Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 9:15
@Pseudo a écrit:
@Voltaire a écrit:Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.
C'est justement le conseil qui a été donné depuis le début : laisser les parents agir.

Voilà, tout simplement.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Pseudo le Dim 15 Oct 2017 - 9:17
@Voltaire a écrit:C'est juste que Moufle2mer s'est quand même fait étriller, essentiellement parce que son attitude a été perçue (à juste titre) comme déstabilisante pour un collègue. Qui a donc, de fait, été soutenu mordicus ...
Il a semblé aussi qu'il y avait comme une sorte de vendetta contre une personne qui non seulement semble ne pas faire son job mais a réussi par ses agissements peu confraternels à se faire cordialement détester de l'équipe. Ca sent quand même son bouc émissaire à plein nez.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Cath
Bon génie

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Cath le Dim 15 Oct 2017 - 9:18
@Moufle2mer a écrit:Question n°2 : Dans ma matière, tous les professeurs ont fait le tour des différentes sections. J'ai proposé à mes collègues de centraliser nos cours sur un serveur. J'ai dit à mes élèves que s'ils n'arrivaient pas à comprendre une explication dans mon cours, qu'ils pouvaient éventuellement jeter un coup d'oeil sur le cours des années précédentes d'un de mes collègues.

Mauvaise idée aussi alors ? Ou non vu que je propose un autre cours que le MIEN à MES élèves ? Ou plutot car on est tous au courant de l'existence de cette alternative ?

Hors de question.

Mais tu es un troll ou quoi ?
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par MelanieSLB le Dim 15 Oct 2017 - 9:26
@Daphné a écrit:
@Verdurette a écrit:Gnafron, c'est juste, mais pourquoi laisser la situation pourrir jusqu'à ces remèdes inappropriés ?  

Che35, cela dépend du milieu familial des élèves.  il y a des parents peu familiers du système, peu à l'aise pour s'exprimer,  qui n'oseront pas faire ce genre de choses. Et j'ai aussi remarqué qu'il y en a qu'on écoute plus que d'autres.

Si effectivement les cours sont identiques de la Seconde à la terminale, et ce qui est mis à l'arrache sur Pronote, ça me semble une information objective simple à vérifier, non?

Un signalement de remarque déplacée, c'est une chose, ça peut échapper à tout le monde, mais si ça se répète d'année en année, c'est aussi à prendre en considération
, non ?
Et en quoi ce serait aux collègues d'intervenir, zut alors.
L'administration est là pour ça quand même. Et quand je dis administration je parle aussi bien du CDE que de l'IPR. Il ne peut pas voir ce qui se passe, intervenir ?
De quoi je me mêle ? C'est bien un des rares derniers avantages de notre métier, travailler seul dans sa classe, seul maître à bord, bien entendu dans les règles de la profession et sous le contrôle de personnels affectés à cette mission. S'ils ne font pas leur job ce n'est certainement pas à nous de le faire.
Et je trouve le comportement présent des collègues absolument inadmissible, choquant et scandaleux. Avec ça, il ne faudra pas ensuite s'étonner de dérives gravissimes.

Pour avoir une situation similaire dans mon établissement, la demande des photocopies de cours a été faite par l'administration (ma collègue a refusé, mais on peut comprendre quelqu'un qui accepterait). Je me pose donc la question: les photocopies, idée du PP ou du CDE?

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Une passante le Dim 15 Oct 2017 - 9:59
Voilà qui ne va pas redorer l'image des enseignants si on peut "faire le tour des différentes sections" et avoir des cours établis, fixes ad vitam aeternam...
Les collègues de maths, est-ce ainsi que vous fonctionnez ? Vous bossez les premières années puis vous n'avez plus de préparations de cours jusqu'à la fin de votre carrière (sauf réformes) ?
En même temps, cela va tout à fait dans le sens du ministère, les enseignants ne sont que des employés / animateurs qui peuvent faire un cours dont ils ne sont pas les concepteurs...
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Hélips le Dim 15 Oct 2017 - 10:10
@Une passante a écrit:Voilà qui ne va pas redorer l'image des enseignants si on peut "faire le tour des différentes sections" et avoir des cours établis, fixes ad vitam aeternam...
Les collègues de maths, est-ce ainsi que vous fonctionnez ? Vous bossez les premières années puis vous n'avez plus de préparations de cours jusqu'à la fin de votre carrière (sauf réformes) ?
En même temps, cela va tout à fait dans le sens du ministère, les enseignants ne sont que des employés / animateurs qui peuvent faire un cours dont ils ne sont pas les concepteurs...
Je n'ai pas tout lu, je réponds juste, en mon nom propre à cette question : ben non.
Dans mon établissement, nous avons :
-secondes
-premières et terminales ES (et L spé math, c'est le même programme)
-premières et terminales S (et L spé math, c'est le même programme)
-premières et terminales STMG (et L spé math, c'est le même programme)
-premières et terminales STD2A (et L spé math, c'est le même programme)
-des BTS (je ne sais plus combien de math il y a dedans, pas beaucoup)
-des Compta-Gestion
On a donc au moins 11 cours différents. En admettant qu'une fois qu'on a pondu un cours, il est nickel et donc qu'on n'a plus jamais à y toucher sauf réforme, le temps qu'on fasse le tour, pouf, réforme.
Alors, oui, je reprends certains cours, mais assez peu finalement, parce que suivant les élèves que j'ai en face de moi, je peux aller plus ou moins vite, je ne choisis pas les mêmes exercices. En plus, je fais partie des nombreux profs incapables d'utiliser un cours qu'ils n'ont pas conçus sans un minimum d'adaptation.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Nita
Empereur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Nita le Dim 15 Oct 2017 - 10:17
Le problème que posent les interventions de Moufle2mer c'est qu'elles sont loin de résoudre une situation problématique, si  cette situation existe, mais qu'elles peuvent l'empirer. Même si nous avons connu des collègues dont les pratiques nous paraissaient sujettes à caution, nous devrions nous méfier de nos ressentis.(coucou PY)
Par ailleurs, nous ne sommes pas censés être les garants de la qualité de l'enseignement des autres profs,  c'est à d'autres membres d'accomplir cette tâche.  Si ce professeur dysfonctionne, le système mis en place rend le mépris du reste des collègues évident pour les élèves et les parents et, par ricochet, fragilise cet enseignant,  et met gravement en péril sa gestion de classe : pourquoi bien se tenir, puisque ce prof est un nul, tout le monde le dit, y compris ses collègues ?
Bien sûr, nous connaissons tous des enseignants qui... Ah oui ? Moi, je n'en ai connu que deux, en vingt-cinq ans de carrière. L'une d'elle faisait des cours parfaitement valables : elle faisait cours la porte ouverte, j'ai eu maintes fois l'occasion de les entendre. Pour des raisons diverses,  elle n'arrivait pas à avoir le calme et quand ses collègues ont cessé d'être solidaires, sous l'impulsion de gens bien intentionnés probablement,  c'est parti en vrille.
Si cet enseignant n'était pas défaillant,  l'attitude de ses collègues l'aurait mis en difficulté.  S'il l'était, il n'avait pas une chance de redresser la situation.
Quant aux propos racistes,  s'ils sont avérés, ils sont condamnables.  Parfois, les élèves s'abritent derrière le prétexte du racisme pour remettre en cause les punitions ou les reproches.  Il arrive aussi que des gens, face à un bordel monstre, entretenu et cautionné par leurs collègues disent n'importe quoi.
Si cet enseignant tient des propos racistes, il ne faut pas distribuer des polycopiés,  il faut rappeler au CdE quil doit faire respecter la loi.

Les gens qui trouvent l'attitude de Moufle2mer satisfaisante devraient se mettre à la place de ce collègue d'anglais, si nul. Ah, vous n'êtes pas comme ça ?  Qu'en savez-vous ? Que savez-vous de ce que pensent les gens avec qui vous travaillez ? Peut-être se montrent-ils seulement solidaires...

C'est aux parents et à la direction d'agir. C'est leur rôle.  C'est précisément celui du CdE. Pas celui des collègues.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par RogerMartin le Dim 15 Oct 2017 - 10:27
A votre question n°4 à venir " dois-je faire mon code sur le photocopieur ? ", la réponse est aussi oui. Vous vous prenez pour un institut de sondage ? Il me semblait pourtant que les matheux étaient bons en logique, mais je vois que là on a droit à un cas d'école.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Voltaire
Niveau 6

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Voltaire le Dim 15 Oct 2017 - 10:30
L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère). Donc je me suis contentée de revenir au simple bon sens : on ne se mêle pas des questions de pédagogie des collègues, et on laisse les parents et le CdE faire leur job.
Par ailleurs, en tant que prof de maths, j'ai toujours mutualisé mon travail avec les collègues (et une petite recherche internet vous montrera que nous sommes nombreux à partager nos cours et exercices), avec évidemment une remise à jour continuelle, du fait des nombreux niveaux et des changements perpétuels de programmes. Mutualiser, ce n'est pas figer, quelle curieuse idée. Ou alors vous faites comme ça en LM heu . Pas taper, je suis déjà dehors
avatar
Illiane
Niveau 9

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Illiane le Dim 15 Oct 2017 - 10:44
@Kirth a écrit:Je suis assez surpris du bizutage que le collègue ayant ouvert le sujet a subi avant qu'on lui fournisse de vraies réponses. Je prends régulièrement plaisir à vous lire, mais pas cette fois. Un acharnement à plusieurs contre un collègue "extérieur" (non régulier sur le forum), à coup de vacheries et de moqueries. Il est tout à fait possible de faire passer le même message sans cet acharnement, et je salue, respecte, envie même le calme olympien et le respect avec lequel il vous a répondu. Calme qui s'est visiblement propagé pour finalement amener tout le monde à entamer une discussion adulte.
Peut-être que cela nous vous a pas marqué, je comprends l'envie de surenchérir dans un esprit potache, mais en lisant tous les messages à la suite c'est un réel acharnement assez repoussant à lire.
Attention, je ne cautionne pas ce qui a été fait dans son établissement, bien que je ne connaisse pas toute l'histoire, mais je vous ai trouvé très rudes. Trop rudes.

 Je suis assez d'accord avec Kirth : on peut juger l'attitude de moufle2mer et la trouver maladroite voire totalement déplacée, mais était-il nécessaire de le lui dire de la sorte ? Lire le fil d'un seul coup relève presque de la gageure tant les réponses de certains sont (inutilement) agressives. Je crois aussi que moufle2mer pensait bien faire, même si effectivement cela n'est pas très correct envers le fameux collègue d'anglais. Nous ne pouvons pas vraiment juger la situation - nous ne la voyons qu'à travers le point de vue de moufle2mer, qui peut être discutable et discuté - mais nous savons aussi qu'il existe des professeurs qui ne font pas leur travail correctement et que l'institution les laisse là (j'en ai encore eu un exemple lors du bac l'année dernière). Donc, quel que soit notre avis sur la question, je pense qu'il peut être donné dans le calme et le respect de l'autre, même si certains jugent que   moufle2mer n'a pas fait preuve de respect envers son collègue en agissant comme il/elle l'a fait.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rendash le Dim 15 Oct 2017 - 10:47
@Voltaire a écrit:Je viens de lire tout le fil et je suis fort perplexe. Surtout après avoir lu "Méthodes pourries en CP ...". Bref, quand c'est un collègue qui dysfonctionne (et je suis sûre qu'on a tous dans nos établissements au moins un collègue dont tout le monde ou à peu près est persuadé qu'il ne fait pas le job correctement), on fait les trois petits singes (rien voir, rien entendre, rien dire) et on soutient mordicus le collègue fut ce au détriment des élèves et même si on est PP des dits élèves. Par contre quand la chair de votre chair a un enseignant qu'on juge déplorable, alors là, ah, ce n'est pas pareil. On sort le bazooka et pas de quartier ! Imaginez que votre cher petit à vous a le collègue de Moufle2mer : vous agiriez, en tant que parents.
Et c'est là que Moufle2mer a agi fort maladroitement en se mêlant directement du problème et en essayant de le résoudre (il me semble dans l'intérêt des élèves). Et bien entendu elle va prendre des coups des deux côtés (en plus du forum). La seule chose à faire dans ce cas là est de rester le plus neutre possible, et laisser intervenir les parents, et eux seuls. Ils commencent par le CdE, puis selon réponse, ils continuent dans la "chaine de commandement".
C'est aux parents d'agir, du début à la fin.

Dans le premier cas, on est enseignant, dans le second parent d'élève, c'est précisément ce qu'on dit.

Très accessoirement, je trouve toujours à se tordre de rire cette vision que certains ont de la fonction de professeur principal. Détendez-vous, les gens, il ne s'agit pas du début d'une procédure d'adoption des trente élèves de la classe Rolling Eyes Ce sont les mêmes qui laissent transformer l'heure de vie de classe en tribunal contre leurs collègues.
Que chacun se mêle de son travail, et ce sera bien, pour commencer.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Ergo le Dim 15 Oct 2017 - 11:17
@Voltaire a écrit:L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère).
Eh bien en ce qui me concerne, quand j'ai lu les postes de Moufle2mer, et particulièrement les précisions expliquant qu'il n'aimait pas la collègue en question pour tout un tas de raisons très valables, je me suis vraiment posé la question de l'absence de malveillance.


_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Kirth le Dim 15 Oct 2017 - 12:02
@Ergo a écrit:
@Voltaire a écrit:L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère).
Eh bien en ce qui me concerne, quand j'ai lu les postes de Moufle2mer, et particulièrement les précisions expliquant qu'il n'aimait pas la collègue en question pour tout un tas de raisons très valables, je me suis vraiment posé la question de l'absence de malveillance.

Dans les deux cas, le lynchage était bien disproportionné.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Ergo le Dim 15 Oct 2017 - 12:05
@Kirth a écrit:
@Ergo a écrit:
@Voltaire a écrit:L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère).
Eh bien en ce qui me concerne, quand j'ai lu les postes de Moufle2mer, et particulièrement les précisions expliquant qu'il n'aimait pas la collègue en question pour tout un tas de raisons très valables, je me suis vraiment posé la question de l'absence de malveillance.

Dans les deux cas, le lynchage était bien disproportionné.
À la hauteur du coup de poignard consistant à enfoncer un collègue en donnant aux élèves les cours d'un autre collègue ?


Dernière édition par Ergo le Dim 15 Oct 2017 - 12:12, édité 1 fois

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Nita
Empereur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Nita le Dim 15 Oct 2017 - 12:10
@Kirth a écrit:
@Ergo a écrit:
@Voltaire a écrit:L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère).
Eh bien en ce qui me concerne, quand j'ai lu les postes de Moufle2mer, et particulièrement les précisions expliquant qu'il n'aimait pas la collègue en question pour tout un tas de raisons très valables, je me suis vraiment posé la question de l'absence de malveillance.

Dans les deux cas, le lynchage était bien disproportionné.

Je ne trouve pas.
Mais c'est là le risque d'un forum : on y pose une question, on y a des réponses. Si elles ne nous conviennent pas, on peut aussi ne plus les lire.

Ta réponse m'interpelle, parce que pour moi, c'est la collègue d'anglais qui a été lynchée IRL. Moufle2mer a eu à affronter une tempête dans un verre d'eau en comparaison ; s'il a été blessé par les premières réponses, il lui suffit de ne plus ouvrir ce fil, ou de penser "mais quelle bande d'andouilles, ces profs."

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Thalia de G le Dim 15 Oct 2017 - 12:12
@Kirth a écrit:
@Ergo a écrit:
@Voltaire a écrit:L'attitude Moufle2mer n'est pas satisfaisante, et je ne sais rien de son collègue d'anglais. Simplement, je trouve la réaction du forum bien violente envers quelqu'un qui demande de l'aide après s'être mis lui-même dans une situation périlleuse, et avoir probablement au passage aggravé la situation d'un de ses collègues. Et ce, sans malveillance de sa part, juste de la maladresse (du moins je l'espère).
Eh bien en ce qui me concerne, quand j'ai lu les postes de Moufle2mer, et particulièrement les précisions expliquant qu'il n'aimait pas la collègue en question pour tout un tas de raisons très valables, je me suis vraiment posé la question de l'absence de malveillance.

Dans les deux cas, le lynchage était bien disproportionné.
Je ne vois pas de lynchage, mais une réaction quasi unanime de réprobation.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rabelais le Dim 15 Oct 2017 - 12:34
La règle dans le métier est de ne pas faire aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse.
Apprendre que derniere ton dos, on donne d'autres cours à ta classe dans ta discipline est mostrueux et je PÈSE mes mots depuis hier.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Kirth le Dim 15 Oct 2017 - 12:37
@Thalia de G a écrit:Je ne vois pas de lynchage, mais une réaction quasi unanime de réprobation.

C'est bien ce qui m'inquiète.

@Philomène87 a écrit:Et pourquoi vous faites ça, en fait ? Pourlebiendezélèves ? Ou pour soigner votre ego ?
@Nita a écrit:Je suis un collègue de l'établissement de Moufle2mer. Sa pédagogie ne me convient pas, en plus il ne fait qu'un seul cours, directement tiré de Oui-oui compte ses billes, ce que je sais parfaitement, vu que j'assiste à tous ses cours sous ma Cape d'Invisibilité et il a le culot de considérer que les élèves doivent noter le travail à faire dans leur agenda.
@RogerMartin a écrit:Ah, si c'est une basse vengeance, là, c'est différent en effet. Nous sommes ouverts à tout.
@Zagara a écrit:Je propose quelques pistes possibles pour augmenter raisonnablement l'intensité du conflit tout en restant bons amis :
- menaces de mort anonymes avec une tête de rat dans la lettre
- dénonciation au rectorat pour propos nazis (ça marche bien ça)
- vol de tout son matériel et des copies qu'elle laisse dans l'établissement
- brûler son bureau
@Philomène87 a écrit:Tout de même, heureusement que nous avons de supers collègues capables de recadrer les professeurs défaillants, et de s'ériger, au détriment des conditions de travail de ces derniers, en véritables défenseurs de l'Ecole et de l'Instruction !
Ca tombe bien, les IPR ne peuvent pas être partout.

Ce n'est pas de la réprobation. Je ne suis pas le seul à l'avoir vu. Je passe également sur les messages "expliquant" que sont attitude n'était pas appropriée employant un ton plus que méprisable.

@Ergo a écrit:À la hauteur du coup de poignard consistant à enfoncer un collègue en donnant aux élèves les cours d'un autre collègue ?

Donc il faut lui rendre la monnaie de sa pièce ?

@Nita a écrit:Ta réponse m'interpelle, parce que pour moi, c'est la collègue d'anglais qui a été lynchée IRL. Moufle2mer a eu à affronter une tempête dans un verre d'eau en comparaison ; s'il a été blessé par les premières réponses, il lui suffit de ne plus ouvrir ce fil, ou de penser "mais quelle bande d'andouilles, ces profs."

Ce ne sont pas les premières réponses qui me choquent justement ! Elles sont sèches mais justes. C'est la suite.

J'espère que vous comprenez que je ne prends pas la défense de son acte et que je ne cherche juste pas à faire de vagues, mais je veux juste souligner que l'acharnement est allé un peu loin.
avatar
ore
Habitué du forum

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par ore le Dim 15 Oct 2017 - 12:41
Moufle2mer s'est fait simplement berner par la gentille collègue d'anglais qui profite de lui pour régler ses comptes avec sa collègue et montrer aux autres à quel point ses cours sont mieux. C'est tout.
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Rabelais le Dim 15 Oct 2017 - 12:44
Je crois qu'on le sait bien, Kirth et ça ne fait pas de la collègue un mauvais professeur ou une mauvaise personne MAIS ces actes -là doivent être condamnés sévèrement pour être marquants.
Une réponse mitigée, souvent, nous conforte dans nos actions.
Le but ici a été d'être suffisamment dur pour qu'il y ait vraiment une remise en question.

Parfois qui veut faire le bien fait le mal, c'est le cas.


Dernière édition par Rabelais le Dim 15 Oct 2017 - 12:45, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Nita
Empereur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Nita le Dim 15 Oct 2017 - 12:44
Non, ce n'est pas allé aussi loin que tu le crois.



Tu peux souligner ce que tu veux, cela ne nous contraint pas à être d'accord avec toi.

Ce qui me dérange dans ta réprobation, c'est que tu te mets, semble-t-il, plus facilement à la place de Moufle2mer qu'à celle de sa collègue.
C'est lui qui a justifié sa façon de faire par les "mauvaises actions" de sa collègue, et donc suscité les réactions ironiques que tu cites.

La découverte que tu fais du fonctionnement d'un forum est très rafraîchissante : c'est bien, tu vas avoir, toi aussi, des réponses qui ne te feront pas plaisir.
(Mais pas de moi, parce qu'il fait beau et que j'ai globalement mieux à faire.)


_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Danska
Modérateur

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Danska le Dim 15 Oct 2017 - 12:46
@Kirth a écrit:Je suis assez surpris du bizutage que le collègue ayant ouvert le sujet a subi avant qu'on lui fournisse de vraies réponses. Je prends régulièrement plaisir à vous lire, mais pas cette fois. Un acharnement à plusieurs contre un collègue "extérieur" (non régulier sur le forum), à coup de vacheries et de moqueries. Il est tout à fait possible de faire passer le même message sans cet acharnement, et je salue, respecte, envie même le calme olympien et le respect avec lequel il vous a répondu. Calme qui s'est visiblement propagé pour finalement amener tout le monde à entamer une discussion adulte.
Peut-être que cela nous vous a pas marqué, je comprends l'envie de surenchérir dans un esprit potache, mais en lisant tous les messages à la suite c'est un réel acharnement assez repoussant à lire.
Attention, je ne cautionne pas ce qui a été fait dans son établissement, bien que je ne connaisse pas toute l'histoire, mais je vous ai trouvé très rudes. Trop rudes.
 Sans vouloir me prononcer sur le fond du sujet, merci pour cette intervention avec laquelle je suis on ne peut plus d'accord, Kirth !  veneration
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Reine Margot le Dim 15 Oct 2017 - 12:53
Les réactions ont été fortes parce que l'acte de donner des cours à des élèves pour la raison qu'on juge qu'un(e) collègue n'est pas à la hauteur est assez "fort" dans son genre aussi. 
Cela suscite l'indignation parce que comme dit plus haut, ça suppose que la collègue d'anglais se pose en juge de la collègue, et qu'elle est appuyée par le PP qui n'est pas de la discipline, en l'occurence MdM. 
Je suppose Kirth que si tu apprenais qu'un(e) collègue, qui juge ta pédagogie mauvaise et file ses cours à tes élèves, tu aurais une réaction assez forte aussi.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 12:58
En attendant, c'est en lisant des fils comme ça que je vois que la profession a bien évolué depuis quelque temps. Jamais je dis bien jamais personne n'aurait envisagé ne serait-ce qu'une seconde d'intervenir dans la pédagogie/progression/cours d'un collègue quand j'ai débuté. Et des collègues pas à leur place il y en avait aussi, mais c'était carré, l'administration gérait, pas nous, aucune interférence.
Spoiler:
Bon il y avait bien un ou deux charognards qui allaient baver chez le CDE mais en fait tout le monde les connaissait et les...méprisait sévère !


Dernière édition par Daphné le Dim 15 Oct 2017 - 12:58, édité 1 fois
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par KrilinXV3 le Dim 15 Oct 2017 - 12:58
Bon courage Moufle2mer, mais je pense que tu as tes réponses. Si je les trouve parfois disproportionnées sur la forme, je ne peux qu'adhérer à tout ce qui t'as été dit sur le fond.

On t'accuse d'être wannabe-IPR ou wannabe-CDE (et c'est vrai que ça pullule dans notre métier, et je précise qu'on les trouve aussi bien dans l'une des deux "chapelles" que dans l'autre). Mais pour moi, tu as simplement mal jaugé ton rôle de PP. J'imagine que dans ton quotidien, pour les gens qui connaissent la collègue en question, ça doit paraître tout à fait normal, mais tu peux constater que d'un point de vue extérieur, l'histoire résonne différemment.

Si on avait des "fiches de poste" (comme on me dit que ça existe dans un univers parallèle), on aurait moins de problèmes de "dépassement de fonction". Mais comme cette institution de m**** ne tient (là où elle tient) que sur le dépassement de fonction, on aura jamais de "fiches de poste", ni pour notre activité principale, ni pour nos missions complémentaires.

En tout cas bon courage, car c'est très dur de retirer son doigt (sans l'arracher) une fois qu'on l'a mis dans l'engrenage.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Kirth le Dim 15 Oct 2017 - 13:00
@Nita a écrit:Non, ce n'est pas allé aussi loin que tu le crois.

Tu peux souligner ce que tu veux, cela ne nous contraint pas à être d'accord avec toi.

Ce qui me dérange dans ta réprobation, c'est que tu te mets, semble-t-il, plus facilement à la place de Moufle2mer qu'à celle de sa collègue.
C'est lui qui a justifié sa façon de faire par les "mauvaises actions" de sa collègue, et donc suscité les réactions ironiques que tu cites.

Pas du tout, je ne me mets à la place de personne, je ne sais pas faire.

La découverte que tu fais du fonctionnement d'un forum est très rafraîchissante : c'est bien, tu vas avoir, toi aussi, des réponses qui ne te feront pas plaisir.
(Mais pas de moi, parce qu'il fait beau et que j'ai globalement mieux à faire.)

Je n'oblige personne à être d'accord avec moi Smile . Mais justement, c'est allé loin, mais ce n'est pas visible car un c'est un forum. Plus particulièrement car c'est un gros forum avec des habitués qui ne font peut-être plus attention à la portée de leurs messages partant d'une blague bon enfant. Même forum qui souvent clame le pouvoir malsain des réseaux sociaux, du harcèlement par messages et de la portée des mots.

Merci Rabelais, je comprends un peu mieux l'intention, même si je ne l'aurais pas fait moi-même !

Reine Margot, je suis tout à fait d'accord, mais justement le but d'un point de vue extérieur est d'être juste, peut-être ferme, mais pas méprisant et moqueur.


Dernière édition par Kirth le Dim 15 Oct 2017 - 13:02, édité 2 fois
Contenu sponsorisé

Re: Payer pour les erreurs d'une collègue

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum