Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Page 36 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mar 14 Nov 2017 - 21:11

@RogerMartin a écrit:Non mais toi il semble que ce soit normal : tu as douze ans et tu es lettres classiques.

Laughing pourtant il est écrit sous mon profil que je suis vénérable !

@DesolationRow a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Moi non plus je n'ai pas compris pourquoi les Femmes savantes c'est mal.

Et tu es professeur de LC ?

Professeur, pas PRofesseur Very Happy J'ai presque honte de l'admettre maintenant, parce qu'apparemment si j'étais un vrai bon prof de LC, je comprendrais Laughing

Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mar 14 Nov 2017 - 21:22

Ouf, je suis rassuré. J'ai bien fait de faire prof de maths.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mar 14 Nov 2017 - 21:26

Je me languis.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par DesolationRow le Mar 14 Nov 2017 - 22:01

Je crois que nous nous donnons tous d'impatients coups de langue.
avatar
DesolationRow
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mar 14 Nov 2017 - 22:02

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par DesolationRow le Mar 14 Nov 2017 - 22:21

bounce bounce
avatar
DesolationRow
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mar 14 Nov 2017 - 22:23

Trop impatient, le coup de langue en devient moins intéressant !

edit: mais enfin à un moment faut quand même y aller. On attend, donc.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par VinZT le Mar 14 Nov 2017 - 23:06

En attendant d'avoir la réponse, voici de quoi se détendre :

Odieux *** a écrit:« Ah bon, il n’y a que des mâles ? Tu voulais sûrement dire : « À l’aide ! D’affreu.x.se.s Mongol.e.s monté.e.s sur des pon.ette.ey.s s’en prennent aux client.e.s ! »

https://unodieuxconnard.com/2017/11/14/lecriture-pas-tres-inclusive/

Comme souvent, c'est drôle et plutôt bien vu.
Et le dernier argument est quand même assez imparable.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
VinZT
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par pseudo-intello le Mer 15 Nov 2017 - 0:22

Je m'apprêtais à poster le lien.
Le dernier argument est effectivement terriblement pertinent.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mer 15 Nov 2017 - 0:38

Merci pour cette lecture, VinZT.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Delia le Mer 15 Nov 2017 - 12:27

A tous les professeurs de Lettres :


@Delia a écrit:Pour dire aux petites filles qu'elles ont le droit d'écrire, il serait bon de ne pas leur faire admirer béatement les Femmes savantes. Les femmes savantes, dans un lycée de jeunes filles, dans la section latin-grec... gag que Molière n'avait pas prévu !

Où est-il dit que c'est mal ? Je dis seulement que c'est un gag... Autre gag, votre volée de questions : si c'est sincère, c'est triste, si ça ne l'est pas, c'est encore plus triste.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Dimka le Mer 15 Nov 2017 - 13:04

@Delia a écrit:A tous les professeurs de Lettres :


@Delia a écrit:Pour dire aux petites filles qu'elles ont le droit d'écrire, il serait bon de ne pas leur faire admirer béatement les Femmes savantes. Les femmes savantes, dans un lycée de jeunes filles, dans la section latin-grec... gag que Molière n'avait pas prévu !

Où est-il dit que c'est mal ? Je dis seulement que c'est un gag...
Quand je lis "il serait bon de ne pas…" (très exactement juste avant ce que tu as graissé), j'en déduis plus ou moins que "c'est mal de". scratch

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mer 15 Nov 2017 - 13:18

Le Bien, le Mal, tout ça...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Miettes le Mer 15 Nov 2017 - 13:29

Il me semblait clair que Delia était ironique, puisqu'elle pointait un paradoxe

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
avatar
Miettes
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Delia le Mer 15 Nov 2017 - 14:09

@Dimka a écrit:
Quand je lis "il serait bon de ne pas…" (très exactement juste avant ce que tu as graissé), j'en déduis plus ou moins que "c'est mal de". scratch

Ben non. Il serait bon de tourner sept fois tes doigts au dessus du clavier avant d'écrire ce qui te passe par la tête ! Ce qui ne signifie pas qu'il serait mal de n'en rien faire.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par PauvreYorick le Mer 15 Nov 2017 - 14:15

Tss, tss, la place de la négation compte Wink

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Delia le Mer 15 Nov 2017 - 14:22

Pauvre Yorick est un mâle, donc Pauvre Yorick a toujours raison, surtout quand il ne veut pas avoir tort.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par PauvreYorick le Mer 15 Nov 2017 - 14:24

Je ne pense pas qu'ajouter une attaque ad hominem (sexiste qui plus est) puisse atténuer quoi que ce soit de votre petit sophisme ci-dessus.

De fait le passage de "il serait bon de ne pas + verbe" à "il est mauvais de + verbe" n'est pas comparable au passage de "il serait bon de + verbe" à "il est mauvais de ne pas + verbe". C'est suffisamment élémentaire pour que tout le monde s'en rende compte et par conséquent pour que la substitution ne trompe personne.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mer 15 Nov 2017 - 14:27

@Delia a écrit:Pauvre Yorick est un mâle, donc Pauvre Yorick a toujours raison, surtout quand il ne veut pas avoir tort.
Argumentum ad hominem.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par PauvreYorick le Mer 15 Nov 2017 - 14:29

Ad virum, faudrait-il dire en hochant la tête d'accablement.

Bref, le genre d'argument auquel il est bon de ne pas recourir Razz

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017 - 14:43

Ad viros mulieresque.

edit : je voulais remplacer le ad hominem par quelque chose de plus "inclusif".
Laughing


Dernière édition par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017 - 14:48, édité 1 fois

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Delia le Mer 15 Nov 2017 - 14:44

...et en plus Pauvre Yorick n'a pas un poil d'humour...

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par JPhMM le Mer 15 Nov 2017 - 14:46

Il paraît que l'humour sexiste est un humour indigne. Du coup, je comprends qu'il n'apprécie que moyennement la blague.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017 - 14:47

Attaque ad philosophum !

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par DesolationRow le Mer 15 Nov 2017 - 14:49

Je ne suis, je ne peux vous le cacher, que déception. Je m'attendais à être édifié, et là, pan, le drame.
avatar
DesolationRow
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

Message par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017 - 14:55

J'ose à peine le dire mais avec tout ça je n'ai toujours pas compris le problème des Femmes savantes.


Dernière édition par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017 - 14:58, édité 1 fois

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 36 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum