Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par jésus le Dim 12 Nov 2017 - 10:26


C'est à peu près ça. La formation généraliste de l'université n'est pas professionnalisante ( sauf licence pro ou master pro) , il faut sortir de l'université avec une formation pro à défaut de réussir un concours de l'enseignement. Le choix en sortie de fac est donc ultra-simple : soit un concours de l'enseignement soit une formation professionnalisante à laquelle on peut rajouter un concours pour la fonction publique. Sortir de la fac sans formation pro alors que le métier d'enseignant n'est pas la chose la plus engageante que l'on souhaite faire ou par cela par défaut, conformisme,ou encore dans le cas où n'arrive pas à avoir un concours d'enseignant pendant ses années d'études.  est une belle c..... ( ce qui arrive souvent)
Dire cela dans les couloirs de fac , reviens à être Cassandre. Tout ce qui est hors enseignement est sous le coup de l'indignité.
Mais c'est ce qui m'a sauvé la vie ( professionnelle)

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Lefteris le Dim 12 Nov 2017 - 10:42

@surfaquitaine a écrit:
@Lefteris a écrit:
Il n'y a que l'embarras du choix dans les concours de catégorie A

Lorsque l'on est étudiant oui, mais au bout de 10 ou 15 ans de carrière c'est plus compliqué.
Le problème c'est aussi la mobilité, lorsque l'on a un conjoint ce n'est pas facile.
Si vous connaissez un concours A/A+ où un prof a toutes ses chances et où il y a des perspectives de mobilité, je suis preneur ! Wink
C'est exact, c'est plus difficile une fois installé  il faut  prendre le risque de la mobilité (assurée pur ceux qui sont dans des petites villes, la plupart des administrations ont leur services dans de grandes villes, contrairement à l'EN, où l'on peut trouver des établissements scolaires dans de très petites villes). Quant à l'accessibilité des concours, elle est réelle, mais demande une préparation : souvent note de synthèse, droit-éco-finances publiques, langue vivante. Les maths  font partie des options de certains concours et offrent un avantage certain.

C'est à peu près ça. La formation généraliste de l'université n'est pas professionnalisante ( sauf licence pro ou master pro) , il faut sortir de l'université avec une formation pro à défaut de réussir un concours de l'enseignement. Le choix en sortie de fac est donc ultra-simple : soit un concours de l'enseignement soit une formation professionnalisante à laquelle on peut rajouter un concours pour la fonction publique. Sortir de la fac sans formation pro alors que le métier d'enseignant n'est pas la chose la plus engageante que l'on souhaite faire ou par cela par défaut, conformisme,ou encore dans le cas où n'arrive pas à avoir un concours d'enseignant pendant ses années d'études. est une belle c..... ( ce qui arrive souvent)
Dire cela dans les couloirs de fac , reviens à être Cassandre. Tout ce qui est hors enseignement est sous le coup de l'indignité.
Mais c'est ce qui m'a sauvé la vie ( professionnelle)
Là-dessus, tu as raison . Mais nombre d'étudiants l'ont compris, notamment en lettres, où le cul-de-sac est quasi certain. Regarde ce que disent les enseignants du supérieur qui préparent aux concours, et les résultats des concours eux-mêmes : moins de monde d'année en année, et de plus en plus faibles. Quand je regarde autour de moi, je vois un phénomène s'accroître. Les étudiants de lettres qui ne veulent pas ou plus être enseignants bifurquent à la licence, et font des masters pro, ou une formation complémentaire, ou encore des préparations aux concours de la FP .
Du reste, bien avant la crise de l'EN, il y avait déjà beaucoup de monde qui passait des concours autres que l'EN, mais il en restait bien assez pur cette administration. Dans mon ancien boulot , les gens qui avaient fait du droit étaient majoritaires, mais les littéraires étaient aussi très bien représentés.


Dernière édition par Lefteris le Dim 12 Nov 2017 - 11:10, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par lisette83 le Dim 12 Nov 2017 - 11:02

@marc027 a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Vers quel concours, accessible, faut-il se diriger si on veut gagner davantage dans la fonction publique sans perdre en qualité de vie? Une idée?

Pour moi, il n'y a que l'Agrégation qui répond à ta question...
Il n'y a pas que l'enseignement dans la vie et ce que l'on peut dire après une expérience de 20 ans ou plus dans l'enseignement est loin de préjuger de l'avenir.
J'attends les réformes sur la" rentabilisation " du corps professoral qui ne devraient pas tarder et malheureusement on en reparlera (agrégé ou pas).

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par jésus le Dim 12 Nov 2017 - 11:36

Oui, du reste, les concours administratifs de la territoriale sont plus accessibles car il y a 4 fois plus de poste dans cette filière que dans la filière culturelle. La filière culturelle est bouchée ( faite un tour sur cap territorial pour les postes en culturelle catégorie A, faites une comparaison avec la filière administrative) : no comment. On est même sur un ratio de 1 à 10.
408 postes d'attaché en administratif
32 postes en attaché de conservation, 3 postes de bibliothécaires territoriales.
( tous les départements ne sont pas inscrits à cap territorial) mais cela donne la température.


jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Dulcinea del Toboso le Lun 13 Nov 2017 - 12:18

Une question: un attaché territorial gagne plus qu'un prof agrégé? (je me perds un peu dans les différentes grilles, grades et indices mais j'ai l'impression que non...)
avatar
Dulcinea del Toboso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Lefteris le Lun 13 Nov 2017 - 18:10

@Dulcinea del Toboso a écrit:Une question: un attaché territorial gagne plus qu'un prof agrégé? (je me perds un peu dans les différentes grilles, grades et indices mais j'ai l'impression que non...)
Tout est fonction des indemnités. En indice, souvent un peu moins(mais de nombreuses catégories A vont avoir accès à l'échelle lettre A, au même titre les agrégés, l'écart se réduit). Pour la pension, c'est l'indice qui compte, pour l'instant. Ceci dit, si pendant de longues années on a gagné 10 000 à 15 € de plus par an du fait des indemnités, on a pu cotiser, se constituer un patrimoine. Si jamais le système Macron se met en place, avec calcul sur X années et prise en compte de l'ensemble des revenus, les pensions des enseignants vont s'effondrer par rapport aux autres. Eventualité à considérer, même si on n'en est pas encore là.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Babarette le Lun 13 Nov 2017 - 18:49

@jésus a écrit:Oui, du reste, les concours administratifs de la territoriale sont plus accessibles car il y a 4 fois plus de poste dans cette filière que dans la filière culturelle. La filière culturelle est bouchée ( faite un tour sur cap territorial pour les postes en culturelle catégorie A, faites une comparaison avec la filière administrative) : no comment. On est même sur un ratio  de 1 à 10.
408 postes d'attaché en administratif
32 postes en attaché de conservation, 3 postes de bibliothécaires territoriales.
( tous les départements ne sont pas inscrits à cap territorial) mais cela donne la température.


Certes, mais dans la fonction publique territoriale, il ne suffit pas de réussir un concours pour obtenir un poste. Mais je ne sais pas s'il est aussi difficuile d'obtenir un poste après son concours dans l'administration que dans la culture.
avatar
Babarette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Dulcinea del Toboso le Lun 13 Nov 2017 - 18:52

@Lefteris a écrit:
@Dulcinea del Toboso a écrit:Une question: un attaché territorial gagne plus qu'un prof agrégé? (je me perds un peu dans les différentes grilles, grades et indices mais j'ai l'impression que non...)
Tout est fonction des indemnités. En indice, souvent un peu moins(mais de nombreuses catégories A vont avoir accès à l'échelle lettre A, au même titre les agrégés, l'écart se réduit). Pour la pension, c'est l'indice qui compte, pour l'instant. Ceci dit, si pendant de longues années on a gagné 10 000 à 15 € de plus par an du fait des indemnités, on a pu cotiser, se constituer un patrimoine. Si jamais le système Macron  se met en place, avec calcul sur X années et prise en compte de l'ensemble des revenus, les pensions des enseignants vont s'effondrer par rapport aux autres. Eventualité à considérer, même si on n'en est pas encore  là.

Merci Lefteris!
avatar
Dulcinea del Toboso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par fifi51 le Lun 13 Nov 2017 - 19:09

@Lefteris a écrit:
@Dulcinea del Toboso a écrit:Une question: un attaché territorial gagne plus qu'un prof agrégé? (je me perds un peu dans les différentes grilles, grades et indices mais j'ai l'impression que non...)
Tout est fonction des indemnités. En indice, souvent un peu moins(mais de nombreuses catégories A vont avoir accès à l'échelle lettre A, au même titre les agrégés, l'écart se réduit). Pour la pension, c'est l'indice qui compte, pour l'instant. Ceci dit, si pendant de longues années on a gagné 10 000 à 15 € de plus par an du fait des indemnités, on a pu cotiser, se constituer un patrimoine. Si jamais le système Macron  se met en place, avec calcul sur X années et prise en compte de l'ensemble des revenus, les pensions des enseignants vont s'effondrer par rapport aux autres. Eventualité à considérer, même si on n'en est pas encore  là.

En théorie oui, maintenant j'attends de voir ceux qui l'obtiendront réellement.
avatar
fifi51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par jésus le Mar 14 Nov 2017 - 11:09

Certainement, je vais être reçu/collé du concours d'attaché de conservation dans un peu plus de 15 jours et ce malgré une prolongation d'un an de la liste d'aptitude. Alors que j'ai une formation/expérience/mobilité. Je me suis rendu dans un certain nombre d'entretiens dont pour un certain nombre j'avais le profil. J'ai participé à des concours d'animateur de pays d'art et d'histoire. J'ai joué le jeu en postulant à beaucoup de postes, en ayant des CV et lettre de motivation correctes, des conseils de l'apec etc. Je l'ai un peu en travers de la gorge. Le prochain concours devrait être en 2018 ( mais est-ce que cela vaut le coup de le repasser??? et le prochain concours d'assistant de conservation est en 2019...en attendant il faut vivre et s'occuper) Il vaut mieux avoir le poste en contractuel puis passer le concours ( interne si possible) une fois en poste. Des postes de contractuels de 1 an renouvelable une fois ( encore faut-il que les résultats du concours soient positifs et qu'ils tombent pendant ce timing) , les contrats dans la filière administratives sont plus longs ( 3 ans, renouvelable une fois pour deux ans, beaucoup de collectivités se prémunissent des 6 ans de contrat qui mène au CDI) et il y a une obligation à passer le concours afférent. Aussi, avoir déjà été admissible à un concours FPT constitue aussi un atout pour être embauché ( on m'a dit que ce n'était pas bien de ne pas mentionner ses admissibilités à des concours...Là, pour moi, je ne vois pas la gloire à annoncer que je serais reçu/collé sur un CV, je vais passer pour un loser) ( bref, difficile de savoir ce que penseront les recruteurs)
L'idéal étant de trouver un poste de contractuel et ne pas avoir perdu sa dynamique de concours...
Là, si c'est à refaire, je n'irai pas tête baissée, passer tous les concours FPT sans être en poste dans le même grade auparavant, avec l'obligation contractuelle de le passer.  Etre un "externe" total revient à jouer au loto, car il y aura toujours un contractuel plus expérimenté, un titulaire en détachement, et le concours représente " peanuts" face à cela si on n'a pas la dite expérience...L'oeuf et la poule et le loto réunis.
Donc, quitter un emploi stable pour cela, il faut y réfléchir. Il faut vraiment que la situation ne soit plus tenable.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Stanislas R le Mar 14 Nov 2017 - 17:54

Le mieux serait de nous comparer à nous-même.
Au début des années 80, un instituteur pouvait se permettre de manger au restaurant tous les midis.
Et vous quand êtes-vous allé au restaurant pour la dernière fois?  

Stanislas R
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par Sibylline le Mar 14 Nov 2017 - 18:00

Voilà.
Quand j'étais gamine, les profs, c'étaient des gens plutôt aisés.
Bon sinon, tout dépend du resto, hein ! Very Happy
Et de la ville où tu es ...

_________________
1999-2017 : professeur de mathématiques
Octobre 2017 : stagiaire contrôleur des Finances publiques
Admissible au concours d'inspecteur 2018, on y croit !
avatar
Sibylline
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par polie2046 le Sam 18 Nov 2017 - 12:48

Pour renforcer l'argument salarial, il faut également remettre sur la table le contenu du travail et les conditions dans lesquelles certains d'entre nous travaillent, le poids potentiellement infantilisant de la hiérarchie enfin. En somme, redéfinir le métier d'enseignant pour le meilleur, et non plus pour le pire dans certains cas.

Bon week-end !

_________________
POLIE
avatar
polie2046
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par jésus le Dim 19 Nov 2017 - 10:57



Par la force des choses, si il y a plus de poste dans l'administratif, oui.
Sachant, que mes chiffres sont généraux, et qu'il faut diviser par 3 ou 4 le nombre de postes où on peut raisonnablement postuler en fonction de sa spécialité. En étant attaché de conservation, il y a des spécialités archives, archéologie, musée, politique culturelle par exemple, que l'on peut encore subdiviser si vous êtes plutôt antiquisant, médiéviste, moderne, contemporain etc. bref, si à l'heure où on parle 4 ou 5 postes vous conviennent en France, c'est le bout du monde. Sans compter les postes trop loin de chez soi ou dans des endroits où on ne veut pas aller. On a le même topo dans l'administratif , où certaines spécialités sont peu représentés.
Mais on a plus de chance dans des postes plus généralistes dans la filière administrative mais encore faut-il vouloir y aller en ayant un cursus de "cultureux"

Là concrètement, j'attends sans trop y croire 4 réponses en cours pour des postes d'attaché de conservation. On est dans le ça passe ou ça casse. Là, je me rends compte que si notre profil correspond de loin aux attentes des postes, multiplier les candidatures est un peu vain. Même avec un bon CV, si on a pas le bon profil, le bon discours version " la voix de son maître" lors des entretiens, c'est mort.  Tous appellent au changement, réclament des notes d'intention mais rejettent in fine toutes idées ou projets qui vont dans le bon sens. Bref, sur le finish, c'est la continuité, le discours conformiste qui l'emporte. Pas la peine d'imaginer que son propre parcours puisse être une richesse ou apporter des solutions.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire des profs vs celui d'une autre catégorie A : un exemple concret

Message par XIII le Dim 19 Nov 2017 - 11:17

Et pendant ce temps aucune déclaration officielle du président sur les délinquants en col blanc et les paradise papers...

XIII
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum