Des progressions de grammaire...

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 12:12

Je n'ai pas de petits, cette année. Mais mes Troisième sont faibles aussi - faibles mais scolaires : on prenant les choses bien méthodiquement, on y arrive - et je progresse plus lentement avec eux qu'avec mes Quatrième, que je connais pour partie depuis deux ans, et qui ont de bonnes bases en grammaire : avec ces derniers, j'ai pu passer assez vite sur les rappels relatifs aux classes grammaticales et me concentrer sur les conjugaisons (nous avons revu tous les temps de l'indicatif) ; nous avons introduit le travail sur les fonctions en terminant sur les prépositions et leur rôle. Mes Troisième, eux, confondaient encore nom et verbe : vous pensez bien que je ne pouvais pas laisser passer ça : j'ai été obligée de refaire avec eux des leçons et des exercices sur ces deux grandes classes que je réserve d'ordinaire aux... Cinquième ! Du coup, avant la Toussaint, nous avons tout juste eu le temps de revoir, outre les classes grammaticales, les conjugaisons régulières avec la fonction sujet. J'ai l'impression que ça n'avance pas - mais pas moyen de faire plus vite sans perdre la moitié des élèves en route.
Dans l'une comme dans l'autre classe, je viens de commencer (à la rentrée) le travail sur la phrase complexe pour pouvoir analyser des propositions à chaque fonction étudiée.
Voilà pour mes progressions.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 12:20

C'est pour les 4èmes que ma progression pèche le plus. J'ai l'impression que tout ce que j'ai fait s'est mal engagé : j'ai vu les classes grammaticales toutes ensemble, et je pense qu'ils n'ont pas tout retenu, voire pas compris grand-chose. J'ai revu le présent et passé composé en conjugaison, les valeurs du présent, et c'est tout. Avec 4 heures, je le jure, je m'arrache les cheveux.
Je crois que je dois absolument me prendre le nombre de séances que j'ai en tout, et caler sur deux heures ou une heure et demi (sinon, c'est trop léger aussi sur les textes) les points de langue. Je déciderai d'aller plus ou moins vite en fonction de leurs besoins. Je ne peux pas faire maintenant une évaluation d'ensemble, mais peut-être au fur et à mesure.
J'en ai marre, je n'arrive pas à avoir les idées claires ! J'aurais besoin de recul et je suis obligée d'avancer tête baissée.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 12:41

Ne t'inquiète pas Passerose, ça nous arrive à tous de foirer un truc un autre. Moi, cette année encore, c'est sur les conjugaisons de Troisième que j'ai voulu aller trop vite. Ils sont vraiment trop faibles : après une présentation générale des régularités de l'indicatif et un approfondissement du passé simple (seul temps que je comptais détailler), j'ai dû revenir sur le présent, la notion de groupes qui n'était pas acquise : un peu bizarre, comme progression, le présent après des rappels généraux et le passé simple mais voilà, il vaut mieux prendre acte des ratés et reprendre les choses qui nécessitent de l'être plutôt que de faire semblant que c'est acquis. Non seulement cela ne pourra pas t'être reproché mais tu pourras même dire à un éventuel inspecteur que tu prends en compte les acquis réels des élèves et que tu sais remettre en cause ta progression prévue : un point pour toi.
Si tu as l'impression que tu es allée trop vite sur les classes grammaticales, dis-le aux élèves et recommence en détaillant davantage : si tu leur présente cela comme une aide, une prise en compte de leurs difficultés, ils devraient t'en être reconnaissants.
C'est vrai que c'est très dur avec les horaires de 4e. D'après ce que tu décris, je ne saurais que te conseiller de t'astreindre à répartir tes heures moitié-moitié : qu'il pleuve, qu'il vante, qu'il neige, tu consacres deux heures à la langue et deux heures à l'étude des textes / rédaction. Le cadre de tes séquences va peut-être exploser, mais tu verras que tu y gagneras une meilleure organisation, le sentiment de mieux avancer en langue et que, finalement, tu feras davantage de choses dans le peu de temps qui nous est imparti. Ca vaut la peine d'essayer, quitte à laisser tomber si tu te rends compte que cette organisation ne te convient pas.


Dernière édition par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 13:45, édité 1 fois

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 13:14

Je me suis donné un cadre : une progression 6ème, un plus lourde 5ème-4ème :
PROGRESSION GRAMMATICALE
DE 6ème



Le nom

Le verbe

La phrase simple et sa ponctuation

Les types de phrases

Déclarative

interrogative

La phrase interrogative


Le groupe nominal

Les déterminants (les articles ; les adjectifs démonstratifs et possessifs)

L’adjectif qualificatif (épithète)


Les fonctions liées au verbe :

Sujet

Attribut du sujet

COD et COI (le verbe transitif)


Le pronom

Personnel (les pronoms sujet et compléments d’objet)

Démonstratif et possessif


Les compléments circonstanciels

Temps et lieu

Moyen, manière

Les prépositions

Les adverbes


La phrase complexe (initiation)

La juxtaposition

La coordination
PROGRESSION GRAMMATICALE
DE 5ème / 4ème






Les natures de mots

La phrase simple et sa ponctuation

La phrase complexe : les propositions dans la phrase (juxtaposées, coordonnées, subordonnées)


Le groupe nominal

Les déterminants (les articles ; les adjectifs démonstratifs et possessifs, l’adjectif numéral et cardinal)

L’adjectif qualificatif (épithète liée et détachée)

Les degrés de l’adjectif (degrés d’intensité ; degrés de comparaison ; le superlatif)

La fonction complément du nom


Les fonctions liées au verbe :

Sujet

Attribut du sujet (verbes d’état)

COD et COI (le verbe transitif)

La forme passive (le complément d’agent)

Les compléments essentiels (lieu, temps, mesure)


Le pronom

Personnel (les pronoms sujet et compléments d’objet)

Démonstratif et possessif

Le pronom relatif

Les pronoms adverbiaux en et y


Les types de phrases

La phrase interrogative (pronoms et adjectifs interrogatifs)

La phrase exclamative (adjectifs et pronoms exclamatifs)

La phrase injonctive

Les formes de phrases : la phrase affirmative – la phrase négative


Les compléments circonstanciels

Manière, moyen, but

Les prépositions

Les adverbes


Les propositions :

Les différentes subordonnées (relative et conjonctive)

La subordonnée interrogative indirecte

Je ne suis pas sûre que je puisse faire cela en l'état, mais cela me permettra d'avoir une base à suivre et sur laquelle broder.
Merci beaucoup, Véronique, pour ton aide précieuse. Je ne sais pas si j'aurais réussi à m'y mettre sans cela, j'étais vraiment perdue.
Est-ce que tu fais une progression d'orthographe liée à la grammaire ? C'est ce que j'avais prévu aussi, en consacrant une de mes deux heures soit à l'orthographe, soit au vocabulaire.


Dernière édition par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 14:55, édité 1 fois

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 14:03

L'orthographe, mise à part la conjugaison, j'ai beaucoup de mal à lui trouver une place dans nos horaires maigrichons. Je fais peu de leçons d'orthographe à proprement parler : des rappels sur les accords dans le GN, la distinction -er / -é, quelques leçons sur certains homophones à l'occasion des leçons de grammaire. Mais dans l'ensemble, je travaille surtout l'orthographe en lien avec l'écriture (les élèves ont une ote d'orthographe à chaque rédaction) + les dictées, tant il me semble que l'essentiel, en orthographe, c'est pratiquer, développer des réflexes, mettre en oeuvre encore et encore.

A part ça, elle est pas mal, ta progression grammaticale. Bon, évidemment, penser revoir un truc aussi fondamental que les classes grammaticales dans leur ensemble en une leçon, c'était un peu optimiste, mais l'ensemble n'est pas aussi incohérent que ce que tu as l'air de dire.

Juste quelques remarques :
- D'après mon expérience, on gagne beaucoup à introduire le plus tôt possible la notion de proposition. Tu peux le faire juste après le travail sur la phrase simple, en montrant la différence entre phrase simple et phrase complexe, en commençant par des cas simples (juxtaposition). Cela te permettra de donner en analyse fonctionnelle des exemples avec des propositions. Les élèves se mettront progressivement dans la tête, sans même s'en rendre compte, que certaines propositions ont fonction dans la phrase. Au moment de définir les subordonnées, cela te facilitera grandement la tâche ; quant aux élèves, tu pourras leur montrer que ce n'est pas la peine de s'affoler : analyser la fonction de propositions, ils le font déjà depuis longtemps sans le savoir, à travers les exercices d'analyse grammaticale.
- Pour la structuration de la phrase aussi bien que pour la formation au raisonnement grammatical, le travail sur les fonctions élémentaires est plus important que le travail sur le GN : à ta place, j'inverserais ces deux parties. Par ailleurs, la distinction entre compléments essentiels et compléments facultatifs est très peu opérante et tend à embrouiller les élèves (je ferai un message spécial là-dessus pour développer ce que j'avance mais pour l'instant, j'essaie de ne pas trop m'éparpiller) et détourne les élèves des oppositions essentielles : sujet / objet ; sujet / attribut ; objet / attribut ; objet / circonstance.
Si déjà on arrive à poser clairement ces quatre concepts, c'est très bien. D'ailleurs, les nouveaux programmes, plus raisonnables vis-à-vis des apports de la linguistique, ne parlent plus de compléments essentiels / facultatifs mais reviennent à la bonne vieille opposition objet / circonstance. A mon avis, mieux vaut prendre un peu d'avance sur la mise en oeuvre des programmes. Ta progression y gagnera en clarté.
- Enfin, si tu ne veux pas connaître les mêmes déboires qu'avec les classes grammaticales, je te conseille d'être beaucoup plus progressive dans l'étude de la phrase complexe. (Je développe dans un autre post).

Bon travail,
V.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 14:10

Paresseuse, je copie un message publié sur une autre liste à propos de la distinction complément essentiel / complément facultatif.

La distinction complément essentiel / circonstantiel est fort peu opérante. Elle
ne sert qu'à tenter de faire l'économie du passage par certains concepts
grammaticaux, notamment celui d'objet, ce qui est désastreux du point de vue de
la compréhension de ces concepts (puisque justement on en reste en-deçà du
concept).


Toute la grammaire de phrase d'aujourd'hui se réduit à
des considérations très discutables sur la distributivité des éléments de la
phrase.


Axiome n°1 : le COD est un complément essentiel, non
supprimable. Ex : Je mange des radis. Il est évident que l'on ne peut pas dire :
je mange.


Axiome n°2 : le CC est un complément non essentiel,
supprimable, déplaçable. Ex : Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir
d'amour. Cette phrase, comme chacun sait, se paraphrase allègrement en : Vos
beaux yeux d'amour mourir me font.


Axiome n°3 : l'axiome n°2 est vrai sauf lorsqu'il est
faux. Et d'aucuns de parler de complément circonstanciel essentiel. Comprenne
qui pourra (pas les élèves en tout cas).


Le conseil du jour : laissez tomber cela. A la
Sorbonne, on en cause, c'est leur boulot (et paraît que la dernière mode, c'est
le complément circonstanciel intégré : ça en jette, hein ?). En classe, on reste
modeste. En classe, on se contente de parler de la construction des verbes. Il y
a des verbes intransitifs, qui se construisent sans CO, et des verbes
transitifs. Ca, c'est sûr, dur, éprouvé. En plus, une leçon sur la transitivité
permet :

- de comprendre enfin la notion d'objet (et pas de
"bellemarquiser" lamentablement pour tenter de savoir si tel groupe est
déplaçable ou pas donc si c'est un COD ou pas, raisonnement qui n'en est pas un)
;

- de mieux se servir du dictionnaire pour trouver plus
efficacement le sens d'un mot en se servant des abréviations v. tr., v. intr. et
en apprenant à être attentif, dans un texte, à la construction d'un verbe
;

- de travailler la maîtrise de ces constructions, à
l'écrit, en lien avec le sens des verbes.


On travaille de même sur la construction des verbes
d'état qui appellent aussi un complément, lequel n'est pas un objet différent du
sujet : et hop, voilà l'attribut expliqué.


Eventuellement, on remarque que certains verbes se
construisent avec un complément qui n'est pas un objet (peser 50 kg et peser sa
valise, ce n'est pas la même construction) mais on ne va pas plus loin. De toute
façon, je ne suis pas capable d'aller plus loin. Je ne sais pas quelle est la
fonction de ces "50 kg" (complément circonstanciel, complément essentiel de
poids,...), y a pas deux grammairiens qui disent la même chose, et je m'en fous.
Si mes élèves ont compris comment se construisent les verbes, ce que ça induit
sur leur sens, s'ils sont capables de repérer sans hésitation COD et attribut
et d'identifier les principaux CC, je suis largement satisfaite.


Alors dans "Pierre va à l'école", du moment que
l'élève identifie "à l'école" comme complément de lieu du verbe aller,
circonstanciel ou essentiel, c'est le cadet de mes soucis. Le plus simple est
d'uniformiser l'appellation CC pour tous les "indices de temps", de lieu,
etc, comme le demandent désormais les programmes : à défaut d'être capable, au collège, de décrire la langue de manière parfaitement fidèle et exhaustive, tentons d'adopter une terminologie commune, en commençant par respecter l'officielle - la grammaire sera d'autant moins nébuleuse pour nos élèves.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 14:53

Merci pour ces remarques dont je vais tenir compte, sur les fonctions liées au verbe avant le GN (ça tombe bien, j'y arrive ), et sur les compléments essentiels. Je passerai du temps sur la construction du verbe.
En 5ème, j'ai fait la phrase et les propositions, j'ai oublié de le mettre. Mais j'ai mis un exercice de repérage dans un texte et ils n'ont rien compris à la subordination. De plus, ils ne comprenaient pas que la proposition principale s'arrête au verbe (pour une conjonctive) parce que, je cite "ça veut rien dire, "il sait" tout seul." Comme quoi, ils ont bien compris que le COD était essentiel. Je m'en suis tirée en disant que le verbe était complété par la subordonnée. J'ai eu l'impression d'être allée trop vite.
Je n'ai pas été vigilante sur l'exercice choisi, qui induisait d'avoir déjà des connaissances plus complexes que le point où nous en sommes.
Je suis bien remotivée maintenant, et la machine se remet en route. Merci mille fois !!!

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Aëmiel le Sam 14 Nov 2009 - 14:58

Une certaine forme de fatigue et de découragement ici : je rêve d'un manuel de langue, avec des vraies progressions (et pas des trucs bizarrement classés), des vrais exercices, le tout pour les 4è/3è.

Personne n'aurait une référence ?

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 14:59

Grammaire française, de Mauffrey et Cohen, Hachette.

Et dans un an et demi, Terre des Lettres...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Aëmiel le Sam 14 Nov 2009 - 15:00

Merci Véronique ! (j'avais bien repéré la prochaine venue de Terre des Lettres)

Edit : bon sang, rien à moins de 39 euros !!

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 15:23

Et bien, pour les 5èmes, je ne manquerai pas le Terre des Lettres cette fois-ci ! Vous êtes en vous même une excellente publicité pour le manuel.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 15:32

sérafina a écrit:Merci Véronique ! (j'avais bien repéré la prochaine venue de Terre des Lettres)

Edit : bon sang, rien à moins de 39 euros !!

Les Mauffret et Cohen sont en occasion pourtant. J'ai commandé le 6ème et 5ème. Mais effectivement, le bouquin 4ème-3ème était à près de 40 euros. Il y aura peut-être une occase un prochain jour ?

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 15:33

sérafina a écrit:Merci Véronique ! (j'avais bien repéré la prochaine venue de Terre des Lettres)

Edit : bon sang, rien à moins de 39 euros !!

Patientez un peu et créez une alerte sur un site comme Priceminister : on voit régulièrement passer cette grammaire à une dizaine d'euros, d'occasion, évidemment, mais ça ne change rien à la qualité du contenu. (A moins qu'à force que je fasse sa publicité, les enchères soient montées ?)

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 14 Nov 2009 - 15:38

Un petit conseil d'ami : pour trouver de bonnes grammaires, allez faire un tour du côté du rebut du CDI, là où traînent les vieux machins qui ne sont plus en accord avec les programmes, les grammaires d'avant les années 90, du temps où on faisait encore de la grammaire, quoi... La doc de mon établissement, qui est une bonne copine, et qui connaît mes "orientations pédagogiques" (des trucs encore plus trash que les orientations sexuelles, par les temps qui courent), m'a un jour prise dans un coin et déclaré : "J'ai fait du rangement, regarde ce que tu veux prendre : tout ce que tu me laisses part au pilon." J'ai récupéré de petits trésors, des trucs des années 70-80 - et même quelques volumes de l'anthologie d'Abraxas !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Sam 14 Nov 2009 - 15:53

Oui, c'est vrai : dans la réserve des manuels nous avons plein de vieilles grammaires et autres manuels de vocabulaire.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Dim 15 Nov 2009 - 14:50

@Passerose a écrit:Merci pour ces remarques dont je vais tenir compte, sur les fonctions liées au verbe avant le GN (ça tombe bien, j'y arrive ), et sur les compléments essentiels. Je passerai du temps sur la construction du verbe.
En 5ème, j'ai fait la phrase et les propositions, j'ai oublié de le mettre. Mais j'ai mis un exercice de repérage dans un texte et ils n'ont rien compris à la subordination.

C'est une très bonne idée, Passerose, d'avoir commencé tôt le travail sur la phrase complexe. Ne te laisse pas décourager par ce demi-échec. Tu travailles dans la bonne direction, il faut juste être plus progressive. Je te donne quelques trucs de collègue qui a l'habitude d'introduire tôt le travail sur les subordonnées.

Surtout, n'essaie pas de tout poser en même temps : la notion de proposition seule est subtile et demande à être travaillée, intégrée, avant même de parler de principale, subordonnée et indépendante, a fortiori de détailler les différentes subrdonnées et leurs fonctions. Quand tu définis la phrase complexe, fais travailler sur le simple découpage des propositions dans des cas très simples : propositions coordonnées ou juxtaposées. En 5e, puisque c'est le niveau dont nous parlons, tu trouveras plein d'exemples de propositions juxtaposées dans la Chanson de Geste, dont c'est une des marques stylistiques.

Je suppose que tu fais apprendre à tes élèves : deux propositions reliées par un simple signe de ponctuation sont juxtaposées ; deux propositions reliées par une conjonction de coordination sont coordonnées ? Et tu as raison.
Pour la subordination, au début, au lieu de te lancer dans des considérations très compliquées (pour les élèves) sur l'enchâssement ou le rôle de complément joué par les subordonnées, procède tout simplement de même : tu fais apprendre par coeur à tes élèves la liste des conjonctions de subordination (que, quand, comme, si, puisque, parce que, lorsque, si bien que, afin que...) exactement comme ils ont appris la liste des conjonctions de coordination et tu leur fais apprendre ceci : une proposition introduite par une conjonction de subordination est une proposition subordonnée. C'est tout. C'est tout simple.

Après, tu leur fais faire plein d'exercices de repérage des conjonctions de subordination et de délimitation des proposition (pour l'instant, on ne nomme que les subordonnées, on ne parle pas de principale, encore moins d'indépendante). D'un point de vue méthodologique, l'objectif, avant d'aller plus loin, c'est que les élèves repèrent au premier coup d'oeil les conjonctions de subordination et aient intégré qu'à cet endroit précis, il y a une proposition subordonnée qui commence.

Ainsi, les élèves n'ont pas à se poser de question existentielle, pas à faire de grands efforts de conceptualisation : la définition de la subordination n'est pas plus difficile que celle de la coordination. Ils se paient même le luxe de trouver enfantin ce repérage des propositions subordonnées.

Quand ça c'est acquis (et ça l'est très vite, même par les moins malins), tu peux affiner, définir prinicipale et indépendante, et approfondir la notion de subordonnée en montrant que cette proposition en complète toujours une autre. Ce dernier point, tu le réaliseras facilement par le biais de l'analyse grammaticale, en donnant des propositions en analyse fonctionnelle.

Ensuite, PSR vs PSC, et ça suffit largement pour des 5e. Après, on n'a plus qu'à répéter, multiplier les exercices, développer les méthodes et les automatismes en analyse logique.

Par ailleurs, je viens d'envoyer à la BDD, plus particulièrement à ton intention, mon travail de 5e sur la construction des verbes (transitifs ou intransitifs) et la notion de complément d'objet. Tu pourras jeter un coup d'oeil, comparer avec ce qui est proposer dans les manuels, et faire ta tambouille à partir de tout ça.

J'ajoute un petit "truc" pour aider les élèves nullissimes à identifier le COD (mais pas le genre de truc qu'on peut écrire)... On donne toujours aux élèves, comme critère de reconnaissance, la transformation passive, mais en général, ceux qui sont infoutus de trouver un COD ne sont pas plus doués pour la transformation passive et cela ne les avance guère. Ces élèves, je leur demande de passer par la langue schtroumpf (désolée, c'est le degré zéro du concept, mais ça marche) : ils remplacent le verbe de la phrase par schtroumpfer et ils doivent se demander : "la chose qui est schtroumpfée, c'est quoi ?" Si la question n'a pas de sens, c'est que la phrase ne contient pas de COD ; si elle marche, la réponse est le COD. Une manière détournée et "universelle" de leur faire pratiquer la transformation passive. C'est couillon, comme méthode d'identification, mais ça marche : avec ça, même Tiffany y arrivait - et si je dis que même Tiffany y arrive...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Dim 15 Nov 2009 - 14:58

Merci pour ces précisions - et je suis sûre que je ne suis pas la seule à qui cela va être utile ! J'ai eu une sorte de prescience pour cette astuce de faire reconnaître d'abord la conjonction, mais je n'avais pas su encore comment l'utiliser. Demain, je reprends avec eux propositions juxtaposées et coordonnées (parce qu'ils n'étaient pas au point pour le découpage - je fais mettre des barres, c'est peut-être mieux avec des crochets ?) et je comptais les faire travailler sur le sens des conjonctions de coordination, en leur faisant remplacer le signe de ponctuation par une conjonction, ou trouver la conjonction qu'il faut mettre entre deux propositions.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Dim 15 Nov 2009 - 15:00

Super. Ca va rouler...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par Passerose le Dim 15 Nov 2009 - 15:04

Merci.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par ariane le Sam 28 Aoû 2010 - 16:15

Help!!
Donnez moi une bibliographie des essentiels en grammaire pour un enseignant de collège (je précise que je débarque en collège, je n'ai pas grand chose en manuel, et encore moins en livre de grammaire!Merci!

ariane
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Sam 28 Aoû 2010 - 17:38

Pour préparer ses cours et faire le tour des notions et de leurs enjeux, la Grammaire de Riegel, Pellet et Riou.
Pour des leçons claires, complètes, et des exercices à foison, la grammaire de Mauffrey et Cohen.
Pour un retour à l'approche conceptuelle, une progression méthodique et des exercices progressifs, Terre des Lettres (mais il n'existe pour l'instant que pour le niveau 5e).
Pour le niveau 3e, un précis concis et efficace : Langue française 3e, de Cazanove, chez Nathan.
Pour les petites classes, tenter de se procurer, sur ebay ou ailleurs, une vieille Berthou-Voegelé CM : on n'a jamais fait mieux pour la clarté des explications.
Pour les exercices, j'ai entendu beaucoup de bien des cahiers de TD Bordas, mais je ne les ai jamais utilisés personnellement.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par ariane le Dim 29 Aoû 2010 - 10:29

Merci pour toutes ces références. que pensez-vous de La nouvelle grammaire du collège, de Magnard?

ariane
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Dim 29 Aoû 2010 - 13:57

Personnellement, je suis gênée par le manque de clarté de certaines leçons et un nombre relativement important d'erreurs.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par ariane le Dim 29 Aoû 2010 - 15:02

Aïe, zut alors!!! moi qui pensais avoir trouvé LE livre!!
Je vais me rabattre sur la grammaire de Mauffrey et Cohen, merci encore!

ariane
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par V.Marchais le Dim 29 Aoû 2010 - 15:10

Ce n'est qu'un avis personnel, Ariane. J'ai des collègues qui trouvaient très pratique, malgré ses défauts, cette grammaire en un seul volume. Ca n'a pas suffi à me convaincre mais un commentaire, c'est un peu court pour se faire un avis...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des progressions de grammaire...

Message par ariane le Dim 29 Aoû 2010 - 15:15

oui, bien sûr, mais je suis un peu dans l'urgence!! je développerai mon esprit critique plus tard!!!

sinon, pour les Mauffrey Cohen, peu importe l'année d'édition?

ariane
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum