Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Bouboule le Dim 12 Nov 2017 - 22:17

@pop a écrit:Donc, un élève peut se garder un vœu de coté,
ça semble pas mal.

a-t-on le délai qu'a l'élève pour répondre à un vœu ?

Si on se base sur les années précédentes, on va lui donner 3 à 5 jours, mais comme on est bienveillant, on prolongera ce délai, et puis s'il regrette deux jours après, on lui permettra de changer (bref, les formations vont criser un peu).

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par LaMaisonQuiRendFou le Lun 13 Nov 2017 - 15:11

@KinetteKinette a écrit:
@Jacq a écrit:Ajout : j'ai une élève de terminale LP qui a vraiment le niveau pour revenir vers l'enseignement supérieur.... Comment la distinguer des "autres" ?
Même si aucun entretien n'est prévu, ne peut-elle pas rencontrer les responsables des formations qu'elle vise avant (en disant qu'elle souhaite avoir des renseignements précis sur la formation)?
Quand j'étais étudiante, j'avais fait ça (mais après la maîtrise, j'imagine que c'est plus facile): pour les DEA que je visais, il y avait une sélection sur dossier, mais j'avais réussi à obtenir des entretiens avec des responsables des formations (3 DEA) en amont de la sélection (j'avais d'ailleurs été prises aux trois).

K

Vu les effectifs de L1, un tel traitement individualisé est inenvisageable. De plus, le nouveau système va multiplier les avis à donner. Les bacheliers pro auront probablement systématiquement un avis défavorable (et donc "année 0" obligatoire) en cas de demande de filières universitaires générales. C'est en tout cas les échos que j'ai eus jusqu'ici. A voir ensuite selon les universités et les filières.

_________________
2016- : L2, L3, M1, M2
2015-2016 (stage) : 2nde, 1ère
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par JPhMM le Lun 13 Nov 2017 - 15:45



Écrire avec les pieds n'est pas toujours du meilleur effet, surtout pour l'e-press du monde éducatif.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Ruthven le Lun 13 Nov 2017 - 16:07

Le timing est assez drôle aussi : organiser une semaine de l'orientation avant le premier conseil de classe qui va avoir lieu dans quatre semaines ... Les CdE doivent avoir des super-pouvoirs d'organisateur.
avatar
Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par William Foster le Lun 13 Nov 2017 - 17:47

@JPhMM a écrit:

Écrire avec les pieds n'est pas toujours du meilleur effet, surtout pour l'e-press du monde éducatif.
Quand tu en prends pas le temps ed relire un texte, c'ets que c'ets pas un texte important.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par JPhMM le Lun 13 Nov 2017 - 17:50

C'set pas faux, ne effet.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Laotzi le Jeu 16 Nov 2017 - 20:20

Oui, depuis l'annonce des grandes lignes de la réforme, je ne comprends pas comment on va gérer ces files d'attente nécessairement à rallonge (et qui vont pénaliser encore davantage certains lycées...).

J'ai reçu de mon proviseur le "vademecum" à destination des chefs d'établissement et professeurs principaux. Les choses y sont assez nettement précisées à l'intérieur. D'abord le calendrier : la plateforme ouvre le 15 janvier, les voeux commencent le 22 janvier et se terminent le 13 mars. Ensuite du 14 au 31 mars, les professeurs principaux renseignent les "fiches avenir" (synthèse des avis de l'équipe pédagogique pour chaque élève rédigée par le PP et transmise au CDE qui ensuite met lui-même un avis). A partir du 4 avril, les établissements supérieurs examinent les dossiers et les réponses arrivent à partir de la fin mai.
Le vademecum donne aussi un exemple, pour Staps, des "pré requis" qui peuvent départager les candidats en cas de capacité d'accueil insuffisante : ce peut être la filière choisie et les notes dans certaines disciplines mais aussi les engagements associatifs. Visiblement, la définition de ces attendus de réussite variera selon chaque établissement d'accueil (et filière). Concernant les filières non sélectives et sans problème de capacité d'accueil, elles pourront proposer un parcours pédagogique à la carte si elle juge que l'étudiant en a besoin (mais il sera bien inscrit dans la filière en question). Les bacheliers sont également toujours prioritaires dans les établissements de leur secteur. Il y a aussi tout un blabla sur les "semaines de l'orientation". La première doit survenir avant le premier conseil de classe (en ce moment donc), et peut prendre la forme d'un forum des métiers dans l'établissement. Pour la deuxième, on nous parle d'immersion dans le supérieur, de JPO, de salons, bref des choses qui existent déjà (et en mars cela me semble bien tard).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par PauvreYorick le Jeu 16 Nov 2017 - 20:45

Ils ont raison. Ce qu'on a appris de la nouvelle procédure revient à dire qu'elle va faire de façon bordélique et lente une partie seulement de ce que la précédente faisait relativement efficacement.

Et de toute façon le problème était non pas tant dans la procédure même que dans le manque de moyens d'accueil (en postes, notamment) à la fac.

Bref, ça va être ou bien pareil, ou bien pire, à moins que la copie ne soit très vite révisée.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par RogerMartin le Jeu 16 Nov 2017 - 21:20

@PauvreYorick a écrit:Ils ont raison. Ce qu'on a appris de la nouvelle procédure revient à dire qu'elle va faire de façon bordélique et lente une partie seulement de ce que la précédente faisait relativement efficacement.

Et de toute façon le problème était non pas tant dans la procédure même que dans le manque de moyens d'accueil (en postes, notamment) à la fac.

Bref, ça va être ou bien pareil, ou bien pire, à moins que la copie ne soit très vite révisée.

Oui, mais pourquoi ne pas remplacer un truc qui foire de manière catastrophique pour une partie de la population concernée par un truc qui foire de manière catastrophique pour tous ? On se demande pourquoi la précédente équipe n'y avait pas pensé, c'est tellement plus équitable...


D'accord avec toi, c'est un souci de capacités d'accueil, et d'orientation.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par archeboc le Jeu 16 Nov 2017 - 22:06

@PauvreYorick a écrit:Ils ont raison. Ce qu'on a appris de la nouvelle procédure revient à dire qu'elle va faire de façon bordélique et lente une partie seulement de ce que la précédente faisait relativement efficacement.

Et de toute façon le problème était non pas tant dans la procédure même que dans le manque de moyens d'accueil (en postes, notamment) à la fac.

Bref, ça va être ou bien pareil, ou bien pire, à moins que la copie ne soit très vite révisée.

Comme il n'y aura pas de moyen d'accueil en plus, qu'il y aura plus de néobacheliers cette année, qu'il y aura aussi une partie des recalés de 2017, cela ne peut pas s'améliorer. Comme avec l'EN on n'est jamais déçu, je parie sur pire.

Si ils continuent sur leur lancée, ils sont bons pour changer le nom d'APB chaque année pendant cinq ans. Et si ils attaquent la couche profonde du logiciel, c'est un nouveau Louvois qui se met en place.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Laotzi le Jeu 16 Nov 2017 - 22:39

La vision du gouvernement, c'est qu'il n'y a pas de problème de moyen d'accueil si on regarde la totalité des chiffres, mais que c'est un problème d'engorgement dans certaines filières et dans certaines universités. Le vademecum insiste sur l'encouragement à la mobilité avec l'idée que le futur étudiant se verra proposer la filière identique dans une université plus lointaine si celle de secteur n'a plus de places. Et tout le blabla sur les semaines de l'orientation et le reste, c'est une façon de suggérer que c'est un problème d'adéquation offre/demande : en gros, les futurs étudiants ne se dirigent pas vers les bonnes filières (celles qui ont des places donc) car ils ne sont pas assez bien informés.
Cela ressemble un peu à la vision libérale du marché de l'emploi...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par BR le Ven 17 Nov 2017 - 11:35

L'article du monde fait référence à une audition de l'OPECST (vidéo sur le site de l'assemblée nationale) présidé par Gérard Longuet (pour le Sénat) et Cédric Villani (pour la chambre des députés).

Il y a énormément d'incertitude dans le processus telle qu'il ressort des bribes d'informations dévoilées par le ministère.

La règle du jeu est claire (à une incertitude près)

D'après Brigitte Plateau, DGESIP : «chaque candidat, dès qu'il a deux réponses OUI, doit choisir et il a 7 jours pour choisir» (vers 37' dans la vidéo).

D'après le calendrier proposé (sur education.gouv.fr), les élèves recevront des réponses fin mai. Il y aura 2 ou 3 semaines avant que la procédure soit suspendue pendant les épreuves du baccalauréat.

Une incertitude demeure concernant les propositions faites aux candidats. Un candidat qui reçoit plusieurs OUI a une semaine pour choisir parmi ces propositions. Comme d'autres places se libèrent au cours de cette semaine de réflexion, il peut recevoir d'autres OUI avant qu'il ait exprimé son choix. On peut décider :
1. d'attendre systématiquement que le candidat ait tranché entre les propositions initiales avant de lui dévoiler les nouvelles propositions,
2. de dévoiler les nouvelles propositions au fil de l'eau.

Dans le premier cas, le candidat peut prendre jusqu'à une semaine avant de libérer des places dans les formations qui lui sont proposées et qu'il refuse; puis à nouveau une semaine une fois dévoilées les nouvelles propositions... On en revient au système des trois tours de l'ancien APB, à cette nuance près que les tours dureront entre 1 jour et une semaine suivant la diligence à répondre de chaque candidat, et qu'un nouveau tour commence pour les candidats dès qu'il a tranché entre différents OUI et qu'un vœu en attente se transforme en OUI.

Dans le second cas, le délai d'une semaine recommence-t-il à courir à chaque nouvelle proposition ? Un candidat qui recevrait deux propositions le lundi 28 mai, puis une nouvelle proposition le vendredi 1 juin, puis encore une le mercredi 6 juin... pourrait ainsi très bien ne pas répondre avant la période de suspension pendant les épreuves du Bac. Ce n'est guère satisfaisant.

Si le délai d'une semaine ne recommence pas à chaque nouvelle proposition, un candidat qui reçoit une proposition le lundi 28 mai, une seconde le mercredi 30 mai, puis une troisième le mardi 5 juin aura la journée du mercredi 6 juin pour choisir entre ces trois propositions. Ce n'est guère satisfaisant.

BR
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par BR le Ven 17 Nov 2017 - 12:08

Une fois fixées les règles du jeu, une incertitude importante concerne la façon dont les candidats les utiliseront.

Un première incertitude concerne le délai des réponses : les candidats répondront il le jour même où il devront départager plusieurs propositions ? Utiliseront-ils le délai d'une semaine ?

Une deuxième incertitude concerne les vœux en attente : si un candidat accepte une formation, il reste susceptible d'être appelé sur ses autres vœux en attente; même s'il a obtenu son vœu numéro 1. Le classement des vœux étant supprimé dans la nouvelle mouture d'APB, APB ne peut pas démissionner d'office un candidat sur ses vœux en attente qu'il a moins bien classé que son premier vœu. J'imagine qu'APB proposera à un candidat de supprimer manuellement des vœux en attente au fil de la procédure (ce qui revient à faire manuellement une opération autrefois automatique). Les candidats s'empareront ils de cette possibilité ?

Imaginons Jean Kevin, qui hésite entre les formations A, B, C et D, en les classant dans cet ordre. Dès le début, il est admis dans la formation A, et en attente sur ses autres vœux. S'il ne supprime pas ses vœux en attente, il est susceptible d'être appelé successivement sur B, puis C, puis D. S'il a la flemme de répondre tout de suite, il peut bloquer les files d'attente sur B, C puis D à chaque fois une semaine.

Il est un peu compliqué d'évaluer les effets liés à la façon dont les candidats utiliseront les rêgles.

Le ministère dispose des données d'APB des années précédentes. Il peut tester la nouvelle formule d'affectation sur ces bases, en supposant que les candidats répondent aux demandes qui leur sont faites en fonction des préférences qu'ils avaient indiqué. On peut ainsi tester à quel état on se retrouve au début de la procédure, à quel état on aboutit au moment où la procédure est suspendue pendant les épreuves du baccalauréat, suivant la diligence à répondre des candidats et leur gestion éventuelle des démissions au cours de la procédure...

J'imagine que cette étude a été menée et a permis de valider la nouvelle formule. Si ce n'est pas le cas, il est plus que temps que le Ministère se penche sur le problème...

BR
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par MelanieSLB le Ven 17 Nov 2017 - 12:14

@BR a écrit:
J'imagine que cette étude a été menée et a permis de valider la nouvelle formule. Si ce n'est pas le cas, il est plus que temps que le Ministère se penche sur le problème...

Je vois que certains d'entre nous ont encore des illusions de compétence sur les hautes sphères de l'éducation nationale.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par BR le Ven 17 Nov 2017 - 13:32

@MelanieSLB a écrit:
@BR a écrit:
J'imagine que cette étude a été menée et a permis de valider la nouvelle formule. Si ce n'est pas le cas, il est plus que temps que le Ministère se penche sur le problème...

Je vois que certains d'entre nous ont encore des illusions de compétence sur les hautes sphères de l'éducation nationale.

Vous pensez donc que l'on va mettre en œuvre des changements qui vont concerner plus de 600 000 bacheliers sans avoir pris la peine d'en vérifier la faisabilité et la pertinence ? Je n'ose imaginer un tel amateurisme au Ministère, surtout dans le cas d'APB, où le Ministère dispose de tous les éléments nécessaires pour mener à bien une évaluation à priori de la pertinence des changements proposés.

BR
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par PauvreYorick le Ven 17 Nov 2017 - 13:34

Que Zeus t'entende.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Anaxagore le Ven 17 Nov 2017 - 13:37

@BR a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
@BR a écrit:
J'imagine que cette étude a été menée et a permis de valider la nouvelle formule. Si ce n'est pas le cas, il est plus que temps que le Ministère se penche sur le problème...

Je vois que certains d'entre nous ont encore des illusions de compétence sur les hautes sphères de l'éducation nationale.

Vous pensez donc que l'on va mettre en œuvre des changements qui vont concerner plus de 600 000 bacheliers sans avoir pris la peine d'en vérifier la faisabilité et la pertinence ?
Je n'ose imaginer un tel amateurisme au Ministère, surtout dans le cas d'APB, où le Ministère dispose de tous les éléments nécessaires pour mener à bien une évaluation à priori de la pertinence des changements proposés.

Toute ressemblance avec une situation ayant existé ne serait que purement fortuite.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par archeboc le Ven 17 Nov 2017 - 14:56


En fait, la situation est tellement indémerdable, et la solution retenue tellement bouffonne que je me demande s'il n'y a pas une stratégie de carrière des hiérarques du ministère pour mettre en permanence des jobards sur les postes où tout le monde sait que va tomber la foudre.

Et la situation est tellement indémerdable que c'est sans doute la stratégie la plus efficace : cela permettra de faire sortir, une fois sur dix, une solution disruptive, celle à laquelle personne ne veut croire et qui par hasard marchera.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par RogerMartin le Ven 17 Nov 2017 - 17:47

@BR a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
@BR a écrit:
J'imagine que cette étude a été menée et a permis de valider la nouvelle formule. Si ce n'est pas le cas, il est plus que temps que le Ministère se penche sur le problème...

Je vois que certains d'entre nous ont encore des illusions de compétence sur les hautes sphères de l'éducation nationale.

Vous pensez donc que l'on va mettre en œuvre des changements qui vont concerner plus de 600 000 bacheliers sans avoir pris la peine d'en vérifier la faisabilité et la pertinence ? Je n'ose imaginer un tel amateurisme au Ministère, surtout dans le cas d'APB, où le Ministère dispose de tous les éléments nécessaires pour mener à bien une évaluation à priori de la pertinence des changements proposés.

Oui. Vu maintes fois. D'autant que les changements suggérés aux universités (année zéro, avis avec classements, etc.) sont mis en place sans concertation aucune (à part nous demander ce que sont nos solutions : nous n'en avons pas).

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par William Foster le Ven 17 Nov 2017 - 17:57

@archeboc a écrit:
En fait, la situation est tellement indémerdable, et la solution retenue tellement bouffonne que je me demande s'il n'y a pas une stratégie de carrière des hiérarques du ministère pour mettre en permanence des jobards sur les postes où tout le monde sait que va tomber la foudre.

Et la situation est tellement indémerdable que c'est sans doute la stratégie la plus efficace : cela permettra de faire sortir, une fois sur dix, une solution disruptive, celle à laquelle personne ne veut croire et qui par hasard marchera.
Le lotus ne poussant que dans la vase, on crée la vase la plus pourrite possible pour faire fleurir le lotus le plus disruptif ? C'est une théorie intéressante.
Sinon par chez moi c'est surtout les citrouilles qu'on fait pousser sur le fumier. Et dix fois sur dix, c'est une citrouille non-disruptive. Rolling Eyes

J'ai eu connu un ancien ipr avec un mantra de ce genre ("il faut mettre plus de contraintes pour encourager la créativité des solutions"). Clairement, c'est surtout les gens qui posent des problèmes qui adhèrent à ce genre de billevesée... Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par Laotzi le Ven 17 Nov 2017 - 18:15


_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par William Foster le Ven 17 Nov 2017 - 18:20

Ça au moins c'est de la démocratie ! pingouin

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par e-Wanderer le Ven 17 Nov 2017 - 18:22

On nous demande de remonter les capacités d'accueil en L1 pour… le début du mois de décembre – avant même, donc, de savoir précisément de quoi cette réforme sera faite, avec quels moyens quelle pénurie de moyens il faudra gérer ce bazar etc. Petit détail, en passant : comment faire pour sélectionner des dossiers si les bacheliers ne classent pas leur vœux ? Même si on passe de 20 à 10 vœux, sans indication sur les souhaits des étudiants, et donc sur la place de l'établissement dans leur ordre de priorité, on risque de mettre en place un jeu de chaises musicales géant. C'était déjà compliqué avec l'ancien système d'avoir des listes fiables à la rentrée, mais là, si on ajoute une phase supplémentaire côté étudiants, on est sûr battre tous les records !
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

Message par boris vassiliev le Dim 19 Nov 2017 - 10:30

J'ai tenté une première séance orientation en AP vendredi, mais je ne me suis pas risqué sur les trucs techniques. Il faudrait déjà que je lise le fameux vademecum... Pour l'instant j'ai juste tenté de déclencher la réflexion chez ceux qui n'ont toujours pas d'idée, puisqu'il faudra rendre la fiche dialogue avant le conseil du 1er trimestre, insisté sur le fait que toute filière a vocation à devenir sélective, ce qui n'est pas négatif pour entretenir la motivation à avoir des bulletins regardables pour ceux qui visent la fac, et présenté les sites dédiés à la recherche d'information sur les métiers et formations.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum