Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
InstantKarma
Niveau 6

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par InstantKarma le Jeu 19 Oct 2017 - 18:36
@Lefteris a écrit:
Parmi les expressions que je ne supporte plus,  c'est l'expression "lieu de vie" pour désigner un lieu d'étude pour les uns, de travail pour les autres. On peut prendre la chose dans n'importe quel sens, je ne suis ni dans une entreprise paternaliste,  ni dans un phalanstère, ni une "communauté" baba-cool ou autre, ni une secte religieuse.
Toutes ces associations et « syndicats » ne forment-ils d’ailleurs pas un mouvement sectaire ?
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Luigi_B le Jeu 19 Oct 2017 - 19:29
Je trouve que cette déclaration commune mérite d'être affichée dans toutes les salles de classe. Je vous propose de la télécharger mise en forme en A4 : il n'y a plus qu'à l'imprimer.

PS Je n'ai ajouté qu'un petit mot minuscule (et latin). Saurez-vous le retrouver ? diable
avatar
Olympias
Prophète

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Olympias le Jeu 19 Oct 2017 - 20:51
J'aime bien la phrase "selon les besoins des personnels" ...l'Unsa veut-elle nous faire installer des couchettes en salle des profs ????
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Rendash le Jeu 19 Oct 2017 - 20:55
@Olympias a écrit:J'aime bien la phrase "selon les besoins des personnels" ...l'Unsa veut-elle nous faire installer des couchettes en salle des profs ????

"UNSA" et "besoins" dans la même phrase, ça m'évoque étrangement tout autre chose. Même sans l'éternelle vanne sur le CRAP.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Nita
Empereur

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Nita le Jeu 19 Oct 2017 - 20:56
J'ai le vague pressentiment que si je lis ce truc, ma tension va monter.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Jacq
Doyen

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Jacq le Jeu 19 Oct 2017 - 21:10
Rien qu'en lisant la liste des organisations signataires, cela fait peur...

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Hypermnestre le Jeu 19 Oct 2017 - 21:25
notion de parcours structuré en modules communs pour certains, choisis pour d’autres

Seulement certains en commun ? Certains seraient choisis ? Pas tous les mêmes pour tout le monde ? En option quoi ? Et donc il y a des modules que certains élèves ne suivront pas ? Donc qui seront "réservés" à certains ?
Mais aleeeeerte ! C'est honteux ! C'est un privilège ! C'est élitiste !
cf. les débats sur la réforme du collège et le latin (et les heures passées à expliquer la différence entre "ouvert à tous et choisi par certains" et "réservé à certains")
avatar
Jacq
Doyen

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Jacq le Jeu 19 Oct 2017 - 21:26
"1) Inclue les trois actuelles voies du lycée, voies générale, technologique et professionnelle, pour tendre vers un lycée sans filière favorisant les mixités."

Il est hallucinant de lire de tels propos témoignant de leur méconnaissance des élèves comme de leurs besoins tout autant que du dogmatisme idéologique de ces personnes. Les élèves du "général" ont besoin de ce qu'ils font et de plus d'exigence. Nos élèves de LP ont besoin de leur formation en LP et pas de cours communs avec les élèves du général. C'est vraiment n'importe quoi. C'est le "tousontégaux" qui nie la réalité du travail différencié que nous faisons tous, au général comme au LP. Avec la belle idéologie de "tout le monde il est pareil". Non, tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes intérêts. De la bonne morale qui se veut égalitaire mais qui n'est qu'égalitariste. Enfin, le bac par modules ? C'est dingue de voir ces organisations, plutôt supposées à gauche, servir la louche à la droite libérale et réactionnaire (et oui, pourquoi apprendre l'histoire à un chaudronnier ?).

Il faut voter aux élections professionnelles et virer ces extraterrestres de nos instances représentatives (celles qui y sont) !

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par gauvain31 le Jeu 19 Oct 2017 - 21:28
A quand une contre-tribune ?
avatar
Jacq
Doyen

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Jacq le Jeu 19 Oct 2017 - 21:29
Cela me fait penser à une discussion dans mon LGT. Il fallait décloisonner les élèves. Explication : un LGT avec un secteur "général", un secteur "techno" et un secteur "LP". Pratique, je prends mon exemple, celui de mes classes, car tous les collègues de LP étaient dans le même secteur, avec les élèves connus. Mais non, il faut tout mélanger pour éviter la discrimination des élèves de LP. Personne ne s'est demandé si les élèves du général étaient dans un secteur précis et discriminé. Non, tout le monde se dit "le LP est discriminé car dans un secteur précis". En réalité la discrimination est présente dans la tête de ceux qui veulent mélanger tout le monde. Pour des questions pratiques il était mieux d'avoir des secteurs définis... mais non.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Laotzi le Jeu 19 Oct 2017 - 22:00
@Jacq a écrit:Cela me fait penser à une discussion dans mon LGT. Il fallait décloisonner les élèves. Explication : un LGT avec un secteur "général", un secteur "techno" et un secteur "LP". Pratique, je prends mon exemple, celui de mes classes, car tous les collègues de LP étaient dans le même secteur, avec les élèves connus. Mais non, il faut tout mélanger pour éviter la discrimination des élèves de LP. Personne ne s'est demandé si les élèves du général étaient dans un secteur précis et discriminé. Non, tout le monde se dit "le LP est discriminé car dans un secteur précis". En réalité la discrimination est présente dans la tête  de ceux qui veulent mélanger tout le monde. Pour des questions pratiques il était mieux d'avoir des secteurs définis... mais non.  

En IDF (au moins), c'est l'idéologie officielle. Les LPO qui sont rénovés (et qui avaient, logiquement, un secteur défini pour les élèves des filières pro, et un secteur pour les élèves de filières GT) se voient tous imposés la fin de ces secteurs et la mise en place de pôle à l'échelle de l'ensemble des filières (un pôle lettres et sciences humaines par exemple, avec dans les mêmes salles les élèves de pro et de gt). On se fiche des besoins réels de chacun, on se fiche des conditions concrètes d'exercice du métier et d'études des élèves (désormais obligés de parcourir de plus grandes distances entre chaque cours). En lisant cette tribune, je comprends encore mieux la logique finale : préparer l'abolition totale des filières en lycée.
Je me demande dans quelle mesure cette tribune reflète la vision de la technostructure de l'EN... Puisque comme cela a été dit, les "syndicats" signataires sont largement présents dans les structures administratives et d'encadrement de l'EN (jamais croisé par contre un professeur à l'UNSA, quelques-uns à la CFDT par tradition syndicale familiale)...


Dernière édition par Laotzi le Jeu 19 Oct 2017 - 22:10, édité 1 fois (Raison : interrogative supprimée)

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Tiberius
Niveau 6

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Tiberius le Jeu 19 Oct 2017 - 22:05
Sérieusement, ce texte est un fake?
C'est pas possible autrement que des personnes du métier puissent penser cela.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Lefteris le Jeu 19 Oct 2017 - 22:07
@Laotzi a écrit:
Je me demande dans quelle mesure cette tribune ne reflète-elle pas la vision de la technostructure de l'EN ?
Evidemment : après les échanges de service inter-degrés, de la maternelle à l'université, les échanges de service entre filières. Quelle rentabilité du point de vue "ressources humaines" ! En ajoutant la bivalence,  tout le monde peut remplacer tout le monde à n'importe quel niveau. Reste à  durcir un peu plus le statut, pour imposer les remplacements, les déplacements sur une zone et non une affectation, et le tour est joué. (Comment ça, je plagie des idées déjà émises par des pédagogistes ou des technocrates ? ).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Rendash le Jeu 19 Oct 2017 - 22:16
Ils s'en foutent, ils n'ont pas d'élèves, eux.

Ou se débrouillent pour en avoir de moins en moins, ou ne plus en avoir du tout.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Jacq
Doyen

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Jacq le Jeu 19 Oct 2017 - 23:45
@Laotzi a écrit:
@Jacq a écrit:Cela me fait penser à une discussion dans mon LGT. Il fallait décloisonner les élèves. Explication : un LGT avec un secteur "général", un secteur "techno" et un secteur "LP". Pratique, je prends mon exemple, celui de mes classes, car tous les collègues de LP étaient dans le même secteur, avec les élèves connus. Mais non, il faut tout mélanger pour éviter la discrimination des élèves de LP. Personne ne s'est demandé si les élèves du général étaient dans un secteur précis et discriminé. Non, tout le monde se dit "le LP est discriminé car dans un secteur précis". En réalité la discrimination est présente dans la tête  de ceux qui veulent mélanger tout le monde. Pour des questions pratiques il était mieux d'avoir des secteurs définis... mais non.  

En IDF (au moins), c'est l'idéologie officielle. Les LPO qui sont rénovés (et qui avaient, logiquement, un secteur défini pour les élèves des filières pro, et un secteur pour les élèves de filières GT) se voient tous imposés la fin de ces secteurs et la mise en place de pôle à l'échelle de l'ensemble des filières (un pôle lettres et sciences humaines par exemple, avec dans les mêmes salles les élèves de pro et de gt). On se fiche des besoins réels de chacun, on se fiche des conditions concrètes d'exercice du métier et d'études des élèves (désormais obligés de parcourir de plus grandes distances entre chaque cours). En lisant cette tribune, je comprends encore mieux la logique finale : préparer l'abolition totale des filières en lycée.
Je me demande dans quelle mesure cette tribune reflète la vision de la technostructure de l'EN... Puisque comme cela a été dit, les "syndicats" signataires sont largement présents dans les structures administratives et d'encadrement de l'EN (jamais croisé par contre un professeur à l'UNSA, quelques-uns à la CFDT par tradition syndicale familiale)...

Oui, on se moque totalement de la réalité concrète.
Moi (lettres-histoire) je n'en ai rien à faire de travailler aux côtés de mes collègues certifiés ou agrégés d'histoire (qui sont des amis, ce n'est pas le problème) mais par contre j'ai besoin de travailler avec mes collègues de Vente ou de Gestion administration. Les collègues du LG je travaille/fréquente/discute avec eux si besoin en salle des prof. Avoir cours à leurs côtés ne m'apporte strictement rien et n'apporte strictement rien aux élèves ! Par contre mes collègues de matières pro j'ai besoin d'être proche d'eux. Encore hier, en tant que PP, j'avais un groupe d'élèves et un mot à faire passer à l'autre groupe qui était en cours de matière pro. J'ai ouvert la porte commune et je suis passé donner le mot à l'autre groupe qui était avec mon collègue de matière pro. Voilà, c'est pratique, concret, utile. Avoir cours aux côtés de mon camarade d'histoire du LG ne m'apporte rien !
Le pire c'est que cette idée de fusion ne vient d'aucune demande des collègues du LP (nous étions contre) mais que par contre c'était soutenu par la bonne conscience larmoyante [d'une partie] des collègues du LG, de la municipalité, de la région, des CPE, du documentaliste, qui pensent que nos élèves sont discriminés géographiquement dans l'espace du lycée.
On nous a tout sorti. Que nos élèves étaient relégués dans la partie la plus dégradée du lycée. Non, ils n'étaient pas relégués dans la partie la plus dégradée du lycée, simplement dans la plus ancienne parce que le lycée étaient à l'origine technologique et que donc les bâtiments pro étaient logiquement les plus anciens. On nous a sorti aussi que les élèves étaient relégués et discriminés car loin de la porte d'entrée. Oui, c'était logique. A la création du lycée l'entrée était située au centre du lycée mais une restructuration du lycée avait déplacé l'entrée. Aucune relégation ou discrimination, simplement un déploiement du lycée dans une autre orientation avec des bâtiments neufs construits avec l'extension du lycée général. Bref, une compilation du n'importe quoi avec une accumulation d'une supposée bienveillance ignorante et contre productive.
Et lorsque nous avions un problème avec nos élèves et que nous voulions le passer dans la salle voisine, chez un collègue, parce qu'on voulait isoler un élève temporairement, on le passait à un collègue du LP dans une classe de LP. En fusionnant tout, vous pensez que nos collègues du LG ont voulu se taper nos élèves punis du LP ? Non ! Et pire, pour un élève de LP, le passer dans la salle voisine cela veut dire lui coller la honte en le passant dans une classe du LG supposée plus disciplinée. Là vient la discrimination et la honte, d'autant plus que les collègues du LG n'en veulent souvent pas ! Et mes collègues de matière pro (GA par exemple) se moquent totalement de travailler avec nos collègues de BTS, pour eux il est plus pratique d'avoir à leurs côtés les collègues et les salles des matières générales du LP. Mais non, c'est trop simple et trop pratique.
De plus ill se trouve que, contrairement aux idées reçues et convenues, il y avait moins de dégradation des salles en LP qu'au LG (ce qui ne veut pas dire que nos élèves de LP ne dégradaient pas, mais il se trouve que c'était pire au LG). Les agents en témoignent. Sauf que, avec les fusions, les dégradations dans les salles sont toutes supposées venir du LP ! Alors que c'est faux. Mais déjà avant, pour tout dire, les dégradations au général étaient supposées venir des élèves du LP supposés les avoir faites en passant du côté général;
Les collègues du LG (pas tous, je le redis) qui étaient favorables à la fusion des secteurs en CA, étaient les premiers à protester contre les nuisances sonores (réelles) de nos élèves. Alors il faut savoir ! Moi je préfère avoir mes élèves groupés. Des collègues du LG sont contre, mais dès que les élèves sont fusionnés ce sont les premiers à protester. Par contre les collègues du LG qui sont venus faire des heures chez nous, ou ceux qui avait à une époque été nommés en LP étaient contre la fusion des secteurs.
avatar
Jacq
Doyen

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Jacq le Jeu 19 Oct 2017 - 23:48
@Laotzi a écrit:[...]
Je me demande dans quelle mesure cette tribune reflète la vision de la technostructure de l'EN... Puisque comme cela a été dit, les "syndicats" signataires sont largement présents dans les structures administratives et d'encadrement de l'EN (jamais croisé par contre un professeur à l'UNSA, quelques-uns à la CFDT par tradition syndicale familiale)...

Je n'ai jamais rencontré, dans mes quatre lycées, un seul collègue de l'UNSA ou de la CFDT (SGEN-CFDT pour les LP).
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par LemmyK le Ven 20 Oct 2017 - 0:36
@Jacq a écrit:
@Laotzi a écrit:[...]
Je me demande dans quelle mesure cette tribune reflète la vision de la technostructure de l'EN... Puisque comme cela a été dit, les "syndicats" signataires sont largement présents dans les structures administratives et d'encadrement de l'EN (jamais croisé par contre un professeur à l'UNSA, quelques-uns à la CFDT par tradition syndicale familiale)...

Je n'ai jamais rencontré, dans mes quatre lycées, un seul collègue de l'UNSA ou de la CFDT (SGEN-CFDT pour les LP).
Dans les quinze dernières années, j'en ai côtoyé deux. L'un est formateur dans un ESPE (et donne aussi des cours au lycée), l'autre vient de réussir(session 2017) le concours de perdir. Voilà, voilà. Ce n'est qu'une statistique sur deux professeurs.  Je ne veux pas extrapoler! Very Happy.
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par pseudo-intello le Ven 20 Oct 2017 - 0:37
J'ai une copine qui était au SGEN (et a fini par partir, aorès des années de consternation).
J'en connais un autre, mais il est passé perdir entre temps, donc ça se tient.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Malaga le Ven 20 Oct 2017 - 6:39
@Jacq a écrit:"1) Inclue les trois actuelles voies du lycée, voies générale, technologique et professionnelle, pour tendre vers un lycée sans filière favorisant les mixités."

Il est hallucinant de lire de tels propos témoignant de leur méconnaissance des élèves comme de leurs besoins tout autant que du dogmatisme idéologique de ces personnes. Les élèves du "général" ont besoin de ce qu'ils font et de plus d'exigence. Nos élèves de LP ont besoin de leur formation en LP et pas de cours communs avec les élèves du général. C'est vraiment n'importe quoi. C'est le "tousontégaux" qui nie la réalité du travail différencié que nous faisons tous, au général comme au LP. Avec la belle idéologie de "tout le monde il est pareil". Non, tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes intérêts. De la bonne morale qui se veut égalitaire mais qui n'est qu'égalitariste. Enfin, le bac par modules  ? C'est dingue de voir ces organisations, plutôt supposées à gauche, servir la louche à la droite libérale et réactionnaire (et oui, pourquoi apprendre l'histoire à un chaudronnier ?).

Il faut voter aux élections professionnelles et virer ces extraterrestres de nos instances représentatives (celles qui y sont) !

La semaine dernière, il y avait, dans mon collège, la cérémonie de remise du brevet. On a donc revu et pu discuter avec nos anciens 3e. Je pense notamment à deux élèves que j'avais l'an dernier : le premier a souffert durant tout le collège car il connaissait certaines difficultés, car il ne trouvait pas de sens à ce que l'on faisait, car même s'il avait des notes correctes parce qu'il était très suivi par sa mère, il en avait vraiment assez du collège. Le second était un bon élève, qui a terminé avec 14 de moyenne générale, motive, dynamique, cherchant à bien faire.
Ces deux élèves sont allés en voie professionnelle et en discutant avec eux, ils nous ont dit combien ils y étaient bien, combien cela leur plaisait de découvrir ces matières professionnelles...

Pourquoi vouloir toujours mettre dans le même sac tous les élèves, oubliant qu'ils ont des envies, des aptitudes, des projets différents ? Plutôt que de faire une filière unique au lycée, on ferait mieux d'arrêter de demander aux CDE et aux collèges d'envoyer un maximum de monde en LG comme si envoyer un élève en LP était infamant. Il est là le problème, il est dans cette manière de considérer qu'aller au lycée pro, c'est un échec pour un élève.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
magictipi60
Niveau 5

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par magictipi60 le Ven 20 Oct 2017 - 7:22
Bonjour
Ma fille est en professionnel et effectivement elle revit ! Elle a eu 13 de moyenne durant toute sa scolarité de collège mais n'aimait pas. Maintenant, plus besoin de la pousser pour faire ses devoirs, elle s'y met d'elle même ! Nous l'avons suivie dans son choix contre l'avis du chef d établissement qui souhaitait bien évidemment la mettre en lycée général !
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Elyas le Ven 20 Oct 2017 - 7:25
@Malaga a écrit:
@Jacq a écrit:"1) Inclue les trois actuelles voies du lycée, voies générale, technologique et professionnelle, pour tendre vers un lycée sans filière favorisant les mixités."

Il est hallucinant de lire de tels propos témoignant de leur méconnaissance des élèves comme de leurs besoins tout autant que du dogmatisme idéologique de ces personnes. Les élèves du "général" ont besoin de ce qu'ils font et de plus d'exigence. Nos élèves de LP ont besoin de leur formation en LP et pas de cours communs avec les élèves du général. C'est vraiment n'importe quoi. C'est le "tousontégaux" qui nie la réalité du travail différencié que nous faisons tous, au général comme au LP. Avec la belle idéologie de "tout le monde il est pareil". Non, tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes intérêts. De la bonne morale qui se veut égalitaire mais qui n'est qu'égalitariste. Enfin, le bac par modules  ? C'est dingue de voir ces organisations, plutôt supposées à gauche, servir la louche à la droite libérale et réactionnaire (et oui, pourquoi apprendre l'histoire à un chaudronnier ?).

Il faut voter aux élections professionnelles et virer ces extraterrestres de nos instances représentatives (celles qui y sont) !

La semaine dernière, il y avait, dans mon collège, la cérémonie de remise du brevet. On a donc revu et pu discuter avec nos anciens 3e. Je pense notamment à deux élèves que j'avais l'an dernier : le premier a souffert durant tout le collège car il connaissait certaines difficultés, car il ne trouvait pas de sens à ce que l'on faisait, car même s'il avait des notes correctes parce qu'il était très suivi par sa mère, il en avait vraiment assez du collège. Le second était un bon élève, qui a terminé avec 14 de moyenne générale, motive, dynamique, cherchant à bien faire.
Ces deux élèves sont allés en voie professionnelle et en discutant avec eux, ils nous ont dit combien ils y étaient bien, combien cela leur plaisait de découvrir ces matières professionnelles...

Pourquoi vouloir toujours mettre dans le même sac tous les élèves, oubliant qu'ils ont des envies, des aptitudes, des projets différents ? Plutôt que de faire une filière unique au lycée, on ferait mieux d'arrêter de demander aux CDE et aux collèges d'envoyer un maximum de monde en LG comme si envoyer un élève en LP était infamant. Il est là le problème, il est dans cette manière de considérer qu'aller au lycée pro, c'est un échec pour un élève.

C'est plus pervers. Aller au LG est vu comme une réussite. Toute autre option est donc vécue comme un échec social.
XIII
Fidèle du forum

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par XIII le Ven 20 Oct 2017 - 7:26
Le grand "dada" de ces "syndicats" c'est le "bac-3, bac+3" et l'unification de tous les corps d'enseignants de l'EN...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par JPhMM le Ven 20 Oct 2017 - 7:27
@Elyas a écrit:C'est plus pervers. Aller au LG est vu comme une réussite. Toute autre option est donc vécue comme un échec social.
Pourquoi "donc" ?
Si A est une réussite, tout non-A n'est pas nécessairement un échec.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
JayKew
Niveau 6

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par JayKew le Ven 20 Oct 2017 - 7:33
@Elyas a écrit:
@Malaga a écrit:
@Jacq a écrit:"1) Inclue les trois actuelles voies du lycée, voies générale, technologique et professionnelle, pour tendre vers un lycée sans filière favorisant les mixités."

Il est hallucinant de lire de tels propos témoignant de leur méconnaissance des élèves comme de leurs besoins tout autant que du dogmatisme idéologique de ces personnes. Les élèves du "général" ont besoin de ce qu'ils font et de plus d'exigence. Nos élèves de LP ont besoin de leur formation en LP et pas de cours communs avec les élèves du général. C'est vraiment n'importe quoi. C'est le "tousontégaux" qui nie la réalité du travail différencié que nous faisons tous, au général comme au LP. Avec la belle idéologie de "tout le monde il est pareil". Non, tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes intérêts. De la bonne morale qui se veut égalitaire mais qui n'est qu'égalitariste. Enfin, le bac par modules  ? C'est dingue de voir ces organisations, plutôt supposées à gauche, servir la louche à la droite libérale et réactionnaire (et oui, pourquoi apprendre l'histoire à un chaudronnier ?).

Il faut voter aux élections professionnelles et virer ces extraterrestres de nos instances représentatives (celles qui y sont) !

La semaine dernière, il y avait, dans mon collège, la cérémonie de remise du brevet. On a donc revu et pu discuter avec nos anciens 3e. Je pense notamment à deux élèves que j'avais l'an dernier : le premier a souffert durant tout le collège car il connaissait certaines difficultés, car il ne trouvait pas de sens à ce que l'on faisait, car même s'il avait des notes correctes parce qu'il était très suivi par sa mère, il en avait vraiment assez du collège. Le second était un bon élève, qui a terminé avec 14 de moyenne générale, motive, dynamique, cherchant à bien faire.
Ces deux élèves sont allés en voie professionnelle et en discutant avec eux, ils nous ont dit combien ils y étaient bien, combien cela leur plaisait de découvrir ces matières professionnelles...

Pourquoi vouloir toujours mettre dans le même sac tous les élèves, oubliant qu'ils ont des envies, des aptitudes, des projets différents ? Plutôt que de faire une filière unique au lycée, on ferait mieux d'arrêter de demander aux CDE et aux collèges d'envoyer un maximum de monde en LG comme si envoyer un élève en LP était infamant. Il est là le problème, il est dans cette manière de considérer qu'aller au lycée pro, c'est un échec pour un élève.

C'est plus pervers. Aller au LG est vu comme une réussite. Toute autre option est donc vécue comme un échec social.

C’est encore plus pervers: aller en S est vu comme une réussite, dans les autres séries générales, plus ou moins comme un échec, en technique comme un réel échec, et en professionnel comme une catastrophe.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Elyas le Ven 20 Oct 2017 - 7:33
@JPhMM a écrit:
@Elyas a écrit:C'est plus pervers. Aller au LG est vu comme une réussite. Toute autre option est donc vécue comme un échec social.
Pourquoi "donc" ?
Si A est une réussite, tout non-A n'est pas nécessairement un échec.

En logique, oui. Mais dans l'opinion générale, non. Il y a une vidéo qui a tourné sur un homme politique vantant les LP et on lui demande si quelqu'un de sa famille avait été en LP, sa réponse fut : "Non, nous réussissions tous et allions au lycée général !" Il a compris sa bévue dans la seconde qui a suivi les mots.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par JPhMM le Ven 20 Oct 2017 - 7:35
@JayKew a écrit:C’est encore plus pervers: aller en S est vu comme une réussite, dans les autres séries générales, plus ou moins comme un échec, en technique comme un réel échec, et en professionnel comme une catastrophe.
Oui. Et quelque chose me dit que cela va être de pire en pire très vite.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Tribune pour la réforme du baccalauréat (Sgen-CFDT, Crap, UNEF, FCPE, SE-Unsa etc.)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum