Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 17:36
Ce manque d'inclusivité de la part de EELV me consterne.
La moindre des choses serait de renommer en "journées de la matrimoine, du patrimoine et du.de la childfreemoine."

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas d'enfant qu'on ne sait pas élever un caillou ou un mur, bordel !



Dernière édition par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 17:37, édité 1 fois
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Dimka le Jeu 23 Nov 2017 - 17:36
Je trouve ça rigolo, matrimoine. Est-ce qu'il y a les gens qui réfléchissent et font des trucs fun, et ceux qui sont tellement sclérosés qu'ils doivent se rouler par terre dès que quelqu'un émet l'hypothèse de jouer un peu avec le langage ? Razz

_________________
Spoiler:
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 17:42
@Babarette a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je crois que tu ne comprends pas ce que veut dire RM. C'est un incompréhension surprenant.


Je crois que je vais simplement arrêter de lire tes piques mesquines et malhonnêtes destinées uniquement à me ridiculiser parce que tu n'as pas la moindre envie de réfléchir et de repenser tes habitudes ancestrales, tout simplement parce que ça te dérange d'imaginer un seul instant que, peut-être, elles soient effectivement sexistes.
Je crois que tu fais erreur, et qu'il s'agit d'un simple malentendu.

@RogerMartin a écrit:Bon, je vois que [...] ma fixette perso de renommer les "assistantes maternelles" en "aides parentales" a de plus en plus de chances d'aboutir, il va falloir que je contacte les élus écolos.
N'est-ce pas ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 17:43
Je ne sais pas si c'est bien le rôle d'un élu local d'encombrer l'ordre du jour avec ses "trucs fun".
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Jeu 23 Nov 2017 - 17:44
@Babarette a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je crois que tu ne comprends pas ce que veut dire RM. C'est un incompréhension surprenant.


Je crois que je vais simplement arrêter de lire tes piques mesquines et malhonnêtes destinées uniquement à me ridiculiser parce que tu n'as pas la moindre envie de réfléchir et de repenser tes habitudes ancestrales, tout simplement parce que ça te dérange d'imaginer un seul instant que, peut-être, elles soient effectivement sexistes.

Que veux-tu que je te dise ? Si ça te plaît de penser que je trouve la proposition inepte parce que je suis ancestralement sexiste, ne te prive pas Razz
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Jeu 23 Nov 2017 - 17:45
@Dimka a écrit:Je trouve ça rigolo, matrimoine. Est-ce qu'il y a les gens qui réfléchissent et font des trucs fun, et ceux qui sont tellement sclérosés qu'ils doivent se rouler par terre dès que quelqu'un émet l'hypothèse de jouer un peu avec le langage ? Razz

Ou alors, ou alors, tenez-vous bien, il y aurait les gens qui font semblant de réfléchir et proposent n'importe quoi pour se payer un brevet de féminisme à peu de frais, et d'autres qui essaient de garder un semblant de sérieux.

J'imagine que c'est une question de point de v... :couic:
avatar
InstantKarma
Niveau 6

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par InstantKarma le Jeu 23 Nov 2017 - 17:47
Dans le monde anglophone certaines ont proposé herstory au lieu de history et faisaient une fixette sur woman parce qu'il y a man dedans. Tout ça au mépris du sens et de l'étymologie.

_________________
Le participe passer c’est tellement compliquer.
Supprimons le subjonctif pour que le français est plus simple à apprendre.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 17:50
"Herstory" est vraiment une percée épistémologique. pingouin
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Dimka le Jeu 23 Nov 2017 - 17:54
@InstantKarma a écrit:Dans le monde anglophone certaines ont proposé herstory au lieu de history et faisaient une fixette sur woman parce qu'il y a man dedans. Tout ça au mépris du sens et de l'étymologie.
On appelle ça un jeu de mot. Razz Et c'est vrai que c'est horrible, parfois les jeux de mots n'ont pas un strict respect de l'étymologie.

_________________
Spoiler:
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 17:56
@JPhMM a écrit:
@Babarette a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je crois que tu ne comprends pas ce que veut dire RM. C'est un incompréhension surprenant.


Je crois que je vais simplement arrêter de lire tes piques mesquines et malhonnêtes destinées uniquement à me ridiculiser parce que tu n'as pas la moindre envie de réfléchir et de repenser tes habitudes ancestrales, tout simplement parce que ça te dérange d'imaginer un seul instant que, peut-être, elles soient effectivement sexistes.
Je crois que tu fais erreur, et qu'il s'agit d'un simple malentendu.

@RogerMartin a écrit:Bon, je vois que [...] ma fixette perso de renommer les "assistantes maternelles" en "aides parentales" a de plus en plus de chances d'aboutir, il va falloir que je contacte les élus écolos.
N'est-ce pas ?

Je ne crois pas, non. Ecrire "c'est un incompréhension surprenant", c'est une pique mesquine, destinée à faire croire que je veux changer tout le masculin en féminin, le féminin en masculin. C'est d'une bassesse...
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par DesolationRow le Jeu 23 Nov 2017 - 18:01
Tant que ma bassesse se limitera à ce genre d'attaques ultra-violentes, je ne m'inquiète pas trop Razz
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par RogerMartin le Jeu 23 Nov 2017 - 18:03
Oui, on t'a connu plus salissant... Wink

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 18:18
@RogerMartin a écrit:Oui, on t'a connu plus salissant... Wink

Ce qui est une vraie qualité, disons-le bien.  Rolling Eyes
avatar
Nita
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Nita le Jeu 23 Nov 2017 - 18:22
Eh bien, faire preuve d'humour - et parfois même simplement comprendre qu'il s'agit d'une plaisanterie n'est pas un défaut.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 18:30
@Nita a écrit:Eh bien, faire preuve d'humour - et parfois même simplement comprendre qu'il s'agit d'une plaisanterie n'est pas un défaut.


Ouais, je me poile, j'adore qu'on me balance des vacheries à la figure, c'est super drôle, surtout dans ce genre de contexte. 
Il y a des moments où on peut se taquiner gentiment, là, c'est juste de la méchanceté gratuite, et ça n'a strictement rien de drôle.
avatar
Nita
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Nita le Jeu 23 Nov 2017 - 18:36
Eh bien, si, ça l'est.

Et si tu ne pétais pas un plomb à chaque fois que quelqu'un se moque d'une idée (et pas de toi) en interprétant tout comme une attaque personnelle, tout irait bien mieux - pour tous.
Mais il semble que tu ne sois pas capable de faire autre chose que de te poser en victime de la méchanceté gratuite, partout et en tous temps, en général, après avoir asséné des jugements aussi hâtifs que violents .

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 18:42
C'est drôle parce que ce n'est pas de toi qu'on se moque.

Tu es d'une gentillesse époustouflante. Vraiment. Et surtout, ce que tu dis est parfaitement vrai et objectif, ce n'est en rien une attaque.
avatar
Nita
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Nita le Jeu 23 Nov 2017 - 18:48
Mais ce n'est pas de toi non plus.

On se moque, ici, d'une idée.

Je confesse que je trouve l'idée d'établir des Journées du Patrimoine complètement grotesque, et que ça me fait beaucoup rire de lire ce qui a été écrit sur ce fil.

Que tu penses que la langue est sexiste et qu'il faut la changer de force pour faire changer les mentalités, c'est une idée aussi. Ce n'est pas toi.
Je crois, je l'admets, que tu prends le problème à l'envers (changeons la société, la langue changera - l'exemple de l'écriture inclusive en Allemagne, qui n'a pas amélioré la condition féminine, mais permis de se donner bonne conscience à peu de frais me conforte dans mon opinion), mais je ne me moque pas de toi, Babarette.

J'édite (et je le signale, parce que j'ai répondu sans lire ce que tu as ajouté dans ton message) pour te dire que, non, je ne suis probablement pas d'une gentillesse époustouflante, mais je ne vois pas pourquoi je le serais.
Tu as dit que je trouvais cela drôle parce que ce n'étais pas de moi qu'on se moquait. Je t'ai fait remarquer que tu te poses sans cesse en victime de la méchanceté des autres. Je poste mon message et je trouve ça :
@Babarette a écrit:C'est drôle parce que ce n'est pas de toi qu'on se moque.

Tu es d'une gentillesse époustouflante. Vraiment. Et surtout, ce que tu dis est parfaitement vrai et objectif, ce n'est en rien une attaque.

la partie en bleu ajoutée après coup.

Merci d'ajouter de l'eau à mon moulin.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 19:00
Déjà, dire "un matrimoine", c'est con.
Il faudrait dire "une matrimoine".


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Nita
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Nita le Jeu 23 Nov 2017 - 19:01
Razz

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Miettes le Jeu 23 Nov 2017 - 19:12
j'aime bien matrimoine et aide parentale
quid de l'école maternelle ?

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 19:35
@Nita a écrit:Mais ce n'est pas de toi non plus.

On se moque, ici, d'une idée.

Je confesse que je trouve l'idée d'établir des Journées du Patrimoine complètement grotesque, et que ça me fait beaucoup rire de lire ce qui a été écrit sur ce fil.

Que tu penses que la langue est sexiste et qu'il faut la changer de force pour faire changer les mentalités, c'est une idée aussi. Ce n'est pas toi.
Je crois, je l'admets, que tu prends le problème à l'envers (changeons la société, la langue changera - l'exemple de l'écriture inclusive en Allemagne, qui n'a pas amélioré la condition féminine, mais permis de se donner bonne conscience à peu de frais me conforte dans mon opinion), mais je ne me moque pas de toi, Babarette.

J'édite (et je le signale, parce que j'ai répondu sans lire ce que tu as ajouté dans ton message) pour te dire que, non, je ne suis probablement pas d'une gentillesse époustouflante, mais je ne vois pas pourquoi je le serais.
Tu as dit que je trouvais cela drôle parce que ce n'étais pas de moi qu'on se moquait. Je t'ai fait remarquer que tu te poses sans cesse en victime de la méchanceté des autres. Je poste mon message et je trouve ça  :
@Babarette a écrit:C'est drôle parce que ce n'est pas de toi qu'on se moque.

Tu es d'une gentillesse époustouflante. Vraiment. Et surtout, ce que tu dis est parfaitement vrai et objectif, ce n'est en rien une attaque.

la partie en bleu ajoutée après coup.

Merci d'ajouter de l'eau à mon moulin.

Je cesse de discuter avec toi. Mais oui mais oui c'est ça, je me pose en victime. Peut-être que j'aurais un peu mieux pris la moquerie de DR s'il n'y avait pas eu tout un échange avant, j'aurais pu rire de cette plaisanterie et ne pas la prendre personnellement.
Tu ne sais strictement rien de ma vie, alors c'est plus que gonflé de dire que "je me pose en victime". J'ai rencontré suffisamment de personnes qui m'ont blessée uniquement pour procurer leur jouissance pour être blessée oui. 
@Miettes a écrit:j'aime bien matrimoine et aide parentale
quid de l'école maternelle ?
J'y pensais aussi, à l'école maternelle. C'est pas mieux. 
Mais puisque ce n'est pas vrai que la langue est sexiste et que ça ne joue pas du tout sur nos représentations...
avatar
Nita
Empereur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Nita le Jeu 23 Nov 2017 - 19:42
Ah, non, c'est vrai, je ne sais de ta vie que ce que tu en as dit ici. Mais ce que tu fais ici, je le lis.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Odalisq
Neoprof expérimenté

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Odalisq le Jeu 23 Nov 2017 - 20:49
L'écriture inclusive ... ça commence à fleurir dans les messages sur pronote ... pour l'instant seulement de la part de deux personnes, il y a donc de l'espoir (écrire en non inclusive est un acte quasi militant).

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
User17706
Enchanteur

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par User17706 le Jeu 23 Nov 2017 - 20:55
@Odalisq a écrit:L'écriture inclusive ... ça commence à fleurir dans les messages sur pronote ... pour l'instant seulement de la part de deux personnes, il y a donc de l'espoir (écrire en non inclusive est un acte quasi militant).
Ça fait quand même un peu sourire de lire que faire comme la grande majorité (d'après vos propres paroles) soit un acte quasi militant Razz

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Awott
Niveau 10

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Awott le Jeu 23 Nov 2017 - 21:07
@JPhMM a écrit:Ce manque d'inclusivité de la part de EELV me consterne.
La moindre des choses serait de renommer en "journées de la matrimoine, du patrimoine et du.de la childfreemoine."

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas d'enfant qu'on ne sait pas élever un caillou ou un mur, bordel !


Childfreemoine c'est barbare comme anglicisme : "Journées des matrimoines, patrimoines, non-matrimoines par choix et non-patrimoines par choix".
Contenu sponsorisé

Re: Le « péril mortel » de l’écriture inclusive

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum