Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Métanoïa
Niveau 2

(R)éveiller les élèves.

par Métanoïa le Jeu 26 Oct 2017 - 14:42
Bonjour à toutes et à tous,

Je vais peut-être enfoncer à grande vitesse une série de portes ouvertes mais tant pis, essayons.
Je suis stagiaire dans un établissement (collège) qui accueille des élèves plutôt très favorisés dans l'ensemble.
Je suis vraiment étonnée de leur absence de curiosité, et surtout de leur passivité totale. Ils viennent à l'école comme ils regardent la télé, il faut que le programme soit distrayant sinon on s'en détourne.
Ils usent et abusent de " je ne comprend rien", se découragent à la moindre difficulté.
J'essaie souvent de nouvelles choses, je profite de cette année pour sortir au maximum de ma zone de confort. Certes parfois cela doit les perdre.
Mais ils sont presque en colère quand je les sors de la routine, dès que je leur demande des efforts ou que je les bouscule un peu.
Je les ai vus peut-être une fois en deux mois très intéressés par un sujet.
Il y a bien sur des élèves très brillants, mais qui ne sont pas différents par leur comportement général face au savoir.

Avez-vous trouvé des moyens de les éveiller vraiment ? Comment les amener à avoir des motivations internes au travail ?
J'avoue que la perspective d'une carrière longue dans ces conditions m'attriste un peu.
Je suis consciente que faire classe ce n'est pas mener le cercle des poètes disparus mais en tout cas ce qui se passe en classe pour le moment me frustre beaucoup.
(Bon j'éprouve aussi beaucoup de plaisir aussi à exercer mon métier mais j'aimerais tendre vers mieux Smile )
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Jeu 26 Oct 2017 - 15:07
Pas de recette miracle
Il y a des cours magistraux qui vont les passionner et où on entendra les mouches voler tellement ils prennent des notes avec frénésie, parfois des séquences hyper chiadées qui vont tomber pitoyablement à l'eau

Un truc qui marche bien mais qui me demande encore énormément de boulot pour la mise en oeuvre : le plan de travail sans correction globale à la fin, ce qui oblige même les plus feignants à se sortir les doigts car ils ne pourront pas dire "j'attends la correction, je veux pas écrire des trucs faux dans mon cahier"
Bon évidemment, les je m'en foutistes purs et durs, de toute façon, ne feront rien, mais les pas trop glandus finissent par s'y mettre

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Métanoïa
Niveau 2

Re: (R)éveiller les élèves.

par Métanoïa le Jeu 26 Oct 2017 - 17:34
Très juste, je prend la même route que toi Elaïna, bien envie de tenter le plan de travail mais c'est vrai que c'est très chronophage à préparer (la mise en oeuvre concrète me fait un peu peur aussi).
Mais comment es-tu sûre que tes élèves n'apprennent pas de bêtises si tu ne corriges pas ?
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Jeu 26 Oct 2017 - 17:37
Ben c'est justement ça qui est épuisant, c'est qu'il faut être en permanence en train de s'occuper de bidule qui a fini la carte, zébulon qui en est à la frise chronologique, tartempion qui attaque la partie rédaction, bref, c'est chaud non seulement à préparer, mais aussi à encadrer, c'est justement ça qui m'embête : pour le moment, je patauge dans les grandes largeurs, mais au moins j'essaie (je le fais avec la géo, j'ai l'impression de moins faire de la daube qu'en histoire où je ne peux pas me passer du cours dialogué et magistral)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
belote
Niveau 10

Re: (R)éveiller les élèves.

par belote le Jeu 26 Oct 2017 - 17:43
Ah mais moi j'en suis à les réveiller, mais vraiment. J'ai quelques élèves en Terminale qui dorment profondément en cours.


Dernière édition par belote le Jeu 26 Oct 2017 - 17:46, édité 1 fois
avatar
CNFA
Niveau 10

Re: (R)éveiller les élèves.

par CNFA le Jeu 26 Oct 2017 - 17:45
Il y a des profs de lettres qui expérimentent ça : "le plan de travail sans correction" ? Je ne vois pas bien comment ça pourrait fonctionner, avec la lecture d'un texte par exemple.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Jeu 26 Oct 2017 - 17:47
@CNFA a écrit:Il y a des profs de lettres qui expérimentent ça : "le plan de travail sans correction" ? Je ne vois pas bien comment ça pourrait fonctionner, avec la lecture d'un texte par exemple.

quand je dis sans correction, c'est sans correction générale hein ! en revanche, il faut corriger au fur et à mesure, chaque fois qu'un élève a fini un élément du plan de travail je le lui corrige
ça permet d'éviter que les mollusques attendent passivement la correction, là s'ils ne font rien, je ne corrige rien !

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elyas le Jeu 26 Oct 2017 - 18:00
Tout est corrigé en plan de travail mais pas en session entière. On corrige directement quand l'élève vient nous voir en classe ou entre deux heures de cours parce qu'ils ont rendu ce qu'ils ont déjà fait. Il y a donc une dimension de correction personnalisée.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Jeu 26 Oct 2017 - 18:08
Justement je me demandais, Elyas, comment tu gérais l'afflux des corrections ? Personnellement je me suis fraîchement lancée (bah quoi j'ai écouté, en formation ^^) et je galère à gérer les "madaaaaaaaaaaaame" en même temps que le bruit "mais je lui expliiiiiiiiiiique un truc qu'elle a pas compris" ou "mais on parlait du couuuuuuuuuurs", plus les feignasses "j'ai pas compris" qui restent comme des ficus devant leurs feuilles

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Métanoïa
Niveau 2

Re: (R)éveiller les élèves.

par Métanoïa le Jeu 26 Oct 2017 - 18:23
Ce qui me gène c'est faire du Freinet sans en faire. Ce n'est pas seulement une organisation, c'est aussi un engagement sur d'autres aspects.
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: (R)éveiller les élèves.

par BrindIf le Jeu 26 Oct 2017 - 18:28
@Elaïna a écrit:Justement je me demandais, Elyas, comment tu gérais l'afflux des corrections ? Personnellement je me suis fraîchement lancée (bah quoi j'ai écouté, en formation ^^) et je galère à gérer les "madaaaaaaaaaaaame" en même temps que le bruit "mais je lui expliiiiiiiiiiique un truc qu'elle a pas compris" ou "mais on parlait du couuuuuuuuuurs", plus les feignasses "j'ai pas compris" qui restent comme des ficus devant leurs feuilles
L'avantage du plan de travail (je fonctionne aussi un peu comme ça en TD de maths), c'est qu'il y a le choix, donc ils peuvent avancer sur autre chose lorsqu'ils bloquent, ou ont fini.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: (R)éveiller les élèves.

par Dimka le Jeu 26 Oct 2017 - 18:35
Salut,
@Métanoïa a écrit:
Ils usent et abusent de " je ne comprend rien", se découragent à la moindre difficulté.
Quand j'étais jeune et fou, j'avais un prof qui ne laissait jamais passer les "je ne sais pas" ou "je ne comprends rien". Il avait une façon un peu théâtrale de réagir "oh, mais tu ne comprends rien ? Mais je ne peux pas laisser passer ça, ce n'est pas possible, etc. etc.", et après il ne lâchait pas l'élève lui posait des questions pour le forcer à raisonner. Le premier qui a eu le malheur de ne pas comprendre, il a dû y passer la moitié du cours. Razz ("non mais je veux être sur que tu as bien compris")

Bon. J'imagine que ça perd un peu de temps au début, mais rapidement les élèves se rendent compte que cette solution de facilité est contre-productive et se forcent à réfléchir un peu pour répondre.

_________________
Spoiler:
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Jeu 26 Oct 2017 - 18:50
@Métanoïa a écrit:Ce qui me gène c'est faire du Freinet sans en faire. Ce n'est pas seulement une organisation, c'est aussi un engagement sur d'autres aspects.

Pour faire du Freinet, j'en sais rien, j'y connais rien
Je constate seulement seulement que trop d'élèves chez moi se réfugient derrière des stratégies d'évitement du travail, à base de "j'ai pas compris", "j'ai tout fait sauf une question", "bah j'attends la correction", "j'ai tout dans ma tête pas la peine d'écrire"
Et j'en ai marre de les voir attendre les fesses sur la chaise que je fasse tout le boulot
Je constate seulement que, sur des sujets à peu près faisables en quelques heures, ça marche, car ils ne peuvent pas attendre la correction

Je ne le fais pas pour tout, notamment pour l'histoire je n'y arrive pas, je ne sais pas lâcher le cours dialogué/magistral sur ces questions (mais peut-être que j'aime trop m'écouter parler là-dessus)

Mais ça marche pour des chapitres "vite fait bien fait", genre nourrir les hommes, l'eau, etc
On peut appeler ça de n'importe quel nom, moi si ça marche, je prends !!

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: (R)éveiller les élèves.

par JPhMM le Jeu 26 Oct 2017 - 18:53
— Pourquoi ne fais-tu pas l'exercice, Kévin ?
— Je peux pas, je sais pas faire.
— Et toi, Théo, pourquoi ne fais-tu pas l'exercice ?
— Ca sert à quoi, je sais le faire ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: (R)éveiller les élèves.

par Sulfolobus le Jeu 26 Oct 2017 - 19:43
@Dimka a écrit:Salut,
@Métanoïa a écrit:
Ils usent et abusent de " je ne comprend rien", se découragent à la moindre difficulté.
Quand j'étais jeune et fou, j'avais un prof qui ne laissait jamais passer les "je ne sais pas" ou "je ne comprends rien". Il avait une façon un peu théâtrale de réagir "oh, mais tu ne comprends rien ? Mais je ne peux pas laisser passer ça, ce n'est pas possible, etc. etc.", et après il ne lâchait pas l'élève lui posait des questions pour le forcer à raisonner. Le premier qui a eu le malheur de ne pas comprendre, il a dû y passer la moitié du cours. Razz ("non mais je veux être sur que tu as bien compris")

Bon. J'imagine que ça perd un peu de temps au début, mais rapidement les élèves se rendent compte que cette solution de facilité est contre-productive et se forcent à réfléchir un peu pour répondre.

j'utilisais la version contraire avec mes étudiants de L3 qui prétendaient tout comprendre à la moindre explications. Super, tu as tout compris : j'efface le tableau et tu ré-expliques à tes camarades. :diablecontent:
En règle générale, ils font le coût une fois, pas deux.
avatar
Herrelis
Doyen

Re: (R)éveiller les élèves.

par Herrelis le Lun 30 Oct 2017 - 12:26
@Elyas a écrit:Tout est corrigé en plan de travail mais pas en session entière. On corrige directement quand l'élève vient nous voir en classe ou entre deux heures de cours parce qu'ils ont rendu ce qu'ils ont déjà fait. Il y a donc une dimension de correction personnalisée.
Je me sens bête mais... ça ressemble à quoi un plan de travail ? J'utilise des fiches d'exercices progressifs moi, genre trois exercices faciles (que toute la classe peut faire même les faibles), deux un cran au-dessus et en général 1 plus costaud pour mes rapides (rédiger un petit texte, re-appliquer la leçon, etc...), c'est un truc comme ça ? Ça me permet de concentrer sur les plus en difficultés et les "j'ai pas compris" tout en laissant de la matière aux autres.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elyas le Lun 30 Oct 2017 - 12:29
@Métanoïa a écrit:Ce qui me gène c'est faire du Freinet sans en faire. Ce n'est pas seulement une organisation, c'est aussi un engagement sur d'autres aspects.

Le plan de travail n'a pas été inventé par Freinet. Il l'a incorporé dans sa pratique. On peut donc faire des plans de travail sans faire du Freinet. De même, dans d'autres pédagogies que celle de Freinet, il y a les plans de travail.

S'enfermer dans des étiquettes n'est jamais une bonne chose.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elyas le Lun 30 Oct 2017 - 12:34
@Herrelis a écrit:
@Elyas a écrit:Tout est corrigé en plan de travail mais pas en session entière. On corrige directement quand l'élève vient nous voir en classe ou entre deux heures de cours parce qu'ils ont rendu ce qu'ils ont déjà fait. Il y a donc une dimension de correction personnalisée.
Je me sens bête mais... ça ressemble à quoi un plan de travail ? J'utilise des fiches d'exercices progressifs moi, genre trois exercices faciles (que toute la classe peut faire même les faibles), deux un cran au-dessus et en général 1 plus costaud pour mes rapides (rédiger un petit texte, re-appliquer la leçon, etc...), c'est un truc comme ça ? Ça me permet de concentrer sur les plus en difficultés et les "j'ai pas compris" tout en laissant de la matière aux autres.

Il y a mille et une façons de présenter/mettre en oeuvre un plan de travail. C'est souvent sous la forme d'un tableau avec des travaux/exercices/pratiques langagières/tâches complexes/activités/tâches à faire.

Cela peut ressembler à ça (ne pas s'affoler, c'est un de mes plans de travail et je suis en mode pédagogie institutionnelle/approche par pratiques langagières) :
Spoiler:


avatar
Kalypso
Grand Maître

Re: (R)éveiller les élèves.

par Kalypso le Lun 30 Oct 2017 - 12:43
euh, question bête, mais... c'est quoi un plan de travail ?
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Lun 30 Oct 2017 - 13:01
@Kalypso a écrit:euh, question bête, mais... c'est quoi un plan de travail ?

C'est l'idée suivante :
tu sors complètement de l'optique "je fais cours en alternant cours magistral, cours dialogué et documents avec questions et petits exercices"

l'idée c'est que les élèves doivent se bouger les fesses pour avoir un support de cours, pas se contenter d'une prise de note (ou quasi dictée) et d'attendre la correction des exercices

Là par exemple sur mon chapitre sur l'eau que je suis en train de bâtir, je donne un ensemble de docs et les élèves ont plusieurs tâches à faire, en vrac pour te donner une idée (mon cours n'est pas encore prêt)
- lire les docs sur la mer d'Aral, trouver une problématique et des orientations de réflexion, compléter la légende, faire un croquis de synthèse
- faire un schéma ou un texte d'une quinzaine de lignes pour décrire le cycle de l'eau
- à partir d'un ensemble de docs, faire un graphique pour indiquer les ressouces disponibles en eau et les principaux usages de l'eau
- à la maison, un travail à faire sur le barrage des Trois Gorges pour réfléchir à la question des aménagements (tableau à remplir : situation, usages, inconvénients, etc)

Les élèves ont trois heures pour tout faire, il n'y a pas de correction générale, ils m'appellent au fur et à mesure pour que je corrige ce qu'ils font
Celui qui ne fait rien n'a rien sur son cahier (et un zéro à la fin)
Le but c'est d'éviter les stratégies de contournement à base de "j'ai pas compris" ou "j'ai tout dans ma tête donc j'écris pas", ou pire "j'attends la correction, je vais pas écrire quelque chose de faux sur mon cahier"

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
ernya
Niveau 8

Re: (R)éveiller les élèves.

par ernya le Lun 30 Oct 2017 - 14:00
J'ai une question : comment gérez-vous la correction individuelle ? Vous la faites en direct en cours ? Vous ramassez les fiches, les cahiers ?
Comment gérez-vous les élèves qui ne comprennent vraiment pas ?
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elyas le Lun 30 Oct 2017 - 14:03
@ernya a écrit:J'ai une question : comment gérez-vous la correction individuelle ? Vous la faites en direct en cours ? Vous ramassez les fiches, les cahiers ?
Comment gérez-vous les élèves qui ne comprennent vraiment pas ?

Correction en direct et ramassage si pas le temps.

Les élèves gèrent leurs cahiers, à un moment, il faut arrêter d'être toujours là pour jouer la béquille.

Un élève ne comprend rien, on a du temps à lui accorder pour l'aider ou d'autres vont venir l'aider.

Bref, c'est une autre façon de travailler.
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: (R)éveiller les élèves.

par boris vassiliev le Lun 30 Oct 2017 - 14:25
Tiens, c'est pas con, ce truc. Dès que possible, j'essaierai sur un chapitre de géo de 2nde ou 1ère.
Avec peut-être, sur le plan de travail, la liste des notions à maîtriser au terme du travail.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Mélisande
Neoprof expérimenté

Re: (R)éveiller les élèves.

par Mélisande le Lun 30 Oct 2017 - 14:32
Elyas, à propos de la fiche de travail que tu donnes en exemple, combien d'heure de cours accordes-tu aux élèves pour faire tout cela ? Si certains n'ont pas terminé à la fin du temps imparti, terminent-ils chez eux ? Ont-ils le droit d'en faire une partie chez eux ou bien le travail doit-il se faire uniquement en classe ?
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: (R)éveiller les élèves.

par Elaïna le Lun 30 Oct 2017 - 15:22
Personnellement je donne une partie à la maison (les docs audio ou vidéo) quand il y en a, à étudier à la maison

Je donne le temps imparti pour faire le chapitre par Eduscol moins une heure

Je corrige en classe individuellement et ne ramasse pas

Bon clairement c'est la première fois que je le fais et en classe à 35 c'est la grosse galère pour moi, en demi-groupe en revanche c'est nickel
ça met au boulot les élèves un peu passifs, et ça a le mérite de renvoyer les feignasses de compétition à leur propre fainéantise

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Contenu sponsorisé

Re: (R)éveiller les élèves.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum