Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
AnakinSkywalker
Niveau 1

Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par AnakinSkywalker le Ven 27 Oct 2017 - 20:55
Bonjour,

Avez-vous vu passer ce court rapport de l'Académie des Sciences qui dresse le sombre portrait de ce qu'est devenu l'enseignement des sciences au lycée depuis la dernière réforme ? Il touche assez juste et propose des réformes pour redresser urgemment la barre.

Les réformes successives du lycée (2000 et 2010 en seconde) ont considérablement modifié l'enseignement des mathématiques, de la physique et de la chimie dans la filière S du lycée (seconde indifférenciée, première et terminale). Leurs conséquences négatives sont largement reconnues, tant par les sociétés savantes (Société Française  de  Physique,  Société  Chimique  de  France,  Société  de  mathématiques  de  France)  que  par  les associations des professeurs enseignant en secondaire et en classes préparatoires (Union des professeurs de Physique et de Chimie, Union des Professeurs de classes préparatoires scientifiques).

Il  importe  de  définir  des  objectifs  clairs  et  raisonnablement  ambitieux  en  matière  de techniques  de  calcul. [...]
L'enseignement  de  la  physique,  de  la  chimie,  comme  celui  des  mathématiques  et  de  la biologie,  voire  des  sciences  de  l'ingénieur  présente  des  spécificités  dont  il  faut  tenir compte.  Ce  sont  des  champs  disciplinaires  séparés  mais  présentant  des  zones  de  
superposition qui doivent être pédagogiquement exploitées.  

http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/note_121017.pdf
avatar
Proton
Niveau 7

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Proton le Ven 27 Oct 2017 - 21:05
A new hope ... Si M. le député Villani chargé de mission pouvait lire ce rapport ... bounce
avatar
Trinity
Sage

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Trinity le Ven 27 Oct 2017 - 22:23
Le saccage ne s'est pas amélioré avec collège 2016. Ils ont changé les programmes de tous les niveaux et de toutes les matières en même temps. Et ces zorchartes n'ont pas trouvé le moyen de rendre les programmes de maths et de physique cohérents.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein

avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par VinZT le Ven 27 Oct 2017 - 23:13
Mouais, c'est bien joli tout cela, mais les propositions qu'on voit dans le lien ci-dessous ne sont pas vraiment de nature à me rassurer.

http://smf.emath.fr/sites/smf.emath.fr/files/gt-info-maths-5.pdf

SFdS, SIF, SMAI, SMF a écrit:
1.1 Notions mathématiques
1.1.1 Démonstration (classe de seconde)
Ce premier chapitre permet d’aborder la notion de démonstration d’un point de vue relativement intuitif en se reposant sur les structure sous-jacente (arbre) et sans utiliser le formalisme du calcul propositionnel.
— Notions d’axiome, de règles d’inférence
— Démonstration, représentation sous forme d’arbres
Analogie avec la notion mathématique de démonstration : formalisation de quelques exercices de géométrie de quatrième.
— Chaînage avant et arrière
— Exemple de non démontrabilité
— Fonctions booléennes, construction de circuits booléens
— Application : évaluation des propriétés vraies à la sortie de boucles


J'ai dans l'idée que ces doctes personnes n'ont pas vu un élève de seconde depuis bien longtemps.

les mêmes a écrit:
1.1.2 Proposition (classe de Première)
— Justifier l’importance de la formalisation des propositions avec l’ambiguïté d’un énoncé en langage naturel
— Énoncés en logique des prédicats (avec quantificateurs mais dans un langage contraint et limité)
Par exemple, exprimer, dans le langage 0, 1, +,×, =, ≤ les propositions suivantes
— Il existe un nombre supérieur à tout nombre
— tout nombre admet un opposé
— tout nombre admet un opposé unique
— s’il existe un nombre x tel que x2 − 1515x + 1 = 0, alors x est positif
— Exemple de démonstrations dont les nœuds sont des propositions de la logique des prédicats

Non plus qu'un élève de première.


Par ailleurs pourquoi parler de cohérence (nécessaire), pour, par exemple, en combinatoire, introduire la factorielle, le triangle de Pascal et la formule du binôme mais pas les coefficients binomiaux (et ne pas parler de permutations, arrangements et combinaisons)  ?

J'ai l'impression qu'on va encore charger la barque (des programmes) avec des trucs à la mode (Dowek a encore frappé) mais, le temps scolaire n'étant pas extensible, ça tournera en eau de boudin, personne ne se posant la seule question qui vaille : la faisabilité.


Par ailleurs, on se rengorge avec les liens entre mathématiques et physique, mais pas un mot sur des concepts fondamentaux mais disparus : polynômes, calcul vectoriel, barycentres, équations différentielles …
Le monde ne serait-il plus que graphes, réseaux et python ?


Dernière édition par VinZT le Ven 27 Oct 2017 - 23:17, édité 1 fois

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par JPhMM le Ven 27 Oct 2017 - 23:16
Rappel :

http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/rads_0513.pdf


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
neo-fit
Niveau 8

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par neo-fit le Lun 30 Oct 2017 - 7:37
@AnakinSkywalker a écrit:Bonjour,

Avez-vous vu passer ce court rapport de l'Académie des Sciences qui dresse le sombre portrait de ce qu'est devenu l'enseignement des sciences au lycée depuis la dernière réforme ? Il touche assez juste et propose des réformes pour redresser urgemment la barre.

Spoiler:

Les réformes successives du lycée (2000 et 2010 en seconde) ont considérablement modifié l'enseignement des mathématiques, de la physique et de la chimie dans la filière S du lycée (seconde indifférenciée, première et terminale). Leurs conséquences négatives sont largement reconnues, tant par les sociétés savantes (Société Française  de  Physique,  Société  Chimique  de  France,  Société  de  mathématiques  de  France)  que  par  les associations des professeurs enseignant en secondaire et en classes préparatoires (Union des professeurs de Physique et de Chimie, Union des Professeurs de classes préparatoires scientifiques).

Il  importe  de  définir  des  objectifs  clairs  et  raisonnablement  ambitieux  en  matière  de techniques  de  calcul. [...]
L'enseignement  de  la  physique,  de  la  chimie,  comme  celui  des  mathématiques  et  de  la biologie,  voire  des  sciences  de  l'ingénieur  présente  des  spécificités  dont  il  faut  tenir compte.  Ce  sont  des  champs  disciplinaires  séparés  mais  présentant  des  zones  de  superposition qui doivent être pédagogiquement exploitées.  

http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/note_121017.pdf
Merci AnakinSkywalker pour ce document.
Tiens, quelle surprise : l’APMEP ne fait pas partie des signataires.

Des constats très justes en effet et pour certains valables aussi avant le lycée.

- La réforme a induit une augmentation des inégalités
- Les élèves sont leurrés sur ce qu’est l’activité scientifique
- Une réduction importante des horaires
- Des programmes manquant d'axes directeurs et trop émiettés
- Des contenus préparant peu à l'enseignement supérieur scientifique
- Des connaissances insuffisamment structurées et donc éphémères
- De graves lacunes en matière de calcul
- La disparition du lien entre physique, chimie et mathématiques
- Les failles dans les raisonnements logiques
Seulement voilà, ils sont faits par des professeurs qui ne sont rien que des méchants zélitistes.
« liste des signataires »:

Rémi Barbet-Massin (Professeur CPGE, Lycée Henri IV, UPS, Commission Enseignement SFP)
Patrick Boissé (Université Pierre et Marie Curie, Commission Enseignement SFP)
Guy Bouyrie (Professeur à Talence, Bureau de l’UdPPC)
Yann Brunel (Professeur CPGE, Lycée Henri IV, Comité de l’UPS)
Nicolas Decamp (Université Paris-Diderot)
Denis Dumora (Université de Bordeaux, commission enseignement SFP)
Denis Gratias (CNRS Emerite, Commission Enseignement SFP)
Bernard Julia (LPT, ENS, Commission Enseignement SFP)
Marie-Thérèse Lehoucq, professeur de physique au lycée V. Duruy, Paris
Stéphane Olivier (Professeur CPGE, Lycée Louis-le-Grand, UPS, Bureau de l’UdPPC)
Jérôme Pacaud (Université de Poitiers, Commission Enseignement SFP)
Jacques Vince (Professeur formateur, ÉSPÉ de Lyon, Lycée Ampère, Bureau de l’UdPPC).
Représentants des mathématiciens de la SMF :
Aviva Szpirglas, professeur émérite, Université de Poitiers
Nicolas Tosel, professeur de mathématiques en classe préparatoire au lycée Louis le Grand, Paris
Représentants de la division enseignement et formation de la Société Chimique de France
Xavier Bataille, professeur de chimie, ENCPB, Paris.
Julien Lalande, professeur de chimie, lycée Henri IV, Paris.

Alors quelle sera la portée de leurs avis ?
Ils seront sans doute écoutés attentivement lorsqu’ils postulent  :
 Le recours à l’exploitation des nouveaux outils numériques, au travail en groupe, tout en permettant les éclairages mutuels entre mathématiques et informatique, aidera à la formation au raisonnement et à l’introduction des notions essentielles de la modélisation 

Mais sur la réduction des horaires le seront-ils ?
D’ailleurs, c’est assez dommage qu’ils n’en parlent plus dans les préconisations.


@VinZT a écrit:Mouais, c'est bien joli tout cela, mais les propositions qu'on voit dans le lien ci-dessous ne sont pas vraiment de nature à me rassurer.

http://smf.emath.fr/sites/smf.emath.fr/files/gt-info-maths-5.pdf

Spoiler:

SFdS, SIF, SMAI, SMF a écrit:
1.1 Notions mathématiques
1.1.1 Démonstration (classe de seconde)
Ce premier chapitre permet d’aborder la notion de démonstration d’un point de vue relativement intuitif en se reposant sur les structure sous-jacente (arbre) et sans utiliser le formalisme du calcul propositionnel.
— Notions d’axiome, de règles d’inférence
— Démonstration, représentation sous forme d’arbres
Analogie avec la notion mathématique de démonstration : formalisation de quelques exercices de géométrie de quatrième.
— Chaînage avant et arrière
— Exemple de non démontrabilité
— Fonctions booléennes, construction de circuits booléens
— Application : évaluation des propriétés vraies à la sortie de boucles


J’ai dans l'idée que ces doctes personnes n'ont pas vu un élève de seconde depuis bien longtemps.

Spoiler:

les mêmes a écrit:
1.1.2 Proposition (classe de Première)
— Justifier l’importance de la formalisation des propositions avec l’ambiguïté d’un énoncé en langage naturel
— Énoncés en logique des prédicats (avec quantificateurs mais dans un langage contraint et limité)
Par exemple, exprimer, dans le langage 0, 1, +,×, =, ≤ les propositions suivantes
— Il existe un nombre supérieur à tout nombre
— tout nombre admet un opposé
— tout nombre admet un opposé unique
— s’il existe un nombre x tel que x2 − 1515x + 1 = 0, alors x est positif
— Exemple de démonstrations dont les nœuds sont des propositions de la logique des prédicats

Non plus qu'un élève de première.


Par ailleurs pourquoi parler de cohérence (nécessaire), pour, par exemple, en combinatoire, introduire la factorielle, le triangle de Pascal et la formule du binôme mais pas les coefficients binomiaux (et ne pas parler de permutations, arrangements et combinaisons)  ?

J’ai l'impression qu'on va encore charger la barque (des programmes) avec des trucs à la mode (Dowek a encore frappé) mais, le temps scolaire n'étant pas extensible, ça tournera en eau de boudin, personne ne se posant la seule question qui vaille : la faisabilité.


Par ailleurs, on se rengorge avec les liens entre mathématiques et physique, mais pas un mot sur des concepts fondamentaux mais disparus : polynômes, calcul vectoriel, barycentres, équations différentielles …
Le monde ne serait-il plus que graphes, réseaux et python ?

L’origine des signataires est assez éclairante :
Olivier Baudon (SIF), Jean-Pierre Borel (SMF), Gilles Dowek (SIF), Christine Froidevaux (SIF), Camelia Goga (SfdS), François Jouve (SMAI), Pierre Loidreau (SMF), Roger Mansuy (SMF), Philippe Marquet (SIF), Gabriel Peyré (SMAI), Aviva Szpirglas (SMF)

Graphes, réseaux, python et recettes de cuisine pour initier à la démonstration.
Suis-je la seule sidérée par cette partie ?
 le paragraphe:

1.3.2 Exercice : chaînage avant et arrière
Pour cuisiner, on dispose d’ingrédients (les axiomes) et de recettes de cuisine (les règles d’inférence).
Voici la liste des recettes :
—  Si farine et beurre alors pate-tarte
—  Si pate-tarte et poires alors tarte-poires
—  Si pate-tarte et pommes alors tarte-pommes
—  Si pate-tarte et chocolat et crème-fraîche et œufs alors tarte-chocolat
—  Si tarte-chocolat et poires alors tartes-poires-chocolat
—  Si farine et beurre et sucre alors crumble
—  Si crumble et pommes alors crumble-pommes
—  crumble et poires alors crumble-poires
—  Si farine et œufs et lait alors crêpes
—  Si crêpes et chocolat alors crêpes-chocolat
—  Si crêpes et pommes alors crêpes-pommes
—  Si crêpes et poires alors crêpes-poires
—  Si crêpes-poires et chocolat alors crêpes-poires-chocolat
—  Si farine et sucre et œufs et beurre et chocolat alors brownie
—  Si farine et sucre et œufs et beurre et levure alors cake
—  Si cake et chocolat et poudre-amande alors cake-chocolat
—  Si cake et poires alors cake-poires
—  Si cake et pommes alors cake-pommes
—  Si cake-poires et chocolat alors cakes-poires-chocolat
1. Indiquer la liste des gâteaux que je peux réaliser si je dispose de : farine, œufs, lait, beurre, sucre, chocolat ;
2. Je veux faire un cake aux poires chocolat, de quoi ai-je besoin ?
3. Démontrer que je ne peux réaliser de brownie sans chocolat.
Spoiler:

En plus, qui fait sa pâte à tarte avec seulement de la farine et du beurre ?
Spoiler:



Comment ces personnes, si compétentes dans leur domaine, peuvent-elles reléguer la maîtrise de la démonstration à la FIN du lycée, quand bien même c’est une « notion fondamentale à la base de tout raisonnement scientifique » (et pas que).
Spoiler:
« l’objectif est que les élèves aient compris à la fin du lycée les notions de démonstration – notion fondamentale à la base de tout raisonnement scientifique –
A quoi bon parler de socle commun ?

Ce document ne parle pas beaucoup de géométrie non plus.
Quant à l’effet de mode, je ne suis même pas sûre qu’il s’agisse de cela.
Vraiment le sentiment qu’on revit là avec « l’informatique », ce qu’on a vécu avec les « statistiques et probabilités » : l’influence de quelques spécialistes, qui de par l’importance de leur discipline dans le monde contemporain, l’impose à toute vitesse, sans que les conditions d’un bon enseignement ne soient réunies et cela sous couvert de formation du citoyen, de susciter l’intérêt des élèves et maintenant pour l’informatique qu’on est en retard dans le domaine.
Et effectivement, ça tourne en eau de boudin : quelques années plus tard, on regrette leur introduction, l’appauvrissement des démarches que ça a causé, la façon dont cela a été enseigné sans constater d’amélioration dans la motivation des élèves.
Spécialistes d’informatique, ils ne devraient pas favoriser l’enseignement de leur discipline au sein d’une autre, qui plus est par des non-spécialistes.

Alors oui, entièrement d’accord que les propositions de ces 4 sociétés savantes sont inquiétantes, surtout du point de vue faisabilité, question effectivement occultée.

Spoiler:

Bon sinon en page 20, y a du print
Faudrait peut-être qu’ils se mettent d’accord.
e1654d
Niveau 6

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par e1654d le Mar 31 Oct 2017 - 9:06
@neo-fit a écrit:L’origine des signataires est assez éclairante :
Olivier Baudon (SIF), Jean-Pierre Borel (SMF), Gilles Dowek (SIF), Christine Froidevaux (SIF), Camelia Goga (SfdS), François Jouve (SMAI), Pierre Loidreau (SMF), Roger Mansuy (SMF), Philippe Marquet (SIF), Gabriel Peyré (SMAI), Aviva Szpirglas (SMF)
En fait, je pense que c'est juste l'ordre alphabétique.
79 airlines
Niveau 8

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par 79 airlines le Mar 31 Oct 2017 - 9:53
une approche de ce type ?
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Dame Jouanne le Jeu 9 Nov 2017 - 20:23
Je relance le sujet :
Sans l'avoir lu en détail, le rapport semble condamner certaines pratiques à la mode ces dernières années:
L’Académie des sciences dénonce les "conséquences négatives" des
réformes de 2000 et 2010 du lycée. Elle constate notamment :

- un "accroissement des inégalités" en raison de nouvelles pratiques,
telles que "l’évaluation par compétences, les classes inversées" ;

- des élèves "leurrés sur ce qu’est l’activité scientifique" conduisant
à des "désistements massifs et de nombreuses réorientations" ;

- une réduction "importante" des horaires d’enseignement : 1 h 30
hebdomadaire en moins en physique et chimie entre 2001 et 2011 par
exemple ;

- des "graves lacunes" en calcul ;

- des programmes "manquant d’axes directeurs et trop émiettés".

(1) "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des
mathématiques dans la série S", octobre 2017.
Qu'en pensez-vous?
avatar
Will.T
Prophète

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Will.T le Jeu 9 Nov 2017 - 20:50
@Dame Jouanne a écrit:Je relance le sujet :
Sans l'avoir lu en détail, le rapport semble condamner certaines pratiques à la mode ces dernières années:
L’Académie des sciences dénonce les "conséquences négatives" des
réformes de 2000 et 2010 du lycée. Elle constate notamment :

- un "accroissement des inégalités" en raison de nouvelles pratiques,
telles que "l’évaluation par compétences, les classes inversées" ;


- des élèves "leurrés sur ce qu’est l’activité scientifique" conduisant
à des "désistements massifs et de nombreuses réorientations" ;

- une réduction "importante" des horaires d’enseignement : 1 h 30
hebdomadaire en moins en physique et chimie entre 2001 et 2011 par
exemple ;

- des "graves lacunes" en calcul ;

- des programmes "manquant d’axes directeurs et trop émiettés".

(1) "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des
mathématiques dans la série S", octobre 2017.
Qu'en pensez-vous?
Ils auraient pu s'abstenir que la partie en rouge.
Pour le reste, l'académie a raison.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par ben2510 le Jeu 9 Nov 2017 - 21:05
Le constat est net et précis, je le partage sans réserve.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par ycombe le Jeu 9 Nov 2017 - 21:09
@Will.T a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Je relance le sujet :
Sans l'avoir lu en détail, le rapport semble condamner certaines pratiques à la mode ces dernières années:
L’Académie des sciences dénonce les "conséquences négatives" des
réformes de 2000 et 2010 du lycée. Elle constate notamment :

- un "accroissement des inégalités" en raison de nouvelles pratiques,
telles que "l’évaluation par compétences, les classes inversées" ;


- des élèves "leurrés sur ce qu’est l’activité scientifique" conduisant
à des "désistements massifs et de nombreuses réorientations" ;

- une réduction "importante" des horaires d’enseignement : 1 h 30
hebdomadaire en moins en physique et chimie entre 2001 et 2011 par
exemple ;

- des "graves lacunes" en calcul ;

- des programmes "manquant d’axes directeurs et trop émiettés".

(1) "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des
mathématiques dans la série S", octobre 2017.
Qu'en pensez-vous?
Ils auraient pu s'abstenir que la partie en rouge.
Pour le reste, l'académie a raison.
Ils auraient pu s'en abstenir, à moins qu'ils aient vraiment constaté un lien.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ben2510
Érudit

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par ben2510 le Jeu 9 Nov 2017 - 21:58
Les collègues de Physique de mon lycée sont très opposés aux directives de l'inspection concernant la "démarche d'investigation", dont ils estiment qu'elle abîme l'enseignement des sciences par son peu d'efficacité.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Will.T
Prophète

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Will.T le Jeu 9 Nov 2017 - 22:15
@ben2510 a écrit:Les collègues de Physique de mon lycée sont très opposés aux directives de l'inspection concernant la "démarche d'investigation", dont ils estiment qu'elle abîme l'enseignement des sciences par son peu d'efficacité.
C'est surtout qu'elle demande du temps qu'on n'a pas et des éléves qui ne sèchent pas au premier calcul...
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Bouboule le Jeu 9 Nov 2017 - 22:31
Pourquoi 2000 et 2010 ? Ce n'est quand même pas du tout la même ampleur ?
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Dame Jouanne le Ven 10 Nov 2017 - 14:28
@Will.T a écrit:
@ben2510 a écrit:Les collègues de Physique de mon lycée sont très opposés aux directives de l'inspection concernant la "démarche d'investigation", dont ils estiment qu'elle abîme l'enseignement des sciences par son peu d'efficacité.
C'est surtout qu'elle demande du temps qu'on n'a pas et des élèves qui ne sèchent pas au premier calcul...
Exactement!
avatar
ben2510
Érudit

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par ben2510 le Ven 10 Nov 2017 - 20:42
Du temps, oui. C'est une démarche peu efficace, elle utilise beaucoup de temps et construit peu de connaissances.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par JPhMM le Ven 10 Nov 2017 - 20:55
Ils veulent refaire les séries C, D et E ?
Avec leurs horaires d'alors ?

Chiche !!!!!!!

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Ilona le Ven 10 Nov 2017 - 21:50
@JPhMM a écrit:Ils veulent refaire les séries C, D et E ?
Avec leurs horaires d'alors ?

Chiche !!!!!!!

Pour assurer 9 heures de mathématiques et 5 heures de physique-chimie par semaine, le vivier de professeurs serait insuffisant étant donné la politique éducative menée par ces inconscients.


Dernière édition par Ilona le Ven 10 Nov 2017 - 21:53, édité 1 fois
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Kimberlite le Ven 10 Nov 2017 - 21:51
@ben2510 a écrit:Les collègues de Physique de mon lycée sont très opposés aux directives de l'inspection concernant la "démarche d'investigation", dont ils estiment qu'elle abîme l'enseignement des sciences par son peu d'efficacité.
C'est certain que tout vouloir enseigner par cette méthode est un peu stupide!
En fait, il y a une différence entre "expliquer aux élèves comment les scientifiques procèdent" (hypothèse, façon d'expérimenter, etc...) et vouloir qu'ils jouent aux scientifiques durant chaque cours (surtout que les "démarches d'investigation" sont souvent des trucs très stéréotypés qui sont bien différents en fait de la façon dont on procède dans la recherche... ceci me rappelle une discussion avec une formatrice ESPE que j'avais un peu attaquée sur le sujet. Au final, elle avait été sympa car elle avait accepté mes remarques et ensuite nuancé ses propos, oui, même à l'ESPE ça arrive).

K

_________________
Spoiler:
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Bouboule le Ven 10 Nov 2017 - 21:54
@Ilona a écrit:
@JPhMM a écrit:Ils veulent refaire les séries C, D et E ?
Avec leurs horaires d'alors ?

Chiche !!!!!!!

Pour assurer 9 heures de mathématiques et 5 heures de physique-chimie par semaine, le vivier de professeurs serait insuffisant étant donné la politique éducative menée par ses inconscients.

Insuffisant en nombre ou en niveau ?
Parce que si on recréait vraiment les séries C, D et E, à mon avis, il y aurait de la perte en ligne côté effectifs élèves de S.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par micaschiste le Ven 10 Nov 2017 - 21:59
Est-ce que l'Académie des Sciences a un minimum songé à SVT ?
Ah oui,c'est vrai....SVT risque de disparaître de la seconde, alors après on peut imaginer la suite logique...

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Ilona le Ven 10 Nov 2017 - 22:03
@Bouboule a écrit:
Insuffisant en nombre ou en niveau ?
Parce que si on recréait vraiment les séries C, D et E, à mon avis, il y aurait de la perte en ligne côté effectifs élèves de S.

Je ne suis pas sûre qu'il y aurait autant de pertes en ligne que cela.
J'ai l'impression que l’orgueil est la motivation principale pour faire une S (une fausse impression de faire partie de "l'élite" sans doute).
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par gauvain31 le Ven 10 Nov 2017 - 22:05
@micaschiste a écrit:Est-ce que l'Académie des Sciences a un minimum songé à SVT ?
Ah oui,c'est vrai....SVT risque de disparaître de la seconde, alors après on peut imaginer la suite logique...  

C'est déjà arrivé il y a quelques décennies.....
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Ilona le Ven 10 Nov 2017 - 22:07
@micaschiste a écrit:Est-ce que l'Académie des Sciences a un minimum songé à SVT ?
Ah oui,c'est vrai....SVT risque de disparaître de la seconde, alors après on peut imaginer la suite logique...  
J'espère bien que non, la SVT a toute sa place aux côtés des autres disciplines scientifiques.
Contenu sponsorisé

Re: Académie des Sciences : "Restructurer l'enseignement de la physique, de la chimie et des mathématiques dans la série S "

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum