Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ergo
Enchanteur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Ergo le Sam 14 Oct 2017 - 23:07
@Moufle2mer a écrit: Sachez également que la collègue dont il est question ici ne les entend pas ces arguments : elle cite sur son cahier de texte le nom des collègues qui lâchent leurs élèves trop tard après la sonnerie, recense elle-même les grévistes pour aller les rapporter à l'administration, idem pour les absents à certaines réunions, etc.
Ah ben alors, cela vous autorise totalement à faire n'importe quoi de votre côté, j'en conviens.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par RogerMartin le Sam 14 Oct 2017 - 23:08
Ah, si c'est une basse vengeance, là, c'est différent en effet. Nous sommes ouverts à tout.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Dadoo33
Expert spécialisé

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Dadoo33 le Sam 14 Oct 2017 - 23:08
@Nita a écrit:Je suis un collègue de l'établissement de Moufle2mer. Sa pédagogie ne me convient pas, en plus il ne fait qu'un seul cours, directement tiré de Oui-oui compte ses billes, ce que je sais parfaitement, vu que j'assiste à tous ses cours sous ma Cape d'Invisibilité et il a le culot de considérer que les élèves doivent noter le travail à faire dans leur agenda. Je veux demander à un collègue de distribuer un polycop de ses cours pour que nos élèves ne pâtissent pas trop de cette nullité ambulante.
Qu'est-ce que je peux faire d'autre pour lui pourrir entièrement sa situation professionnelle et le déconsidérer aux yeux de tous, tout en me faisant passer pour une personne aimable et pleine d'empathie ?

aai
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Philomène87 le Sam 14 Oct 2017 - 23:09
@Moufle2mer a écrit:J'entends vos avis, même s'ils sont parfois assez bruts.

J'ai peur qu'il soit difficile pour moi de vous convaincre du bien fondé de ma démarche. Sachez juste que j'entends totalement vos arguments de solidarité envers les collègues. Sachez également que la collègue dont il est question ici ne les entend pas ces arguments : elle cite sur son cahier de texte le nom des collègues qui lâchent leurs élèves trop tard après la sonnerie, recense elle-même les grévistes pour aller les rapporter à l'administration, idem pour les absents à certaines réunions, etc.

Mais bon, je vous remercie tout de même pour vos réponses, mais il en reste une question à laquelle personne ne m'a répondu : peut-on légalement se plaindre d'un déséquilibre dans les demi-groupes ?

En vrac :
- en effet, il va être difficile de nous convaincre que vous avez raison ;
- comment fait-elle pour dénoncer les grévistes ? Ils se sont déclarés, non ? Au pire, le cde le voit lui-même qu'ils sont grévistes...
- elle n'est pas professionnelle ? Alors c'est à vous de dénoncer ce qu'elle fait à votre encontre, mais pas en lui répondant par les mêmes coups bas...
- je ne sais pas si on peut "légalement se plaindre d'un déséquilibre dans les demi-groupes", mais en fait, dans ce que vous racontez, il y a 100 fois plus scandaleux que cela.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Zagara le Sam 14 Oct 2017 - 23:12
Je propose quelques pistes possibles pour augmenter raisonnablement l'intensité du conflit tout en restant bons amis :
- menaces de mort anonymes avec une tête de rat dans la lettre
- dénonciation au rectorat pour propos nazis (ça marche bien ça)
- vol de tout son matériel et des copies qu'elle laisse dans l'établissement
- brûler son bureau
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Ergo le Sam 14 Oct 2017 - 23:13
@RogerMartin a écrit:Ah, si c'est une basse vengeance, là, c'est différent en effet. Nous sommes ouverts à tout.
Spoiler:

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Sam 14 Oct 2017 - 23:14
@Zagara a écrit:Je propose quelques pistes possibles pour augmenter raisonnablement l'intensité du conflit tout en restant bons amis :
- menaces de mort anonymes avec une tête de rat dans la lettre
- dénonciation au rectorat pour propos nazis (ça marche bien ça)
- vol de tout son matériel et des copies qu'elle laisse dans l'établissement
- brûler son bureau

Des accusations de radicalisation seraient sûrement plus efficaces, dans la conjoncture actuelle professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Zagara le Sam 14 Oct 2017 - 23:15
Mes habitudes de régulation amicale des conflits sont un peu rouillées c'est vrai.
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Sam 14 Oct 2017 - 23:16
Aussi surprenant que cela puisse vous semblez : merci pour vos réponses. Bon encore une fois vous y allez pas de main morte. Mais aussi dur que cela puisse être, je suis content d'avoir un point de vue contradictoire de celui que j'avais pu avoir jusqu'à maintenant.

J'ai mille fois plus de questions maintenant que je n'en avais initialement, mais avant de les poser faut que je fasse le tri.

Donc si j'ai bien compris, quelque soit la situation, règle n°1 : rediriger systématiquement parents et élèves vers le CDE ?
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Philomène87 le Sam 14 Oct 2017 - 23:17
Tout de même, heureusement que nous avons de supers collègues capables de recadrer les professeurs défaillants, et de s'ériger, au détriment des conditions de travail de ces derniers, en véritables défenseurs de l'Ecole et de l'Instruction !
Ca tombe bien, les IPR ne peuvent pas être partout.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Sam 14 Oct 2017 - 23:18
@Moufle2mer a écrit:
Donc si j'ai bien compris, quelque soit la situation, règle n°1 : rediriger systématiquement parents et élèves vers le CDE ?

Règle numéro 1, numéro 2 et numéro 3 : ne se mêler que de choses pour lesquelles on est compétent.
Pour le reste, laisser aux CDE et IPR l'occasion de justifier un peu leurs traitements mirobolants et leurs primes phénoménales Razz

En clair et sans décodeur : oui.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Philomène87 le Sam 14 Oct 2017 - 23:22
@Moufle2mer a écrit:

Donc si j'ai bien compris, quelque soit la situation, règle n°1 : rediriger systématiquement parents et élèves vers le CDE ?

Oui.

En tant que PP, en réunion parents/profs, j'ai souvent ça :
- Mr Intel il a mis une retenue injustifiée à Chéribibi ---> voyez avec Mr Intel/le cde.
- Avec Mme Truc, ils font vraiment rien, ils apprennent rien ---> voyez avec Mme Truc/le cde/l'inspecteur.
- Avec Mr Tartempion, y a un contrôle toutes les semaines !!!!!! ---> vos gamins sont là pour bosser.

Par contre, il est vrai, j'aurais bien aimé que Mr Truc ait envers moi la même délicatesse, et ne prête pas une oreille attentive au parent qui se plaignait qu'en histoire les contrôles étaient trop durs...
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Ergo le Sam 14 Oct 2017 - 23:27
En tant que professeur principal, vous centralisez les infos sur les élèves et voyez avec les parents la scolarité de leur enfant, pas la compétence de M. ou Mme Truc.
Les problèmes avec les autres enseignants de la classe se règlent par des rdv avec lesdits enseignants ou le CDE.

Pour les changements de groupes, cela regarde la proviseure, pas vous. Et que votre collègue d'anglais s'occupe uniquement de ses propres cours aussi...

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Sam 14 Oct 2017 - 23:33
Question n°2 : Dans ma matière, tous les professeurs ont fait le tour des différentes sections. J'ai proposé à mes collègues de centraliser nos cours sur un serveur. J'ai dit à mes élèves que s'ils n'arrivaient pas à comprendre une explication dans mon cours, qu'ils pouvaient éventuellement jeter un coup d'oeil sur le cours des années précédentes d'un de mes collègues.

Mauvaise idée aussi alors ? Ou non vu que je propose un autre cours que le MIEN à MES élèves ? Ou plutot car on est tous au courant de l'existence de cette alternative ?
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Philomène87 le Sam 14 Oct 2017 - 23:35
Réponse n°2 : Là c'est différent je pense. Car vous ne décrédibilisez pas votre collègue. Par contre, s'assurer qu'il est d'accord, pour des questions de droit d'auteur.
Je ne sais pas, qu'en pensent les autres ?
avatar
Olympias
Prophète

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Olympias le Sam 14 Oct 2017 - 23:43
@Rendash a écrit:
@Moufle2mer a écrit:
Donc si j'ai bien compris, quelque soit la situation, règle n°1 : rediriger systématiquement parents et élèves vers le CDE ?

Règle numéro 1, numéro 2 et numéro 3 : ne se mêler que de choses pour lesquelles on est compétent.
Pour le reste, laisser aux CDE et IPR l'occasion de justifier un peu leurs traitements mirobolants et leurs primes phénoménales Razz

En clair et sans décodeur : oui.
Voilà.
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Sam 14 Oct 2017 - 23:44
Tout le monde a dit oui.

Question n°3 (mais qui a déjà été abordé rapidement) : si un élève vient me demander une explication dans ma matière par rapport à un point de cours qu'il n'a pas compris, mais que je ne suis pas son prof, qu'est-ce que je fais ? Je ne retrouve pas le message en question, mais apparemment on est pas censé répondre afin de ne pas décrédibiliser le collègue ?

Et aussi ce que j'ai cru comprendre c'est que de donner des cours particuliers à des élèves de son établissement sans être leur professeur peut être considéré comme décrédibiliser le travail de son collègue. C'est bien ça ?
nightowl
Niveau 7

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par nightowl le Sam 14 Oct 2017 - 23:47
@Zagara a écrit:Je propose quelques pistes possibles pour augmenter raisonnablement l'intensité du conflit tout en restant bons amis :
- menaces de mort anonymes avec une tête de rat dans la lettre
- dénonciation au rectorat pour propos nazis (ça marche bien ça)
- vol de tout son matériel et des copies qu'elle laisse dans l'établissement
- brûler son bureau

Fichtre ! Un bureau personnel !

Sinon, blague à part. Même si c'était une ignoble pénible. Ne tombez pas à son niveau. Dites aux élèves que vous n'êtes ni chef ni IPR et que ce n'est pas votre rôle (de la même façon que les mioches ne sont qu'élèves et qu'ils doivent eux aussi rester à leur place).


Personnellement, on me savonne la planche comme vous le faites, je vous promets la loi du talion.
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par pseudo-intello le Dim 15 Oct 2017 - 0:02
Bonjour,

Je ne suis pas dans ton établissement et ne sais pas ce qui s'y passe. Je ne sais rien d'autre de ta collègue que ce que tu en dis, soit avec beaucopu d'objectivité, soit... avec moins d'objectivité. Je vais donc essayer de m'adapter aux deux options.

Tu es censé encourager l'élève à demander à son professeur. Si l'élève essaie (à tort ou à raison) de te monter contre la collègue, dis-lui explicitement que ce n'est pas ton rôle d'entrer dans le jeu.

Donner des cours particuliers à des élèves d'un collègue craint du boudin.

A mon tour, pour les questions :
- est-ce ta collègue qui t'a demandé de l'aide pour ses groupes déséquilibrés ? Si c'est le cas, effectivement, un collègue peut toujours demander à un autre de l'accompagner dans le bureau du chef pour assister à une discussions, donc oui, tu peux l'accompagner chez le chef. En se centrant juste sur le nombre d'élèves, et en refusant tout net d'entrer dans le domaine des compétences de la collègue. Mais pour êtr clean, arrête de te prêter au jeu des photocopies. Arrête toute action aprtiale qui ne te regarde pas.

Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler. C'est à eux de déposer plainte ou une main courante s'ils estiment qu'il y a matière.

De même, s'il est vraiment avéré que les cours de ta collègue sont ineptes, les élèves et leurs parents peuvent écrire directement à l'inspection, par exemple. Mais EUX, et pas TOI.

je n'ai pas torp compris le coup des devoirs dans le cahier de texte : si elle eles a donnés oralement (ou au tableau) aux élèves pendant le cours, c'est à eux qu'il incombe de les avoir notés dans leur agenda. Si elle ne l'a fait qu'ilplicitement, c'est à eux de lever la main pour demander des éclaircissements.
Si elle a oublié de donner des devoirs MAIS l'a fait sur l'ENT, et uniquement sur l'ENT, et à la dernière minute : une fois, ça passe, deux, ça craint un peu mais on ne va pas en faire un plat, et si c'ets récurrent, à nouveau, les aprents d'élèves, avec l'association des parents de ton collucée, par exemple, ou les représentants des parents au CA? peuvent demander audience chez le CDE, écrire à l'inspection, mais SANS TOI.
avatar
Djorgal
Niveau 4

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Djorgal le Dim 15 Oct 2017 - 0:03
@Moufle2mer a écrit:si un élève vient me demander une explication dans ma matière par rapport à un point de cours qu'il n'a pas compris, mais que je ne suis pas son prof, qu'est-ce que je fais ? Je ne retrouve pas le message en question, mais apparemment on est pas censé répondre afin de ne pas décrédibiliser le collègue ?

Il y a tout de même une différence quant à l'auteur de l'initiative. Si un élève vient te poser une question ce n'est pas la même chose que si c'est toi qui prend l'initiative de lui fournir des cours en remplacement parce que tu te figures que son prof fait mal son travail.

Mais en effet si ça se produit régulièrement, déjà demander à l'élève pourquoi il te demande à toi et pas à son propre prof et puis en parler à son prof pour lui dire qu'un de ses élèves vient régulièrement te voir toi pour des questions.

Et aussi ce que j'ai cru comprendre c'est que de donner des cours particuliers à des élèves de son établissement sans être leur professeur peut être considéré comme décrédibiliser le travail de son collègue. C'est bien ça ?

Ce qui décrédibilise le travail du collègue c'est de faire son travail à sa place sous le prétexte qu'il le fait mal. Donner des cours particuliers ce n'est pas son travail et tu ne le fais pas non plus sous le prétexte qu'il fait mal son boulot mais sous le prétexte que tu veux des thunes.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Dimka le Dim 15 Oct 2017 - 0:14
Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

_________________
Spoiler:
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 0:19
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Ouais, mais une dénonciation au procureur de la République sur la base d'un vague ouï-dire ne tient pas vraiment. Or, il s'agit de ça, le collègue concerné n'étant pas témoin de la chose. Si on devait écrire au proc' à chaque fois qu'un élève se plaint de propos qu'il juge racistes, sans qu'on ait le contexte ni les propos exacts ... "Han, le prof d'histoire-géo il est grave raciste, t'as vu, il a dit un Noir, c'est trop raciste, faut dire un Black" Rolling Eyes

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par pseudo-intello le Dim 15 Oct 2017 - 0:22
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Sauf que dans notre cas, le problème, c'est que ça vient d'élèves.

Pas plus tard qu'il y a huit jours, des élèves sont venus me voir pour me dire qu'une collègue avait dit à un élève qu'il était débile et à l'autre qu'il devait aller à l'asile, sauf qu'en fait non, c'était juste très déformé.

La fausse accusaiton de racisme et un délit aussi, et nous ne ovuons pas nous y risquer, à moins d'être sûrs de nous.
Je conseillerais donc, plutôt que de s'en mêler directement, de jouer la carte de la neutralité : expliquer qu'on n'y était pas, que souvent le élèves d'éforment et qu'on ne peut donc pas témoigner en leur faveur, quitte à leur préciser que dans tous les cas, les propors racistes relèvent du délit, et que s'ils sont vraiment sûrs d'eux, ils peuvent aller s'en plaindre, soit en interne (CDE, voire CPE selon le cas), soit en externe (main courante voire plainte).
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Dim 15 Oct 2017 - 0:35
@pseudo-intello a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Sauf que dans notre cas, le problème, c'est que ça vient d'élèves.

Pas plus tard qu'il y a huit jours, des élèves sont venus me voir pour me dire qu'une collègue avait dit à un élève qu'il était débile et à l'autre qu'il devait aller à l'asile, sauf qu'en fait non, c'était juste très déformé.

La fausse accusaiton de racisme et un délit aussi, et nous ne ovuons pas nous y risquer, à moins d'être sûrs de nous.
Je conseillerais donc, plutôt que de s'en mêler directement, de jouer la carte de la neutralité : expliquer qu'on n'y était pas, que souvent le élèves d'éforment  et qu'on ne peut donc pas témoigner en leur faveur, quitte à leur préciser que dans tous les cas, les propors racistes relèvent du délit, et que s'ils sont vraiment sûrs d'eux, ils peuvent aller s'en plaindre, soit en interne (CDE, voire CPE selon le cas), soit en externe (main courante voire plainte).

En fait, dans mon cas c'est la maman de l'élève en question qui m'a contacté. Je lui ai dit que je n'étais pas présent à son cours et je l'ai redirigé vers le CDE et les représentants des parents d'élèves qui étaient plus à même de répondre à ses requêtes.

Une autre maman dans une autre classe a signalé le même problème au PP concerné qui a fait de même.

La solution a été de changer les élèves de groupes.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 0:38
Que ça ait transité par la mère d'un élève ne change rien au fait que ça vient d'un élève, et qu'en l'absence de témoins pour corroborer ses dires, c'est compliqué de prendre une décision. Si d'autres élèves présents témoignent et citent des propos précis, c'est différent.

En revanche, si sur la foi de témoignages le CDE a estimé qu'il était pertinent de changer des élèves de groupe, c'est qu'il a pris la chose au sérieux, avec des éléments concrets. Auquel cas, c'est une couille molle qui n'a pas fait son boulot. Ou bien il n'avait aucun élément concret permettant de prendre la chose au sérieux, a pris une décision hâtive pour avoir la paix, et c'est une couille molle.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Dimka le Dim 15 Oct 2017 - 0:41
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Ouais, mais une dénonciation au procureur de la République sur la base d'un vague ouï-dire ne tient pas vraiment. Or, il s'agit de ça, le collègue concerné n'étant pas témoin de la chose. Si on devait écrire au proc' à chaque fois qu'un élève se plaint de propos qu'il juge racistes, sans qu'on ait le contexte ni les propos exacts ... "Han, le prof d'histoire-géo il est grave raciste, t'as vu, il a dit un Noir, c'est trop raciste, faut dire un Black" Rolling Eyes
Je répondais très strictement et rigoureusement à la citation que j'ai faite et qui affirmait qu'un prof n'avait pas à réagir en cas de connaissance d'un délit sous prétexte qu'il ne serait pas flic, ce qui me semble être une assertion fausse au regard de la loi. Rien de plus.

Si on ne dénonce pas, dans le cas particulier que tu évoques, ce n'est pas "parce qu'on n'est pas flic" mais "parce qu'on n'a pas connaissance du délit", du fait du ouï-dire.


Dernière édition par Dimka le Dim 15 Oct 2017 - 0:43, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum