Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
micaschiste
Vénérable

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par micaschiste le Mer 8 Nov 2017 - 13:46
@VicomteDeValmont a écrit:Il y a par contre un amendement intéressant sur ton lien:

Proposition n° 9 : Engager au plus vite une réflexion sur l’instauration d’une obligation pour les employeurs publics de participer à la prise en charge d’une complémentaire santé et d’un contrat de prévoyance au bénéfice de tous les agents publics.
pompom pompom pompom
Spoiler:
rêver ne coûte rien
User21929
Expert

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par User21929 le Mer 8 Nov 2017 - 13:47
Dans la boite de ma femme non seulement les jours de carences sont compensés mais en plus il y a une prime (à 4 chiffres) d'assiduité à l'année.
Quand on parle de nos salaires à la maison, elle c'est plus et moi c'est moins...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Celadon le Mer 8 Nov 2017 - 14:40
@Pseudo a écrit:J'imagine déjà les services du rectorat plancher sur le comptage du machin et les informaticiens du rectorat se lançant dans l'automatisation de tout ça.
Enfin, il est pas voté cet amendement.
C'est tout comme, non ? Quand un truc régressif est proposé, il est aussitôt adopté.
La droite "tradi" ne doit pas en revenir, de tout ce boulot de sape qui se fait à marche forcée alors que quand elle était au pouvoir, elle mettait les gens dans la rue...
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Mer 8 Nov 2017 - 15:20
Faut militer pour la création d'un CE, donc.
Puisqu'ils veulent faire ressembler la fonction publique à une entreprise lambda, ça me navre, mais allons-y.
Et dans ce cas, comme dans toute grande entreprise, nous disposons d'un CE qui prend en charge les carences, voire, pourquoi pas, donne quelques ours au bout des congés de maternité, etc.
Et des tickets resto, aussi, puisque manger à la cantine est une tolérance et non un droit, à en croire, ai-je lu sur un autre topic. Et une prime de Noël ?
Cleroli
Fidèle du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Cleroli le Mer 8 Nov 2017 - 15:31
@laMiss a écrit:La rapporteure LREM Emilie Chalas juge le rétablissement du jour de carence des fonctionnaires insuffisant, et veut aller plus loin. Elle déposera un amendement pour passer à trois jours.

C’est la raison pour laquelle votre rapporteure déposera un amendement à l’article 48 du projet de loi de finances proposant d’introduire un délai de carence de trois jours dans la fonction publique tout en exonérant de retenues sur salaires les deux premiers arrêts de maladie ordinaires dont pourrait avoir besoin l’agents pour se soigner. En revanche, à partir du troisième arrêt de maladie ordinaire dans l’année, il se verrait prélever jusqu’à trois journées de salaire.

Je ne comprends pas très bien.
Pour avoir un peu côtoyé cette personne, je ne suis pas étonnée de cette proposition.....  qui lui permet surtout de se faire connaître (pas facile d'exister parmi des centaines de nouveaux députés). Au passage, il faut savoir qu'elle est elle-même fonctionnaire territoriale.
avatar
Paleoprof
Niveau 10

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Paleoprof le Mer 8 Nov 2017 - 15:40
@pseudo-intello a écrit:Faut militer pour la création d'un CE, donc.
Puisqu'ils veulent faire ressembler la fonction publique à une entreprise lambda, ça me navre, mais allons-y.
Et dans ce cas, comme dans toute grande entreprise, nous disposons d'un CE qui prend en charge les carences, voire, pourquoi pas, donne quelques ours au bout des congés de maternité, etc.
Et des tickets resto, aussi, puisque manger à la cantine est une tolérance et non un droit, à en croire, ai-je lu sur un autre topic. Et une prime de Noël ?

et une médecine du travail.
et une prise en charge par l'employeur de la mutuelle à hauteur de 50% .
et la fourniture du matériel de travail, hein, parce que j'ai travaillé 20 ans dans des entreprises privées, et je n'ai jamais dû acheter mes stylos, mon papier, mes cartouches d'imprimante, mon ordinateur.....


Dernière édition par Paleoprof le Mer 8 Nov 2017 - 18:04, édité 1 fois

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par mathmax le Mer 8 Nov 2017 - 15:40
@pseudo-intello a écrit:Faut militer pour la création d'un CE, donc.
Puisqu'ils veulent faire ressembler la fonction publique à une entreprise lambda, ça me navre, mais allons-y.
Et dans ce cas, comme dans toute grande entreprise, nous disposons d'un CE qui prend en charge les carences, voire, pourquoi pas, donne quelques ours au bout des congés de maternité, etc.
Et des tickets resto, aussi, puisque manger à la cantine est une tolérance et non un droit, à en croire, ai-je lu sur un autre topic. Et une prime de Noël ?

Ce n’est pas le CE qui prend en charge les jours de carence mais l’employeur, en fonction de la collection collective ; il nous faudrait une convention collective ! Une médecine du travail pourrait être utile aussi ...
Pur les tickets restos nous y avons déjà droit au cas où nous n’aurions pas accès à la cantine.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Mer 8 Nov 2017 - 16:04
... mais nous y avons malheureusement accès. abi
avatar
dita
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par dita le Mer 8 Nov 2017 - 18:43
En marche ou crève, non ?
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Rabelais le Mer 8 Nov 2017 - 18:56
Whypee a écrit:Dans la boite de ma femme non seulement les jours de carences sont compensés mais en plus il y a une prime (à 4 chiffres) d'assiduité à l'année.
Quand on parle de nos salaires à la maison, elle c'est plus et moi c'est moins...
Je suis absolument outrée qu'on se serve une fois de plus sur les malades, qui ne l'ont pas demandé et qui ont la double peine : souffrir et se paupériser , c'est inadmissible, dans le public comme dans le privé.
Parce que oui, je suis absolument contre ce traitement inique du salarié lambda malade.

Pour lutter contre leurs prétendues absences de complaisance, je ne vois que cette solution : une prime d'assiduité.
C'est un très très bon moyen de remotiver des troupes, particulièrement si elle est versée avant Noel et avant les vacances d'été.
MAIS, les associations de parents d'élèves qui réclament à corps et à cris des professeurs devant leurs chérubins ne viendront pas pleurer quand chérubin aura attrapé la gastro, l'angine du professeur, c'est le deal, parce que c'est de cela dont on parle, s'arrêter ou pas pour ces maux.

Pour les autres maux, s'arrêter n'est pas un Choix.

(Parce que taper une fois de plus sur les médecins  en leur interdisant de faire des arrêts simples, comme il est proposé, c'est transformer les praticiens en machine, comme celle qui ne m'a pas arrêtée quand je ne pouvais plus parler, quand je vomissais partout, quand j'avais 39 de fièvre pour un rhume, quand bouger une épaule pour conduire ou écrire était une souffrance. Oui, j'étais devant mes élèves, une poubelle à la main au cas où, gavée douleur et à moitié droguée pendant les autres pathologie C'est bien ça hein ? Elle est jolie la France d'aujourd'hui )

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
dita
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par dita le Mer 8 Nov 2017 - 19:05
Mais être malade, c'est être méchant. Si on est malade, c'est qu'on l'a bien mérité.

C'est ce que les "savants" du Moyen-Age disaient. Merci madame de nous emmerder avec vs idées d'un autre âge.


Si vous êtes malade un jour, ne nous [modéré] avec les remboursements de vos frais médicaux.


Dernière édition par Thalia de G le Mer 8 Nov 2017 - 19:07, édité 2 fois (Raison : Pas de grossièretés. Merci.)
avatar
Jenny
Modérateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Jenny le Mer 8 Nov 2017 - 19:06
@Zagara a écrit:Est-ce "efficace" de sanctionner durement les gens à la santé fragile ? Parce que personne ne prend 3, 4, 5 arrêts pour le plaisir. On parle d'arrêts maladies garantis par le médecin, donc de gens à la santé particulièrement dégradée. Est-ce que ça ne va pas en rajouter à leur malheur et donc les fragiliser davantage ?
Peut-on dire que punir davantage les plus fragiles est "juste" et "équitable", comme annoncé par LREM ?

+1.
Je préférerais ne pas être malade. Pffffffffff !
avatar
gauvain31
Monarque

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par gauvain31 le Mer 8 Nov 2017 - 19:10
@Jenny a écrit:
@Zagara a écrit:Est-ce "efficace" de sanctionner durement les gens à la santé fragile ? Parce que personne ne prend 3, 4, 5 arrêts pour le plaisir. On parle d'arrêts maladies garantis par le médecin, donc de gens à la santé particulièrement dégradée. Est-ce que ça ne va pas en rajouter à leur malheur et donc les fragiliser davantage ?
Peut-on dire que punir davantage les plus fragiles est "juste" et "équitable", comme annoncé par LREM ?

+1.
Je préférerais ne pas être malade. Pffffffffff !

Ou être très malade  professeur  (c'est à dire obtenir  au moins 4 jours de congé maladie)

Les Pauvres, malheureusement sont sanctionnés de partout; s'il ont un découvert, ils ont des frais bancaires, font des métiers pénibles donc susceptibles d'occasionner des accidents ou des maladies. En plus, leur maigre pouvoir d'achat les empêche de se nourrir de façon équilibrée.... il y a donc plus de risque d'obésité et de diabète qui peuvent les rendre encore plus fragiles. On leur enfonce la tête sous l'eau......
Et nous aussi enseignants, on essaie de nous enfoncer la tête sous l'eau avec ce genre de mesure....
avatar
Jenny
Modérateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Jenny le Mer 8 Nov 2017 - 19:13
C'est raté, en étant migraineuse, je multiplie les arrêts courts.
avatar
henriette
Médiateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par henriette le Mer 8 Nov 2017 - 19:18
Pareil, et l'anti-migraineux, ça ne marche pas à tous les coups. Trois ou quatre fois par an, je pense, je suis incapable même d'aller chez le médecin, je dois restée allongée dans le noir pendant minimum 8 heures, shootée à la lamaline.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Celadon le Mer 8 Nov 2017 - 19:20
Ah oui, quand même... à la lamaline !!! Je compatis !
avatar
Mirobolande
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Mirobolande le Mer 8 Nov 2017 - 19:44
@gauvain31 a écrit:
Et nous aussi enseignants, on essaie de nous enfoncer la tête sous l'eau avec ce genre de mesure....
Oh ben je pense qu'on y arrive.
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Rabelais le Mer 8 Nov 2017 - 19:59
Pourquoi est-ce moins rude d'avoir un arrêt long ? La carence ne s'applique pas ? Désolée si ma question est stupide, mais 1) je n'ai été arrêtée qu'une fois 2) je suis fatiguée Very Happy , mon cerveau est un peu moins fonctionnel.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Graisse-Boulons le Mer 8 Nov 2017 - 21:03
@gauvain31 a écrit:Les Pauvres, malheureusement sont sanctionnés de partout; s'il ont un découvert, ils ont des frais bancaires, font des métiers pénibles donc susceptibles d'occasionner des accidents ou des maladies. En plus, leur maigre pouvoir d'achat les empêche de se nourrir de façon équilibrée.... il y a donc plus de risque d'obésité et de diabète qui peuvent les rendre encore plus fragiles. On leur enfonce la tête sous l'eau......
Et nous aussi enseignants, on essaie de nous enfoncer la tête sous l'eau avec ce genre de mesure....

OK, c'est beau.
Mais c'est quoi un pauvre ? Parce qu'en France, même s'il existe des métiers pénibles, il y a le SMIC, la sécu, les allocations familiales, on est soigné gratuitement ou presque par des médecins qui n'ont pas trouvé leurs diplômes par terre mais qui sont moins payés que dans les systèmes anglo-saxon ou il faut payer ce que ça vaut, on envoie ses gosses à l'école pour pas un rouble avec (pardonnez moi), des enseignants pas trop nuls non plus mais sous-payés aussi pour pouvoir assumer nos choix de société, ets... Nous en sommes rendus à parler aujourd'hui du "droit à la connexion pour tous" car pour certains il faut offrir l'ordinateur et internet aux "pauvres"...Alors oui, c'est quoi un pauvre ? C'est la personne qui n'a qu'un smartphone de base ? Franchement, il faut un peu respecter les africains pour ne parler que d'eux, qui rêvent de devenir un de nos "pauvres".
Après, il y a ceux qui n'ont pas de travail, c'est autre chose : ils peuvent juste envoyer leurs enfants à l'école et se soigner un minimum mais, en même temps, il y a au supermarché de mon patelin deux offres : on demande un boucher depuis 5 mois et un employé pour le rayon jardinage depuis 2 mois...le boucher me dit que le problème c'est qu'on y prend à 5h, qu'on décharge les carcasses, qu'on les découpe avant l'ouverture et que, du coup, on assiste pénurie de bouchers...il faut appeler un chat un chat, même si ça vous donne le mauvais rôle. Autre point intéressant : le type prétend que grâce à ça, les bouchers sont maintenant bien payés...vous savez, l'offre, la demande...même chose pour les plaquistes : embauche proposée à 1500 Euro, pas un chat pour rester plus d'une semaine...ça fait trop mal au dos... D'après le patron-plaquiste la moyenne d'age dans le secteur est à 45/50 ans, c'est un problème et pourtant les salaires loin d'être ridicules...l'offre, la demande....la restauration ? L'offre, la demande...l'agriculture ?...l'offre, la demande...l'hôtellerie ?....
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Rabelais le Mer 8 Nov 2017 - 21:15
Tu sais, Graisse boulons, il y a beaucoup de travailleurs pauvres.
1500 euros avec les allocations, sont insuffisants pour subvenir aux besoins croissants des familles, et il y a souvent un seul parent donc un seul salaire pour un ou deux enfants, avec de drôles d'horaires pour s'en occuper sans dépenser des sommes folles dans les nourrices.
Parce qu'après trois ans, les mourrices, c'est moins bien pris en charge.
La pension alimentaire ? Allons.
Le loyer, les charges, les transports, la voiture, l'assurance , les impôts, les vêtements des enfants, la chaudière à entretenir, la nourriture, la cantine tout ça, déjà, le nécessaire, c'est un salaire qui part vite .
Alors oui, il y a toujours plus pauvre que soi et des pays où l'on est riche de 1500 euros.
Tu parles des africains ? Qui déchantent vite, le coût de la vie est énorme, en France et être pauvre dans un pays où la consommation est reine et où hélas, les tentations sont nombreuses, ce n'est pas l'eldorado.
C'est un piège qui se referme après quelques années.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
menerve
Prophète

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par menerve le Mer 8 Nov 2017 - 21:36
On est dans un système pourri où il faut payer pour travailler et quand on compte frais d'essence, de présentation, de garde de gosse....et bien certains gagnent plus à rester chez eux (apl, alloc pas de frais)....donc comment les blâmer de refuser un boulot de merde épuisant avec des horaires à la con où ils vont y perdre financièrement!!

Et si on veut aligner la fonction publique sur le privé, je réclame aussi un compte épargne temps, une prime de réussite et un treizième mois + mon temps de déplacement en formation payé en temps de travail etc etc....

Et les profs gagnent de moins en moins pour de plus en plus de boulots: plus de classes, plus d'élèves par classe, plus de réunions, plus de choses "hors cours" à gérer!!!! Mais on a les vacances...vacances qu'on ne peut prendre que lorsque les tarifs hôtels, avion sont au plus haut!
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Pseudo le Mer 8 Nov 2017 - 21:41
@Celadon a écrit:
@Pseudo a écrit:J'imagine déjà les services du rectorat plancher sur le comptage du machin et les informaticiens du rectorat se lançant dans l'automatisation de tout ça.
Enfin, il est pas voté cet amendement.
C'est tout comme, non ? Quand un truc régressif est proposé, il est aussitôt adopté.
La droite "tradi" ne doit pas en revenir, de tout ce boulot de sape qui se fait à marche forcée alors que quand elle était au pouvoir, elle mettait les gens dans la rue...
Non, c'est pas tout comme. C'est une proposition d’amendement et c'est tout. Dans les propositions d'amendement on trouve absolument de tout, à boire et à manger. C'est même un jeu de présenter le plus d'amendements possible. L'imagination des députés est dans ce cas là sans limite. Mais la plupart des amendements sont retoqués, à ma connaissance.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Mer 8 Nov 2017 - 22:06
@Graisse-Boulons a écrit:en France, même s'il existe des métiers pénibles, il y a le SMIC, la sécu, les allocations familiales, on est soigné gratuitement ou presque

Je sais, et je le précise à mes élèves à chaque fois que j'étudie les Misérables, parce que ces acquis sociaux (acquis rudement par nos ancêtres que nous pouvons remercier) sont tellement entrés dans les mœurs même des ados qu'il faut bien leur expliquer qu'à l'époque, pas de achélèmes, pas de RMI, quand on n'a rien on n'a RIEN.
Mais pour être honnête, le SMIC permet de moins en moins de vivre correctement (surtout si on a besoin d'un bagnole pour aller bosser, ou des horaires qui imposent de mettre ses gosses pas mal d'heure chez nounou) ; pour la santé, conserver mes dents vient de me coûter 3000 euros que tout le monde ne peut pas payer (en revanche, si je ne peux pas payer et que je perds mes dents, la sécu me paie un dentier... - véridique, hélas) ; une mutuelle devient nécessaire car la sécu ne suffit plus, les restes à charge sur les médocs et les consultations de médicales ne cessent d'augmenter, et tu as davantage de risques de te taper de lourdes pathologies à terme si tu es manutentionnaire ou que tu bosses dehors toute l'année que si tu es responsable de com chez LMVH, ou fonctionnaire dans un cabinet ministériel, les mêmes qui viennent de s'augmenter honteusement).

@Graisse-Boulons a écrit:on envoie ses gosses à l'école pour pas un rouble avec (pardonnez moi), des enseignants pas trop nuls

Vrai également, d'ailleurs, une petite turque de ma classe, arrivée il y a 4 ans sans parler le français, et très bonne élève au collège, n'en revient pas de voir ses camarades ne rien glander, et leur précise parfois que vu ce que ça coûte dans le pays d'o^elle vient, c'est inadmissible qu'ils crachent dans la soupe.

Mais pour des raisons multiples, il est tellement difficile d'enseigner dans de nombreux secteurs défavorisés (because le b***el en classe), ce qui fait que si tu habites dans un secteur où l'école est pourrie, mais que tu as un minimum de moyens, tu peux toujours envoyer la prunelle de tes yeux dans le privée, alors que si tu galères, tant pis pour toi, et pour tes gosses, surtout.

D'ailleurs, étant donné que les profs sont sous-payés, dans les académies rebutantes (et pauvres), il en manque encore plus que dans le reste de la France, donc on doit faire avec, en abaissant le niveau aux concours locaux, et en recrutant des contractuels sans regarder à la qualité.
A Paris XVI (ou en Bretagne, ou dans les régions attractives en général) ça va, il y aura toujours des volontaires diplômés en nombre suffisant.

@Graisse-Boulons a écrit: Franchement, il faut un peu respecter les africains pour ne parler que d'eux, qui rêvent de devenir un de nos "pauvres".
Cette pente est dangereuse ; tu trouveras toujours un plus mal loti que toi. Les Africains pourraient se comparer, si tu vas par là, à une jeune Yézidie qui n'a rien du tout, qui a vu sa famille crever sous ses yeux et qui se retrouve quotidiennement violée par une demi-caserne de soldats de l'état islamique.

@Graisse-Boulons a écrit: on demande un boucher depuis 5 mois et un employé pour le rayon jardinage depuis 2 mois...le boucher me dit que le problème c'est qu'on y prend à 5h, qu'on décharge les carcasses, qu'on les découpe avant l'ouverture et que, du coup, on assiste pénurie de bouchers...
Je regrette, sans doute comme toi, le manque de valorisation des CAP, BEP et bac pro. Il y a pénurie, je pense, de gens qualifiés.
Est-ce le seul problème ? N'y aurait-il pas, également et dans certains cas, à prendre en compte le fait que peu de gens sont formés, que les formations ne se pratiquent pas partout, que l'ANPE ne les finances pas systématiquement, que selon l'endroit où tu vis, il faut éventuellement une bagnole, et que cette bagnole n'est pas gratuite ? Que si tu travailles à 5 heures, il faut avoir un conjoint avec des horaires compatibles pour garder tes gosses et les emmener à l'école quand tu es au boulot ? Si tu vis seul, impossible. La crèche ne commence pas si tôt (sauf peut-être de rares exceptions), et les nounous non plus.

Je ne dis pas qu'il n'y a aucun profiteur Je dis juste que j'en ai assez que l'ensemble des pauvres soient si régulièrement pointés du doigt (alors que s'il y a des abus, il n'y a qu'à embaucher des fonctionnaires en nombre suffisant pour contrôler le tout), quand la fraude et l'optimisation fiscale coûtent énormément plus cher à la société... les vrais assistés ne sont pas ce qu'on croit.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Hermione0908 le Mer 8 Nov 2017 - 22:09
@VicomteDeValmont a écrit:Il y a par contre un amendement intéressant sur ton lien:

Proposition n° 9 : Engager au plus vite une réflexion sur l’instauration d’une obligation pour les employeurs publics de participer à la prise en charge d’une complémentaire santé et d’un contrat de prévoyance au bénéfice de tous les agents publics.
Si c'est la MGEN obligatoire, je passe mon tour, je préfère raquer ailleurs.


@Jenny a écrit:C'est raté, en étant migraineuse, je multiplie les arrêts courts.

@henriette a écrit:Pareil, et l'anti-migraineux, ça ne marche pas à tous les coups. Trois ou quatre fois par an, je pense, je suis incapable même d'aller chez le médecin, je dois restée allongée dans le noir pendant minimum 8 heures, shootée à la lamaline.

Petit HS les filles, vous allez chez le médecin chaque fois que vous avez une migraine ? Hormis quand j'appelle SOS Médecins au milieu de la nuit parce que j'ai épuisé toutes mes cartouches, et dans ce cas le médecin me propose toujours un arrêt maladie pour le lendemain, quand je déclenche une migraine je ne vais pas chez le médecin, j'ai mes médocs à la maison.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Celadon le Mer 8 Nov 2017 - 22:29
@Pseudo a écrit:
@Celadon a écrit:
@Pseudo a écrit:J'imagine déjà les services du rectorat plancher sur le comptage du machin et les informaticiens du rectorat se lançant dans l'automatisation de tout ça.
Enfin, il est pas voté cet amendement.
C'est tout comme, non ? Quand un truc régressif est proposé, il est aussitôt adopté.
La droite "tradi" ne doit pas en revenir, de tout ce boulot de sape qui se fait à marche forcée alors que quand elle était au pouvoir, elle mettait les gens dans la rue...
Non, c'est pas tout comme. C'est une proposition d’amendement et c'est tout. Dans les propositions d'amendement on trouve absolument de tout, à boire et à manger. C'est même un jeu de présenter le plus d'amendements possible. L'imagination des députés est dans ce cas là sans limite. Mais la plupart des amendements sont retoqués, à ma connaissance.
Certes. Toutefois, je parie qu'ils auront un petit faible pour cet amendement-là.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Babarette le Jeu 9 Nov 2017 - 13:43
@Graisse-Boulons a écrit:
@gauvain31 a écrit:Les Pauvres, malheureusement sont sanctionnés de partout; s'il ont un découvert, ils ont des frais bancaires, font des métiers pénibles donc susceptibles d'occasionner des accidents ou des maladies. En plus, leur maigre pouvoir d'achat les empêche de se nourrir de façon équilibrée.... il y a donc plus de risque d'obésité et de diabète qui peuvent les rendre encore plus fragiles. On leur enfonce la tête sous l'eau......
Et nous aussi enseignants, on essaie de nous enfoncer la tête sous l'eau avec ce genre de mesure....

OK, c'est beau.
Mais c'est quoi un pauvre ? Parce qu'en France, même s'il existe des métiers pénibles, il y a le SMIC, la sécu, les allocations familiales, on est soigné gratuitement ou presque par des médecins qui n'ont  pas trouvé leurs diplômes par terre mais qui sont moins payés que dans les systèmes anglo-saxon ou il faut payer ce que ça vaut, on envoie ses gosses à l'école pour pas un rouble avec (pardonnez moi), des enseignants pas trop nuls non plus mais sous-payés aussi pour pouvoir assumer nos choix de société, ets... Nous en sommes rendus à parler aujourd'hui du "droit à la connexion pour tous" car pour certains il faut offrir l'ordinateur et internet aux "pauvres"...Alors oui, c'est quoi un pauvre ? C'est la personne qui n'a qu'un smartphone de base ? Franchement, il faut un peu respecter les africains pour ne parler que d'eux, qui rêvent de devenir un de nos "pauvres".
Après, il y a ceux qui n'ont pas de travail, c'est autre chose : ils peuvent juste envoyer leurs enfants à l'école et se soigner un minimum mais, en même temps, il y a au supermarché de mon patelin deux offres : on demande un boucher depuis 5 mois et un employé pour le rayon jardinage depuis 2 mois...le boucher me dit que le problème c'est qu'on y prend à 5h, qu'on décharge les carcasses, qu'on les découpe avant l'ouverture et que, du coup, on assiste pénurie de bouchers...il faut appeler un chat un chat, même si ça vous donne le mauvais rôle. Autre point intéressant : le type prétend que grâce à ça, les bouchers sont maintenant bien payés...vous savez, l'offre, la demande...même chose pour les plaquistes : embauche proposée à 1500 Euro, pas un chat pour rester plus d'une semaine...ça fait trop mal au dos... D'après le patron-plaquiste la moyenne d'age dans le secteur est à 45/50 ans, c'est un problème et pourtant les salaires loin d'être ridicules...l'offre, la demande....la restauration ? L'offre, la demande...l'agriculture ?...l'offre, la demande...l'hôtellerie ?....

Je suis choquée par tes propos, moi qui suis au chômage. Navrée de ne pas me précipiter dans une boucherie chez Mac do ou au supermarché: vraiment, désolée de chercher en priorité un métier qui m'intéresse et de n'avoir aucune envie de découper des vaches. Vraiment, tu parles d'une feignasse! Et en plus, ils veulent pas se faire mal au dos les gens, vraiment, bande de petites natures à pas apprécier de ne pas être en bonne santé. 
Quelqu'un m'a sorti quelque chose dans ce goût-là: "Oh ben ton père n'a qu'à devenir maçon s'il est au chômage, même à son âge ils le prendraient, ils en cherchent!" : ouais, bien sûr, il peut à peine marcher avant midi tellement il a mal aux jambes, mais il va aller faire un métier où il est tout le temps accroupi ou courbé et porter des charges lourdes, c'est une bonne idée, comme ça, au bout d'une semaine, il sera en fauteuil roulant, génial! Mais il aura travaillé au lieu d'être une grosse feignasse de chômeur qui coûte cher à la société.
Contenu sponsorisé

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum