Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
archeboc
Esprit éclairé

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par archeboc le Mar 31 Oct 2017 - 10:39
@Ma'am a écrit:Moi j'ai une question pour les professeurs d'université qui fréquentent le forum. La licence en deux ans, c'est un effet d'annonce ou bien c'est susceptible de concerner beaucoup d'étudiants ?
Autant pour la licence en 4 ans, je vois bien le public concerné, mais pour la licence en deux ans, je suis perplexe.

J'imagine surtout le problème avec les élèves de prépa. En sortant de prépa, ils auront le niveau L3, il sera difficile de leur refuser le diplôme.

Dans les cursus d'excellence, le M2 va devenir un diplôme bac+4. Typiquement, les élèves qui intégreront Normal Sup du premier coup gagneront un an de cursus. Ils pourront le reconfigurer soit en première année de thèse, soit en préparation à un autre concours, soit en césure internationale.

avatar
Jenny
Modérateur

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Jenny le Mar 31 Oct 2017 - 10:42
@amethyste a écrit:Ils vont vraiment arriver à trouver en urgence un 2ème PP pour chaque classe de terminale ? J'avais l'impression que c'était difficile de boucler la liste des PP pour les CDE, avec pression sur les nouveaux arrivants pour y arriver. Alors, là, il va falloir trouver des volontaires ?

Dans mon lycée, ça a déjà été très difficile d'en trouver un par classe. Toutes les classes n'avaient pas leur PP à la prérentrée.
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par BrindIf le Mar 31 Oct 2017 - 10:43
Dans mon établissement non plus. Et il y a déjà des professeurs d'EPS ou de LV2 qui le sont, sans avoir tous les élèves de la classe concernée.

@archeboc a écrit:Dans les cursus d'excellence, le M2 va devenir un diplôme bac+4. Typiquement, les élèves qui intégreront Normal Sup du premier coup gagneront un an de cursus. Ils pourront le reconfigurer soit en première année de thèse, soit en préparation à un autre concours, soit en césure internationale.
N'est-ce pas déjà le cas ?
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Bouboule le Mar 31 Oct 2017 - 11:01
@archeboc a écrit:
@Ma'am a écrit:Moi j'ai une question pour les professeurs d'université qui fréquentent le forum. La licence en deux ans, c'est un effet d'annonce ou bien c'est susceptible de concerner beaucoup d'étudiants ?
Autant pour la licence en 4 ans, je vois bien le public concerné, mais pour la licence en deux ans, je suis perplexe.

J'imagine surtout le problème avec les élèves de prépa. En sortant de prépa, ils auront le niveau L3, il sera difficile de leur refuser le diplôme.

Dans les cursus d'excellence, le M2 va devenir un diplôme bac+4. Typiquement, les élèves qui intégreront Normal Sup du premier coup gagneront un an de cursus. Ils pourront le reconfigurer soit en première année de thèse, soit en préparation à un autre concours, soit en césure internationale.


Je crois que ce n'est plus le cas mais au siècle dernier (rires), on pouvait choisir en sciences un cursus accéléré à Normale Sup (Paris ou Lyon) : licence, maîtrise, DEA en 2 ans. Certains réussissaient à enchaîner avec une thèse en 2 ans (tout en réussissant l'agrégation de mathématiques).
Ce qui est clair, c'est qu'il y a déjà de très grosses différences entre les L3 de même discipline de différentes universités.
J'ai vu des universités proposer des inscriptions directes en L2 conditionnelle pour des bacheliers (en langues) et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas développer (comme aux Etats-Unis voire ailleurs ?) des validations de module anticipées.
avatar
Leoh59
Niveau 7

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Leoh59 le Mar 31 Oct 2017 - 11:10
@BrindIf a écrit:Dans mon établissement non plus. Et il y a déjà des professeurs d'EPS ou de LV2 qui le sont, sans avoir tous les élèves de la classe concernée.

Moi ce qui me fait surtout halluciner c'est l'improvisation de cette réforme. Une première semaine de l'orientation avant la fin du premier trimestre ? C'est-à-dire dans 3-4 semaines ? Le conseil de classe du deuxième trimestre qui examinera les 10 vœux de chaque élève ? Donc 350 vœux à examiner ?? C'est de la folie !
Delim
Niveau 5

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Delim le Mar 31 Oct 2017 - 11:40
Je viens de parcourir la liste des mesures. Dans les années 1980, ce "truc" aurait fait descendre les étudiants dans la rue : c'est du Devaquet puissance 10 :
En résumé :
1- Les différents gouvernements ont dégradé d'une manière ou d'une autre l'enseignement secondaire et ont fait du baccalauréat une farce;
2- les jeunes arrivent donc à l'entrée de l'université avec un niveau largement en-deça des exigences requises;
3- et ainsi ils ne peuvent plus entrer à l'université comme bon leur semble, ils doivent désormais être sévèrement sélectionnés au niveau de l'université.

J'y vois la validation du fait que le bac ne sert plus à rien et que la réelle sélection est faite par l'université.
Delim
Niveau 5

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Delim le Mar 31 Oct 2017 - 11:45
Finalement, c'est assez écoeurant : je pense aux élèves de ma cité scolaire, immergée dans un espace rural appauvri depuis ces 10 dernières années. Le lycée reçoit très peu de crédits, contrairement aux lycées des villes environnantes. Dans mon département, quatre ou cinq lycées sont dans le même cas. Et donc les élèves de terminales obtiennent le bac avec un niveau pas forcément bon, et rejoignent souvent les facs de la ville moyenne proche, parce que cette ville est plus ou moins en crise et que les loyers des logements étudiants sont assez faibles comparés à ceux de Toulouse, de Nantes ou de Bordeaux. Que vont-ils devenir, si les facs de cette ville moyenne les refusent?
avatar
kero
Grand sage

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par kero le Mar 31 Oct 2017 - 12:13
Delim, dans ce cas, le problème n'est pas dans le principe d'une sélection à l'université, mais dans l'allocation inégalitaire des ressources au niveau des établissements.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par ycombe le Mar 31 Oct 2017 - 12:26
Le Café Pédagogique en parle ce matin:
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/10/20102017Article636440868679800377.aspx

Il indique deux primes complètes de PP pour les deux PP et pas deux moitiés.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par barèges le Mar 31 Oct 2017 - 12:43
"Dix voeux non hiérarchisés" : le dossier de candidature part dans dix établissements à la fois, l'étudiant peut être "admis" à plusieurs endroits... Il faudra donc mécaniquement plusieurs "campagnes" ?
Et vu la pression démographique, il y aura également des candidats refusés partout.
pop
Niveau 5

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par pop le Mar 31 Oct 2017 - 13:02
On peut donc dire qu'un pp qui n'est pas accompagné par un autre collègue, aura double prime?

On peut être PP de 2 classes?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Jenny le Mar 31 Oct 2017 - 13:06
@pop a écrit:On peut donc dire qu'un pp qui n'est pas accompagné par un autre collègue, aura double prime?

Je ne pense pas.
avatar
Leoh59
Niveau 7

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Leoh59 le Mar 31 Oct 2017 - 13:15
@Jenny a écrit:
@pop a écrit:On peut donc dire qu'un pp qui n'est pas accompagné par un autre collègue, aura double prime?

Je ne pense pas.

Si c'est le cas, ce sera sans moi et je le dirai clairement à mon proviseur. Il n'est pas logique de faire un travail où l'on estime que deux personnes sont nécessaires et de ne percevoir qu'une seule indemnité pour cela.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par micaschiste le Mar 31 Oct 2017 - 14:07
@Leoh59 a écrit:
@Jenny a écrit:
@pop a écrit:On peut donc dire qu'un pp qui n'est pas accompagné par un autre collègue, aura double prime?

Je ne pense pas.

Si c'est le cas, ce sera sans moi et je le dirai clairement à mon proviseur. Il n'est pas logique de faire un travail où l'on estime que deux personnes sont nécessaires et de ne percevoir qu'une seule indemnité pour cela.
+1. Sans compter que les missions du PP de terminale changent au cours de l'année scolaire avec application immédiate.
Du jour au lendemain, les PP de terminale doivent s'estimer aptes à juger l'orientation dans l'enseignement supérieur de tous les élèves, avec comme aide un site internet et éventuellement quelques interventions de Psy de l'EN !
Depuis quand sommes-nous formés pour l'orientation dans le supérieur ? Quel professeur peut se vanter de connaître parfaitement toutes les filières de l'enseignement supérieur et toutes leurs exigences ?
Les années précédentes, nous donnions sur APB un avis sur les résultats/la scolarité des élèves. C'est très différent de s'estimer capable de juger apte ou non  n'importe quel élève à suivre telle ou telle filière (même si l'on sait pertinemment qu'envoyer certains élèves en PACES est certainement une erreur).

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par auléric le Mar 31 Oct 2017 - 14:49
question très perso, qui n'a sûrement pas de réponses pour le moment, mais qu'il est peut-être utile à d'autres que moi de voir placée sur la table :

qu'advient-il de ceux qui veulent se réorienter ?

(ma fille ayant choisi un choix par défaut cette année, souhaite repostuler dans la filière de son premier choix l'année prochaine , choix qu'elle n'a pu obtenir car elle était sur liste d'attente mais aucun désistement. Elle semble me trouver pessimiste de m'inquiéter mais j'ai comme dans l'idée que ce parcours, déjà peu évident sous apb va être encore pire non ? )
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Dr Raynal le Mar 31 Oct 2017 - 14:57
Que les universités se saisissent de leur autonomie tant vantée, et organisent clairement un examen d'entrée, rapide à passer, suffisamment sélectif (comme cela se fait un peu partout - particulièrement en "grandes écoles", via concours).
Et profitons-en pour tordre le cou à cette farce qu'est le bac (sas parler du brevet). Les millions économisés pourront abonder nos mirifiques traitements.
avatar
Lyra-Lollys
Fidèle du forum

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Lyra-Lollys le Mar 31 Oct 2017 - 15:00
Je n'ai pas tout lu mais je rebondi sur les deux PPs car c'est déjà le cas dans mon bahut à tous les niveaux. C'est bien pratique car ça fait gagner pas mal de temps et bien sûr, chaque PP a sa prime en entier.

_________________
Mon VD Smile http://www.neoprofs.org/t115809-vide-dressing-femme-lyra-lollys

"Wether we fall by ambition, blood, or lust,
Like diamonds, we are cut in our own dust."
J. Webster
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par micaschiste le Mar 31 Oct 2017 - 18:38
Se posent aussi des questions de faisabilité. « Deux professeurs principaux, c’est une avancée importante. Mais où les trouver ?, s’interroge Philippe Tournier. On peine déjà à désigner un professeur principal pour chaque classe, particulièrement en terminale, car beaucoup d’enseignants sont un peu effrayés par la responsabilité qui leur revient.
(...)De même, le conseil de classe va-t-il pouvoir rendre un avis sur les dix vœux d’orientation formulés par chaque élève ? (...)
Surtout, le conseil de classe se sentira-t-il légitime à endosser ce rôle ? « Je ne vois pas comment, nous, professeurs de terminale, on peut se prononcer sur la capacité d’un élève à intégrer l’une ou l’autre des 12 000 formations existantes, alors qu’on n’en connaît pas les attendus, qu’on n’est pas formés à cela et qu’on ne sait pas comment la motivation d’un élève va évoluer par rapport à un projet », s’inquiète Claire Guéville, pour qui la mesure revient, in fine, à donner aux enseignants le pouvoir d’accorder, ou non, un droit de poursuite d’études. « Un exercice qui nous semble périlleux et dont on peut douter de la pertinence », estime-t-elle.

source

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Laotzi le Mar 31 Oct 2017 - 18:53
Ces problèmes de "faisabilité" sont évidents pour les enseignants de terrain mais évidemment, ces choses là sont toujours conçues par des "experts" qui ont parfois vaguement entendus des professeurs sans les écouter...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Ruthven le Mar 31 Oct 2017 - 21:22
Je lis ceci :

http://www.vousnousils.fr/2017/10/31/le-nouvel-apb-garantit-une-place-dans-le-cursus-demande-mais-pas-forcement-a-lendroit-souhaite-blanquer-609043

Sur Europe 1, Jean-Michel Blanquer a assuré que le nouveau système garantira à chaque étudiant une place dans le cursus de son choix, « mais pas forcément à l’endroit » qu’il souhaitait. Le ministre a précisé que l’étudiant pouvait se voir proposer une place dans une université située dans la même région que son lieu d’habitation s’il n’y avait plus de place dans celle demandée.

Mais je ne trouve pas cela dans le dossier de communication : dans les filières en tension, les licences deviennent bien sélectives dans les faits, non ?

p. 22 :"Si pour des raisons de capacité d'accueil, l'université ne peut admettre tous les candidats, la priorité sera donnée à ceux dont le parcours, la motivation et le projet sont le plus cohérent avec la formation choisie."
archeboc
Esprit éclairé

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par archeboc le Mer 1 Nov 2017 - 0:56
@Ruthven a écrit:p. 22 :"Si pour des raisons de capacité d'accueil, l'université ne peut admettre tous les candidats, la priorité sera donnée à ceux dont le parcours, la motivation et le projet sont le plus cohérent avec la formation choisie."

Mais en dehors de cela, pas de sélection. Tout baigne.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Ruthven
Monarque

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Ruthven le Mer 1 Nov 2017 - 9:41
Quelques éléments du projet de loi sur Educpro :

http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/entree-a-l-universite-le-projet-de-loi-relatif-a-l-orientation-et-a-la-reussite-des-etudiants-acte-la-reforme.html

Les licences en tension deviennent bien sélectives ; les candidats qui n'auront aucune proposition seront affectés par le recteur ( ... là où il y a de la place (même si ce n'est pas dit comme cela)).
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Kimberlite le Mer 1 Nov 2017 - 10:30
@Ruthven a écrit:Sur Europe 1, Jean-Michel Blanquer a assuré que le nouveau système garantira à chaque étudiant une place dans le cursus de son choix, « mais pas forcément à l’endroit » qu’il souhaitait. Le ministre a précisé que l’étudiant pouvait se voir proposer une place dans une université située dans la même région que son lieu d’habitation s’il n’y avait plus de place dans celle demandée.
Si on fait se balader des étudiants d'un bout à l'autre des régions, ça va poser des problèmes de places dans les cités U, des problèmes de transport, et risque de coûter plus en allocations logement.
Quant à savoir si ça favorisera leur réussite :blague: ...
K

_________________
Spoiler:
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par ycombe le Mer 1 Nov 2017 - 10:59
il y a des staps et des paces dans lesquels il reste des places en RP cette année?

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
lisa81
Niveau 4

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par lisa81 le Mer 1 Nov 2017 - 11:45
@ycombe a écrit:il y a des staps et des paces dans lesquels il reste des places en RP cette année?

En PACES je ne sais pas mais en STAPS seules les Antilles offraient des places en procédure complémentaire cette année.
Edit:
D'ailleurs c'est encore en ligne:
https://dossier.admission-postbac.fr/Postbac/complementaire.recherche.info

Pour PACES il restait donc des places en Métropole mais pas en RP
Harnache
Niveau 6

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Harnache le Mer 1 Nov 2017 - 12:18
@ycombe a écrit:il y a des staps et des paces dans lesquels il reste des places en RP cette année?

Je suis toujours surprise par le nombre d'élèves qui choisissent cette filière, pour faire quoi en définitive ? Prof d'EPS, ne serait t il pas plus efficace de diriger ses jeunes vers des BPJEPS. En effet, cette filière est bouchée et fabrique des chômeurs en puissance !
Contenu sponsorisé

Re: Accès à l'enseignement supérieur : les annonces du 30 octobre 2017

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum