Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Dimka
Grand Maître

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Dimka le Dim 15 Oct 2017 - 0:41
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Ouais, mais une dénonciation au procureur de la République sur la base d'un vague ouï-dire ne tient pas vraiment. Or, il s'agit de ça, le collègue concerné n'étant pas témoin de la chose. Si on devait écrire au proc' à chaque fois qu'un élève se plaint de propos qu'il juge racistes, sans qu'on ait le contexte ni les propos exacts ... "Han, le prof d'histoire-géo il est grave raciste, t'as vu, il a dit un Noir, c'est trop raciste, faut dire un Black" Rolling Eyes
Je répondais très strictement et rigoureusement à la citation que j'ai faite et qui affirmait qu'un prof n'avait pas à réagir en cas de connaissance d'un délit sous prétexte qu'il ne serait pas flic, ce qui me semble être une assertion fausse au regard de la loi. Rien de plus.

Si on ne dénonce pas, dans le cas particulier que tu évoques, ce n'est pas "parce qu'on n'est pas flic" mais "parce qu'on n'a pas connaissance du délit", du fait du ouï-dire.


Dernière édition par Dimka le Dim 15 Oct 2017 - 0:43, édité 1 fois
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 0:41
@Dimka a écrit:
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Ouais, mais une dénonciation au procureur de la République sur la base d'un vague ouï-dire ne tient pas vraiment. Or, il s'agit de ça, le collègue concerné n'étant pas témoin de la chose. Si on devait écrire au proc' à chaque fois qu'un élève se plaint de propos qu'il juge racistes, sans qu'on ait le contexte ni les propos exacts ... "Han, le prof d'histoire-géo il est grave raciste, t'as vu, il a dit un Noir, c'est trop raciste, faut dire un Black"  Rolling Eyes
Je répondais très strictement et rigoureusement à la citation que j'ai faite et qui affirmait qu'un prof n'avait pas à réagir en cas de connaissance d'un délit sous prétexte qu'il ne serait pas flic, ce qui me semble être une assertion fausse au regard de la loi. Rien de plus.

Si on ne dénonce pas, dans le cas particulier que tu évoques, ce n'est pas "parce qu'on n'est pas flic" mais "parce qu'on n'a pas connaissance du délit", du fait du ouï-dire.

OK Very Happy

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Dim 15 Oct 2017 - 0:41
@Rendash a écrit:Que ça ait transité par la mère d'un élève ne change rien au fait que ça vient d'un élève, et qu'en l'absence de témoins pour corroborer ses dires, c'est compliqué de prendre une décision. Si d'autres élèves présents témoignent et citent des propos précis, c'est différent.

Ce qui est le cas (en plus les élèves concernés sont vraiment pas du genre à se plaindre ou à poser des problèmes).
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 0:43
@Moufle2mer a écrit:
@Rendash a écrit:Que ça ait transité par la mère d'un élève ne change rien au fait que ça vient d'un élève, et qu'en l'absence de témoins pour corroborer ses dires, c'est compliqué de prendre une décision. Si d'autres élèves présents témoignent et citent des propos précis, c'est différent.

Ce qui est le cas (en plus les élèves concernés sont vraiment pas du genre à se plaindre ou à poser des problèmes).

cf. mon précédent post, donc.
Ainsi que celui de Dimka. Ton CDE n'a pas fait son boulot.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par pseudo-intello le Dim 15 Oct 2017 - 0:58
@Dimka a écrit:
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@pseudo-intello a écrit:
Si la collègue, comme tu l'indiques, fait des commentaires inadaptés, raciaux, appaaremment (même idem si c'est sexiste ou autre) : c'est aux parents des élèves concernés d'agir. L'injure raciale ou tout ce qui s'y apaprente est punissable et contraire à la loi. Tu n'es pas flic, ce n'est pas à toi de t'en mêler.
Si.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933

Ouais, mais une dénonciation au procureur de la République sur la base d'un vague ouï-dire ne tient pas vraiment. Or, il s'agit de ça, le collègue concerné n'étant pas témoin de la chose. Si on devait écrire au proc' à chaque fois qu'un élève se plaint de propos qu'il juge racistes, sans qu'on ait le contexte ni les propos exacts ... "Han, le prof d'histoire-géo il est grave raciste, t'as vu, il a dit un Noir, c'est trop raciste, faut dire un Black"  Rolling Eyes
Je répondais très strictement et rigoureusement à la citation que j'ai faite et qui affirmait qu'un prof n'avait pas à réagir en cas de connaissance d'un délit sous prétexte qu'il ne serait pas flic, ce qui me semble être une assertion fausse au regard de la loi. Rien de plus.

Si on ne dénonce pas, dans le cas particulier que tu évoques, ce n'est pas "parce qu'on n'est pas flic" mais "parce qu'on n'a pas connaissance du délit", du fait du ouï-dire.

Je comprends bien et suis tout à fait d'accord avec toi ; ceci dit, par "on n'est pas flic", je veux dire que ce n'est pas à nous de nous occuper de mener l'enquête pour démêler le vrai du faux (ou la aprt d'exagération), etc., et qu'à partir de là, on redirige l'élève vers d'autres gens. Wink
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par pseudo-intello le Dim 15 Oct 2017 - 1:06
En tout cas, bon courage, moufle2mer, car ce n'est pas toujours facile de rester neutre et droit dans ses bottes, et de ne pas se mouiller plus qu'on ne le doit.

Je pense que le mieux à faire, c'est d'être irréprochable toi-même (de laisser les parents d'élèves prendre les mesures qu'ils jugeront utiles, s'ils les jugent utiles, et de ne pas t'en mêler. Quitte à dire explicitement que ce n'est pas ton rôle, si on te sollicite).

Si les deux mamans d'élèves estiment que le changement de groupe a suffi à leur problème de propos racistes, libre à elles de s'en contenter. Si elles pensent que cela ne suffit pas (ou, par exemple, our préserver les prochains élèves maghrébins), et qu'elles estiment que la réaction du CDE n'a pas été suffisante, soit elles recontactent le CDE qui, s'il ne veut pas de vagues, préfèrera sans doute prendre les choses en main plutôt que ne rien faire et, ce faisant (ou : ce ne-rien-faisant), inciter les parents d'élèves à envoyer une lettre à sa hiérarchie, soit elles vont en parler à la maréchaussée.

Encore une fois, le seul cas où tu pourrais t'impliquer, c'est assister à l'entretien de ta collègue d'anglais si ele souhaite s'entretenir avec le chef d'établissement en présence d'un collègue témoin.

Edit : j'ai corrigé les nombreuses coquilles. Désolée pour l'inattention.


Dernière édition par pseudo-intello le Dim 15 Oct 2017 - 1:33, édité 1 fois
Moufle2mer
Niveau 2

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Moufle2mer le Dim 15 Oct 2017 - 1:13
@pseudo-intello a écrit:En tout cas, bon courage, moufle2mer, car ce n'est pas toujours facile de rester neutre et droit dans ses bottes, et de ne pas se mouiller plus qu'on ne le doit.

Je pense que le mieux à faire, c'est d'être irréprochable toi-même (de laisser les parents d'élèves prendre les mesures qu'ils jugeront utiles, s'ils les jugent utiles, et de ne pas t'en mêler. Quitte à dire explicitement que ce n'est pas ton rôle, si on te sollicite.

Si les deux mamans d'élèves estiment que le changement de goupe a suffi à leur problème de propos racistes, libre à elles de s'en contenter. Si elles pensent que cela ne suffit pas (ou, apr exemple, our rpéserver les prochains élèves maghrébins), et qu'elles estiment que la réaction du CDE n'a pas été suffisante, soit elles recontactent le CDE qui, s'il ne veut pas de vagues, il prfèrera sans doute prendre les choses en main plutôt que ne rien faire et, ce faisant (ou : ce ne-rien-faisant), inciter les parents d'élèves à envoyer une lettre à sa hiérarchie, soit elles vont en parler à la maréchaussée.

Encore une fois, le seul cas où tu pourrais t'impliquer, c'est assister à l'entretien de ta collègue d'anglais si ele souhaite s'entretenir avec le chef d'établissement en présence d'un collègue témoin.  

Merci infiniment. C'est noté.
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Kirth le Dim 15 Oct 2017 - 1:33
Je suis assez surpris du bizutage que le collègue ayant ouvert le sujet a subi avant qu'on lui fournisse de vraies réponses. Je prends régulièrement plaisir à vous lire, mais pas cette fois. Un acharnement à plusieurs contre un collègue "extérieur" (non régulier sur le forum), à coup de vacheries et de moqueries. Il est tout à fait possible de faire passer le même message sans cet acharnement, et je salue, respecte, envie même le calme olympien et le respect avec lequel il vous a répondu. Calme qui s'est visiblement propagé pour finalement amener tout le monde à entamer une discussion adulte.
Peut-être que cela nous vous a pas marqué, je comprends l'envie de surenchérir dans un esprit potache, mais en lisant tous les messages à la suite c'est un réel acharnement assez repoussant à lire.
Attention, je ne cautionne pas ce qui a été fait dans son établissement, bien que je ne connaisse pas toute l'histoire, mais je vous ai trouvé très rudes. Trop rudes.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Verdurette le Dim 15 Oct 2017 - 5:46
Ce qui me gêne c'est une certaine mauvaise foi.
Nous avons tous connu le cas du prof (ou du PE) qui dysfonctionne, et je ne parle pas d'une remarque ou d'une erreur ponctuelles, mais bien d'un faisceau de choses qui ne vont pas bien, pas une fois mais des années, les élèves le disent, les parents le disent, les collègues le voient .... ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé. Et vous savez aussi parfaitement que la situation peut durer des années dans l'indifférence la plus totale. Essayez d'imaginer que c'est votre gamin à vous qui est dans cette classe ? Vous savez bien quel résultat on obtient quand on se plaint : mmmoui, attendez, on va voir, oh! ces parents, qu'est-ce qu'ils sont pénibles... ... et l'année se passe, et les lacunes s'accumulent, bah c'est pas grave, ça ira mieux l'année prochaine....

Et pour une fois qu'on a quelqu'un qui essaie de trouver des solutions pour pallier ces lacunes, sans nuire ouvertement au prof incriminé, tout le monde hurle au "coup de poignard dans le dos" , au crime de lèse-professeur, à l'abus !! J'ai bien aimé l'exemple du prof de maths, j'aimerais bien que les profs fonctionnent plus souvent comme cela! Ce n'est pas parce qu'un élève comprend mal avec vous et mieux avec un autre que vous n'êtes pas un bon prof, pour d'autres ce sera l'inverse.

Quand vous dites "surtout oubliez ce que vous a fait faire / ce que vous a dit Madame Truc ou Monsieur Chose l'an dernier, MOI, je vais vous donner MA méthode, vous faites exactement la même chose. (et ça, ça arrive souvent !!)

Vous dites que vous seriez scandalisés qu'on agisse ainsi envers vous, mais tout simplement vous n'êtes pas dans cette situation de manquement évident et répété (il en faut beaucoup pour en arriver là!), donc ça ne risque pas de vous arriver.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 8:23
Désolée je n'ai pas tout lu.
Mais si un professeur pose problème, et que l'administration le sait, ce qui semble être le cas, ce n'est pas au PP ni à aucun autre collègue de la classe d'intervenir. Il y a un CDE et un IPR pour ça. Point final.
Non mais franchement on hallucine là, c'est scan-da-leux. De quoi je me mêle ?
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Verdurette le Dim 15 Oct 2017 - 8:49
Si l'administration le sait, et apparemment depuis un bon moment, pourquoi n'agit-elle pas ? Que doit-on faire lorsque (cela arrive, et vous le savez)  le CDE et l'IPR jouent les Ponce-Pilate pour éviter les remous ?


Dernière édition par Verdurette le Dim 15 Oct 2017 - 8:50, édité 1 fois
avatar
roxanne
Devin

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par roxanne le Dim 15 Oct 2017 - 8:50
@Verdurette a écrit:Ce qui me gêne c'est une certaine mauvaise foi.
Nous avons tous connu le cas du prof (ou du PE) qui dysfonctionne,  et je ne parle pas d'une remarque ou d'une erreur ponctuelles, mais bien d'un faisceau de choses qui ne vont pas bien, pas une fois mais des années, les élèves le disent, les parents le disent, les collègues le voient .... ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé. Et vous savez aussi parfaitement que la situation peut durer des années dans l'indifférence la plus totale. Essayez d'imaginer que c'est votre gamin à vous qui est dans cette classe ?  Vous savez bien quel résultat on obtient quand on se plaint : mmmoui, attendez, on va voir, oh! ces parents, qu'est-ce qu'ils sont pénibles... ... et l'année se passe, et les lacunes s'accumulent, bah c'est pas grave, ça ira mieux l'année prochaine....

Et pour une fois qu'on a quelqu'un qui essaie de trouver des solutions pour pallier ces lacunes, sans nuire ouvertement au prof incriminé, tout le monde hurle au "coup de poignard dans le dos" , au crime de lèse-professeur, à l'abus !! J'ai bien aimé l'exemple du prof de maths, j'aimerais bien que les profs fonctionnent plus souvent comme cela! Ce n'est pas parce qu'un élève comprend mal avec vous et mieux avec un autre que vous n'êtes pas un bon prof, pour d'autres ce sera l'inverse.  

Quand vous dites  "surtout oubliez ce que vous a fait faire / ce que vous a dit Madame Truc ou Monsieur Chose l'an dernier, MOI, je vais vous donner MA méthode, vous faites exactement la même chose. (et ça, ça arrive souvent !!)

Vous dites que vous seriez scandalisés qu'on agisse ainsi envers vous, mais tout simplement vous n'êtes pas dans cette situation de manquement évident et répété (il en faut beaucoup pour en arriver là!), donc ça ne risque pas de vous arriver.
Le problème Verdurette, c'est à quel moment et en vertu de quelle "preuve" on intervient? Parce que les bruits de couloir plus ou moins relayés , il en en a partout. Et j'ai dû avoir ma dose dans mon établissement où mes collègues de Lettres ont la dent dure, puis une autre collègue est arrivée et s'en est pris plein la figure aussi. Mais moi, je ne suis pas dans ses cours, je n'en sais rien et puis déjà de mon côté, j'essaie de faire au mieux mon travail donc j'évite en plus de superviser celui des autres de près ou de loin. Et commencer en douce à distribuer des cours pour rattraper ceux des autres, c'est déjà avoir une dose d'ego (en quoi mes cours sont meilleurs que ceux des autres? ) et c'est effectivement ouvrir la boite de Pandore. Le cas des profs de maths est différent parce que c'est une démarche commune. Mais c'est çà voir sur la durée, parce qu'il faut que ce soit bien cadré.
avatar
gnafron2004
Sage

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par gnafron2004 le Dim 15 Oct 2017 - 8:53
@Verdurette a écrit:Si l'administration le sait, et apparemment depuis un bon moment, pourquoi n'agit-elle pas ? Que doit-on faire lorsque (cela arrive, et vous le savez)  le CDE et l'IPR jouent les Ponce-Pilate pour éviter les remous ?

Et bien on laisse les parents s'organiser pour remuer les choses en plus haut lieu. En s'organisant entre enseignants pour atténuer les problèmes, cela ne fait que repousser la prise en charge d'un problème sérieux, si tel est le cas.
avatar
roxanne
Devin

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par roxanne le Dim 15 Oct 2017 - 8:54
Et ce n'est pas une question de manquement répété, mais je sais que quand je suis arrivée dans mon lycée, des élèves de Première sont allés montrer leurs cours et leurs copies à Superprof. Bon, je ne pense pas quoi que ce soit encore le cas mais on peut vite être "déviant" pour peu que des collègues s'engouffrent dans la brèche.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Pseudo le Dim 15 Oct 2017 - 8:54
@Verdurette a écrit:

Et pour une fois qu'on a quelqu'un qui essaie de trouver des solutions pour pallier ces lacunes, sans nuire ouvertement au prof incriminé, tout le monde hurle au "coup de poignard dans le dos" , au crime de lèse-professeur, à l'abus !! 
En fait, ça risque surtout de n'aider personne et de nuire non seulement au prof incriminé mais à l'ambiance générale.

Il se trouve qu'à l'En comme partout il y a des "incompétents". Je mets des guillemets parce que nous sommes tous l'incompétent de quelqu'un. Et oui, il y a de fortes chances pour que Verdurette soit l'incompétente de quelqu'un et pseudo aussi (bon, moi c'est normal je suis effectivement incompétente).

Mais, je me rappelle souvent une réflexion d'un cadre responsable d'une équipe de managers d'une entreprise anciennement publique. Les managers de son staff se plaignaient régulièrement de l'incompétence du personnel sous leurs ordres. Il a finit par leur faire remarquer qu'à un moment ces personnes avaient été recrutées avec une procédure lourde et complexe et qui les avait jugés compétents. Il fallait donc se rendre à l'évidence : soit ils avaient recrutés des incompétents et donc ils ne savaient pas recruter, soit des personnes compétentes étaient devenus incompétentes en travaillant dans la boite sous leurs ordres.

En fait, il s'avère que très souvent les systèmes produisent eux-même leurs incompétents. Inutile donc de taper ensuite sur les personnes qui sont jugées incompétentes et qui, en fait, servent de boucs émissaires. D'ailleurs, l'EN le sait bien, qui ne prend que très rarement de disposition pour rendre plus compétents ses personnels. C'est bien plus confortable de justifier l'incompétence du système et sa gestion de l'humain plus que contestable par les soi-disant manquements individuels.


Dernière édition par Pseudo le Dim 15 Oct 2017 - 9:08, édité 3 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
che35
Niveau 6

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par che35 le Dim 15 Oct 2017 - 8:55
J'ai tout lu... (no comment)
Pour apporter un éclairage différent à notre collègue, sûrement animé de bonnes intentions, je dirais qu'il me semble que, peut-être du fait de sa jeunesse (est-ce le cas) il n'a pas encore bien analysé l'équilibre des pouvoirs dans et autour d'un établissement scolaire.
Il lui faut savoir, car cela pourrait lui être utile en d'autres circonstances, que les parents d'élèves ont un (très) grand pouvoir, pouvoir inversement proportionnel à "l'indigence" du CdE.
Dans le cas présent, plutôt que d'entreprendre les actions qui ont été mises en place, j'aurai utilisé ce levier là.

_________________
"Dans l'art de la guerre la destruction de l'ennemi n'est qu'un pis-aller, le raffinement suprême c'est la destruction de ses plans" Sun-Tzu  l'Art de la Guerre
"La connerie c'est comme le judo, il faut se servir de la force de l'autre" Jean Yanne
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Verdurette le Dim 15 Oct 2017 - 8:55
Gnafron, c'est juste, mais pourquoi laisser la situation pourrir jusqu'à ces remèdes inappropriés ?  

Che35, cela dépend du milieu familial des élèves. il y a des parents peu familiers du système, peu à l'aise pour s'exprimer, qui n'oseront pas faire ce genre de choses. Et j'ai aussi remarqué qu'il y en a qu'on écoute plus que d'autres.

Si effectivement les cours sont identiques de la Seconde à la terminale, et ce qui est mis à l'arrache sur Pronote, ça me semble une information objective simple à vérifier, non?

Un signalement de remarque déplacée, c'est une chose, ça peut échapper à tout le monde, mais si ça se répète d'année en année, c'est aussi à prendre en considération, non ?


Dernière édition par Verdurette le Dim 15 Oct 2017 - 9:00, édité 1 fois
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Pseudo le Dim 15 Oct 2017 - 8:57
@Verdurette a écrit:Si l'administration le sait, et apparemment depuis un bon moment, pourquoi n'agit-elle pas ? Que doit-on faire lorsque (cela arrive, et vous le savez)  le CDE et l'IPR jouent les Ponce-Pilate pour éviter les remous ?
Si la personne mange à la cantine on peut peut-être demander au cuistot de mettre une dose d'arsenic à chaque passage dans l'assiette du sale prof.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 8:57
@Verdurette a écrit:Si l'administration le sait, et apparemment depuis un bon moment, pourquoi n'agit-elle pas ? Que doit-on faire lorsque (cela arrive, et vous le savez)  le CDE et l'IPR jouent les Ponce-Pilate pour éviter les remous ?

Nous ? RIEN.
Chacun son job, le nôtre n'est ni celui du CDE, ni celui de l'IPR.

Il arrive parfois que les parents s'en mêlent, c'est à l'administration de gérer mais jamais jamais à nous.
avatar
Mattlec
Niveau 8

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Mattlec le Dim 15 Oct 2017 - 9:03
@Verdurette a écrit:C'est juste, mais pourquoi laisser la situation pourrir jusqu'à ces remèdes inappropriés ?  

Si effectivement les cours sont identiques de la Seconde à la terminale, et ce qui est mis à l'arrache sur Pronote, ça me semble une information objective simple à vérifier, non?

Un signalement de remarque déplacée, c'est une chose, ça peut échapper à tout le monde, mais si ça se répète d'année en année, c'est aussi à prendre en considération, non ?

Vu que la collègue semble avoir une étiquette de "méchante", m'est avis que les parents vont vite faire front si rien ne bouge.
Pour les remarques déplacées, c'est à l'élève et à ses parents de faire le signalement mais pour qu'il aboutisse, mieux vaut des témoins (les autres élèves de la classe par exemple).

Ce n'est en aucun le rôle du PP, ni de la collègue de gérer ce genre de dysfonctionnement (surtout de cette manière), pour peu qu'il ait lieu. A la rigueur aller secouer le CdE et/ou l'IPR pour qu'ils bougent un peu de leur arbre, mais les parents pour cela sont généralement plus efficaces.

_________________
"La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place. Il restait que burgonde ou anglais. Aaaaanglais ! Mais c’est encore moins répandu."
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:04
@Verdurette a écrit:Gnafron, c'est juste, mais pourquoi laisser la situation pourrir jusqu'à ces remèdes inappropriés ?  

Che35, cela dépend du milieu familial des élèves.  il y a des parents peu familiers du système, peu à l'aise pour s'exprimer,  qui n'oseront pas faire ce genre de choses. Et j'ai aussi remarqué qu'il y en a qu'on écoute plus que d'autres.

Si effectivement les cours sont identiques de la Seconde à la terminale, et ce qui est mis à l'arrache sur Pronote, ça me semble une information objective simple à vérifier, non?

Un signalement de remarque déplacée, c'est une chose, ça peut échapper à tout le monde, mais si ça se répète d'année en année, c'est aussi à prendre en considération
, non ?
Et en quoi ce serait aux collègues d'intervenir, zut alors.
L'administration est là pour ça quand même. Et quand je dis administration je parle aussi bien du CDE que de l'IPR. Il ne peut pas voir ce qui se passe, intervenir ?
De quoi je me mêle ? C'est bien un des rares derniers avantages de notre métier, travailler seul dans sa classe, seul maître à bord, bien entendu dans les règles de la profession et sous le contrôle de personnels affectés à cette mission. S'ils ne font pas leur job ce n'est certainement pas à nous de le faire.
Et je trouve le comportement présent des collègues absolument inadmissible, choquant et scandaleux. Avec ça, il ne faudra pas ensuite s'étonner de dérives gravissimes.


Dernière édition par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:08, édité 1 fois
avatar
Voltaire
Niveau 6

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Voltaire le Dim 15 Oct 2017 - 9:08
Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:09
@Voltaire a écrit:Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.
On n'est pas obligé non plus de le soutenir mordicus. Il y a une marge entre les deux comportements.

En tant que parent ça peut être différent...même si ça reste un collègue et là c'est plus difficile.
Un de mes frères a eu un prof d'allemand qui ne faisait même pas cours, il arrivait, lisait son journal en disant aux élèves de faire ce qu'ils voulaient... Bon les parents couinaient, ma mère en aurait bien fait autant mais n'a jamais rien fait puisqu'ils s'agissait pour elle d'un collègue. Les parents autres que les collègues, ce qui est quand même la grosse majorité, peuvent en effet se bouger.


Dernière édition par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:13, édité 2 fois
avatar
Voltaire
Niveau 6

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Voltaire le Dim 15 Oct 2017 - 9:11
C'est juste que Moufle2mer s'est quand même fait étriller, essentiellement parce que son attitude a été perçue (à juste titre) comme déstabilisante pour un collègue. Qui a donc, de fait, été soutenu mordicus ...
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Pseudo le Dim 15 Oct 2017 - 9:14
@Voltaire a écrit:Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.
C'est justement le conseil qui a été donné depuis le début : laisser les parents agir.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:15
@Pseudo a écrit:
@Voltaire a écrit:Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.
C'est justement le conseil qui a été donné depuis le début : laisser les parents agir.

Voilà, tout simplement.
Contenu sponsorisé

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum