Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par William Foster le Mar 21 Nov 2017 - 13:26
@Serge a écrit:Entendu aux infos.

Décision officielle émanant du premier ministre :

L'écriture inclusive est définitivement bannie des écrits administratifs.
Je ne suis pas certain qu'un Premier Ministre puisse interdire quelque chose définitivement Neutral
avatar
Aphrodissia
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Aphrodissia le Mar 21 Nov 2017 - 13:27
@Serge a écrit:Entendu aux infos.

Décision officielle émanant du premier ministre :

L'écriture inclusive est définitivement bannie des écrits administratifs.
On l'en remercie.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Serge le Mar 21 Nov 2017 - 13:29
Au moins, la polémique est close pour un bon moment dans l'administration.

«Outre le respect du formalisme propre aux actes de nature juridique, les administrations relevant de l'État doivent se conformer aux règles grammaticales et syntaxiques, notamment pour des raisons d'intelligibilité et de clarté de la norme », justifie-t-il. L'ancien maire du Havre y demande à ses ministres de veiller à « la bonne application de ces principes » par « l'ensemble des services placés sous (leur) autorité ».

Dans les textes réglementaires, « le masculin est une forme neutre qu'il convient d'utiliser pour les termes susceptibles de s'appliquer aux femmes », indique-t-il. En revanche, quand l'auteur d'un texte officiel ou la personne nommée est une femme, il convient bien d'écrire « la ministre », « la secrétaire générale » et de féminiser la fonction.

Le Premier ministre demande d'utiliser des formules comme « le candidat ou la candidate » afin, cette fois, de « ne pas marquer de préférence de genre ».

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
User17706
Enchanteur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par User17706 le Mar 21 Nov 2017 - 16:09
@Serge a écrit: Le Premier ministre demande d'utiliser des formules comme « le candidat ou la candidate » afin, cette fois, de « ne pas marquer de préférence de genre ».
En d'autres termes, le premier ministre demande que l'administration pratique l'écriture inclusive Razz

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Mar 21 Nov 2017 - 16:14
Oui, c'est assez rigolo, ça, quand même Razz
avatar
Tristana
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Tristana le Mar 21 Nov 2017 - 19:49
Dis donc, il doit être sacrément occupé le Philippe pour devoir s'occuper de ça ! Remarque, on parle d'un "péril mortel", j'avais oublié.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
Fantômette
Habitué du forum

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Fantômette le Mer 22 Nov 2017 - 13:11
Notre direction nous envoie des mails en écriture inclusive. Je suis atterrée. J'hésite entre :
- ne pas répondre;
- répondre que je ne comprends pas l'écriture inclusive;
- répondre que l'écriture inclusive vient d'être interdite par le ministre.

Je suis :350:

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell
Rosanette
Érudit

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Rosanette le Mer 22 Nov 2017 - 13:30
Ah lala, comment remettre deux sous dans la machine... Rien de tel qu'une petite circulaire pour montrer que le sujet nous crispe et qu'on s'en fait une montagne. Surtout si c'est pour derrière encourager les tournures inclusives.

Gare à ceux et celles qui reviendront aux formulations d'antan avec parenthèses, comme intéressé(e).
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par ycombe le Mer 22 Nov 2017 - 16:23
L'odieux *** s'empare du sujet:
https://unodieuxconnard.com/2017/11/14/lecriture-pas-tres-inclusive/amp/

Pourtant il est temps d’admettre la vérité : lorsque sur les bords de l’Euphrate, on grava il y a plus de 5000 ans d’archaïques tablettes pour y coucher des détails administratifs (l’administration étant connue pour durer dans le temps ; les Mésopotamiens le savaient déjà), personne ne se posa de questions quant au sexisme de la chose. Ou alors, ça a dû donner ça.

« Vois, Mikoub, comme cet outil est pratique. Il permet de communiquer simplement et rapidement une idée sans passer par la langue orale ! Ici par exemple, avec ces quelques signes, j’ai écrit : « La cité de Shuruppak compte 7000 habitants. »
– Habitant.e.s.
– De ?
– Je dis : habitant.e.s. Non parce que sinon c’est pas représentatif.
– Que ? Mais ? Bordel de pipe mon petit Mikoub ? On compte les habitants, pas les couilles ! Alors on s’en fiche de savoir s’ils en ont une, deux ou pas du tout !
– Oui mais c’est pas représentatif.
– Bon Mikoub… on est d’accord, l’écriture, c’est pour communiquer ?
– Oui.
– Communiquer une idée, c’est l’énoncer clairement et sans y passer trois plombes ?
– Oui.
– Hé ben on va au plus simple pour rester compréhensible. Parce que là l’idée ici, c’est pas le genre des locaux, c’est ce qu’ils font. Combien de gens habitent là ? 7000 ? Ça fait 7000 habitants. Combien de gens touchent une solde ? 100 ? Hé ben ça fait 100 soldats.
– Soldat.e.s »


Tels furent les derniers mots de Mikoub, peu avant d’être lapidé à coups de tablette gravée.

Car oui, l’écriture est un outil qui permet d’énoncer une idée dans le but de la communiquer efficacement à son prochain. Par exemple, vous noterez que dans aucune langue, il ne faut deux heures pour écrire le mot « chien » ou « moi ». Pourquoi ? Parce que le but reste d’être pratique. Sans tomber dans le SMS, sinon ça perd en clarté. C’est fou.


(Ce qui est bien, chez l'OC, c'est qu'on peut citer un bonn morceau en restant dans la courte citation.)

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
VinZT
Grand sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par VinZT le Mer 22 Nov 2017 - 16:39
Je l'avais signalé quelques page plus haut … mais merci de ce salutaire rappel.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Verdurette le Mer 22 Nov 2017 - 18:33
L'émission "C dans l'air" sur la 5, ce soir, concerne l'écriture inclusive et l'évolution de la langue française.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par ycombe le Mer 22 Nov 2017 - 18:52
@VinZT a écrit:Je l'avais signalé quelques page plus haut … mais merci de ce salutaire rappel.
Ah pardon. Je n'avais pas remonté assez loin.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
lux
Niveau 9

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par lux le Jeu 23 Nov 2017 - 15:19
Arrêtons les discussions, M. Castaner est là pour élever le débat !  

Je n'ai jamais utilisé l'écriture inclusive. J'ai même du mal à la lire, et je trouve ça un peu couillon, comme on dit chez moi."

http://m.huffingtonpost.fr/2017/11/23/lecriture-incluvise-christophe-castaner-trouve-ca-un-peu-couillon_a_23286210/
avatar
Babarette
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 16:27
A propos de l'écriture inclusive, sur laquelle tout et n'importe quoi a pu être dit: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/11/23/cinq-idees-recues-sur-l-ecriture-inclusive_5219224_4355770.html

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 16:29
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/insolites/2017/11/23/25007-20171123ARTFIG00122-des-ecologistes-veulent-rebaptiser-les-journees-du-patrimoine-journees-du-matrimoine.php

Des écologistes veulent rebaptiser les journées du patrimoine «journées du matrimoine»
Changer un mot au nom de l'égalité homme-femme. Exit les «journées du patrimoine», bienvenue aux «journées du matrimoine et du patrimoine»
[...]
ne proposition qui a irrité le groupe UDI-MoDem, présidé par Eric Auzière. «On est très impatient en tout cas de découvrir leur prochain vrai combat pour Paris. Ils ont raison de s'attaquer aux vrais sujets, c'est une attente forte des Parisiens. En tout cas, ce sera sans nous!», a-t-il lâché en séance.
avatar
Babarette
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 16:33
Oh, le Mo-Dem est énervé! Zut alors. 
Vraiment, un article de fond comme je les aime.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par William Foster le Jeu 23 Nov 2017 - 16:33
@Zagara a écrit:http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/insolites/2017/11/23/25007-20171123ARTFIG00122-des-ecologistes-veulent-rebaptiser-les-journees-du-patrimoine-journees-du-matrimoine.php

Des écologistes veulent rebaptiser les journées du patrimoine «journées du matrimoine»
Changer un mot au nom de l'égalité homme-femme. Exit les «journées du patrimoine», bienvenue aux «journées du matrimoine et du patrimoine»
[...]
ne proposition qui a irrité le groupe UDI-MoDem, présidé par Eric Auzière. «On est très impatient en tout cas de découvrir leur prochain vrai combat pour Paris. Ils ont raison de s'attaquer aux vrais sujets, c'est une attente forte des Parisiens. En tout cas, ce sera sans nous!», a-t-il lâché en séance.
Il y a un fil sur ce sujet : http://www.neoprofs.org/t114936-proposition-eelv-journees-du-patrimoine-et-du-matrimoine

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par RogerMartin le Jeu 23 Nov 2017 - 16:35
Merci Zagara : les occasions de rire et de s'esbaudir sont rares ces jours-ci.
Bon, je vois que mon petit projet ma fixette perso de renommer les "assistantes maternelles" en "aides parentales" a de plus en plus de chances d'aboutir, il va falloir que je contacte les élus écolos.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Babarette
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 16:39
@RogerMartin a écrit:Merci Zagara : les occasions de rire et de s'esbaudir sont rares ces jours-ci.
Bon, je vois que mon petit projet ma fixette perso de renommer les "assistantes maternelles" en "aides parentales" a de plus en plus de chances d'aboutir, il va falloir que je contacte les élus écolos.

Je ne vois pas ce que "aides parentales" aurait de ridicule. Pourquoi ça le serait? Il n'y a donc que les mères qui éduquent les enfants?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par RogerMartin le Jeu 23 Nov 2017 - 16:47
@Babarette a écrit:
@RogerMartin a écrit:Merci Zagara : les occasions de rire et de s'esbaudir sont rares ces jours-ci.
Bon, je vois que mon petit projet ma fixette perso de renommer les "assistantes maternelles" en "aides parentales" a de plus en plus de chances d'aboutir, il va falloir que je contacte les élus écolos.

Je ne vois pas ce que "aides parentales" aurait de ridicule. Pourquoi ça le serait? Il n'y a donc que les mères qui éduquent les enfants?

Parce que toutes les tentatives novlanguesques du moment ne tendent pas à créer des termes simplement neutres ou acceptables, mais des âneries comme "matrimoine" ou autres billevesées.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Babarette
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 17:16
Je ne vois pas ce que "aides parentales" a de scandaleux. Vraiment pas. Ni en quoi ce serait une horrible novlangue. 
Dire "aides maternelles", c'est partir du principe, dans le langage même, que l'éducation des mômes est l'apanage de la femme.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Ergo le Jeu 23 Nov 2017 - 17:17

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Jeu 23 Nov 2017 - 17:23
Je crois que tu ne comprends pas ce que veut dire RM. C'est un incompréhension surprenant.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 17:26
La revendication est assez lunaire.
avatar
Babarette
Sage

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 17:31
@DesolationRow a écrit:Je crois que tu ne comprends pas ce que veut dire RM. C'est un incompréhension surprenant.


Je crois que je vais simplement arrêter de lire tes piques mesquines et malhonnêtes destinées uniquement à me ridiculiser parce que tu n'as pas la moindre envie de réfléchir et de repenser tes habitudes ancestrales, tout simplement parce que ça te dérange d'imaginer un seul instant que, peut-être, elles soient effectivement sexistes.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 17:36
Ce manque d'inclusivité de la part de EELV me consterne.
La moindre des choses serait de renommer en "journées de la matrimoine, du patrimoine et du.de la childfreemoine."

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas d'enfant qu'on ne sait pas élever un caillou ou un mur, bordel !



Dernière édition par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 17:37, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum