Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Audrey
Oracle

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Audrey le Mer 1 Nov 2017 - 13:07
@henriette a écrit:J'ai le sentiment en te lisant, dichken, que cela ne va pas bien fort. As-tu parlé de tout cela avec les médecins qui te suivent pour ton trouble ?

J’ai dit la même chose il y a quelques jours, mais ça n’a intéressé personne. Je pense que la première aide à apporter à Dichken n’est pas juridique ni syndicale. Vraiment.
Val83
Val83
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Val83 le Mer 1 Nov 2017 - 13:16
Pour ma part, je serai plus sur la réserve quant à la situation de Dichken qui souffre de bipolarité et qui, malheureusement, en fonction des up et down, peut être difficile à gérer dans le cadre d'un établissement aussi bien du côté de l'administration que des élèves. Tu as été en poste adapté pendant cinq ans et donc, c'était pour une raison, non. Maintenant, tu es revenu dans l'enseignement mais as-tu un suivi? Comment arrives-tu à gérer ta maladie et l'enseignement? La direction est-elle au courant? Très sincèrement, et je parle en connaissance de cause, il faut être bien armé mentalement pour poursuivre une carrière dans l'enseignement car en effet, on a vite fait d'être paranoïaque. Maintenant, nous n'avons pas tous les tenants ni les aboutissants, donc dans ce cadre là, il est assez difficile d'émettre en avis ou un conseil avisé dans ce cas.
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Rassurez-vous !

par dichken le Mer 1 Nov 2017 - 19:48
@Audrey a écrit:
@henriette a écrit:J'ai le sentiment en te lisant, dichken, que cela ne va pas bien fort. As-tu parlé de tout cela avec les médecins qui te suivent pour ton trouble ?

J’ai dit la même chose il y a quelques jours, mais ça n’a intéressé personne. Je pense que la première aide à apporter à Dichken n’est pas juridique ni syndicale. Vraiment.

Je suis suivi par un excellent thérapeute, avec traitement et un programme sportif régulier. Je vis harmonieusement en couple avec mes trois enfants, en vacances et en préparant mes niveaux pour la rentrée de la Toussaint. Vous m'avez aidé à agir en souriant face à la bêtise humaine. Il y a eu un seul mot violent dans mes textes : "le prendre par le col !" qui ne le dit pas face à l'inimaginable ?
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Qu'on me le dise afin de chercher les solutions ensemble.

par dichken le Mer 1 Nov 2017 - 19:54
@Val83 a écrit:Pour ma part, je serai plus sur la réserve quant à la situation de Dichken qui souffre de bipolarité et qui, malheureusement, en fonction des up et down, peut être difficile à gérer dans le cadre d'un établissement aussi bien du côté de l'administration que des élèves. Tu as été en poste adapté pendant cinq ans et donc, c'était pour une raison, non. Maintenant, tu es revenu dans l'enseignement mais as-tu un suivi? Comment arrives-tu à gérer ta maladie et l'enseignement? La direction est-elle au courant? Très sincèrement, et je parle en connaissance de cause, il faut être bien armé mentalement pour poursuivre une carrière dans l'enseignement  car en effet, on a vite fait d'être paranoïaque. Maintenant, nous n'avons pas tous les tenants ni les aboutissants, donc dans ce cadre là, il est assez difficile d'émettre en avis ou un conseil avisé dans ce cas.

Le rectorat doit me le signifier au moins afin de chercher les solutions de retrait. A quoi ai-je droit ? Retraite anticipée ? J'ai 58 ans. Un poste qui convient. Eclairez-moi ?
Val83
Val83
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Val83 le Mer 1 Nov 2017 - 20:07
@dichken a écrit:
@Val83 a écrit:Pour ma part, je serai plus sur la réserve quant à la situation de Dichken qui souffre de bipolarité et qui, malheureusement, en fonction des up et down, peut être difficile à gérer dans le cadre d'un établissement aussi bien du côté de l'administration que des élèves. Tu as été en poste adapté pendant cinq ans et donc, c'était pour une raison, non. Maintenant, tu es revenu dans l'enseignement mais as-tu un suivi? Comment arrives-tu à gérer ta maladie et l'enseignement? La direction est-elle au courant? Très sincèrement, et je parle en connaissance de cause, il faut être bien armé mentalement pour poursuivre une carrière dans l'enseignement  car en effet, on a vite fait d'être paranoïaque. Maintenant, nous n'avons pas tous les tenants ni les aboutissants, donc dans ce cadre là, il est assez difficile d'émettre en avis ou un conseil avisé dans ce cas.

Le rectorat doit me le signifier au moins afin de chercher les solutions de retrait. A quoi ai-je droit ? Retraite anticipée ? J'ai 58 ans. Un poste qui convient. Eclairez-moi ?

En effet, le rectorat peut vous licencier pour inaptitude, après avis du médecin de la prévention et/ou vous proposer d'autres solutions: retraite anticipée, reclassement. Mais il est difficile pour nous de vous aider (surtout les collègues titulaires ayant plus de bouteille) avec si peu d'informations ou résumées à quelques données mentionnées au début du topic. Au final, ce qu'on peut retenir c'est : bipolarité, arrêt longue maladie, aide pédagogique avec tuteur. Maintenant, qu'en pensez-vous : si vous avez été si longtemps éloigné du monde de l'enseignement, c'est qu'il y a une raison. Mais vous, êtes-vous en mesure de rester à ce poste. Si non, alors il vous faudra trouver d'autres solutions: reconversion, reclassement, à voir avec le rectorat, avant que cela ne dégénère et que vous n'ayez pas d'autre choix. Vous avez de la chance dans tout ça, vous êtes titulaire.
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par dichken le Jeu 2 Nov 2017 - 0:45
Bonsoir tout le monde,
Ce que je pense mais je ne suis pas dans le domaine des secrets des supérieurs :
- Question pédagogie, je ne suis pas la crème, j'ai eu au cours de ma carrière des excellents pédagogues, mais je ne suis pas à la traine : je me défends !
- Quatre ans d'arrêt n'empêche pas le réflexe du métier.
- En pédagogie, n'importe qui est critiquable (professeur, conseiller, inspecteur chevronnés). Un seul point peut focaliser tout un rapport.

Mais en conclusion, je pense que le PACD sert d'évacuateur et la maladie de repoussoir. Comme je me cramponne, on utilise des moyens subtiles et déstabilisateurs. Toute en ma personne inspire travail, sérieux et bonne santé (thérapie, traitement, groupes de travail et activités : la bipolarité se gère bien de nos jours). Je signale que je n'ai eu aucun incident à mon actif tout le long de ma carrière ech. 10.
A présent, je subi la théorie de la création spontanée.
J'attends chers collègues vos conseils pour "une solution idéale".
avatar
Tarpod
Niveau 1

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Tarpod le Jeu 2 Nov 2017 - 9:11
Accroche toi, Dichken, ton combat est salutaire. Le commun est loin d'imaginer les souffrances que tu as subi pendant toutes ces années. Découverte d'une maladie, acceptation et aujourd'hui gestion au mieux. Le bipolaire (je pense le maniaco dépressif de manière classique car le spectre de la maladie est aujourd'hui bien plus grand) a bien du souci à se faire à partir de l'instant où il parle de sa maladie... Triste société où la différence est encore niée et refusée, certains enfants accueillis dans nos structures souffrent en silence (entre les belles paroles du ministère et la réalité, le chemin est encore long et si on commence par le prendre à contresens, on part bien mal). Continue à faire ton travail au mieux, le bipolaire peux être un très bon enseignant (car souvent créatif et sensible), il peut être un atout dans une équipe. La fatigabilité liée souvent à la lourdeur du traitement peut être un réel handicap, si l’on lui ajoute, une forme de harcèlement, humiliation, discrimination en somme, l’intégration ne peut fonctionner. Ton CdE commet une erreur, pas toi (l’égalité entre tous ne semble pas respectée). Dans ces 15 dernières années, la médecine a fait de gros progrès, pas la société. Licencier quelqu’un pour cause de maladie ou de handicap ne doit pas être une issue, on licencie pour incompétence ou incapacité (grosse différence). Si tu as bénéficier de RQTH pendant ta carrière, tu peux peut-être les faire valoir pour un départ anticipé pour une retraite méritée qui n’empêche en rien de reprendre une activité professionnelle ailleurs (un endroit où tu te sentirais mieux, en matière de reconversion à l’interne, on est proche du néant). Je t’encourage pour terminer, en plus d’un syndicat bienveillant (protection, information, soutien) à te rapprocher d’organismes visant à promouvoir l’insertion des personnes victimes de handicap psychique dans le monde du travail qui peuvent avoir un rôle de médiateur (décodeur pour mettre des mots sur les maux) avec le rectorat (en général, ça calme). Courage et patience, n’ayons l’air de rien.
avatar
Patience et raison
Niveau 9

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Patience et raison le Jeu 2 Nov 2017 - 13:00
Dans l'académie de Créteil, vous pourriez avoir un poste adapté en service, c'est assez fréquent. Mais est-ce pertinent?
mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par mathmax le Jeu 2 Nov 2017 - 14:08
As-tu pu contacter un représentant syndical ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty oui j'ai conacté les syndicats

par dichken le Jeu 2 Nov 2017 - 15:42
@mathmax a écrit:As-tu pu contacter un représentant syndical ?

oui j'ai contacté les syndicats. Concernant le rapport d'inspection par exemple (d'une violence et destruction inouïes), il m'ont juste proposé comment le contester. J'ai beau crié au traquenard bien huilé, rien.
mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par mathmax le Jeu 2 Nov 2017 - 17:37
Leur as-tu parlé du CHSCT ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty De nos jours

par dichken le Ven 3 Nov 2017 - 0:13
@Val83 a écrit:Pour ma part, je serai plus sur la réserve quant à la situation de Dichken qui souffre de bipolarité et qui, malheureusement, en fonction des up et down, peut être difficile à gérer dans le cadre d'un établissement aussi bien du côté de l'administration que des élèves. Tu as été en poste adapté pendant cinq ans et donc, c'était pour une raison, non. Maintenant, tu es revenu dans l'enseignement mais as-tu un suivi? Comment arrives-tu à gérer ta maladie et l'enseignement? La direction est-elle au courant? Très sincèrement, et je parle en connaissance de cause, il faut être bien armé mentalement pour poursuivre une carrière dans l'enseignement  car en effet, on a vite fait d'être paranoïaque. Maintenant, nous n'avons pas tous les tenants ni les aboutissants, donc dans ce cadre là, il est assez difficile d'émettre en avis ou un conseil avisé dans ce cas.

De nos jours beaucoup de responsables sont up down à l'image de Trump sur Twitter. Croyez-vous que j'aurai fait presque 30 ans de carrière sans incident avec cette maladie, qui plus est populaire, sans la connaitre, la soigner, la dompter par les traitements, les thérapies les rencontres et les activités physiques. Croyez moi qu'il y a des maladies pire : l'alcoolisme au sein de l'éducation !!
Éclairez-moi plutôt sur ce que veut le rectorat à 58 ans et un poste adapté non abouti. J'ai pris un congé longue maladie pour avoir un PACD et faire autre chose ! Ni parano, ni défaitiste collègue : seulement éveil ! Je ne pense pas que vous ayez un passé de bipolaire, sinon, vous comprendriez vite.
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par dichken le Ven 3 Nov 2017 - 0:25
chers collègues,
grâce à la lumière de certains d'entre vous, la peur a fuit. Se protéger et attendre.
Éclairez-moi plutôt sur ce que veut le rectorat à 58 ans et un poste adapté (3ans) non abouti. J'ai pris un congé longue maladie pour avoir un PACD et faire autre chose (ça fait 4 ans en tout)! Ni parano, ni défaitiste collègues : seulement vous m'avez bien aidé à ouvrir les yeux. J'ai pas mal d’éléments, même des commentaires qui m'ont fait grincé des dents par ignorance de la RQTH et de la bipolarité (Admise par l'expertise médicale de la fonction publique, même si les avis sont différents).
Merci encore. J'attends chaque heure vos commentaires et conseils.
Et merci !
Audrey
Audrey
Oracle

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Audrey le Ven 3 Nov 2017 - 1:12
Ecoute, tu attends de nous des choses que nous ne pouvons t'offrir.
Nous ne sommes ni médecin, ni employé du rectorat du Lyon, ni Pythie.

Je me répète, mais ta façon, et je vais le dire aussi simplement et objectivement que possible, souvent décousue et extrêmement emphatique de t'exprimer ne cesse de m'inquiéter.
On peut très bien être suivi de façon sérieuse médicalement pour bipolarité et avoir besoin de réévaluer la nature ou le dosage du traitement quand apparaissent certains signes.
Et ne viens pas dire que si l'on n'est pas bipolaire, on ne peut comprendre. Mon grand-père l'était, mon oncle l'est, et je ne sais que trop bien à quoi peut ressembler le parcours des gens atteints de cette maladie, et à quel point c'est un terrain mouvant en permanence pour eux que de vivre avec cette maladie. On peut tout à fait vivre bien, et effectivement être professeur, mais cela nécessite une attention de chaque instant aux possibles réglages à faire en terme de suivi et de traitement. Et dans ces moments-là, l'entourage est souvent le premier à constater que quelque chose ne se passe pas comme d'habitude.

Que l'on donne des conseils syndicaux est une chose, que l'on fait bien volontiers. Que l'on prenne parti pour toi, contre le rectorat, ou que l'on t'explique ce qui se joue autour de toi hiérarchiquement alors que n'en sommes absolument pas responsables ni informés est un non-sens absolu.

J'espère sincèrement que tout se règlera au mieux pour toi, et surtout que tu ne mettras pas ta santé en danger. Voilà tout ce que je peux te dire, et tout ce que, je pense, chacun de nous pourra décemment te dire.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

L'administration me pousse à bout - Page 3 _RainbowBummiesParade__by_MenInASuitcase Mon compte insta, pour voir ce que j'imagine et bricole: https://www.instagram.com/odryse/ L'administration me pousse à bout - Page 3 _RainbowBummiesParade__by_MenInASuitcase
avatar
pasbien
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par pasbien le Ven 3 Nov 2017 - 11:04
@Audrey a écrit:Ecoute, tu attends de nous des choses que nous ne pouvons t'offrir.
Nous ne sommes ni médecin, ni employé du rectorat du Lyon, ni Pythie.

Je me répète, mais ta façon, et je vais le dire aussi simplement et objectivement que possible, souvent décousue et extrêmement emphatique de t'exprimer ne cesse de m'inquiéter.
On peut très bien être suivi de façon sérieuse médicalement pour bipolarité et avoir besoin de réévaluer la nature ou le dosage du traitement quand apparaissent certains signes.
Et ne viens pas dire que si l'on n'est pas bipolaire, on ne peut comprendre. Mon grand-père l'était, mon oncle l'est, et je ne sais que trop bien à quoi peut ressembler le parcours des gens atteints de cette maladie, et à quel point c'est un terrain mouvant en permanence pour eux que de vivre avec cette maladie. On peut tout à fait vivre bien, et effectivement être professeur, mais cela nécessite une attention de chaque instant aux possibles réglages à faire en terme de suivi et de traitement. Et dans ces moments-là, l'entourage est souvent le premier à constater que quelque chose ne se passe pas comme d'habitude.

Que l'on donne des conseils syndicaux est une chose, que l'on fait bien volontiers. Que l'on prenne parti pour toi, contre le rectorat, ou que l'on t'explique ce qui se joue autour de toi hiérarchiquement alors que n'en sommes absolument pas responsables ni informés est un non-sens absolu.

J'espère sincèrement que tout se règlera au mieux pour toi, et surtout que tu ne mettras pas ta santé en danger. Voilà tout ce que je peux te dire, et tout ce que, je pense, chacun de nous pourra décemment te dire.

Le texte ci-dessus correspond exactement à ma pensée, le tout avec des mots qui sonnent juste.
Le conseil de préserver sa santé avant toute chose est primordial.
Bonne continuation à toi.
henriette
henriette
Médiateur

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par henriette le Ven 3 Nov 2017 - 11:11
Merci, Audrey, tu exprimes là très exactement ce que je pense aussi.

Tu ne peux ni ne dois attendre en quelque sorte ton salut venant d'un forum public : cette attente, telle que tu en parles depuis plusieurs messages, me semble très excessive, voire risquée et inquiétante. Nous ne pouvons faire grand chose de plus pour toi, dichken, que te souhaiter bon courage et espérer que cela va aller mieux à tout point de vue.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Mots choisis pour toute ciconstance

par dichken le Ven 3 Nov 2017 - 14:58
Bonjour à tous,
Les même rengaines, des mêmes collègues ...
Les mots se ressemblent et semblent entendus déjà par ma hiérarchie. je me répète: j'ai réintégré mon poste après avis du conseil médical et de l'expertise. Je veux travailler. Je suis en forme. Dois-je convaincre mes collègues ? Mon thérapeute me voit une fois par quinzaine et me juge. le traitement est constant. mon épouse est témoin. Elle connait mes ups (vous voulez sa signature). Ça fait presque 10 ans que je n'ai pas eu d'hypomanie (même pas de manie). Seulement vous ne voulez pas savoir qu'il y a un harcèlement local et d'en haut. Alors, de grâce, ceux qui ne peuvent m'aider, ne m'enfoncent ! Je ne vous demande pas de me tenir la main.
Merci, beaucoup d'entre vous m'ont guidé vers des organismes efficaces.
J'ai mis au courant mes collègues de différents syndicats.
J'ai décrit la situation historiquement sans porter de jugement.
Merci pour vous autre, j'ai eu beaucoup d'élément pour au moins prendre du recul.
Merci encore.
avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Pas bien

par dichken le Ven 3 Nov 2017 - 15:03
@Audrey a écrit:Ecoute, tu attends de nous des choses que nous ne pouvons t'offrir.
Nous ne sommes ni médecin, ni employé du rectorat du Lyon, ni Pythie.

Je me répète, mais ta façon, et je vais le dire aussi simplement et objectivement que possible, souvent décousue et extrêmement emphatique de t'exprimer ne cesse de m'inquiéter.
On peut très bien être suivi de façon sérieuse médicalement pour bipolarité et avoir besoin de réévaluer la nature ou le dosage du traitement quand apparaissent certains signes.
Et ne viens pas dire que si l'on n'est pas bipolaire, on ne peut comprendre. Mon grand-père l'était, mon oncle l'est, et je ne sais que trop bien à quoi peut ressembler le parcours des gens atteints de cette maladie, et à quel point c'est un terrain mouvant en permanence pour eux que de vivre avec cette maladie. On peut tout à fait vivre bien, et effectivement être professeur, mais cela nécessite une attention de chaque instant aux possibles réglages à faire en terme de suivi et de traitement. Et dans ces moments-là, l'entourage est souvent le premier à constater que quelque chose ne se passe pas comme d'habitude.

Que l'on donne des conseils syndicaux est une chose, que l'on fait bien volontiers. Que l'on prenne parti pour toi, contre le rectorat, ou que l'on t'explique ce qui se joue autour de toi hiérarchiquement alors que n'en sommes absolument pas responsables ni informés est un non-sens absolu.

J'espère sincèrement que tout se règlera au mieux pour toi, et surtout que tu ne mettras pas ta santé en danger. Voilà tout ce que je peux te dire, et tout ce que, je pense, chacun de nous pourra décemment te dire.


Bjr Audrey, Pasbien et Henriette,
Je viens de poster une réponse générale pour commenter votre texte.
Si vos avez besoin de précision, je suis prêt à vous les apporter.
Si vous voulez la réalité en face, la rentrée c'est pour lundi.
Sinon, la déprime ne fait écrire.
Val83
Val83
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Val83 le Ven 3 Nov 2017 - 18:11
@dichken a écrit:
@Audrey a écrit:Ecoute, tu attends de nous des choses que nous ne pouvons t'offrir.
Nous ne sommes ni médecin, ni employé du rectorat du Lyon, ni Pythie.

Je me répète, mais ta façon, et je vais le dire aussi simplement et objectivement que possible, souvent décousue et extrêmement emphatique de t'exprimer ne cesse de m'inquiéter.
On peut très bien être suivi de façon sérieuse médicalement pour bipolarité et avoir besoin de réévaluer la nature ou le dosage du traitement quand apparaissent certains signes.
Et ne viens pas dire que si l'on n'est pas bipolaire, on ne peut comprendre. Mon grand-père l'était, mon oncle l'est, et je ne sais que trop bien à quoi peut ressembler le parcours des gens atteints de cette maladie, et à quel point c'est un terrain mouvant en permanence pour eux que de vivre avec cette maladie. On peut tout à fait vivre bien, et effectivement être professeur, mais cela nécessite une attention de chaque instant aux possibles réglages à faire en terme de suivi et de traitement. Et dans ces moments-là, l'entourage est souvent le premier à constater que quelque chose ne se passe pas comme d'habitude.

Que l'on donne des conseils syndicaux est une chose, que l'on fait bien volontiers. Que l'on prenne parti pour toi, contre le rectorat, ou que l'on t'explique ce qui se joue autour de toi hiérarchiquement alors que n'en sommes absolument pas responsables ni informés est un non-sens absolu.

J'espère sincèrement que tout se règlera au mieux pour toi, et surtout que tu ne mettras pas ta santé en danger. Voilà tout ce que je peux te dire, et tout ce que, je pense, chacun de nous pourra décemment te dire.


Bjr Audrey, Pasbien et Henriette,
Je viens de poster une réponse générale pour commenter votre texte.
Si vos avez besoin de précision, je suis prêt à vous les apporter.
Si vous voulez la réalité en face, la rentrée c'est pour lundi.
Sinon, la déprime ne fait écrire.

Soit c'est un problème de syntaxe, soit c'est une erreur de frappe, soit c'est moi qui ne sait plus lire. Pouvez-vous donc nous dire ce que vous voulez signifier par cette phrase?
Audrey
Audrey
Oracle

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Audrey le Ven 3 Nov 2017 - 18:53
Je crois sincèrement qu'il faut arrêter de mettre un jeton dans la machine, Val83...
Des "problèmes" comme celui que tu pointes, il y en a dans tous les messages de Dichken.

Ce sera ma dernière intervention ici.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

L'administration me pousse à bout - Page 3 _RainbowBummiesParade__by_MenInASuitcase Mon compte insta, pour voir ce que j'imagine et bricole: https://www.instagram.com/odryse/ L'administration me pousse à bout - Page 3 _RainbowBummiesParade__by_MenInASuitcase
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Fesseur Pro le Ven 3 Nov 2017 - 19:06
Un certain malaise effectivement à lire ce fil.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Duguesclin
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Duguesclin le Ven 3 Nov 2017 - 21:37
Dichken, vous évoquez une mécanique bien huilée mise en place par l'administration. Pouvez-vous nous en dire plus ? Je vous pose la question afin de pouvoir vous conseiller de manière plus précise. Des élèves seraient partie prenante de ce complot ? Est-ce bien cela ?
avatar
AndréC
Niveau 9

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par AndréC le Ven 3 Nov 2017 - 21:57
@dichken a écrit:Vos témoignages me tiennent debout.
Comment dire à une telle surveillante que je vous soupçonne, sans tomber dans les insultes ?
Ne rien lui dire de vos soupçons. Tout simplement, le matin lui dire bonjour avec un grand sourire (hypocrite comme savent le faire vos chefs) et le soir faire de même.
@dichken a écrit:
Comment ne pas leur cracher mon fiel dans le couloir en les entendant s'arrêter de parler à mon passage ?
Simplement dire bonjour et s'excuser d'avoir interrompu la conversation.
@dichken a écrit: Comment laisser filer quelques provocations des élèves qui tissent le bon coton avec une surveillante ?
Un sourire hypocrite et rester sourd (et muet).
@dichken a écrit:Enfin comment rester debout face à des ennemis autour, tels des hyènes prête à bondir sur la proie ?
Ces gens ont peur de vous et vous avez peur d'eux. Souriez leur, dites leur bonjour, au revoir, à demain.
Puis, changez d'air, allez vous promener le plus souvent possible, si possible dans la nature. Adoptez un chien et passez votre temps libre à vous promener avec lui.
@dichken a écrit: Est-ce vraiment cela l'humain ?
Pas uniquement mais cela est aussi l'humain.
@dichken a écrit: Ce pessimisme me fais sourire à force rire comme un fou. Sincèrement, j'ai peur de ma réaction.
Merci pour vous
Tout votre esprit est tourné vers ces problèmes. Changez d'air : promenez-vous dans la nature. regardez les fourmis à vos pieds, les souris, les papillons, le vent, écoutez le bruit de l'eau.
avatar
pasbien
Niveau 5

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par pasbien le Sam 4 Nov 2017 - 0:18
@AndréC a écrit:
@dichken a écrit:Vos témoignages me tiennent debout.
Comment dire à une telle surveillante que je vous soupçonne, sans tomber dans les insultes ?
Ne rien lui dire de vos soupçons. Tout simplement, le matin lui dire bonjour avec un grand sourire (hypocrite comme savent le faire vos chefs) et le soir faire de même.
@dichken a écrit:
Comment ne pas leur cracher mon fiel dans le couloir en les entendant s'arrêter de parler à mon passage ?
Simplement dire bonjour et s'excuser d'avoir interrompu la conversation.
@dichken a écrit: Comment laisser filer quelques provocations des élèves qui tissent le bon coton avec une surveillante ?
Un sourire hypocrite et rester sourd (et muet).
@dichken a écrit:Enfin comment rester debout face à des ennemis autour, tels des hyènes prête à bondir sur la proie ?
Ces gens ont peur de vous et vous avez peur d'eux. Souriez leur, dites leur bonjour, au revoir, à demain.
Puis, changez d'air, allez vous promener le plus souvent possible, si possible dans la nature. Adoptez un chien et passez votre temps libre à vous promener avec lui.  
@dichken a écrit: Est-ce vraiment cela l'humain ?
Pas uniquement mais cela est aussi l'humain.
@dichken a écrit: Ce pessimisme me fais sourire à force rire comme un fou. Sincèrement, j'ai peur de ma réaction.
Merci pour vous
Tout votre esprit est tourné vers ces problèmes. Changez d'air : promenez-vous dans la nature. regardez les fourmis à vos pieds, les souris, les papillons, le vent, écoutez le bruit de l'eau.

Dichken, je ne connais ni Henriette ni Audrey mais je m'autorise de manière exceptionnelle à parler au nom d'elles, et elles me contrediront si besoin est, mais je pense que nous avons en commun le fait d'avoir côtoyé de très près des personnes bipolaires et savons ce qu'il en est au quotidien.

Le message d'Audrey, que j'ai approuvé, a un petit plus dans la manière dont il est écrit, c'est qu'à aucun moment il n'y a le moindre jugement envers vous.

Le conseil que je vous donne dans mon message de préserver votre santé avant tout s'applique à toute situation, d'un extrême à un autre. Que vous soyez victime d'une paranoïa totalement délirante ou d'un véritable harcèlement dû à des pervers, ce qui est possible et malheureusement du déjà vu, ce conseil s'appliquera toujours.

Je me suis permis de citer AndréC qui donne également de bons conseils pour se préserver et garder la distance nécessaire à ce que vous nous decrivez, dans tous les cas de figure ne donnez jamais de brèches exploitables à l'adversaire et focalisez vous sur des choses qui en valent la peine. Et pour appuyer AndréC "les fourmis à vos pieds" sont véritablement plus importantes que ce genre d'affaire.


avatar
dichken
Niveau 2

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par dichken le Sam 4 Nov 2017 - 11:04
Bjr à tous,
Chers collègues, Spinoza disait qu'"on peut se sentir heureux dans son malheur".
En vous lisant, sincèrement, j'ai eu un déclic, comme un faisceaux de lumière, la vérité supposée est là. Vous m'avez aidé pour cela.
Toutes mes excuses du déballage qui ne vous a pas plût.
Je cours vite au marché.
Un p'tit repas en famille.
Une petite marche.
Quelques préparations.
Et prêt pour la suite.
ENCORE MERCI ET NE REVENEZ PAS EN ARRIÈRE. JE DETESTE
henriette
henriette
Médiateur

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par henriette le Sam 4 Nov 2017 - 14:02
Tant mieux.
Sur ces paroles encourageantes et positives, toute l'aide qu'il était possible d'apporter depuis un forum ayant été donnée, le topic est fermé.
Nous te souhaitons tous bonne chance, et bon courage pour la suite.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Contenu sponsorisé

L'administration me pousse à bout - Page 3 Empty Re: L'administration me pousse à bout

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum