Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hermione0908
Modérateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Hermione0908 le Jeu 9 Nov 2017 - 22:05
@stench a écrit:
@Hermione0908 a écrit:

Petit HS les filles, vous allez chez le médecin chaque fois que vous avez une migraine ? Hormis quand j'appelle SOS Médecins au milieu de la nuit parce que j'ai épuisé toutes mes cartouches, et dans ce cas le médecin me propose toujours un arrêt maladie pour le lendemain, quand je déclenche une migraine je ne vais pas chez le médecin, j'ai mes médocs à la maison.

Pendant une migraine, je suis bien incapable de me déplacer pour aller où que ce soit... Et après la crise, il n'y a plus de raison d'aller chez le médecin qui ne fera plus d'arrêt.
C'est ça Stench, tu le dis mieux que moi. Je vis seule, donc je ne peux même pas me faire traîner chez le médecin par quelqu'un, et quand c'est fini, ben je suis opérationnelle, pas vaillante, mais opérationnelle. Et je ne me vois pas appeler SOS médecins à chaque fois, je ne le fais qu'en dernier recours (le dernier recours consistant à hésiter entre me jeter par la fenêtre tête la première et m'achever moi-même à coups de marteau sur le crâne pour que ça s'arrête enfin). Donc je n'ai jamais d'arrêt pour une migraine.
Après, la plupart du temps, elles surgissent le soir ou la nuit, c'est rare que ça arrive en pleine journée.

Pour en revenir au thème du topic, je trouve que c'est vraiment pernicieux, mais taper sur ces salauds de fonctionnaires nantis, c'est tellement plus simple et ça permet de se mettre facilement l'opinion publique et politique dans la poche.
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Kimberlite le Jeu 9 Nov 2017 - 22:14
@stench a écrit:
@Hermione0908 a écrit:

Petit HS les filles, vous allez chez le médecin chaque fois que vous avez une migraine ? Hormis quand j'appelle SOS Médecins au milieu de la nuit parce que j'ai épuisé toutes mes cartouches, et dans ce cas le médecin me propose toujours un arrêt maladie pour le lendemain, quand je déclenche une migraine je ne vais pas chez le médecin, j'ai mes médocs à la maison.

Pendant une migraine, je suis bien incapable de me déplacer pour aller où que ce soit... Et après la crise, il n'y a plus de raison d'aller chez le médecin qui ne fera plus d'arrêt.
Tu veux dire que ton médecin ne te ferait pas un arrêt a posteriori?
Mes généralistes ont toujours été compréhensifs de ce côté (après une grippe ou une gastro qui te cloue au lit, ou un autre truc qui te met HS mais pas possible d'avoir un rendez-vous le jour même, j'ai toujours obtenu de mes médecins successifs le papier d'arrêt maladie nécessaire.).

K

_________________
Spoiler:
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par zouz le Jeu 9 Nov 2017 - 23:46
@pseudo-intello a écrit:
@zouz a écrit:Presse Boulon n'a jamais rencontré de demandeur d'emploi, j'en suis persuadée.
... ou il est tombé sur un des quelques-uns qui se laissent vivre, parce que si le temps ne fait rien à l'affaire, le compte en banque non plus, et on trouve des profiteurs d'aides sociales petits joueurs (une alloc par ci, une alloc par là) comme au sommet du CAC 40 (sauf que ces derniers coûtent vachement plus cher à la société).

J'ajoute qu'au moins, le "vilain profiteur pauvre" (qui est très minoritaire, mais existe), au moins, ce qu'il touche, il le réinvestit intégralement (il n'a pas assez pour épargner) en impôts (TVA) et dans l'économie réelle (il achète des trucs, ou des services, même si le resto se limite à un rare McDo ou un grec). Dans le meilleur des cas. Ceux qui ont vu "merci patron" se rappelleront que même le timbre pour envoyer les CV et lettres de motivations, la famille dont s'occupe Ruffin a du mal à les payer (et la voiture, elle est remplie à coup de 5 ou 10 L, quand c'est possible).
L'assisté du Cac40, lui, une fois qu'il a délocalisé (et mis le pauvre au chômage), qu'il a trop de bagnoles pour les conduire, trop de fringue Chanel pour toutes les mettre, etc, il garde le tout pour lui, en Suisse, au Luxembourg ou aux Caïman.

Selon l'association, 31% des ménages français ou étrangers éligibles aux allocations familiales n'en touchent pas. Il y a également 40% de non-recours au Revenu de solidarité active (RSA) en 2016, contre 38% en 2015. Selon l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), pour le seul RSA, 5,3 milliards d'euros ne sont pas versés à des ayants droit.

Le non-recours à la couverture maladie universelle complémentaire et à l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé représenterait 800 millions d'euros non versés.

http://www.capital.fr/economie-politique/les-pauvres-toujours-plus-pauvres-et-victimes-de-prejuges-selon-le-secours-catholique-1254679
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Ven 10 Nov 2017 - 0:04
Je sais, hein.

C'est pour ça que je dis qu'il est très minoritaire.

J'en ai connu : je commence à m'ennuyer dans mon boulot, j'ai pas envie de m'ennuyer, je démissionne en m'arrangeant avec mon patron pour que ça passe en licenciement donc en chômage, je vis deux ans dessus, dont une année en travaillant à mi-temps au black à côté parce que c'est pas fatiguant et que le job est marrant (mais en attendant, je me rédige de fausses fiches de paie pour me prendre un appart plus grand que le précédent sans quitter Paris - histoire de rassurer les proprios des apparts que je visite). J'ai la caution financière de papa/maman (à défaut de la caution morale et de principe, hein, ils froncent les sourcils, quand même, mais c'est bien tout), car ils continuent de me sponsoriser mensuellement. Et comme je trouve ça hyper normal, on peut présumer que dans mes potes, certains ne valent guère mieux que moi.

Ils existent. Ils sont rares. Ils exaspèrent leur entourage, surtout la partie de leur entourage en vraie galère. Ce sont des parasites, et je les condamne, et j'aurais bien aimé qu'ils se prennent un petit contrôle dans la tronche, histoire de.

Mais il faut bien avouer que ces parasites-là (qui sont rares, donc) coûtent vachement moins cher à l'Etat que les très gros poissons qui optimisent leurs impôts à fond la caisse (cf un article de Polony dans le Figaro, où elle raconte qu'AirBnB, en tout, paie autant d'impôts que 8 profs agrégés en fin de carrière).

Au fait, moi aussi, j'avais lu l'article dans le Figaro.
Et j'ai un sac de fringues et de chaussures de mes gosses tout prêt dans mon coffre pour le secours catholique.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Jenny le Ven 10 Nov 2017 - 7:08
Hermione : les miennes se déclenchent plutôt le matin, je vais chez le médecin en fin de journée du coup.
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Madame Mado le Ven 10 Nov 2017 - 7:14
@mathmax a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Faut militer pour la création d'un CE, donc.
Puisqu'ils veulent faire ressembler la fonction publique à une entreprise lambda, ça me navre, mais allons-y.
Et dans ce cas, comme dans toute grande entreprise, nous disposons d'un CE qui prend en charge les carences, voire, pourquoi pas, donne quelques ours au bout des congés de maternité, etc.
Et des tickets resto, aussi, puisque manger à la cantine est une tolérance et non un droit, à en croire, ai-je lu sur un autre topic. Et une prime de Noël ?

Ce n’est pas le CE qui prend en charge les jours de carence mais l’employeur, en fonction de la collection collective ; il nous faudrait une convention collective ! Une médecine du travail pourrait être utile aussi ...
Pur les tickets restos nous y avons déjà droit au cas où nous n’aurions pas accès à la cantine.

Tiens, ça m'intéresse ça ! Auriez-vous un texte ? un lien ?

_________________
mon blog artistique sunny
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Halybel le Ven 10 Nov 2017 - 9:05
@Isidoria a écrit:A propos des migraines, dans le pays dans lequel je vis, les médecins proposent un certificat maladie par anticipation, afin d'attester auprès de l'employeur que la migraine est possible. Je me demandais si ça existait en France, c'est vrai que c'est pratique, on ne se déplace pas avec une migraine!

Pour alimenter ce petit HS, j’étais très migraineux ado et depuis que j'ai commencé une alimentation plus saine et un peu de sport, plus rien! J'ai pu jeter le ZOMIG.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par zouz le Ven 10 Nov 2017 - 12:59
@pseudo-intello a écrit:Je sais, hein.

C'est pour ça que je dis qu'il est très minoritaire.

J'en ai connu : je commence à m'ennuyer dans mon boulot, j'ai pas envie de m'ennuyer, je démissionne en m'arrangeant avec mon patron pour que ça passe en licenciement donc en chômage, je vis deux ans dessus, dont une année en travaillant à mi-temps au black à côté parce que c'est pas fatiguant et que le job est marrant (mais en attendant, je me rédige de fausses fiches de paie pour me prendre un appart plus grand que le précédent sans quitter Paris - histoire de rassurer les proprios des apparts que je visite). J'ai la caution financière de papa/maman (à défaut de la caution morale et de principe, hein, ils froncent les sourcils, quand même, mais c'est bien tout), car ils continuent de me sponsoriser mensuellement. Et comme je trouve ça hyper normal, on peut présumer que dans mes potes, certains ne valent guère mieux que moi.

Ils existent. Ils sont rares. Ils exaspèrent leur entourage, surtout la partie de leur entourage en vraie galère. Ce sont des parasites, et je les condamne, et j'aurais bien aimé qu'ils se prennent un petit contrôle dans la tronche, histoire de.

Mais il faut bien avouer que ces parasites-là (qui sont rares, donc) coûtent vachement moins cher à l'Etat que les très gros poissons qui optimisent leurs impôts à fond la caisse (cf un article de Polony dans le Figaro, où elle raconte qu'AirBnB, en tout, paie autant d'impôts que 8 profs agrégés en fin de carrière).

Au fait, moi aussi, j'avais lu l'article dans le Figaro.
Et j'ai un sac de fringues et de chaussures de mes gosses tout prêt dans mon coffre pour le secours catholique.

Ils ne sont pas pauvres...
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Ven 10 Nov 2017 - 14:04
Tu as parfaitement raison.

Mais comme il est au chômage, c'est le frère prof, à côté,qui passe pour "le gros riche", et la sœur que les parents "aident" et plaignent, parce qu'elle est au chômage et qu'il est prof. Alors que, comme tu le soulignes, par rapport à un prof débutant (et qui doit muter, être envoyé où on lui dit d'aller, se taper des élèves par forcément sympa et cool, etc. pour un salaire, on va dire, modique), malgré le statut de chômeur, cumulé à des petites combines malsaines (et illégales), c'est plutôt la dolce vita.

Je n'ose pas imaginer, dans les técis, le sentiment que les nombreuses personnes qui essaient de s'en sortir correctement, en trimant dur, nourrissent à l'égard des petits (ou grands) dealers, qui engrangent la thune tranquille...

Enfin voilà, pour en revenir à mon propos, je suis d'accord avec vous qu'en général, au chômage on galère, et que quand même même on profiterait de son indemnité de départ pour se gâter un peu tant qu'il est temps, je ne trouve vraiment pas cela condamnable..
Mais que si on ne dit "non, non, pas un chômeur ne profite, ils sont tous dans la Cambronnerie, notre angélisme nous discrédite (car l'interlocuteur, comme tout le monde, connaîtra forcément quelqu'un qui-).

Il serait grand temps, d'ailleurs, que notre classe politique se penche sur un moyen de récupérer les usines délocalisées (SCOP, nationalisations ?). Je suis sûre que plein de gens prendraient un malin plaisir à payer même un peu plus cher pour acheter le produit créer dans les usines reprises plutôt que celui que Bernard Arnault a fait faire au bout du monde...
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Graisse-Boulons le Ven 10 Nov 2017 - 16:28
@pseudo-intello a écrit:Je sais, hein.

C'est pour ça que je dis qu'il est très minoritaire.

J'en ai connu : je commence à m'ennuyer dans mon boulot, j'ai pas envie de m'ennuyer, je démissionne en m'arrangeant avec mon patron pour que ça passe en licenciement donc en chômage, je vis deux ans dessus, dont une année en travaillant à mi-temps au black à côté parce que c'est pas fatiguant et que le job est marrant (mais en attendant, je me rédige de fausses fiches de paie pour me prendre un appart plus grand que le précédent sans quitter Paris - histoire de rassurer les proprios des apparts que je visite). J'ai la caution financière de papa/maman (à défaut de la caution morale et de principe, hein, ils froncent les sourcils, quand même, mais c'est bien tout), car ils continuent de me sponsoriser mensuellement. Et comme je trouve ça hyper normal, on peut présumer que dans mes potes, certains ne valent guère mieux que moi.

Ils existent. Ils sont rares. Ils exaspèrent leur entourage, surtout la partie de leur entourage en vraie galère. Ce sont des parasites, et je les condamne, et j'aurais bien aimé qu'ils se prennent un petit contrôle dans la tronche, histoire de.

Mais il faut bien avouer que ces parasites-là (qui sont rares, donc) coûtent vachement moins cher à l'Etat que les très gros poissons qui optimisent leurs impôts à fond la caisse (cf un article de Polony dans le Figaro, où elle raconte qu'AirBnB, en tout, paie autant d'impôts que 8 profs agrégés en fin de carrière).

Au fait, moi aussi, j'avais lu l'article dans le Figaro.
Et j'ai un sac de fringues et de chaussures de mes gosses tout prêt dans mon coffre pour le secours catholique.

Bah voilà...maintenant je suppose que ça peut passer, avec des pincettes, avec des "c'est rare" tous les trois mots...Bon, je vais faire ce que je déteste faire parce qu'on ne sais jamais si c'est juste pour "dire comme les gens bien" : les "profiteurs hypers rares" que je vois grâce à mon détecteur hyper-sensible de gens-pas-bien-hypers-rares-presque-indétectables m'indique que ce ne sont pas ceux que l'on accuse un peu trop facilement mais plutôt ceux qui peuvent déclarer un peu comme ils veulent leurs "chiffres"...ça donne des professions dont on entend dire qu'ils "tournent" à 800 Euro mensuels (en dessous du seuil évoqué ici, donc), et qui vivent à peu près comme vous et moi...tout en crachant copieusement sur "les fonctionnaires"...voilà.
Et maintenant que je suis lancé, je signale qu'une asso que vous connaissez peut être déjà : "aide et action", vous permet de financer l'école d'un petit africain sans sécu, sans alloc', sans RMI, sans chaussures nike, sans casquettes ni téléphone portable. Grace à vous, il peut aller à l'école au lieu d'aller travailler. Il va rejoindre, à pieds à plusieurs KM tous les matins une classe de 50/60 gosses qui ne bavardent pas pendant les cours parce qu'ils savent que la seule aide qu'ils verrons de toute leur vie c'est ça : la possibilité d'apprendre. Vous pouvez le(la) suivre, recevoir ses notes et un bilan de la part de son instituteur qui, bien qu'ayant d'autres possibilités en Europe est resté là bas pour faire ce qu'il peut. Et comme je suis en train de me faire briller sur le dos de ces pauvres gosses, je dois vous avouer avant de vomir de ma propre image, que j'ai lâché l'affaire au bout de deux gamins. Ma femme à toujours un "filleul" alors j'ai un peu moins honte d'avoir arrêté...voilà. Fin du passage "Oh mon dieu comme je suis sympa".
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par zouz le Ven 10 Nov 2017 - 16:39
"La vérité sur les faux chômeurs"
https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-eco/l-edito-eco-09-novembre-2017

On s'occupe de ce que tu portes comme chaussures toi Graisse Boulons ? Et de ce que tu fais de ton argent ?

Le chômage c'est 14 000 décès par an, des suicides, des dépressions, prématurité, poids de naissance insuffisant et j'en passe...
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par pseudo-intello le Ven 10 Nov 2017 - 17:16
@Graisse-Boulons a écrit:
Bah voilà...maintenant je suppose que ça peut passer, avec des pincettes, avec des "c'est rare" tous les trois mots...Bon, je vais faire ce que je déteste faire parce qu'on ne sais jamais si c'est juste pour "dire comme les gens bien" : les "profiteurs hypers rares" que je vois grâce à mon détecteur hyper-sensible de gens-pas-bien-hypers-rares-presque-indétectables m'indique que ce ne sont pas ceux que l'on accuse un peu trop facilement mais plutôt ceux qui peuvent déclarer un peu comme ils veulent leurs "chiffres"...ça donne des professions dont on entend dire qu'ils "tournent" à 800 Euro mensuels (en dessous du seuil évoqué ici, donc), et qui vivent à peu près comme vous et moi...tout en crachant copieusement sur "les fonctionnaires"...voilà.
Et maintenant que je suis lancé, je signale qu'une asso que vous connaissez peut être déjà : "aide et action", vous permet de financer l'école d'un petit africain sans sécu, sans alloc', sans RMI, sans chaussures nike, sans casquettes ni téléphone portable. Grace à vous, il peut aller à l'école au lieu d'aller travailler. Il va rejoindre, à pieds à plusieurs KM tous les matins une classe de 50/60 gosses qui ne bavardent pas pendant les cours parce qu'ils savent que la seule aide qu'ils verrons de toute leur vie c'est ça : la possibilité d'apprendre. Vous pouvez le(la) suivre, recevoir ses notes et un bilan de la part de son instituteur qui, bien qu'ayant d'autres possibilités en Europe est resté là bas pour faire ce qu'il peut. Et comme je suis en train de me faire briller sur le dos de ces pauvres gosses, je dois vous avouer avant de vomir de ma propre image, que j'ai lâché l'affaire au bout de deux gamins. Ma femme à toujours un "filleul" alors j'ai un peu moins honte d'avoir arrêté...voilà. Fin du passage "Oh mon dieu comme je suis sympa".

Oui, c'est un sujet avec lequel il faut prendre beaucoup de pincettes, parce que c'est très sensible (et douloureux) pour l'immense majorité des chômeurs de voir que la grosse enflure de député, ou le type au comptoir va prendre l'exemple du gugusse qui se laisse vivre pour balayer d'un revers de main les souffrance, considérables, de tous les autres.

Quant à la comparaison avec l'Afrique, elle n'est pas pertinente, et tu n'aimerais pas non plus qu'on te renvoie les Africains dans la tronche à chaque fois que tu revendiques un truc.

Après tout, puisque nous vivons (et je le déplore) dans un monde de plus dérégulé où tout n'est qu'offre et demande, pourquoi le marché de l’emploi serait-il le seul à échapper à cette logique ? Il manque 20% des profs à chaque session de CAPES mais personne ne pense ni à augmenter les salaires, ni à assainir les conditions de travail, et les pontes s'étonnent que "le métier n'attire plus" sans rien proposer pour le rendre plus attractif.
Si tu dis que c'est pareil dans les abattoirs, et pour d'autres professions difficiles physiquement et/ou psychologiquement, je te crois volontiers ; passe les postes à 32h, par exemple, ou augmente les salaires, et à un moment, ça va se débloquer.
Que certaines personnes soient prêts à tout pour trouver un emploi, c'est leur choix, leur liberté (ou leur "choix", ou leur "liberté", car c'est parfois plus compliqué). Qu'on parte du principe que le travail et l'exploitation soient deux choses différentes, c'est aussi un choix, aussi une liberté. Et je pense que c'est à défendre.

Je sais que je suis naïve : dans nos sociétés, le "je m'augmente parce que je le vaux bien" fonctionne quasi-exclusivement pour les députés, les joueurs de foot, et quelques cadres moulus (comme les très hauts fonctionnaires des cabinets ministériels). Pour les autres professions, on déplore juste que les gens soient trop fainéants pour postuler.
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par mathmax le Ven 10 Nov 2017 - 17:40
@Madame Mado a écrit:
@mathmax a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Faut militer pour la création d'un CE, donc.
Puisqu'ils veulent faire ressembler la fonction publique à une entreprise lambda, ça me navre, mais allons-y.
Et dans ce cas, comme dans toute grande entreprise, nous disposons d'un CE qui prend en charge les carences, voire, pourquoi pas, donne quelques ours au bout des congés de maternité, etc.
Et des tickets resto, aussi, puisque manger à la cantine est une tolérance et non un droit, à en croire, ai-je lu sur un autre topic. Et une prime de Noël ?

Ce n’est pas le CE qui prend en charge les jours de carence mais l’employeur, en fonction de la collection collective ; il nous faudrait une convention collective ! Une médecine du travail pourrait être utile aussi ...
Pur les tickets restos nous y avons déjà droit au cas où nous n’aurions pas accès à la cantine.

Tiens, ça m'intéresse ça ! Auriez-vous un texte ? un lien ?

En fait j'ai parlé trop vite : c'est salle aménagée pour consommer son repas ou prime de déjeuner :

     L'employeur n'est pas dans l'obligation de remettre des titres restaurant à ses agents. Il peut aussi choisir de mettre à leur disposition une cantine ou une salle de restauration ou de leur verser une prime de déjeuner.

Si votre employeur a choisi d'accorder des titres-restaurant, vous avez droit à un titre par repas compris dans votre horaire de travail journalier, que vous soyez agent public travaillant à temps partiel ou temps complet, ou encore stagiaire dans la fonction publique.

source  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21059

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Will.T
Prophète

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Will.T le Lun 11 Déc 2017 - 19:18
https://www.publicsenat.fr/article/politique/arret-maladie-le-senat-instaure-3-jours-de-carence-pour-les-fonctionnaires-80684

3 jours de carence comme dans le privé

Le Sénat diminue la compensation de la CSG pour les fonctionnaires

joyeux noël...
avatar
amethyste
Doyen

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par amethyste le Lun 11 Déc 2017 - 19:22
Marre !

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
User21929
Expert

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par User21929 le Lun 11 Déc 2017 - 19:28
@Will.T a écrit:https://www.publicsenat.fr/article/politique/arret-maladie-le-senat-instaure-3-jours-de-carence-pour-les-fonctionnaires-80684

3 jours de carence comme dans le privé

Le Sénat diminue la compensation de la CSG pour les fonctionnaires

joyeux noël...

Et toujours pas de révolte...
slylan
Niveau 9

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par slylan le Lun 11 Déc 2017 - 19:31
A quand la suppression du Sénat ? Les sénateurs sont totalement inutiles et nous coûtent très cher.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Ergo le Lun 11 Déc 2017 - 19:31
Mais puisqu'il y aura une chorale dans les établissements et plus de portables, tout va bien.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
User21929
Expert

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par User21929 le Lun 11 Déc 2017 - 19:33
@Ergo a écrit:Mais puisqu'il y aura une chorale dans les établissements et plus de portables, tout va bien.

M'dame/M'sieur j'ai une appli métronome sur mon portable, j'peux la mettre !?
avatar
Leclochard
Guide spirituel

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Leclochard le Lun 11 Déc 2017 - 19:34
C'est une mesure idéologique. Une étude a montré que c'était inefficace.
Je plains les collègues à la santé fragile.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Guermantes729 le Lun 11 Déc 2017 - 19:39
Pardon pour mon ignorance mais est ce que ça ne va pas repasser devant l'AN ? En cas de "retoquage"?
slylan
Niveau 9

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par slylan le Lun 11 Déc 2017 - 19:41
@Guermantes729 a écrit:Pardon pour mon ignorance mais est ce que ça ne va pas repasser devant l'AN ? En cas de "retoquage"?

D'où ma remarque sur l'inutilité de cette institution. C'est toujours l'AN qui a le dernier mot. Je n'ai jamais compris à quoi servaient les sénateurs. Si quelqu'un peut m'expliquer, ce serait sympa.


Dernière édition par slylan le Lun 11 Déc 2017 - 19:42, édité 1 fois
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Guermantes729 le Lun 11 Déc 2017 - 19:42
Voilà j'espère encore Sad

Les députés qui ont le dernier mot devraient revenir à un seul jour en nouvelle lecture.

https://www.ouest-france.fr/economie/social/jour-de-carence-dans-la-fonction-publique-le-senat-vote-pour-trois-jours-5440336
avatar
Zenxya
Doyen

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Zenxya le Lun 11 Déc 2017 - 19:43
Le budget va revenir devant l'assemblée, non ? Espérons que les députés suppriment ces amendements.

Par contre :
Pour les sénateurs, a écrit: “cette indemnité compensatrice crée des disparités entre les collectivités, même s’il apparaît équilibré au niveau national, en volume. "D’autres solutions auraient pu être envisagées, de manière à garantir une neutralité de la compensation par les collectivités de la hausse de la CSG pour les fonctionnaires", soulignent les sénateurs.

Je n'ai pas tout compris, quelles disparités étaient crées ?

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
avatar
amethyste
Doyen

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par amethyste le Lun 11 Déc 2017 - 19:45
@Guermantes729 a écrit:Voilà j'espère encore Sad

    Les députés qui ont le dernier mot devraient revenir à un seul jour en nouvelle lecture.

https://www.ouest-france.fr/economie/social/jour-de-carence-dans-la-fonction-publique-le-senat-vote-pour-trois-jours-5440336
Donc, on va devoir être content de n'avoir que un jour de carence ?

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Pseudo le Lun 11 Déc 2017 - 19:46
Hé bien. C'est quand qu'on les envoie aux fraises ? On attend quoi ?
Personnellement, c'est tout vu,je ne me traînerai pas chez le toubib pour un arrêt de quelques jours, type migraine, gastro, etc... Pourquoi donc m'emmerder à trouver un toubib de libre,  aller le voir, poireauter dans la salle d'attente, le payer, tout ça pour qu'on me retire trois jours ? je ne vais pas bosser et ils s'arrangent comme ils veulent pour me sucrer mes jours.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Contenu sponsorisé

Re: C'est officiel : nous avons UN jour de carence (p.14).

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum