Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 14:55
J'ose à peine le dire mais avec tout ça je n'ai toujours pas compris le problème des Femmes savantes.


Dernière édition par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 14:58, édité 1 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Mer 15 Nov 2017, 14:55
Moi non plus, mais j'ai une excuse.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 14:58
C'est quoi, que t'es un mâle ? Laughing

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Mer 15 Nov 2017, 14:59
Rural.
Donc inculte.

Et mâle.
Et prof de maths.

La loose.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 15:01
Ça fait quatre excuses ! Franchement t'as trop de chance.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Mer 15 Nov 2017, 15:03
Si tu savais... j'en ai tellement d'autres.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
User17706
Enchanteur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par User17706 le Mer 15 Nov 2017, 15:26
@Delia a écrit:...et en plus Pauvre Yorick n'a pas un poil d'humour...
Vous vous trompez sur ce point également. J'en suis bourré. Ce que je ne possède visiblement pas, c'est le don de voyance, parce que j'étais à cent lieues d'imaginer que vous auriez le culot de sortir l'excuse de l'humour Very Happy

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Caspar le Mer 15 Nov 2017, 15:55
Exemple d'écriture non-inclusive Wink , et surtout fautive, dans Le Point: "Les Nouveaux Cassandre" (il s'agit d'écologie).
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 17:41
Caspar Goodwood a écrit:Exemple d'écriture non-inclusive Wink , et surtout fautive, dans Le Point: "Les Nouveaux Cassandre" (il s'agit d'écologie).

Tu t'es trompé de fil alors, si c'est d'écologie qu'il s'agit Laughing le fil spécial discours moralisateurs c'est à côté Laughing

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
InstantKarma
Niveau 6

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par InstantKarma le Mer 15 Nov 2017, 17:44
@Fires of Pompeii a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:Exemple d'écriture non-inclusive Wink , et surtout fautive, dans Le Point: "Les Nouveaux Cassandre" (il s'agit d'écologie).

Tu t'es trompé de fil alors, si c'est d'écologie qu'il s'agit Laughing le fil spécial discours moralisateurs c'est à côté Laughing
Cassandre avait-elle une bicyclette ?

_________________
Le participe passer c’est tellement compliquer.
Supprimons le subjonctif pour que le français est plus simple à apprendre.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Caspar le Mer 15 Nov 2017, 17:45
@Fires of Pompeii a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:Exemple d'écriture non-inclusive Wink , et surtout fautive, dans Le Point: "Les Nouveaux Cassandre".

Tu t'es trompé de fil alors, si c'est d'écologie qu'il s'agit Laughing le fil spécial discours moralisateurs c'est à côté Laughing

Non, non, c'est le bon fil. Je censure édite mon propre post alors. abi
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 17:46
J'étais ironique Caspar Wink

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Caspar le Mer 15 Nov 2017, 17:49
@Fires of Pompeii a écrit:J'étais ironique Caspar Wink


Anch'io.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 17:59
Caspar Goodwood a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:J'étais ironique Caspar Wink


Anch'io.

Embarassed désolée, mon détecteur d'ironie semble s'être fait la malle, faut que j'aille me coucher moi Laughing

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Caspar le Mer 15 Nov 2017, 18:09
@Fires of Pompeii a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:J'étais ironique Caspar Wink


Anch'io.

Embarassed désolée, mon détecteur d'ironie semble s'être fait la malle, faut que j'aille me coucher moi Laughing




avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Mer 15 Nov 2017, 18:15
Si nous revenions au sujet du fil, je veux parler des Femmes savantes.


Dernière édition par DesolationRow le Mer 15 Nov 2017, 18:30, édité 1 fois
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Ponocrates le Mer 15 Nov 2017, 18:23
Auriez-vous un lien vers un texte sérieux défendant de façon argumentée l'écriture inclusive, svp ? Je sais bien que certain.e.s d'entre vous ont proposé différents éléments ici et je précise qu'il ne s'agit pas de provocation de ma part mais d'un souci professionnel de mettre en regard deux textes argumentant de façon contradictoire sur ce sujet. Merci d'avance...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fires of Pompeii le Mer 15 Nov 2017, 18:26
DR, moi aussi j'aimerais bien en parler, parce que je n'ai toujours pas compris.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Miettes le Mer 15 Nov 2017, 20:04
Il existe une ironie très drôle dans le fait de faire étudier à des jeunes filles (savantes, puisqu'elles étudient) Les Femmes savantes, qui est (entre autres choses) de la part de Molière une charge satirique à l'encontre des intellectuelles et de l'éducation des femmes / des filles. Non ?

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Mer 15 Nov 2017, 20:10
@Miettes a écrit:Il existe une ironie très drôle dans le fait de faire étudier à des jeunes filles (savantes, puisqu'elles étudient) Les Femmes savantes, qui est (entre autres choses) de la part de Molière une charge satirique à l'encontre des intellectuelles et de l'éducation des femmes / des filles. Non ?

Si mes souvenirs sont bons, à peu près autant que Tartuffe est une critique de la religion, c'est-à-dire pas.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Mer 15 Nov 2017, 20:12
Mais je te suis reconnaissant de ta réponse, et on pourrait en discuter. Mais enfin, rien que la première scène, c'est une démonstration on ne peut plus éclatante de la supérieure intelligence d'un personnage féminin Razz
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Oudemia le Mer 15 Nov 2017, 20:18
@DesolationRow a écrit:
@Miettes a écrit:Il existe une ironie très drôle dans le fait de faire étudier à des jeunes filles (savantes, puisqu'elles étudient) Les Femmes savantes, qui est (entre autres choses) de la part de Molière une charge satirique à l'encontre des intellectuelles et de l'éducation des femmes / des filles. Non ?

Si mes souvenirs sont bons, à peu près autant que Tartuffe est une critique de la religion, c'est-à-dire pas.


Un exemple de la mauvaise influence ? :

Une ancienne élève, helléniste puis latiniste, de la classe de 3e qui avait étudié cette pièce sous ma férule a maintenant un doctorat de philosophie et enseigne dans le supérieur.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Rendash le Mer 15 Nov 2017, 20:19
@Oudemia a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Miettes a écrit:Il existe une ironie très drôle dans le fait de faire étudier à des jeunes filles (savantes, puisqu'elles étudient) Les Femmes savantes, qui est (entre autres choses) de la part de Molière une charge satirique à l'encontre des intellectuelles et de l'éducation des femmes / des filles. Non ?

Si mes souvenirs sont bons, à peu près autant que Tartuffe est une critique de la religion, c'est-à-dire pas.


Un exemple de la mauvaise influence ? :

Une ancienne élève, helléniste puis latiniste, de la classe de 3e qui avait étudié cette pièce sous ma férule a maintenant un doctorat de philosophie et enseigne dans le supérieur.

pale


Spoiler:
Si c'est une phulosophe, il faut lui offrir un café bounce

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Miettes le Mer 15 Nov 2017, 21:16
Mais... j'essaie d'expliquer où était l'ironie dans la remarque de Delia et on me répond avec des arguments sérieux sur la profondeur de la pièce ? Sur l'absence de mauvaise influence de son étude ? je suis bien d'accord avec vous hein, les pièces de Molière sont monstrueusement drôles, paradoxales et subtiles (encore que son agacement à l'encontre des précieuses soit véridique), mais la petite blague de Delia reposait sur des traits saillants il me semble (ou alors je n'ai pas compris vos réponses, ce qui est bien possible)

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
avatar
Serge
Médiateur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Serge le Mar 21 Nov 2017, 13:24
Entendu aux infos.

Décision officielle émanant du premier ministre :

L'écriture inclusive est définitivement bannie des écrits administratifs.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par William Foster le Mar 21 Nov 2017, 13:26
@Serge a écrit:Entendu aux infos.

Décision officielle émanant du premier ministre :

L'écriture inclusive est définitivement bannie des écrits administratifs.
Je ne suis pas certain qu'un Premier Ministre puisse interdire quelque chose définitivement Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Contenu sponsorisé

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum