Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Zagara
Vénérable

[Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Zagara le Dim 22 Oct 2017 - 16:31
Présentés il y a cinq ans par les universités américaines comme une révolution pédagogique, ces cours en ligne ont-ils tenu leurs promesses ?
[...]
Aux Etats-Unis, les taux d’abandon étaient vertigineux. Une étude de l’université de Pennsylvanie, publiée en décembre 2013, montrait que la moitié des inscrits consultait une seule séance du cours et seuls 4 % d’entre eux allaient jusqu’au bout. Autre enseignement, une large majorité des inscrits étaient déjà diplômés de l’enseignement supérieur. Les plates-formes américaines Coursera et Udacity avaient déjà changé de modèle économique, l’une se positionnant sur les certificats payants et la revente des données des utilisateurs et l’autre sur le commerce de formation professionnelle pour les entreprises.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/22/les-mooc-font-pschitt_5204379_3232.html
avatar
Blan6ine
Expert

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Blan6ine le Dim 22 Oct 2017 - 16:44
Ce bilan, au bout d'à peu près 5 ans d'existence des MOOcs, est intéressant ; je crois sincèrement qu'ils révolutionnent l'accès aux cours, aux connaissances... mais il faut du temps pour que de nouvelles pratiques s'installent.
Si cet article propose des éléments de réponse qui me paraissent dépassés :
L’une des explications de la résistance à la classe inversée se trouverait-elle dans notre tradition catholique du cours ex cathedra ? Selon Marcel Lebrun, « cela vient du rapport au livre. Lorsque l’imprimerie se diffuse au milieu du XVe siècle, les catholiques, méfiants, préfèrent valoriser l’interprétation du clergé. Luther, à l’inverse, encourage un accès direct au livre et au savoir, ce qui permettra aussi à la Réforme de prendre de l’ampleur ». Les universités sont restées les héritières de ces ­pratiques. Le professeur, en son estrade, ­demeure le dépositaire de la connaissance.
,
il invite à réfléchir à la question de la motivation et, semble-t-il, du caractère nécessairement collectif de l'apprentissage pour nombres d'étudiants qui ont besoin d'un rapport non virtuel au professeur et aux pairs pour progresser.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Zagara le Dim 22 Oct 2017 - 16:47
Oui et ressortir la classe inversée comme solution magique est assez lunaire.
Je postais l'article surtout pour le constat, parce que je vois qu'aujourd'hui des gens poussent pour faire entrer les MOOC dans l'université française, sans s'interroger sur l'intérêt pédagogique du dispositif. C'est nouveau donc c'est bien donc on le fait...
avatar
Tristana
Vénérable

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Tristana le Dim 22 Oct 2017 - 16:48
Disons qu'il est toujours plus difficile de travailler à distance que dans un groupe, où on a une vraie émulation.
Je sais que je me suis inscrite à des tas de MOOCs ; je n'en ai suivi aucun jusqu'à la fin.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par JPhMM le Dim 22 Oct 2017 - 16:52
L'objet numérique n'est probablement pas étranger à ces abandons. L'information diffusée par écran numérique reste moins persistante que l'information papier ou de face à face. Par exemple, lire un texte long sur écran reste un calvaire pour les yeux et le cerveau.
Et les Moocs demandent une autonomie, une rigueur, une motivation et une organisation qui semblent rares parmi ces petites choses que nous sommes, êtres humains.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Zagara le Dim 22 Oct 2017 - 16:55
Et puis quand on lit quelque chose sur internet, on peut avoir en même temps une petite vidéo youtube dans un coin, de la musique, un ptit jeu vidéo... et quand c'est une vidéo, on l'écoute en podcast tout en faisant autre chose en même temps.
Niveau qualité d’apprentissage c'est zéro.
Sans parler du délaissement : on apprend mal seul et sans possibilité d'avoir des retours immédiats de l'enseignant (questions, répétitions demandées, reformulation, exemples dynamiques, etc).

Ce qui me fait marrer c'est que ce sont les mêmes qui promeuvent les mooc et crachent sur le magistral. Or, quoi de plus magistral qu'un cours par vidéo non-interactive ?
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par pseudo-intello le Dim 22 Oct 2017 - 16:56
Ben oui, hein, comme quoi, ces feignantsdprofs dont bons à quelque chose, quand même...

Nos """élites""" (oui, il faut beaucoup de guillemets) se voyaient déjà les remplacer en masse par des vidéos, tout en chantant les louanges de la Révolutionnumérique et du Progrès (et du disruptisme ?).

Na !
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par JPhMM le Dim 22 Oct 2017 - 16:57
Oui, ça me fait bien marrer aussi.
Ne soyons pas naïfs, l'engouement autour des Moocs ne vise qu'un seul but : faire des économies substantielles.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Anaxagore le Dim 22 Oct 2017 - 16:58
Parfois il suffit d'attendre que le machin retombe de lui-même.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par JPhMM le Dim 22 Oct 2017 - 17:01
Je me souviens avec nostalgie de tous ces cons experts en économie et pédagogie qui nous expliquaient pourquoi Second Life allait changer définitivement l'économie mondiale et la façon d'enseigner. Le fameux nouveau "paradigme de l'éducation" (à prononcer en prenant un air mystérieux et profond, et en insistant par une dégustation particulièrement prétentieuse du mot "paradigme").

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par pseudo-intello le Dim 22 Oct 2017 - 17:16
Quand je gougueulise "Second Life" (car j'ignore ce que c'est), je tombe sur un jeu vidéo...

Ca doit être autre chose, non ? (enfin, j'espère).
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par JPhMM le Dim 22 Oct 2017 - 17:19
C'est bien ça.
Par exemple : http://www.ludovia.com/2008/12/lacademie-damiens-developpe-un-projet-de-village-virtuel-pour-favoriser-lapprentissage-des-langues/

On peut trouver des centaines d'exemples.
La page wikipedia de Seconde Life doit probablement faire un historique de cet emballement si brillantissime des experts en innovation numérique de l'éducation.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Sulfolobus le Dim 22 Oct 2017 - 17:22
J'ai commencé je pense plus d'une dizaine de MOOCs et j'ai dû en finir plus de 5. La qualité est extrêmement variable de très faible à extraordinaire. Certains des MOOCs que j'ai suivi, je n'aurais jamais pu avoir accès à cette formation autrement et je ne pense pas qu'il y ait une seule université française qui donne l'équivalent en cours (en tout cas, je n'en connais pas). Mais voilà, ça fait 5/6 MOOCs au total (dont deux organisés par la même personne).
avatar
Blan6ine
Expert

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Blan6ine le Dim 22 Oct 2017 - 17:22
@Anaxagore a écrit:Parfois il suffit d'attendre que le machin retombe de lui-même.
Je trouve cette remarque bien sévère : sur un plan personnel, j'ai adoré suivre des MOOC. Sans eux, je n'aurais jamais écouté des professeurs de la London School of Economics, suivi des cours d'étymologie grecque... Il offrent une incroyable ouverture sur le monde, comme une bibliothèque ; mais comme pour entrer dans une bibliothèque, il faut trouver la motivation...
D'un point de vue professionnel, je comprends le scepticisme ici évoqué, à cause du manque de relation avec des pairs et les professeurs.

@pseudo-intello a écrit:Quand je gougueulise "Second Life" (car  j'ignore ce que c'est), je tombe sur un jeu vidéo...

Ca doit être autre chose, non ? (enfin, j'espère).
Ca commençait comme un jeu vidéo: on se créait un personnage, on évoluait dans un monde virtuel où on pouvait prendre des cours, entrer dans des boutiques de marques existantes...  La page wikipedia est assez claire.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par RogerMartin le Dim 22 Oct 2017 - 17:29
J'ai un collègue PRAG à qui le bébé a été refilé. Il enseigne dans une fac de droit. Son retour est intéressant, les MOOC qu'il fabrique/gère sont vendus (fort cher !) dans des formations diplômantes à distance. Beaucoup d'heures de travail, et surtout des masses de mails prouvant que les étudiants n'ouvrent aucune des pièces jointes ou des enrichissements à leur disposition. C'est marrant, ils préfèrent demander au prof. Dingue, non ?
Autant je peux me motiver pour lire une biblio commentée sur un sujet, autant la simple perspective de rester vissée devant une conf filmée... Mais bon, je suis vieille, je ne suis pas cœur de cible...
Idem, j'ai bien envie de fabriquer un truc avec une conservatrice de la bibli de la fac sur nos manuscrits, mais pas DU TOUT envie de faire la potiche à me faire filmer en train de pérorer.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Dimka le Dim 22 Oct 2017 - 17:55
Nous, on en a un, en complément d'un cours. Ils filment et expliquent toute la démarche scientifique de chercheurs, dans un labo. C'est chouette, parce que ça rend le cours concret et ça ne serait pas possible de faire mieux, par exemple de faire entrer 1600 étudiants dans un laboratoire. J'imagine que ça peut aussi être intéressant pour le grand public qui serait curieux, ou pour des élèves du secondaire qui s'interrogeraient sur leur orientation.

Mais dans l'absolu, il me semble que si le mooc est vu comme un outil, ça peut être intéressant. Par contre si c'est vu comme une finalité ("han, faut que l'on fasse un mooc, c'est hype"), c'est plus foireux.

_________________
Spoiler:
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par RogerMartin le Dim 22 Oct 2017 - 18:03
Le mooc en complément d'un cours ou d'une formation existante, ce n'est pas le modèle qui est vendu/imposé en ce moment aux universitaires.
On prône ce que décrit quelqu'un plus haut, une formation avec des contenus pointus (enfin) mis à la disposition de tous, parce que le savoir c'est liiiiibre.


Dernière édition par RogerMartin le Lun 23 Oct 2017 - 1:22, édité 1 fois (Raison : syntaxe)

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Ergo le Dim 22 Oct 2017 - 18:06
@RogerMartin a écrit:J'ai un collègue PRAG à qui le bébé a été refilé. Il enseigne dans une fac de droit. Son retour est intéressant, les MOOC qu'il fabrique/gère sont vendus (fort cher !) dans des formations diplômantes à distance. Beaucoup d'heures de travail, et surtout des masses de mails prouvant que les étudiants n'ouvrent aucune des pièces jointes ou des enrichissements à leur disposition. C'est marrant, ils préfèrent demander au prof. Dingue, non ?
Autant je peux me motiver pour lire une biblio commentée sur un sujet, autant la simple perspective de rester vissée devant une conf filmée... Mais bon, je suis vieille, je ne suis pas cœur de cible...
Idem, j'ai bien envie de fabriquer un truc avec une conservatrice de la bibli de la fac sur nos manuscrits, mais pas DU TOUT envie de faire la potiche à me faire filmer en train de pérorer.
J'arrive très bien à regarder/écouter des conférences filmées sur des trucs ciblés (par ex des cours d'Harvard dont le lien avait été donné quelque part ici ou des colloques auxquels je n'ai pas pu assister) mais je n'ai jamais réussi à finir un MOOC. Embarassed C'est de ma faute, hein, le simple fait de devoir me reconnecter à un énième site a eu raison de ma motivation et de ma régularité alors que je ne m'étais pourtant inscrite qu'à des trucs qui m'intéressaient et auxquels je n'avais pas accès autrement. (Enfin, si, évidemment, avec une bonne biblio).

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Dr Raynal le Dim 22 Oct 2017 - 18:19
Lorsque les MOOCs étaient gratuits, j'en ai validé (suivis, passé les examen et réussis) une trentaine, des universités else plus prestigieuses, dans des langues et sur des sujets auquel je n'aurait jamais eu accès, par des professeurs légendaires dans leur disciplines (Lander, du MIT, en biologie moléculaire, B. Scmitt, Nobel de physique, sur les quasars, etc...).
Cela demande du temps, des efforts et de la motivation. Croire qu'un étudiant n'ayant pas l'habitude de cela va s'y mettre et progresser seul, c'est penser qu'il suffit d'un CDI dans un établissement scolaire pour que les élèves, tout seuls, viennent y étudier et y apprendre par eux même. Il y en a qui y croient.
J'utilisais Coursera et EDX.
Puis Coursera a fait appel aux bonnes volonté pour traduire des cours (ils m'ont aussi permis de progresser en anglais). J'ai ainsi traduit un cours d'astronomie avant de m'interroger un peu, et sur le forum des traducteurs, j'ai déposé un post "sens et intérêt de notre travail" qui as pas mal remué les traducteurs amateurs. J'y demandais si nous ne nous emballions pas à offrir nos services gratuitement à une entreprise. Certes, Coursera nous référençait, nous distribuait des "badges" virtuels, possible de les citer dans un CV, mais au final pas grand chose.
Puis, petit à petit, les certificats, indispensables, sont devenus payants. D'abrd quelques uns, puis tous. Nous, les traducteurs, nous avions une remise (pas la gratuité, hein, faut pas pousser). Alors, j'ai laissé tombé les MOOCs. Mais j'y ai appris quantité de choses, bien plus, dans mon domaine et d'autres, que ce qu'auraient pu proposer les minables formations du PAF.

On n'est pas plus passif devant l'écran d'un MOOC que pendant un cours magistral (je fais des cours magistraux, oui, je sais, ma note pédagogie restera scotchée toute ma vie, peut me chaud...) ou une conférence scientifique (tous ceux qui y ont assisté savent que l'assistance est, disons très diversement occupée pendant que l'orateur passe).
Tout est affaire de motivation. Croyez moi, les cours du Caltech sur le système solaire, ceux de l'université de Munich sur l'apoptose, de Melbourne sur le contrôle épigénétique de l'expression des gènes, ou de Duke sur la physiologie n'avaient rien de simples !

Grace à eux, j'ai pu réaliser des activités assez passionnantes (car de nombreux moocs, outre des exercices à faire, des travaux à rendre, proposent aussi, grâce des programmes à télécharger de faire des "TP": analyse d'images astronomiques à Rutgers, étude de séquences de gènes à l'université technique du Danemark....).

Je reste persuadé de 'utilité de la chose, mais confondu par:
- le fait que les universitaires qui s'y sont investit l'ont fait "pour la patrie, les sciences et la gloire" (ce qui ne gène peut être pas les universitaires aux salaires plantureux d'outre-atlantique, mais davantage ceux de notre continent).
- le caractère très rapidement payant des certificats (suivre et valider un cours demande de gros efforts, alors il est indispensable d'avoir une "preuve" de ces efforts). C'était à prévoir.

Il y a certaines arguments, dans ce film qui sont erronés :
Désolé Zagara, mais lorsque Idan Segev l'explique le fonctionnement du système nerveux, je ne peux pas "avoir en même temps une petite vidéo youtube dans un coin, de la musique, un ptit jeu vidéo... (...) tout en faisant autre chose en même temps." C'est impossible.

Et, JPhMM, " lire un texte long sur écran reste un calvaire pour les yeux et le cerveau." surtout si l'écran est pourri. Avec un écran link, par exemple, les yeux sont plutôt à la fête, vu que l'éclairage est toujours optimum. Quant à penser que le cerveau ne s'y retrouve pas, je n'en suis pas persuadé SI le sujet à par ailleurs l'habitude du travail de concentration et d'abstraction nécéssaire.



avatar
Anaxagore
Empereur

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Anaxagore le Dim 22 Oct 2017 - 18:37
@Blan6ine a écrit:
@Anaxagore a écrit:Parfois il suffit d'attendre que le machin retombe de lui-même.
Je trouve cette remarque bien sévère : sur un plan personnel, j'ai adoré suivre des MOOC. Sans eux, je n'aurais jamais écouté des professeurs de la London School of Economics, suivi des cours d'étymologie grecque... Il offrent une incroyable ouverture sur le monde, comme une bibliothèque ; mais comme pour entrer dans une bibliothèque, il faut trouver la motivation...

Ma remarque n'est pas particulièrement sévère. Comme d'habitude il fallait se préparer à un cataclysme thermonucléaire. On allait voir la vague innovante balayer les dinosaures rétrogrades (comprendre "ceux qui montraient un enthousiasme modéré"). Bref ça allait chier de manière homogène et isotrope.

Bon. Résultat des courses: on a simplement un nouveau dispositif qui vient se placer à côté des autres et qui donne de nouvelles possibilités pour ceux qui sont capables de s'en saisir.

Je n'empêche personne. Par contre, il ne faut pas venir m'ennuyer.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Sulfolobus le Dim 22 Oct 2017 - 18:52
bon du coup, ça m'a redonné envie d'en suivre un. Est-ce que j'ai 8h par semaine jusqu'à la fin de l'année ?
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par archeboc le Dim 22 Oct 2017 - 19:26
@Dr Raynal a écrit:Il y a certaines arguments, dans ce fil[m] qui sont erronés :
Désolé Zagara, mais lorsque Idan Segev l'explique le fonctionnement du système nerveux, je ne peux pas "avoir en même temps une petite vidéo youtube dans un coin, de la musique, un ptit jeu vidéo... (...) tout en faisant autre chose en même temps." C'est impossible.

Tu ne peux pas, mais quantité d'étudiants vont essayer. Evidemment, ils ne retiendront rien. C'est cela, jepense, que voulait dire Zagara.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Dr Raynal le Dim 22 Oct 2017 - 19:34
Bien entendu, mais s'ils essaient, mérite-ils encore d'être considérés comme étudiants ?

Anaxagore a tout à fait raison. C'est un dispositif précieux pour la formation continue de ceux qui savent apprécier la valeur de ces enseignements.

Pour un primo apprentissage, je doute fortement de leur valeur.
avatar
géohistoire
Niveau 10

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par géohistoire le Dim 22 Oct 2017 - 22:22
@archeboc a écrit:
@Dr Raynal a écrit:Il y a certaines arguments, dans ce fil[m] qui sont erronés :
Désolé Zagara, mais lorsque Idan Segev l'explique le fonctionnement du système nerveux, je ne peux pas "avoir en même temps une petite vidéo youtube dans un coin, de la musique, un ptit jeu vidéo... (...) tout en faisant autre chose en même temps." C'est impossible.

Tu ne peux pas, mais quantité d'étudiants vont essayer. Evidemment, ils ne retiendront rien. C'est cela, jepense, que voulait dire Zagara.
Il y a surtout la tentation très forte de passer à quelque chose de plus simple, tentation beaucoup moins présente dans un amphi ou une salle de classe. Je n'ai jamais eu de problème pour me mettre au travail à la fac ou à la BU alors que chez moi...
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Zagara le Dim 22 Oct 2017 - 22:35
@Dr Raynal a écrit:Désolé Zagara, mais lorsque Idan Segev l'explique le fonctionnement du système nerveux, je ne peux pas "avoir en même temps une petite vidéo youtube dans un coin, de la musique, un ptit jeu vidéo... (...) tout en faisant autre chose en même temps." C'est impossible.
Ta personne est-elle un modèle général de l'humain suffisamment pertinent pour prétendre que tu représentes la moyenne des gens ?
Si ton post est véridique, tu fais partie des 4% qui ne décrochent pas : bravo.
96% décrochent. Et quand on est sur son propre pc, chez soi et sans supervision, la manière la plus rapide et simple de décrocher, c'est d'aller regarder squeezie ou de lancer hearthstone.
Tout le monde n'a pas une volonté de fer.
Contenu sponsorisé

Re: [Le Monde] Les MOOC font pschitt

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum