Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Will.T le Mar 31 Oct 2017 - 14:33
educpro a écrit:
Lors de l'annonce du Plan étudiants du 30 octobre 2017, Jean-Michel Blanquer a officialisé la mission de Pierre Mathiot sur la réforme du lycée et du baccalauréat. L'universitaire explique, dans une interview exclusive à EducPros, la manière dont il compte remplir cette mission.


Vous allez mener la mission pour la réforme sur le lycée et le baccalauréat, qui débutera "prochainement", selon Jean-Michel Blanquer. Selon vous, pourquoi le ministre vous l'a-t-il proposée ?
Comme on le présente comme un homme de droite, c'est bien que l'on me présente, moi, comme un homme de gauche. Comme cela, nous ferons une réforme bipartisane ! Plus sérieusement, je pense que la proposition qui m'a été faite par le ministre renvoie à plusieurs éléments. Nous nous connaissons depuis longtemps, nous avons été collègues et nous entretenons, je crois, une relation de confiance. Il sait donc que j'ai une certaine liberté de langage et une appétence pour le débat et l'échange.
Je pense aussi, par mon parcours, représenter une sorte de compromis entre le monde des écoles et celui de l'université. J'ai une bonne connaissance du lycée, grâce au programme de démocratisation PEI (programme d'études intégrées) que j'ai mis en place à Sciences Po Lille en 2007, dont je m'occupe encore, et que Jean-Michel Blanquer avait fortement soutenu lorsqu'il était Dgesco (Directeur général de l'enseignement scolaire). Enfin, je suis un ancien lycéen de province, boursier de la République, et un parent qui vient d'en terminer avec quatorze ans de lycée, ce qui me permet également de faire valoir une expérience d'usage.

http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/pierre-mathiot.html
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Seifer le Mar 31 Oct 2017 - 14:38
Un "homme de gauche" qui a failli être candidat de LREM aux sénatoriales.

Cela ne me dit rien qui vaille.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
Will.T
Prophète

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Will.T le Mar 31 Oct 2017 - 14:45
Je n'ai rien a redire à ça : "Il faut que les bacheliers scientifiques soient vraiment prêts pour les filières scientifiques du supérieur. Il faut qu'un 18 au bac vaille réellement un 18. Aujourd'hui, presque 50 % des bacheliers mention très bien obtiennent ce résultat grâce aux points supplémentaires des options facultatives. Cet exemple, parmi d'autres, m'interpelle un peu..."

On verra ce qu'il en restera à la fin !
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par micaschiste le Mar 31 Oct 2017 - 14:51
l'une des questions que nous devrons nous poser concerne la date des épreuves du bac si nous voulons qu'un jour les notes obtenues soient prises en compte dans la nouvelle application qui remplacera APB

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Will.T
Prophète

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Will.T le Mar 31 Oct 2017 - 14:53
@micaschiste a écrit:
l'une des questions que nous devrons nous poser concerne la date des épreuves du bac si nous voulons qu'un jour les notes obtenues soient prises en compte dans la nouvelle application qui remplacera APB
Ben, ce n'est pas faux !
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par boris vassiliev le Mar 31 Oct 2017 - 15:00
Si déjà le 3e trimestre pouvait être pris en compte, ça éviterait la démobilisation d'une partie des élèves.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
LetoIV
Niveau 1

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par LetoIV le Mar 31 Oct 2017 - 15:02
On peut aussi imaginer que les tours d'affectation du nouvel APB se fassent tous après que les résultats du bac sont disponibles.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par micaschiste le Mar 31 Oct 2017 - 15:04
@Will.T a écrit:
@micaschiste a écrit:
l'une des questions que nous devrons nous poser concerne la date des épreuves du bac si nous voulons qu'un jour les notes obtenues soient prises en compte dans la nouvelle application qui remplacera APB
Ben, ce n'est pas faux !
Tout à fait, mais je m'interroge sur les éventuelles conséquences : avancement du bac (ou prise en compte d'épreuves en contrôle continu) ? résultats du futur APB reculés ?
Bref, attendons...

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Bouboule le Mar 31 Oct 2017 - 15:17
Qu'on laisse plusieurs jours aux élèves pour répondre me paraît naturel mais les attentes entre deux tours d'APB pour que les établissements ajustent leurs demandes, c'est un peu longuet. Il suffirait de leur donner accès à un peu plus de données, non ?
Il y a aussi tout un tas de dossiers qui ne posent aucun problème pour être acceptés, on pourrait vite déblayer ces cas-là.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Ruthven le Mar 31 Oct 2017 - 15:44
@LetoIV a écrit:On peut aussi imaginer que les tours d'affectation du nouvel APB se fassent tous après que les résultats du bac sont disponibles.

La procédure pour le nouvel APB doit être plus courte, les résultats tomberont en mai (et seront suspendus pendant le bac).
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Ruthven le Mar 31 Oct 2017 - 15:59
@Will.T a écrit:Je n'ai rien a redire à ça : "Il faut que les bacheliers scientifiques soient vraiment prêts pour les filières scientifiques du supérieur. Il faut qu'un 18 au bac vaille réellement un 18. Aujourd'hui, presque 50 % des bacheliers mention très bien obtiennent ce résultat grâce aux points supplémentaires des options facultatives. Cet exemple, parmi d'autres, m'interpelle un peu..."

On verra ce qu'il en restera à la fin !

C'est un discours traditionnel à charge contre les options. Ce ne sont pas ceux qui sont à 18 même avec option qui rament dans le supérieur, ceux sont qui peinent à avoir une mention AB, et ceux-là n'ont pas toujours des options ...

Si je ne me trompe pas, un élève qui aurait deux options, une langue ancienne et une autre option et qui obtiendrait 20 dans chacune des options, devrait avoir autour de 15 dans toutes les autres matières pour obtenir la mention TB.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Celeborn le Mar 31 Oct 2017 - 16:00
@Will.T a écrit:
@micaschiste a écrit:
l'une des questions que nous devrons nous poser concerne la date des épreuves du bac si nous voulons qu'un jour les notes obtenues soient prises en compte dans la nouvelle application qui remplacera APB
Ben, ce n'est pas faux !

La prise en compte des notes du bac dans l'appli est même une proposition d'une organisation syndicale que je connais bien Wink .

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
henriette
Médiateur

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par henriette le Mar 31 Oct 2017 - 16:22
C'est sûr que si le bac se réduit à 4 épreuves comme il en a été question, ça réduira sensiblement les délais...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
archeboc
Esprit éclairé

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par archeboc le Mar 31 Oct 2017 - 16:49
@Ruthven a écrit:
@Will.T a écrit:Je n'ai rien a redire à ça : "Il faut que les bacheliers scientifiques soient vraiment prêts pour les filières scientifiques du supérieur. Il faut qu'un 18 au bac vaille réellement un 18. Aujourd'hui, presque 50 % des bacheliers mention très bien obtiennent ce résultat grâce aux points supplémentaires des options facultatives. Cet exemple, parmi d'autres, m'interpelle un peu..."

On verra ce qu'il en restera à la fin !

C'est un discours traditionnel à charge contre les options. Ce ne sont pas ceux qui sont à 18 même avec option qui rament dans le supérieur, ceux sont qui peinent à avoir une mention AB, et ceux-là n'ont pas toujours des options ...

Si je ne me trompe pas, un élève qui aurait deux options, une langue ancienne et une autre option et qui obtiendrait 20 dans chacune des options, devrait avoir autour de 15 dans toutes les autres matières pour obtenir la mention TB.

En même temps, le gars qui réforme le bac, si il dit : "stop aux touristes qui décrochent un bac S avec des 6 et des 7 en math et en physiques", il sera nettement moins populaire, et il ne pourra pas réformer grand chose. Mais de toute façon, il n'y a pas de place au lycée pour accueillir plus de recalés du bac. Donc sauf si le gouvernement arrive à les mettre sur des MOOC, les touristes continueront de décrocher leur bac et la réforme de ce monsieur sera un leurre : on continuera à primer des élèves scientifiques incapables d'appliquer Thalès, et des littéraires qui lisent moins de deux livres dans l'année.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
fifi51
Habitué du forum

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par fifi51 le Mar 31 Oct 2017 - 17:22
@archeboc a écrit:

En même temps, le gars qui réforme le bac, si il dit : "stop aux touristes qui décrochent un bac S avec des 6 et des 7 en math et en physiques", il sera nettement moins populaire, et il ne pourra pas réformer grand chose. Mais de toute façon, il n'y a pas de place au lycée pour accueillir plus de recalés du bac. Donc sauf si le gouvernement arrive à les mettre sur des MOOC, les touristes continueront de décrocher leur bac et la réforme de ce monsieur sera un leurre : on continuera à primer des élèves scientifiques incapables d'appliquer Thalès, et des littéraires qui lisent moins de deux livres dans l'année.
Si j'en crois l'entrefilet dans le canard enchaîné d'il y a 15 jours (il me semble), le (pour l'instant virtuel) surplus de redoublants dans l'éducation nationale n'est pas budgétisé.
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Bouboule le Mar 31 Oct 2017 - 17:28
Même si je ne suis pas très convaincu de leur fiabilité, je trouverais naturel qu'on compte les notes du bac, c'est de toute façon mieux qu'un tirage au sort.
ddalcatel
Niveau 8

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par ddalcatel le Mar 31 Oct 2017 - 17:56
Dans mon lycée, la sélection des étudiants de bts nous prend 15 jours. Impossible donc de prendre en compte les notes du bac, sauf à le placer début mai... Ou alors il faudra les sélectionner n'importe comment, un genre de tirage au sort.
De toutes façons nous ne regardons jamais les notes du bac (épreuves anticipées ou bac pour les étudiants étant déjà dans le supérieur et en réorientation). Trop délirantes !


Dernière édition par ddalcatel le Mar 31 Oct 2017 - 18:24, édité 1 fois
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Laotzi le Mar 31 Oct 2017 - 18:12
Dire que l'on veut que les notes de bac soient prises en compte, cela nécessite forcément d'ajuster les calendriers et donc probablement d'avancer le ba. Ou alors s'il sous entendu un bac passant majoritairement au contrôle continu, je ne vois pas bien la différence avec le fait de prendre en compte les résultats trimestriels.
D'autre part, si le nouveau bac doit rentrer en application à la session 2021 (et donc 2020 s'il reste des épreuves anticipées), cela signifie que la nouvelle classe de seconde doit rentrer en application en septembre 2018 avec nouveaux programmes etc. Si la mission n'a même pas encore commencée, je ne vois pas bien comment cela est possible (ou alors on fera comme pour la réforme du collège, tout en même temps mais cela voudrait dire des élèves engagés dans une filière qui serait modifiée en cours de route au niveau des horaires, programmes et coefficients...).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
lisa81
Niveau 4

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par lisa81 le Mar 31 Oct 2017 - 18:34
@Will.T a écrit:Je n'ai rien a redire à ça : "Il faut que les bacheliers scientifiques soient vraiment prêts pour les filières scientifiques du supérieur. Il faut qu'un 18 au bac vaille réellement un 18. Aujourd'hui, presque 50 % des bacheliers mention très bien obtiennent ce résultat grâce aux points supplémentaires des options facultatives. Cet exemple, parmi d'autres, m'interpelle un peu..."

On verra ce qu'il en restera à la fin !

Si on veut que les bacheliers scientifiques soient prêts pour les filières scientifiques du supérieur il faut augmenter les exigences en classe de seconde...et en amont. Pour l'instant on oriente en S des élèves Sérieux et Scolaires qui majoritairement n'ont pas d'idée précise sur leur future orientation post bac ( rien d'anormal à 15 ans ). C'est en étant confrontés en première ou terminale pour la première fois à certaines difficultés qu'ils réalisent qu'ils ne sont pas faits pour des études scientifiques. En général comme ils sont sérieux ils décrochent leur bac et réussissent bien dans le supérieur dans des filières non-scientifiques. Effectivement cela pose deux problèmes:
1) La filière scientifique s'adapte à ce profil d'élève
2) Ces "faux" S prennent  des places dans le supérieur en Droit, Commerce, Psycho...alors qu'on préfèrerait les voir dans des filières scientifiques.

Je pense que le lycée actuel est hérité d'un temps où la scolarité était jalonnée de paliers d'orientation. Sélection à l'entrée au collège, puis à l'entrée en 4ème, puis à l'entrée en seconde  , sélection à l'entrée en première....En filière S les élèves avaient tous sinon le goût au moins des aptitudes pour les sciences et les programmes étaient exigeants.

Peut être faudrait-il se poser la question de la pertinence des filières actuelles?
avatar
Will.T
Prophète

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Will.T le Mar 31 Oct 2017 - 18:44
@lisa81 a écrit:Peut être faudrait-il se poser la question de la pertinence des filières actuelles?

Je suis persuadé qu'elles vont disparaitre.
Tous les efforts pour supprimer la hiérarchie des filières ("suprématie" de la filière "scientifique", désertion de la filière littéraire...) ont échoué. le seul moyen d'y arriver est de supprimer les filières.
On se dirige vers un bac avec des UV (a priori 4, comme annoncé depuis qq temps).

avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par wanax le Mar 31 Oct 2017 - 19:49
J'ai une bonne connaissance du lycée, grâce au programme de démocratisation PEI (programme d'études intégrées) que j'ai mis en place à Sciences Po Lille en 2007
Moi j'ai une bonne connaissance de la danse classique, ma soeur en a beaucoup fait.
Sciences Po... je ne comprends pas comment un pays civilisé comme la France a pu laisser la parole et le pouvoir à ces gens-là...Enfin, si, je comprends, les fils et filles de bonne famille sont honteusement placés à égalité dans les autres parcours.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par trompettemarine le Mar 31 Oct 2017 - 19:53
Razz

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par boris vassiliev le Mar 31 Oct 2017 - 20:06
J'ai une bonne connaissance du lycée, grâce au programme de démocratisation PEI (programme d'études intégrées) que j'ai mis en place à Sciences Po Lille en 2007
Il faut oser, quand même : avoir au mieux rencontré quelques lycéens motivés pour préparer le concours commun et échangé avec quelques profs et/ou CPE qui relaient le dispositif PEI dans leur lycée, et dire qu'on a une bonne connaissance du lycée...

Comme disait Charles Denner :

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Ruthven le Mar 31 Oct 2017 - 20:17
@Laotzi a écrit:
D'autre part, si le nouveau bac doit rentrer en application à la session 2021 (et donc 2020 s'il reste des épreuves anticipées), cela signifie que la nouvelle classe de seconde doit rentrer en application en septembre 2018 avec nouveaux programmes etc. Si la mission n'a même pas encore commencée, je ne vois pas bien comment cela est possible .

C'est pourtant ce qui est annoncé ... Nouvelle seconde en 2018. Il faut espérer qu'ils reviendront à plus de réalisme pour ne pas faire une réforme en catastrophe.
avatar
fifi51
Habitué du forum

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par fifi51 le Mar 31 Oct 2017 - 20:22
@lisa81 a écrit:
Si on veut que les bacheliers scientifiques soient prêts pour les filières scientifiques du supérieur il faut augmenter les exigences en classe de seconde...et en amont. Pour l'instant on oriente en S des élèves Sérieux et Scolaires qui majoritairement n'ont pas d'idée précise sur leur future orientation post bac ( rien d'anormal à 15 ans ). C'est en étant confrontés en première ou terminale pour la première fois à certaines difficultés qu'ils réalisent qu'ils ne sont pas faits pour des études scientifiques. En général comme ils sont sérieux ils décrochent leur bac et réussissent bien dans le supérieur dans des filières non-scientifiques. Effectivement cela pose deux problèmes:
1) La filière scientifique s'adapte à ce profil d'élève
2) Ces "faux" S prennent  des places dans le supérieur en Droit, Commerce, Psycho...alors qu'on préfèrerait les voir dans des filières scientifiques.

Je pense que le lycée actuel est hérité d'un temps où la scolarité était jalonnée de paliers d'orientation. Sélection à l'entrée au collège, puis à l'entrée en 4ème, puis à l'entrée en seconde  , sélection à l'entrée en première....En filière S les élèves avaient tous sinon le goût au moins des aptitudes pour les sciences et les programmes étaient exigeants.

Peut être faudrait-il se poser la question de la pertinence des filières actuelles?

Cela a toujours existé. La part des S dans les bacheliers généraux est relativement stable sur 50 ans (autour de 50%). Mais entièrement d'accord pour élever le niveau d'exigence en sciences en série scientifique.

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
Contenu sponsorisé

Re: Pierre Mathiot : "Je n'ai pas accepté cette mission sur le bac pour faire des ajustements techniques"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum