Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Rendash le Lun 23 Oct 2017 - 12:03

Comme dans "prends ça Ganztaschgueule" ? scratch

Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par JPhMM le Lun 23 Oct 2017 - 12:18

@mafalda16 a écrit:
@JPhMM a écrit:Toute mesure qui a été prise par les ministres de la majorité énième doit être remise en cause par les ministres de la majorité éneplusunième, pour tout n.

Voilà un théorème que je décode sans aucun problème Wink Mais en fait No
Oui hein... humhum

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par laMiss le Lun 23 Oct 2017 - 12:21

@archeboc a écrit:
@laMiss a écrit:On les appelle Ganttagsschule : école toute la journée (puisque ça n'allait pas de soi, il fallait un mot).

Ganztagsschule ?

Oui. Pardon pour la coquille !

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lene75 le Lun 23 Oct 2017 - 17:54

@BrindIf a écrit:
@stench a écrit:Les élèves ... Et les professeurs ? Cette année, ces vacances me sont simplement indispensables.
Tout pareil...

Je ne sais pas comment font les enseignants dans certaines écoles comme aux USA, où il n'y a pas de vacances avant Noël, pas de mercredi aprèm non plus. Je suppose que les enfants supportent parce que le rythme des cours eux-mêmes est plus tranquille, mais pour leurs instituteurs, ça doit être épuisant.

Aux USA je ne sais pas, mais de ce que j'ai vu en Angleterre, les cours ne sont pas du tout aussi intenses qu'en France pour les profs. Les élèves travaillent essentiellement sur fichiers auto-correctifs (d'un niveau pitoyable...) et les profs vont et viennent, vont se chercher un café pendant le cours, discuter avec des collègues, etc., tandis que les élèves discutent allègrement de la pluie et du beau temps au lieu de bosser sans que le temps de cours perdu pour tout le monde n'émeuve personne.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Bouboule le Lun 23 Oct 2017 - 18:02

@Caspar Goodwood a écrit:
@KinetteKinette a écrit:Sans même parler de l'agitation, il suffit de regarder le nombre de béquilles, plâtres et autres bandages pour voir l'état de nos élèves. Sans parler des gros rhumes et de la gastro qui commence. Et les profs aussi qui commencent à tousser, ne plus avoir de voix.

Mais l'intérêt des élèves, bof... chez nous certains élèves ont de très longs trajets en bus. Du coup on a une amplitude de cours réduite. Pour ce faire bien voir notre chef d'établissement a tenté déjà deux fois de nous imposer une pause de midi allongé et un départ plus tardif. Il semble que, pour l'année prochaine, elle pense vraiment l'imposer. Est-ce vraiment à l'avantage des élèves? De ce qu'ils ont pu me raconter, pas vraiment, mais qui les écoute?

K

La fausse bonne idée par excellence.

Dans mon lycée, les élèves sont très majoritairement contre, les collègues aussi.

(C'est sur ce genre de détails que je me sens en total décalage. Les récrés de 3 min, ça m'insupportait, enchaîner 5 cours différents à la suite en tant qu'élève, ça m'insupportait, sauf quand je considérais que les cours étaient peu importants, et personnellement, j'ai demandé à ne plus enchaîner deux cours de suite et à avoir au moins 1h30 de pause à midi mais je comprends qu'on veuille vite rentrer chez soi.)

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par pseudo-intello le Lun 23 Oct 2017 - 18:10

Dans mon collège, avant la réforme, les 6e et 5e avaient deux heures de pause, et les 4e 3e, souvent une seule.

La 1ère heure, les demi-pensionnaire allaient donc à la cantine, et là deuxième, dans les petites classes, ils... s'engueulaient.
Résultats des courses, tu retrouvais tes 6e à 14h complètement foufous parce que machin avait dit que truc était un ***, oui que Timého avait insulté la mère de Logane, et que Lyenna avait parlé dans le dos de Siloann. Et fréquemment, les garçons s'étaient fait des cloche-pates, ou s'étaient tapés dessus.

Maintenant, tous les élèves ont au moins les deux heures (parce qu'on fonctionne par heures piles), et si les grand ne se tapent plus dessus - en principe, ben tu les récupères quand même bien agités pour démarrer l'après-midi.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Bouboule le Lun 23 Oct 2017 - 18:18

@pseudo-intello a écrit:Dans mon collège, avant la réforme, les 6e et 5e avaient deux heures de pause, et les 4e 3e, souvent une seule.

La 1ère heure, les demi-pensionnaire allaient donc à la cantine, et là deuxième, dans les petites classes, ils... s'engueulaient.
Résultats des courses, tu retrouvais tes 6e à 14h complètement foufous parce que machin avait dit que truc était un ***, oui que Timého avait insulté la mère de Logane, et que Lyenna avait parlé dans le dos  de Siloann. Et fréquemment, les garçons s'étaient fait des cloche-pates, ou s'étaient tapés dessus.

Maintenant, tous les élèves ont au moins les deux heures (parce qu'on fonctionne par heures piles), et si les grand ne se tapent plus dessus - en principe, ben tu les récupères quand même bien agités pour démarrer l'après-midi.

J'imagine bien que les temps ont nettement changé depuis mon vécu d'élève au collège (effectivement il y avait parfois un gros ennui entre 12 et 14h mais j'avais la chance de pouvoir lire, ou jouer au ballon).
Même au lycée, les cours l'après-midi, ce n'est jamais terrible (sauf petits groupes) et je préfère nettement cours le matin et TP l'après-midi que l'inverse mais ce n'est pas toujours possible.

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par MUTIS le Lun 23 Oct 2017 - 18:45

@lene75 a écrit:Ce sont les seules vacances durant lesquelles les gens ne partent pas en vacances. Il n'y a que ça qui compte.
Faux : je pars ! Et ma petite famille avec moi ! Razz

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par pseudo-intello le Lun 23 Oct 2017 - 18:47

De ce fait, je préfère les reprendre après une seule heure de pause... et si en plus, ça permet aux collègues de les avoir de 15 à 16 plutôt que de 16 à 17, tant mieux pour eux aussi ! Razz

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Dr Raynal le Lun 23 Oct 2017 - 19:00

Pour partir, point n'est besoin de bouger. Dès que je ne suis plus au collège, je suis déjà ailleurs...
Les plus long voyages se font ainsi.

avatar
Dr Raynal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par lene75 le Lun 23 Oct 2017 - 19:17

A voté. Les résultats sont terrifiants...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Rendash le Lun 23 Oct 2017 - 19:18

Je les trouve très drôles, combinés aux commentaires des trois glands qui continuent à croire qu'on a notre mot à dire sur le sujet Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Guermantes729 le Lun 23 Oct 2017 - 19:31

@lene75 a écrit:A voté. Les résultats sont terrifiants...

avatar
Guermantes729
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Thalia de G le Lun 23 Oct 2017 - 19:46

J'ai voté oui. Pensez donc aux retraités qui doivent renoncer à partir pendant cette période.

Je plaisante.
J'ai connu l'époque où elles ne duraient qu'une semaine et que c'était long de septembre à Noël.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Celadon le Lun 23 Oct 2017 - 20:38


A voté et... a lu les commentaires...
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Daphné le Mar 24 Oct 2017 - 8:50

@Thalia de G a écrit:J'ai voté oui. Pensez donc aux retraités qui doivent renoncer à partir pendant cette période.

 
Et qui en plus très souvent doivent garder les petits enfants pendant la même période ! Quel enfer diable
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par stagnola le Mar 24 Oct 2017 - 10:50

A voté. Les commentaires. .... pourquoi tant de haine ?

stagnola
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Daphné le Mar 24 Oct 2017 - 11:30

@stagnola a écrit:A voté.  Les commentaires. .... pourquoi tant de haine ?

Parce que, comme l'a dit Macron, les gens sont jaloux Razz
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Waterlily le Mar 24 Oct 2017 - 15:50

A voté...
Ah, si les gens pouvaient s’occuper de leurs propres problèmes au lieu de toujours critiquer les profs, et si les journalistes pouvaient faire leur boulot de journaliste sur de vraies questions de société (ce n’est pas ça qui manque)...
avatar
Waterlily
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par slynop le Mar 24 Oct 2017 - 16:56

@Waterlily a écrit:A voté...
Ah, si les gens pouvaient s’occuper de leurs propres problèmes au lieu de toujours critiquer les profs, et si les journalistes pouvaient faire leur boulot de journaliste sur de vraies questions de société (ce n’est pas ça qui manque)...

Les profs sont de faciles boucs émissaires, les gens envient leurs grandes plages de vacances et ne voient pas plus loin que les fameuses 18h hebdomadaires (sans parler des 15h pour les agrégés. Et certifiés/agrégés, pour eux, c'est souvent la même chose : feignasses de profs). Et en plus, ils sont souvent en arrêt maladie ou en grève, et il faut les payer ! Incroyable !! Le prof, pour une certaine partie de la société, c'est l'ennemi public: si la société déraille, c'est à cause de lui car il ne fait pas son travail (on reconnaît alors implicitement que les enseignants font partie de la base de la société, comme les médecins, par ex, et que sans eux la société se déliterait), car il est idéologiquement corrompu (gauchiste), car il fait apprendre des choses qui ne sont pas utiles, et donc ne donne  pas pour les gentils patrons des élèves immédiatement employables etc. D'ailleurs, les médias le disent de concert avec la vox populi, et comme le peuple ne se trompe jamais... surtout que le peuple a été élève, donc il connaît très bien les profs, son avis est celui d'un expert). Le mammouth est pourri de l'intérieur, il faut l'achever (quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage) et regarder vers l'avenir: établissements autonomes gérés comme des entreprises par le CDE, privatisation du secteur éducatif... Mais puisqu'on vous dit que tout est la faute des profs !
avatar
slynop
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Dr Raynal le Mar 24 Oct 2017 - 20:16

Nous sommes jalousés, car nous avons encore un élément, dans notre métier, qui ne peut s'acheter, ni être taxé ou imposé : du temps libre.
Du temps pour lire, écrire, penser ! Incroyable luxe qui terrifie ceux qui craignent, sans leur dévotion permanente au dieu travail, de se retrouver confronté au vide régnant dans leurs têtes...
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Feuchtwanger le Mar 24 Oct 2017 - 20:47

@slynop a écrit:
@Waterlily a écrit:A voté...
Ah, si les gens pouvaient s’occuper de leurs propres problèmes au lieu de toujours critiquer les profs, et si les journalistes pouvaient faire leur boulot de journaliste sur de vraies questions de société (ce n’est pas ça qui manque)...

Les profs sont de faciles boucs émissaires, les gens envient leurs grandes plages de vacances et ne voient pas plus loin que les fameuses 18h hebdomadaires (sans parler des 15h pour les agrégés. Et certifiés/agrégés, pour eux, c'est souvent la même chose : feignasses de profs). Et en plus, ils sont souvent en arrêt maladie ou en grève, et il faut les payer ! Incroyable !! Le prof, pour une certaine partie de la société, c'est l'ennemi public: si la société déraille, c'est à cause de lui car il ne fait pas son travail (on reconnaît alors implicitement que les enseignants font partie de la base de la société, comme les médecins, par ex, et que sans eux la société se déliterait), car il est idéologiquement corrompu (gauchiste), car il fait apprendre des choses qui ne sont pas utiles, et donc ne donne  pas pour les gentils patrons des élèves immédiatement employables etc. D'ailleurs, les médias le disent de concert avec la vox populi, et comme le peuple ne se trompe jamais... surtout que le peuple a été élève, donc il connaît très bien les profs, son avis est celui d'un expert). Le mammouth est pourri de l'intérieur, il faut l'achever (quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage) et regarder vers l'avenir: établissements autonomes gérés comme des entreprises par le CDE, privatisation du secteur éducatif... Mais puisqu'on vous dit que tout est la faute des profs !

Le problème, c'est que les profs ont (à de rares exceptions) validé l'ensemble des décisions qui ont conduit au délitement de la société que tu évoques (course au profit, mondialisation, instabilité professionnelle, etc...). On l'a vu à chaque élection, de Maastricht jusqu'à Macron.
Le paradoxe de cette profession c'est qu'elle a longtemps été protégée par un statut qui la mettait à l'abri des conséquences de ses choix politiques. Si les profs s'étaient rendus compte à temps de l'évolution de la société (et on pourrait élargir le constat aux fonctionnaires en général), il aurait été possible de corriger la trajectoire.

Depuis les années 2000, les professeurs commencent à faire les frais ( et ce n'est que le début) de leurs choix inconscients : l'avènement d'une société du profit où la culture et le bien public sont écartés. Dans cette perspective, je suis étonné de l'absence de révolte globale et de cet entêtement à déplorer les conséquences (remise en cause des statuts) dont on chérit les causes (élection de Macron et absence de désobéissance civile).

Partant de ce constat, la profession récoltera ce qu'elle a semé.

Feuchtwanger
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Daphné le Mer 25 Oct 2017 - 9:56

@Dr Raynal a écrit:Nous sommes jalousés, car nous avons encore un élément, dans notre métier, qui ne peut s'acheter, ni être taxé ou imposé : du temps libre.
Du temps pour lire, écrire, penser ! Incroyable luxe qui terrifie ceux qui craignent, sans leur dévotion permanente au dieu travail, de se retrouver confronté au vide régnant dans leurs têtes...

Oui enfin ça c'est pour ceux qui en ont quand même une.
Parce qu'il y a quand même l'immense majorité de ceux qui n'en ont pas.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par slynop le Mer 25 Oct 2017 - 14:20

Les téléspectateurs des Anges et d'Hanouna, par exemple.
avatar
slynop
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers une remise en cause des vacances de la Toussaint ? (Figaro)

Message par Dalva le Mer 25 Oct 2017 - 14:39

J'ai signalé ce commentaire comme contenu abusif :
"Les vacances des élèves... ...
Sont aussi celles des enseignants."

Motif du signalement :
"Mensonge éhonté.
La vacance scolaire n'a rien à voir avec les congés payés des enseignants, qui travaillent quand ils ne sont pas devant élèves.
Il serait bon de le rappeler à vos lecteurs.
Cela ne devrait pas être une difficulté pour un journaliste qui, comme le professeur, travaille au-delà des 10 minutes du flash info ou de la demi-heure passée à rédiger un article (rédiger, pas réunir les informations et organiser sa pensée)."
avatar
Dalva
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum