BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Zagara le Mer 8 Nov 2017 - 22:59

Parce que les formes masculines et neutres se recouvrent dans bien des cas, notamment celui-ci.
Ne va pas m'inventer qu'on accorde au masculin parce que "c'est le neutre", ce serait une réinterprétation erronée de la règle : on disait bien "le masculin l'emporte" et pas "le neutre l'emporte".

Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par lectiole le Mer 8 Nov 2017 - 22:59

@Zagara a écrit:Ben ça ne changera rien puisque les élèves ne savent déjà pas accorder

Généralisation abusive.

J'ai heureusement des élèves qui savent accorder... et d'autres qui ne savent pas.
avatar
lectiole
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par trompettemarine le Mer 8 Nov 2017 - 22:59

@lectiole a écrit:Si ça passe, j'écrirai "On pleut."

Pourquoi écrirait-on "Il pleut" ?

Tss tss tss... on dit : "Zeus pleut."
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par lectiole le Mer 8 Nov 2017 - 23:00

@Zagara a écrit:Parce que les formes masculines et neutres se recouvrent dans bien des cas, notamment celui-ci.

Ce qui n'est pas normal, puisque "on" conviendrait bien mieux que "il" comme forme neutre.
"He", "she" et "it".
Les Anglais n'écrivent pas "He's raining !"
avatar
lectiole
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par lectiole le Mer 8 Nov 2017 - 23:03

@trompettemarine a écrit:
@lectiole a écrit:Si ça passe, j'écrirai "On pleut."

Pourquoi écrirait-on "Il pleut" ?

Tss tss tss... on dit : "Zeus pleut."

Very Happy

Et Héra tonne. Laughing
avatar
lectiole
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Delia le Mer 8 Nov 2017 - 23:22

@Zagara a écrit:Parce que les formes masculines et neutres se recouvrent dans bien des cas, notamment celui-ci.
Ne va pas m'inventer qu'on accorde au masculin parce que "c'est le neutre", ce serait une réinterprétation erronée de la règle : on disait bien "le masculin l'emporte" et pas "le neutre l'emporte".
Ne pas idolâtrer les règles. Ce ne sont pas des règles arbitraires comme la règle des échecs, mais des lois comme la loi de la relativité. Leur formulation est le résultat d'observations, parfois mal comprises. Les grammairiens du XVII e siècle ont vu que la forme non marquée l'emportait dans les accords. Ils l'ont appelée masculin, avec les préjugés de leur temps : observation juste mais mal décrite.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Dalva le Mer 8 Nov 2017 - 23:25

Il faut vraiment écrire des phrases d'une simplicité excessive pour croire que l'accord de proximité s'appliquera sans aucune difficulté mais, surtout, ne posera aucun problème de compréhension.

Ainsi "les pays et les villes étrangères" (donné en exemple dans un article), ça passe aisément. Sauf que moi, j'écrirais sans doute, en admettant que je sois stupide au point d'associer la partie et le tout, quelque chose qui ressemblerait, dans les règles actuelles de l'orthographe, à : "Les pays et les villes étrangers que j'ai visités, ceux dont j'ai entendu parler et ceux dont je rêve, tous je les assemble en photographie dans ce joli cahier."
Qu'est-ce que cela donnerait ?
"Les pays et les villes étrangères que j'ai visitées, celles dont j'ai entendu parler et celles dont je rêve, toutes je les assemble en photographie dans ce joli cahier." ?

Jules et Julie sont tombées ou tombés dans le ravin ?

N'est-ce pas en partie parce qu'on était confronté à des problèmes de lecture que l'on a imposé une règle d'accord au lieu de laisser chacun faire un peu comme il voulait ?

@Zagara a écrit:Parce que les formes masculines et neutres se recouvrent dans bien des cas, notamment celui-ci.
Ne va pas m'inventer qu'on accorde au masculin parce que "c'est le neutre", ce serait une réinterprétation erronée de la règle : on disait bien "le masculin l'emporte" et pas "le neutre l'emporte".
Ce n'est pas parce qu'on le disait que c'était juste. La maîtresse de mon fils dit bien à ses élèves que "être" et "avoir" ne sont pas des verbes parce que ce sont des auxiliaires, pour simplifier ; ça n'en fait pas une vérité grammaticale pour autant.
avatar
Dalva
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par trompettemarine le Mer 8 Nov 2017 - 23:30

Pour revenir sur l'accord de proximité : on sait qu'il existe en latin et en grec, qu'il a existé en français aussi... On peut changer les règles : mais ce seront toujours des règles. Est-ce bien le moment de faire cela, j'en doute.

Je pense surtout que c'est un leurre de penser que c'est en changeant les règles grammaticales d'une langue (règles qui changent de toute façon, mais sur le temps long) que les mentalités changent. Etre une femme à Athènes au Vème siècle n' a rien d'enviable...
Etre considérée comme une éternelle mineure non plus.
La langue ne fait rien à l'affaire.

Là où les femmes ont le plus de pouvoir, c'est lorsqu'elles peuvent gérer l'argent et avoir la possibilité de divorcer quand elles le souhaitent sans demander l'accord des hommes.
Penser l'émancipation ou l'égalité en touchant à la grammaire d'une langue me semble constituer une erreur de raisonnement, et une incompréhension imparfaite de ce qu'est le système d'une langue. Ont-ils oublié Benveniste, Saussure et les autres... ?

L'usage peut changer, on pourra (et on peut) à nouveau parler d'une femme "avocate" parce qu'il y a des femmes avocates. Mais ce n'est pas parce que le mot "avocate" existe qu'il y a des femmes avocates, c'est d'abord parce que des femmes exercent cette profession.

Ce qui me gêne le plus, ce sont les changements apportés à la grammaire et à l'orthographe par les nouvelles technologies. Elles opèrent malgré nous, insidieusement. Combien d'élèves, parce qu'ils maîtrisent mal le traitement de texte, ne savent plus couper un mot à la syllabe, placent des signes de ponctuation en début de ligne, des apostrophes à la fin, ignorent ce qu'est un alinea...
Je ne parle même pas des guillemets et des accents...
Je ne sais si la révolution sera aussi importante que celle de l'imprimerie, mais des questions équivalentes se posent.

En ce qui concerne l'écriture inclusive, j'y vois surtout l'influence de Twitter. Le logiciel de word qui sera bientôt en place a quelque chose de terrifiant.


Dernière édition par trompettemarine le Mer 8 Nov 2017 - 23:42, édité 4 fois
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Nita le Mer 8 Nov 2017 - 23:32

(Qu'est-ce ça peut m'énerver, ça* !)





*Les auxiliaires qui ne sont pas des verbes.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par trompettemarine le Mer 8 Nov 2017 - 23:40

@Nita a écrit:(Qu'est-ce ça peut m'énerver, ça* !)





*Les auxiliaires qui ne sont pas des verbes.

Oui, c'est grave... où l'on confond la loi, la règle et un moyen mnémotechnique (et encore pas dans ce cas)...
Cela me rappelle les cours magnifiques de Jacqueline Dangel sur les dangers de ces confusions : par exemple, certains étudiants s'étaient persuadés que "amamus" venait de "ama-nos", etc.
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Delia le Mer 8 Nov 2017 - 23:55

On ne peut pas plus changer les règles grammaticales que les lois physiques. On peut veiller à les formuler correctement et à ne pas en créer de toutes pièces.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par pseudo-intello le Jeu 9 Nov 2017 - 0:04

... sans compter qu'on ne va pas s'amuser à réimprimer tous les bouquins, ni à modifier toute la littérature. Toutes les pages, web, tous les textes de lois, etc.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par JPhMM le Jeu 9 Nov 2017 - 0:36

314 sur 950 000 enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur, ça fait combien ? 1 pour 3000 environ ?

0,033 % environ.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par KinetteKinette le Jeu 9 Nov 2017 - 1:01

@lectiole a écrit:
@Zagara a écrit:Ben ça ne changera rien puisque les élèves ne savent déjà pas accorder

Généralisation abusive.

J'ai heureusement des élèves qui savent accorder... et d'autres qui ne savent pas.
J'aimerais bien que tu me prêtes ceux qui savent. Un paquet complet de 4ème (et c'est ma classe la plus bosseuse et sympathique):
1 première copie (un des meilleurs élèves):
"la quantité de dioxygène et de glucose est inférieur"
"le placentat sert à protéger le bébé de tout infection exterieur"
"les substances non utilisé"
""substances qui nourrit"
2 Copie suivante (bonne élève):
"le glucose et le dioxygène sont suppérieur"
3 Copie suivante: du gloubi-boulga:
"dioxygène et glucose en sang entrant supérieur au sang sortant"
4 Copie d'une bonne élève encore:
"le dioxygène entrant dans le placenta est supérieure"
5 Copie d'une des meilleures élèves:
"le dioxygène et le glucose est supérieure"
"des vaisseaux sanguins qui sont normalement évaquer"
"l'embryon vas s'accrocher"
"le dioxyde de carbone que rejette ses muscles"
6 Encore une bonne élève:
"la quantité ... est supérieur"
"la quantité de glucoses"
7 (j'en ai marre, je n'en trouverai pas sans faute d'accord, je suis sûre!)
"le sang maternel ... est supérieure"
8
"protège le bébé des bactéries potentiels"
9
"qui lui fournit des aliment"
10 (fort, même des erreurs en copiant la consigne)
"faitent une conclusion"
11
"sert a conserver le bébé et à empèché le bébé d'avoir des bactérie"

Vous remarquerez que mes élèves ne sont pas sexistes: parfois ils accordent au féminin quand ils devraient mettre au masculin, parfois l'inverse... de même pour les marques du pluriels, elles sont aléatoires.

Pas besoin de réforme, les élèves sont déjà à la pointe.
K
PS: mon établissement accueille un public assez défavorisé, mais nous ne somment pas en REP

_________________
Spoiler:
avatar
KinetteKinette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par KinetteKinette le Jeu 9 Nov 2017 - 1:04

@lectiole a écrit:Si ça passe, j'écrirai "On pleut."

Pourquoi écrirait-on "Il pleut" ?
Dans pas mal de coins, on dit tout simplement "y pleut" ou encore "ça pleut"...

_________________
Spoiler:
avatar
KinetteKinette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Tem-to le Jeu 9 Nov 2017 - 1:14

@lectiole a écrit:Si ça passe, j'écrirai "On pleut."

Pourquoi écrirait-on "Il pleut" ?

A cause de ça. C'est pas négociable !


_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Tem-to
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Ripoux1er le Jeu 9 Nov 2017 - 2:11

@Seifer a écrit:Vous avez raison, soyez exaspéré à ce sujet-là et continuez à défendre des hommes blancs, réactionnaires, qui prennent des décisions sans aucune once de moralité ou d'égalité. Si on devait attendre que les changements de la société viennent d'eux, on n'aurait pas beaucoup avancé. Je ne reviendrai pas sur ce fil, ça me désespère.

PS: Et franchement, vos arguments du type "il y a plus important", je retrouve exactement le même type de discours de la part de racistes sur les immigrés par exemple, "ils se sentent supérieurs", en l'occurrence on essaie de lutter contre la supériorité qui a été souhaitée avant de la part d'un sexe sur un autre.

Je suis assez déçu et en colère de l'unanimité qui se retrouve sur ce poste. Bonne soirée.

Le mâle blanc hétéro cisgenre réactionnaire facho-nazi te salue !

L'écriture inclusive maintenant, et bientôt le "On n'a pas marché sur la Lune" généralisé ?
Tout ceci me consterne. Ce qui m'inquiète, ce ne sont pas les 0,033 % de professeurs, mais bel et bien l'influence qu'ils peuvent avoir. Après il y a une nette différence entre Internet et la vie réelle...
avatar
Ripoux1er
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Verdurette le Jeu 9 Nov 2017 - 5:03

Orthographe possible (probable? )
Jules est Julie son tomber d'en le ravin.
(il a vraiment de la chance, le ravin).

Maîtresse, je sais pas c'est quoi, un ravin ?

Vous voyez, finalement, pourquoi s'inquiéter ?

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Whypee le Jeu 9 Nov 2017 - 6:50

@Verdurette a écrit:Orthographe possible (probable? )
Jules est Julie son tomber d'en le ravin.
(il a vraiment de la chance, le ravin).

Maîtresse, je sais pas c'est quoi, un ravin ?

Vous voyez, finalement, pourquoi s'inquiéter ?
Non, non. Réel !
J'en suis même arrivé, avec mes dystous, à ne plus pouvoir demander quelque mot écrit que ce soit.

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par sinan le Jeu 9 Nov 2017 - 10:55

Ecoutez, merci à tous, vraiment je vous ADORE !
J'ai posté un message au début du fil, et je reviens ce matin : j'ai bien ri de toutes vos remarques, cela m'a fait un bien fou.
Car moi, je suis dans un lycée où cette pétition a été envoyée par la mailing liste, et je suis sûre qu'un tas de prof doivent trouver cela génial, novateur, militant, et compagnie.
avatar
sinan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par JPhMM le Jeu 9 Nov 2017 - 11:08

@VinZT a écrit:314 ça fait à peu près pi*100.
Hasard ?
Je ne crois pas.

Bon courage à leurs élèves, en tout cas.
Les initiales de Chuck Norris sont C et N, c'est-à-dire la 3e et la 14e de l'alphabet.
Est-ce un hasard ? Probablement pas non plus.

Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par musa le Jeu 9 Nov 2017 - 11:25

@trompettemarine a écrit:
@Nita a écrit:(Qu'est-ce ça peut m'énerver, ça* !)





*Les auxiliaires qui ne sont pas des verbes.

Oui, c'est grave... où l'on confond la loi, la règle et un moyen mnémotechnique (et encore pas dans ce cas)...
Cela me rappelle les cours magnifiques de Jacqueline Dangel sur les dangers de ces confusions : par exemple, certains étudiants s'étaient persuadés que "amamus" venait de "ama-nos", etc.

Rien à voir avec le sujet mais Jacqueline Dangel avec qui j'ai fait mon mémoire de DEA I love you I love you I love you I love you
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Iphigénie le Jeu 9 Nov 2017 - 11:34

Sinon, en passant, parce que bon...., l'accord de proximité en latin (qui n'a rien de systematique) tient au rythme de la langue latine et non au féminisme des locuteurs.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par pseudo-intello le Jeu 9 Nov 2017 - 12:13

@Zagara a écrit:
Ils proposent de remplacer l'accord systématique au masculin dans les cas de sujets pluriels. Parmi les solutions proposées, celle qui me semble personnellement pertinente : l'accord de proximité.
Ce qui serait une restauration d'un principe ancien de grammaire, qui viendrait chasser une nouveauté introduite dans la langue tardivement. L'accord de proximité était la forme traditionnelle, issue du latin. Elle devrait avoir le soutien de tout "conservateur" qui se respecte, étant une pièce de musée linguistique.

L'accord de proximité n'est pas systématique en latin... je ne trouve pas pertinent, personnellement, de considérer qu'en Ancien Français on faisait comme ci ou comme ça pour modifier radicalement le nouveau...

Sinon, si on raisonne en terme de bénéfice / enquiquinements, penses-tu réellement qu'il serait bénéfique de rechanger la grammaire (et de rendre obsolète toutes les productions imprimées à ce jour ?

Concernant l'accord de proximité, je comprends ton raisonnement, mais il y a une part de subjectivité dedans (pour vouloir changer la règle actuelle en sa faveur, c'est qu'on part du postulat que la langue est sexiste, et qu'il est important de corriger ça).
Concernant le bazar que ça engendrerait, les polémiques inutiles, surtout en ce moment où le gouvernement essaie de faire passer des tas de trucs immondes qui requièrent bien plus urgemment notre attention, objectivement, l'obsolescence des bouquins, articles, etc, de ces 300 dernières années au moins (les années où historiquement, il y a en a eu le plus), la remise en cause de règles bien ancrées dans la tête des plus de 20 ou 30 ans (ça fait u paquet de monde), ça poserait des problèmes, c'est un fait. Sans compter le décalage avec les autres pays francophones, où certes, le lexiques et quelques tournures sont différentes, mais la grammaire est identique.

Quand les mecs du XVIIe siècle ont fixé les règles, quasiment personne ne savait lire en France, et encore moins écrire, et ils l'ont fait entre autres (principalement ?) pour unifier les pratiques d'écriture. En Ancien et moyen français, les mots avaient souvent plusieurs orthographes différente, c'était réellement le bazar (d'ailleurs, un texte d'avant le XVIIe est difficile à lire sans "traduction"), même pour moi qui suis prof de lettres, alors qu'à partir du XVIIIe, jusqu'à ce jour, c'est le même langue, elle se lit facilement, et c'est d'ailleurs une première dans l'histoire du la langue française, cette stabilité de la langue (surtout de la grammaire, car le lexique évolue, mais du Marivaux se lit sans peine) pendant 300 ans. C'est également une richesse (quand on écrit, c'est pour être lu, donc moins on change tout par idéologie, plus la langue reste stable).


Dernière édition par pseudo-intello le Jeu 9 Nov 2017 - 13:13, édité 1 fois

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par ipomee le Jeu 9 Nov 2017 - 12:19

@musa a écrit:
@trompettemarine a écrit:
@Nita a écrit:(Qu'est-ce ça peut m'énerver, ça* !)





*Les auxiliaires qui ne sont pas des verbes.

Oui, c'est grave... où l'on confond la loi, la règle et un moyen mnémotechnique (et encore pas dans ce cas)...
Cela me rappelle les cours magnifiques de Jacqueline Dangel sur les dangers de ces confusions : par exemple, certains étudiants s'étaient persuadés que "amamus" venait de "ama-nos", etc.

Rien à voir avec le sujet mais Jacqueline Dangel avec qui j'ai fait mon mémoire de DEA I love you I love you I love you I love you


Et moi la prépa à l'agrégation… HS également, mais idem.
avatar
ipomee
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : 314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

Message par Celadon le Jeu 9 Nov 2017 - 12:22

@Whypee a écrit:
@Verdurette a écrit:Orthographe possible (probable? )
Jules est Julie son tomber d'en le ravin.
(il a vraiment de la chance, le ravin).

Maîtresse, je sais pas c'est quoi, un ravin ?

Vous voyez, finalement, pourquoi s'inquiéter ?
Non, non. Réel !
J'en suis même arrivé, avec mes dystous, à ne plus pouvoir demander quelque mot écrit que ce soit.
On va en arriver à adorer la phonétique !
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum