qui ne marche pas.

humaine, humaine, c'est vite dit, on n'est quand même pas loin de la logique shadok : "Plus ça rate, plus on a de chance que ça marche."

avatar
Ma'am
Érudit

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Ma'am le Sam 14 Oct 2017 - 16:38
@RogerMartin a écrit:Et quand on imagine la pression que mettent les inspecteurs pour forcer (car il n'y a pas d'autre mot) les enseignants à utiliser cette de méthode semi globale... Je ne sais pas comment ils peuvent dormir la nuit. Parce que moi j'ai vu la chose en tant que parent, j'ai à peine réussi à sauver mon gosse et une poignée d'autres  (surtout en disant aux parents de leur apprendre à lire eux-même le plus tôt possible). Mais je confirme que quand on traite le problème en fin de CE1, ce n'est pas d'une seule séance de graphothérapeute dont on a besoin, et qu'il vaut mieux avoir les reins et les nerfs solides...

Pour la pression, avec les débutants, ils jouent sur du velours. J'ai eu l'impression qu'aucun stagiaire ne se posait de questions sur les méthodes de lecture. On leur disait que c'était ça qu'il fallait faire, OK, dont acte.

Les reins, les nerfs et le porte-monnaie...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Aliceinwonderland le Sam 14 Oct 2017 - 16:51
Verdurette a très bien résumé les causes du problème. Mais j'ai l'impression qu'on va de plus en plus loin dans l'absurdité (surtout avec le redoublement qui a quasi disparu), le roi est nu mais personne n'ose le dire.

Même quand on croit y échapper on n'y échappe pas complètement parce qu'on ne peut pas faire la classe à ses enfants constamment et tout rattraper, et le privé dysfonctionne aussi, ce n'est pas forcément la panacée. J'ai bien rattrapé mes fils dans les matières littéraires, mais je suis persuadée que mon ignorance dans les matières scientifiques les a lésés, surtout le grand.

Concernant le rendez-vous avec la maîtresse, je serais dubitative. Quand je me suis retrouvée dans la même situation à l'époque avec mon fils entrant en CP, j'ai toujours agi de manière cachée, je n'ai jamais agressé la maîtresse comme l'ont fait certains parents de la classe (que je comprends cela dit). Peut-être parce que j'avais détesté être moi-même prise à partie par des parents en tant que prof, et parce qu'elle était très jeune, j'ai pensé qu'elle n'avait pas le choix. J'ai tout repris tous les jours, c'était épuisant (j'étais en première année d'école d'ortho donc aucune pratique mais énormément d'anatomie à apprendre par cœur) et mes camarades de promo à qui j'en parlais me trouvaient folle et me disaient de bosser mes partiels et de le laisser tranquille. A la décharge de sa maîtresse, je dois dire qu'il cumulait les erreurs visuelles et auditives (en y repensant je me dis qu'il avait eu une méthode avec uniquement des étiquettes en GS, pas du tout de syllabique ce qui n'a pas aidé) mais les enfants ne sont en effet pas tous égaux en ce qui concerne la conscience phonologique. J'ai créé pour lui des exercices systématiques sur les confusions b/d, m/n, t/d, p/b...Je ne savais même pas qu'il existait des livres ortho là-dessus ! On en a fait tous les jours, et aussi du Boscher tous les jours (c'est tout ce que j'avais sous la main à l'époque et c'est une progression cohérente). A la fin de l'année il était le meilleur en lecture de la classe, en CE2 il lisait tout Harry Potter et  le Seigneur des anneaux,  et le maître me disait : "Il est excellent en lecture votre fils mais en maths ce n'est pas pareil quand même". Je regrette que mon père n'ait jamais pris le temps d'essayer de le rattraper en maths/physique, au moins au lycée, alors qu'il déplorait régulièrement la baisse de niveau de ses étudiants.

Son frère n'a eu aucun souci. Je pense qu'il avait un profil différent (mon grand était gaucher et les gauchers font plus d'erreurs visuelles et de confusions je trouve), il avait eu une approche de la syllabe simple plus cohérente en GS, je lui ai fait Boscher pendant les vacances et il a eu la super maîtresse de CP que tout le monde voulait et qui faisait Borel-Maisonny. Bon dans l'intervalle j'avais été péter un plomb chez la directrice car en CE1 mon grand avait eu de nouveau une petite jeune qui appliquait bêtement les pires inepties IUFM, après ça ils ont toujours été dans les meilleures classes avec les vieux instits à l'ancienne (et j'avais sorti à la directrice que c'était moi qui avais passé le CP à lui apprendre à lire). Comme quoi j'aurais peut-être dû aller au clash avant, il aurait eu un meilleur CE1, je ne sais pas en fait.

Si tu veux je peux t'envoyer en mp des exercices systématiques de confusions visuelles, moi je craque un peu inversement quand j'en donne aux parents et qu'ils ne s'en servent pas ; or j'ai observé que si ces erreurs perdurent, à un certain stade on ne peut plus les rééduquer, il faut vraiment les faire céder d'emblée par un travail intensif ( reprendre les lignes tous les jours, trois minutes seulement mais tous les jours). Après les enfants les traîneront toujours, ils compenseront un peu par la voie d 'adressage en effet mais n'auront jamais une lecture vraiment efficiente.

Je suis en train d'essayer de construire un blog où je montrerai les supports/jeux utilisés, en fait il y a aussi beaucoup de moyens de faire écrire les enfants en jouant, sans même qu'ils s'en rendent compte, de manière très systématique, en travaillant les sons progressivement et systématiquement. Je regrette de ne pas avoir connu tout cela pour mon fils : on trouve énormément de ressources sur internet type syllamots, et dans le commerce sur les sites spécialisés de nombreux jeux notamment tous les jeux de l'as et les Tam-Tam, les livres de Christine Barthélémy aussi qui sont très bien. Si j'en avais un troisième je pense que je lui apprendrais directement à lire et écrire  dès la GS avec l'imprégnation syllabique de Garnier-Lasek, ainsi qu'en utilisant toutes les merveilles qui sont dans mon bureau, et je lui ferais carrément sauter le CP (mais je suis un peu décatie pour un n°3 désormais) ...
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par V.Marchais le Sam 14 Oct 2017 - 17:08
Je veux bien pour les exercices sur les confusions, Alice.

De mon côté, depuis septembre, j'ai bricolé des trucs moi-même, dans ce goût-là :

ba da bi di do bo du bu bé dé dy bou dou

bidou – dodu – doudou – à dada – baba – barbapapa – boum – badaboum – dodo – il boude – bobo.

Octobre – le bidon – le début – le double – la bouche – la douche – le diable – dur – un domino – dormir – la barbe – la cabane - samedi – une dune – une biche - le panda – mon bol - la radio – le radis – pardon – la table – le bras – les draps – midi – du blé – du sable – de la salade.

Adèle a perdu sa balle.
Barnabé a bu de la limonade.
Le bouton de ma robe est abimé.
Abel m’a donné ses bottes.
Le bébé dort dans le jardin.
Mélodie a déjeuné au bord du lac.
Mado a bu du jus de banane.
Le ballon d’Adèle est dégonflé.
Jade se dépêche.
Flore danse, Abel bricole.
Je te donne de la bonne brioche.
Jade est blonde.
Mon papa est barbu.
Le bébé boude.
Le chat a bondi.
La rivière a débordé.
La dame est malade.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par RogerMartin le Sam 14 Oct 2017 - 17:20
I love you


Si seulement j'avais lu ce topic quand fiston était en GS ou en CP...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par *Fifi* le Sam 14 Oct 2017 - 17:27
Ce fil est édifiant.

Quelle est la progression au cours de la maternelle pour aller vers la lecture ? Vous parlez d'étiquettes, ça veut dire quoi ? Des enfants apprennent à lire des mots de manière globale en GS ?

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par RogerMartin le Sam 14 Oct 2017 - 17:28
Oui. Avec des étiquettes (souvent mises au tableau, ou déclinées en photocops, etc.).

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Verdurette le Sam 14 Oct 2017 - 17:29
@Sulfolobus a écrit:
@Verdurette a écrit:
Par ailleurs, vers 1900, un médecin , Decroly, a conçu une méthode de lecture pour les enfants sourds profonds. Ces enfants ne pouvant accéder au sens par le son (qu'ils ne perçoivent pas), Decroly veut leur faire reconnaître les mots globalement, liant un ensemble graphique à un sens.  C'est le principe du pictogramme, et cela limite, pour la plupart, le stock de mots accessibles.
Vers 1907, il songe à étendre sa méthode aux enfants entendants en difficulté.
Est-ce que cette méthode marche avec les enfants sourds profonds ? Sinon, comment leur apprend-on à lire ?

Le problème ne se pose plus tout à fait en ces termes, parce qu'aujourd'hui les sourds profonds sont généralement appareillés avec un implant cochléaire. C'est un appareillage assez complexe qui transmet des impulsions électriques au cerveau, lequel doit apprendre à les décoder. Il faut donc une très longue rééducation orthophonique pour apprendre à "traduire" ces signaux électriques (entendre) et, parallèlement, essayer de produire des sons identifiables par les entendants (oraliser). C'est un dispositif qui a l'avantage de permettre la communication avec les entendants. La langue des signes (très longtemps interdite dans la scolarité française, il faut le savoir! cf Emmanuelle Laborit) permet des échanges beaucoup plus riches et subtils, mais limités à la communauté sourde et à leurs proches. L'association des deux permet d'apprendre à lire presque comme d'autres enfants, la seule limite étant la possibilité d'accéder à la beauté purement sonore d'un texte, je pense notamment à la poésie.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Aliceinwonderland le Sam 14 Oct 2017 - 17:36
@V.Marchais a écrit:Je veux bien pour les exercices sur les confusions, Alice.

De mon côté, depuis septembre, j'ai bricolé des trucs moi-même, dans ce goût-là :

ba da bi di do bo du bu bé dé dy bou dou

bidou – dodu – doudou – à dada – baba – barbapapa – boum – badaboum – dodo – il boude – bobo.

Octobre – le bidon – le début – le double – la bouche – la douche – le diable – dur – un domino – dormir – la barbe – la cabane - samedi – une dune – une biche - le panda – mon bol - la radio – le radis – pardon – la table – le bras – les draps – midi – du blé – du sable – de la salade.

Adèle a perdu sa balle.
Barnabé a bu de la limonade.
Le bouton de ma robe est abimé.
Abel m’a donné ses bottes.
Le bébé dort dans le jardin.
Mélodie a déjeuné au bord du lac.
Mado a bu du jus de banane.
Le ballon d’Adèle est dégonflé.
Jade se dépêche.
Flore danse, Abel bricole.
Je te donne de la bonne brioche.
Jade est blonde.
Mon papa est barbu.
Le bébé boude.
Le chat a bondi.
La rivière a débordé.
La dame est malade.

Tu es très douée Véronique on dirait moi pendant le CP de mon fils! C'est exactement ce qu'il faut faire, mais ça te permettra de varier un peu. Donne-moi ton mail en mp, je t'en scanne.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Rendash le Sam 14 Oct 2017 - 17:38
@Aliceinwonderland a écrit:
Tu es très douée Véronique on dirait moi

Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par V.Marchais le Sam 14 Oct 2017 - 17:40
Laughing

merci Alice. Cela m'épargnera la réinvention de la roue.
v.marchais@free.fr

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Padre P. Lucas le Sam 14 Oct 2017 - 17:40
@*Fifi* a écrit:Ce fil est édifiant.

Quelle est la progression au cours de la maternelle pour aller vers la lecture ? Vous parlez d'étiquettes, ça veut dire quoi ? Des enfants apprennent à lire des mots de manière globale en GS ?

Eh oui ...
C'est ce que Guy Morel dénonçait il y a déjà 15 ans en écrivant La Maternelle : l'oeuf du serpent.

15 ans déjà ...
avatar
Pointàlaligne
Niveau 9

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Pointàlaligne le Sam 14 Oct 2017 - 17:40
Véronique, c'est vraiment moche !
J'ai eu la chance que comme un de tes grands ma fille sache lire avant l'attaque de la globale. Depuis, j'ai prêté deux fois son livre :
https://www.amazon.fr/gp/search?index=books&linkCode=qs&keywords=9782011690425
à des parents qui ont fait clandestinement le boulot le soir à la maison, en lisant une page par jour, et un peu plus quand le temps était là (dimanche, vacances...).
Dans les deux cas, le gamin a su lire, et la maîtresse n'en a rien su ou a cru que c'était grâce à la merdouille globale. Les parents d'un des gamins exerçaient un métier manuel et ça leur a vraiment pesé mais ils ont été heureux d'y arriver.

Si je peux me permettre un conseil, je ne reprendrais pas Léo et Léa puisqu'il pourrait être associé à un échec précédent ; je prendrais une autre méthode bien syllabique, et je m'y tiendrais, une page par jour, sans me laisser décontenancer par ce qui se passe à l'école. Les WE un peu de maths avec les beaux cahiers du GRIP + un cahier d'écriture (si possible celui qui va avec la méthode choisie).
L'essentiel est de tenir bon sur la durée sans abandonner.

Courage !
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par *Fifi* le Sam 14 Oct 2017 - 17:47
@RogerMartin a écrit:Oui. Avec des étiquettes (souvent mises au tableau, ou déclinées en photocops, etc.).
Et les autres font quoi ?
Si apprendre que b et a fait ba est en CP, que se passe t-il avant pour préparer ?
Je n'y connais rien mais je me dis qu'il y a forcément une suite entre la maternelle et le CP. On parle beaucoup des problèmes de méthode au CP, mais avant ?

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Verdurette le Sam 14 Oct 2017 - 17:50
Accompagner cela de la gestuelle Borel-Maisonny peut être aussi une bonne aide. On trouve facilement les gestes sur internet, et cela marche très bien avec certains enfants, cela les aide à se concentrer sur la lettre et le son.

Je me souviens de mon ahurissement devant les "placards-sons" du CP de ma fille aînée (1996). J'ai appris que le son [o] pouvait s'écrire o, au, eau, (jusque là, pas de surprise), mais aussi os (le dos), ot (un mot) oc (un croc) aut (artichaut) aud (chaud) etc ... :abb: :shock: Suspect

Justement je venais de me reconvertir dans l'éducation nationale pour mieux suivre fille aînée (sourde, avec une audition récupérée d'un côté grâce à une opération, mais de ce fait un gros retard de langage et des difficultés pour différencier certains sons) et je me suis juré que je ne ferais jamais des trucs pareils.  L'orthophoniste qui l'a suivie pendant des années m'a beaucoup appris, notamment sur le plan de la grammaire. (enfin, sur la façon de l'enseigner).
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par RogerMartin le Sam 14 Oct 2017 - 17:54
@*Fifi* a écrit:
@RogerMartin a écrit:Oui. Avec des étiquettes (souvent mises au tableau, ou déclinées en photocops, etc.).
Et les autres font quoi ?
Si apprendre que b et a fait ba est en CP, que se passe t-il avant pour préparer ?
Je n'y connais rien mais je me dis qu'il y a forcément une suite entre la maternelle et le CP. On parle beaucoup des problèmes de méthode au CP, mais avant ?
Pas beaucoup d'autres choses en mater je le crains, où le pire ce sont les recopiages dont Verdurette a parlé plus haut, sans surveillance du geste d'écriture. Les PE de mater ne sont pas censées faire reconnaître les lettres ou faire du code, ouh là là non.
Dans mon malheur, j'ai eu la chance que mon fils ait une enseignante fabuleuse en MS et GS, qui les faisait dessiner, chanter, réciter des poèmes, et les emmenait au musée. Elle s'assurait qu'ils sachent tenir un stylo mais limitait toutes les âneries sur fiche en leur faisant FAIRE des choses. C'est une des enseignantes que j'admire le plus au monde. Je pense que si malgré ma branquitude (mes ex. étaient bien moins bons que ceux de Véronique !!!) j'ai réussi à faire lire mon fils malgré la méthode de CP, c'est qu'il avait été assez préservé des étiquettes en fin de mater.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Daphné le Sam 14 Oct 2017 - 17:58
@V.Marchais a écrit:De toute façon, ce fil est révoltant de bout en bout.
Ma fille s'en sortira certainement, parce que son père et moi sommes informés, parce que nous ferons tout pour, nous en avons les moyens intellectuels, financiers. Mais les 26 autres ? Et les suivants ?
Et ça fait plus de 40 ans que ça dure !
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Padre P. Lucas le Sam 14 Oct 2017 - 17:59
Comme réponse à la question du fil, je propose "dès la maternelle"
Une des meilleures référence sur la question est encore celle de Thierry Venot :De l'écoute des sons à la lecture.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par Amaliah le Sam 14 Oct 2017 - 18:42
@*Fifi* a écrit:
@RogerMartin a écrit:Oui. Avec des étiquettes (souvent mises au tableau, ou déclinées en photocops, etc.).
Et les autres font quoi ?
Si apprendre que b et a fait ba est en CP, que se passe t-il avant pour préparer ?
Je n'y connais rien mais je me dis qu'il y a forcément une suite entre la maternelle et le CP. On parle beaucoup des problèmes de méthode au CP, mais avant ?

Dans l'école de mes enfants, il n'y a pas d'étiquettes. Ce sont les Alphas dès la GS. Tous les enfants quittent la GS en sachant déchiffrer pas mal de syllabes simples, ce qui permet aux maîtresses de CP d'attaquer dès la première semaine les syllabes comme ma ra pa ta et am ar ap at avec la méthode Bulle à l'époque. Quelques-uns savent lire parfaitement dès le début du CP. On les occupe autrement pour qu'ils ne s'ennuient pas, apprennent quelque chose et surtout développent le goût de l'effort.
Cela dit, j'ai vu dans l'école où ma fille était scolarisée l'an dernier en TPS ces étiquettes en GS : des phrases types comme la souris / la vache / le chat / le cheval est sur ... Rolling Eyes

On en parlait sur le fil des enfants de maternelle / primaire mais j'ai halluciné de voir la méthode de mon neveu en CP qui a certes une fiche son (a / i fin septembre) mais surtout plein de fiches avec des textes. Les devoirs donnés sont "lecture : lire les textes". "Tibili est un petit garçon de six ans qui vit en Afrique." Et il y a plusieurs phrases de ce type. Ma belle-soeur qui est pourtant très diplômée ne voit même pas le problème, fait confiance à l'école aveuglément, ne distingue pas méthode syllabique et méthode globale et engueule son gamin quand il se trompe ("non, tu as mal lu" quand il doit réciter par cœur son texte en montrant chaque mot du doigt)... Suspect
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Méthodes pourries en CP : à quel moment on s'inquiète ?

par BrindIf le Sam 14 Oct 2017 - 19:00
@*Fifi* a écrit:
@RogerMartin a écrit:Oui. Avec des étiquettes (souvent mises au tableau, ou déclinées en photocops, etc.).
Et les autres font quoi ?
Si apprendre que b et a fait ba est en CP, que se passe t-il avant pour préparer ?
Je n'y connais rien mais je me dis qu'il y a forcément une suite entre la maternelle et le CP. On parle beaucoup des problèmes de méthode au CP, mais avant ?
Tu peux lire le blog de doublecasquette sur le sujet, c'est très complet Very Happy

Il y a plein de choses faisables avant le b a ba, en particulier développer la conscience des sons : il n'est pas du tout instinctif de décomposer le son [ma] en [mm] [aaa], alors pour le son [b] qui est imprononçable seul, ce n'est pas gagné.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum