Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Reine Margot le Dim 22 Oct 2017, 08:40

@Fires of Pompeii a écrit:J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail. Soit on réorganise aussi le monde du travail, et des journées plus courtes avec moins de vacances sont possibles, soit on laisse tout comme ça. En ce qui me concerne je préfère l'organisation actuelle : j'aime mon boulot mais j'ai besoin de ne pas voir les élèves de temps en temps.

Ce serait probablement des journées de cours plus courtes mais les élèves resteraient dans l'établissement pour faire leur travail("devoirs faits")ou participer à des activités qu'on demanderait sans doute aux profs d'organiser

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par RogerMartin le Dim 22 Oct 2017, 08:50

@Reine Margot a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail. Soit on réorganise aussi le monde du travail, et des journées plus courtes avec moins de vacances sont possibles, soit on laisse tout comme ça. En ce qui me concerne je préfère l'organisation actuelle : j'aime mon boulot mais j'ai besoin de ne pas voir les élèves de temps en temps.

Ce serait probablement des journées de cours plus courtes mais les élèves resteraient dans l'établissement pour faire leur travail("devoirs faits")ou participer à des activités qu'on demanderait sans doute aux profs d'organiser

Ce n'est pas ce qui se passe en Angleterre ou en Allemagne. Les élèves, collégiens et lycéens sont dehors à 13h30-13h45, un point c'est tout. Et si les parents veulent qu'ils fassent des activités encadrées, il faut banquer et ça se passe dans des structures (le plus souvent) autres que les établissements. Ce sont peut-être des cas particuliers, mais les enseignants que je connais dans ces pays n'ont pas d'heures d'encadrement d'élèves sur ces créneaux de l'après-midi.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Marlou.Bassboost le Dim 22 Oct 2017, 08:50

il est évident que notre avis ne compte jamais.
Si le sujet sérieux est "l'organisation des rythmes scolaires", soit, revenons alors à une grande refondation sur le rythme familial.
Temps de travail, pression, temps de trajet... etc.

Non, l'école n’est pas une garderie.
Elle est là pour enseigner des savoirs, précieux, aux enfants.
Quand ceux ci se donnent à l'école avec l'exigence qu'on sollicite, alors oui, ils ont BESOIN de vacances.
Si les parents ne savent pas que faire de leurs gosses, qu'ils se plaignent à leur mairie pour le manque de place dans les centres aérés.
Laissons nous, nous aussi, récupérer, et préparer sereinement la période jusqu'à Noël. ( donc, du travail, pour nous ).

Mais non, les sujets ne sont pas pris au sérieux, ils sont traités par tout sauf des experts.
Le pire c'est que les lecteurs gobent.
Quand je veux me renseigner sur un sujet sérieux, je vais chercher l'info chez les professionnels.
Si je veux suivre un match de rugby, je vais pas le regarder sur le site de "Elle".



_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par kyralina le Dim 22 Oct 2017, 09:32

Bonnes vacances à toutes et à tous.

Kyralina

kyralina
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Jacq le Dim 22 Oct 2017, 11:02

@lene75 a écrit:Ce sont les seules vacances durant lesquelles les gens ne partent pas en vacances. Il n'y a que ça qui compte.

Tout comme stench. Je n'ai tenu ces derniers jours que parce que je savais que les vacances arrivaient. Les élèves sont fatigués et infects depuis deux semaines. Et deux semaines ne sont pas de trop pour récupérer avant d'aborder une période encore éprouvante.

Pourquoi faudrait-il choisir une semaine de vacances à supprimer ?

Tu résumes très bien ce que nos concitoyens ne mesurent pas. Les élèves sont fatigués, fatigue qui se transforme selon le profil de l'élève en agitation. Les incidents se multiplient en général non pas "avant les vacances" mais en fin de période scolaire parce qu'ils n'en peuvent plus, pour certains. La tension monte aussi entre les élèves. Que les adultes viennent se mettre à leur place au lieu de penser à leurs petits intérêts égoïstes. Cette année j'ai trois classes sages (pour l'instant), donc ça va. Je dois le dire, j'aurais pu attendre encore une semaine, voire deux à la limite avant de les lâcher. Mais cette année est plutôt une exception ! Et je suis au lycée : des élèves plus âgés, supposés plus matures. Au collège c'est plus difficile. En primaire, c'est bon, ils se tapent les élèves toute la semaine et les élèves se tapent le même prof toute la semaine aussi. Et les parents eux viennent se plaindre d'avoir leurs enfants durant deux semaines ? Outre la jalousie mesquine exprimée bêtement contre les enseignants il faudrait un peu penser à l'intérêt de l'enseignement et donc des élèves comme des enseignants et non en terme de pouvoir garder ou non ses propres enfants.

Moi j'ai besoin, au bout d'un moment, de ne plus voir mes élèves pour repartir ensuite, après deux semaines, du bon pied. Et puis eux, ils ont aussi besoin de ne plus me voir ! Et pour cela il faut deux semaines. J'ai toujours détesté les 1/2 vacances. Ou nous avons deux semaines ou rien. En plus, en lycée, la semaine et demi m'a toujours posé problème. Lorsque j'ai un 1/2 groupe en début de semaine et l'autre 1/2 groupe à la fin, j'arrivais à un décalage dans la progression, décalage préjudiciable lorsque je retrouvais les élèves en classe entière. Une année, avec les jours fériés, je suis arrivé à 14h de décalage entre les deux groupes d'une même classe, à savoir plus de trois semaines d'écart de progression sur l'année complète. Alors semaines complètes ou rien, mais pas de 1/2 semaine !
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Caspar Goodwood le Dim 22 Oct 2017, 11:05

@micaschiste a écrit:Mais le pire c'est que pour l'allongement des vacance de la Toussaint par Vincent Peillon, il n'y a que quelques années, l'argument avancé était que deux semaines complètes permettraient aux élèves de se reposer. De plus, les élèves ne perdaient pas de jours de cours puisque la rentrée de septembre et la date des vacances d'été avaient été adaptées dès l'année scolaire 2014/2015.
[Le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a décidé d'allonger à deux semaines pleines les vacances scolaires de la Toussaint sans que les élèves  perdent des jours de classe dans l'année, annonce-t-il jeudi 28 juin dans un communiqué.
Les prochaines vacances de la Toussaint "débuteront le samedi 27 octobre et se termineront le lundi 12 novembre 2012 au matin". Elles "sont ainsi portées à deux semaines pleines pour permettre un véritable repos au cours du premier trimestre, dont la longueur est préjudiciable à l'attention des élèves", indique le communiqué. Pour compenser, un jour sera rattrapé en avril ou en mai, et les vacances d'été débuteront le 6 juillet 2013 au soir au lieu du 4 juillet.

Source
Quelques années après, on nous sort l'argument inverse .... Le véritable problème est sûrement que cela embêtent les parents de chercher des moyens de garde pour leur progéniture ou qu'ils ont du mal à les supporter 15 jours à la maison. L'école est devenue leur salut : garderie ou moyen de se débarrasser de ses monstres à moindre coût.
D'ailleurs, certains l'ont dit tout haut à l'époque.
Cette décision avait valu au ministre des commentaires cinglants de la part de l’opposition. Jean-François Copé avait dénoncé une « déma­go­gie à tous les étages », tandis que Rachida Dati avait estimé que l’allongement des vacances constituait « encore un mau­vais point » pour le ministre de l’Education nationale. « M. Peillon, retour­nez à l’école ! avait-elle ironisé. Allez voir ce qu’est le quo­ti­dien des enfants, de leurs parents, des ensei­gnants, et des col­lec­ti­vi­tés ! […] Tous les parents n’ont pas les moyens de faire gar­der leurs enfants. […] Encore une fois, ce sont les familles les plus modestes qui seront encore plus fra­gi­li­sées ! »
Source

Oui c'est très curieux, on nous présente les deux semaines à la Toussaint comme uns pratique ancestrale alors que ça ne date que de quatre ou cinq ans (et je n'ai pas oublié le jour supplémentaire qu'il fallait rattraper le mercredi après-midi).
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Ruthven le Dim 22 Oct 2017, 11:08

Il y avait une semaine et demi dans la précédente mouture.
avatar
Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Caspar Goodwood le Dim 22 Oct 2017, 11:09

Oui, on rentrait un jeudi il me semble, et le passage à deux semaines fut présenté comme une grande avancée pour la chronobiologie et le bien-être des élèves.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par KinetteKinette le Dim 22 Oct 2017, 11:10

Sans même parler de l'agitation, il suffit de regarder le nombre de béquilles, plâtres et autres bandages pour voir l'état de nos élèves. Sans parler des gros rhumes et de la gastro qui commence. Et les profs aussi qui commencent à tousser, ne plus avoir de voix.

Mais l'intérêt des élèves, bof... chez nous certains élèves ont de très longs trajets en bus. Du coup on a une amplitude de cours réduite. Pour se faire bien voir notre chef d'établissement a tenté déjà deux fois de nous imposer une pause de midi allongée et un départ plus tardif. Il semble que, pour l'année prochaine, il pense vraiment l'imposer. Est-ce vraiment à l'avantage des élèves? De ce qu'ils ont pu me raconter, pas vraiment, mais qui les écoute? Là, avec le nouveau super dispositif "devoirs faits", la pression monte. Même si ça peut permettre à quelques élèves de mieux travailler que chez eux (ça reste à prouver), beaucoup auraient peut-être préféré travailler tranquillement le soir à la maison en s'organisant comme ils le veulent (avec ou sans parents)...

K


Dernière édition par KinetteKinette le Dim 22 Oct 2017, 14:05, édité 4 fois (Raison : Horribles fautes! Honte à moi...)

_________________
Spoiler:
avatar
KinetteKinette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Caspar Goodwood le Dim 22 Oct 2017, 11:15

@KinetteKinette a écrit:Sans même parler de l'agitation, il suffit de regarder le nombre de béquilles, plâtres et autres bandages pour voir l'état de nos élèves. Sans parler des gros rhumes et de la gastro qui commence. Et les profs aussi qui commencent à tousser, ne plus avoir de voix.

Mais l'intérêt des élèves, bof... chez nous certains élèves ont de très longs trajets en bus. Du coup on a une amplitude de cours réduite. Pour ce faire bien voir notre chef d'établissement a tenté déjà deux fois de nous imposer une pause de midi allongé et un départ plus tardif. Il semble que, pour l'année prochaine, elle pense vraiment l'imposer. Est-ce vraiment à l'avantage des élèves? De ce qu'ils ont pu me raconter, pas vraiment, mais qui les écoute?

K

La fausse bonne idée par excellence.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Jacq le Dim 22 Oct 2017, 11:17

@Caspar Goodwood a écrit:
@KinetteKinette a écrit:Sans même parler de l'agitation, il suffit de regarder le nombre de béquilles, plâtres et autres bandages pour voir l'état de nos élèves. Sans parler des gros rhumes et de la gastro qui commence. Et les profs aussi qui commencent à tousser, ne plus avoir de voix.

Mais l'intérêt des élèves, bof... chez nous certains élèves ont de très longs trajets en bus. Du coup on a une amplitude de cours réduite. Pour ce faire bien voir notre chef d'établissement a tenté déjà deux fois de nous imposer une pause de midi allongé et un départ plus tardif. Il semble que, pour l'année prochaine, elle pense vraiment l'imposer. Est-ce vraiment à l'avantage des élèves? De ce qu'ils ont pu me raconter, pas vraiment, mais qui les écoute?

K

La fausse bonne idée par excellence.

Oui, il suffit de voir l'efficacité des cours en fin de journée...
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par pseudo-intello le Dim 22 Oct 2017, 11:44

@RogerMartin a écrit:Ce n'est pas ce qui se passe en Angleterre ou en Allemagne. Les élèves, collégiens et lycéens sont dehors à 13h30-13h45, un point c'est tout. Et si les parents veulent qu'ils fassent des activités encadrées, il faut banquer et ça se passe dans des structures (le plus souvent) autres que les établissements. Ce sont peut-être des cas particuliers, mais les enseignants que je connais dans ces pays n'ont pas d'heures d'encadrement d'élèves sur ces créneaux de l'après-midi.

Et les femmes ne travaillent pas.
De ce fait, avoir un enfant est un sacrifice financier certain, et plusieurs, on n'en parle même pas.
D'où leur lourd problème de natalité.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Zagara le Dim 22 Oct 2017, 11:47

Oui, le système allemand est peut-être plus agréable pour les enseignants mais enferme les femmes dans leur rôle de mère. Les Allemandes doivent faire un choix entre avoir des enfants ou avoir une carrière. Et dans les régions de l'est, plus conservatrices, celles qui choisissent la carrière obtienne une réputation de femme indigne. Super.
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Rendash le Dim 22 Oct 2017, 11:49

@pseudo-intello a écrit:
@RogerMartin a écrit:Ce n'est pas ce qui se passe en Angleterre ou en Allemagne. Les élèves, collégiens et lycéens sont dehors à 13h30-13h45, un point c'est tout. Et si les parents veulent qu'ils fassent des activités encadrées, il faut banquer et ça se passe dans des structures (le plus souvent) autres que les établissements. Ce sont peut-être des cas particuliers, mais les enseignants que je connais dans ces pays n'ont pas d'heures d'encadrement d'élèves sur ces créneaux de l'après-midi.

Et les femmes ne travaillent pas.
De ce fait, avoir un enfant est un sacrifice financier certain, et plusieurs, on n'en parle même pas.
D'où leur lourd problème de natalité.

Faudrait rentabiliser tout ça, d'ailleurs. L'efficacité, les premiers de cordée, toussah.
On pourrait les louer à des usines, tiens idee
En plus, pas besoin de les payer trop. Disons un tiers du salaire d'un ouvrier, parce que bon.

@Zagara a écrit:Oui, le système allemand est peut-être plus agréable pour les enseignants mais enferme les femmes dans leur rôle de mère. Les Allemandes doivent faire un choix entre avoir des enfants ou avoir une carrière. Et dans les régions de l'est, plus conservatrices, celles qui choisissent la carrière obtienne une réputation de femme indigne. Super.

Beh, ça en fait, des gens qui ne sont rien Neutral

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par RogerMartin le Dim 22 Oct 2017, 11:54

D'ailleurs, les Allemands emploient cette expression délicieuse, Rabenmutter, mère-corbeau, pour les méchantes mamans qui abandonnent la garde de leurs enfants à d'autres. Parce que c'est bien connu, ces gosses sont nés de l'opération du saint-esprit germanique, il n'y a qu'un seul parent, la mère biologique animée de l'amour maternel (trémolos).
Les Anglais, eux, ont latchkey-children (les gosses qui ont la clé de la porte de derrière, qui marche souvent avec ce système de clanche) comme synonyme de pré-délinquants. Tout aussi répugnant, mais au moins la mère n'est pas pointée du doigt.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Rendash le Dim 22 Oct 2017, 11:56

@RogerMartin a écrit:D'ailleurs, les Allemands emploient cette expression délicieuse, Rabenmutter,


Ce qui est entré dans la langue française sous le terme de rabouin muté, qui désigne un chef d'établissement ou un enseignant soumis à mutation disciplinaire professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par RogerMartin le Dim 22 Oct 2017, 12:01

@Rendash a écrit:
@RogerMartin a écrit:D'ailleurs, les Allemands emploient cette expression délicieuse, Rabenmutter,


Ce qui est entré dans la langue française sous le terme de rabouin muté, qui désigne un chef d'établissement ou un enseignant soumis à mutation disciplinaire professeur

Oh c'est bien, ça...

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Caspar Goodwood le Dim 22 Oct 2017, 19:24

@RogerMartin a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:J'aimerais bien savoir ce que feraient les gens si les journées de cours se terminaient plus tôt : ils laisseraient leurs enfants à la garderie en attendant leur fin de journée de travail. Soit on réorganise aussi le monde du travail, et des journées plus courtes avec moins de vacances sont possibles, soit on laisse tout comme ça. En ce qui me concerne je préfère l'organisation actuelle : j'aime mon boulot mais j'ai besoin de ne pas voir les élèves de temps en temps.

Ce serait probablement des journées de cours plus courtes mais les élèves resteraient dans l'établissement pour faire leur travail("devoirs faits")ou participer à des activités qu'on demanderait sans doute aux profs d'organiser

Ce n'est pas ce qui se passe en Angleterre ou en Allemagne. Les élèves, collégiens et lycéens sont dehors à 13h30-13h45, un point c'est tout. Et si les parents veulent qu'ils fassent des activités encadrées, il faut banquer et ça se passe dans des structures (le plus souvent) autres que les établissements. Ce sont peut-être des cas particuliers, mais les enseignants que je connais dans ces pays n'ont pas d'heures d'encadrement d'élèves sur ces créneaux de l'après-midi.

Un peu plus tard pour l'Angleterre non ? La plupart des écoles secondaires que je connais finissent vers trois heures de l'après-midi. Il y a aussi des cours l'après-midi en Allemagne de nos jours mais plutôt pour les lycéens et pas tous les après-midis.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par JPhMM le Dim 22 Oct 2017, 19:29

Toute mesure qui a été prise par les ministres de la majorité énième doit être remise en cause par les ministres de la majorité éneplusunième, pour tout n.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par InstantKarma le Dim 22 Oct 2017, 19:51

Avec ces vacances, on ne profite pas de Halloween dans nos établissements, sais pôs juste !
Avec tous nos Brandon et nos Kimberley, c’est dommage. Smile
avatar
InstantKarma
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par mafalda16 le Dim 22 Oct 2017, 20:19

@JPhMM a écrit:Toute mesure qui a été prise par les ministres de la majorité énième doit être remise en cause par les ministres de la majorité éneplusunième, pour tout n.

Voilà un théorème que je décode sans aucun problème Wink Mais en fait No
avatar
mafalda16
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par laMiss le Lun 23 Oct 2017, 10:08

@lene75 a écrit:les plus grands, dès le collège, traîneraient dans la rue ou au mieux seraient seuls chez eux devant leurs écrans.
Et en plus c'est pas toujours mieux ! Neutral

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par laMiss le Lun 23 Oct 2017, 10:13

@RogerMartin a écrit:D'ailleurs, les Allemands emploient cette expression délicieuse, Rabenmutter, mère-corbeau, pour les méchantes mamans qui abandonnent la garde de leurs enfants à d'autres. Parce que c'est bien connu, ces gosses sont nés de l'opération du saint-esprit germanique, il n'y a qu'un seul parent, la mère biologique animée de l'amour maternel (trémolos).
Les Anglais, eux, ont latchkey-children (les gosses qui ont la clé de la porte de derrière, qui marche souvent avec ce système de clanche) comme synonyme de pré-délinquants. Tout aussi répugnant, mais au moins la mère n'est pas pointée du doigt.

On avait aussi Schlüsselkind pour les enfants livrés à eux-mêmes en Allemagne. Schlüssel c'est la clé.

Concernant les rythmes, il y a depuis quelques années des cours jusqu'à 15h30/16h certains jours dans certains collèges. La politique éducative dépend des Länder donc je ne peux pas vous dire si c'est massif ou non, mais c'est le cas dans plusieurs Länder et cela correspond visiblement à une volonté de tenir compte des femmes qui bossent.
On les appelle Ganttagsschule : école toute la journée (puisque ça n'allait pas de soi, il fallait un mot).

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par BrindIf le Lun 23 Oct 2017, 10:21

@stench a écrit:Les élèves ... Et les professeurs ? Cette année, ces vacances me sont simplement indispensables.
Tout pareil...

Je ne sais pas comment font les enseignants dans certaines écoles comme aux USA, où il n'y a pas de vacances avant Noël, pas de mercredi aprèm non plus. Je suppose que les enfants supportent parce que le rythme des cours eux-mêmes est plus tranquille, mais pour leurs instituteurs, ça doit être épuisant.
avatar
BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par archeboc le Lun 23 Oct 2017, 11:52

@laMiss a écrit:On les appelle Ganttagsschule : école toute la journée (puisque ça n'allait pas de soi, il fallait un mot).

Ganztagsschule ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Rendash le Lun 23 Oct 2017, 12:03

Comme dans "prends ça Ganztaschgueule" ? scratch

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum