Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Stanislas R
Niveau 4

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Stanislas R le Dim 31 Déc 2017, 08:23
Je passais juste pour lire où on en était dans le trolling, en même temps ce sont les vacances.


Dernière édition par Stanislas R le Mer 03 Jan 2018, 11:53, édité 1 fois
archeboc
Esprit éclairé

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par archeboc le Dim 31 Déc 2017, 09:10
Ya un autre moyen d'arrondir ses fins de mois, c'est de se faire payer pour dire du bien d'un produit ou d'un service sur internet. Il y a des cas où on se surprend à penser que le ravi de la crèche qui fait cela gratuitement est un gentil jobard. Mais tu ne peux pas savoir si en fait, par derrière, il n'est pas rétribué.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Celadon le Dim 31 Déc 2017, 09:26
"Rétribué par derrière"... Suspect
User21929
Expert

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par User21929 le Dim 31 Déc 2017, 10:08
@Stanislas R a écrit:Je passais juste pour lire où on en était dans le trolling, en même temps c'est les vacances.
"ce sont" professeur
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par RogerMartin le Dim 31 Déc 2017, 10:11
@Anaxagore a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Oh purée. Laughing

Rendez-nous Fracflo.

Qui est ce mythique Fracflo dont j'entends tout le temps parler ?

On a jamais su s'il le faisait exprès ou non.

Il est brièvement revenu hier soir... C'était comme une apparition I love you

www.neoprofs.org/t115504-presentation-du-gangster-de-la-sdp

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Mcready1
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Mcready1 le Dim 31 Déc 2017, 10:20
Joli ! Laughing
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par LaMaisonQuiRendFou le Dim 31 Déc 2017, 15:19
@RogerMartin a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Oh purée. Laughing

Rendez-nous Fracflo.

Qui est ce mythique Fracflo dont j'entends tout le temps parler ?

On a jamais su s'il le faisait exprès ou non.

Il est brièvement revenu hier soir... C'était comme une apparition I love you

www.neoprofs.org/t115504-presentation-du-gangster-de-la-sdp

Je suis curieux de savoir ce qu'il a pu faire pour mériter la peine de mort numérique sur neoprofs.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par stench le Dim 31 Déc 2017, 15:21
@Celadon a écrit:"Rétribué par derrière"... Suspect

Bah quoi ? C'est précisément à cet endroit que j'ai mal quand je vois ce qui m'est viré chaque fin de mois...

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Anaxagore le Dim 31 Déc 2017, 15:22
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:

Qui est ce mythique Fracflo dont j'entends tout le temps parler ?

On a jamais su s'il le faisait exprès ou non.

Il est brièvement revenu hier soir... C'était comme une apparition I love you

www.neoprofs.org/t115504-presentation-du-gangster-de-la-sdp

Je suis curieux de savoir ce qu'il a pu faire pour mériter la peine de mort numérique sur neoprofs.

FracFlo?

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par LaMaisonQuiRendFou le Dim 31 Déc 2017, 15:25
@Anaxagore a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Anaxagore a écrit:

On a jamais su s'il le faisait exprès ou non.

Il est brièvement revenu hier soir... C'était comme une apparition I love you

www.neoprofs.org/t115504-presentation-du-gangster-de-la-sdp

Je suis curieux de savoir ce qu'il a pu faire pour mériter la peine de mort numérique sur neoprofs.

FracFlo?

Eh bien oui !
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Anaxagore le Dim 31 Déc 2017, 15:27

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Celadon le Dim 31 Déc 2017, 15:30
Frac flo a été banni ?
Serait temps que je me réveille, moi, en fin d'année...
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par LaMaisonQuiRendFou le Dim 31 Déc 2017, 15:31
@Anaxagore a écrit:

Le multirécidiviste a eu droit à la peine maximale si je comprends bien...
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Kimberlite le Dim 31 Déc 2017, 23:54
jérémiemarseille a écrit:Dans la vie il y a ceux qui critiquent toujours tout et qui ne sont jamais contents et puis il y a les autres. Merci l'ambiance si vous êtes toujours en colère au boulot (entre collègues et face aux élèves).
C'est joli, la pensée binaire.

https://www.youtube.com/watch?v=P2W4FsDVKMY

(on peut prendre le mot creuser au sens propre ou figuré).

jérémiemarseille a écrit:Ah et bien merci! Je pense qu'on peut très bien assurer ses cours et donner des cours ailleurs (fac, cours, école). Tout ça est un choix de vie. Je ne pense pas que la compétence d'un professeur soit liée à son service. Au contraire, aller donner des cours développe des compétences différentes, le niveau de la fac muscle les cours du secondaire, ouvre l'esprit, sort le professeur de son cadre. J'aime la diversité des tâches, les situations variées.
Tu enseignes quoi? Dans quelle fac?
Parce que là, désolée mais j'ai quelques doutes.

J'aime beaucoup ton "travailler plus pour gagner plus". Fais des gosses et on en reparle. C'est bobonne qui les gardera en fait? Euh, non, j'ai rien dit, ne fais pas d'enfants. Après tout c'est mieux comme ça.

_________________
Spoiler:
User28419
Niveau 8

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par User28419 le Lun 01 Jan 2018, 00:22
Je suis gay, ça va être dur de faire des gosses...
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Babarette le Lun 01 Jan 2018, 02:11
@RogerMartin a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Oh purée. Laughing

Rendez-nous Fracflo.

Qui est ce mythique Fracflo dont j'entends tout le temps parler ?

On a jamais su s'il le faisait exprès ou non.

Il est brièvement revenu hier soir... C'était comme une apparition I love you

www.neoprofs.org/t115504-presentation-du-gangster-de-la-sdp

Oh non, c'est pas gnetil, la modération nous pique nos jouets !

Kimberlite: je ne dirais pas "fais des gosses": honnêtement, "travailler plus pour gagner plus" ne me fait pas rêver même sans avoir d'enfants. On peut avoir une vie personnelle très riche même sans enfants. Very Happy
Une chose est sûre, quand on en a, travailler plus, c'est les voir moins ET dépenser plus (garde) jusqu'à ce qu'ils soient assez grands.

Et au-delà de ça: oui tiens, tout le monde est admis pour donner des cours à la fac. En outre: oh ben non, ça n'aurait aucune incidence sur le recrutement des professeurs d'université s'ils étaient remplacés en grande partie par des professeurs qui font des heures sup.
D'ailleurs, les heures supplémentaires, ça n'a pas d'incidence sur le recrutement dans quelque profession que ce soit et puis, en période de plein emploi, avec si peu de personnes employables, il faut bien demander à chacun de travailler plus.
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Kimberlite le Lun 01 Jan 2018, 02:15
Barbarette, chacun fait ce qu'il veut. Mes propos n'étaient point une incitation en fait, je me suis mal exprimée (en plus, certains aimeraient en avoir, mais n'y arrivent pas).
Et je respecte totalement le fait de ne pas en avoir par choix (j'ai failli en faire partie et c'est le cas de pas mal de personnes autour de moi).

D'accord avec la suite de tes propos (ironiques).

_________________
Spoiler:
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Babarette le Lun 01 Jan 2018, 02:19
Vi, je comprends le sens de ce que tu voulais dire. Mais notre cher interlocuteur n'envisage pas d'imaginer la vie de quelqu'un qui a des enfants, forcément, LUI, ça ne le concerne pas, alors c'est cro dur.
C'est pour ça que j'ai écrit que je ne présenterais pas les choses comme ça, c'est plus "réfléchis un peu à ce qu'est la vie des autres", pas besoin de tester. Ah pour lui, si, manifestement. Ca m'épate.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par stench le Lun 01 Jan 2018, 11:36
jérémiemarseille a écrit:Ah et bien merci! Je pense qu'on peut très bien assurer ses cours et donner des cours ailleurs (fac, cours, école). Tout ça est un choix de vie. Je ne pense pas que la compétence d'un professeur soit liée à son service. Au contraire, aller donner des cours développe des compétences différentes, le niveau de la fac muscle les cours du secondaire, ouvre l'esprit, sort le professeur de son cadre. J'aime la diversité des tâches, les situations variées.

Super, c'est tellement évident que sur un autre fil tu demandes comment enseigner à la fac. Tu te fous pas un peu de nous ?

jérémiemarseille a écrit:moi je suis motivé et heureux de mon métier de professeur. Je vis les choses avec joie et plaisir.

D'où ta volonté de partir enseigner à la fac.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par LaMaisonQuiRendFou le Lun 01 Jan 2018, 14:08
@stench a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Ah et bien merci! Je pense qu'on peut très bien assurer ses cours et donner des cours ailleurs (fac, cours, école). Tout ça est un choix de vie. Je ne pense pas que la compétence d'un professeur soit liée à son service. Au contraire, aller donner des cours développe des compétences différentes, le niveau de la fac muscle les cours du secondaire, ouvre l'esprit, sort le professeur de son cadre. J'aime la diversité des tâches, les situations variées.

Super, c'est tellement évident que sur un autre fil tu demandes comment enseigner à la fac. Tu te fous pas un peu de nous ?

jérémiemarseille a écrit:moi je suis motivé et heureux de mon métier de professeur. Je vis les choses avec joie et plaisir.

D'où ta volonté de partir enseigner à la fac.

lol!
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Lefteris le Lun 01 Jan 2018, 17:55
On peut pas vous lâcher quelques jours sans retomber dans le HS.Very Happy  Le titre est  "par rapport à une autre catégorie A", pas par rapport à une caissière, à Duchmol dans le privé ou aux  enseignants d'autres pays qui ont d'autre statuts, d'autres niveaux de vie, et sur lesquels on peut gloser à l'infini.  Pas non plus par rapport à ce dont chacun estime avoir besoin pour vivre.
Donc, par rapport aux autres catégories A, le verdict est sans appel, ça a été largement démontré sur ce forum par ceux qui en viennent, ceux qui partent. On peut trépigner autant qu'on voudra, dire que ce n'est pas juste, qu'on veut pas, mais c'est comme ça et les chiffres des concours sont parlants : quand  il n'y a pas assez de candidats dans l'EN, où les jurys doivent en plus éliminer dans la liste utile pour maintenir un semblant de niveau,  quand des enseignants partent en catégorie B sans regrets, on se bouscule aux autres, le ratio candidats/ admis est de minimum 1 sur 10 , parfois 1 sur 15 ou 20 (Finances publiques, IRA, police...) . Non que les autres  fonctionnaires soient ultra-privilégiés, mais la dégradation du métier d'enseignant a été vertigineuse , avec une accélération ces dernières années,  et ça se sait.  Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les pouvoirs publics ont très bien pris la mesure du phénomène. Le faux étonnement ("Comment, en période de chômage massif, on ne trouve plus assez de monde ? ") permet de ne pas agir  et en fait, de laisser pourrir la situation jusqu'à ce qu'elle soit intenable, et même de continuer à porter coup sur coup (réformes, compétences, alourdissement des tâches gratuites, annonces anxiogènes permanentes, ,laisser-aller inouï dans la discipline de nombreux établissements...). Là il y aura un changement de recrutement, de statut, une EN à l'économie, avec un nivellement par le bas de fait, quel que soit le coût social et humain. C'est la conséquence logique de  l'idéologie anglo-saxonne/ OCDE qui est infusée mondialement, y compris dans l'UE, qui remplace peu à peu  la philosophie républicaine sous-tendue par une pensée dans la lignée de celle de Condorcet , considérant l'école comme la formation intellectuelle du citoyen. Dans la pensée marchande, 80% de la population n'a pas besoin d'une instruction très élevée, elle doit être utilitaire et former des travailleurs flexibles à moindre coût, notamment dans le domaine des services.  On garde quand même quelques vitrines  et évidemment on se repose sur le privé au maximum pour ceux qui ont les moyens.  
Il va de soi qu'un tel virage lie étroitement les examens nationaux , les disciplines et les statuts des enseignants, attaqués concomitamment, comme on vient de le voir dans les toutes dernières années et aujourd'hui. Il n'y a pas de raison objective pour que le jeu de massacre s'arrête,  bien au contraire, avec un président des riches poursuivant une politique de classe, bien  anglo-saxon dans sa tête et  "réformant" comme le veut le Medef, qui a enfin la main sur l'école.


Dernière édition par Lefteris le Lun 01 Jan 2018, 18:14, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Anaxagore le Lun 01 Jan 2018, 18:07
Il a bien fallu garder la boutique Lefteris. Laughing

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par RogerMartin le Lun 01 Jan 2018, 18:47
@Lefteris a écrit:On peut pas vous lâcher quelques jours sans retomber dans le HS.Very Happy  Le titre est  "par rapport à une autre catégorie A", pas par rapport à une caissière, à Duchmol dans le privé ou aux  enseignants d'autres pays qui ont d'autre statuts, d'autres niveaux de vie, et sur lesquels on peut gloser à l'infini.  Pas non plus par rapport à ce dont chacun estime avoir besoin pour vivre.
Embarassed
Nous avons graaavement fôté.
Si tu veux savoir à quel point...
44 pages, mon père...:


@Anaxagore a écrit:Il a bien fallu garder la boutique Lefteris. Laughing

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
jésus
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par jésus le Lun 01 Jan 2018, 19:14
Oui, mais les limites du système , est qu'à force de rogner sur l'éducation qui n'est pas utilitaire , on forme quantité de personnes inemployables, qui ont certes une qualification, un diplôme mais pas le profil pour occuper un poste qui soit attendu avec "leur" niveau de compétence. Et, là, c'est le drame...
On construit surtout une génération de personnes pas adaptées au monde du travail. Je me demande à quel moment cela intéresse le patronat d'avoir des personnes absolument pas autonome, incapables d'avoir des relations professionnelles normales, incapables d'écrire correctement un mail, d'être organisées, ponctuelles et j'en passe.

L'argument de se dire, si tu ne fais pas l'affaire, ça sera quelqu'un d'autre devient compliquée quand quasi toute une génération de personnes est dans le même sac...là, j'ai un cas très concret à mon travail de ce genre de problème. De placer des élèves très moyens dans des corps de métier, on n'a que des employés médiocres en sortie, alors que ce sont des postes malgré tout important et qu'ils font tourner la boîte. Partout ce problème devient criant.

Sinon, intégrer la fonction publique territoriale en pur externe, n'est pas du tout évident. La règle" officieuse" et réelle étant, d'être en poste d'abord, et de passer et réussir le concours correspondant ensuite pour être titularisé. Avoir un concours et le CV qui ne correspond pas tout à fait n'ouvre pas vraiment de porte et de poste. J'en ai fait l'expérience. Les prochains concours intéressants pour moi sont au printemps 2019. Le concours de conservateur du patrimoine avec une formation à la clé, est risqué. 18 mois de formation à Paris, pour se retrouver à galérer 1, 2, 3 voire 4 ans pour trouver un poste, faire cela en milieu de carrière, avec un CV de reconverti, c'est un gros risque. Le concours d'attaché de conservation ne comporte pas de formation, et les enjeux sont moins lourds alors qu'on peut aussi diriger un musée avec ce concours. Et, il faut choisir une bonne " boîte" dans la territoriale, toutes les collectivités n'ont pas les mêmes horaires, le même nombre de RTT, certains ont des chèques vacances, d'autres pas, les primes ou non etc. Changer de collectivités peut procurer des pertes.

Les salaires de catégories B dans le culturel les premières années sont faibles, se loger dans une grande ville est souvent une gageure ( exemple proche de moi aussi) , et là, comme je disais, quelqu'un de proche y a perdu au change niveau avantage sociaux,etc. De même, réussir un concours donne la sécurité de l'emploi et parfois, paradoxalement, un salaire mensuel moindre ou à peine plus élevé, la différence se fera sur le long terme. Je connais moins les autres filières. Mais la filière administrative paye mieux et offre des cdd plus longs. Donc, à méditer.

Toujours est-il que la FPT est plus large en congés et RTT que le privé, là où je travaille il n'y en a pas, je ne peux pas poser de congés avant juin car les droits ne sont pas ouverts. Les heures sup ne sont pas payées. L'avancement se fait tous les 2 ans et clairement, sur le long terme, à travail équivalent, il faut aller dans la FPT pour gagner plus et espérer avoir plus de congés. Là, ce sont des récups...dures à avoir quand on débute par la force des choses.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Lefteris le Lun 01 Jan 2018, 19:41
@RogerMartin a écrit:
Nous avons graaavement fôté.
Si tu veux savoir à quel point...
44 pages, mon père...:
:
affraid

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Ponocrates le Lun 01 Jan 2018, 19:57
@jésus a écrit:

L'argument de se dire, si tu ne fais pas l'affaire, ça sera quelqu'un d'autre devient compliquée quand quasi toute une génération de personnes est dans le même sac...là, j'ai un cas très concret à mon travail de ce genre de problème. De placer des élèves très moyens dans des corps de métier, on n'a que des employés médiocres en sortie, alors que ce sont des postes malgré tout important et qu'ils font tourner la boîte. Partout ce problème devient criant.
Sauf que d'ici quinze ans, la plupart de ces postes seront automatisés ou délocalisables et délocalisés. Il y a un problème de transition, mais il se règlera vite. Et surtout, à ce moment-là, les solutions de formations privées - devenues plus onéreuses par manque de concurrence valable du public- seront assez développées pour précisément faire rêver les parents, accentuer la fuite vers le privé etc.
Il y a un double objectif: le premier, historique, faire rentrer dans l'économie marchande des "services" que l'État assurait assez bien pour un moindre coût. Il est en passe d'être atteint pour l'école -la supercherie des compétences de l'OCDE commence à se voir- et l'Hôpital est en surchauffe. Le deuxième objectif, plus récent, face à l'accélération de la disparition des emplois, est de neutraliser la foule appelée à grandir de ceux qui n'auront plus de perspectives d'emploi, et de garantir leur statut de consommateur pour faire tourner la machine. Et celui-là est me semble-t-il déjà atteint. Et puis, quelqu'un qui fait des bourdes parce qu'insuffisamment formé au départ, certes, c'est un peu gênant, mais comme le phénomène est généralisé, ben, c'est pas grave...Et cela fournira, éventuellement, un bon prétexte pour un licenciement quand le salarié commencera à coûter cher. Ce n'est pas bon pour les PME, bien sûr, mais comme ce ne sont pas leurs dirigeants qui trinquent avec les politiques et les médias...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Contenu sponsorisé

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum