Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Frisouille le Sam 21 Oct 2017 - 7:09

Selon un sondage, les vacances seraient jugées "trop longues et inutiles".

Les deux semaines de vacances scolaires de la Toussaint débutent ce week-end. Et ces congés divisent les Français en deux clans. Ce sont les vacances les moins utiles pour 43% d'entre eux, selon un sondage Easyvoyages auprès de 1000 internautes, dévoilé la semaine dernière. Tandis que l'autre moitié n'y voit que du bien. S'ils devaient supprimer une semaine sur ces «petites» vacances, celles de la Toussaint arrivent en premier, devant les congés d'hiver en février.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/20/01016-20171020ARTFIG00347-les-francais-divises-sur-l-utilite-des-vacances-de-la-toussaint.php

C'est à se demander si l'on parle bien des mêmes élèves.
avatar
Frisouille
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lux le Sam 21 Oct 2017 - 7:40

Ne pas lire les commentaires, ne pas lire les commentaires.

Effectivement, ceux qui prétendent que cela brise le rythme des élèves et qu'ils ne sont pas tellement fatigués ne se sont pas rendus dans un collège depuis longtemps ou n'ont pas d'enfants.
avatar
lux
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Iphigénie le Sam 21 Oct 2017 - 7:42

Les chronobiologistes n'ont pas de neige, ces vacances sont inutiles
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Gilles B. le Sam 21 Oct 2017 - 7:53

[...]les vacances les moins utiles pour 43% d'entre eux, selon un sondage Easyvoyages auprès de 1000 internautes[...]

Il serait peut-être bon de leur rappeler que la fonction première des vacances n'est pas de remplir les caisses des agences de voyage mais de reposer les élèves ?

_________________
CV:
2017-2018: 2 2ndes + 1 1ère & TPE + 1 Term + Eco Approfondie
2016-2017: 3 2ndes + 2 1ère & TPE
2015-2016: 6 2ndes + 1 1ère &TPE + Sciences politiques
2014-2015: CM2
2007-2014: CP
2006-2007: CE1-CE2
2005-2006: CE1
2004-2005: CP-CE1
2002-2004: CM1-CM2
2000-2002: EREA
1999-2000: complément de 2 mi-temps: CE2 & CM2
1998-1999: IUFM tous les jours pendant 6 mois + 1 mois MS-CP et 1 mois CM2
avatar
Gilles B.
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par hypermnestre le Sam 21 Oct 2017 - 7:55

Un facteur de décrochage. Mais bien sûr.
Les élèves ont tous le niveau pour suivre les cours sans aucune difficulté (c'est d'ailleurs pour cela que l'on a supprimé le redoublement).
Ils n'ont aucun problème psy, social, familial...
Le harcèlement est un mythe.
Bref, ils ne devraient y avoir aucun décrocheur !...
... eh bam, les vacances de la Toussaint f**** en l'air tout cela.
Tous les ans, c'est la même histoire : des cohortes d'élèves sérieux, intéressés, investis en septembre / octobre, qui reviennent en novembre démotivés et se mettent à sécher... Et à chaque fois, à la question "mais pourquoi ?", la même réponse "mais Madame, ces vacances, c'était trop loooong.... la deuxième semaine m'a tuER"...

Sincèrement, qui ici a déjà eu un cas d'élève démotivé par les vacances de la Toussaint ?
On ne sait plus quoi inventer pour nous faire travailler plus, être davantage présents, et ainsi faire plaisir à l'opinion publique, en particulier à tous les gros beaufs jaloux. Mais allons-y, continuons, rognons un peu plus les quelques points positifs de notre métier qui pourraient encore, éventuellement, permettre de le rendre légèrement attractif. Et quand il n'y aura plus personne pour se présenter aux concours ?
A moins que ce ne soit l'objectif visé...
avatar
hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par stench le Sam 21 Oct 2017 - 7:58

Les élèves ... Et les professeurs ? Cette année, ces vacances me sont simplement indispensables. Dans aucun autre métier (et j'en ai exercé un paquet) je ne me suis senti aussi épuisé.
Ils finiront bien par avoir la peau du prof qui dort en moi.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lux le Sam 21 Oct 2017 - 8:10

@stench a écrit:Les élèves ... Et les professeurs ? Cette année, ces vacances me sont simplement indispensables. Dans aucun autre métier (et j'en ai exercé un paquet) je ne me suis senti aussi épuisé.
Ils finiront bien par avoir la peau du prof qui dort en moi.
+1 cafe
avatar
lux
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par micaschiste le Sam 21 Oct 2017 - 8:14

Mais le pire c'est que pour l'allongement des vacance de la Toussaint par Vincent Peillon, il n'y a que quelques années, l'argument avancé était que deux semaines complètes permettraient aux élèves de se reposer. De plus, les élèves ne perdaient pas de jours de cours puisque la rentrée de septembre et la date des vacances d'été avaient été adaptées dès l'année scolaire 2014/2015.
[Le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a décidé d'allonger à deux semaines pleines les vacances scolaires de la Toussaint sans que les élèves  perdent des jours de classe dans l'année, annonce-t-il jeudi 28 juin dans un communiqué.
Les prochaines vacances de la Toussaint "débuteront le samedi 27 octobre et se termineront le lundi 12 novembre 2012 au matin". Elles "sont ainsi portées à deux semaines pleines pour permettre un véritable repos au cours du premier trimestre, dont la longueur est préjudiciable à l'attention des élèves", indique le communiqué. Pour compenser, un jour sera rattrapé en avril ou en mai, et les vacances d'été débuteront le 6 juillet 2013 au soir au lieu du 4 juillet.

Source
Quelques années après, on nous sort l'argument inverse .... Le véritable problème est sûrement que cela embêtent les parents de chercher des moyens de garde pour leur progéniture ou qu'ils ont du mal à les supporter 15 jours à la maison. L'école est devenue leur salut : garderie ou moyen de se débarrasser de ses monstres à moindre coût.
D'ailleurs, certains l'ont dit tout haut à l'époque.
Cette décision avait valu au ministre des commentaires cinglants de la part de l’opposition. Jean-François Copé avait dénoncé une « déma­go­gie à tous les étages », tandis que Rachida Dati avait estimé que l’allongement des vacances constituait « encore un mau­vais point » pour le ministre de l’Education nationale. « M. Peillon, retour­nez à l’école ! avait-elle ironisé. Allez voir ce qu’est le quo­ti­dien des enfants, de leurs parents, des ensei­gnants, et des col­lec­ti­vi­tés ! […] Tous les parents n’ont pas les moyens de faire gar­der leurs enfants. […] Encore une fois, ce sont les familles les plus modestes qui seront encore plus fra­gi­li­sées ! »
Source


Dernière édition par micaschiste le Sam 21 Oct 2017 - 8:21, édité 1 fois

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
micaschiste
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lene75 le Sam 21 Oct 2017 - 8:21

Ce sont les seules vacances durant lesquelles les gens ne partent pas en vacances. Il n'y a que ça qui compte.

Tout comme stench. Je n'ai tenu ces derniers jours que parce que je savais que les vacances arrivaient. Les élèves sont fatigués et infects depuis deux semaines. Et deux semaines ne sont pas de trop pour récupérer avant d'aborder une période encore éprouvante.

Pourquoi faudrait-il choisir une semaine de vacances à supprimer ?

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par stench le Sam 21 Oct 2017 - 8:22

Cette perte de vacances se traduirait par quelle compensation ? Aucune, comme toujours. On allonge les vacances de la Toussaint = les vacances d'été ont lieu plus tard. On diminue les vacances de la Toussaint = tout restera pareil, ou comment nous faire encore travailler bénévolemnent pendant une semaine.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Frisouille le Sam 21 Oct 2017 - 8:28

Comme moi cet article vous met en joie n'est-ce pas ?
avatar
Frisouille
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lene75 le Sam 21 Oct 2017 - 8:28

Ce qui me fait bien rire c'est qu'on remet sur le tapis les journées plus courtes... après l'échec criant de la semaine de 4,5 jours au primaire et les gamins crevés par les heures de garderie.
Dans le secondaire on sait ce que veulent dire des journées plus courtes : moins d'heures pour les élèves mais pas pour les profs, donc plus de classes et moins de vacances pour les profs = des périodes scolaires non seulement plus longues mais encore plus éprouvantes avec moins de pauses pour s'en remettre.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Thalia de G le Sam 21 Oct 2017 - 8:34

Pour aller dans ton sens, je trouve cet article profondément malhonête
La France est l'un des pays où les écoliers travaillent le moins

[...]De fait, la France est l'un des pays où les écoliers travaillent le moins, si l'on se fie au nombre de jours de cours (144). Et passent du coup beaucoup d'heures par semaine en classe pour compenser.
Le titre de la dernière partie est en gras avec des caractères plus gros. L'explication et la rectification sont à la fin du paragraphe.
Manipulation digne du Figaro.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par stench le Sam 21 Oct 2017 - 8:41

De nombreuses réactions vont dans le même sens : "je n'ai que cinq semaines de vacances, comme presque tout le monde, comment je fais pour faire garder mes enfants ?" C'est clair, net et précis : pour eux, l'école est une garderie et c'est tout ce qui compte. Si en plus on peut "mettre au travail" ces professeurs (expression exprimée mot pour mot dans les Grandes Gueules), c'est la merguez sur le couscous.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Reine Margot le Sam 21 Oct 2017 - 8:46

Le pire c'est que c'est certainement le tourisme qui parviendra à faire maintenir les vacances, ils en ont trop besoin...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par stench le Sam 21 Oct 2017 - 8:47

@Reine Margot a écrit:Le pire c'est que c'est certainement le tourisme qui parviendra à faire maintenir les vacances, ils en ont trop besoin...

Pas celles de la Toussaint, justement.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Reine Margot le Sam 21 Oct 2017 - 8:50

Oh, il y a bien des gens qui se prennent quelques jours en gîte-rural ou profitent de l'été indien sur l'Atlantique...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Fires of Pompeii le Sam 21 Oct 2017 - 8:53

J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail. Soit on réorganise aussi le monde du travail, et des journées plus courtes avec moins de vacances sont possibles, soit on laisse tout comme ça. En ce qui me concerne je préfère l'organisation actuelle : j'aime mon boulot mais j'ai besoin de ne pas voir les élèves de temps en temps.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par LordSteven le Sam 21 Oct 2017 - 21:46

Je me suis régalé en lisant les commentaires dégoulinant de bêtises à cet article. Heureusement, certains commentateurs sont pleins de bon sens. Quant aux autres... bah c'est le Figaro.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
LordSteven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par henriette le Sam 21 Oct 2017 - 22:10

@LordSteven a écrit:Je me suis régalé en lisant les commentaires dégoulinant de bêtises à cet article. Heureusement, certains commentateurs sont pleins de bon sens. Quant aux autres... bah c'est le Figaro.
Oh, il n'en a pas l'exclusivité. Ceux du Monde ne sont pas mal non plus. Voici d'ailleurs une photo du posteur moyen qui commente sur Internet les articles sur l’école en général, et les profs en particulier.

Âmes sensibles, s'abstenir:


_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par JPhMM le Dim 22 Oct 2017 - 0:45

Ce ne sont pas des trolls, stricto sensu. Les trolls vont dans le sens opposé au vent majoritaire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par pseudo-intello le Dim 22 Oct 2017 - 1:11

@Fires of Pompeii a écrit:J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail.

Surtout que, même si tout le monde n'en a pas la possibilité, il y a quand même vachement plus de gens qui peuvent compter sur les grands-parents pour prendre les gosses une semaine aux vacances que de s'en occuper tous les soirs entre 15h45 et 17h30.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lene75 le Dim 22 Oct 2017 - 8:28

Les petits iraient à la garderie, mais les plus grands, dès le collège, traîneraient dans la rue ou au mieux seraient seuls chez eux devant leurs écrans. C'est drôle ce débat quand on sait que l'Allemagne, pourtant sociologiquement différente (moins d'enfants et plus de mères ne travaillant pas) a été confrontée au problème au point de lorgner sur le modèle français de la journée plus longue...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par archeboc le Dim 22 Oct 2017 - 8:35


Le Parisien a fait sa une sur le même sujet avec "dossier" en page 2 et 3. Je l'ai parcouru rapidement. Je n'ai pas vu le moindre articulet sur ce qu'en pensent les enseignants.

Le micro-trottoir était d'un niveau atterrant.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Reine Margot le Dim 22 Oct 2017 - 8:40

@Fires of Pompeii a écrit:J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail. Soit on réorganise aussi le monde du travail, et des journées plus courtes avec moins de vacances sont possibles, soit on laisse tout comme ça. En ce qui me concerne je préfère l'organisation actuelle : j'aime mon boulot mais j'ai besoin de ne pas voir les élèves de temps en temps.

Ce serait probablement des journées de cours plus courtes mais les élèves resteraient dans l'établissement pour faire leur travail("devoirs faits")ou participer à des activités qu'on demanderait sans doute aux profs d'organiser

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum