Stagiaire perdue et déprimée

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stagiaire perdue et déprimée

Message par cece18 le Dim 12 Nov 2017 - 19:16

Bonjour,

Je voudrais demander votre avis sur ma situation, je suis perdue et cherche à comprendre si ce n'est que mon ressenti ou si ce sentiment est partagé par tous prof débutant. (attention au pavé qui vous attend!)

Je suis stagiaire (anglais) en lycée depuis septembre. J'ai en charge 3 classes de secondes (les 3 secondes du lycée, donc aucun point de comparaison pour l'anglais). C'est un lycée assez rural où les élèves connaissent déjà la plupart des professeurs car ces derniers font aussi cours au collège, qui est dans la même cité scolaire.
Je suis donc comme vous l'avez deviné, la seule nouvelle de l'établissement (au lycée en tout cas). Je n'ai jamais eu d'expérience en classe avant septembre, je ne compte pas les 2x2 semaines de stage en M1 qui sont pour moi une version BIEN allégée du métier de prof. Et voilà, je me retrouve avec mes 3 classes de seconde, plutôt bruyantes et innatentives! Ma tutrice essaye de m'aider mais en me répétant que je dois trouver des solutions par moi-même... Malheureusement ces solutions ne viennent pas et je me demande vraiment si ce métier est fait pour moi...

Depuis septembre je n'ai jamais pris plaisir à enseigner car la charge de travail est trop importante, par rapport à ce que les élèves peuvent offrir en cours...Je n'ai PLUS de motivation, j'adore l'anglais c'est sûr mais je n'éprouve pas de plaisir à l'enseigner ! J'ai essayé, plusieurs fois en me disant que à aller passer mais les élèves n'en ont pour la plupart rien à faire, certains sont nonchalants au possible et moi tout ce que je vois c'est que mon travail ne sert à rien... J'ai tout essayé, punitions, heures de colles, plans de classe etc... mais je déteste faire la discipline!

Je passe mes soirées à stresser pour le lendemain, pour la prochaine heure de cours à préparer, et je ne sais même plus pourquoi je travaille car je n'en retire aucune satisfaction... C'est de plus en plus dur d'aller travailler, le dimanche je ne dors presque pas car je suis trop stréssée.
Je suis perdue et déprimée, j'ai parlé avec mon tuteur ESPE, qui vient me soir cette semaine, il a essayé de me remonter le moral mais franchement j'ai perdue toute motivation.
Mes parents veulent que je finisse l'année et que j'essaye d'avoir la titularisation et mon master, mais c'est dur, chaque jour une crise de larmes m'attends, des montées de stress intenses etc... Je ne sais pas si je vais tenir jusqu'à la fin de l'année comme ça!!

Je suis une personne anxieuse et perfectionniste mais je commence à bacler mes cours car je n'ai plus de motivation et me demande si elle à un jour été là... Je ne me reconnaît plus! Je ne veux plus travailler, je ne prends aucun goût à préparer les cours et ma pile de copies à corriger me déprime au plus haut point... Je ne sais pas si les choses seraient différentes si j'étais au collège mais il est sûr que je n'aime pas enseigner aux secondes. J'ai envie de jeter l'éponge et de faire autre chose...

Voilà, merci d'avoir lu tout ça, j'attends vos réponses avec impatience Smile
avatar
cece18
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Philomène87 le Dim 12 Nov 2017 - 19:41

Cece, tu es en train de vivre ce que vivent la plupart des débutants ! Je suis passée par là, et je comprends parfaitement ce que tu veux dire : plus de motivation, des angoisses horribles, des nuits blanches, la boule au ventre avant chaque cours...
Mais une chose est positive dans ce que tu racontes : tes tuteurs semblent te soutenir et t'aider. Ce n'est pas le cas de tous les stagiaires. Ils ont raison lorsqu'ils disent que tu dois trouver des solutions par toi-même : car les solutions des uns pour faire de la discipline, ne marcheront pas chez les autres.
Ex : une collègue me disait "t'as qu'à mettre 1h de colle à chaque bavardage".
Bon, j'ai essayé. Total : 15 retenues à la fin de l'heure.
Je n'étais plus du tout crédible.
Pour cette collègue, ça allait, car elle était très autoritaire et pouvait se le permettre (elle ne collait pratiquement jamais).
Alors comment savoir ce qui te convient ? Ben, seul le temps te le dira. Ca peut durer, mais ça finit par arriver.
Au bout de 3 ans d'expérience, je tâtonnais encore.
Ne te démotive pas. Facile à dire je sais, mais c'est un passage nécessaire pour y arriver ensuite. C'est en forgeant que l'on devient forgeron. C'est en enseignant... etc.
fleurs
avatar
Philomène87
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par *Plume* le Dim 12 Nov 2017 - 19:52

Je me reconnais quasiment intégralement dans ton témoignage donc tu n'es pas la seule à ressentir cela, d'autant plus lors de l'année de stage.
Les débuts sont vraiment difficiles mais au fur et à mesure des mois et des années ça s'améliore grâce à l'expérience qu'on acquiert. Alors là tout de suite, on se sent au-dessous de tout en se demandant si on va y arriver un jour. Puis l'année de T1, ça va déjà mieux, on a un peu moins de cours à préparer, on sait ce qui a fonctionné et ce qu'il faut changer.
J'ai souvent lu qu'il faut 5 ans pour être bien dans ses classes et je crois que c'est bien vrai, j'en suis à ma 4ème année et ça commence à être acceptable (j'ai toujours des problèmes, comme toi je déteste faire la discipline mais j'arrive à récupérer les classes là où il y a 2 ans je n'en ai pas été capable).
Il faut du courage pour tenir et se dire que tous les mauvais moments qu'on passe sont autant d'expérience. Il faut ensuite réfléchir à ce qui n'a pas été et pourquoi ça a raté puis trouver des solutions. Un cahier de bord peut être utile pour noter ce qui a été fait pendant l'heure et ensuite ajouter un petit paragraphe où on analyse comment ça s'est passé.

Courage !

_________________
"Humeur du moment" :


Ma motivation est sans limite. Quoi que...
avatar
*Plume*
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Vatrouchka le Dim 12 Nov 2017 - 20:01

Pour le sommeil, tente les exercices de respiration et de méditation : il y a un exercice que tu trouveras sur le sujet d'un autre stagiaire qui a également du mal (mais qui y arrive depuis le début ?), sinon moi je fais : je compte jusqu'à quatre pour l'inspiration - je retiens ma respiration en comptant jusqu'à 7 - j'expire en comptant jusqu'à 8. Je le fais trois ou quatre fois à la suite, selon mon humeur et mon stress. De toute façon tu ne pourras pas être sereine en classe et réagir correctement si tu ne dors pas. Il faut que ce soit ta priorité. Même les plus chevronnés d'entre nous rament plus les jours où ils sont très fatigués et préoccupés que lorsqu'ils sont en forme. Et rassure-toi, faire la police en classe n'est clairement pas l'aspect du métier préféré !

Comment se passe l'entrée en classe ? C'est dès le moment où ils arrivent dans ta salle que tu dois montrer qui décide. Il est important de la soigner (en les laissant debout le temps que le calme s'installe, en faisant un barrage s'il y a trop de bruit à l'intérieur ou dehors, en leur donnant tout de suite du travail).

Bon courage, c'est difficile pour tout le monde. fleurs J'étais stagiaire l'an dernier et je voulais démissionner après chaque heure de cours. Aujourd'hui, ce n'est pas tous les jours rose mais je tiens bien mieux mes classes !
avatar
Vatrouchka
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Eleven le Dim 12 Nov 2017 - 20:14

Courage fleurs c'est difficile pour tout le monde au début, il faut du temps ....

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
avatar
Eleven
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Sedulius le Dim 12 Nov 2017 - 20:18

Je vis à peu près la même chose que toi : stress intense et permanent, difficulté à trouver le sommeil, fatigue prononcée qui n'arrange pas les choses, démotivation, crainte de l'échec, etc. Je ne savais pas que le métier était aussi difficile et épuisant. Il faut tenir bon...

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Ergo le Dim 12 Nov 2017 - 20:24

cece18, ça ne soulage pas forcément mais en tout cas, oui, de nombreux débutants passent par là. Je ne crois pas qu'il y ait grand monde qui aime la lutte pour imposer la discipline compte tenu de l'énergie que cela demande. Wink

Trouver des solutions par toi-même, bon... je ne sais pas trop pour le lycée mais je suis sûre qu'il y a plein d'exemples ici, même si tu en as déjà appliqué beaucoup : http://www.neoprofs.org/f199-gestion-de-classe
de petits trucs concrets qui pourraient te faciliter la vie.

Ton travail ne sert pas à rien mais le retour est rarement immédiat, d'autant plus que les erreurs de beaucoup d'élèves (et d'étudiants) sont à s'arracher les cheveux.

Courage, repose-toi, prends du temps pour toi, c'est aussi une grande partie du travail pour essayer d'être reposée et sereine en classe. fleurs2

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Ktia le Dim 12 Nov 2017 - 21:02

Beaucoup de mes collègues stagiaires étaient dans le même état que toi l'an passé. Il faut un peu de temps pour trouver son rythme. Les secondes ne sont pas faciles, c'est vrai, mais ils ne valent pas la peine que tu laisses tout tomber pour eux.
Ne te laisse pas déborder par l'émotion, prends du recul. Je sais, facile à dire. Dis toi que tu es très loin d'être seule. Tu bénéficies du soutien de tes tuteurs, établissement et espe. N'hésite pas à les solliciter.
Quand j'étais stagiaire, cela se passait avec toutes mes classes sauf une classe de seconde qui n'en avait rien à fiche de mon cours, quelle que soit la méthode pédagogique que j'utilisais.
Courage. Tiens bon. Tu verras, ça en vaut le coup. fleurs
avatar
Ktia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par LordSteven le Dim 12 Nov 2017 - 21:12

3 classes de langue, ce n'est jamais une sinécure, surtout en langue où il convient de faire parler les élèves... et que vous devez appliquer des méthodes ESPE qui ne fonctionnent qu'avec des classes idéales. Je pense qu'il est inutile de crier ou de vous agiter, c'est contre-productif. Les élèves détestent au contraire le silence des enseignants, sauf dans des cas extrêmes mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de votre établissement. Avez-vous essayé de fixer le fautif sans rien dire, en attendant qu'il se calme, puis lui dire: liste des verbes irréguliers à copier 3 fois, vous commencez maintenant, la suite à me rendre au prochain cours. Cela peut vite s'avérer dissuasif. Ne les laissez jamais s'asseoir en début d'heure avant d'avoir obtenu un silence complet. Circulez sans cesse dans les rangs en ne laissant rien passer. Enfin rappelez-vous que notre meilleure arme est la langue: au pire, leur parler en anglais exclusivement va s'avérer pour eux un ronron soporifique - et les élèves ont tellement peur qu'on les oblige à s'exprimer en anglais que normalement ils préfèrent se taire en cours.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
LordSteven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Kalypso le Dim 12 Nov 2017 - 21:37

@LordSteven a écrit:3 classes de langue, ce n'est jamais une sinécure, surtout en langue où il convient de faire parler les élèves... et que vous devez appliquer des méthodes ESPE qui ne fonctionnent qu'avec des classes idéales. Je pense qu'il est inutile de crier ou de vous agiter, c'est contre-productif. Les élèves détestent au contraire le silence des enseignants, sauf dans des cas extrêmes mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de votre établissement. Avez-vous essayé de fixer le fautif sans rien dire, en attendant qu'il se calme, puis lui dire: liste des verbes irréguliers à copier 3 fois, vous commencez maintenant, la suite à me rendre au prochain cours. Cela peut vite s'avérer dissuasif. Ne les laissez jamais s'asseoir en début d'heure avant d'avoir obtenu un silence complet. Circulez sans cesse dans les rangs en ne laissant rien passer. Enfin rappelez-vous que notre meilleure arme est la langue: au pire, leur parler en anglais exclusivement va s'avérer pour eux un ronron soporifique - et les élèves ont tellement peur qu'on les oblige à s'exprimer en anglais que normalement ils préfèrent se taire en cours.

je déconseille d'appliquer ça strictement : stagiaire, j'ai essayé. Eh bien une fois les élèves sont restés debout 15min, et ça aurait pu durer encore plus.

Mais effectivement l'entrée en classe est importante (cela dit, ils peuvent aussi se taire quand ils sont debout, et se remettre à parler deux minutes après une fois assis..

Ne te décourage pas. Tu n'as senti aucun plaisir à aucun moment ?  il n'y a pas eu quelques étincelles ? tes classes sont elles malgré tout sympas, ou au moins quelques élèves ?

je ne suis pas en langue, donc peu de clés à donner de ce côté mais il ne faut rien lâcher. J'ai horreur de la discpline mais il faut en passer par là surtout les premières années. Essaie de discuter avec les plus bavards à la fin de la séance, pour le responsabiliser.

Dire que tu es blessée par leur manque de respect a souvent marché avec mes classes quand je débutais (surtout s'ils voient ton implication) mais cela ne marche que si les classes sont un minimum sympas...

tu as varié tes pratiques pédagogiques ?

beaucoup de choses jouent contre toi : ta grande jeunesse, ta vulnérabilité de débutante, le fait que tu sois nouvelle dans le bahut... ça, ça passera !

t'es tu appuyée sur le pp de tes classes ? tes collègues te soutiennent ils ?
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Kalypso le Dim 12 Nov 2017 - 21:42

je rajouterais aussi que quand j'étais stagiaire, j'avais 4 classes, dont une horrible, une vraiment pénible, deux sympas mais bavardes (voire, très bavarde pour l'une). Eh bien je peux te dire que les cours avec la classe horrible, dans un contexte où ça n'était pas idyllique avec les autres, je me disais que je détestais ce métier, quand je rentrais le lundi soir après une aprem avec eux.

5 ans après, je suis une prof épanouie, cette année je n'ai que des classes assez sympas, et pourtant pas dans un établissement facile. La différence, c'est que maintenant quand je foire une séance, je m'en fiche ! je sais que j'ai pu être utile à certains (même si c'est venu progressivement), je ne me remets plus en cause, alors que c'était perpétuel lors de mes deux premières années ; et aussi, ton année est forcément colorée par le rapport que tu as avec tes classes... et ça, ça variera selon les années, mais globalement tu vas construire ton positionnement et ça ira mieux au fil des années.
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Elaïna le Lun 13 Nov 2017 - 8:25

Bonjour,
tout d'abord il faut commencer par ne pas trop te mettre la pression sur tous les fronts : le plus important c'est d'assurer les cours et les évaluations, tout le reste, le plaisir d'enseigner blabla, c'est la cerise sur le gâteau : honnêtement, ça ne rend personne heureux de faire de la discipline en cours, et quand en plus on a la tête dans le guidon parce qu'on ne maîtrise pas super bien ses cours (normal, c'est la première année), difficile de trouver du plaisir à exercer le métier de professeur
L'avantage c'est que tu n'es pas obligée d'avoir du plaisir à enseigner, c'est ton boulot, ça te nourrit, c'est tout ce qu'on demande à un job, avoir du plaisir ou non à enseigner n'est pas un critère pour savoir si tu es une bonne prof ou pas
Personnellement je n'ai pas de plaisir à enseigner à des secondes relous, ni de plaisir à faire de l'abattage-saupoudrage d'histoire contemporaine à des terminales qui doivent bachoter (mais là c'est le programme qui est en cause), néanmoins personne ne se plaint de mes cours ni de mon travail en général

Ne te mets pas la pression à tous les niveaux !

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par LordSteven le Lun 13 Nov 2017 - 11:01

@Kalypso a écrit:
@LordSteven a écrit:3 classes de langue, ce n'est jamais une sinécure, surtout en langue où il convient de faire parler les élèves... et que vous devez appliquer des méthodes ESPE qui ne fonctionnent qu'avec des classes idéales. Je pense qu'il est inutile de crier ou de vous agiter, c'est contre-productif. Les élèves détestent au contraire le silence des enseignants, sauf dans des cas extrêmes mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de votre établissement. Avez-vous essayé de fixer le fautif sans rien dire, en attendant qu'il se calme, puis lui dire: liste des verbes irréguliers à copier 3 fois, vous commencez maintenant, la suite à me rendre au prochain cours. Cela peut vite s'avérer dissuasif. Ne les laissez jamais s'asseoir en début d'heure avant d'avoir obtenu un silence complet. Circulez sans cesse dans les rangs en ne laissant rien passer. Enfin rappelez-vous que notre meilleure arme est la langue: au pire, leur parler en anglais exclusivement va s'avérer pour eux un ronron soporifique - et les élèves ont tellement peur qu'on les oblige à s'exprimer en anglais que normalement ils préfèrent se taire en cours.

je déconseille d'appliquer ça strictement : stagiaire, j'ai essayé. Eh bien une fois les élèves sont restés debout 15min, et ça aurait pu durer encore plus.

Mais effectivement l'entrée en classe est importante (cela dit, ils peuvent aussi se taire quand ils sont debout, et se remettre à parler deux minutes après une fois assis..

Ne te décourage pas. Tu n'as senti aucun plaisir à aucun moment ?  il n'y a pas eu quelques étincelles ? tes classes sont elles malgré tout sympas, ou au moins quelques élèves ?

je ne suis pas en langue, donc peu de clés à donner de ce côté mais il ne faut rien lâcher. J'ai horreur de la discpline mais il faut en passer par là surtout les premières années. Essaie de discuter avec les plus bavards à la fin de la séance, pour le responsabiliser.

Dire que tu es blessée par leur manque de respect a souvent marché avec mes classes quand je débutais (surtout s'ils voient ton implication) mais cela ne marche que si les classes sont un minimum sympas...

tu as varié tes pratiques pédagogiques ?

beaucoup de choses jouent contre toi : ta grande jeunesse, ta vulnérabilité de débutante, le fait que tu sois nouvelle dans le bahut... ça, ça passera !

t'es tu appuyée sur le pp de tes classes ? tes collègues te soutiennent ils ?

C'est aussi une question de respect. Nous sommes des adultes, hors de question que les élèves décident à notre place. Après vous faites bien ce que vous voulez.


_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
LordSteven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par VicomteDeValmont le Lun 13 Nov 2017 - 11:12

Non, ce n’est pas normal d’etre perdue et déprimée mais c’est la faute de l’institution qui te met à mi-temps au lieu de tiers-temps auparavant et qui n’assure pas une entrée progressive dans le métier.

Contrairement à d’autres, je ne te conseillerais pas en premier de t’accrocher mais plutôt de réfléchir à ta situation professionnelle, de voir si tu penses que l’enseignement pourra te convenir ou s’il te semble nécessaire de passer d’autres concours. Tu peux bien sûr finir ton master tout en démissionnant.
Le métier est difficile, les élèves sont difficiles et la gratitude qu’on peut trouver à son exercice est minime (qu’elle soit financière ou personnelle).

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Kalypso le Lun 13 Nov 2017 - 11:22

@LordSteven a écrit:
@Kalypso a écrit:
@LordSteven a écrit:3 classes de langue, ce n'est jamais une sinécure, surtout en langue où il convient de faire parler les élèves... et que vous devez appliquer des méthodes ESPE qui ne fonctionnent qu'avec des classes idéales. Je pense qu'il est inutile de crier ou de vous agiter, c'est contre-productif. Les élèves détestent au contraire le silence des enseignants, sauf dans des cas extrêmes mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de votre établissement. Avez-vous essayé de fixer le fautif sans rien dire, en attendant qu'il se calme, puis lui dire: liste des verbes irréguliers à copier 3 fois, vous commencez maintenant, la suite à me rendre au prochain cours. Cela peut vite s'avérer dissuasif. Ne les laissez jamais s'asseoir en début d'heure avant d'avoir obtenu un silence complet. Circulez sans cesse dans les rangs en ne laissant rien passer. Enfin rappelez-vous que notre meilleure arme est la langue: au pire, leur parler en anglais exclusivement va s'avérer pour eux un ronron soporifique - et les élèves ont tellement peur qu'on les oblige à s'exprimer en anglais que normalement ils préfèrent se taire en cours.

je déconseille d'appliquer ça strictement : stagiaire, j'ai essayé. Eh bien une fois les élèves sont restés debout 15min, et ça aurait pu durer encore plus.

Mais effectivement l'entrée en classe est importante (cela dit, ils peuvent aussi se taire quand ils sont debout, et se remettre à parler deux minutes après une fois assis..

Ne te décourage pas. Tu n'as senti aucun plaisir à aucun moment ?  il n'y a pas eu quelques étincelles ? tes classes sont elles malgré tout sympas, ou au moins quelques élèves ?

je ne suis pas en langue, donc peu de clés à donner de ce côté mais il ne faut rien lâcher. J'ai horreur de la discpline mais il faut en passer par là surtout les premières années. Essaie de discuter avec les plus bavards à la fin de la séance, pour le responsabiliser.

Dire que tu es blessée par leur manque de respect a souvent marché avec mes classes quand je débutais (surtout s'ils voient ton implication) mais cela ne marche que si les classes sont un minimum sympas...

tu as varié tes pratiques pédagogiques ?

beaucoup de choses jouent contre toi : ta grande jeunesse, ta vulnérabilité de débutante, le fait que tu sois nouvelle dans le bahut... ça, ça passera !

t'es tu appuyée sur le pp de tes classes ? tes collègues te soutiennent ils ?

C'est aussi une question de respect. Nous sommes des adultes, hors de question que les élèves décident à notre place. Après vous faites bien ce que vous voulez.


Je dis simplement que si au bout de plusieurs minutes cela ne fonctionne pas, il ne faut pas insister. Je n'apprécie guère votre sous entendu.
Je doute que vous vous soyez retrouvé dans cette situation de laisser les élèves debout jusqu'à ce qu'ils se taisent, et de constater au bout de 15minutes que l'ensemble de la classe ne se tait toujours pas. Quand j'étais stagiaire, cela m'est arrivé, et je ne suis pas la seule. J'ai appliqué une autre méthode (je ne sais plus à vrai dire laquelle) qui a fonctionné. Mais les avoir laissés 15minutes debout pour obtenir le silence a été ce jour là un échec et n'a fait que jeter le discrédit sur ma tentative
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par LordSteven le Lun 13 Nov 2017 - 11:33

@Kalypso a écrit:
@LordSteven a écrit:
@Kalypso a écrit:
@LordSteven a écrit:3 classes de langue, ce n'est jamais une sinécure, surtout en langue où il convient de faire parler les élèves... et que vous devez appliquer des méthodes ESPE qui ne fonctionnent qu'avec des classes idéales. Je pense qu'il est inutile de crier ou de vous agiter, c'est contre-productif. Les élèves détestent au contraire le silence des enseignants, sauf dans des cas extrêmes mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de votre établissement. Avez-vous essayé de fixer le fautif sans rien dire, en attendant qu'il se calme, puis lui dire: liste des verbes irréguliers à copier 3 fois, vous commencez maintenant, la suite à me rendre au prochain cours. Cela peut vite s'avérer dissuasif. Ne les laissez jamais s'asseoir en début d'heure avant d'avoir obtenu un silence complet. Circulez sans cesse dans les rangs en ne laissant rien passer. Enfin rappelez-vous que notre meilleure arme est la langue: au pire, leur parler en anglais exclusivement va s'avérer pour eux un ronron soporifique - et les élèves ont tellement peur qu'on les oblige à s'exprimer en anglais que normalement ils préfèrent se taire en cours.

je déconseille d'appliquer ça strictement : stagiaire, j'ai essayé. Eh bien une fois les élèves sont restés debout 15min, et ça aurait pu durer encore plus.

Mais effectivement l'entrée en classe est importante (cela dit, ils peuvent aussi se taire quand ils sont debout, et se remettre à parler deux minutes après une fois assis..

Ne te décourage pas. Tu n'as senti aucun plaisir à aucun moment ?  il n'y a pas eu quelques étincelles ? tes classes sont elles malgré tout sympas, ou au moins quelques élèves ?

je ne suis pas en langue, donc peu de clés à donner de ce côté mais il ne faut rien lâcher. J'ai horreur de la discpline mais il faut en passer par là surtout les premières années. Essaie de discuter avec les plus bavards à la fin de la séance, pour le responsabiliser.

Dire que tu es blessée par leur manque de respect a souvent marché avec mes classes quand je débutais (surtout s'ils voient ton implication) mais cela ne marche que si les classes sont un minimum sympas...

tu as varié tes pratiques pédagogiques ?

beaucoup de choses jouent contre toi : ta grande jeunesse, ta vulnérabilité de débutante, le fait que tu sois nouvelle dans le bahut... ça, ça passera !

t'es tu appuyée sur le pp de tes classes ? tes collègues te soutiennent ils ?

C'est aussi une question de respect. Nous sommes des adultes, hors de question que les élèves décident à notre place. Après vous faites bien ce que vous voulez.


Je dis simplement que si au bout de plusieurs minutes cela ne fonctionne pas, il ne faut pas insister. Je n'apprécie guère votre sous entendu.
Je doute que vous vous soyez retrouvé dans cette situation de laisser les élèves debout jusqu'à ce qu'ils se taisent, et de constater au bout de 15minutes que l'ensemble de la classe ne se tait toujours pas. Quand j'étais stagiaire, cela m'est arrivé, et je ne suis pas la seule. J'ai appliqué une autre méthode (je ne sais plus à vrai dire laquelle) qui a fonctionné. Mais les avoir laissés 15minutes debout pour obtenir le silence a été ce jour là un échec et n'a fait que jeter le discrédit sur ma tentative

Il n'y avait aucun sous entendu, nous faisons tous ce qui nous semble le mieux. Pour moi cela fonctionne mais cela dépend j'imagine du public et cela fait partie de mes règles de classe (Plus facile à mettre en classe il est vrai lorsque l'on a u e salle attitrée). Ne déconseillez toutefois pas à notre jeune collègue de le faire de but en blanc, même si j'en conviens c'est une méthode qu'il est préférable d'instaurer en début d'année. Ce n'est qu'une piste parmi tant d'autres.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
LordSteven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Kalypso le Lun 13 Nov 2017 - 11:38

non, je lui ai déconseillé d'appliquer strictement ce conseil (j'aurais dû écrire au sens strict ou au pied de la lettre, certes), en expliquant que cela pouvait ne pas marcher. C'est à tenter, mais si ça ne fonctionne pas au bout de quelques minutes, c'est complètement contre productif. Les mettre au travail peut les cadrer bien plus efficacement. 

Et en effet, l'immense majorité des collègues en lycée n'ont pas leur salle attitrée. Quant au public... effectivement cela se passe de commentaire.
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Kalypso le Lun 13 Nov 2017 - 11:41

Cece, as tu contacté les parents des plus nonchalants et bavards? Qu'en est il des résultats de tes élèves ?
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Stance86 le Mar 14 Nov 2017 - 7:17

Hello cece18,

N'hésite pas à nous rejoindre sur le fil "Stagiaire 2017/2018".Tu verras qu'on est nombreux à douter au jour le jour, mais aussi à partager nos petites victoires!

Nous à l'ESPE on nous a dit "acceptez d'être des débutants cette année, et de ne pas tout réussir/appliquer du premier coup". Moi je vais en cours avec ce conseil en tête, je ne prête pas trop attention à mes camarades qui, à les entendre, n'ont que des activités qui roulent et des classes qui bossent... et avec ça, je suis plus détendue en classe et dans mon équipe et je maintiens le cap! Malgré les préparations la veille pour le lendemain et des cafouillages inhérents à ma posture de prof débutante abi
avatar
Stance86
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par cece18 le Mer 15 Nov 2017 - 20:47

Bonjour à tous,
Je réponds un peu tard Smile Merci de m'avoir répondu

Oui je laisse les élèves attendre debout en début d'heure, pour faire une coupure entre la récréation et la classe. Après, cela marche plus ou moins bien avec certaines classes, certains élèves recommencent à parler une fois assis...

J'ai déjà parlé aux élèves les plus bavards, je n'ai pas encore correspondu avec les parents.

Pour l'étincelle comme l'a écrit Kalypso, non pour l'instant c'est vraiment difficile... Oui j'ai quelques élèves qui sont intéressés, oui j'en ai quelques uns qui restent à la fin du cours pour demander des précisions mais ce n'est pas suffisant pour me remonter le moral malheureusement.

J'en ai parlé à ma famille, j'aimerai finir mon master, je verrai après. Je vais essayer de finir l'année et je ferai mon choix selon mon ressenti.
avatar
cece18
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Sedulius le Mer 15 Nov 2017 - 21:30

Je me sens comme toi cece18, perdu et déprimé. Je me demande souvent ce que je fais à mon poste. Non pas que l'enseignement me rebute en soi : je suis sûr que mon expérience n'est pas représentative de la nature du métier. Peut-être faut-il réfléchir ainsi : cette année, c'est raté, mais avec un peu d'expérience, on pourra trouver du plaisir à enseigner.

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Babarette le Mer 15 Nov 2017 - 21:49

J'espère que vous irez mieux tous les deux.
Sedulius: ce n'est pas raté, nous ne sommes qu'en novembre, tu peux encore t'améliorer. Courage.
N'hésitez pas à m'écrire par MP si vous avez besoin de vous confier.
avatar
Babarette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par zouzou42 le Jeu 16 Nov 2017 - 19:41

j'enseigne en collège, alors ce qui suit ne vous aidera peut-être pas...
Au tout début de ma carrière, la discipline me pesait beaucoup parce que j'avais préparé au millimètre mon heure et que toute intervention non prévue ou que tout comportement non approprié sabotait ce que j'avais prévu.
En fait, avec le temps, j'ai accepté que la discipline fait partie intégrante de notre travail : ce n'est pas du temps de perdu, on les fait progresser aussi en leur imposant des règles. Ils progressent en tant que personne et sont ensuite plus disponibles pour suivre nos cours. Il faut accepter que cela prend du temps, demande de la régularité et une énergie folle. Je suis bien consciente que c'est plus facile à dire en sixième qu'en seconde.
Je crois aussi qu'au début, on est mal à l'aise avec la discipline parce qu'on n'a pas assez réfléchi à ce qu'on attend des élèves : on doit toujours réagir à des situations qu'on n'avait pas envisagées. Avec l'expérience, tu sais ce que tu acceptes ou pas, et quelle sanction tu veux appliquer à chaque fois.
Jeunes stagiaires, ne vous découragez pas : gérer une classe s'apprend mais demande du temps, alors ne soyez pas trop durs avec vous-mêmes !
hearts
avatar
zouzou42
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Eleven le Jeu 16 Nov 2017 - 20:21

@zouzou42 a écrit:j'enseigne en collège, alors ce qui suit ne vous aidera peut-être pas...
Au tout début de ma carrière, la discipline me pesait beaucoup parce que j'avais préparé au millimètre mon heure et que toute intervention non prévue ou que tout comportement non approprié sabotait ce que j'avais prévu.
En fait, avec le temps, j'ai accepté que la discipline fait partie intégrante de notre travail : ce n'est pas du temps de perdu, on les fait progresser aussi en leur imposant des règles. Ils progressent en tant que personne et sont ensuite plus disponibles pour suivre nos cours. Il faut accepter que cela prend du temps, demande de la régularité et une énergie folle. Je suis bien consciente que c'est plus facile à dire en sixième qu'en seconde.
Je crois aussi qu'au début, on est mal à l'aise avec la discipline parce qu'on n'a pas assez réfléchi à ce qu'on attend des élèves : on doit toujours réagir à des situations qu'on n'avait pas envisagées. Avec l'expérience, tu sais ce que tu acceptes ou pas, et quelle sanction tu veux appliquer à chaque fois.
Jeunes stagiaires, ne vous découragez pas : gérer une classe s'apprend mais demande du temps, alors ne soyez pas trop durs avec vous-mêmes !
hearts

+1000 Very Happy

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
avatar
Eleven
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire perdue et déprimée

Message par Sedulius le Jeu 16 Nov 2017 - 20:53

Merci beaucoup pour ces messages d'encouragements. On va y arriver ! Very Happy

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum