Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 14:39
@pseudo-intello a écrit:Pardon pour le raccourci. Les avancées de te élèves étaient en tout cas une belle preuve de la qualité de ton travail et des méthodes employées.

C'est possible, tu crois, de "sauver" un peu les apparences en employant de temps en temps le manuel mais de 'en faire qu'à ta tête au quotidien ? Tu as un bon crédit photocopies ?

C'est ce que je ferais !!! Razz
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Anaxagore le Mar 5 Juin 2018 - 14:47
@Volubilys a écrit:- impossible de commander manuel et fichier,
- ambiance immonde au travail.

Ma grand-tante lorsqu'elle était stagiaire, fille d'institutrice et petite fille de hussard noir de l'époque ( Laughing ), avait mis les livres au placard (parce qu'elle les jugeait mauvais) et avait appris à lire à ses CP en écrivant tout au tableau...il y a longtemps déjà. Pas facile tout ça.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Desquestions
Niveau 3

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Desquestions le Mar 5 Juin 2018 - 15:10
Bonjour Véronique, bonjour à vous tous que je lis avec intérêt même si je participe peu.

Je crois avoir un enfant sur le même modèle, mais doté d'un an de plus.
J'ai constaté, moi aussi, ce genre de dégâts, en particulier les fins de mots.
Même "le" et "la" n'étaient pas correctement lus : si mon enfant imaginait "la bouteille" et que c'était "le verre" qui était écrit, il lisait : "la verre... le verre". "Le potier" pouvait être lu : "le pot".
Bien entendu (rires jaunes), il s'agit aussi d'un excellent élève.

Tu t'inquiètes pour la suite, voilà ce qu'elle est ici en fin de CE1.

Points d'action :

1- Durant la fin du CP et l'été : poursuite de l'arbre aux sons + Boscher + Mico, selon les besoins.
2- Durant l'été : achat de la "remise à niveau - accès aux bases classiques pour le CE1" du cours Ste-Anne, entreprise dont la croissance financière me semble garantie, au détriment de l'école pour tous. Très efficace, malgré un livret de lecture fort mal imprimé. Mais c'est long et dur pour un enfant nourri aux méthodes actuelles... Nous sommes en train de le finir, cela aura accompagné toute l'année (!).
3- Aux vacances d'automne : toujours pas assez de confiance pour lire un livre entier, même simple. Achat des 4 "Vive", laissés sur une table. Lecture triomphale de ces textes.
4- Depuis Noël : lectures personnelles (entre autres) : "cabanes magiques", lecture de quatre "Jean quelque-chose", magazines anciens et récents...
5- Depuis Noël, toujours : apprentissage de règles désuètes et réactionnaires, avec des exercices d'un vieux Bled ("premières leçons d'orthographe"). On fait tourner règles d'usage/grammaticales/conjugaison.
6- La carotte quand on renâcle : Maths Singapour.

Résultats :

1- Toujours d'excellents résultats scolaires (moi, je suis régulièrement catastrophée).
Lecture devenue fluide.
Ecriture encore à corriger (sens des lettres).
Aucun sens "naturel" de l'orthographe, beaucoup de grosses erreurs sur des mots courants. Mécanismes des accords et conjugaisons loin d'être acquis.

2- L'école sait que je suis derrière, mais ne me le reproche pas.
J'en veux au système, mais pas aux enseignants (je connais les pressions).

3- Un temps fou consacré à tout cela, qui nécessite une présence parentale forte et pas trop de garderie... Il faut trouver le temps... Les vacances n'en sont pas vraiment, ni les week-ends. Je me fais souvent la réflexion que mon enfant avance plus et mieux ici qu'à l'école, mais je ne me sens pas la moindre envie de passer en instruction en famille.
Un enfant qui soupire parfois, mais qui me réclame aussi :"fais moi encor faire du Blède".

Bien amicalement, et avec tous mes remerciements à vous tous qui avez nourri mon enfant par vos remarques et interventions ici.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 15:16
@Anaxagore a écrit:
@Volubilys a écrit:- impossible de commander manuel et fichier,
- ambiance immonde au travail.

Ma grand-tante lorsqu'elle était stagiaire, fille d'institutrice et petite fille de hussard noir de l'époque ( Laughing ), avait mis les livres au placard (parce qu'elle les jugeait mauvais) et avait appris à lire à ses CP en écrivant tout au tableau...il y a longtemps déjà. Pas facile tout ça.

C'était ma méthode syllabique que je mettais au placard, quand j'étais inspectée !!!

Or, une année où j'ai travaillé à mi-temps, après la naissance de mes jumeaux, j'ai dû travailler avec une collègue qui a tout de suite rejeté cette méthode avec véhémence et dédain.
Je lui ai donc dit :"Voilà, je suis la titulaire du poste, et c'est moi qui décide pour la lecture au CP. Tu peux te lâcher pour le CE1 et le CE2 !"

Au mois de juillet suivant, elle est venue chez moi pour me demander si elle pouvait avoir tous mes documents pour les photocopier !
Elle avait été nommée dans un CP pour l'année scolaire suivante !
Cela m'a amusée, et j'ai tout donné.

Au cours de l'année suivante, elle a été inspectée.
Elle m'a raconté ensuite que l'inspecteur avait été enchanté et avait demandé d'où venait ce matériel formidable !!! Elle a cité mon nom ...

Il était pourtant déjà venu chez moi, cet inspecteur, mais il n'avait rien vu, parce que je planquais cette abominable méthode syllabique qui risquait de m'attirer les foudres du Ciel !!!

Amies de CP, ne vous laissez pas impressionner : se sentir à l'aise dans sa méthode dans sa classe est la chose la plus importante pour la réussite de vos petits bouchons qui dépendent de vous !
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 15:23
Desquestions, intéressant, ton parcours avec ton petit bonhomme !

Voilà pourquoi je dis et je répète : apprenez leur à lire vers 5 ans et demi Razz Razz  !!!
avatar
Volubilys
Sage

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 16:09
@Anaxagore a écrit:
@Volubilys a écrit:- impossible de commander manuel et fichier,
- ambiance immonde au travail.

Ma grand-tante lorsqu'elle était stagiaire, fille d'institutrice et petite fille de hussard noir de l'époque ( Laughing ), avait mis les livres au placard (parce qu'elle les jugeait mauvais) et avait appris à lire à ses CP en écrivant tout au tableau...il y a longtemps déjà. Pas facile tout ça.
C'est un peu ce que je comptais faire, et j'ai un vidéoprojecteur ce qui facilite les choses : même pas besoin de copier au tableau... la question est je donne quoi à lire le soir?

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Anaxagore le Mar 5 Juin 2018 - 18:08
Petits textes photocopiés? Quelques phrases?

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 18:15
@Anaxagore a écrit:Petits textes photocopiés? Quelques phrases?

Tout à fait : tu évites le nom des enfants -Léo et Léa-*, tu changes le nom du chien et du chat et tu peux faire de chouettes petits textes déchiffrables à lire le soir à la maison !!!

*tu les remplaces par des prénoms des enfants de la classe ...
avatar
Pandorafa
Fidèle du forum

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Pandorafa le Mar 5 Juin 2018 - 19:44
@egomet a écrit:
@Volubilys a écrit:
@Pandorafa a écrit:C'est tellement le chaos et l'omerta dans cette école, sur tout plein de sujets, que je crois que pour bien des parents, ces 4 méthodes différentes, qui témoignent bien du fait que les collègues ne peuvent pas s'entendre et bosser ensemble (et ça va plus loin, c'est la guerre de clans là-bas de puis des années).
Tu sais qu'en général le travail d'équipe qui débouche sur l'utilisation d'une seule méthode de lecture  dans toutes les classes c'est en fait la loi de la plus grande gueule qui impose aux autres sa méthode, souvent très global? Que chaque classe fasse ce qui lui chante, finalement, ça donne espoir qu'une de ces maîtresses prenne un jour une méthode synthétique type Léo et Léa.
Perso, au nom du travail d'équipe, moi on m'impose une des pire méthode mixte du marché.


L'avantage de la liberté, c'est aussi que ça préserve des points de comparaison. Ca permet de se rendre compte. A la longue on finit par savoir quels sont enseignants les plus efficaces. Si une méthode domine clairement les autres, elle s'imposera d'elle-même. La difficulté, c'est surtout de l'introduire dans l'école, pas tellement de l'imposer.

Avec une seule méthode, on pourra toujours blâmer la sociologie ou l'air du temps.

Je suis d'accord avec vous, vu les résultats que je constate, mieux vaut que cette méthode n'ait pas été imposée à tout le monde. C'est marrant car en y repensant, une enseignante de CP a très mauvaise réputation auprès des parents, en fin de carrière, jugée très sévère avec les élèves, et je me demande si elle ne serait pas la seule à utiliser une méthode syllabique, je me renseignerai sur le nom de son manuel… 2 autres sont très populaires, dont la maîtresse de ma fille car elle fait plein de projets, initie les élèves au numérique en corrigeant les fautes sur un compte twitter, envoie plein de photo par mail aux parents… Elles semblent toutes les deux adeptes de la méthode mixte avec beaucoup de globale. La 4ème, une brigade qui a récupéré le niveau sans le demander (la bonne ambiance dans l'école…), se débrouille sans manuel, beaucoup de photocopies, principalement avec des mots-étiquettes à ce que j'ai compris…


Dernières nouvelles : ma fille a bien bénéficié des APC, et qu'a-t-elle fait pendant ce temps privilégié en petits groupes ? De la remédiation peut-être ? Ben non, elle a joué à des jeux sur une tablette ! C'est tellement novateuuuuuuuur !!!


Bref, je n'ai vraiment pas les mêmes critères que d'autres parents…

Qu'est ce que la méthode synthétique ? C'est quand même grave si des collègues peuvent empecher la commande de manuels si on ne veut pas céder aux conneries de la mixte/globale… Pas moyen de voir avec l'IEN ? La syllabique semble revenir en vogue avec Blanquer, non ? Les conseillères péda que je connais et les copines du premier degré, souvent sensibilisées à la question des dys, sont très investies dans la syllabique… Par chez nous, en REP, ca me parait d'autant plus primordial…
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 20:04
@Pandorafa a écrit:

Pas moyen de voir avec l'IEN ? La syllabique semble revenir en vogue avec Blanquer, non ?

C'est ce que j'avais cru comprendre !!!
Et qui se moque de lui à chaque échange de messages : les gens du GRIP !!!
Que faut-il comprendre dans ce foutoir ?
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Anaxagore le Mar 5 Juin 2018 - 20:09
Certainement que des gens qui morflent sur le terrain attendent des actes.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Volubilys
Sage

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 20:17
Synthétique est le vrai nom de la méthode syllabique.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 20:24
Je voudrais peut-être un peu nuancer sur la méthode globale.

Dans la famille, nous avons la tradition d'apprendre avec la méthode globale ou semi-globale (nous commençons avec un cahier que ma grand-mère, institutrice avait composé et ensuite nous continuons avec gridi lapin des bois). Tous les enfants savent lire avant le CP.

Ce que je constate, c'est que la méthode a bien marché avec l'aîné qui est devenu un gros lecteur. Pour l'orthographe, cela s'est aussi bien passé. Il a eu cependant un peu de mal (notamment parce qu'il grandit en enfant bilingue et n'est pas scolarisé dans le système français) avec l'orthographe français. Du coup nous avons fait très régulièrement des dictées et à neuf ans, il a une orthographe qui me semble normale. Cependant, j'avais été un peu échaudé par les difficultés à identifier certaines syllabes en orthographe et donc j'ai voulu tenter autre chose.

Pour le cadet, je m'étais dit que j'allais commencer avec la méthode Boscher syllabique. J'avoue que les résultats ont été assez mauvais. Il n'aimait pas apprendre à lire, ne progressait pas (à quatre ans et demi, l'âge où l'aîné avait commencé sérieusement à lire). Du coup, il y a deux semaines, je l'ai mis à la même méthode globale que l'aîné et je ne sais pas si c'est l'âge ou la méthode mais il a fait des progrès très rapides.

Bref, j'avoue être partagé, d'autant que je suis conscient d'être un cas un peu à part. On dit que la méthode globale a tendance à favoriser les enfants que les parents stimulent à la maison au détriment des plus fragiles. C'est bien possible mais dans l'absolu elle n'est pas forcément mauvaise dans tous les cas de figure.

Je crois que le vrai problème est celui de la formation des maîtres et surtout de leur rémunération. Alors que je suis d'assez loin la scolarité de mon fils (notamment parce que je fais en parallèle la scolarisation équivalente en français), je trouve qu'il y a une avalanche de photocopies, de gadgets (les heures d'initiation à l'ordinateur où ils regardent des vidéos youtube! et bien trop de projets liés à la vie de classe). Après, c'est sans doute ainsi que les instits sont évalués et je comprends qu'à courir après la dernière animation et à remplir l'équivalent de pronotes, ils n'ont pas le temps de se poser, de réfléchir aux pratiques et à les adapter à leur public.

avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par V.Marchais le Mar 5 Juin 2018 - 20:30
En fait, sur la qualité respective des méthodes, il n'y a plus débat, Feuchtwanger : toutes les études sérieuses convergent en faveur de la méthode alphabétique et démontrent que toute approche globale des mots, même un peu, crée de mauvaises habitudes. Tant mieux si tes enfants n'en ont pas souffert, mais garde-toi d'en tirer quelque conclusion que ce soit.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Volubilys
Sage

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 20:41
La méthode global n'existe pas, le cerveau ne traite pas les mots comme des images, il analyse les mots selon les lettres qui les composent (on déchiffre systématiquement et inconsciemment) et active les zones du langage et non de la reconnaissance d'image.
Ce que l'on appelle méthode mixte/globale est une méthode analytique où l'enfant doit réinventer le code en faisant le lien entre langage oral et langage écrit.
Certain enfant y arrive très bien, souvent sans l'aide d'un adulte, ceux que rien n'empêche d'apprendre à lire, mais la majorité des enfants vont peiner, voir ne jamais y arriver.

Sinon, apprendre à lire à un enfant de 4 ans, quelle que soit la méthode, est selon moi d'une totale stupidité : soit il est mature et le fera seul, soit c'est qu'il a foncièrement autre chose à faire dans son développement... rater l'apprentissage de la lecture à 4 ans n'est en aucun cas la preuve que la nullité des méthodes synthétiques.


Dernière édition par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 20:43, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 20:43
Oui, je sais qu'il y a un consensus sur les études actuelles (mais je me méfie toujours de ce type d'argument parce qu'il y a aussi des "modes" chez les scientifiques). En plus "idéologiquement", je suis nettement favorable aux méthodes syllabiques et cela m'a beaucoup désarçonné de voir que "ça n'avait pas pris".

Je me demande ce qui fait qu'un enfant peut mieux s'en sortir avec le global. Est-ce que pour certains enfants, l'aspect est plus "ludique"? Dans quelle mesure le "ludique" ne joue-t-il pas un rôle dans la réussite de l'apprentissage de l'enfant (c'est affreux, j'ai l'impression de parler comme un pédago que je ne suis pas).

Je m'interroge aussi sur l'évolution des méthodes globales. Celles que nous utilisons datent des années 1970. Peut-être qu'il y a aussi à ce niveau une déperdition de qualité.

Je me rappelle aussi m'être intéressé il y a quelques années aux méthodes de lecture rapide, et j'avais trouvé que l'approche rappelait beaucoup la méthode globale (même si c'est pour un public plus âgé).

Quant à l'intérêt de l'apprentissage de la lecture à quatre ans (et soyons juste, plutôt quatre ans et demie), là encore cela dépend de l'enfant, du milieu, et je me garderais de généralités. Dans le cas d'espèce, il était très motivé par lire parce qu'il voyait son grand frère mais a été découragé par Boscher (peut-être aussi n'ai-je pas su bien la mener, puisque je n'avais de l'expérience qu'en globale).



Dernière édition par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 20:47, édité 1 fois
avatar
Volubilys
Sage

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 20:45
@Feuchtwanger a écrit:Oui, je sais qu'il y a un consensus sur les études actuelles (mais je me méfie toujours de ce type d'argument parce qu'il y a aussi des "modes" chez les scientifiques). En plus "idéologiquement", je suis nettement favorable aux méthodes syllabiques et cela m'a beaucoup désarçonné de voir que "ça n'avait pas pris".

Je me demande ce qui fait qu'un enfant peut mieux s'en sortir avec le global. Est-ce que pour certains enfants, l'aspect est plus "ludique"? Dans quelle mesure le "ludique" ne joue-t-il pas un rôle dans la réussite de l'apprentissage de l'enfant (c'est affreux, j'ai l'impression de parler comme un pédago que je ne suis pas).

Je m'interroge aussi sur l'évolution des méthodes globales. Celles que nous utilisons datent des années 1970. Peut-être qu'il y a aussi à ce niveau une déperdition de qualité.
Tout ça car vous avez voulu forcer un môme de 4 ans à lire alors qu'il n'en avait pas envie...
D'ailleurs votre super méthode "globale" des années 70 n'est pas une réussite pour votre aîné...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 20:52
Pour l'aîné, le bilan est au contraire très positif en termes de lecture. Pour l'orthographe, je me demande si c'est lié à la globale ou à la double culture et j'aurais bien aimé trancher avec un cadet qui aurait appris en syllabique.

Je crois qu'il n'y a pas forcément de règle sur l'orthographe : dans une famille avec la même méthode, l'orthographe peut-être très différente.

Sinon, sur le fait de "forcer" un enfant, ce n'est absolument pas le cas comme je vous ai répondu plus haut. J'ai juste voulu le "forcer" en syllabique et j'ai vite arrêté.

avatar
Volubilys
Sage

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Volubilys le Mar 5 Juin 2018 - 21:16
Bon, visiblement, du haut de vos deux enfants vous en savez plus sur le sujet que les professionnels qui ont étudié le sujet...
Bon, ben il temps que je me retire, la parentalité commençant à donner la science infuse, il n'y a plus de discussion possible.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 22:07
Pour reprendre mes posts précédents, je suis un pro-méthode syllabique, j'ai lu des études qui concluent sur sa supériorité et je suis globalement d'accord avec elles, je défends la méthode à chaque fois que faire ce peu.
Après avoir été confronté à une anomalie (par rapport à mes croyances) sur ce que je reconnais comme un cas particulier, je cherchais si un professionnel pouvait me fournir des clefs de compréhension pour nuancer mon expérience ou infirmer certaines de mes pistes de réflexion.
Bref, votre message est assez bizarre mais tant pis si la nuance est impossible. C'est d'autant plus dommage que je consulte régulièrement ce fil et que c'était lui qui m'avait (entre autres) convaincu de tenter l'aventure de la syllabique (contre l'atavisme familial).
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 22:44
Des études ont prouvé que le tout global fonctionnait pour un peu moins de 30% des enfants.
Mais pourquoi ?
Ce que j'avais lu, n'expliquait pas pourquoi !

Donc, moi aussi, j'ai observé mes gamins !
Deux enfants plutôt littéraires, un plutôt scientifique !!!

En GS le Maître donnait une phrase (écrite sur une petite bande de papier) qu'il faisait répéter plusieurs fois avant de découper  les mots et de mélanger le tout que les enfants devaient remettre dans l'ordre de la lecture.
Le scientifique de la tribu faisait n'importe quoi, avec même des mots la tête en bas, et abandonnait très vite pour aller rejoindre le coin jeux !
Il était fâché quand il me parlait de ce travail parce qu'il n'en comprenait pas l'intérêt , justement parce qu'il ne savait pas lire, ces mots !
Son frère jumeau ne m'a jamais parlé de ce travail ...
J'ignore ce qu'il en pensait, car il ne se fâchait pas !

L'expérience n'a pas duré longtemps, car j'ai appris à lire à ces enfants avant le CP.
Quand ils étaient au CP le maître leur faisait lire des phrases entières et je me souviens de mon râleur, qui râlait encore parce que le Maître lui disait qu'il ne répétait pas les phrases assez vite :"Mais, il m'énerve, le Maître, il me faut un peu de temps pour déchiffrer, je ne peux pas faire si vite !"

J'avais appris à lire à l'aîné d'abord, et lui, était étonnant en orthographe !
Il m'écrivait "Les feuilles sont tombées" sans réfléchir et quand je lui demandais "pourquoi -ées-? il me répondait "parce que cela fait plus joli, ainsi !!!"

Je n'ai jamais  tiré  de conclusions : je n'ai pas tout compris ...

C'est un peu comme cela que tu pourrais conclure, Feuchwanger ! Wink
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par pseudo-intello le Mar 5 Juin 2018 - 23:06
oui, voilà. Les statistiques sont de statistiques. Nos enfants peuvent très bien ne pas tomber dedans.
J'en ai trois, et tous les trois avaient balayé des tas de statistiques à quelques semaines de vie, voire dès leur naissance. Pourquoi ? Je ne sais pas.

En ce qui concerne le développement scolaire et cognitif, je pense qu'on peut trouver des explications ; nos enfants ne sont pas représentatifs des enfants en général : milieu culturel très favorable, parents qui stimulent plus que la moyenne, moins d'écrans que la moyenne (il y a même des familles sans télé ce qui est encore plus rare chez les non-profs), parents qui côtoient assez de gamins pour connaître par cœur les écueils du système et en toute logique, essayer de les éviter, vocabulaire varié, etc.

Si mes sources sont correctes et mes souvenirs valables, statistiquement, un enfant de profs (donc stimulé, ouvert, avec un vocabulaire riche, etc), en moyenne, pâtira moins de la globale qu'un autre (voire pas, dans des cas plus rares).

Ceci dit, peut-être que la méthode de ta grand-mère était ficelée plus intelligemment que la plupart des méthodes globales, et que sa nocivité potentielle en était limitée.
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 23:15
Merci pour vos réponses qui sont très enrichissantes.

Je me demande si le gros problème de la méthode globale ne serait pas son application dans un groupe classe. Par exemple, quand on l'applique avec son enfant, on peut facilement déceler s'il déchiffre ou s'il connaît par coeur. Il y a peut-être aussi une question de fossé à franchir trop rapidement. Pour la méthode de ma grand-mère (fabriquée artisanalement), elle l'avait composée quand elle s'était rendue compte que les livrets scolaires étaient trop durs dès la première page pour des enfants, même demandeurs.

J'avais fait un test avec le grand et il s'y était cassé les dents sur le livret scolaire "officiel". Après deux-trois semaines sur le fascicule "maison" de ma grand-mère, tout avait été réglé.

En fait, je me pose moins la question de savoir pourquoi la méthode globale marche dans mon milieu mais surtout pourquoi la méthode syllabique n'a pas marché (alors qu'elle me semblait plus facile pour un enfant petit et que je le regrette parce que Boscher apprend très bien la distinction entre é, è, ê qui est une horreur pour l'aîné (mais je n'arrive pas à déterminer si c'est lié à sa double-culture ou à la méthode globale).

avatar
Sapotille
Empereur

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Sapotille le Mar 5 Juin 2018 - 23:20
Si ce n'est pas indiscret, vous pouvez nous dire quelle est la deuxième langue de vos enfants ?
Feuchtwanger
Niveau 8

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Feuchtwanger le Mar 5 Juin 2018 - 23:23
C'est le polonais, qui est une langue avec une orthographe très phonétique.
D'ailleurs, j'ignore s'il a appris à lire dans cette langue en syllabique ou en globale (en fait, il a appris à lire en français).
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par pseudo-intello le Mar 5 Juin 2018 - 23:33
@Feuchtwanger a écrit: En fait, je me pose moins la question de savoir pourquoi la méthode globale marche dans mon milieu mais surtout pourquoi la méthode syllabique n'a pas marché.
Peut-être :
- qu'il n'était pas prêt (trop jeune, tout du moins dans sa tête).
- que l'alchimie entre ces deux langues est particulière, et pur une raison ou pur une autre, modifiait la cheminement habituel e l’apprentissage de la lecture (même si j'ai du mal à formuler des hypothèses plus précises
- que votre / vos enfants sont un profil atypique. Ce n'est ni une critique, ni un compliment ; tous les cerveaux ne fonctionnent pas de la même manière
- sans oublier l'hypothèse psy, quant à l'état d'esprit inconscient qui a pu être avec le vôtre pendant vos séances d'apprentissage, rapport à l'héritage familial, blablabla. Toutefois, je n'y crois guère.


Rien à vois avec la choucroute, mais ma maman, née en 1958, me souffle que quand elle était môme, presque toute sa lasse savait lire en fin de maternelle, et que c'était considéré comme normal. Ceci dit, c'est un témoignage de ma mère, d'un souvenir lointain, en plus, donc pas forcément parole d'évangile...
Contenu sponsorisé

Re: Méthodes pourries en CP : Juin - le bilan, et maintenant ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum