Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ramanujan974
Niveau 10

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Ramanujan974 le Mar 24 Oct 2017 - 13:34
@slynop a écrit:
@Anaxagore a écrit:Cela ressemble à la dictature des imbéciles cette idée fumeuse.

Très souvent, dès qu'on accole le mot "démocratique" à quelque chose, ça en prend souvent la direction opposée, comme la DDR de Honecker,par exemple, mais je m'égare.

Oui, ou dans le "démocratique" de la Corée du Nord, alias RDPC : République Démocratique et Populaire de Corée
avatar
ylm
Neoprof expérimenté

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par ylm le Mar 24 Oct 2017 - 13:41
@slynop a écrit:Voici un lien qui développe plus cette idée d'école démocratique.

http://www.slate.fr/story/116317/ecoles-democratiques-cours-programmes
Cet article est un terrible réquisitoire contre ce type d'écoles.
avatar
Dalva
Doyen

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Dalva le Mar 24 Oct 2017 - 13:44
@Euthyphron a écrit:Un enfant "libre de faire ce qu'il veut", la première chose qu'il fait, c'est de ne pas aller à l'école!
Ça, c'est la vision des choses de quelqu'un qui est bien chez lui, avec ses parents. Beaucoup d'enfants préfèrent aller à l'école, même si celle-ci leur impose des règles et interdits. J'oserais même dire surtout pour ces raisons.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par JPhMM le Mar 24 Oct 2017 - 13:52
+1

Plus la sécurité qu'ils trouvent dans le milieu scolaire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Marie-Henriette
Niveau 8

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Marie-Henriette le Mar 24 Oct 2017 - 14:04
Mais je trouve ça très bien moi! Si je comprends bien, je suis libre, moi aussi, de faire cours (ou pas), de corriger mes copies (ou pas), de choisir mes élèves (ou mes apprenants). Une idée à creuser, vraiment.
avatar
roxanne
Devin

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par roxanne le Mar 24 Oct 2017 - 14:13
Mais sérieusement, qui va mettre ses gosses dans ce type d'école? Les bobos sont les premiers à se précipiter vers les écoles privées où on fait bosser.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par stench le Mar 24 Oct 2017 - 14:14
@roxanne a écrit:Mais sérieusement, qui va mettre ses gosses dans ce type d'école? Les bobos sont les premiers à se précipiter vers les écoles privées où on fait bosser.

Je suis d'accord avec toi mais, en revanche, que viennent faire les bobos ici ?

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
roxanne
Devin

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par roxanne le Mar 24 Oct 2017 - 14:16
C'est le public visé non? Ca coûte combien?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par JPhMM le Mar 24 Oct 2017 - 14:16
Ils viennent montrer leurs Stan Smith à 92 euros.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
stench
Guide spirituel

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par stench le Mar 24 Oct 2017 - 14:17
@roxanne a écrit:C'est le public visé non? Ca coûte combien?

Je crois qu'en fait, je ne sais pas vraiment ce qu'est un bobo...

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
roxanne
Devin

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par roxanne le Mar 24 Oct 2017 - 14:21
C'st vrai que c'est à la fois vaste et réducteur , bourgeois-bohèmes, on vote à gauche ou écolo mais on met les gosses dans le privé hors de prix.
avatar
roxanne
Devin

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par roxanne le Mar 24 Oct 2017 - 14:25
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par JPhMM le Mar 24 Oct 2017 - 14:26
Le gars qui sait de quoi il parle. Et pour cause.

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
roxanne
Devin

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par roxanne le Mar 24 Oct 2017 - 14:27
I le dit d'ailleurs à la fin.
Sinon, pour revenir au sujet, c'est une question sérieuse: qui va aller dans cette école?
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par pseudo-intello le Mar 24 Oct 2017 - 16:50
@Elyas a écrit:En même temps, depuis qu'on a mis l'employabilité comme objectif politique de l'école (ce qui n'apparaît pas textuellement dans les cadres réglementaires de nos missions) et non l'émancipation de l'individu, les résultats d'employabilité ont baissé.

@Zagara a écrit:C'est pas l'inverse ? Parce que le chômage augmente (pas à cause de l'école mais à cause de la financiarisation, de la capacité à délocaliser sans coût, de la mécanisation) on rend l'école responsable de l'employabilité. Il serait tabou de dire que ce sont les politiques des entreprises qui sont responsables du chômage structurel, donc on cherche d'autres acteurs à "responsabiliser" pour tenter de corriger le chômage.

Les deux, mes capitaines.
1- Depuis que l'école doit privilégier l'employabilité au détriment des savoirs purs et durs, qui, c'est bien connu, ne servent à rien, bizarrement, les élèves sont de moins en moins rigoureux, de moins en moins habitués à l'exigeance donc l'effort, et in fine, sont de moins en moins employables.

Un peu comme la lubie du "apprendre à apprendre". Depuis que des crétins ont imaginé qu'on n'avait plus besoin d'apprendre des trucs par coeur thanks to Wikipedia, et qu'il fallait de ce fait sur concentrer sur l'apprendre à apprendre, nos élèves sont de moins en moins autonomes, de moins en moins rigoureux, bref, ils savent de moins en moins apprendre, justement.

2- C'est sûr que c'est pas en délocalisant à tour de bras que le chômage va diminuer, et ça, l'école n'y peut rien. Mais c'est très bien, quand on est politicard ou journaleux, d'affirmer que c'est la faute de l'école : ça justifie de la contre-réformer pour gagner du fric à court terme, sur le dos des élèves et de ces nazes de profs.

Ceci dit, Zagara, tu te fourvoies quand même un peu : notre bon Président vient de supprimer l'ISF dans l'espoir que dans leur grande mansuétude, l'argent récupéré par ces pauvre riches qui en avaient bien besoin soit réinjecté dans l'économie réelle. Et c'est sûr que ça va se produire : il est tellement confiant qu'il n'a même pas pris la peine de s'en assurer par une mesure une condition, je ne sais pas, quelque chose, qui subrdonnerait le gain à un réinvestissement dans l'économie et l'emploi français. professeur
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par JPhMM le Mar 24 Oct 2017 - 17:22
@Ramanujan974 a écrit:
@slynop a écrit:
@Anaxagore a écrit:Cela ressemble à la dictature des imbéciles cette idée fumeuse.

Très souvent, dès qu'on accole le mot "démocratique" à quelque chose, ça en prend souvent la direction opposée, comme la DDR de Honecker,par exemple, mais je m'égare.

Oui, ou dans le "démocratique" de la Corée du Nord, alias RDPC : République Démocratique et Populaire de Corée
Comme dans "Action et démocratie" ?

:chat:

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
slynop
Niveau 10

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par slynop le Mar 24 Oct 2017 - 17:57
@JPhMM a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@slynop a écrit:
@Anaxagore a écrit:Cela ressemble à la dictature des imbéciles cette idée fumeuse.

Très souvent, dès qu'on accole le mot "démocratique" à quelque chose, ça en prend souvent la direction opposée, comme la DDR de Honecker,par exemple, mais je m'égare.

Oui, ou dans le "démocratique" de la Corée du Nord, alias RDPC : République Démocratique et Populaire de Corée
Comme dans "Action et démocratie" ?

:chat:

Ne connaissant pas Action et Démocratie, je ne peux te répondre sur ce point.
Par contre, j'ai bien précisé "Très souvent", non "à chaque fois".
avatar
Dalva
Doyen

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Dalva le Mar 24 Oct 2017 - 18:11
Le gars, il a redécouvert l'eau chaude :
https://ecoledynamiqueparis.wordpress.com/2016/02/19/eloge-de-lintransigeance/
Du coup, les enfants n'apprennent rien, font ce qu'ils veulent et sont hyper cadrés. Et la démocratie consiste essentiellement à passer son temps en réunion de "conseil de justice". Pourquoi pas. On pourrait prendre sa grande découverte, oser l'appliquer à l'école publique, et les enfants se mettraient comme par magie à apprendre des choses dans un climat serein.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Zagara le Mar 24 Oct 2017 - 18:14
C'est donc une école des bonnes moeurs ?
Je croyais que l'ambition de l'école dépassait les simples bonnes moeurs et politesse pour essayer d'enseigner, je ne sais pas, des choses comme les maths, l'histoire, les lettres, la physique...
avatar
ben2510
Érudit

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par ben2510 le Mar 24 Oct 2017 - 18:14
Slate a écrit:Comme le relève Gerald Hüther, professeur à l’école Sudbury aux États-Unis, dont s’inspire énormément les écoles démocratiques, «juste lire ou apprendre des faits, ce n’est pas suffisant –celui qui apprend doit aussi être intéressé».

L'erreur habituelle chez les pédagogues, de croire que ce qui n'est pas suffisant n'est pas nécessaire.
Ces gens ne savent pas penser.


_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
InstantKarma
Niveau 6

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par InstantKarma le Mar 24 Oct 2017 - 18:19
@ben2510 a écrit:
Slate a écrit:Comme le relève Gerald Hüther, professeur à l’école Sudbury aux États-Unis, dont s’inspire énormément les écoles démocratiques, « juste lire ou apprendre des faits, ce n’est pas suffisant –celui qui apprend doit aussi être intéressé ».

L'erreur habituelle chez les pédagogues, de croire que ce qui n'est pas suffisant n'est pas nécessaire.
Ces gens ne savent pas penser.
Ou la charrue devant les bœufs.
Il est vrai que penser sans des faits ou être intéressé sans connaître de « faits »…  Very Happy
À force d’être aussi profonds, ils vont arriver en Chine !
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Pat B le Mar 24 Oct 2017 - 20:42
Concernant le public visé : j'en ai entendu parler déjà il y a un an ou deux. Par des convaincus, dans des forums de parents adoptifs. Ceux qui s'y intéressent ont souvent un enfant à haut potentiel, qui s'ennuie, ou un enfant avec un trouble dys qui a besoin d'apprendre différemment et à un autre rythme, ou des enfants qui ont du mal à se plier aux règles. Des conflits ponctuels ou réguliers avec les enseignants qui selon eux ne comprennent pas / ne prennent pas en compte le fonctionnement de leur gosse (effectivement un enfant adopté a parfois des spécificités).
Ils expliquaient que ça leur permettrait d'approfondir ce qui leur ferait envie au moment où ça leur ferait envie, et que plus tard, s'ils avaient choisi un métier nécessitant un concours sélectif par exemple, ou envie de suivre une formation nécessitant le bac, il n'y aurait aucun souci, ils auraient l'autonomie nécessaire pour se préparer seul au concours / au bac.

Je m'étais fait la réflexion que vu le profil de leurs gosses, vivant dans un milieu hyper porteur, déjà curieux de tout, effectivement ce type d'école pourrait fonctionner, parce que leur enfant a déjà l'envie d'apprendre.
Mais pour le commun des enfants/ados, j'ai un sérieux doute... Ils n'imaginent pas une seconde comment fonctionnent les autres enfants...
the educator
Fidèle du forum

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par the educator le Sam 28 Oct 2017 - 13:08
@Pat B a écrit:Je m'étais fait la réflexion que vu le profil de leurs gosses, vivant dans un milieu hyper porteur, déjà curieux de tout, effectivement ce type d'école pourrait fonctionner, parce que leur enfant a déjà l'envie d'apprendre.
Mince, ça ne contredit pas le fait que "naturellement", l'enfant n'ait pas envie d'apprendre et préfère manger des bonbons? Bon de ne pas aller à l'école, c'est tout à fait autre chose notez bien.
Contenu sponsorisé

Re: L'école démocratique, une nouvelle lubie

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum